Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Joli mois de mai

parc de sceauxAprès celui d’avril 2007, mai 2008 sera à mon avis Le mois d’été de cette année. Donc on va pas me la faire 2 fois : autant l’an dernier en avril, enceinte déjà presque jusqu’aux dents, je n’avais pas osé sortir les p’tites robes et les shorts, ba oui quoi « avril, ne te découvre pas d’un fil » ! Autant donc cette année, j’va pas me faire avoir une 2e fois à ne plus pouvoir mettre mes tenues légères une fois passé Le mois d’été : je sors donc la panoplie au grand complet. Bonjour bermuda, pantacourt et petites robes affriolantes et bye bye gros pull et manteau dans la valise dédiée « hiver » (déménagement imminent oblige : ah oui, il faut suivre ici sinon, on est toute paumée !)

Par contre les robes, c’est sympa, mais pour le Velib’ on oublie, à moins d’aimer faire 3 km en tenant d’une main le guidon et de l’autre le bas de sa robe pour pas qu’elle… remonte quoi ! Parano comme je suis en plus, l’autre jour j’ai eu l’impression que tout le monde me zieutait…

Bref, 10 bons jours qu’il fait beau, 10 bons jours où accessoirement on va bosser de temps en temps entre jours fériés, ponts et viaducs !

Et que font les familles parisiennes, enfermées dans leur béton armé quand il fait beau comme ça ??? Parce que oui, on a beau habité la puante douce capitale, on aime, si si, quand même, la nature verdoyante et sauvage (enfin pas trop quand même faudrait pas qu’on tombe nez à nez avec une vache ou un troupeau de fourmis, ou l’inverse d’ailleurs !) pour y poser ses fesses de parisiennes intra muros.

Nous, dans ces moments là, on ouvre l’accès au balcon de 3 mètres carrés, on rale un coup : « mais pu## on n’a pas de terrasses nous ! », on le fait nettoyer par la mini-tornade (comment ça l’âge légal pour travailler c’est pas 3 ans ???), on mets le baveux en couche body et…. on prépare les affaires pour se barrer……. en dehors de Paris ! Oui je sais il y a de beaux parcs à Paris, même qu’il n’y a pas de crottes de chien, et tout et tout, mais il faut aimer le côté : « serrage de sardines » traditionnellement présent sur les rives de la Méditerranée en plein cagnard du mois d’août. Allez faire un tour au Champs de Mars un jour férié ou un week-end, et on en reparle ! Nous, ba on n’aime pas ça ! Oui je sais on fait les chipotteurs, mais j’assume.

Alors, nous on va à Sceaux, où l’on trouve un parc immmmmmense.
Une fois trouvée la place de parking, ce qui bien sûr n’est pas une mince affaire mais qui avec un peu de bol (oui, on a du bol pour les places de parking, mais toujours pas pour le loto par contre), finit par arriver assez vite, on peut alors s’installer peinards dans l’herbe, moitié ombre, moitié soleil, moitié herbe, moitié gravier, bref, tout comme on veut… et avec une ligne d’horizon dégagée permettant un lâchage de la mini-tornade sans risque avec son vélo.

Voila, ce que j’aime à Sceaux, c’est que même quand il y a du monde, comme les jours fériés ensolleillés du joli mois de mai, on a tout de même l’équivalent d’un terrain de tennis pour nous tout seul et ça maman elle aime.

J’adore sentir l’herbe fraîchement coupé, sentir le soleil encore doux me réchauffer, j’adore voir la puce ramasser des graviers, m’apporter des fleurs, jouer avec mes tongs. J’adore voir le p’tit bout découvrir l’herbe dans ses mains baveuses, le vent sur sa frimousse, les pieds à l’air pour des premiers pas déséquilibrés mais aventuriers… j’adore jouer au ballon avec zhom comme si on avait 15 ans pour faire rire les deux louloux.

Pourvu que ça dure !

Et vous, vous vous réfugiez où en cas de beau temps ?

4 commentaires

Maman solidaire

 [Attention article ironique, écrit sous un dégoût caractéristique des gens se faisant très légèrement avoir ]

J’aime être solidaire seule.

J’aime travailler le lundi de pentecôte, redevenu pourtant jour férié il y a peu.

J’aime parce que de toute façon dehors, il fait encore trop beau et trop bon et comme cela fait déjà 10 jours que la météo nous impose ce temps estivallement dégoûtant, je n’en puis plus de devoir aller m’allonger dans les herbes odorantes du parc de Sceaux, à me laisser aller sous le soleil, telle une grosse larve paresseuse, en laissant gambader la choupinette et désherber le choupinou. Comprenez-moi c’est tellement in-intérressant et gagatisant de jouer au ballon, se rouler par terre, jouer à saute mouton, prendre des photos, cueillir des fleurs, picniquer, que je me sens ce matin, tellement plus à l’aise dans ma robe droite et mes talons, assise devant mon écran d’ordinateur.

J’aime parce que travailler un jour férié, ça permet d’avoir une méga excuse pour ne rien faire : il y a 3 plaies et 1 tondu au bureau (dont moi comme plaie et zhom comme tondu !), les prestataires ne travaillent pas et les clients sont en week-end (eux !!!).

J’aime aussi parce que ce matin avec zhom, nous sommes venus exceptionnellement en voiture (récupération de cartons chez des copains ce midi oblige) et on a dû mettre quelque chose comme 4 minutes pour faire le trajet. Nous avons croisé 5 personnes dont 4 touristes en vélib’. Mais surtout travailler un jour férié, ça veut dire : voir dans les yeux de son zhom le bonheur incommensurable de pouvoir choisir sa place de parking ! C48 a t-il décidé ce matin, devant l’horizon désertique s’offrant à nous à l’ouverture du parking. Ba oui, parce qu’évidemment la boite d’à côté, avec qui on partage le parking, il bosse pas eux ! Ba non, ils ne sont pas solidaires comme nous ! Ils ont négocié de travailler 2 minutes de plus par jour ou même pire, la prise en charge par la boite de la fameuse journée des vieux ! Quelles bandes de fleimards !

Enfin, j’aime parce que j’entraîne avec moi, super nounou, qui doit donc elle aussi être solidaire aujourd’hui en nous gardant les louloux ! Puisque évidemment, l’école est fermée !

Alors faites moi mal, vous faites quoi aujourd’hui vous ?

5 commentaires

Maman chez les chefs

Ce matin, il fait beau, j’ai retrouvé ma « à peu près bonne humeur », qui s’était méchamment barrée hier. Comment est-elle revenue ? tout simplement parce qu’hier soir en rentrant du bureau, j’ai retrouvé une choupinette adorable. Merci super nounou. Ca fait…

» Lire la suite...

3 commentaires

 
Top