L'enfer au féminin sortir du cycle règles cancer

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Et s'il avait raison ?

enfer au féminin vignalUn billet que j’ai tardé à rédiger et pourtant il me tient énormément à coeur.

Le docteur Vignal, je le connais bien, depuis toute petite, quand j’accompagnais ma maman qui le consultait déjà. Il m’avait parlé de son projet d’écriture, de sa détermination à informer les femmes. Il m’avait « promis » de vulgariser au maximum ses recherches et surtout son analyse. L’idée est bien, avec cet ouvrage, de bousculer les tabous, d’oser parler de ce qui peut choquer et de viser un public large. A savoir nous, les femmes. Rien que ça.

Promesse tenue. Son livre « l’enfer au féminin » est sorti en septembre dernier. Hasard évidemment : en pleine tourmente autour des pilules de dernière génération…

Il faut savoir que le docteur Vignal, je le considère comme un amoureux des femmes et de leur pouvoir de donner la vie. J’ai vraiment l’impression qu’il comprend ce que l’on ressent et qu’il veut nous aider à ne plus supporter des souffrances inutiles liées à notre nature de femme.

Dans l’enfer au féminin, sortir du cycle règles-cancer, il souhaite dire aux femmes pourquoi il est absurde de porter le fardeau des règles tous les mois et comment, hors projet d’enfant, ce phénomène « naturel » est devenu nocif pour la santé.

Oui, parce que voilà, après de nombreuses observations, rencontres, études, analyses, il en est arrivé à mettre en lumière le lien entre les cycles menstruels, les contraceptifs à oestrogènes et le cancer du sein. Dans ces quelques pages, vous apprendrez tout sur le fonctionnement hormonal féminin et à mon avis, comme moi, vous ne pourrez qu’être convaincue. Les faits sont là, connus, les solutions existent mais les lobbies médicaux et pharmaceutiques préfèrent les passer sous silence.

Je vous résume très grossièrement l’idée, mais vraiment, sincèrement, je vous encourage à découvrir cet ouvrage : il est très facile à lire et rapidement.

En gros, qui dit cycle (règle), dit renouvellement cellulaire. Qui dit renouvellement cellulaire dit risque de développement d’une cellule cancéreuse. Les règles générées par les pilules à oestrogènes (au moment de l’arrêt de 7 jours ou des prises des pilules placebo placées en fin de plaquette), sont de fausses règles. Inutiles. Rassurantes pour certaines ? Euh… personnellement je vis sans depuis plus de 8 ans, autant vous dire que je suis plutôt ravie !! Le risque de cancer du sein est proportionnel au nombre de cycles et de règles. La fréquence des cycles chez la femme a été multipliée par 4 ou 5 par rapport à un mode de vie naturel mais l’organisme féminin n’est pas fait pour supporter 450 cycles. (« avant », nos ancêtres femmes allaitaient longtemps, puis enchainaient avec une nouvelle grossesse, elles avaient donc très peu de cycles). Les pilules oestroprogestatives avec cycles artificiels sont donc potentiellement cancérogènes du fait qu’elles entrainent des cycles. Seule une pilule contenant uniquement de la progestérone mettant en sommeil les ovaires pourrait ne pas comporter de tels risques.

Pourquoi se farcir les maux liés à ces fausses règles et en plus augmenter le risque de développer un cancer du sein ?

Euh, là encore, j’ai du mal à trouver la réponse…

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce livre, mis à part qu’il m’a vraiment fait comprendre pourquoi il me prescrit la Cerazette depuis des années, c’est que le docteur Vignal apparait vraiment comme un médecin prenant à corps la cause des femmes, il a conscience des maux que nous subissons mais aussi des questions, des peurs que l’on peut ressentir, il explique clairement les choses, les prouve. Enfin, tout en expliquant que la cause principale est ce nombre de cycle, il sait parfaitement que nous sommes désormais des femmes actives et que nous ne souhaitons/voulons pas nécessairement, comme nos ancêtres, allaiter nos bébés pendant des années (afin si l’allaitement est intensif de stopper les cycles). Nous n’avons donc pas à faire avec un extrémiste de l’allaitement. Bien au contraire (je ne m’entendrai pas avec lui d’ailleurs sinon). Il ne crie pas non plus « au miracle », mais il propose tout simplement un pari aux femmes : pourquoi ne pas essayer ? Que risquez-vous à tenter ? RIEN. « AU PIRE », de ne pas déclarer un cancer du sein ? Personnellement, je prends le pari, surtout que j’y gagne d’être peinarde tous les mois !

Mon billet est peut-être un peu confus en plus d’être incomplet évidemment, j’espère sincèrement vous avoir donné les pistes principales de son développement et de son analyse et surtout vous avoir donné envie d’en savoir plus. De creuser la question. Au moins JUSTE pour vous informer, comprendre, écouter un autre point de vue que ce que l’on entend généralement de nos médecins. Parce qu’il ne faut pas se laisser endormir par les lobbies et que même si finalement vous trouverez ça stupide, il est bon de se faire un vrai avis et d’ouvrir son esprit à « d’autres pistes ».

Et s’il avait raison ????

PS : je tiens à disposition des mes lectrices voisines mon exemplaire personnel, si vous voulez. Faites-moi signe.

Sinon, voici le lien vers Amazon : l’enfer au féminin, sortir du cycle règles-cancer – Dr Philippe Vignal

131 commentaires

  1. Ca y est je viens de commander le livre sur Amazon mais en attendant de le recevoir, j’ai une question : si le risque de cancer du sein est proportionnel au nombre de cycles, pourquoi certaines femmes développent le cancer a 30 ou 40 ans et d’autres qu’après la ménopause ? les femmes de 50-60ans ont eu beaucoup de cycles et donc beaucoup de risques mais les plus jeunes ?? merci d’avance pour votre réponse Dr Vignal, je trouve ça très bien que vous puissiez répondre sur ce blog aux commentaires et que vous preniez le temps de le faire… merci E-ZA pour la présentation !

  2. Le risque de mutation cancéreuse dépend :
    de la vitesse de division cellulaire directement liée à l’exposition aux hormones
    des capacités de réparation du génome cellulaire.
    Ainsi des femmes réglées très tôt avec une expostion hormonale importante et/ou des mutations génétiques sur les gènes de réparation (BRCA) sont susceptibles de faire de cancers jeunes.
    Remarquez que que les cancers du sein avant 30 ans sont rarissimes et pour ainsi dire jamais de cancer avant 25 ans
    Enfin il pourrait exister des méncanismes de cancérogénèse autre qu’hormonal.

  3. et la stérilisation avec ablation des ovaires c’est pas possible….????
    pour ma part j’ai pris « lutenyl » pendant 15 ans avec absence de règles et de cycle et c’était vraiment le pied sauf sur le plan du désir sexuel…mais on a fait avec car sinon règles hémorragiques + endométriose . depuis bb en 2004 mais maintenant je veux arrêter pour voir ce qu’il se passe et on verra dans 6 mois si tt va bien.
    sinon je pourrais envisager de demander une ablation complète (ovaires+utérus) mais je ne sais pas si ça se fait….(j’ai 41 et je ne veux absolument plus d’enfants)

    • L’ablation des ovaires est une prévention très efficace du cancer. Cela a été montré chez les femmes porteuses d’anomalie génétique de type BRCA: 50% de risque en moins.
      Cela dit cela entraine une ménopause brutale avec des symptômes souvent violents.
      La cerazette met les ovaires en sommeil ce qui est différent de l’arrêt de la fonction ovarienne de la ménopause. Elle laisse persister une petite sécrétion d’oestrogène de base nécessaire au confort des femmes avec probablement les mêmes bénéfices vis à vis de la prévention du cancer du sein.
      Donc à vous de voir

  4. Bonjour,
    dct Vignal, je vais courir acheter votre livre, car le sujet m’intéresse beaucoup.
    Par contre, depuis la naissance de mon premier enfant j’ai un stérilet en cuivre, et l’avantage que j’y trouve c’est une certaine liberté, pas d’horaire, pas d’oubli….
    Si je comprends bien à travers les commentaires vous ne conseillez pas forcément le stérilet?
    Une autre petite question: j’ai souvent des mycoses (qui m’empoisonnent la vie, est ce que Cérazette n’engendre pas ce phénomène?
    Merci pour votre réponse.

  5. Non je ne le conseille pas car il ne met pas à l’abri de la valse hormonale.
    Cérazette n’est pour rien dans ces mycoses. Il s’agit d’un problème lié à la toilette intime : http://www.vignal.org/admin/page.php?item_ch=1

    • Les mycoses vaginales font partie des effets secondaires de Cerazette listés par le laboratoire. Il s’agit d’un problème lié à la prise d’hormones, non à la toilette intime.

  6. Bonjour Dr Vignal,
    qu’en est-il du fait de prendre n’importe quelle pilule en continu, en enchainant donc les plaquettes sans la semaine de « pause regles »?

  7. C’est dangereux dans le cas des oestroprogestatif car cela augmente la durée d’exposition aux oestrogènes.

  8. Bonjour Vignal,

    Quelle sublime idée d’E-Zabel de vous faire intervenir ici… Et même à 20 000 kms de la France, j’espère pouvoir profiter de vos précieux conseils. Je n’ai pas trouvé votre livre en Calédonie…sauriez-vous si ce dernier est en vente sur le territoire ?
    Cela fait quelques mois déjà que le fait de prendre ma pilule me dérange, ou ne me convient plus. Envie de changer de mode de contraception…et j’y ai bcp réfléchis, mais la finalité est la-même (pilule, stérilet)…ce que vous dites m’intéresse donc fortement, car j’avais déjà entendu parler de ce phénomène et cela ne fait que me conforter dans ma démarche. En revanche, j’aurais une question un peu plus personnelle : depuis la naissance de ma fille et la reprise de ma pilule (trinordiol), ma libido est en berne. Aucun pb de couple, d’amour ou autre, tout se passe pour le mieux de ce côté là, mais malgré tout mes efforts, mes envies sont au plus bas. Cela peut-il être du à la prise de ma pilule. Je me souviens qu’après l’accouchement, alors que j’étais sous cérazette, je n’avais aucun souci de ce côté là ! ;-) Merci encore pour votre temps, votre disponibilité et votre franchise. J’espère pouvoir parcourir votre livre afin d’appronfondir le sujet !

  9. Merci pour ce commentaire
    Le livre est disponible sur amazon
    les problèmes de libido ont de multiples causes: les hormones sont toujours accusées mais je pense qu’il faut chercher ailleurs car la sexualité féminine est peu influencée par les hormones: les femmes ménopausée ont pour la majorié une libido normale.
    Reprenez cerazette puisqu’elle vous convenait si bien !

    • Pardon ???? :angry: :angry: :angry:
      « Les hormones sont toujours accusées mais il faut chercher ailleurs car la sexualité féminine est peu influencée par les hormones ? » :angry: :angry: :angry: Vous êtes sûr ?

      Chère Marion, faites une recherche de témoignages, sur internet ou dans votre entourage, demandez à vos amies, lisez ce lien :
      http://www.acontrario.net/2011/09/22/lettre-a-la-gyneco-qui-na-pas-sauve-ma-libido-par-une-patiente-decue/
      et les commentaires qui l’accompagnent… et trouvez la contraception qui vous convient, en accord avec votre libido !

      Cher Docteur Vignal, vous qui êtes amoureux des femmes, j’ai un scoop pour vous : la libido des femmes n’est pas un mélange d’oiseaux et de bisounours, c’est aussi un cocktail hormonal qui dépend de multiples facteurs !

      • Si la sexualité féminine était influencée par les hormones, comment se fait-il que les femmes ménopausées, privées d’hormones, aient une vie sexuelle souvent épanouie. C’est un privilège, un don de la Nature, pour la femme que d’être indépendante des hormones.Tous les autres mammifères le sont.

        • Parce qu’il y a une différence entre l’équilibre hormonal naturel du corps et le dawa hormonal induite par la prise quotidienne d’hormones synthétiques. Dire que ce dernier n’influence pas la libido de la femme, ça ne peut pas être de l’ignorance, c’est du mensonge.

          Et expliquer que la femme humaine a un don magique qui la rend différente de tous les autres mammifères, au-delà de la légèreté de l’argumentation sur la femme ménopausée, c’est la prendre pour une idiote, excusez-moi docteur. D’où lui vient ce don de la Nature, à votre avis ? Prétendrez-vous qu’une femme qui ne prend pas d’hormones n’a pas un pic de libido autour de l’ovulation ?

          • je suis tout a fait d’accord avec toi, j’ai arrété de prendre la pillule (mais une combinée pas Cézarette) et la libido n’ a rien avoir en effet avec ou sans pilule … Mais il n’y a que les femmes qui ont testé les 2 pour pouvoir expliqué et ressentir ça ! je vais essayer Cézarette , on verra bien … mais il faudra peut être choisir entre libido o plus haut ou risque de cancer du sein …

        • « les femmes ménopausées, privées d’hormones » !!!!!!!!

          Ah bon ? Il n’y a plus la moindre petite hormone dans le corps d’une femme ménopausée ?

          Quant-à l’association règles fréquentes = risque de cancer, j’aimerais bien voir les résultats d’une étude randomisée…

    • Extrait de la notice de Cerazette :

      Effets indésirables possibles du médicament CERAZETTE
      Fréquents (1 à 10 % des utilisatrices) : maux de tête, nausées, prise de poids, douleur ou tension des seins, acné, modification de l’humeur, DIMINUTION DE LA LIBIDO.

      Apparemment, non seulement la sexualité féminine est influencée par les hormones, mais en plus cela fait partie des effets secondaires les plus fréquents.

      Est-il possible que vous fassiez une telle promotion d’un médicament sans avoir lu sa notice ? Ou avez-vous des problèmes de mémoire ?

  10. je suis moi aussi sous Cérazette depuis mon deuxième accouchement il y a 2 mois et demi sur les conseils de mon médecin.
    Bien que je respecte scrupuleusement l’heure de prise, j’ai tous les jours des petits saignements. Pas très abondants mais assez inconfortables. je n’ai jamais eu ça auparavant lorsque je prenais Minidril.
    Est-ce que ça te fait ça à toi aussi ?

  11. C’est un désagrément fréquent de Cerazette en particulier après l’accouchement. Mais il est passager à condition d’être rigoureuse sur l’ de la prise. Atention aux décalages du week end pour celles qui la prennent le matin

  12. L’heure (mot manquant) dans la phrase du commentaire ci dessus

  13. Bonjour,

    s’il y a encore possibilité d’avoir une réponse, j’aimerais bien savoir ce que le docteur pense de Surgestone. Merci

  14. Surgestone est un équivalent de Cerazette mais n’ayant pas d’AMM (autorisation de mise sur le marché) pour la contraception est difficile à prescrire en pratique.

    • Pourtant, cette absence d’AMM pour la contraception n’a posé aucun problème à la prescription de Diane 35 pendant des décennies, à ma connaissance ?

  15. Pourquoi pas, mais quid des progestatifs de synthèse à long terme ? Ok, le risque de cancer du sein est diminué, ok, c’est le pied de ne pas avoir ses règles, mais au final, dans 10 ans on va nous dire que finalement, ça favorise l’alzheimer précoce, ou d’autres choses, qu’importe.
    Bref, suis dubitative …

    • Je viens de voir qu’en plus, Cérazette, fait partie des pilules de 3ème génération incriminée dans les cas d’AVC, même avec l’absence d’oetrogenes.
      Alors, c’est à nous de faire ce choix, risque d’AVC ou de de cancer du sein ?

    • Ce qui certain en revanche c’est que la répétition des cycles spontantanés est associée avec plus de 50000 cancers du sein par ans, sans compter toutes les femmes qui souffrent d’endometriose, de cancers de l’ovaire ou de cancers de l’endomètre. Il faut bien faire quelque chose pour brider l’activité ovarienne et l’inondation hormonale qu’elle entraine.
      Avoir une pilule aussi dénuée d’effet secondaire grave est une chance inouie.
      Nous avons un recul de plus d’un demi siècle : la première pilule de Pincus en 1950 était une parente de Cerazette sans oestrogènes. L’oestrogène a été rajouté secondaire pour avoir des règles artificielles, ce fut une erreur. Une progestérone, également proche de cerazette a été prescrite pendant plus de 20 ans dans l’étude de Necker : pas d’effet secondaire grave constaté :http://www.enferaufeminin.com/node/54#overlay-context=node/57

      • « Ce qui certain en revanche c’est que la répétition des cycles spontantanés est associée avec plus de 50000 cancers du sein par ans, sans compter toutes les femmes qui souffrent d’endometriose, de cancers de l’ovaire ou de cancers de l’endomètre. »

        Vous pourriez citer vos sources, une étude scientifique validée ? Avancer un tel chiffre comme « certain » sans l’étayer est d’une effarante légèreté.
        Merci.

  16. Non, Cerazette n’appartient pas à ce classement qui concerne uniquement les pilules dites oestroprogestatives combinées, voyez le site de référence de la Haute Autorité de Santé :
    http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1439689/fr/contraceptifs-oraux-estroprogestatifs-preferez-les-pilules-de-1re-ou-2e-generation-fiche-bum.
    Elle appartient à la classe des pilules ne contenant que de la progestérone (Désogestrel).Ces dernières n’ont pas de risque accru de phlébite comme l’atteste le résultat de cette étude récente:www.bmj.com/content/345/bmj.e4944
    Cerazette a été classée à tord comme une pilule de 3° génération car elle contient un progestatif identique à celui contenu dans les pilules oestroprogestative de 3° génération.Mais cela ne suffit pas à en faire une pilule de 3° génération car il lui manque l’oestrogène responsable de la toxicité en particulier cardio vasculaire de la pilule. .
    Non seulement Cerazette ne contient pas d’œstrogènes mais la quantité de progestérone qu’elle contient est divisée par deux par rapport à celle contenue des les pilules oestro progestative. C’est pourquoi Cerazette est prescrite aux femmes à risque vasculaire en particulier celles qui ont fait des phlébites, à celles qui fument et aux femmes qui viennent d’accoucher. Elle est d’ailleurs la seule pilule autorisé en cas de tabagisme.

  17. Merci pour ces réponses.
    Et qu’en pensent les endocrinologues ?
    Soit, la pilule uniquement progestative est à favoriser par rapport au autres pilules.
    Mais le bénéfice par rapport à un système de contraception sans hormones de synthèse, comme le stérilet au cuivre ou bien le préservatif existe-t-il réellement, outre sur le cancer du sein ?

    Peut-on être réellement sûr que ce ne sont pas des perturbateurs endocrinien à long terme et/ou sur des sujets à risque ?

  18. C’est amusant d’observer comme le bon Docteur Vignal est subitement passé aux abonnés absents depuis que le lien de cet article a circulé ailleurs et que les commentaires sont devenus plus argumentés et confrontants… Vraiment Docteur, rien à nous dire sur les effets secondaires mentionnés, pour ne citer que ce point ?

  19. Je suis rassurée de lire ce billet… Je commence la Cérazette cette semaine. Ce serait trop long d’en parler ici, mais mon parcours concernant la contraception commence à être long ! Que de changements au cours de ma vie, que d’effets secondaires. J’avoue être un peu fatiguée de tous ces aléas.
    Merci !

  20. Bonjour

    j’ai lu avec intéret vos billets car je vais tester la cerazette proposée par le dernier docteur que j’ai vu, non par choix, mais en dernier recours contraceptif car pour plusieurs raisons mon choix initial de sterilisation par methode essure ou par ligature des trompes n’est pas possible ou déconseillé
    Cependant pour les femmes qui ne veulent plus d’enfants, par choix ou raison médicale la méthode essure me parait la contraception (certes definitive) la plus adaptée cela semble encore tabou en France (comme la vasectomie) et pourtant elle est indolore
    Si je n’étais pas allergique au nickel (la tuile)
    j’opterai pour cette méthode les yeux fermés, une libération pour la femme moderne lorsque le choix est murement réfléchi (et pas d’effets sur la libido, le vasculaire, les hormones etc…)
    renseignez vous

  21. Quelle surprise ! Je découvre 2 ans et demi après ce billet et les commentaires du Dr Vignal qui a été le gynécologue de ma mère, il a découvert son cancer du sein, puis le mien quelques années avant que je ne l’abandonne. J’ai été choquée en 2012 de découvrir qu’il écrive un livre sur ce sujet et n’ais pas prévenu toutes ses patientes car il faisait bien des « tests » sur moi aussi. Après m’avoir prescrit Cérazette qui ne me convenait à cause de spottings incessants, j’ai eu le droit à androcur à raison d’un demi comprimé tous les 2 ou 3 jours. Après 1 an et demi sous Androcur et plusieurs demandes de ma part pour changer ma contraception qui certes avait probablement un effet sur l’apparition de nodules, il a fini par me la retirer car je souffrais d’autres effets secondaires alterant ma vie sexuelle. Il avait osé me dire que ce n’était en rien lié à ma pilule (listé pourtant dans les effets secondaires et validé par les 3 autres gynécos que j’ai rencontré ensuite !!) et que je devais attention ouvrez grands les yeux et asseyez-vous bien : « probablement changé de partenaire car ça faisait déjà longtemps que j’étais avec le même et que j’étais jeune après tout » alors « Lamour du Dr Vignal pour les femmes » excusez moi mais AU SECOURS !
    A peine 15 jours après avoir retiré Androcur mes problèmes ont disparu et j’ai retrouvé une vie sexuelle épanouie avec mon conjoint de l’époque qui est aujourd’hui le père de mes enfants!!!. Je ne remets pas en cause les compétences du Dr Vignal mais non il n’est pas guidé par l’amour qu’il a des femmes : franchement !!! Par ailleurs pour ma 1e grossesse il me prescrivait des échographies de contrôle chaque mois (choc des gynécos que j’ai rencontrés par la suite!), j’ai finis par stopper quand il en a réalisé une bien trop précoce 9SA à peine et mesuré la clarté nucale de bébé au mauvais moment, provoquant ainsi source d’angoisse, me rappelant et laissant un message sur mon répondeur s’excusant platement d’avoir réalisé cette échographie, me disant qu’il avait appelé un confrère qui lui avait dit qu’il n’aurait pas du faire cette écho et mesuré la clarté nucale : quel professionnalisme !, qu’il n’aurait pas du faire, … Ca m’a valu une biopsie du trophoblaste que j’aurais pu m’épargner et des visites obligatoires chez des spécialistes pour surveiller bébé de plus près qui par ailleurs allait merveilleusement bien. Bref, j’ai vidé mon sac il le fallait. Non le Dr Vignal n’est pas merveilleux, ton billet e-zabel n’est pas assez objectif sur ce livre car s’il a des compétences, il a aussi blesser des femmes.

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top