brosse à dents - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

brosse à dents

Orthodontie, 1 an après… un point dents et bagues

11 ans et toutes ses dents… baguées. Déjà presque un an de traitement, j’avais envie de venir ici faire un petit bilan du coup. Pour les nouveaux ou les deux du fond qui ne suivent rien, je vous invite à relire cet article de l’an dernier racontant la séance « merveilleuse » chez le chirurgien dentiste.

La pose des bagues en haut a été faite en février 2015, 3 mois plus tard, c’était le tour du bas.

Depuis, elle a rendez-vous toutes les 6 semaines en moyenne pour « resserrer les fils », contrôler que tout avance bien. En 10/15 minutes à peine, c’est fait. Et accessoirement 1h30 de trajet en métro, mais ça, c’est parce que je suis TRÈS douée et que j’ai pris l’orthodontiste le plus loin de chez nous, rapport qu’on n’a pas besoin d’y aller souvent. Tous les 2 mois donc. BREF.  Je ne vous cache pas que les 3 dernières fois, on a pris un Uber. Le luxe absolu, mais 45 minutes de gagné. Oh ça va hein ! La première fois j’avais une très bonne et triste excuse, c’était fin novembre…

Grande nouveauté d’ailleurs depuis fin novembre, l’ortho a rajouté à ce magnifique appareillage des … élastiques. YOUHOU.

Cependant, il n’y a pas à dire : les résultats sont là. Comme j’ai un modèle de fille « parfaite » (ce que j’ai ri quand le Docteur m’a sorti ça)(pardon), elle porte parfaitement en continu ces fameux élastiques, les dents ont même presque trop bougé entre deux visites ! Les gros espaces en haut laissés par les deux dents retirées l’an dernier sont quasiment invisibles et elle n’a déjà plus les incisives « en avant » (adieu petit lapin)

Point de vue « entretien quotidien ». Honnêtement, c’est vrai, POUR 9à elle est parfaite. Je n’ai jamais eu à intervenir : son brossage est nickel, elle doit tout de même passer 3 brosses différentes sur au minimum 1 des brossages quotidien… c’est assez fastidieux. Elle a donc en salle de bain :

  • une brosse à dents spéciale orthodontie (ici, on est des consommateurs des brosses à dents Inava) ;
  • une brosse à dents monotouffe (j’ai beaucoup ri, ne cherchez pas, c’est la fatigue) pour qu’elle passe cette petite brosse ronde autour de chaque bague et pour atteindre plus facilement des zones difficilement accessibles…
  • des petites brossettes interdentaires qui permettent de bien nettoyer sous les fils (brossettes que, soit dit en passant, nous sommes normalement tous censés utilisés hein, oui oui même les adultes non appareillés…)
  • un révélateur de plaque. On a choisi, sur les conseils du Docteur, la marque GUM, plus pratique que Inava sur ce coup, car c’est une petite pâte à mâcher qui va venir colorer les endroits où il reste de la plaque dentaire. (et non pas un liquide à « peindre » sur les dents)

dents bagues brosse

Jolie routine comme vous pouvez le constater.

Après chaque visite de contrôle, elle a sincèrement des douleurs pendant 24 à 48h, et a même des difficultés pour manger (surtout après les deux poses et depuis qu’elle a des élastiques). Elle est très courageuse et je ne suis pas radine en antidouleurs dans ces moments-là pour lui faciliter la vie.

Je profite du billet pour parler du dentifrice, ici nous sommes passés au bio, aussi. Encore plus depuis la lecture très enrichissante de ce billet de Rose 40ans4enfants. Enfants et adultes, nous utilisons donc désormais ce dentifrice de chez LAVERA échinacée et propolis basis, le « classic » étant le seul de la marque à ne pas contenir de Dioxyde de Titane. Il plaît à tous et se trouve facilement chez notre amie Naturalia.

Pendant ce temps-là, le P’tit Grand, à 8 ans et demi, n’a toujours perdu que 8 dents. Il ne risque donc pas d’être appareillé, si besoin, aussi tôt que sa sœur (qui, je le rappelle pour les 2 du fond, a 2 ans d’avance sur une dentition classique). Cela laissera le temps à notre mutuelle de nous aimer à nouveau un peu.

19 commentaires

oh secours je deviens rabat-joie

brosse a dents connectee enfantC’est en découvrant cet article sur une brosse à dents pour enfants « connectée » et surtout en constatant l’ampleur de ma réaction … disproportionnée ? négative ? outrée ? agacée ?…
… que j’ai réalisé à quel point j’étais en train de tourner rabat-joie et que j’aurai du mal à « vivre avec mon temps » en vieillissant.
Bonjour la claque.
Surtout 3 jours après avoir écrit ce billet d’anticipation #2050

Plus sérieusement, je voulais partager avec vous ma réaction, pour que vous puissiez venir ensuite, au choix :

1/ me dire que j’ai tout à fait raison de m’emporter et que je suis décidément vraiment clairvoyante dans mes propos et ma pensée (LOL)(et toucher 1000 euros)
2/ que j’exagère drôlement parce que bon, tout est bon dans le cochon (ne passez pas par la case départ, rendez-vous directement en prison)

Avant-propos : je suis du genre à détester entendre de la part, PAR EXEMPLE de ma mère : ‘ »Avant – comprendre quand tu étais enfant – on n’avait pas de siège auto et tu n’en es pas morte« . Certes.

Constat que j’assimile en fait à « Avant, il n’y avait pas d’électricité et on vivait très bien aussi« . Mouais

Alors pourquoi ai-je donc réagi « violemment » à la lecture de cet article, présentant une brosse à dents pour enfants « connectée » dont le but, semble-t-il est de mettre ENCORE/DEJA les enfants devant un écran et de balancer encore plein d’ondes dans notre environnement de motiver les enfants au brossage, en les faisant participer, via des petites vidéos et des jeux ludo-éducatifs, à leur propre apprentissage de l’hygiène dentaire ?

La rabat-joie en moi a vu instantanément :
– un écran dans la salle de bain (la salle de bain quoi !) ;
– le fait qu’on prend les parents pour des incapables : c’est difficile de faire se laver les dents aux enfants. Ba ouais. Mais attention « scoop » : avoir des enfants et les élever c’est pas facile. Ba non ;
– le fait qu’on apprend aux plus petits à faire des choses pour des bons points/récompenses, et pas pour eux, leur santé et juste parce qu’il faut, aussi, en fait ! Car dans la vie, non, on ne fait pas uniquement ce qui nous fait plaisir ;
– la délégation à un tiers de notre rôle d’éducateur et de détenteur d’autorité. Après le « c’est à l’école d’éduquer nos enfants », on a « c’est à la télé/tablette » de le faire ?

Je suis virulente, un peu dans l’excès, je le fais un peu exprès (ainsi que les rimes)

J’aime les nouvelles technologies, je voue une admiration sans faille aux inventeurs et à l’innovation. Je suis bluffée par la plupart, même quand elles sont fondamentalement inutiles.

Mais les inutiles ne me dérangent pas. Elles sont là pour un loisir. Par exemple, l’application « santé » de la nouvelle version IOS de mon iPhone. Qui ne me sert à rien, vu que je me contre fiche de savoir combien de pas j’ai fait dans la journée. Mais l’appli ne me dérange pas, je cherche juste à l’enlever histoire qu’elle cesse de me vider ma batterie pour rien MAIS C’EST UN AUTRE SUJET.

Là, je suis dérangée. Je sais que c’est dur de faire brosser les dents correctement d’autant plus aux enfants. Mais une visite chez un bon dentiste, vers 3/4 ans, permettra déjà à l’enfant de comprendre et d’apprendre de la part d’un professionnel qu’il va respecter (sinon, il lui fera du mal avec ses instruments AH AH AH) les bons gestes. A nous ensuite de vérifier et de rappeler. Je sais, on n’a pas que ça à faire, je suis maman aussi, et pourtant, je n’ai « que » 2 enfants. Aujourd’hui encore, je passe souvent une tête pour vérifier qu’ils ne sont pas juste en train de machouiller leurs brosses…

Je sais, on a souvent envie de déléguer – je suis la première à le dire mais pour le ménage surtout uh uh uh – envie de jeter l’éponge parce que c’est épuisant, parce qu’on est épuisé… mais je suis fondamentalement convaincue que nous devons en tant que parent le faire tout de même. C’est notre rôle et pas celui d’une application web. Soit elle 8.0.

J’aime l’idée, par contre, d’avoir un support supplémentaire de ce type, pour visionner avec l’enfant, une vidéo rigolote expliquant par exemple les gestes du brossage. Mais de là à aller connecter sa tablette ou son smartphone matin et soir sur une application, poser le bazar dans la salle de bain à côté de l’enfant (ET D’UN POINT D’EAU), pour ne pas avoir à gérer le souci et laisser faire un personnage imaginaire, ba, je ne suis pas convaincue. Du tout.

Vous peut-être ? Allez, défoulez vous, dites-moi que je ne suis rien qu’une rabat-joie !

24 commentaires

 
Top