Problème de sommeil, endormissement chez l'enfant : on a testé l'acuponcture

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Comment l'acupuncture a sauvé ses nuits

(et les nôtres du coup)

Cela aurait fait 1 an. Une année que Choupie, 10 ans presque et demi, ne s’endormait plus avant 23h/ minuit et se réveillait plusieurs fois durant le restant de la nuit. Une enfant sans sommeil serein.

Je me disais que je payais mon dû, sachant que les premières années avec elle, les premiers mois même, ont été plus que faciles à ce niveau-là : elle n’avait jamais eu aucun souci avec le sommeil, ma fille.

*** Attention, séquence « c’est pas juste » pouvant heurter la sensibilité des jeunes parents lecteurs manquant cruellement de sommeil ***

À 6 semaines, elle faisait sa 1ere nuit de 6h sans interruption, pourtant allaitée et pourtant de « petit poids ».
À ses 2 mois tout pile – elle tient de sa mère niveau ponctualité –  elle faisait sa nuit de 12h sans interruption pour la première fois – et mes réservoirs à lait s’en souviennent encore de cette nuit sans vidange. Pour ne plus jamais arrêter. Aucun accro.
A peine un ou deux cauchemars vers 3 ans.
Puis sont arrivés les terreurs nocturnes « classiques », où l’on retrouvait notre puce les yeux  grands ouverts, terrifiée, incapable de parler correctement, pour finalement réaliser au bout d’une dizaine de fois qu’elle dormait toujours – ça, c’est du père que ça vient cette tendance au somnambulisme – et qu’il fallait en fait la réveiller pour lui permettre de bien se rendormir dans la foulée. Oui, bizarre, mais ça fonctionnait très bien.

*** Séquence vengeance « à son tour d’en chi&#ù% ***

Mais depuis la fin de l’hiver 2014, les soucis d’endormissement sont apparus pour ne plus nous lâcher. Le cercle vicieux a fait son job (le saligaud) : elle n’arrive pas à s’endormir, donc s’inquiète de ne pas s’endormir, donc n’arrive pas à s’endormir, donc pleure et met définitivement fin à une tentative de mise en sommeil de son cerveau. C’est là qu’on rentrait en jeu (notez l’utilisation du passé, qui donne un indice pour la suite de l’histoire), surtout l’Homme, je dois avouer que je n’avais pas souvent sa patience dans ces cas-là. Câlins, réassurance, mais aussi parfois ton plus sec…

On a tout essayé. Pensez donc en 10 mois !

De mon côté, j’ai alterné les « mais bon sang, évidemment que tu ne dors pas, ça fait que 2 minutes que je suis ressortie de ta chambre, personne ne s’endort aussi vite – à part papy, mais c’est l’exception qui confirme la règle. » Avec la petite pointe d’agacement – mère parfaite, va te faire voir hein – qui va avec. Résultat ? Très contre-productif, je vous confirme que c’est tout pourri comme méthode.

Avec des doux, « mais tu sais, ce n’est pas grave si tu ne dors pas tout de suite, tu peux lire, jouer doucement avec tes peluches (ET ME LAISSER COMATER SUR LE CANAPÉ) »

Marche pas non plus.

Le spray sur l’oreiller : nan nan, non plus.

Les granules homéopathiques : AH AH AH

La poupée (pas vaudou hein), mais vous savez, les toutes petites poupées à qui l’enfant peut confier ses secrets avant de s’endormir, technique du Guatemala (quand je vous dis qu’on a TOUT essayé), les massages, crâniens notamment… sans oublier la pédopsy et l’ostéopathe…

NADA.

L’Homme a même fini plusieurs fois sur le canapé dans le noir pour la… bercer ! Oui, à plus de 9 ans…
Là, ça marche, mais bon… euh…

Au-delà de notre agacement/fatigue/déception de voir nos soirées empiétées (je suis sympa hein), nous étions surtout inquiets.
Je me rassurais en pensant à la Team Hibou de ma copine Marie. Je n’avais pas autant souffert quand elle était bébé, je n’allais pas me mettre à me plaindre. Elle finissait en plus chaque soir par s’endormir, tard, mais tout de même (technique du verre à moitié plein)(ou vide… zut je sais jamais)

Et puis l’Homme a lui aussi eu quelques soucis d’endormissement. (Copieur)
Il a consulté une acupunctrice sur les conseils d’un ami.
En quelques séances, il a retrouvé le sommeil. Genre : le miracle.
Curieuse, je suis allée voir également. J’ai la chance de n’avoir aucun souci de santé, mis à part ma thyroïde. J’y suis donc allée tranquillement, en parlant surtout de mon envie de voir diminuer mon stress (étonnant tiens ?)
J’ai adoré. Je suis ressortie de ma 1ere séance totalement stone (mais sans Charden). Je marchais à deux à l’heure, j’étais zen, rien ne pouvait m’ôter ma bonne humeur. Je me suis couchée à 21h. Épuisée. Vidée.
Mais tellement bien !

Alors, l’Homme et moi lui avons demandé si les enfants pouvaient aussi profiter d’une séance d’acupuncture. Réponse positive. Bingo.

La puce a eu rendez-vous un samedi après-midi, on lui avait bien expliqué et autour d’elle, ses grands-parents, sa tante, des amis, lui avaient confirmé que cela lui ferait sans doute beaucoup de bien et que surtout cela ne faisait « pas mal ». Évidemment, sur ce coup, j’ai laissé l’Homme y aller. J’avais assez souffert avec la séance « extraction dentaire« .
Je vous le donne en mille.
1/ elle n’a pas voulu
2/ elle a fini par accepter, mais en hurlant de trouille
3/ elle a donc fait sa séance avec très peu d’aiguilles
4/ elle est ressortie enchantée et avec une « graine » dans l’oreille (point pour le sommeil, semble-t-il)
5/ Depuis, elle dort.

C’est désormais elle qui s’agace quand son frère, 15 minutes à peine après le coucher, me rappelle pour un dernier – mais vraiment dernier hein – bisou.

Elle n’entend plus son père rentrer tard alors qu’elle le guettait presque chaque soir.
Elle tombe désormais comme une masse, a un sommeil profond et réparateur.

J’ai attendu plus d’un mois pour écrire cet article. Afin d’être certaine du résultat à long terme. Elle va refaire de plus une séance avant les vacances d’été.
Mais voilà. Je dois me rendre à l’évidence. Ça a marché.

nuit bebeJe profite du billet pour faire un petit zoom sur le dernier ouvrage de mon amie Marjolaine :120 astuces pour que bébé fasse ses nuits, consacré justement au sommeil des tout-petits. Il ne prétend évidemment pas vous fournir de solutions miracles, mais je trouve qu’il aide les jeunes parents à prendre du recul, à chercher des solutions adaptées, à relativiser, aussi. Une aide bien précieuse.

Aucun tag associé

40 commentaires

  1. Ça, c’est bon à savoir ! Ici, on vient de finir l’essai homéopathie, et on partait pour le test « poupée vaudou » ;-) En vrai, on commençait à ne plus avoir d’idée, mais l’avantage, c’est qu’elle ne nous appelle plus… C’est lorsqu’on monte se coucher à 23h que l’on se rend compte qu’elle ne dort toujours pas. Alors l’acupuncture, je vais y penser !

    • Après, j’entends en effet beaucoup d’exemples autour de moi d’enfants qui ne s’endorment pas tôt mais qui ne font pas non plus de cirque… qui gèrent donc. Je trouve ça bien, on n’a pas tous les mêmes rythmes ni besoins…

  2. « Elle dort » depuis sa séance !? Il faudrait peut-être la réveiller :P

  3. Super intéressant comme article car moi je suis face à un autre problème.
    Mes loulous aiment s’endormir dans le même lit, et rester dans un demi-sommeil pour retourner dans leur lit respectif car ils sont au courant que je les remet dans leurs lits systématiquement.
    Quand j’en ai parlé à la pédopsy, elle m’a proposé de donner la mélatonine à ma fille de 7 ans. J’ai trouvé ca extrême.
    En gros ils s’endorment très facilement quand ils sont dans le même lit mais j’en lève au moins un systématiquement quand je vais me coucher.
    Et le livre de Marie je l’ai offert à ma belle-sœur pour la naissance de mon neveu :)

    • Arf oui je me souviens, tu m’en avais parlé … cela ne me parait pas dingos non plus… en tout cas moins que de donner un médicament comme celui-ci pour ça !!!  :o :o

  4. Miraculeux! Et dire que ma mère est acuponcteur et ne m’a jamais proposé ça pour Lou, je l’ai un peu mauvaise pour le coup… On va y remédier cet été

  5. Serait-il possible d’avoir en mp les Nils et adresse de ce magicien? J’en ai besoin urgemment pour moi! Rapport à mon stress et mes angoisses…

    • J’ai eu énormément de demandes et je ne communiquerai pas les coordonnées, le but de cet article n’était pas celui de faire de la publicité pour mon acupunctrice mais de parler de notre expérience. Je ne souhaite pas prendre de risque à recommander quelqu’un qui, certes me convient, mais … je ne vous connais pas… c’est délicat. J’espère que vous comprendrez. N’importe quel acupuncteur à mon avis aura le même effet  ;)

  6. Salut,
    Je fais une rapide présentation car c’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, que je suis pourtant assidûment (j’adore ton humour et ton auto dérision !).
    Le sujet que tu abordes me touche plus particulièrement car ma fille (presque 9 ans) a eu le même problème que la tienne il y a quelques mois.
    Nous nous sommes inquiétés avec mon mari et avons essayé les mêmes subterfuges dont tu parles, sans résultat. La situation devenait tellement alarmante à nos yeux (pleurs, crises de panique, etc…) que nous avons décidé de l’amener chez notre médecin de famille. Après un rapide examen, ce dernier s’est tout simplement adressé directement à elle en lui expliquant qu’elle n’avait aucun problème physiologique. Puis il nous a expliqué la raison de ses difficultés d’endormissement (que c’était l’âge où elle commençait à cogiter et que c’était pour ça que ça se bousculait dans sa tête et que ça pouvait l’empêcher de s’endormir) et comment réagir (elle devait rester dans son lit et nous dans le notre et que nous devions la rassurer en cas de besoin). Aucune solution extraordinaire. Rien que des conseils et des paroles que nous avions déjà prononcées, mais venant d’un médecin.
    Je pense que c’est ça qui a été le déclencheur puisqu’après cette visite la situation est vite revenue à la normale. Elle ne s’endort pas immédiatement mais arrive à gérer cela de façon calme et posée désormais.
    Voilà mon modeste témoignage qui permettra, peut-être, de mieux comprendre le comportement de ces petites têtes pensantes !
    Bises et bonne journée.

    • Un grand merci pour ce témoignage, c’est très gentil de nous le confier. Une belle réussite de ton côté aussi : ouf !! Comme quoi… on a tous des enfants différents  ;)

  7. Hello, 
    Je te lis tous les jours. Nous avons le meme probleme pour ma fille de 6 ans. Si c est possible, pourrais tu stp me communiquer l adresse de ton acupuncteur…merci 
    AH 

    • Coucou, merci de ta fidélité, comme je l’explique un peu plus haut (je te laisse regarder ma réponse à Pauline), je ne souhaite pas communiquer les coordonnées de notre praticienne. Mais il y a beaucoup d’acupuncteur qui feront l’affaire, j’en suis certaine  :angel:

  8. Je garde en tête si cela arrive à mes enfants. Ici on est plus dans les soucis d’énurésie.

  9. Mes parents ne m’ont jamais emmené chez un acupuncteur mais à son âge, j’étais comme elle, sauf que honnêtement, avec du recul, je ne m’autorisais pas à dormir temps que mes parents n’étaient pas eux aussi au lit, c’est à dire vers 23h30. Après je n’arrivais pas plus à dormir et alors je me forçais à pleurer pour que mes parents ne s’endorment pas avant moi (enfant sadique). Sauf que pleurer me faisait dormir, mais ça agaçait beaucoup mes parents.
    Après on a déménagé, j’avais 11 ans, j’ai eu un petit frère et je me suis dit qu’il était temps que je grandisse. Bref, j’ai arrêté de pleurer mais je n’ai jamais dormi avant 23h30 minuit, même si je me levais à 6h30.
    Il arrive que T-Biscuit s’endorme très tard lui aussi, mais il reste sagement dans son lit.

    Pour l’acupuncture, la maman d’un copain de T-Biscuit m’en a dit beaucoup de bien. D’ailleurs son fils de 10 ans 1/2 en fait aussi.

    • Intéressant ton témoignage personnel !!! Choupie nous disait aussi souvent qu’elle ne voulait pas rester seule à ne pas dormir… elle demandait à son père de « veiller » un peu pour attendre qu’elle s’endorme !! 

  10. Intéressant.
    A la maison les problèmes de sommeil sont récurrents pour l’aîné (bientôt 8 ans) et le petit dernier marche sur ses traces depuis quelques mois.
    Nous avons essayé psy, homéopathie et plein d’autres trucs mais je n’aurais jamais pensé à l’ostéopathe (qu’ils consultent pour d’autres choses pourtant) ni à l’acupunctrice (mais là je ne me fais aucune illusion, il ne se laisserait pas piquer). C’est bon à savoir.
    Pour l’instant le combo psy/homéopathie/temps qui passe semble avoir résolu le souci : il se construit une maison en peluches et du coup il s’endort seul et sans lumière. Yeah!

  11. Pauvres vous, vous avez droit à toute ma compassion (rétrospective) et je croise les doigts très très fort pour que l’effet perdure !!

    Je fais parti des « damnées du sommeil de bébé ». Deux ans et sept mois de nuits en miettes, avec en moyenne 5 heures de sommeil par nuit (et pas 5 heures d’affilée, hein…), à cause de notre cadette. L’aînée est du modèle de ta Choupie, elle a fait des nuits de 9 à 10 heures de sommeil à l’âge de deux mois et n’a jamais arrêté de les faire, sauf petites périodes de cauchemars vraiment pas longues. Mais avec la cadette nous avons vécu l’ENFER. Nous avions, nous aussi, TOUT essayé (soupir). Tout. C’est une psychologue spécialisée dans les troubles du sommeil chez l’enfant qui nous a permis de progresser… après qu’une consultation de pédiatre spécialisé (4 mois sur liste d’attente avant d’avoir un rendez-vous) n’ait abouti qu’à nous faire perdre notre temps…

    J’avoue n’avoir eu, en ce qui me concerne, que des expériences sans intérêt avec l’acupuncture, mais je sais que beaucoup de gens parviennent à soigner beaucoup de choses grâce à cette méthode, donc je vous envie en fait !!

    … bonnes nuits, sleep well…

    • On réagit tous différemment c’est certain et pour le coup, ça se saurait si c’était la seule et unique solution à tous les problèmes de sommeil  ;) je suis bluffée en tout cas et j’avoue que ça m’arrange que cela ait fonctionné ici  :D :D

  12. Merci eza ! Et bonne nuit <3

  13. Tu vas croire que je copie mais j’te jure que c’est pas vrai!!!!! Je suis actuellement en traitement chez un acupuncteur moi aussi et j’ai connu les symptômes que tu décris (trooooop bien, relax, zen et carrément gloussant toute seule dans la rue!). Pareil, j’attends de voir avant de poster un truc. Et je me demandais si on pouvait « piquer » les enfants… du coup merci d’avoir répondu à ma question! Et si vraiment l’acupuncture guérit le « pré-burnout » et la « pré-dépression », je posterai aussi! Décidément, les grands esprits se rencontrent toujours… :kiss:

  14. Salut Isabelle,

    Je suis très intéressée par ton expérience, ma fille cadette nous fait un peu le même cirque depuis maintenant un an, on fatigue un peu… J’agite sur Paris, et j’aurais aimé connaitre l’adresse de cet acupuncteur, pourrais-tu me l’envoyer par mail ?  :)
    Merci

  15. J’avoue que si je t’avais lue 6 mois plus tôt, je t’aurais détestée  :mrgreen: … oui, mes loustics ont mis 16 mois à dormir la nuit, toutes les nuits d’affilé (oui j’insiste !)  :P  … ça fait beaucoup de fatigue cumulée en 16 mois… Depuis 5 mois, j’ai donc retrouvé mes habitudes d’avant « épuisement total = je m’endors super vite ». Je mets du temps à m’endormir, mon cerveau ne voulant pas se mettre en mode off  :angry:

    En tout cas ta description post séance acu donne super envie !! Moi aussi je veux « marcher à 2 à l’heure, zen »  :cry: … tiens je vais me renseigner ! C’est important d’être zen quand on a des enfants en bas-âge  :angel:

    PS: mon conseil pour le sommeil des touts petits  :arrow:  pensez à vous les mamans !! les bébés ressentent vos tensions, fatigue, problème, disputes… et ça se ressent dans leur sommeil !  mettez les soucis au placard et surtout parlez leur (conseils d’une maman qui en a ch**** pour les nuits et l’endormissement  :evil:  )

    • Une maman épanouie, fais un bébé zen, j’en suis persuadée aussi. Même s’il n’y a pas QUE ça. Tu as toutes mon admiration  :D :evil:

  16. oh purée je compatis ! Je dors depuis 6 mois… et je dis OUF ! Enfin !!!! mais ici j’ai pas compris la cause du pourquoi il dort maintenant et pas avant… J’ai juste offert un cadeau pour chaque nuit complète oui oui j’y ai mis un rein et surtout beaucoup d’imagination ! Parfois un petit livre, parfois un beau jeu… eh ben ça a marché…

  17. Bonjour,
    merci pour ce témoignage… Et pour ton joli, que dis je, ton merveilleux blog!
    Je suis à la recherche d’un bon acupuncteur depuis la mort du mien (oui c’est pas gai) ; il m’avait sauvé comme par magie d’un rhume éternel… Puis je avoir les coordonnées pour toute ma famille ?
    Merci par avance.
    Gwen. 

  18. Je fais parti aussi des mamans qui en ont  « ch… » grave… 2 ans et 8 mois pour l’Ado pour avoir des nuits sans réveil, c’est la maternelle qui l’a épuisé assez pour qu’il ne se réveille plus une fois par nuit…. Et la Chipoune, il a fallu 3 ans pour qu’elle ne se réveille plus et que ses nuits soient correctes, elle ne dormait que 7 heures et encore. Là c’est la supression de la sieste qui a réglé les choses. C’est une petite dormeuse depuis toujours… Je retiens l’idée au cas où…. Merci pour ce témoignage et je confirme les envies de meurtre face aux parents qui n’ont pas galéré et en même temps, je me dis qu’il y a peut être un truc que je ne sais pas faire pour que les deux aient mis 3 ans pour dormir pour de bon 

    • Mais non, on n’est pas égaux devant la justice des nuits, c’est tout. Tu as sans doute évidemment fait tout ce que tu pouvais. Et bien.
      :x

  19. oh mais merci pour l’idée ! ici on a essayé l’ostéo pour les nuits agitées et les chutes récurrentes. Ca a fonctionné pour les chûtes mais pas vraiment pour le sommeil. Pour l’instant on porte notre croix mais franchement comparés à d’autres c’est supportable : juste une ou deux fois par nuit, 3 fois par semaine environ. Mais je vais me renseigner car le loulou a 3 ans …

  20. […] Non, je ne plaisante même pas. Un peu de folie lundi dernier tout de même avec une séance d’acupuncture pour mon curieux de P’tit Grand qui a réclamé d’y aller à son tour, voyant […]

  21. […] savez que Choupie est allé chez l’acupuncteur ?! Bien. Elle a donc eu dans l’oreille une « graine » (pour ne pas […]

  22. L’insomnie oblige souvent le patient à prendre un traitement médicamenteux comme un somnifère et pendant une longue période.

    L’activation des points d’acupuncture permettra au patient de retrouver le sommeil de manière naturelle et sans aucun effet secondaire.

    Les points devant être sollicités se situent sur l’extrémité de l’oreille droite, à l’axe intérieur de l’ongle ou sur la base du gros orteil.

    Durée du traitement : Deux séances soit une par semaine. Pour plus d’informations:http://acupuncture.confort-domicile.com/

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top