Mode de garde : la garde partagée à Paris

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

La garde partagée (trouver une famille)

Le sujet du mode de garde de nos petits monstres adorables bébinous semble vous intéresser fortement et vous fait réagir ! Beaucoup de questions, j’essaie donc au fur et à mesure de vous donner mes p’tites expériences et astuces. N’oubliez pas de consulter la catégorie « Modes de garde » pour avoir tous les anciens billets que j’ai pu écrire sur le sujet, mais aussi plus récemment « de la garde partagée à Paris« .

La garde partagée : un mode de garde très répandu à Paris

En effet, l’emploi d’une nounou, ou auxiliaire parentale dans le jargon pro, représente un coût très important surtout dès qu’on dépasse les 40 h par semaine.

Donc face au manque de place en crèche et chez les assistantes maternelles, les Parisiens s’organisent ! La garde partagée comme son nom l’indique, c’est le partage d’une nounou par 2 familles. La nounou a ainsi 2 employeurs, donc 2 fiches de paie, mais aussi 2 contrats et 2 lieux de travail ! Je développe :

Chaque famille signe un contrat avec la nounou en précisant par contre qu’il s’agit d’un emploi en garde partagée (on note alors le nom de l’autre employeur). Les 2 contrats sont liés, c’est-à-dire que si l’une des familles arrête la garde, alors la 2e famille a un motif valable pour licencier à son tour la nounou (si par exemple, elle ne trouve pas une famille de remplacement.)

Calcul du salaire
Le nombre d’heures effectuées par la nounou est divisé par 2
, et chaque famille paie directement à la nounou sa part de salaire. Attention, dans le cas d’une garde partagée, on ne peut pas appliquer à la nounou des heures responsables : ce sont obligatoirement des heures effectives, car on considère que comme elle a plusieurs enfants à garder, elle n’a en fait pas d’heures « libres » où elle ne ferait que veiller sur le sommeil des enfants. Faut pas abuser en effet !!

Lieux de garde
C’est à discuter entre les familles, la pratique veut que ce soit une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre. Cela « oblige » à prévoir un espace pour que l’autre enfant fasse la sieste, une deuxième chaise haute, un deuxième transat, etc. Si vous avez un appart trop petit, pourquoi ne pas négocier avec l’autre famille que cela soit toujours chez eux. Dans ce cas, pensez bien à participer aux frais annexes : courses pour les repas des enfants, couches, etc.

Trouver une famille
Contactez (pour les Parisiens, désolée pour les autres…), Paris Service Famille par téléphone, ils vous donneront la liste des familles qui cherchent une famille de partage de garde dans votre quartier.
À vous de les contacter et des les rencontrer.

J’ai une très bonne expérience de la garde partagée (2 ans). Nos deux familles sont devenues amies et nos enfants inséparables ! J’ai vraiment apprécié le partage de tout :
– des lieux : une semaine tranquille où la garde est chez soi et on peut laisser bébé en pyjama le matin ! Et la semaine suivante, on peut rentrer chez soi plus tôt du travail et être peinarde sans que les gamins vous sautent dessus à peine la porte franchie !
– de la gestion de la nounou : on s’aide pour la fiche de paie, les calculs divers et variés, les négociations de jours de congé, etc.
– des galères : les coups de déprime, les absences de la nounou (on se dévoue à tour de rôle pour garder les enfants, du coup, l’autre maman peut tout de même aller bosser)
– des bonheurs : la complicité entre les enfants, l’amitié entre les parents, les sorties ensemble

Il faut donc absolument bien choisir l’autre famille. Si vous vous entendez bien, tout ne peut que bien se passer : vérifiez donc que vous êtes d’accord sur les principes d’éducation, d’alimentation, de loisirs et que vous avez les mêmes exigences pour la nounou. Il faut être sur la même longueur d’onde !
Tout peut être sujet à dispute et vous faire stresser : par exemple, si une famille ne veut pas que son enfant aille au parc en cas de grand froid, mais que l’autre y tient… une famille met du sel dans les menus, l’autre nom… Une famille veut déduire 1/2h à la nounou qui est partie plus tôt, l’autre s’en fout et ne veut pas…
Enfin, la garde partagée demande beaucoup d’empathie, de solidarité, de compréhension, mais c’est une grande expérience humaine. (Allez on verse une p’tite larme ?!)

Spéciale dédicace à Véro et Benoit !

8 commentaires

  1. J’ai une amie qui a testé (d’ailleurs c’est marrant elle s’appelle Véro…) et ça n’a pas duré longtemps l’enchantement avec l’autre famille…

    J’ai toujours eu la chance d’obtenir une place en crèche mais j’habite une petite ville.

  2. Je suis d’accord avec toi sur le choix de la famille qui est essentiel.
    Perso, on passe par une association qui gère les fiches de paie etc? et ça aide franchement.

  3. […] solution : faire une garde partagée et rencontrer ainsi THE couple avec qui vous partagerez outre la nounou, les conversations, le […]

  4. Tout d’abord, merci de partager ton experience!! Je vais debuter dans le metier de Maman… et toutes tes informations sont tres precieuses.

    Concernant ce dernier chapitre sur le calcul du mode de garde a domicile, j’ai entendu dire qu’il y a possibilite de beneficier d’une reduction d’impots. Pourrais-tu me renseigner? Merci.

    Cdt

  5. la garde partagée est répondu là où la femme et l’homme travaillent tout les deux.
    c’est peut être un effet de mode, mais un chose est sur, c’est un progrès pour l’enfant, surtout sur le plan affectif. Les parents doivent faire concessions, gérer les malentendu, les retards….au pire il y a des moyen sur internet pour mieux s’organiser http://www.easy2family.com/ mais il faut penser d’abord aux enfants

  6. Bonsoir apres avoir lu votre billet j’ai une question.. 
    Je vais faire une garde partagée d’ici un mois, àvec une famille qui a sa propre nounou … Mais si nous devons diviser par 2 les heures effectuées , de combien ést le tarif horaire pour 2 enfants de familles différentes? Combien dois-je déclarer? Merci pour votre reponse

    • Bonjour, en fait, de mémoire, il faut tout simplement divisé le nombre d’heures de la nounou en deux. Vous payez la moitié, l’autre famille paye l’autre. Le tarif horaire est celui que vous souhaitez/négociez avec la nounou. Cela n’a pas d’implication sur la manière dont on calcule la répartition entre les deux familles. Généralement, on donne « plus » à l’heure que pour une nounou qui n’en garde qu’un, car c’est beaucoup plus de travail, évidemment. Le mieux est de vous rapprocher de Paris Services Familles si vous habitez Paris, ils sauront exactement quoi vous dire.

  7. Bonjour,

    ProSitting, association installée depuis 24 ans dans le 15e, initie une collecte sur KissKissBankbank pour lancer Joséphine, la plateforme sociale pour les familles parisiennes désirant partager une garde d’enfant à domicile. 

    Vous pouvez prendre connaissance du projet ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/josephine-plateforme-sociale-pour-familles-desirant-partager-une-garde-a-domicile.

    Pouvez-vous faire passer l’information le plus largement possible ?

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top