Etre maman - 2/24 - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Etre maman

Il y a du changement dans l'air

Mes nouvelles chaussures

Que se passe-t-il ?

Est-ce parce que je vieillis et que je prends ENFIN confiance en moi ? (et pourtant j’ai 5 bons kilos de plus qu’il y a 7 ans)

Est-ce à cause de cette robe portée pour le mariage ou plus particulièrement cette nouvelle paire de chaussures, achetées pour l’occasion et … l’effet produit sur l’Homme ?

Est-ce à force d’entendre ma copine me répéter que la couleur m’irait bien au teint et que ce n’est pas « passé 40 ans » que je pourrai facilement montrer mes jambes… ?

J’avais pourtant reçu il y a déjà 2 ans les bons conseils d’une coach adorable qui m’avait alors « relookée » (avant - après) et un peu plus tard, une autre professionnelle qui avait trié mon armoire pour m’aider à refaire vivre des tenues…

J’avais suivi quelques-uns de leurs conseils, mais… je l’avoue, pas assez !

Dans tous les cas, je suis en train de changer. Marre de mes jeans, t-shirt sans charme quotidien. Marre de mes chaussures invisibles.

J’ai envie de robes, de jupes, et … de talons.

Je traîne sur les blogs mode, d’Émilie notamment, qui est absolument trop belle et trop jeune… Je traîne sur Sarenza en me disant qu’au pire, si cela ne me va pas, je pourrai retourner sans frais les chaussures… Je regarde avec un autre oeil ces femmes à l’aise et belle que je croise dans la rue… j’étudie leurs tenues, j’essaye d’apprendre !

En étant complètement honnête, je pense aussi que les enfants grandissant, devenant réellement autonomes, je me permets, enfin, de penser un peu plus à moi. Je peux aussi, matériellement, porter des tenues qui n’étaient clairement pas appropriées quand tu dois courir après ton gosse, te baisser 55 fois pour ramasser son doudou, que tu dois plier, déplier la poussette, porter ton bébé dans tes bras parce qu’il est fatigué… Sincèrement, je vois très peu de femmes, habillées d’une petite jupe fluide et chaussées de talons de 6 cm avec un enfant en bas âge avec elle. Je ne dis pas que cela n’existe pas mais… elles sont rares. Je les admire d’ailleurs.

Voici mes derniers achats, coup de coeur. Les beaux jours sont aussi plus propices à un changement de look. Voyons si je vais tenir sur la durée. En tout cas, j’ai encore besoin de beaucoup de conseils sur les accessoires et les chaussures. Mon gros point faible.

et accessoirement, il me faut un autobronzant aussi. Jupe et débardeur Kookai

Kookai, encore. Sac Desigual

 

Je tacherai de vous mettre de temps en temps quelques unes de mes tentatives de tenues « mode » et féminine sur le blog ou sur facebook !

33 commentaires

Un samedi bien tranquille

Je ne vous avais pas dit, c’est faute à pas le temps. J’ai vendu mes enfants ce week-end. A mes parents. C’était pour eux une super occaz’. J’eû pu en tirer un bon prix, car ils étaient demandeurs « tu comprends on ne les a pas eu depuis février, on ne s’est vu qu’une fois à Pâques et puis là, on ne les revoit que mi-juillet« … NE JAMAIS contre-dire ses parents. C’est impoli. J’ai donc cédé, à contre-coeur. Ils sont venus prendre les enfants vendredi à la sortie de l’école.

Les enfants, aussi, ont pris sur eux, je les ai tellement bien élevés. Le p’tit m’a parfaitement ignoré à la sortie de l’école pour réclamer « papy mamie ». La puce, elle, a sauté au cou de sa grand-mère, exercice de haute voltige et pour accentuer le geste, pour faire plus vrai, elle n’a même pas pris le temps de larguer son cartable (de 10 kg – merci la fin de semaine où elle doit faire signer tous les cahiers)

Ensuite, ils sont partis, ils ont réussi à cacher le manque qui allait clairement les envahir en mon absence. J’ai ravalé mes larmes.

Ceux qui me connaissent bien, savent très bien ce que j’ai fait en remontant à l’appartement.

Non pas du ménage. Non pas du rangement. Enfin, si, mais AVANT…

… J’ai poussé un YOUHOU de bonheur. A nous le vendredi soir et le samedi TOUTE LA JOURNÉE de libre. A nous 2 grasses matinées. A nous la liberté. Bordel.

Restos, ballades, mais aussi jardinage (sur le balcon hein) et … malheureusement boulot pour l’Homme samedi après-midi… PAS GRAVE !

Savez-vous à quel point il est bon de faire du lèche-vitrine, du shopping, seule, peinarde, tranquille, aller, venir, penser, réfléchir, trainer, marcher d’un pas lent et mou.

… Et revenir un peu chargée. Certes.

Mais notre balcon est à nouveau vert.

 

37 commentaires

Quand j'aurai un peu de temps…

En répondant hier à un des nombreux mails en attente dans ma chère boite aux lettres extensibles : « voyons ça en juin maintenant, parce que là, je suis complètement sous l’eau « , m’est venu l’idée – de génie – de ce billet ! Le destinataire s’appelait Eugénie… de génie/Eugénie, je te préviens je tiens la méga patate de jeu de mots !

À la question « quelle est la période la plus difficile dans l’année pour une maman ? », niveau organisation, pardon, niveau trucs à gérer vraiment.
Vous répondriez quoi vous ?

Parce que moi j’hésite.

Septembre ? Évidemment. La rentrée. Elle revient chaque année, chaque année tu te dis que tu vas t’y prendre mieux l’année suivante. Genre que tu vas « t’avancer » dès juin. Meuh oui bien sûr… et chaque année tu te retrouves en fait complètement débordée. Les fournitures, les certificats médicaux, les vêtements trop petits, les inscriptions aux activités municipales, les vendanges (ah non pardon, je confonds)… BREF

Juin ? Parlons-en… le mois de l’enfer. Qui a tendance à déborder sur mai et juillet, en plus, ce boulet.
Au programme :
– Mariages ou cérémonies familiales en tout genre, que l’on case ici puisqu’il fait beau NORMALEMENT (rapport à ce mois de juin 2011 des plus pourris).
– Fêtes, kermesses et spectacles de fin d’années : je colle ici tout ce qui concerne les enfants donc et leurs activités extrascolaires que parallèlement tu cherches à renouveler et/ou à remplacer, JUSTEMENT en juin, aussi.
– Transition toute trouvée : les recherches de nouvelles activités, les essais, les premières préinscriptions (donc les premiers meurtres et/ou suicides)… photos, certificats médicaux (qu’il faudra refaire en septembre parce que madame il doit être daté de moins de 3 mois), tableur excel de gestion des emplois du temps… (qu’il faudra aussi refaire parce que la p’tite étudiante qui te faisait les sorties d’école, elle a finalement plus la possibilité de venir te chercher des gosses le mardi, ni le lundi une fois sur deux)

Et s’il te reste du temps (ah ah ah), tu peux éventuellement organiser un pique-nique amical au parc.

Décembre ? Oui dans le genre bonne réponse, il a sa place le mois de décembre ! Les cadeaux, les excuses à trouver pour ne pas aller réveillonner chez tata Suzanne, les recettes, les repas, le froid, la neige… et la fatigue ! Surtout que n’oublions pas que c’est en décembre qu’il faut commencer à réfléchir à ses vacances… d’été ! Ba oui, parce qu’évidemment tu dois prendre comme les ¾ des français tes vacances en août. Histoire de te bousculer sur la route, la plage, le gîte ou le camping en payant un max.

Du coup, je ne sais pas. Je ne sais plus. Y a t-il vraiment un moment (une semaine ?) un peu plus calme dans l’année ? Août peut-être… finalement… cela rentabilise l’énorme budget vacances !

35 commentaires

Les réseaux sociaux pour les … mamans

Dans le langage hype on pourrait appeler ce billet un tutotiel, mais comme nous nous situons, n’est-ce pas, dans l’objectif de devenir trop top/in de la mode de l’internet mondial geek, nous dirons tuto. Exemple : « eh au fait t’as lu le tuto d’e-za sur les différents réseaux sociaux, il déchire » Vala

DONC

Chère lectrice, chères digital mums débutantes, mais motivées, ce billet est pour toi. Déjà, bravo, tu es une maman moderne, tu es connectée, au moins à un blog : celui-là (pas des moindres)
Tu as donc déjà visité en partie le pays de la blogosphère, qui fait partie de la planète internet. Car la blogosphère n’est pas le centre de l’univers (ceci étant un message subliminal à celles qui le pensent – les blogueuses s’adressent aux blogueuses toussa –, mais je dévie déjà trop largement de mon sujet ! )

Tu as entendu parler de facebook. Ba si. Même, peut-être, y as-tu créé un profil ! J’ai fini par le faire également. Pourtant, facebook, ce n’est vraiment pas ma tasse de café. J’y ai ma page fan comme une sorte de prolongation « live » de mon blog. Bon, j’avoue que je me suis prise au jeu, c’est assez marrant d’y poster quelques liens, photos ou commentaires plus ou moins sérieux tout au long de mes journées. Ainsi, je reste liée à mes lectrices qui se rendent compte que je vis une vraie vie, comme elles.
Facebook donc. Avec ses défauts, mais ses petits trucs sympa tout de même en attendant de trouver mieux, à mon sens.

Twitter. Là ça se complique un peu, car twitter est encore très connoté « geek », alors qu’en fait, sincèrement, c’est très accessible !
Twitter c’est un peu comme un gros tchat, c’est un moyen très rapide de partager des infos, courtes, des liens, des photos aussi (même si pour ça, il y a d’autres lieux plus adaptés). Twitter c’est de l’instantané, on live tweet des situations, des émissions. En 140 caractères, pas plus.
Une fois votre compte créé, et quelques mots sur vous ajoutés, il faut vous trouver des gens à suivre (moi par exemple, pseudo e_zabel). On clique sur « s’abonner» et c’est parti. Dans votre Time Line (TL pour les intimes), vous verrez apparaître instantanément les messages (tweet) des personnes que vous suivez, auxquels, donc, vous vous êtes abonnés. Des personnes peuvent également vous suivre, ils liront vos tweets dans leur TL, au milieu des autres comptes.
À savoir qu’il est possible d’ouvrir son compte à tous, dans ce cas, il n’y a pas besoin de vous demander une autorisation pour vous suivre. Ou inversement de «fermer » son compte. Dans ce cas, vous recevez une demande dès que quelqu’un veut vous suivre.
Vous pouvez vous adresser dans vos tweets de 140 caractères à des gens que vous suivez, pour cela, vous devez mettre un @devant le pseudo. La personne lira ce message dans sa TL, mais aussi dans sa partie @connecter, si par « malheur » (!!) elle ne suit pas votre compte.

Ma page "connecter" où je vois toutes mes mentions, c'est à dire tous les tweets qui me sont adressés ou dans lesquels je suis citée !

J’aime beaucoup twitter, il y a toujours quelqu’un pour discuter, pour vous aider, des infos à lire, plus ou moins légères. C’est un peu mon repère à copines aussi !

A utiliser si vous avez envie de suivre des blogueurs que vous aimez ou des célébrités ! Mais n’y allez pas si vous n’avez personne à lire. Aucun intérêt.

Instagram
Bon, j’ai tenté, mais je n’accroche pas. C’est un réseau pour les accros des photos. Tu te balades, tu prends une photo et grâce à ton smartphone, tu la montres en deux clics à tes suivreurs. Ceux-ci peuvent la « liker » ou la commenter. Exemple :
Tu fais un gâteau au chocolat pour tes enfants (là tu vois, déjà, cela ne me concerne pas), il est beau, tu en es fière (et tu as raison), tu le prends en photo (avant de le manger) avec ton téléphone à Pomme (ou pas) et tu le mets sur instagram. Tu rajoutes une légende, du genre « hummmmmmmm trop bon, les enfants vont adorer et moi aussi ! » Tes amies le découvrent et peuvent commenter à leur tour : »hummmmmmmm trop bon, tes enfants ont de la chance ».
Ça se voit que je n’accroche pas ?
Clairement, je pense que le service le plus chouette dans instagram c’est la possibilité de mettre des effets sur ta photo, genre sépia, noir et blanc, etc. ça rend vraiment belle une photo moche. Donc, là, pour moi, c’est utile.

Pinterest
Le p’tit dernier, qui monte. Je le découvre depuis quelques jours, sachant qu’il faut être invité pour pouvoir s’inscrire (n’hésitez pas à me demander)
1ere recommandation : allergique à l’anglais s’abstenir.
J’ai trouvé un article de blog très bien fait pour comprendre son fonctionnement, je ne vais donc pas le « copier », mais plutôt vous y envoyer : ici
Globalement, sur pinterest, il s’agit de « piner » (désolée), de punaiser (?), je dirai, des photos et des images, au gré de vos navigations internet. Vous les rangez ensuite dans des boards thématiques que vous avez créés auparavant.
De mon côté, pour le moment, j’ai défini ces rubriques : « lieux kids friendly à Paris », « jolis jouets », « puériculture », « maman est une femme » « my life »… Je vais sans doute les faire évoluer au fur et à mesure de mes envies.
Là encore vous êtes suivis et vous pouvez suivre des comptes. Découvrir donc leurs goûts.
Vous me direz : mais c’est comme Instagram, ce sont des photos !!!??
Et je vous dirai non. Car ce n’est pas uniquement VOS photos (cela peut), mais c’est surtout des photos, images glanées sur internet.

J’y trouve un usage concret : une to do list virtuelle, partageable, une espèce de pense-bêtes de trucs à acheter ou à visiter. Comme un bookmark, une liste de favoris. Mais joli cette fois.
Vous réfléchissez à la future déco de la chambre de bébé. Vous surfez, vous pouvez prendre ici et là des idées et les mettre dans votre board « déco bébé ». Les photos choisies s’afficheront, ainsi que le lien direct vers sa source (une boutique par exemple). Ainsi, on retrouve facilement ses idées. Et je trouve que dans nos vies un tantinet overbookée, cela va nous libérer de l’espace cerveau.

Et j’aime me libérer de l’espace cerveau.

Alors, on se croise là-bas ou pas ? Tentées ? Je peux éventuellement faire du SAV pour mes blondes préférées, faites-moi signe !

54 commentaires

Saint Claude

Pas de coeur, pas de fleur, mais des maisons et des...chemins ! Le dessin de MA FILLE pour MA St Valentin... Cherchez pas...

Aujourd’hui c’est la St Claude, bonne fête à tous les Claude. Donc.

Aux Claudines aussi.

Voila.

Non parce qu’hier j’ai l’impression que certaines m’attendaient sur la fête du jour… attendez que je recherche… ah oui, la Saint Valentin (et Valentine)

Du coup, je ne voulais pas les décevoir deux fois de suite. Me suis dit qu’il fallait pas que je zappe la prochaine fête.

Voila.

Alors ça va vous ? Belle journée hier ? Belle soirée ? Tiens, j’ai vu un livreur au bureau, il apportait des fleurs, des roses à quelqu’un. Marrant hein ?! Si je trouve. J’me suis demandée pourquoi toute la matinée. Et puis, j’ai croisé des hommes aux regards fiers (ou terrifiés c’est selon l’angle d’observation) avec des bouquets aussi. Devant l’étale du fleuriste (sourire jusqu’aux oreilles lui d’ailleurs), les hommes se renseignaient : « c’est combien les rouges là ? »

Voila.

Comme je le disais hier matin sur la page des Digital Mums

La St Valentin, comment dire… j’avais oublié que c’était aujourd’hui ! ça vous donne une idée de ma pensée sur cette fête. Allez, disons que si, par hasard, sur un malentendu, l’Homme décide de me faire une surprise pour cette occasion : je l’aimerai (la journée hein, l’Homme je l’aime déjà – beaucoup). (fermer les guillemets)

C’est ce qui s’appelle faire une citation de sa propre citation.

Et puis, l’Homme a appelé hier soir, une première fois pour dire qu’il aurait aimé rentrer tôt mais que ce n’était pas possible finalement. Comme je ne m’attendais à rien, je lui ai dit que cela ne me posait aucun problème. Et puis, l’Homme a rappelé pour dire qu’il rentrait AVEC LE DINER. Et là, je me suis dit qu’en 14 ans, on allait fêter la St Valentin pour la 1ere fois !!! J’ai mis 20 minutes à m’en remettre (et à coucher rapidos les enfants)(et à me remaquiller)(et parfumer). On a dîné, on a bu du champagne. Et le reste, ne vous regarde pas. Na.

Il n’y a que les imbéciles… toussa…

35 commentaires

Un duo de bracelets offert par Pompon Carabine

J’en connais une qui va ENCORE être gâtée aujourd’hui… Laissez-moi-vous présenter Pompon Carabine, une boutique – en ligne – de bijoux, totalement personnalisables.

Le principe est simple :
– vous choisissez votre médaille en argent massif ou plaqué or,
– le lien
– la couleur…
– Il ne vous reste plus qu’à imaginez votre gravure (recto/verso possible)
On secoue, et hop, on reçoit son petit bijou unique au monde ! A s’offrir ou à offrir…

… en toutes circonstances. Pour la Saint Valentin, par exemple, oui c’est dans 10 jours presque… Pompon Carabine vous propose les bracelets duos !… Un pour votre amoureux, un pour vous, comme le symbole de votre amour gravé pour la vie ! (oui je sais c’est cucul mais bon, c’est la période qui veut ça)(et moi, l’Homme il est à 6000 km en ce moment donc bon)

Une idée pour la St Valentin … je dis ça, je dis rien…

Mais comme ici, c’est un blog de maman (digital), la boutique vous propose de gagner aujourd’hui, ici, un duo Maman/enfant !

Comment jouer ! Imaginez une gravure, partagez-la en commentaires ou sur votre blog si vous en avez un.
La gagnante pourra choisir la couleur des liens et Pompon Carabine réalisera sa gravure. Le bijou sera donc fabriqué et expédié maximum 72 heures après la fin du concours.

Je vous laisse une semaine pour y penser et revenir jouer ! Fin du concours le mercredi 8 février minuit.

N’hésitez pas à passer voir la page facebook de la boutique pour y laisser vos impressions, remarques, encouragements (ou juste bonjour)… ça leur fera très plaisir !

80 commentaires

J'ai besoin de parents accompagnateurs !

Amie maman, tu ne te sens pas assez fatiguée ?

Il te restait justement 1 RTT à poser avant fin décembre et tu ne savais pas quoi faire de ta journée, à part des courses, une visite médicale, des courriers administratifs et le passage du plombier ?

Cette toux débutante n’est pas assez handicapante et tu souhaites la rendre un peu plus forte ?

Tu veux être la meilleure mère du monde (enfin déjà de l’école primaire de n°1) ? (là je te le dis direct, c’est impossible, mais bon, tu peux toujours essayer)

Ou tout simplement tu as coché « oui » à un truc l’autre jour dans le carnet de correspondance, mais tu ne te souviens plus trop quoi, vu que ta fille faisait la danse du cha cha cha à côté en hurlant « dit oui dit oui dit oui » (et du coup tu as dit oui)

Toi donc

Bienvenue dans la grande aventure de la maman accompagnatrice de sortie scolaire.

Loin d’être une débutante en la matière, si j’ai un seul conseil à te donner (ou deux)(oui je sais conseilleurs, payeurs, mais moi c’est différent, j’ai testé !) attention à bien :

choisir la sortie : privilégier les séances ciné, les spectacles où, en gros, tu seras peinard pendant 1 bonne heure et tu pourras même piquer un roupillon discrètement (ou pas)(pensées à ce papa accompagnateur qui ronflait 3 rangs derrière moi)

- se porter pâle, donc, pour les sorties en car ou pire à la piscine.

prendre des vitamines (et des boules quies) avant la sortie : parce que oui, un enfant ça bouge, tu le sais, tu en as un spécimen à la maison (voir 2)(voir 3 ou plus – grande folle va’), mais une classe entière, voir 3 classes… comment te dire… oui le bruit est proportionnel au nombre d’enfants, c’est certain, mais l’effet décuple.

se munir d’un carnet de notes, pour noter tous les potins racontés par les petites copines et les p’tits copains de classe. C’est fou comme ils se livrent facilement sur la vie intime de leurs parents quand ils partent en sortie et qu’ils sont encadrés par des inconnus.

bien réviser la réponse à la question incontournable :  « t’es la maman de qui toi ? » ou « t’es qui toi ?  » (tout simplement), afin de ne pas répondre « du Pape » (parce que l’enfant de 6 ans ne comprendra rien, et la maîtresse pourra éventuellement ne pas apprécier l’humour)

Vous voila parés, moi c’est fait, il y a quelques jours. Une sortie à pieds, pas très loin, pour une représentation du spectacle Le Petit Prince pour lequel je dois aux parisiens un billet !

40 commentaires

9 blogueurs (voir un peu plus), le retour !

Aujourd’hui, je suis à nouveau , sur le blog des 9 blogueurs racontent 9 mois. Encore un bel opus avec cette fois-ci un thème que je n’ai JAMAIS abordé ici (un indice ? Regardez dans quelle catégorie j’ai classé ce petit billet)

Pour me rassurer donc, j’ai binomé avec la grande illustratrice Camilla Gallapia et on a bien rigolé !

ça parle de seske et ça s’appelle « Ah ba non en fait« 

5 commentaires

CV

Une de mes casquettes !

Bonjour je m’appelle Isabelle,  femme depuis 35 ans (3/4)
… maman depuis 7 ans
… salariée depuis 12 ans, blogueuse depuis 3 ans et demi, rédactrice freelance à mi-temps depuis 2 ans, employeuse …
Ahhhhhhhhh, on la refait.

Bonjour je m’appelle Isabelle et je suis chef d’entreprise.
Enfin c’est l’impression que j’ai parfois (sauf quand je reçois ma paye)
Sauf que mon entreprise c’est ma vie, mes enfants, mon homme, ma maison, ma super nounou et ma fée du logis.
Faut que tout ce petit monde tourne et l’idée originale qui peut faire la différence, c’est que je veux que ça tourne MAIS SANS trop déborder sur mon espace à moi, aussi minuscule qu’il soit. Car il est vital.
Directrice des Ressources Humaines, mais aussi des Moyens généraux, responsable informatique, manutentionnaire aussi. Sans oublier la cantine, également sous ma responsabilité, en tout cas, la semaine. Pour les finances, je me considère comme adjointe du grand chef. Mais c’est déjà bien. Je cherche à faire les économies, je m’occupe des reventes et je tente d’apporter de quoi mettre le beurre dans les épinards. (j’aime les légumes verts)(aucun rapport je sais)
Sinon, la Communication c’est ça mon vrai métier.

Multitâche. 3 journées en une (minimum). Plusieurs casquettes, plusieurs cordes à mon arc. C’est comme tu veux tu choisis.
Si avec ça, je n’arrive pas à donner à ma carrière pro une vraie tournure intéressante !!

Et toi tu es qui ? (ceci n’est pas pour un sondage)

53 commentaires

Bonjour, je m'appelle Isabelle et j'ai 12 ans

Oui, c'est flou, mais c'est l'effet "bus qui bouge"

Mardi soir

Un bus 

40 filles (dont beaucoup de super copines)

1 DJ (1 conducteur et 1 vigile)

De l’eau et de l’Orangina (alcool voie publique toussa)(Ah il y avait de l’Ice Tea aussi)

Des carambars

Et puis Sandra , la reine de la soirée, qui l’a organisé comme une chef, pour l’anniversaire de son blog (top au passage, allez-y)

J’ai 20 ans, je suis insouciante, libre, et je danse. Beaucoup.

J’ai 12 ans et je pousse des « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » hystériques en faisant « coucou » aux passants (qui pensent qu’on est bourré)

Je fais le tour de Paris, un Paris By Night de folie.

Qui fait du bien, bordel. Vraiment du bien.

Bénie soit Sandra (et la baby-sitter dégotée à l’arrache via une maman amie)

Bénie soit la musique, la danse.

Béni soit le souvenir de mes 20 ans.

Bon hier j’avais mal partout, j’étais complètement naze, sourde et aphone, mais j’étais BIEN. J’avais juste plus 12 ni 20 ans hein…

Bon, là, on était encore sages !

44 commentaires

 
Top