Les vacances - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les vacances

Le Périgord – La Dordogne en famille

La Dordogne (Le Périgord étant le nom de l’ancien conté #cultivetoiaveceza) mais également une partie de la Corrèze voisine, font partie des départements français préférés de notre petite famille. Après déjà deux visites à notre actif (en 2011 et 2015) dans cette belle région, nous y sommes retournés sur le week-end viaduc de l’Ascension. Sous un soleil de plomb. On se serait cru en plein mois d’août. Bonheur à l’état pur.

Révise ta géo avec eza : Le département de LA DORDOGNE

Je voulais donc faire un petit article récapitulant tous les lieux visités en Dordogne et validés par l’intégralité de notre tribu. Attention, sortez les crayons, carnets, affûtez les copier-coller, planning de foufou, bonnes adresses et retour d’expérience, c’est parti :

Comment se rendre dans le Périgord ?

Un bon petit intercité Paris-Brives, si tu as de la chance, tu auras même la clim’ dedans au retour, toi ! Alors, si, comme nous, vous êtes habitués aux TGV (c’est inOui), il faut savoir que oui, on t’annonce bien un passage de restauration ambulante, mais en fait, malgré 4h de trajet, tu n’en vois pas la couleur. Donc, prévoyez bien les encas et l’eau.

Ensuite, voiture de location. Au pied de la gare, on trouve un Sixt et un Europcar.

On dort où en Dordogne ?

J’ai plusieurs bonnes adresses, testées lors de nos différents séjours. Tout type de niveaux de gamme.

Camping 2* version « cabanes » pour des nuits un peu roots mais un couchage original. Piscine et trampolines pour les enfants. Les Cabanes de Jeanne.

Les cabanes perchées et la piscine

Version cabanes rondes :

Camping 4* version « au choix » : de la tente, au bungalow 3 chambres 2 salles de bain (mon préféré hein). Le domaine de Fromengal sur la commune du Buisson de Cadouin. Pour tous les budgets donc. Accueil au top, encadrement pour les enfants et les ADOS ne sont pas en reste. On a adoré. Les propriétaires sont totalement dévoués à leur camping et au bien-être de leurs vacanciers. Cuisine locale avec la récolte du jardin. Piscine. Toboggans. Trampolines. Jeux pour enfants. Au calme, au bout d’une route. Le truc introuvable en fait si tu ne connais pas. On a vraiment adoré nos deux nuits là-bas et je vous avoue que j’ai très envie d’y retourner.

Ouais, non seulement il faisait un temps pourri, mais EN PLUS il y avait un monde dingue… #tropdur

 

Des petites maisons/gîtes à 10 minutes à pied du centre-ville de Sarlat, dans la végétation et avec une piscine gigantesque sans chlore à partager : Au pré de l’Arbre. Absolument génial. Mais budget plus important. On y a séjourné 2 semaines en août 2015, les maisons sont tellement pratiques, absolument nickel et pas les unes sur les autres. Les propriétaires adorables.

On visite quoi en Dordogne ?

Déjà, on respire. On voit du vert partout. On sniffe la nature, on en prend plein les yeux. Rien que ça, c’est magique. Effet relaxant immédiat.

Ensuite, j’aime cette région parce qu’on peut toujours trouver une activité qui va plaire. Que l’on soit sportif, randonneur, en famille, en amoureux, passionnés ou non d’histoire, de préhistoire, d’art pariétal…

Voici le circuit de notre dernière visite du Périgord. Pour vous donner une idée.

 

Isabelle, guide touristique bonjour. Une idée de circuit sur 4 jours. Merci Google.

Merci Semitour surtout.

 

Les Jardins d’Eyrignac à Salignac

Un jardin ouais ouais mais pas du tout celui de n’importe qui. On visite là un lieu habité par une même famille depuis 22 générations. L’ouverture au public toute l’année permet d’employer une douzaine de jardiniers pour prendre soin de ce magnifique et immense « jardin » (10 hectares) représentatif de l’art Topiaire (taille à l’ancienne, à la main, au cordeau et au fil à plomb !). On y trouve aussi 7 sources. La visite est libre, mais on peut aussi bénéficier d’un guide. Pour les enfants : deux jeux (un pour les plus petits, un pour les plus grands) sont proposés avec des énigmes et un cadeau à la clé. Ici cela les a bien occupés pendant que je faisais une petite sieste peinarde à l’ombre… oups.

Comme vous pouvez le constater le temps est sacrément horrible… uh uh

Tarif pass famille (2 adultes et jusqu’à 3 enfants/ados) : 39 €
On peut déjeuner sur place au très agréable restaurant « Côté Jardins ». Pensez à réserver en pleine saison par contre.

LASCAUX 4 à Montignac. Incontournable. Sur réservation.

Un peu la réalisation d’un rêve de gosse (je parle de moi) cette visite… Nous avions vu Lascaux 3 (la version itinérante, actuellement au Japon d’ailleurs) à Paris en 2015.

Nous avons tous les 4 évidemment (?) adoré Lascaux 4 : dernière reconstitution, inaugurée en décembre dernier, de la fameuse grotte totalement fermée au public depuis 1963. Cette fois, contrairement à Lascaux 2 situé à quelques centaines de mètres dans les bois donc, de l’originale », Lascaux 4 se trouve en fait… dans un bâtiment moderne ! Je vous arrête tout de suite, on se plonge tout de même totalement dans l’atmosphère tant c’est réussi et les quelques explications et remises en situation qui précèdent l’entrée dans la « grotte » permettent très rapidement de se mettre dans le contexte. Déjà, on nous rappelle qu’à l’époque, il faisait environ 20 degrés de moins que de nos jours… et que le paysage qu’on observe aujourd’hui n’a rien à voir. Cela a beaucoup bluffé les enfants notamment.

Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire, ni m’improviser guide, en tout cas, si vous êtes dans la région : réservez un créneau en ligne surtout à l’avance et foncez c’est fabuleux.

Les photos proviennent, non pas de la grotte reconstituée (qui est soumise aux mêmes règles qu’une vraie, à savoir PAS DE PHOTOS, même sans flash) mais de la seconde partie de la visite, qui présente au public, avec des audioguides, des éléments de la grotte pour approfondir l’expérience. (On y a passé une grosse heure tant il y a à faire …)

En sortant de la grotte, on arrive dans la partie où l’on peut prendre des photos et en apprendre encore plus sur Lascaux.

 

Tarif : 16 € par adulte / 10,4 € par enfant entre 5 et 13 ans
On peut déjeuner sur place au restaurant (ou version cafétéria possible aussi), c’est très bon.

SARLAT-LA-CANEDA

Sarlat, c’est LA ville de Dordogne où tu retrouves les bouchons parisiens !! Surtout en août, là, en mai, c’était nickel.

Pensez à checker absolument le site de l’office de tourisme, il y a toujours des activités à faire faire aux enfants : tour guidée de la ville, activités manuelles… les enfants en 2015 avaient passé 2 heures en groupe dans les rues de la ville, ils avaient adoré. Le soir, les rues s’animent, il y a partout des musiciens et artistes qui dansent, chantent, peignent, bref, une ville animée et tellement jolie.

À noter si vous logez dans le coin, à la sortie de la ville vers le Nord, il y a un magasin « direct producteur » à côté de l’Hotel Albizia, très chouette pour faire ses courses !!

Je vous recommande aussi la coulée verte (50 km aller-retour) 100% sécurisée à faire à vélo, départ tout au sud de la ville. On peut louer des vélos sur place au départ avec liberty-cycle.com

La grotte du Grand Roc à Laugerie Basse : bluffant

Le site troglodytique aux Eyzies-de-Tayac : totalement époustouflant de Laugerie Basse

Sur place vous pouvez visiter : l’abri préhistorique qui a été habité par nos ancêtres à plusieurs époques et notamment Cro-Magnon il y a 15 000 ans ;
et la grotte du Grand Roc qui est extraordinaire (le P’tit pas convaincu en montant les escaliers pour y aller s’est exclamé en entrant « Ouahou » : cristallisations, coulées de calcite, stalactites, stalagmites, colonnes, excentriques, draperies, etc. Elle est mine de rien inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Aucune garantie qu’un ado un peu plus bouteuneux et âgé que le mien ne glousse pas comme un débilo devant les formes… euh… oh ça va hein

L’abri

À noter pour la visite de l’abri : les tablettes permettant d’avoir une vision du lieu dans son contexte d’époque. Avec quelques jeux pour les enfants afin de rendre la découverte du lieu plus agréable et « concrète »

Le Cloître de CADOUIN : une magnifique découverte ce cloître ! Les audioguides ont été les bienvenues, on est resté une grosse heure dans ce lieu calme et frais. Un vrai bonheur partagé par nous 4. Je vous le recommande. Au patrimoine de l’UNESCO aussi. Mon passionné d’histoire a notamment découvert l’ordre des Cisterciens et leur « rigueur ».

En sortant : goûter obligatoire à l’épicerie fine juste sur la place du Cloître. Des glaces bio du tonnerre !!!

Le château de Biron : si vous avez un peu de temps, car il est tout de même à plus de 30 minutes du cloître, tout au sud du département.

Le château n’est pas meublé, il sert souvent de lieu de tournage à des films (on nous a parlé notamment de la cuisine dans les Visiteurs – monument cinémtographique de référence pour les enfants AH AH AH). L’été, il semble y avoir des activités pour les enfants (et ça c’est une bonne chose) : création de blasons, chasse aux trésors, frappe de monnaie. Par ailleurs, le château de Biron accueille une exposition d’art « La Fondation Maeght » du 2 juin au 5 novembre 2017. Et nous, on y a trouvé un animateur génial pour nous parler des armes de l’époque ! Passionant.

Le Parc du Thot

Le Parc du Thot propose une large sélection d’ateliers participatifs pour petits et grands : art pariétal, fouille archéologique, sensibilisation à la taille de silex…  sa visite (libre) de différents espaces autour de la relation entre l’Homme et l’animal, vient en complément à la visite de Lascaux. Je n’ai pas eu le temps de les tester avec les enfants, je vous encourage à lire l’avis de Papacube sur ces derniers !

Jolie balade et découverte des animaux au Parc du Thot

La grande nouveauté de ce parc, c’est l’arrivée de loups ! Alors, très honnêtement… on a eu du mal… Ils venaient juste d’arriver. Terrifiés donc par leur nouvel environnement. En pleine « adaptation » bien sûr… Mais… même… la barricade autour d’eux fait vraiment penser à une prison de très haute sécurité et cela m’a beaucoup gêné.

 

Mais aussi … évidemment :

La Dordogne et La Vézère pour une ballade « sportive » (tout dépend de la période et du niveau des eaux…) en canoé. Je garde de merveilleux souvenirs de nos « randos canoé », des crises de rire aux batailles d’eau, en passant inévitablement par des pleurs parce que je veux plus pagayer ou l’eau est froide.
À l’époque, on était parti avec Canoé Sans Frontière que je peux donc vous recommander (au sud de Sarlat)

Le château de Beynac. Le château de Castelnaud. Les deux proposent de très nombreuses activités/spectacles/démonstrations/animations pour petits et grands. On y passe facilement plusieurs heures. Cours d’histoire grandeur nature. On adore.

Comme toujours, n’hésitez pas à commenter ce post avec vos propres expériences et bonnes adresses afin que l’on garde un billet pratico-pratique référencé par notre ami google pour nos collègues parents qui chercheraient des idées pour des vacances en Dordogne !

Ah et je recolle mon lien vers mon billet sur le combo Rocamadour/Gouffre de Padirac qui ne sont pas « si » loin que ça de Sarlat.

5 commentaires

Quelques jours au paradis : en Guadeloupe !

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai eu la grande chance de pouvoir m’évader (c’est le mot juste) quelques jours (4 pour être précise) seule en Guadeloupe. Enfin seule… Seule avec une équipe de blogueurs/accompagnateurs de folie (Philomène, Cynthia, Sarah, Papacube). De ceux qui vont font pleurer de rire toutes les heures minimums (et parfois même sans Planteur) (il est fort non ?) et qui rendent l’aventure encore plus chouette.

Une bulle d’oxygène dans ma vie de working maman un tantinet très occupée. Même si j’ai pris ma Surface pour bosser matin et soir, je peux vous confier un secret : partir quelques jours (vraiment pas beaucoup hein) sans les enfants… bon sang… c’est bon !

Évidemment, il a fallu gérer les textos du genre « elle est où ma blouse« , comprendre : ne pas répondre vulgairement. Hum.

Enfin, mis à part la @#$*€ blouse, j’avais plutôt bien tout organisé. Souvenez-vous de ce billet…

Allez, je vous emmène (virtuellement hein) ?

Direction Roissy Charles de Gaules (ouais parce que par le port de Dieppe, ça faisait un peu long)

La compagnie aérienne : XL Airways

Découverte totale pour moi et autant vous dire que désormais j’aurai clairement le réflexe de vérifier si cette compagnie dessert notre projet destination vacances !

Coucou le pilote, oui tu vas devoir emmener cette bande de fous en jaune sur le tarmac…

En effet, les prix sont réellement très intéressants et cette différence ne se fait pas DU TOUT sur la sécurité et l’accueil à bord. Alors, ça se fait sur quoi me direz-vous ? Eh bien, par exemple : il n’y a pas d’écran individuel à bord. Vous allez rire, enfin moi, j’ai eu l’impression de découvrir l’amérique quand on me l’a expliqué (merci d’avoir pitié de moi) : pas d’écran, moins de cables/connectique, donc avion plus léger, donc moins de carburant, donc… moins cher ! TADIN

Attention, XL Airways n’est pas une compagnie low cost, donc il y a bien un bagage en soute (23 kg) inclu dans le prix du billet et un plateau-repas basique.
La compagnie propose aussi un petit kit super chouette pour les enfants ! En ce moment, c’est Baby Boss qui est à l’honneur pour eux.

Ensuite, à bord, on peut « acheter » du confort supplémentaire (ou pas).

À disposition : des tablettes que l’on peut connecter au XLCloud pour y trouver films, dessins animés, la lecture et des petits jeux. Le programme s’étoffe de plus en plus. Si vous avez emporté votre écran, bien joué ! Vous pouvez tout simplement le connecter. Une partie du contenu est en plus gratuit et vous pouvez aussi bien sûr vous acheter un film !


Pour 15 euros, vous pouvez aussi passer le vol derrière des lunettes Skylights 3D absolument bluffantes et un casque vissé confortablement sur les oreilles. J’ai testé, j’ai regardé Le voyage de Pi. Ouahou. Je m’y croyais. En plus, cela coupe totalement des bruits extérieurs, c’est sincèrement hyper agréable. Faut juste faire l’impasse sur le look que l’on se traîne avec… #fashionpolice

Parlons miam miam (on ne me change pas…). On peut commander un plateau-repas plus élaboré « Collection du monde » : terroir, italien, street food, oriental (j’ai testé : il est divin), espagnol. Des menus végétariens, sans gluten, casher, hallal et pour enfants sont aussi proposés. Ils sont bien sûr à réserver en amont par internet, tout ça pour entre 10 et 16 euros en fonction de votre choix.

8 heures plus tard, nous voici donc en Guadeloupe

Sous la pluie

GÉNIAL

Non mais cela ne dure pas et il faisait tout de même bien chaud ! Dépaysement immédiat garanti.

Notre logement « insolite » avec Hotel Logis.

Après un transfert d’une petite heure, nous sommes arrivés à Saint-François sur Grande-Terre. Ville balnéaire plutôt touristique, avec son golf et sa marina. Mais ce n’est pas vers un hotel « classique » que nous nous sommes dirigés. Mais sur un bateau ! Chargement des valises. Monter d’adrénaline, on avait hâte de découvrir les fameux Aqua Lodge qui font donc partie des logements « insolites by Logis ».

Ce n’est pas un bateau, ce n’est pas sur pilotis non plus. On s’approche plutôt d’un bungalow (de près de 80 m2 tout de même) ancré dans le lagon ! Pour rejoindre la terre ferme : une annexe à moteur électrique. Sur place, c’est tout confort : deux chambres avec un vrai grand lit, des serviettes comme à l’hôtel, des rangements, une salle de douche, un WC séparé (et sec), une grande pièce qu’on peut totalement ouvrir/fermer donnant sur la « terrasse/pont » avec une cuisine tout équipée (lave-vaisselle inclus). Sur le toit, un solarium avec de gros poufs et… des panneaux solaires puisque et c’est en cela que le logement est totalement insolite : il est 100% écologique.

Alors, évidemment, même si la propriétaire des lieux m’a indiqué recevoir régulièrement des enfants en bas âges – ne sachant donc pas nager… j’ai dû mal à vous le recommander sauf si vous avez l’habitude de « naviguer » avec vos petits. Par contre, pour les plus grands, ce logement est absolument génial. Déjà pour les éduquer à l’écologie, pour le côté « camping », on sait à quel point les préados/ados adorent et puis pour l’aspect hyper ludique du lieu ! On se réveille et hop on peut plonger direct dans les eaux turquoises de la Mer des Caraïbes ! Sur l’aqua lodge il y a également un paddle, un canoé, des masques et tubas pour 4 personnes. On peut y faire ses repas ou rejoindre le port pour déjeuner/dîner à terre. Liberté totale. J’aime beaucoup avoir ce choix.

Et puis bon, la vue quoi.

Où est l’aqualodge ? (attention, il y a un piège, il y en a deux)

La Guadeloupe !

Pourquoi venir en Guadeloupe…

  • pour apprendre à prononcer Goyave !
  • pour sa double exposition : mer des Caraïbes / Océan Atlantique
  • pour son climat … on dit que c’est en « hiver » qu’il faut venir mais on nous a bien confirmé : en été c’est aussi bien et c’est même moins cher !
  • pour les fruits – je suis tellement fan des ananas, des mangues…
  • pour les accras, les poissons grillés, la sauce chien, les flans coco… (oui j’ai pris 2 kilos)
  • pour ses paysages tellement variés : relief, végétation…
  • pour ses habitants si accueillants !
  • … MAIS ÉVIDEMMENT !!  Pour son rhum arrangé, son tit punch, son planteur et… oups je m’égare

J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé l’île. J’ai vraiment très très envie d’y retourner, en famille.

Que l’on aime glander sur les plages, randonner, faire du kite surf, aller à la rencontre des locaux, découvrir la culture… la Guadeloupe et ses îles sont parfaites.

À ce propos, on a démarré notre deuxième jour (du coup notre premier vrai jour complet sur place) par la découverte de l’île de la Désirade. J’ai très vite compris – via mon guide embarqué aka Papacube – qu’il s’agissait d’une très grande opportunité, car généralement c’est une île que l’on « oublie » de visiter, car plus difficile d’accès. Les bateaux y allant sont rares. Autant vous dire qu’on était au taquet donc le lundi matin. Après une heure de traversée à peine, on est arrivé… au paradis. Ouais clairement.

Je vous montre mes nouveaux amis les iguanes et l’île de la Désirade, avec ses paysages tellement variés… (même si j’ai essentiellement shootée les plages et les cocotiers, j’avoue)(tout)

Gros plan, il pose mon pote !

L’ancienne cotonnerie

pffff que de monde sur cette plage…

Le « port » (la marina ?) de la Désirade

Je vous montre aussi le point de vue de notre pause déjeuner ?

# Ta mère en short

Je ne vous montre pas par contre, la bouteille de Rhum Arrangé qu’a sorti le super guide (l’excursion était organisée par Feeling Guadeloupe) ?

Et petite vue sur la Pointe aux Châteaux (pointe sud est de l’île de Guadeloupe) sur le retour sous les gros nuages… #ta mère révise sa géo

Le lendemain, avec une autre super guide : Lila de Guadeloupe Shuttle, direction Basse-Terre (la partie ouest du papillon Guadeloupe), d’abord au Nord pour visiter l’écomusée CreoleArt de Sainte-Rose où l’on a même appris comment se fabriquer le chocolat (oui, j’ai goûté aussi, je ne suis que courage face à mes responsabilités d’envoyée spéciale en Guadeloupe). Au programme, des fleurs, des épices, des fruits, des plantes médicinales. On a passé un beau moment sur place à toucher, sentir, apprendre encore et encore sur toute ces plantes et sur l’histoire de l’île.

Déjeuner sur la baie de Deshaies, les pieds dans l’eau. C’était divin. Paraît que le planteur était fort. Je ne sais pas, j’ai pris de l’eau gazeuse (et c’est vrai en plus)

Ensuite, petite pause baignade bien méritée (ba si) sur la longue et maaaaagnifique plage de Grande Anse sur le littoral de Deshaies. Paradis bis (ou ter, je ne comptais déjà plus)

Bon, c’est sûr, il y avait du monde… ah lalala…. difficile de poser sa serviette…

Et figurez-vous qu’au bout de cette plage, loin de l’agitation (si, paraît que parfois, il y a vraiment du monde sur cette plage AH AH AH AH), se cache un hôtel de charme absolument magnifique, avec une chambre « familiale » (je dis ça, je dis rien), une piscine (bon, ok il y a la mer juste à 5 mètres aussi), un cadre idyllique TOTALEMENT à mon goût :

On a ensuite repris la route pour l’intérieur des terres, avec un premier arrêt incroyable au saut d’Acomat. Une des chutes d’eau les plus connues de Guadeloupe. Évidemment, il est interdit de sauter… donc… des gens sautent tout de même. Cette fois, j’ai mis les seules photos que j’avais sans personne dessus, mais c’était cette fois plus compliquée de les prendre ainsi.

À faire absolument (pas le saut hein), mais malgré la petite descente un peu sportive pour y accéder : c’est magnifique.

Puis, arrêt à la Cascade des Ecrevisses où nous avons eu la preuve que l’Iphone 7 est sec (Cynthia est en effet tombée à l’eau avec son portable… il va bien… sa robe beaucoup moins). Je vous laisse découvrir l’histoire chez Papacube qui en a fait un beau montage photo/dessin.

Le dernier jour (oui, déjà), nous l’avons passé à Pointe-à-Pitre, avec une visite rapide mais indispensable à mon gôut du Memorial ACTe. Photo interdite à l’intérieur, du coup, je vais vous mettre des photos « officielles ». Si vous allez sur l’île, s’il vous plait, ne manquez pas ce lieu culturel, moderne, très pédagogique, indispensable pour bien comprendre l’histoire de l’île et du colonialisme en général.

 

Ensuite, un petit tour au marché !!

Et puis, il a déjà fallu rentrer…

Tu devines l’hystérique que je suis dans l’avion survolant Paris par l’Ouest… ?

Un énorme merci à XL Airways, Hotel Logis, et le Comité du tourisme des Iles de Guadeloupe pour cette invitation. Malgré le boulot que j’ai dû gérer sur place, cela m’a fait un bien énorme et je n’aurai jamais osé faire ce genre trip express sans y être invitée. MERCI.
Merci pour les fous les amis.

10 commentaires

Carte postale

 

Je me pose et j’arrive.

(traduisons le : je fais les machines, je mets les enfants dans un avion pour LEUR 2e semaine de vacances et je reviens)

5 commentaires

Prendre l'air

Étant donné que les vacances scolaires cette année ont un tantinet tendance à mal tomber, la solution la plus simple pour cette semaine fut vite trouver : direction le Sud. Chez papy et mamie.

Comme à chaque fois me direz-vous ! Certes. Pour les enfants. Sauf que j’ai décidé de les accompagner pour passer aussi un peu de temps avec mes parents. Nous voilà donc, dans le Sud, à prendre l’air, mon ordinateur, mes cahiers, mes enfants et moi. L’Homme lui, n’a pas la chance d’être à son compte et de choisir d’où bosser.

Du coup, je travaille, car non définitivement l’activité ne peut pas s’arrêter un 16 décembre, mais plutôt un 23. Mais je prends l’air également. Bien sûr, il suffit que je débarque pour que le Var se retrouve en alerte orange (tempête)… les mauvaises langues diront que je porte la poisse.

NIA NIA NIA

EN ATTENDANT AUJOURD’HUI, il faisait 17 degrés et j’ai senti la chaleur du soleil sur mon visage. ET TOC.

 

plage-lalonde

plage-lalonde-var

plage-dune-enfants

Et vu le contexte, je peux vous dire que voir les enfants courir, contre le vent en hurlant de rire… les regarder sauter, grimper, se laisser tomber dans les dunes de sable… et bien, ça fait un bien fou.

Bon et puis… on s’est fait des potes

 

anes

 

jeu-sable-dune

BISOUS et passez de belles fêtes de fin d’année

 

4 commentaires

Un petit tour à Avallon et au lac de St Agnan ?

Je voulais absolument vous parler de ce petit coin de paradis, découvert un peu par hasard il y a 3 ans. Nous y sommes repassés cet été, en « remontant » sur Paris à la fin de nos vacances en famille. C’est aussi une excellente idée pour un week-end à 2h de Paris.

On dira que ce billet nous fera une petite pause verdure dans cette rentrée. Surtout que le soleil s’est barré ce week-end, le saligaud.

Prêt pour un shoot de chlorophylle ?

lac saint agnan 2

On dort où en famille vers Avallon ?  À la Cimentelle bien sûr ! Situé à 10 minutes de la ville d’Avallon, on y trouve des chambres d’hôtes extrêmement confortables, au calme et notamment deux suites pour les familles (dont une avec 3 chambres et 2 salles de bain). Les petits déjeuners sont totalement dingos (avec les pancakes, les salades de fruits frais, les croissants, les… Oui, tu prends 2 kilos en 2 jours), un jardin immense (un parc quoi), une piscine chauffée, un trampoline, une table de ping-pong, un baby-foot. Les chambres sont remplis de bouquins, de bd, de jeux… Bref, c’est sincèrement une excellente adresse que je vous conseille, surtout si vous avez des enfants un peu grands comme nous.

Fin de e-zabel se prend pour Tripadvisor.

On fait quoi dans la région d’Avallon en famille ? Ici, on reste deux nuits à chaque fois, il s’agit donc de notre dernière étape pour « couper » la route de retour à Paris en fin de vacances quand on revient du « Sud ». Cela fait un bien fou.

Fin août, les propriétaires de la Cimentelle nous ont conseillé le tour du lac de Saint Agnan. Autant vous dire que c’était magnifique, photos à l’appui.

lac saint agnan avallon

 

lac saint agnan randonnee

lac saint agnan

Au programme, 8 km environ pour faire le tour. On a pique-niqué en route, on a marché, on a trempé nos pieds dans le lac, on a beaucoup rigolé, on a aussi failli se perdre (mais non !!! Je suis un GPS humain je vous rassure).

randonnee famille avallon

 

lac saint agnan morvan

 

Et puis, en repartant à nouveau vers Paris tout gris, on s’arrête (cette fois c’est vraiment la dernière étape), quelques heures à Auxerre. Plus précisément, on loue des vélos (à la Maison du Vélo) pour partir en balade au bord de l’Yonne, aménagée en voie verte. C’est absolument magnifique. Je n’ai pas pris de photos (vilaine), car j’étais en train de surveiller le P’tit Grand pour qu’il roule « droit » et qu’il « serre à droite » (bon sang). Comprendre « pour qu’il ne tombe pas dans l’eau ». Je vous donne un petit resto pour la pause déjeuner en milieu de ballade « Chez Emeline« , tout simple mais frais et vraiment bon.

Voilà, c’est la fin du récit des vacances en famille version été 2016.

2 commentaires

Nos vacances en famille en Auvergne (Puy de Dôme)

Pour nos vacances en famille, on aime bien être peinards. La foule très peu pour nous, les plages bondées, les embouteillages pour les rejoindre, idem.

Si on peut éviter de croiser autant de monde que dans le métro parisien le restant de l’année, ça nous va bien. Cette année, on voulait de la montagne, du vert, la possibilité de faire des sorties un peu sportives facilement, prendre l’air et se défouler ! Et donc, cet été, notre choix s’est porté sur l’Auvergne ! TADIN (bon c’est aussi parce que je m’y suis prise très tard et qu’il n’y avait plus de place dans les Alpes)

Mais, je peux vous dire qu’on a bien fait. Regardez un peu :

volcan auvergne

auvergne vacances famille

auvergne vacances

Tout d’abord un petit séjour dans le Puy-de-Dôme, à Saint Saturnin, au château (à noter qu’il y a deux suites familiales) s’il vous plait. Rien que ça.

chateau saint saturnin

vue du chateau

A faire :

Une rando familiale guidée (avec de chouettes explications sur les volcans)(j’ai appris plein de choses)(heu, les enfants pardon) : « le petit monde des volcans » organisée par l’office de tourisme d’Aydat, où vous trouverez aussi une très sympathique base nautique.

C’est aussi là-bas que l’on a fait notre 1ere « course » d’orientation, rien que nous quatre, c’était extra. Aucun risque de se perdre, les enfants ont bien râlé je vous rassure, mais finalement, ils sont ressortis de là en sachant lire une carte et utiliser une boussole ! On a mis 2 fois plus de temps que prévu hein, et on a loupé 2 balises, mais ce n’est pas grave.

 

course orientation

Ah et on a aussi profité d’une initiation au Tir à l’Arc organisée par l’office de tourisme de Saint Saturnin dans le jardin du château… la grande classe. C’était là aussi vraiment une super expérience ! On a tous adoré !!

tir a arc chateau saturnin

Pensez bien sûr à tous vous équiper de chaussures (de rando), on les prend chez Decathlon pour les enfants. Excellent rapport qualité/temps qu’ils les mettent/prix.

Et puis un bon délire en famille, maintenant que le P’tit est Grand : une partie de Paintball (ici). Bon, je vous avoue que la 11,5 ans a moyennement aimé se faire tirer dessus avec des billes de peinture – ces ados, aucun humour –  mais sinon, on a franchement bien ri et je me suis totalement prise au jeu !!

Côté resto (miam)

Gros coup de coeur pour L’Art Délices à Aubière, un resto « sain » qui change du steak frites ou du burger… tout est frais, cuisiné sur place et … ce n’est pas cher pour la qualité !!

Et une bonne pizzeria à Ceyrat : la Villa Regina

Ensuite, direction le Nord Est du Puy de Dôme, à la limite de l’Allier à Saint Priest

Là, j’ai clairement déniché un super gîte, sur le domaine du château de Maulmont. Celui que nous avions était immense : 3 chambres, une buanderie avec lave-linge et sèche-linge, lit parapluie disponible et il y a une belle table à langer dans une des deux salles de bain. Tout de plein pied, les propriétaires laissent à disposition la lessive, les savons, les huiles, sel, poivre, c’est tout bête, mais ça fait bien plaisir en arrivant de ne pas avoir à tout acheter, juste pour quelques jours. Seul « défaut » pas de piscine. MAIS, il suffit de faire 15 kilomètres pour se rendre au centre aquatique « municipal » de Vichy. Vraiment chouette, avec un toboggan, des jets et un circuit à contre-courant (totalement impossible à faire)(AH AH AH AH). Le jardin est immense, il y a des transats, un hamac… Le paradis, c’est ultra calme. Un vrai bonheur.

vue gite

Et maintenant, une petite page de plénitude…

De là bas, on a fait :

  • du rafting (Vichy Aventure) : notre première fois… heureusement tout seul sur une rivière artificielle. Deux belles heures de rigolade. Je me suis retrouvée une fois à l’eau tout de même, mais je tiens à préciser que la monitrice m’a donné la médaille d’or du groupe. Sachez que je suis la meilleure de cette famille pour manoeuvrer le machin !
  • Accrobranche (Accro Sioule) : bon, que les choses soient bien claires, si je monte encore aux arbres c’est VRAIMENT pour faire plaisir aux enfants. Je n’ai définitivement plus l’âge pour ces @$ù§$. Je me suis fait peur à plusieurs reprises… Mais allez, finalement, c’est assez chouette de se dire qu’on a réussi… En tout cas, le cadre est parfait, l’accueil et les installations vraiment au top, je vous recommande aussi le lieu.
  • Le canoé (Aqua Sioule) : une fois à terre, direction l’eau… froide… on a choisi, en tant que « confirmé », la balade de 10 km un peu plus « sportive », histoire de ne pas pagayer comme des mulets à cause du manque de courant. Résultats : beaucoup de « petits » rapides, très facile mais qui permettent de pimenter un peu le parcours. Cette année le P’tit a râlé tout du long, alors que l’an dernier c’était l’inverse… pas de bol c’est avec moi qu’il était embarqué… Je peux vous dire que j’ai ramé pour deux et que j’ai pris sur moi pour ne pas le balancer par-dessus bord.
  • du karting : 3e été qu’on leur offre la possibilité de faire quelques tours en kart enfants. Cette fois, nous étions sur la piste du circuit Sarron.

karting auvergne

  • du wakerbord/téléski (Natural Wake Park) : alors, j’ai déjà fait du wakeboard et du ski nautique à l’Ile Maurice mais là je n’ai pas tenté (j’ai une tendinite au poignet) … les garçons se sont éclatés, l’Homme me confiant que c’était vraiment bluffant. La pré-ado a moyennement aimé alors qu’elle avait adoré et vraiment réussi le wakeboard en décembre… En tout cas, ici aussi accueil au top, installation géniales, je ne connaissais pas du tout cette possibilité de faire du ski-nautique sans bateau : c’est comme sur un tire-fesse mais sur l’eau.

natural wake park

En vidéo !

Voilà pour nos petits conseils, nos idées et bonnes adresses validées cet été en Auvergne (Puy-de-Dôme). N’hésitez pas à compléter !!

9 commentaires

Le premier départ en séjour linguistique

Suite à mon billet détaillant les « vacances » des enfants, vous avez été nombreuses à me demander plus d’infos sur leur séjour linguistique.

Je vais donc revenir sur le sujet en toute transparence et comme toujours, bien rappeler en avant-propos que ceci est NOTRE choix prenant en compte NOTRE contexte –  favorisé (ba ouais). Je sais. Vous savez. Merci de respecter donc, comme vous savez le faire à chaque fois. C’est aussi pour cela que je continue ce blog : nos échanges, l’écoute, le partage en toute bienveillance. Nous faisons des sacrifices, des choix, vous n’êtes pas obligés de faire les mêmes. Loin de là.

Il y a quelques semaines, le groupe OISE m’a contacté pour mettre en place un partenariat avec mon blog, je parle en effet régulièrement de notre envie de faire progresser nos enfants en anglais et des « outils » que nous avons tenté de mettre en place pour cela avec plus ou moins de succès : nounou bilingue, nounou anglophone, cours à domicile, cours à l’extérieur, films en VOST… Vous savez que le sujet est important pour nous. Je sais qu’il l’est chez beaucoup, car j’échange souvent avec d’autres parents très concernés par ce problème d’apprentissage de l’anglais. Un tantinet pourri en primaire. Il faut le dire.

Évidemment que l’idéal est de passer du temps dans un pays anglophone. L’immersion il n’y a pas mieux. Encore faut-il le pouvoir.

Et quand on décide d’y consacrer un budget, il faut encore pouvoir trouver l’offre qui permettra de le faire dans les meilleures conditions. Surtout quand il s’agit d’un premier départ sans la famille.

La question de les envoyer à l’étranger « rapidement » était déjà donc dans nos têtes. On avait pensé aux prochaines vacances de la Toussaint pour notre 11 ans, juste après son entrée au collège. J’avais commencé vaguement à regarder les offres, notamment Teligo… mais bon… bof bof.

Et la proposition de OISE est arrivée : son premier séjour offert. Une opportunité incroyable pour elle. A saisir évidemment.

Imaginez : un « manoir », une immersion totale, dédiée à la fois aux débutants en anglais et aux jeunes enfants : une vingtaine entre 7 et 13 ans, des cours par groupe maximum de 8 enfants, des activités de loisirs, une pension complète dans des chambres à 2 ou 3 max, un encadrement aux petits oignons. Une personne parlant parfaitement français, au cas où, joignable 7/7, 24/24. Des valeurs qui nous ressemblent : confiance en soi, goût de l’effort, mise en valeur des actions positives, encouragement à lutter contre ses peurs…

oise sherbourne

Alors, on a craqué, et le P’tit partira avec elle. Leur première fois ensemble, loin de nous, en immersion, dans des conditions exceptionnelles d’encadrement, on ne pouvait pas rêver mieux. Je suis totalement sereine. Je prépare leurs valises avec plaisir. Ils vont passer deux semaines absolument incroyables, se confronter à d’autres enfants d’autres nationalités. Ils vont gagner en confiance, en autonomie, mais tout cela ensemble. Au cas où. Pour lutter contre les petits coups de blues.

Bon et maintenant, je vais thermocoller et autocoller les étiquettes ! Commande passée et reçue hyper rapidement chez C-monetiquette. Je suis ravie. Ma première fois à moi aussi.

Le petit carnet reçu est très pratique, il y a toute ma commande dedans et le mode d’emploi pour chaque type de modèle d’étiquettes.

10/10

c mon etiquette

11 commentaires

Camping 5 étoiles pour les familles – Ile de Ré

Plein de premières fois dans ce billet !

Déjà, je vais vous parler d’un lieu de vacances où je n’ai eu l’occasion de séjourner « que » 48 heures et sans ma famille.

Ensuite, parce qu’il s’agit d’un CAMPING.

Enfin, de ma première visite de l’Ile de Ré.

Par contre, il faut vraiment que je vous en parle car j’ai eu un véritable coup de coeur. A la fois pour le camping en lui-même mais surtout pour toutes ses installations kidsfriendly et pour son équipe et notamment Sophie et son mari, les directeurs de ce camping Sunêlia Interlude.

Le camping et moi

Je vais être très claire, cela fait deux, voir trois. Je n’en ai jamais fait. Ma seule et unique expérience de « sanitaires communs » remonte à notre magnifique séjour en Yourte près de Gap il y a déjà 3 étés de cela. Dormir sur le sol, c’est pas à 40 ans que j’ai envie de commencer. J’aime avoir mon petit confort. Oui, je sais, je suis une princesse. Si camping il doit y avoir, c’est donc l’option MobilHome que je choisis sans hésitation. Un vrai lit, une salle de douche, des wc. Finalement, mes souhaits de princesse ne sont pas si compliqués à exaucer.

 

Le camping Sunêlia Interlude, un camping 5 étoiles sur l’Île de Ré

 

camping sunelia interlude ile de re

terrasse mobilhome

A noter que sur ce camping, vous pouvez réserver ces mobilhomes mais il y a également encore plus « luxueux », avec le quartier VIP, que nous avons pu visiter, l’intérieur est encore plus « moderne » avec notamment des portes coulissantes et une suite parentale avec douche à l’italienne… je vous jure on se croirait à l’hôtel !

mobil home vip

interieur mobil home VIP

 

Tout pour les familles.

Quand je dis tout, c’est tout. Que vous veniez en caravane, camping car ou avec votre tente sur un des 200 emplacements ou que vous préfériez, comme moi, prendre un mobilhome, vous aurez accès à toutes les facilités offertes pour les familles sur le camping. Et j’ai été assez bluffée. Ils pensent à tout.

Déjà, avec les mobilhome qui peuvent contenir jusqu’à 3 chambres (pas de couchage dans les canapés, ce sont de « vrais » lits) et deux salles de douches (et 2 WC). Les familles comprendront l’importance de ce détail.

Ensuite, nous avons :

  • 1 piscine extérieure
  • 1 piscine intérieure chauffée

piscine camping interlude sunelia ile de re

 

  • 1 aire de jeux pour les plus grands
  • 1 aire de jeux pour les plus petitsaire de jeux camping

 

  • 2 clubs enfants : mini Sunny pour les 4/7 ans et Sunny Club pour les 7/12 ans, 1 mobil home entier est par exemple dédié à une animation KAPLA !!
  • 1 club ados « la Coolfish family« . A noter que le camping est vraiment axé « familles avec JEUNES enfants », mais pour les ados, le camping a tout prévu : une navette les emmène à discothèque situé à quelques kilomètres et les ramène, puis ils sont suivis par le vigile jusqu’à leur emplacement/location) JE SUIS FAN.

Et grande et incroyable nouveauté et c’était l’objet de mon déplacement là-bas : l’inauguration d’une crèche.

creche camping interlude

Une VRAIE crèche. 10 berceaux avec des placements à la 1/2 journée ou même sur le temps de déjeuner pour libérer (délivrer) les parents !!!

Grâce à cette ouverture, le camping est donc désormais capable de s’occuper des enfants dès 3 mois !!

Pour les parents.

Un spa… han… hammam, jaccusi, sauna, cabines de soin (dont une double)…

Un restaurant, une superette, un snack…

La plage à 100 mètres…

Des locations de vélo de toute taille + carrioles…

Honnêtement, c’est assez dingos !

 Bon, et puis… l’Ile de Ré quoi

C’est bon. Très bon.
glacier martiniere

huitre ben hur

huitre ile de re

 

C’est beau. Très beau.

saint martin ile de re

 

IMG_4166

port saint martin

ile de re maree basse

ile de re ocean

 

Voilà, ça fait peut-être catalogue touristique, mais j’avais vraiment envie de partager ce plan vacances avec vous, car après 48h là-bas, j’avais vraiment envie d’y retourner en famille pour une jolie semaine !

5 commentaires

Les vacances des enfants

On y est. Les enfants partent mardi matin en vacances, plus de 2 semaines avant tout le monde…

Au début quand on nous a annoncé que pour effectuer les gros travaux dans l’école (nouvelle cantine/self), celle-ci fermerait le 17 juin, autant vous dire que je n’étais pas ravie ravie…

Bien sûr je n’étais pas la seule à me demander ce que j’allais faire de mes mômes entre mi-juin et l’ouverture des centres de loisirs début juillet… Ma chère 11 ans m’a bien dit : « je peux rester à la maison moi ! »

Ba voyons. Hors de question, sans parler du fait qu’ils allaient 1/ s’ennuyer 2/ se taper dessus
…n’oublions pas qu’ACCESSOIREMENT je travaille la plus grosse partie de mon temps, justement, à la maison.

Vala vala

J’ai donc appelé Papy et Mamie.

mug papy mamie

Mugs « Marcel &Lily »

Ravie de récupérer les enfants en cette période encore « calme ». Ils vont ainsi pouvoir visiter et profiter de la mer avant l’arrivée des touristes.

Mais cela n’a pas résolu mon principal problème : les occuper/caser 15 jours de plus que d’habitude.

Mes parents sont bien gentils mais pas question de les laisser chez eux plus de 3 semaines !! Ce qui est déjà beaucoup.

On a donc repensé aux colonies de vacances… jusqu’à présent, on avait repoussé l’échéance, les grands parents assurant, mais là… Deux semaines à combler…

Vous devinez ?

Eh oui, les enfants partiront en juillet pour la première fois, seuls mais ensemble (oui c’est un concept) en … ANGLETERRE.

Vous avez bien lu. Quitte à y aller, autant y aller franco. Anglo d’ailleurs.

oise sherbourneDeux semaines de séjour linguistique (avec OISE), ultra quali, dans un manoir en pleine campagne anglaise (en voyant les photos j’ai tout simplement eu envie d’y aller aussi), avec une vingtaine d’autres enfants du monde entier âgés de 7 à 13 ans et encadrés par professeurs anglais ! Of course. Autant vous dire que c’est une opportunité de dingue, que les enfants, étonnamment, ont adoré l’idée ! J’ai tellement hâte pour eux, cela va être une expérience incroyable, difficile je pense, vu l’immersion anglophone « imposée » mais tout est fait pour les débutants justement, l’encadrement est au petit oignon, on est vraiment très confiant.

Et du coup, va falloir que j’étiquette leurs vêtements.

Ma première fois.

ça va être merveilleux. Ou pas. La suite au prochain épisode.

Signée e-Zabel, la reine du teasing et du fer à repasser.

15 commentaires

Le parc du Futuroscope

Le parc du futuroscope 2e fois pour nous. En effet, trois ans après notre première visite, nous sommes retournés ce samedi au parc du Futuroscope.

parc futuroscope

futuroscope poitier

 

Cette fois-ci, nous étions invités pour découvrir le tout nouveau spectacle nocturne « La Forge aux Etoiles« , une aquaféerie imaginée par le Cirque du Soleil. Tout un programme donc, puisqu’ici nous avons toujours été conquis – à une exception près – par leur spectacle !

Aller-retour en TGV (1h30 de la gare Montparnasse), accès direct au Parc en 5 minutes à peine (je l’avais déjà dit mais c’est en effet extrêmement pratique). Dans la journée, cela se fait, mais c’est chaud tout de même. Heureusement, les enfants sont grands, le retour à 1h du matin à la maison n’a pas été si compliqué.

Alors ?

Le Futuroscope est définitivement le parc qui me plait le moins parmi ceux que j’ai pu fréquenter (Astérix, Disneyland Paris, Le Puy du Fou, La Mer de Sable), je préfère vous le dire d’entrée de jeu. Je suis peut-être blasée, j’ai peut-être besoin d’un peu plus d’attractions « à vrais sensations », de rythme, d’ambiance, de vie… Le parc est agréable, on circule plutôt bien même si certains panneaux sont assez mal placé, les distances entre les différentes structures sont raisonnables et on peut tout à fait profiter des moments de circulation pour se croire en ballade ! Mais voilà, je le trouve froid et pourtant les équipes d’accueil sont souriantes, agréables, disponibles c’est un vrai petit bonheur.

Plus concrètement, je ne remets absolument pas en cause les prouesses techniques de la plupart des salles du parc du Futuroscope. Les documentaires et films passés soit en 3, soit en 4D sont de qualité, on y apprend même des choses (comme me le faisait si bien dire le P’tit Grand en rentrant passionné par l’attraction « le Monde de l’Invisible »). Mais bon voilà quoi. J’ai dû mal à me dire « OUHAOU » ça vaut vraiment le coup de faire autant de kilomètres pour voir tous ces projections… Pardon hein.

Voici ce que l’on a fait (ou refait) avec nos impressions, dans l’ordre chronologique de notre visite :

La Loi du plus fort (nouveauté 2016)

Salle clairement bluffante : un écran gigantesque (600 m2), un son incroyable et une technologie IMAX Laser 4K (les spécialistes comprendront que c’est… trop de la balle)

Le film : on suit les péripéties d’une souris scorpion (ultra chou) et d’un tamia (un écureuil) devant braver tous les dangers d’une nature impitoyable. A leur échelle, dans le désert de l’Arizona ou les forêts d’Amérique du Nord, pénétrez dans des mondes enfouis et intenses.

Durée 23 min. Accessible à tous.

Notre avis : images et son exceptionnels. Je n’ai pas vraiment – par contre – eu la sensation d’être « petite » comme les animaux que nous suivions.

Les mystères du Kube (nouveauté 2016)

On ne savait pas trop à quoi s’attendre, j’ai eu un peu de mal à « rentrer » dans le Kube l’histoire, mais j’ai ensuite vraiment apprécié le spectacle qui est en fait un mélange d’images projetées sur des surfaces planes mais aussi en 3D, et une prestation incroyable de trois artistes / acrobates.

Durée 25 min. Accessible à tous.

futuroscope Kube

La machine à voyager dans le temps des Lapins Crétins (en 5 D : image en 3D + effets dans la salle + mouvements du train et des sièges + décors animés)

Quelle déception… je m’attendais à un truc crétin évidemment, ça c’était normal mais pas nul… Même les enfants n’ont pas appréciés. Pas drôle. Très peu de « sensation » : notre cuvette (de toilette, oui oui mais ça c’est rigolo je trouve…) se lève, se baisse, on a deux fois l’impression que quelque chose passe dans nos jambes, sans parler du souffle dans le visage, un tantinet pénible à un moment et bon voilà quoi. Déçus déçus déçus. Comme je l’ai lu ensuite – pour voir si j’étais la seule à avoir un avis mitigé – dans Sud Ouest « (l’attraction) plaira aux familles qui peuvent y embarquer les enfants en bas ou les plus âgés, sans risque de crise cardiaque. »

Durée 10 min. Accessible à tous.

futuroscope porte lapin cretin

futuroscope lapin cretin

Arthur, l’aventure 4D

« Attraction préférée des visiteurs » , « élue meilleure attraction au monde par la TEA, société internationale des professionnels des parcs d’attractions »…

Nous l’avions déjà fait en 2013, cela nous avait déjà beaucoup (beaucoup) plu ! Confirmé cette année ! Surtout que nous avions « oublié » et que du coup les sensations étaient vraiment au rendez-vous. On a crié, ri, on a passé 5 minutes (oui, c’est court – mais c’est bon) vraiment sympa. Cela reste notre attraction préférée (avec Danse avec les robots dont je parlerai ensuite).

parc futuroscope Arthur

Danse avec les robots

En 2013, je n’avais pas fait ma courageuse, cette année, j’étais motivée après mon exploit à Disneyland Paris.

Avec cette attraction là, vraiment « à sensations », on passe dans un nouveau monde pour le parc du Futuroscope : moderne, dynamique, original, ça fait du bien. Comme je l’avais dit dans mon précédent billet : accès possible uniquement pour les plus d’1m20 et encore, il faudra faire un bon mètre quarante pour pouvoir danser aux niveaux 2 et 3. J’ai donc démarré avec mon P’tit Grand en niveau 1, tranquille mais bon, ça bouge bien tout de même. La 11 ans faisant toute seule le niveau 2. On est ressorti hyper heureux, j’ai promis de tenter le 3 au prochain tour. Et au prochain. Et au prochain…. Vous avez compris, on est retourné danser 4 ou 5 fois dans la journée ! Le niveau 3 déménage fortement, on est secoué dans tous les sens et on passe une grosse partie des 60 secondes (oui, là c’est TRES court) la tête à l’envers. J’ai ri, hurlé aussi hein. C’était bon.

Durée 1 min. Accessible au plus de 1m20. Il est aussi possible de rester sur la mezzanine pour simplement ADMIRER les courageux ! AH AH AH

L’âge de glace 4 D.

Vous connaissez mon amour pour ce dessin animé. J’avais vraiment hâte de tester l’attraction 4 D. Situé là où se trouvaient il y a 3 ans l’attraction en 4 D du Petit Prince, la séance se passe debout, en appui sur des tabourets hauts, on s’équipe de lunettes (bon, là, c’est partout pareil) et d’une peau de bête pour ne pas avoir « froid »… très rigolo, inutile mais très rigolo. Pendant 10 minutes, on revit des extraits du dessin animé l’Age de Glace 3 au pays des dinosaures. On se prend beaucoup de souffles de dinos dans le visage, de la neige dans les cheveux et même des petites balles tombent dans la salle à la fin. Marrant. Je ne suis pas restée scotchée d’admiration mais ce n’était pas mal tout de même, ravie de retrouver mes personnages préférés.

Durée 10 min. Accessible à tous.

parc futuroscope sid

Le Petit Prince.

Bon, là ma déception vient du fait que je pensais revivre la même chose qu’il y a 3 ans, or non, en rentrant dans la salle j’ai tout de suite compris qu’un truc clochait puisqu’il y avait… des fauteuils… on s’est assis et c’est là que j’ai compris : ils avaient cédé la salle 4D à l’âge de glace et qu’ils avaient donc désormais un « Petit Prince » en 3D. C’était donc une séance de ciné en 3D classique. J’ai donc dormi. Oui bon pardon, j’étais fatiguée, après manger, on est parti tôt le matin toussa.

Durée 20 min. Accessible à tous.

L’explorarium

Un très joli documentaire de Jean-Michel Cousteau sur les fonds océaniques et les petits organismes marins vivants. Vraiment intéressant. Les enfants ont beaucoup appris, moi aussi. Les images sont évidemment très belle (projection IMAX 3D sur un écran de 900 m2)

Durée 20 min. Accessible à tous.

Le 8e continent

Bon bon bon, là encore, déçue. J’ai lu « jeu », j’ai regardé sur l’application, j’ai vu des gens tirer avec des pistolets laser sur un écran, j’ai pensé « ça a l’air drôle ! ». Mais, en tout cas de nos places (au dernier rang), on a trouvé ça nul (les enfants aussi hein), en fait, on ne comprends pas bien comment voir où tirer, d’ailleurs, je pense qu’on ne sait pas vraiment, il suffit de tirer n’importe où et espérer viser un déchet pour gagner des points. Pendant les phases de tir, on est assis sur une sortie de jet ski qui bouge d’avant en arrière. On est censé voir le numéro de notre « pistolet » s’afficher sur l’écran à l’endroit où notre viseur tire. Mais comment vous dire… je dois être myope, il y a une quarantaine de numéro qui s’affichent en même temps quelques centième de seconde dans une écriture très petite et pale, sur le vaste écran… on ne voit donc rien et on finit par se désespérer de marquer quelques points consciemment. « Jeu collectif » non hein puisqu’il y a un classement des 12 meilleurs, donc ce n’est pas ma définition de jeu collectif… c’est surtout chacun pour soi… mais ça ce n’est pas le plus décevant.

Durée 7 min. Accessible dès 1,05 m.

Le Monde de l’invisible

Encore une projection du type Geode, donc IMAX. Le contenu du documentaire projeté était vraiment intéressant. Les enfants ont découvert le monde de l’invisible et notamment les nanoparticules, mais aussi les phénomènes physiques extrêmement rapides pour être observables à l’oeil nu et inversement, trop lents comme le mouvement des étoiles. Sont donc expliqués les différentes techniques photos et vidéos modernes pour capter ses images et les rendre « visible » aux hommes.

Durée 25 min. Accessible à tous.

Nous n’avons pas refait le superbe spectacle de magie iMagic, ni Chocs Cosmiques, que je recommandais chaudement il y a 3 ans.

Le parc des Enfants. Cet espace extérieur central permet aux « plus petits » (attention, le parc du Futuroscope reste un parc pour les plus grands de nos enfants) de faire quelques attractions « en libre accès » : centrifugeuse, splash (1m20 minimum), tyrolienne, balancier (1m05 minimum)… Attente importante mais s’il fait beau cela reste agréable.

Alors, à faire ou pas ? Je dirai oui, au moins une fois, pour découvrir un parc qui était certes futuriste à son époque et qui tente depuis quelques années (entrée de la Compagnie des Alpes en tant qu’actionnaire majoritaire) de moderniser ses animations (Arthur et Danse avec les Robots en sont les preuves). N’y allez pas avec des bébés, ni, à l’idéal avec des moins d’1 mètre 05. L’enfilade de « cinéma » risque aussi de les ennuyer surtout que les thématiques abordées le plus souvent sont tout de même assez scientifique et pointue.

 

Toutes les infos sur les tarifs sont ici : de 34 à 43 euros l’entrée pour 1 adulte pour 1 journée. Gratuit pour les moins de 5 ans (mais encore une fois, ne venez pas avec…);

Quid des pass premium vendu 15 euros supplémentaire ? Pas facile, cela doit vraiment dépendre de votre date de visite mais je pense que ça vaut le coup… Concrètement, il permet de passer prioritaire (pour l’avoir fait, c’est vraiment un passage immédiat !!) UNE FOIS  dans 5 attractions : « La Machine à Voyager dans le temps« , « L’Âge de Glace, l’Expérience 4D« , « La Vienne Dynamique« , « Danse avec les Robots » et « Arthur, l’Aventure 4D« . Il permet de plus un passage assuré aux spectacles “iMagic” et “Les Mystères du Kube” jusqu’à 15 min. avant le début de la séance choisie. Par expérience, il est donc surtout intéressant pour les deux dernières attractions qui affichaient samedi une moyenne de 35 minutes d’attente.

8 commentaires

 
Top