courses - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

courses

Les brèves de la première semaine

« Alors cette rentrée ? » sera définitivement la phrase de la semaine. (et « définitivement » sera définitivement mon mot de l’automne)
Entendue à chaque coin de palier, de bureau, d’appel téléphonique.

Pour résumer la réponse, je dirai tout simplement

Impecc, je me suis couchée à 20h50 vendredi soir. »

J’étais décontractée de la rentrée. Le suis-je encore ?
Ma foi oui, suis plutôt fière. Mais il me manque 3 ongles.

Lundi 2 septembre : journée avec les enfants, le Docteur est passé nous voir le matin pour faire les certificats médicaux. Déjeuner avec une copine et ses deux enfants. Ils ont retourné la brasserie et nous nous sommes faites reprendre méchamment par un couple de vieux (cons). Nos enfants sont décidément bien mal élevés. Tant pis.
En fin de journée, affichage des listes des classes devant l’école. Les enfants ont couru si vite pour aller les découvrir que j’envisage sérieusement l’inscription à l’athlétisme en vue des JO. J’ai toujours rêvé de visiter Tokyo. En 2020.

Mardi 3 septembre : jour J. Le p’tit avait tellement hâte de mettre son cartable sur son dos et de le montrer au copain. La puce, rassurée d’être avec sa meilleure amie et LA maitresse qu’elles voulaient, était d’un calme troublant pour son cas. Petit cliché annuel « souvenir » arraché dans le couloir que non, je n’ai pas partagé sur facebook, twitter ou instagram comme la moitié de l’internet mondial mais que je garde pour nous.
Dernière fois que nous accompagnions le p’tit dans l’école. Entrée en CP oblige. En découvrant la cour de récréation remplie d’enfants, sa petite main a resserré la mienne et ses lèvres ont murmuré un « Ah, quand même… ». On pourra donc noter que ce jour-là, le P’tit a été impressionné par quelque chose.
Pierre blanche toussa.

Le soir, j’ai fait ma mère parfaite. Tout simplement. J’ai récupéré les excités à 16h30, tandis qu’ils goutaient (bio) à la maison, j’ai récupéré les listes de fournitures, compilé, trié ce qu’on avait déjà en réserve et rédigé LA liste finale. Direction Monoprix, avec la moitié des parents des écoles alentour. En 45 minutes et 1 énorme colère (si toi aussi tu as raté le spectacle donné gratuitement ce soir-là au Monoprix Vaugirard par Choupie JEVEUXCETAGENDAETJEMENFICHEDETEFAIRELAHONTEMAMAN, c’est dommage, il n’y aura pas – j’espère – de replay, comme on dit désormais), nous avions tout. Sauf le $ùZ§$£^$ d’agenda et le protège-cahier transparent violet petit format.

Le soir, je me suis farcie les 28 000 formulaires à remplir et les premiers livres à couvrir. La bonne nouvelle c’est que je ne mets désormais plus que 2 minutes pour en couvrir un VS 10 minutes et 1 poignée de cheveux en 2011.

Mercredi 4 septembre : premier mercredi avec école le matin. J’en ai profité pour bosser. À 13h20, j’ai changé de casquette pour redevenir maman. Premier cours de judo pour les deux. Excellente surprise, la puce s’est bien débrouillée. Elle a adoré avoir le droit de se battre avec son frère. Évidemment, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt !
Ensuite, achat du Graal (l’agenda) qui m’a permis de bien rigoler avec une autre maman dans la papeterie. J’aurai dû lui glisser le nom de mon blog, je pense qu’on avait le même humour !
Que c’est bons ces rencontres fortuites tout de même !

La journée était d’autant plus merveilleuse que j’ai même trouvé le protège-cahier.

Jeudi 5 septembre : comme tout allait plutôt bien, j’ai trouvé ça marrant de compliquer un peu les choses en oubliant les clés de chez moi, chez moi. À 14h, alors que j’attendais la livraison de mes grosses courses (merci internet). Bénis soient les gardiens qui, ce jour-là, ont ouvert leur loge à 14h30 au lieu de 16h. Note pour les étrennes. Comme une galère n’arrive jamais seule : le rendez-vous dentiste du p’tit a été annulé, je l’ai donc récupéré pour rien à 16h30 et Monoprix a encore oublié de me livrer des produits pourtant facturés. C’est que j’adore perdre mon temps à vérifier.

Vendredi 6 septembre : 1ere étude le soir pour le p’tit qui avait drôlement hâte de faire comme sa sœur (nawak ce p’tit j’vous dis), 1ere journée « normale » pour moi. Boulot au bureau le matin, freelance à la maison ensuite et récupération des enfants à 18h. Notre nouveau rythme à nous.
Car cette année point de Super Nounou. C’est super Maman qui va tout gérer. Merci à la crise, aux hausses d’impôts et de charges, aux baisses des aides et déductions pour l’emploi de salariés à domicile.

2e semaine. C’est parti.

39 commentaires

Une pause déjeuner ?

La discrétion assurée au retour au bureau

Et voilà !! Qui est encore rentré au bureau ce midi avec les bras chargés d’un sac DPAM et d’un carton Flexa ? (et encore parfois c’est Monop’ avec les rouleaux de sopalin qui dépassent)

C’est bibi

Dans l’ascenseur. 3 costardés cravatés et moi. Là, la question qui me traverse l’esprit :

Y a t’il des hommes (papas) qui font ce que l’on fait, nous, mamans, le midi sur nos pauses déjeuner ?

A savoir pour moi, hier midi :
- calculer le chemin optimal pour que, tout en allant retrouver une amie pour déjeuner, je puisse faire les courses urgentes
- choper un bus au vol pour gagner quelques minutes (même si la marche c’est bon pour la santé, mon crédit d’heures de pause aussi)
- passer récupérer un colis en SAV au magasin Flexa du coin
- entrer comme une furie dans un magasin DPAM, passer pour une folle totale auprès de la caissière en lui jetant littéralement(mais avé le sourire) le bas de survêtement choper au passage, puis courir déballer un pyjama 6 ans pour se rendre compte qu’il faut une taille 4 ans, s’excuser platement auprès de la vendeuse et accessoirement repasser pour une folle. Retourner à la caisse, attendre un peu en sautillant sur place. Voir les chaussettes et se dire qu’au fait oui, il en faut pour la puce… juste au moment où la caissière revient.
Lui jeter les 2 paires, s’entendre dire, hyper gentiment (vive mon sourire malgré le stress) que la 3e est à 2€. Retourner prendre une 3e paire.
Sortir sa carte bleue (enfin celle de l’Homme – hum), se retourner, et découvrir les maillots de bain fille. Oh !!! Prendre le 1er qui passe. Regarder la caissière et lui dire que cette fois c’est bon…

Quoi que… « vous avez que ce modèle ? » Non ? Ah… En effet, tiens donnez moi plutôt le violet. Oups pardon toussa.
Re re re passer pour une excitée de service.
Parce que tout ça a duré 5 minutes montre en main (je sais je faisais attendre ma copine parallèlement)
Bon, moi j’appelle ça de l’optimisation.
Hop paiement, hop sourire, hop course jusqu’au lieu de rendez-vous, toujours avec mon carton flexa + le sac DPAM.
Classe.
Séance déj sur le pouce où l’on parle ENFANTS (et maris trop chiants aussi)(uh uh)
Retour par un autre chemin, au pas de course, pour passer devant une papeterie et acheter les pinceaux et le bordel de liste complémentaire bis Arts Visuels.
C’est pour vendredi, MAIS séminaire, absence toussa oblige : il me les fallait avant.

La routine.
Elle court, elle court la maladie d’amour…

Et miracle : tout va bien niveau taille, j’ai même pris les 3 paires de chaussettes avec la bonne pointure !

29 commentaires

[La semaine de Patricia] Carrefour Land

3e jour de la semaine squatting de blog par Patricia !

Par principe, je n’emmène jamais les enfants faire les courses avec moi. Et d’un, je gagne du temps, et de deux je leur évite une corvée qu’ils ont bien le temps de découvrir plus tard.

Le seul hic, c’est que parfois, on a pas d’autre alternative que de les emmener ! Et là…là, on paye ce choix éducatif pourtant fort éclairé ! En même temps, il faut se mettre à leur place… les enfants qui ne pratiquent jamais les supermarchés ne savent pas qu’il ne s’agit pas d’un grand espace de jeu privatif !

Alors que font-il ? Hein ? Je vous le demande !

Et bien…

Ils prennent le caddie pour le dernier modèle de kart de compétition (classique)

Grisés par la vitesse de l’engin, ils font des figures type patineur artistique : arabesque, pied dans la main, pirouette avec changement de pied…

Ils courent un 100 mètres façon Usain BOLT dans l’allée centrale, s’en prenant aux gêneurs qui ne dégagent pas la piste

Ils jouent à cache-cache derrière la grosse dame – Ah ! pardon monsieur…désolée !

Ils s’improvisent mannequins de vitrine au rayon vêtements,

Boules de bowling au rayon bouteilles,

Spéléologues au rayon bonbons,

Alpinistes au rayon gâteaux,

Déments convulsifs au rayon soupe,

Lanceurs de grenades au rayon légumes,

Chasseurs au rayon boucherie…

un festival !

C’est bien simple, quand t’arrives en caisse tu es prête à les renier, tu les regardes faire l’air hébété, totalement extérieure au drame qui se joue sous ton nez…en plein déni de maternité !

Mais le comble… le comble !!! C’est quand même quand ils t’assènent :

« C’est nul les courses ! On peut même pas jouer !! »

54 commentaires

Les brèves de fin de semaine (32)

Pour commencer, j’aimerai relayer ce questionnaire, celui d’une créatrice d’entreprise qui réfléchit à un concept de SPA pour futures et nouvelles mamans. Si vous avez quelques instants pour y répondre, je pense que ça l’aiderait beaucoup !
Étant donné que je suis la 1ere à crier haut et fort qu’une maman a besoin de prendre du temps pour elle régulièrement, je ne peux qu’encourager ce genre de démarche !!

Quoi de neuf cette semaine ?  La routine hein ! Boulot, vélo, course, retour à la maison !

Genre mardi dernier vers 18h, j’ai trimballée dans mon caddy de vieille 22 litres de lait ! Tout ça parce que l’homme et moi avons décidé de faire des économies sur le lait (normal vu la consommation hallucinante qu’on a !) et que donc, je vais désormais remplir tous les 15 jours mon caddy tout moche chez Ed, situé à 500 mètres de chez nous. Moitié prix le lait pour un gout et une qualité nikel ! (ba oui, on lit Que Choisir ici, beaucoup, beaucoup et notamment leur enquête sur les différences entre les produits de grandes marques et les marques de distributeurs).
Et c’est en tirant mes 22 kilos que je me suis dit : « et avec ça, je dis que je ne fais pas de sport… » sachant que j’ai également régulièrement un poids mort de 15 kg dans les bras (celui de copier coller) voir deux… Nan vraiment, on n’a pas besoin de salle de sport nous les mamans ! En même temps, tant mieux : on n’a pas le temps ! (et puis pas envie !)

Ah mercredi !! Super nounou est arrivé pour le gouter, j’avais réussi à ne tuer aucun de mes deux monstres avant (ouf), j’ai pu donc emmener la grande à un petit atelier Corolle ! C’était notre grande première, même si cela fait peut-être près de 2 ans que je connais ce principe d’atelier, où les petites filles jouent à la poupée pendant que les mamans dorment regardent émerveillées leur progéniture. Bref, je voulais à chaque fois y inscrire la puce, mais… manque de chance, de temps, de mémoire aussi… ba c’était toujours tombé à côté. Donc là, je ne suis pas peu fière et je remercie Fanny de m’avoir donné un coup de main sur ce coup. Alors pour votre information, le prochain atelier « Au petit marché Corolle » auront lieu le 28 octobre à Paris. A destination des 3 / 7 ans, je vous le conseille c’est génial !! Pour participer, il faut surveiller le site Corolle.

Au Petit Marché Corolle

Au Petit Marché Corolle

Bon, aujourd’hui, je vais me préparer psychologiquement à assister demain à 14h, au grand, merveilleux et … j’trouve plus tiens… bref, au 1er spectacle d’école de la puce.
Déjà, j’ai poussé un OUF de soulagement quand j’ai appris cette semaine par petits mots interposés que les costumes avaient été gentiment cousus par la mère parfaite dont je vous avais parlé dernièrement… Tant mieux hein parce qu’autant vous dire que choupie aurait été bien mal barrée si j’avais dû sortir ma panoplie de couture qui se résume à une énorme boite remplie de boutons accumulés pendant … 10 ans,  de 3 bobines de fil (noir, blanc, bleu marine) et 4 aiguilles. Honte sur moi oui, je sais, mais je sais faire des tonnes d’autres trucs manuels !! si si, mais je vous en parlerai un autre jour hein !

Enfin, dimanche c’est la fête des pères, venez faire un tour ici : une belle surprise vous y attendra !

Bon week-end et à lundi pour de prochaines aventures…

28 commentaires

Trop forte !

Alors, a t-elle survécu à son mercredi sans Super Nounou ? C’est la question que vous vous posez tous ! Comment ça non ?

Ohhhhhhhhhh

Et bien oui, pourtant ça a mal commencé : réveil à 7h en fanfare, pour un jour de congé c’est chaud ! très très chaud !

Zhom s’est levé à 7h30 pour partir à son nouveau boulot me laissant avec la choupie et son angine, le p’tit et sa mauvaise humeur (évidemment hein, quand on se lève si tôt, ça peut pas être de bonne humeur !)

J’ai commencé par me dire que ça n’allait juste pas être possible, j’ai donc décidé d’aller me recoucher, les gnomes ont suivi et ont joué autour de moi sur le lit pendant que j’agonisais de fatigue (oui à 9h du mat’, oui ! )

Ensuite, j’ai pris grave sur moi, j’ai oublié que j’avais mal au bide et que mes yeux se fermaient tout seuls… J’ai emmené sous la pluie glacée la grande à son cours de gym, j’ai enchainé avec les courses urgentes uniquement (yaourt…. comme toujours…. la consommation de lait et de yaourt nature ici c’est juste hallucinant !)

Déjeuner, omelette jambon pour tout le monde, nikel, la puce a même mangé ! Quand je vous dis que je suis trop forte !

12h30 tout le monde au lit (oui c’est tôt et alors ?), et hop, choupinou nikel, choupinette dans mon lit, hop, incroyable 10 minutes à près elle dormait ! ça a du bon les angines et les antibiotiques !

14h : réveil en fanfare du nain (question d’habitude), j’ai quant même pu dormir 1h, le rêve ! Du coup, remotivée, j’ai pris l’officielle décision de tenter l’aventure du jour : prendre le métro et aller boulevard Haussman regarder les vitrines. Je l’avais promis, la petite n’étant pas à l’agonie au contraire et ayant été plutôt mignonne… je ne pouvais pas ne pas y aller.

Constitution du sac de survie (pas mon nouveau Darel hein, nan, un vieux moche qu’on s’en fout si on nous le pique dans la foule), le gouter (tiens le goinfre finalement attaque déjà son bib et son gâteau….), l’appareil photo, les kleenex et c’est parti.

Ahhhhhhhhhhh

J’avais oublié comme le métro en poussette c’était…. sportif ! Il faut une dose de patience pour attendre que monsieur ou madame RATP viennent t’ouvrir le portillon…. des biscotos de la mort pour porter la poussette mais surtout le gnome de 12 kg qui est dedans (bordel, j’aurai pas dû lui laisser manger son gouter avant de partir !) dans les trop nombreux escaliers, de grands sourires pour mes sauveurs venus m’aider, et une bonne dose de chance pour être tombée sur la bonne sortie à St Lazare, celle où il n’y a que des escalators !!

Je ne voulais emmener que choupinette à la base pensant que le casse cou du haut de ses 17 mois s’en foutrait comme de sa 1ere chemise, grave erreur ! Finalement, il a autant aimé que sa sœur. La bonne idée ou le coup de « bol » comme vous préférez, c’est d’y avoir été le lendemain de la découverte des bombes aux Printemps ! Timing impec : la voie était dégagée ! Sans blague, j’ai trouvé que c’était tout à fait gérable niveau monde ! Bon à mon gôut, ce sont les vitrines des Galeries Lafayette les plus chouette pour les petits, franchement elles sont très réussies ! Quelques photos ci-dessous.

OUF un mercredi bien rempli, finalement, je m’en suis bien sortie, ce fut même… allez je me lance… agréable ! Mais bon, faut pas croire hein, je ne ferai pas ça tous les jours !

M’en va quémander un massage de mes biscotos moua !

Et vous ? Vous avez emmené vos loupiots voir les décorations de Noël ou autres vitrines ??

31 commentaires

Un café en intraveineuse SVP

Je suis vannée… à croire que ces vacances ne m’ont servi à rien…. et puis je suis en retard ce matin !!!! Pas de billet aux aurores et pour cause hier, jour de mon temps partiel, je n’ai pas eu 5 secondes à moi. Pas pris le temps de bloguer rien, nada !

Mais j’ai passé un super mercredi de maman blogueuse ! J’vous explique :

- 9h30 arrivée de Super Nounou, départ de Super Maman (c’est moi ça) direction Carrefour pour les méga courses. Oui, c’était nécessaire, y avait même plus une seule feuille de PQ dans les toilettes. 2 caddies, j’ai mis plus d’une heure et demi pour les remplir, je passe en caisse : addition jackpot,  record battu ! Et voila t-y pas que le caissier m’annonce joyeusement que j’ai gagné un bon d’achat de 3€, trop de bonheur !! Oh la la j’en ai le souffle couper, à moins que ce soit plutôt le fait d’avoir déplacé les 150 articles de mes 2 caddies 2 fois en moins de 5 minutes. « Faudra aller voir mon collègue là-bas pour le récupérer ». Ah ba parfait, c’est juste à l’autre bout du magasin ! Mais c’est vrai qu’avec notre fameux pouvoir d’achat en baisse et tout et tout, j’vais pas cracher sur 3 €. Me voila parti à pousser et tirer mes deux chariots. Je passe sur le fait que les ascenseurs étaient en panne et qu’un espèce de gros C#N avait garé sa voiture à 5 centimètres de mon côté conducteur et qu’après avoir rempli à ras bord mon coffre, il a fallu que j’enjambe par le côté passager pour ENFIN poser mes fesses derrière le volant. Heureusement, j’avais une pierre qui trainait dans mon coffre (cadeau de choupie au retour du parc…), je m’en suis débarrassée en la laissant négligemment derrière la roue de la voiture en question (et toc, oui c’est bas, c’est mesquin, c’est petit, c’est lache, mais bordel ça fait du bien).

- 12h30 retour à la maison. 5 voyages « parking – appart » pour vider le coffre… puis rangement… ah tiens maintenant ça déborde les placards !

- 13h15 j’avale un truc

- 14h départ avec ma choupie en tête à tête pour un goûter organisé par Play THQ (éditeur de jeux vidéo pour enfants) au Ice Baär Häagen-Daz des Champs Elysées. Super sympa : elle a pu se composer une assiette avec glace, cookies, et autres petits coulis de framboise, s’empiffrer de bonbons, jouer aux poupée Bratz, aux doudoux Bob l’éponge, se faire maquiller, assister à des tours de magies (m’énerve ça d’ailleurs : impossible de voir leurs trucs, grgrgrgrgr !) et découvrir les jeux vidéos sur DS et Wii notamment (Bob l’Eponge : dessine ton héros – Viva Pinata : Pocket Paradise – Bob l’éponge et ses amis : l’ultime alliance – Bratz : Girl Really Rock – et enfin Lock’s Quest : Constructions et Combats). Elle était malheureusement un peu petite pour tout ça, ces jeux cibles les 6 – 12 ans. Par contre, on m’a annoncé l’arrivée prochaine de jeux pour les plus petits, j’attends donc avec impatience !
Bref, un super moment, j’avoue avoir vraiment apprécié emmener ma puce, elle est un peu moins « terrible » depuis quelques jours, du coup c’était une sorte de récompense pour lui montrer que quand elle ne passe pas sa journée à chouiner, râler, pleurer et agresser tout le monde, eh bien on peut faire des choses sympa avec elle.

- Et enfin hier soir, zhom a gentiment pris le relais avec les gnomes et s’est démerdé comme un chef (mis à part le coup de fil : « choupinou veut pas manger je fais quoi ? »  » Ba donne lui juste son bib si tu peux et couche le »   »ah il prend un bib le soir ? » …. zen…..) pour que je puisse m’évader quelques heures. J’étais invitée chez l’Occitane pour découvrir leur nouvelle gamme Bio à base d’Olivier. Je vous en reparlerai après avoir essayé les crèmes mais ce que je peux déjà vous dire c’est que ça sent trop bon, j’adore ! Un vrai parfum de nature tout frais et voluptueux. 

Bon et avec tout ça ba………. suis pas allée à la gym….. hum hum. Pas bien hein ? Nan mais j’ai pas eu le temps moua !

22 commentaires

Faire les courses avec zhom

Bon, alors oui, aujourd’hui, j’ai décidé de balancer, je verrai bien les retombées, au pire, je lui donnerai un droit de réponse, parait que ça se fait dans la blogosphère démocratique, mais en attendant…. nia nia nia c’est mon blog, je dis ce que je veux !

L’idée de ce billet m’est venue naturellement lundi dernier quand zhom et moi avons sauvé le pot de colle du monde impitoyable de l’électricien et du menuisier pour l’emmener dans ce havre de paix qu’est… Carrefour.

Ouais, tout est relatif, je sais, les magasins c’est pas bon pour les bébés, mais :

1/ ce n’est plus un nourrisson, à 1 an, il faut qu’il apprenne ce qu’est le monde de la consommation

2/ faut bien bouffer et là, au retour de l’exil, les placards ne sont remplis que de poussière et de vieilles boites de maquereaux.

Alors, je sais pas pour vous les filles, mais moi, depuis toujours, enfin depuis 10 ans que nous nous « fréquentons » (hum hum, je vis dans le péché, j’aimerai ne pas le crier sur les toits), bref, faire des courses avec zhom, c’est l’aventure de l’après midi. Ouais : il adore ça ! Moi … moins !

En gros, quand on n’avait pas encore les enfants, ça me faisait rire, je le laissais devant un rayon pour par exemple choisir une tablette ou deux de chocolat (oui vous savez l’excuse du magnésium, tout ça…), et moi pendant ce temps, je me chargeais d’autres choses. En revenant 5 bonnes minutes après, le caddy à moitié plein, je le retrouvais là où je l’avais laissé, avec AU MIEUX une plaquette dans les mains (et encore, il était foutu de la remettre dans le rayon parce que non, décidément, ce n’était pas la bonne !).

Maintenant, ça m’amuse beaucoup moins, alors même si en effet, j’apprécie comme lui de bien manger, pas trop sucré, pas trop salé, j’avoue que parfois, je suis un tantinet exaspérée de le voir  :

- passer 3 plombes à lire TOUTES les étiquettes, pour vérifier qu’il n’y a pas de lécithine dans le chocolat, pas trop de sucre dans les compotes, du lait entier dans les yaourts, ETC.

- reprendre systématiquement tous les produits que je viens de choisir pour vérifier que je ne me suis pas gourée, en prenant par exemple le « allégé en sucre » plutôt que le « sans sucre ajouté ».

J’accentue à peine croyez moi !

Zhom, lui il s’éclate, faire les courses c’est son truc !

A côté de ces côtés négatifs : principalement la perte de temps et les enfants à gérer pendant ce fameux temps (la patience d’un p’tit de 1 an et d’une puce de 3 ans et demi, si par chance existe, elle a de grosses limites), il y a un côté positif que j’adore : il me dégote toujours de nouveaux petits produits sympa, des nouveaux gâteaux ultra bon et light, bref, on mange super bien en grande partie grâce à lui et à son intérêt au gout et au décryptage d’étiquettes !

Et chez vous, ça se passe comment les grandes courses ?

18 commentaires

Maman aime Ikea

ikeaet les enfants aussi !

Alors oui autant je suis la 1ere à râler quand un truc ne me plait pas, autant quand quelque chose me plait, je sais aussi le dire ET l’écrire. Samedi après-midi expédition ikea pour la famille quasi au complet (manque toujours la mini tornade au rapport, toujours à se dorer la pilule dans le sud avec papy mamie)

Maman aime Ikea parce que :

- il faut prendre la route pour y aller : « sortir » de Paris et gagner la banlieue (oh zy va suis née à Argenteuil moua) où l’on a créé de toute pièce pour nous les pauvres parisiens privés de tout, des zones industrielles remplies de magasins aussi attrayant et sexy que Leroy Merlin, Castorama, Lapeyre, Boulanger, et IKEA, the king of the meubles !
Bref, il faut prendre la voiture et ça tombe bien, le baveux ne voulait pas faire la sieste dans son lit, la voiture a eu raison de lui ! ah ah

- pour accueillir un ikea la règle la municipalité doit leur donner un accès direct à l’autoroute (et accessoirement aussi l’autorisation d’ouvrir les dimanche) et donc : TU NE PEUX PAS rater la sortie, donc TU NE PEUX PAS t’engueuler avec zhom au sujet de la route à prendre (quand je te dis que maman aime ikea, maman aime ikea !)

- si tu as un « mini toi » de plus de 4 ans, tu aimes Ikea car tu peux t’en débarrasser le confier entre les mains des animateurs d’un disneyland miniature et cela immédiatement à l’entrée après un gros câlin rempli de soulagement culpabilité d’abandon.

- si tu as un « mini toi » de moins de 4 ans, ça se corse un peu pour toi, mais pas pour lui ! Parce que ce n’est plus un disneyland miniature qu’il trouvera à travers les rayons, c’est plutôt un gigantesque appart où il pourra tester TOUS les lits, TOUS les fauteuils, TOUS les canapés, toucher TOUS les meubles, ouvrir TOUS les tiroirs…. bref Le bonheur. Ne pas oublier, par contre, de le déshabiller pour qu’il n’est pas trop chaud (donc soif, donc envie pipi) et qu’il soit parfaitement à son aise pour sauter partout.

- le restaurant propose des petits pots et jus de fruit BIO dans les menus enfants, et les chaises hautes qui vont bien.

- les toilettes proposent un endroit parfait pour les changes avec rouleau de papier et attaches pour le matelas à langer (on voit qu’ils connaissent bien les mini tornades et les baveux) et ça va jusqu’au détail qui tue « l’eau des toilettes est l’eau de récupération des pluies » ! Z’ont tout compris chez Ikea, en soignant les détails qui plaisent, ils font même des économies et donc gagnent encore plus !

- le service livraison et montage : oui ça coûte un peu, mais honnêtement, si c’est pour éviter un dimanche d’engueulade et de cloutage de doigt, moi je vote pour ! L’amour n’a pas de prix…

Alors évidemment, chez Ikea, le problème (et là je repense à un dessin du dernier bouquin de Penelope Jolicoeur) c’est que tu y vas pour acheter 3 trucs et tu ressors avec une bonne vingtaine de p’tites babioles supplémentaires… Evidemment aussi, quand tu vas pour récupérer tes mini-toi de plus de 4 ans, ils ne veulent pas partir et toi tu es bien crevé par les kilomètres de piétinage que tu viens de te farcir et tu n’as donc pas la négociation facile…

Par contre, j’sais pas vous mais c’est pas parce que j’achète beaucoup chez Ikea que notre appart ressemble à l’un de ceux de leur sublime catalogue…

9 commentaires

Calimero's day

calimeroVoila, aujourd’hui, j’ai décidé de faire mon calimero, de me plaindre, parce que « je le mérite bien ». Donc aujourd’hui, un p’tit billet grincheux bien comme il faut pour finir la semaine. Dans le désordre :

- marre de voir plein de gros bidons dès que je sors faire mes courses (ça m’apprendra à habiter à côté de la clinique Ste Félicité et du magasin Sauvel)
Je veux un bébé !!!!!! Moi aussi veux encore un gros bidon, des regards jaloux, tendres, souriants qui se posent sur lui, des coups de lattes de 5 cm qui le déforme, des nausées, de la sciatique, des insomnies… mais non, je viens de revendre toutes mes fringues de grossesse sur ebay, fin d’une époque, petite grosse nostalgie… [soupirs qui vont bien]

- marre de devoir réfléchir à un cadeau pour ma p’tite belle soeur qui fête ses 18 ans (ça m’apprendra à en avoir 30 depuis 2 ans), ça aime quoi les d’jeunes d’aujourd’hui ??
Coup de vieux du siècle… me rappelle encore la méga fête de mes 18 ans – dans le garage de papa maman avec DJ Nico aux platines – des cadeaux groupés de ma bande de copains (tous perdus de vue)… et maintenant j’achète une crème anti-ride pour les 3 nouvelles de mon front !

- marre de me taper les velib’ les plus pouris de Paris, deux fois que je m’en prends un dont le truc pour régler la hauteur de la selle est pété et que je me retrouve au bout de 5 pédallages à ras du sol avec un guidon 6 mètres plus haut. La honte ET la galère ! (ça m’apprendra à pas avoir d’humour)

- marre de me trainer ma bouée et de me la faire pincer par zhom… bien sûr que j’ai quasiment tout perdu les pas beaux kilos, bien sûr je suis « fine » mais moi je SAIS qu’il me reste ça à perdre et que j’ai pas envie que ça dépassse de mon short cet été, sans parler la souffrance qui m’attends en maillot de bain. (ça m’apprendra à pas faire un pet’ de sport)

- marre de voir un énième trou creusé devant chez moi, ça doit bien faire le 5e en deux ans, là juste sous notre fenêtre du salon (ça m’apprendra à habiter au 1er étage)

- marre d’avoir le temps de rien, même pas de zoner ce midi chez Sephora parce que zhom est avec moi et du coup, « faut pas qu’ ça traine, ça pue le parfum » (ça m’apprendra à chercher un cadeau pour sa soeur)

- marre de ne pas avoir le temps de lire tous les super méga blogs du web comme je voudrai, et de ne pas avoir le temps de coler les 3 mois de photos de retard dans les albums des enfants (ça m’apprendra à me noyer dans un verre d’eau)

Et sinon, marre des slaloms en poussette entre les crottes de chien, marre des gens irrespectueux dans le metro et le bus, marre de n’avoir aucune reconnaissance dans mon boulot (si si j’ai un boulot !), marre d’avoir des seins minuscules (j’ai perdu 2 kg à cause grâce d’eux en arrêtant d’allaiter !), marre que ma fille me manque, marre de me dire que demain chez Ikea va y avoir un monde de dingue mais surtout que je ne pourrai rien acheter parce qu’on doit d’abord faire les travaux dans l’appart’ avant !

Maintenant fini Calimero : il fait beau, c’est le week-end dans quelques heures et vous êtes de plus en plus nombreux à venir me lire, merci à vous !

9 commentaires

Pourquoi tant de haine ?

Hier, c’était pas le jour….
Passe le réveil massacrant et le lever du corps impossible, ça c’est habituel.
Passe également la bavouille de choupinou sur le pull tout propre, 15 secondes avant de partir, ça aussi c’est normal.

8h30 : je décide de mettre mes nouvelles lunettes dans l’ascenseur, je me regarde consciencieusement …… « ahhhhhh » que vois-je ! là sur mon front c’est quoi ça ??? !!! 3 horribles rides !!!! Mais d’où elles viennent ???? ça fait 2 ans que j’ai 30 ans et franchement jusqu’à présent je trouvais que m’en sortais plutôt bien. Journée flinguée. Lunettes remisées dans mon sac, là où elles étaient bien.

12h : déjeuner à la cantine et remarque du collègue sympa : « t’as mauvaise mine ! Les nuits sont courtes ? » (grgrgrgrgrgr ba non justement je viens d’en passer une super bonne là ça se voit pas ?). Repas flingué, ça tombe bien c’était pas bon de toute façon.

16h  : évidemment j’ai faim. Je pars donc à l’assaut de la « machine interdite », plus connu sous le nom de distributeur automatique de bouffes. Je jette mon dévolu sur une barre de céréale (celle qui a l’air la moins chargée en calories, colorant, et autres cochonneries), j’ouvre mon porte monnaie et je bénis comme il se doit ma dernière pièce d’1 €. Evidemment, vu que c’est LA journée : la pièce ne passe pas… 1 fois, 2 fois, 3 fois….. c’est un gag ou quoi ?? Donc là vous imaginez une grande blonde bien propre sur elle, avec sa jupette et son petit pull assorti en train de gratter frénétiquement sa pièce sur la paroi de la machine quand arrive le cadre sup’, sourire de winner au lèvre « je peux vous aider peut-être »…. Ouais merci, t’as pas une pièce ? La mienne est fausse j’te l’échange… Augmentation flinguée.

18h : ce soir je mérite bien de sortir « tôt ». Dehors : il pleut ! super… je savais bien que j’avais oublié un truc ce matin… le parapluie… je décide donc de prendre le bus…. Celui là même que je vois passer devant mon nez tout en y pensant… zen zen… j’ai donc le temps d’attendre, je vais en profiter pour avancer jusqu’au prochain arrêt à pieds. Un peu de sport pour faire passer la barre de céréale ça fera pas de mal.
30 secondes plus tard, le 2e bus me passe devant ….là ça commence à moins me faire marrer.  Surtout que du coup, en toute logique le prochain c’est pas pour maintenant !
Je décide donc de faire mes petites courses en 5 minutes top chrono chez franprix, je ressors, l’arrêt du bus est à 20 mètres et… le 3e bus, loupé, à 50 mètres…
Une sensation de haine profonde m’envahit, j’ai froid, il pleut, j’ai mon sac de course qui commence déjà à donner des signes de faiblesse… je poursuis mon chemin à pieds en me réjouissant d’être partie de bonne heure et de ne pas habiter trop loin. L’optimisme c’est le secret des mamans !

18h29 : suis à la maison, super nounou me tends choupinou, j’arrive à négocier d’enlever mes bottes et de poser ma baguette. J’apprends qu’il a très peu dormi, qu’une dent le gêne, en effet, il a les yeux explosés, la soirée ne fait que commencer !

Il y a des jours comme ça, rassurez-moi pour vous aussi hein ?

1 commentaire

 
Top