organisation - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

organisation

Maman part en voyage : les préparatifs

Maman part en voyage. SEULE.
Côté pile. Il y a la photo qui en dit pas mal, à défaut de long, sur la destination et le rêve que je vais vivre ces prochains jours…

Et puis, il y a le revers de la médaille (côté face): l’organisation que ce départ engendre. C’est qu’il faut le mériter ce petit séjour ! Et je compte bien le mériter d’ailleurs.

Côté boulot : évidemment, les « blogtrip qu’on ne refuse pas » sont rares et ne tombent jamais dans un moment creux.

Ah on m’indique dans l’oreillette que mis à part en août, je suis de toute façon tout le temps très occupée… Ah oui tiens, en effet. Cela ne serait de toute façon jamais le bon moment !

Du coup, on fait avec (comme pour beaucoup de choses, je crois dans notre « équilibre vie pro/vie perso »). J’emmène mon ordi et je bénis l’arrivée de notre super stagiaire.

Côté maison aussi. Partir 4 jours au soleil signifie, certes, ressortir son maillot de bain du fin fond de l’armoire en priant qu’on rentre toujours dedans, l’essayer et retirer fissa 4 kilos de poils, prendre rendez-vous pour une pédicure avec une esthéticienne à domicile (le pied)(jeu de mot inside)(j’ai mangé de clown ce midi) afin d’optimiser encore une fois boulot/préparation (l’ordi sur les genoux tandis que mes petons revivent). C’est aussi penser à tout vider le panier à linges sales afin de laisser à sa petite famille tous les possibles en termes d’habillage… (bon surtout pour la miss 12 ans hein). Remplir les placards, le frigo, le congélo. Faire un mémo personnalisé pour chaque membre de la famille. Trouver une baby-sitter pour me remplacer. Si, je suis remplaçable. 3 soirs en tout cas. Et comme je frôle la perfection sur ce coup, j’ai même pensé à faire ma procuration pour le 1er tour (ALLEZ VOTER)

Ouf.

Croyez-moi faut être motivée.

Et je le suis.

Je vous propose de me suivre sur instagram pour découvrir la destination et me détester/jalouser/trouver que décidément le maillot me va parfaitement (barrez la mention inutile). Bref, ça va changer de la neige d’il y a 15 jours.

6 commentaires

Les brèves de fin de semaine de séminaire

Ah la la, la la… c’est pas facile hein ce séminaire. Ouhhhhhhh la la, la pauvre.

Eh non c’est pas simple de partir 3 jours en séminaire !!! J’vous l’fais pas dire !!

Déjà qu’il faut un minimum d’organisation sur une semaine « normale » de septembre, alors quand, en plus, il faut –  attention je vais écrire un gros mot pabo – prêt ? – anticiper (ouch)…

Comme je vois que vous avez du mal avec la notion d’anticipation, ce que je peux comprendre puisqu’ici sauf erreur de GPS, il n’y a pas de mère parfaite à l’horizon, je vais tâcher d’être plus concrète et ça donne :

1/ L’équipe « remplaçante » à organiser :

– Super nounou à  bloquer 3 semaines avant minimum pour être sûre qu’elle pourra assurer les soirées et le mercredi.

– L’Homme, devant lui aussi, se mettre en off « tôt » (à 20h quoi) pour rentrer et libérer Super Nounou 2 SOIRS DE SUITE.

2/ les angoisses pouvant surgir chez Choupie à limiter en :

– faisant son sac de piscine 3 jours avant le jour de piscine

– préparant – donc en achetant à l’arrache  – le matériel pour son premier cours « d’arts visuels » à l’école, là encore 4 jours avant…

3/ l’intendance, immuable intendance :

– remplir le frigo

– afficher le planning et les obligations obligatoires indispensables à ne pas oublier, comme SURTOUT les antibiotiques du P’tit

– laver et repasser un max de vêtements des enfants

4/ les ù »$#)%/ d’imprévus :

– le dentiste pour le p’tit – encore – 3h avant le départ

Finalement, ce hammam, cette piscine et cette balade en vélo de 45 minutes, j’ai envie de dire : je les ai bien mérité. Si. J’insiste.

Bon, les deux journées « power point » par contre c’était un tantinet moins relaxant. Tant pis. Faut ce qu’il faut.

J’appréhende un peu le retour tout à l’heure par contre… le frigo sera t-il encore plein ?

46 commentaires

« Retirer une épine du pied »

oui c'est moi (presque) (j'ai les cheveux moins longs)

Issue d’une liste d’idiotismes corporels français – un peu plus et wikipedia me traitait d’idiote, mais quelle époque vivons-nous Germaine (!!) –  l’expression « retirer une épine du pied » signifie donc « ôter un souci« . Et croyez-moi, celui-ci, de souci (faut suivre) il était costaud.

À savoir : l’organisation des vacances d’été.

Là toutes les mamans s’exclament, le coeur sur la main : « oh bordel oui » et les nulli « ah bon ? c’est sympa pourtant de chercher des vacances »

Sympa oui. Bien sûr. Si vraiment. Alors, évidemment, nous avons de la chance : nous partirons en vacances cet été ! J’ai quand même le droit de me plaindre 3 minutes ? Oui ? Merci.

C’est parti.

Nulli, elle, ses vacances d’été, elle les prend en septembre ou en juin, parce qu’elle est maline – et sans enfant. Et qu’on la déteste donc quand elle envoie ses photos de Corse, avec une plage quasi déserte derrière elle.

Nous, on fait comme tous les parents. On part en juillet ou en août. C’est mieux : c’est plus chaleureux et plus cher aussi. Tu profites mieux du coup. Ba si.

Maintenant, on dira qu’il y a 3 catégories de familles…

Celles qui s’y prennent dès l’automne pour réserver un supra truc qu’ils ont déjà repéré l’été d’avant et qui te pourrissent ensuite l’existence – à la machine à café – à base de « Quoiiiiiiiiiiiiii ??????? mais tu n’as pas encore réservé ta location pour cet été !! Mon dieu mais tu ne vas JAMAIS trouvé !!!!! » A qui je réponds généralement par un « non j’ai le goût du risque – et du gite pourri. »

Celles qui s’y prennent « normalement », à savoir, accrochez-vous bien dès février.

Et puis les autres, dont on fait partie, à cheval psychologiquement seulement avec la précédente (oui parce qu’on PENSE à chercher hein, c’est JUSTE qu’on ne le fait pas), qui s’y prennent à l’arrache, après mai. Les malheureux.

Parce que tout de même, soyons sincères 3 minutes (oui encore) : c’est vraiment CHIANT de chercher des vacances.

Trouver une chambre familiale AVEC UNE SÉPARATION – parce qu’il ne faut pas déconner non plus, un gîte pas trop kitch ou un séjour club pas trop cher (et pas encore complet). Dans un périmètre équivalent à un département. Et bien, ça en fait des recherches google, des coups de téléphone, des emails, des formulaires de demandes de devis/dispos !

J’ajoute à cette corvée – si vraiment – le casage des enfants, l’autre partie des vacances (parce que bon, chef est sympa mais pas au point de te filer gratos 2 mois de congés).

Et c’est le suicide mental assuré. Ce qui est mauvais pour la ligne.

J’ai donc, la joie, l’honneur et l’extrême désir de vous rendre jalouses, vous, membres du dernier groupe – bouh les retardataires…

de vous annoncer que : nos réservations sont bouclées. BORDEL. QUE C’EST BON. Je me sens légère, vous ne pouvez pas savoir. Mon compte en banque aussi d’ailleurs … arrhes, acompte ou paiement total, quelque soit leurs noms, je les hais.

Billet d’avion pour les enfants qui partiront donc en UM pour la première fois rejoindre mes parents pour … presque 1 mois, Air France : ne me déçois pas !

Vacances en amoureux une petite semaine avant de rejoindre nos louloux.

Billets de ferry pour traverser la Méditerranée pour la première fois… avec Corsica Ferries ! Je sens qu’on va rire et qu’il va y avoir du billet bien drôle au mois d’août…

Vacances entre amis (avec enfants) en Corse : à moi les barbecues et la glande autour de la piscine.

Retour sur le continent avé la Corsica bien sûr. Puis enfin une semaine à 4, en Ardèche.

OUF

ça va être bon (y a intérêt)

Et vous alors ? Z’en êtes où ?

71 commentaires

Quand j'aurai un peu de temps…

En répondant hier à un des nombreux mails en attente dans ma chère boite aux lettres extensibles : « voyons ça en juin maintenant, parce que là, je suis complètement sous l’eau « , m’est venu l’idée – de génie – de ce billet ! Le destinataire s’appelait Eugénie… de génie/Eugénie, je te préviens je tiens la méga patate de jeu de mots !

À la question « quelle est la période la plus difficile dans l’année pour une maman ? », niveau organisation, pardon, niveau trucs à gérer vraiment.
Vous répondriez quoi vous ?

Parce que moi j’hésite.

Septembre ? Évidemment. La rentrée. Elle revient chaque année, chaque année tu te dis que tu vas t’y prendre mieux l’année suivante. Genre que tu vas « t’avancer » dès juin. Meuh oui bien sûr… et chaque année tu te retrouves en fait complètement débordée. Les fournitures, les certificats médicaux, les vêtements trop petits, les inscriptions aux activités municipales, les vendanges (ah non pardon, je confonds)… BREF

Juin ? Parlons-en… le mois de l’enfer. Qui a tendance à déborder sur mai et juillet, en plus, ce boulet.
Au programme :
– Mariages ou cérémonies familiales en tout genre, que l’on case ici puisqu’il fait beau NORMALEMENT (rapport à ce mois de juin 2011 des plus pourris).
– Fêtes, kermesses et spectacles de fin d’années : je colle ici tout ce qui concerne les enfants donc et leurs activités extrascolaires que parallèlement tu cherches à renouveler et/ou à remplacer, JUSTEMENT en juin, aussi.
– Transition toute trouvée : les recherches de nouvelles activités, les essais, les premières préinscriptions (donc les premiers meurtres et/ou suicides)… photos, certificats médicaux (qu’il faudra refaire en septembre parce que madame il doit être daté de moins de 3 mois), tableur excel de gestion des emplois du temps… (qu’il faudra aussi refaire parce que la p’tite étudiante qui te faisait les sorties d’école, elle a finalement plus la possibilité de venir te chercher des gosses le mardi, ni le lundi une fois sur deux)

Et s’il te reste du temps (ah ah ah), tu peux éventuellement organiser un pique-nique amical au parc.

Décembre ? Oui dans le genre bonne réponse, il a sa place le mois de décembre ! Les cadeaux, les excuses à trouver pour ne pas aller réveillonner chez tata Suzanne, les recettes, les repas, le froid, la neige… et la fatigue ! Surtout que n’oublions pas que c’est en décembre qu’il faut commencer à réfléchir à ses vacances… d’été ! Ba oui, parce qu’évidemment tu dois prendre comme les ¾ des français tes vacances en août. Histoire de te bousculer sur la route, la plage, le gîte ou le camping en payant un max.

Du coup, je ne sais pas. Je ne sais plus. Y a t-il vraiment un moment (une semaine ?) un peu plus calme dans l’année ? Août peut-être… finalement… cela rentabilise l’énorme budget vacances !

35 commentaires

C'est la rentrée pour tout le monde !

Ouhhhhhhh des post-it vierges !

… même pour mes cernes.

Elles ne sont pas parties bien longtemps en congés encore cette année.

Sont revenues quelques jours à peine après notre retour à Paris.

Les boules.

Qui a dit que c’était des vacances de rester à l’appartement à Paris avec 2 ENFANTS ? Et encore, il y avait l’Homme. Cette semaine, je suis seule avec eux… et j’ai épuisé mon stock d’idées sorties ! Alors, hier c’était pyjama party toute la matinée, on a réussi à sortir pour aller chercher le courrier… uh uh !

Heureusement (ou pas) !!! Je reprends le travail jeudi et vendredi matin. Ma partie free-lance, elle, attendra réellement le 5 septembre pour redémarrer. Avec elle mes idées de projets à développer, mes envies de changement… Tiens, cela ressemble à des « bonnes résolutions » ? Oups…

Non, on dira juste des motivations, minuscules, mais elles sont là, elles n’attendent que de bonnes rencontres, de bons coups de pieds au hum hum aussi. Et pour ça, je sais sur qui compter pour m’en mettre.

Rentrée aussi ici pour l’indispensable TO DO LIST (qui m’énerve à ne jamais se vider d’ailleurs, mais ça, c’est un autre sujet…)

Au programme :

– harceler, comme depuis mi juillet le storiste qui doit venir réparer ENFIN le volet de la chambre de la puce. C’est qu’en attendant, j’ai mis du Canson noir sur sa fenêtre et que j’en suis à mon 56e rouleau de scotch.

(non ce n’est pas que je ne suis pas efficace dans le harcèlement, c’est qu’en France, en Aout, il ne se passe RIEN !)

– faire passer la voiture au contrôle technique, et donc, croiser les doigts des mains, des pieds, sur 5 générations pour espérer s’en sortir sans frais…

– faire vacciner la grande, non, pas contre la râle (râle/rage, z’avez vu mon jeu de mots ?), hélas (si quelqu’un trouve le vaccin merci de ne pas faire son radin)

– en profiter pour faire déclarer aptes les enfants à se défouler en sport (et à faire courir maman d’une activité à une autre par la même occasion)

– leur faire tirer le portrait dans la machine au tabouret qui tourne et qui coince les doigts facilement

– remplir les placards (histoire de survivre quelques jours en cas de guerre ou juste en fait pour le retour de l’école des enfants)

– reprendre la Power Plate, abandonné en juin (vilaine) et me débarrasser de 2 ou 3 kilos…

– gagner au loto

– refaire ma garde-robe

– aller en thalasso

Quoi je m’égare ?

Ah ?

En effet, je tourne mal, la vie de mère au foyer me monte déjà à la tête, vla tit pas qu’au lieu de siester hier après-midi, j’ai décidé de dégivrer (AVEC SUCCÈS) mon congélo… oui je sais… il est temps que je retourne bosser…

N’empêche, je vais pouvoir aller chez Picard à nouveau et ça, ça, c’est bonheur, après des jours à tenter de vider au maximum le congélateur complètement givré (qui a dit lui aussi ?).

N’empêche !

27 commentaires

Youpy (ou pas) l'école est finie

c'est à dire que la dame, elle est contente, elle (elle est peut-être prof ?)

C’est à dire que ce sont donc les vacances.

pour eux !

ou un grand mercredi qui dure 2 mois pour les mamans au foyer et les mamans qui travaillent de chez elles… comme me le disait Shalima sur twitter récemment.

et un bel exercice de jonglerie et d’organisation pour bibi, à mi-temps je le rappelle.

Donc déjà j’oublie mon freelance pendant 2 bonnes semaines. ça c’est fait.

Ensuite, Super Nounou a vu ses horaires classique de sortie d’école dispatchées, regroupées sur 2 semaines et demi à peine, en journée et demi-journée, en fonction de ma présence (ou non) au bureau…

ça va donc speeder pour moi, aussitôt fini au bureau je dois filer prendre la relève… autant dire que je vais pouvoir oublier le temps pour moi (comme si j’en avais un peu avant hein, mais si ! tout de même)… mais c’est pour la bonne cause on dira.

Garder mes chéris chéris, profitez d’eux avant leur départ vers le 20 pour 3 énormes semaines (youhouuuuuuuuuuuuu) (pardon)(vont me manquer toussa)(si si)

Alors, les parisiennes, vous allez bien apprécier je pense puisque pour occuper mon petit monde, je vais dégainer de la sortie, des activités et des visites (et des piscines aussi… beurk, mais bon, une promesse et une promesse) (qu’est-ce qu’il m’a pris de dire oui… je devais être sous l’emprise d’un verre de cidre brut)

Et m’en va vous débrieffer tout ça, j’ai bien l’intention de découvrir de nouveaux petits lieux « kids friendly ».

Sachez aussi que je vais aussi aller mettre mes avis sur le nouveau city guide que j’aime sincèrement beaucoup (enfin un qui est clair, complet, précis et vraiment pratique) : Wondercity. C’est devenu depuis quelques jours MA source d’inspiration pour trouver comment occuper mes monstres ces prochains jours !! et je ne suis pas déçue !

Allez, et puis si vous avez envie d’une rencontre, n’hésitez pas à m’en parler, c’est l’occasion !

39 commentaires

Mère Parfaite et son organisation du soir

Aujourd’hui encore, je vous laisse avec Mère Parfaite, cette fois-ci, elle souhaite nous parler de son organisation du soir. Oui parce que Mère Parfaite est organisée. Evidemment.
Nous aussi, un peu, si si, souvenez-vous…

Mais avant de lui laisser la souris, je m’aperçois que je ne vous ai pas vraiment présenté Mère Parfaite, comme je le fais d’habitude pour mes invités (cet été par exemple)

Mère Parfaite a 35 ans. Femme active, maman dévouée, amante sexy, elle a 2 enfants (du même âge que les miens d’ailleurs, elle pourrait être moi, pourrait hein, puisque je suis personnellement imparfaite – et fière de l’être). Elle a un travail passionnant, elle s’occupe aussi de l’association de parents d’élève, et est bénévole pour une œuvre caritative. Ses deux enfants sont curieux de tout, disciplinés, ouverts, toujours prêts à aider leurs proches, ils apprennent bien sûr l’anglais et le chinois, font du sport et de la musique, MAIS sans jamais râler, ni même montrer le moindre signe de fatigue. Ils dorment bien, se réveillent parfois la nuit, mais Mère Parfaite gère justement parfaitement ses nuits parfois coupées. Le matin, elle est belle, le soir aussi. Elle a des choses intéressantes à raconter à son chérichéri qui l’appui dans toutes ses démarches. Ils partagent les taches ménagères et se font aider dès qu’ils le peuvent afin de passer plus de temps, en famille ou en amoureux. Car l’amour n’a pas tari avec les années chez les Parfaits, au contraire…
Voila, je vous passe les détails, je vous laisse devenir. Mère Parfaite sait tout faire, Mère parfaite ne rate rien, Mère Parfaite (n’existe pas)(chut)(elle arrive)

Coucou les mamans imparfaites ! (vous avez vu, moi aussi, je sais barrer les mots comme e-Zabel)

Tiens d’ailleurs, elle exagère un peu e-Zabel, je trouve qu’elle éclaircit beaucoup le tableau, vous savez c’est pas facile tous les soirs pour nous non plus. Mais c’est surtout que tout est bien rodé. Chérichéri et moi arrivons à rentrer un soir sur deux chacun notre tour, vers 19h. Ainsi, le premier arrivé prépare le dîner (fait maison) pendant que les enfants prennent calmement leur bain (cela leur fait du bien après leurs cours particuliers). N’allez pas croire, ils ont le droit de bouger et d’éclabousser ! Evidemment, ce sont des enfants. Par contre, ils sont Amour et essuient leur petite bêtise en sortant. J’aime leur apprendre l’autonomie et le respect des choses. Ils sont très à l’écoute à ce jeune âge. Après le bain, une fois en pyjama, les petits jouent tranquillement ensemble ou non, ils peuvent aussi choisir de regarder un DVD. L’heure du dîner familiale arrive. Nous discutons de notre journée. Chacun notre tour. J’aime ce moment privilégié où chacun raconte ses aventures, nous mangeons ainsi en écoutant l’autre.

Les enfants se proposent de plus en plus pour nous aider à ranger, mais pour les féliciter de leur comportement, il est rare quand j’accepte, je préfère qu’ils profitent encore de quelques instants pour jouer. Nous les rejoignons très vite pour le coucher. L’histoire du soir est LE rituel universel, chez nous, c’est sacré. Même punis, les enfants ont droit à leur histoire. Cela leur ouvre leur imaginaire. C’est un instant magique qui amène progressivement à l’extinction des lumières.

Une fois les petits endormis, très vite généralement, chérichéri et moi terminons en général la soirée, avec un petit verre de vin, devant la télé, pour regarder le journal, puis un film ou un documentaire sur ARTE. Je n’ose vous en dire plus…

35 commentaires

L'organisation (ou pas) de maman e-zabel

Nouveau sujet aujourd’hui, dans la semaine spéciale « anniversaire du blog », c’est Laurence qui a proposé :

tu as déjà abordé plein de trucs mais bon un billet sur l’organisation, la vraie, la pure, en faut-il vraiment ?? ! du genre lundi c courses, mardi repassage, as-tu des trucs comme ça pour t’en sortir ou bien non ?

Commentaire auquel j’ai répondu alors :

ah non non non je n’ai jamais été foutue de m’organiser ainsi :D :D en effet, il faut que je casse le mythe avec un article !!

Voila comment je me retrouve aujourd’hui (foutu anniversaire de blog et foutue idée de défis tiens) à devoir regarder la réalité en face :

– je ne suis pas vraiment organisée

– j’ai beaucoup d’aide (et de chance)(mais bon je paye pour aussi hein)

– je suis tout de même assez efficace

Quel plan hein (on se croirait presque en cours de dissertation, intro, thèse, antithèse, synthèse and co)

Les menus prévus à la semaine et les repas préparés à l’avance : jamais, c’est juste pas possible. Mon cerveau ne fonctionne pas sur ce mode. Je ne sais clairement jamais ce que je vais faire à manger aux enfants quand je rentre à 18h30 et qu’ils sont censés passer à table dans les 45 minutes qui suivent. J’invente sur le tas (je suis « oune Arrrrrrtiste« ). Ils mangent seuls, je veux dire, que je suis assise à côté à baver. J’attends l’Homme pour diner tranquillement beaucoup plus tard. Ce qui, soit dit en passant, est très mauvais pour mes cuissots puisque j’ai tendance à grignoter en patientant…

Les courses, c’est au jour le jour. Chance d’être parisienne, je suis cernée par les Carrefour market. En partant quelques minutes plus tôt du bureau, je passe par l’un d’eux, je me charge (ça vaut le coup d’oeil parfois d’ailleurs, je me marre en voyant mes poireaux dépasser de mon sac à main, bref) et je rentre. Je ne fais même plus que rarement maintenant les grosses courses avec livraison. Un saut chez Naturalia une à deux fois par semaine aussi, mais en fonction de mes besoins et envies (et plan de route !!). On n’a quasiment jamais de pain frais à table en semaine. (je suis pitoyable je vous dis)

Le ménage et le repassage ? Facile, je paye Super Fée du logis 6h par semaine. Je me ruine mais je ne pourrai plus, au jour d’aujourd’hui me coltiner EN PLUS les tâches ménagères à ce point ! Je ne fais qu’un coup d’aspirateur « rapide » (mais efficace) un soir sur deux pendant que les petits se lavent en général. Et le mercredi un p’tit coup pour dire dans les pièces d’eaux. Ou quand vraiment c’est plus tenable hein.

Les trucs administratifs (la paperasse), les rendez-vous médicaux, l’organisation des loisirs, etc…. ba là, c’est simple, j’ai une liste « TO DO » et j’attaque dès que j’ai 5 minutes de libre. Je suis assez efficace quand je décide enfin de m’y mettre. Genre j’adore RANGER quand ça me prend, je suis une  tornade !!

Le blog, et mes piges, je les fais donc sur mon mi-temps de freelance, les après-midi (sauf le lundi). Je ne « travaille » jamais le week-end.

En général, je m’effondre à 22h après le 2e service !

Mes atouts principaux pour réussir à priori à tout faire :

– je bosse à mi temps et à côté de chez moi (enfin 10 minutes en vélib’) Bon bien sûr, je gagne pas des masses de sous, mais je m’éclate vraiment !

– j’ai une Super nounou et une Fée du logis à dispo

– je dors bien (et je ne fume pas)(par contre, je picole ! oh ça va, juste un verre de cidre !!)

– j’écris vite mes billets pour le blog (c’est aussi pour cela qu’ils sont bourrés de fautes d’orthographe… hélas)

Vala, et vous alors ?

71 commentaires

Les brèves de fin de semaine en bref (94)

Disons que la catégorie où je loge mes « brèves » porte bien son nom : le marathon d’une maman

Je n’ai pas arrêté de la semaine (genre ça m’arrive « parfois » de m’arrêter… ?) :

– boulot prenant et de folie au bureau

– des rendez-vous prometteurs pour des piges très intéressantes

– des enfants à recadrer doucement mais fermement, car ça repart un peu trop en vrille à mon gout… et il me faut les refiler « bien élevés » à mes parents dans 2 semaines tout pile…

– un mal de gorge qui revient (j’ai fini ma boite de vitamines…)

– un Homme bien stressé aussi donc tension malsaine at home le soir… beurk

– des nuits hachées (merci le p’tit et ses cauchemars/pipi /recherche de doudoux/besoin calins)

– la gestion des affaires courantes et classiques : courses, rendez-vous médical, aménagement de l’appart par petit bout

– l’organisation à moyen et long terme des vacances, week-ends, sorties avec et sans enfant

On mélange et on obtient une vie bien remplie, bien sympa mais bien crevante !

je tiens bon en pensant à dans 2 semaines, les enfants partiront dans le Sud prendre l’air et l’Homme et moi… voila quoi. Pas de dessin. Juste des mots… grasses matinées, couettes, ciné, resto, glande, reglande, calme…

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

24 commentaires

Les brèves de fin de semaine (93)

Qui a dit que les réseaux sociaux servaient à rien ?

Ecoutez je sais pas si c’est la semaine qui fait ça, si c’est l’effet « vitamines » auxquelles je suis shootée depuis 10 jours déjà ou si c’est à cause du sens du vent, mais quoi qu’il en soit, je file un mauvais coton. Vraiment.

Déjà, j’ai fait des « travaux manuels« , de merde, certes, mais tout de même, j’ai fait des choses et toc ! (j’en profite pour remercier toutes les fayotes qui ont trouvé mon idée de carte fabuleuse)

Mais quand je vais vous dire ce que je me suis fixée comme missions ces jours-ci, vous n’allez pas le croire ou crier au scandale ou râler parce que du coup je vais encore faire neiger !

Rappel du contexte avant l’annonce du truc de dingue qui se passe en ce moment : ce billet, rappelez-vous à quel point je déteste perdre mon temps à chercher des vacances, alors qu’évidemment, j’idôlatre mes vacances comme toute personne normalement constituée, et que je donnerai cher pour que tout me tombe dans le bec réservé tout ça en un claquement de doigt.

Eh bien figurez-vous que depuis le début de semaine, je cherche DÉJÀ notre lieu de vacances pour cet été !!! Ah ah ah je savais bien que vous alliez être scotchée ! (dois-je vous rappeler que nous sommes en janvier ???)

MAIS MAIS MAIS ce n’est pas tout, car quitte à me faire hum hum à chercher pour cet été, je me suis dit qu’il serait peut-être bien de cumuler la galère en cherchant AUSSI pour le mois prochain un p’tit week-end à deux (anniversaire de l’homme) ET ET ET pour le ski… Oui parce que là évidemment le ski, je suis à la bourre (mais grave quoi).

Hein que vous êtes bluffés par la organisation attitude que j’ai en ce moment ! (et le courage aussi ou la folie ?)(ne me remercie pas, je sais que tu as la chanson de la blonde en tête maintenant)(non ? ah mais si tu sais « Positive attitude » !!?)(voila)

Donc après avoir cherché dans mon coin quelques heures, j’ai fini par faire ce que je sais faire de mieux (ou presque) : utiliser les réseaux sociaux !! Sur facebook, vous êtes près d’une quarantaine à m’avoir aidé dans ma recherche pour mon week-end à deux. D’ailleurs, si vous aussi vous cherchez, allez-y voir parce qu’il y a de quoi faire ! Mieux que l’agence de voyage, croyez-moi. Sur twitter, j’ai demandé qui connaissait la station Les Gets (où a semble t-il été tourné le film – le navet ? Première Etoile), on m’a donné pour le moment des retours très positifs et pour cet été, j’ai tout simplement piqué l’idée de vacances de nos amis, du coup, on va squatter à 50 mètres d’eux (ILS SONT RAVIS !)

Si c’est y pas de la recherche de la mort qui tue ça ! Hein ?

Suis épuisée.

55 commentaires

 
Top