Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

James Bond mum' …

espionner… ou comment bien espionner sa nounou.

Aujourd’hui c’est le titre d’une actu passée le 1er avril dernier dans le Journal des Femmes qui m’a fait repenser à ce sujet d’espionnage. Nous, working maman, on n’espionne pas nos hommes, nan nan nan. Par contre, beaucoup d’entre nous sont tentés d’espionner un peu, beaucoup, à la folie nos nounous.

Je vous préviens tout de suite, je joue franc-jeu, ça m’est arrivé dans le passé d’espionner une ou deux nounous. En fait, la seule que je n’espionne pas c’est Super Nounou, mais ça s’est normal, vu qu’elle est Super ! Je ne l’ai pas appelé comme ça que pour faire jolie, ni que pour vous rendre jalouse !

Bref, ma 1ere nounou (admirez le réflexe « pronom possessif », on a l’impression que c’est moi qu’elle gardait) c’était en garde partagée. 1er bébé, 1eres séparations… 1ers doutes, même si je suis plutôt du genre à faire confiance et que j’avais un bon feeling, j’ai préféré tout de même pendant les 1ers jours (non je n’ai pas le défi d’écrire le plus souvent possible 1er dans ce billet, promis) veiller à ce que tout aille bien avec les enfants.
La 2e fois c’était en fin d’année dernière, avant de trouver Super Nounou, nous avions recruté une jeune nounou débutante… comme je n’avais pas encore repris le travail et que je sentais bien que quelque chose ne tournait pas rond avec ma mini-tornade (faut dire qu’il faut se la coltiner ma princesse !), j’avais quelque peu surveillé et j’ai bien fait… on l’a licencié durant sa période d’essai. Rien de trop grave je vous rassure, mais ça ne collait vraiment pas avec choupie.

Mes conseils donc pour bien espionner sa nounou :
ne pas abuser : on vérifie une ou deux fois et ensuite on arrête et on fait confiance !
ne pas employer de moyens illégaux : en entretien une nounou potentielle m’avait raconté qu’à son précédent poste, elle était filmée !
ne pas généraliser, ni se précipiter : ce n’est pas parce qu’une fois vous l’avez trouvé le cul sur son banc au lieu de jouer avec p’tit loup au parc qu’elle est forcément tout le temps comme ça : une nouvelle visite surprise au parc s’impose.

Comment faire ?
Des moyens simples et classiques :
– on rentre plus tôt à la maison sans prévenir
– on débarque au parc habituel également sans prévenir (on se cache d’abord un peu pour observer)
– on passe un coup de fil à la maison dans la journée et on écoute l’air ambiant (si hurlement derrière, poser des questions, si musique à fonds la caisse et « tu m’sers une autre bière », licencier immédiatement)
– avant d’ouvrir sa porte d’entrée, rester discrètement quelques minutes sur le palier pour écouter ce qu’il se passe à la maison : ne fonctionne que si votre porte est comme moi inutile et que tous les voisins profitent de votre vie privée. Attention ce plan peut occasionner de bonnes minutes de solitude et de honte quand votre voisine débarque et vous trouve dans le noir l’oreille collée à votre porte !
utiliser les voisins, vos gardiens et cela plus ou moins directement : vous pouvez leur demander de « faire attention » et là ils se sentiront investis d’une mission divine ou bien ils seront d’eux mêmes tentés de vous glisser dans la conversation que votre nounou a l’air bien gentille ou non.
– évidemment si l’enfant est en âge, le faire parler un peu tout en se méfiant car nous, on a quand même réussi à faire dire à notre fille que sa maîtresse était méchante parce qu’elle l’a tapé dans le dos avec un gros bâton !!!!

Et vous ? des expériences, des anecdotes ? Vous trouvez ce principe abusif ou normal ?

9 commentaires

La patate et le dur à cuire

patateJ’ai la patate moi aujourd’hui ! C’est sans doute le fait de retourner au bureau… ah ah ah ce que je suis drôle ! C’est vrai que la semaine dernière, suis pas venue des masses et qu’à la place j’ai gardé le baveux fievreux chouineux…

Ce matin, notre super nounou est revenue semble t-il un peu plus en forme, ça c’est La bonne nouvelle du jour, on croise les doigts pour que tout reparte sur un bon pied pour elle. Le choupinou était évidemment hyper content de la retrouver (ouf, super nounou est là, j’vais enfin pouvoir me faire dorloter comme je veux, me faire balader dans les bras, cassez-vous les parents indignes ! – c’est fou tout ce qu’on peut lire dans le regard d’un p’tit bout de 10 mois à peine).

Faut dire que ce week-end, on a joué à un super jeu avec zhom, celui du « qui qui réussit à coucher ET faire dormir le bébé a gagné« .  Parce que oui, un bébé quand ça veut pas, ça veut pas et quand il a décidé de résister à tout : bercement dans les bras, longueeeeeeeeeeees balades dans la poussette (NB : on a bien dû faire 5 km dimanche, nikel pour le musclage des gambettes), il resiste : c’est même particulièrement impressionnant de voir les petits yeux se fermer un peu, et hop nan nan nan, je ne me laisse pas aller, hop je les ouvre bien grand avec un petit sursaut… impressionnant je vous dis et surtout crevant pour les parents !
Mais je vous rassure, aujourd’hui Super nounou est là et il va dormir 3h de suite à la sieste ! Zen…

Bon j’arrête de me plaindre, il est franchement top ce bébé, un vrai dur à cuire, il a refait une pointe de fièvre samedi matin : 39,1° et ça se voyait à peine, juste qu’on pouvait faire cuire un oeuf sur son front, sinon, il était tout souriant. Si bien que quand nous avons tout de même fini par débarquer aux urgences pédiatrique d’à côté (histoire quand même de voir ce qu’il avait !), il se marrait tellement dans la poussette qu’on s’est dit qu’on ne passerait pas le triage ! Heureusement, il n’y avait personne (oui un miracle !) et on n’a même pas attendu. Choupinou n’a pu gazouiller que quelques minutes devant la TV de la salle d’attente, la bouche ouverte comme son père, la bave en plus :o)
On est ressorti de là avec un constat des plus surprenant : une bonne rhino (sans blague ! ah c’est pour ça qu’il a le nez qui dégouline et qu’il tousse un peu ! ah merci docteur). Blague à part, rien d’autres en vue et c’est tant mieux !

3 commentaires

Mi anges – mi démons

Journée épuisante où se sont mêlés énervements, colères, rire et complicité… Mini-tornade n’a pas arrêté d’être désobéissante, voire insolente, tout est « non », tout est « moche », tout est « pas bon », tout est « je veux pas »… du coup à certains moments, je…

» Lire la suite...

4 commentaires

 
Top