vacances - 2/13 - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

vacances

J’ai testé pour vous… la chambre famille sans séparation

chambre famille vacances« Elle est partie en vacances, de quoi se plaint-elle (encore) ? »
Oui je vous entends au fond.

Il fallait bien que je trouve quelque chose !
Pensez donc ! Une semaine de vacances en famille « parfaite » ce n’était pas envisageable pour e-zabel.
J’ai cru que je n’allais pas pouvoir vous compter mes malheurs à mon retour !
Attendez !
– pas de vomito (non madame, ni à l’aller, ni au retour)
– pas de casse (ouf)
– pas de pleurs pour aller à l’école de ski (merci les adorables moniteurs)
– pas de chagrin (ah si tiens, un p’tit du p’tit, rien de méchant, il a fini bon dernier à la « course » dans son cours, et il a eu la défaite mauvaise… le pauvre)
– pas de colère ou d’excitation ingérable lors des diners quotidiens à l’hôtel. Le p’tit a même réclamé des légumes ! (le faux nain, je sais Marie)
– pas de cris dans les couloirs (bon, on a tout de même eu un «je veux faire caca » au p’tit déj un matin)
Bref, des gamins passionnés par le ski, la luge, la patinoire, pas saoulés par les remontées mécaniques, les chaussures de ski trop lourdes ou même les lunettes et la crème solaire à mettre.

Heureusement ! Il reste… les nuits.

En chambre quadruple donc. Sans séparation.
Ahhhhhhhhh on s’était bien posé la question avec l’Homme… pour finir, bêtement hein, je vous l’accorde après coup, par faire cette concession dans le choix de notre hébergement.

Ahhhhhhhhh qu’on l’a regretté. Toutes les nuits. Toutes les… heures et demie en moyenne. Oui j’ai compté. Je pense ne pas avoir aussi mal dormi depuis presque 6 ans. A savoir les premières semaines avec le p’tit.

Mandieu qu’ils sont bruyants ces gosses quand ils dorment. Ils sont chiants le jour, mais alors la nuit… bon sang ! ça chouine, ça mâchouille, ça grince des dents, ça cauchemardouille, ça pleure 10 secondes, ça crie, aussi.
Quand enfin l’un s’endort profondément, l’autre se mouche (et donc allume sa lumière), puis boit, puis bouge, puis râle…
Désespérant.

Sinon, l’hôtel lui était d’un calme… j’aurai presque eu peur du silence. Mais, en fait non hein. Merci les enfants.

Ou pas.

24 commentaires

Merci Papy, merci Mamie

papy mamieSi vous demandez à mes enfants pourquoi ils hurlent de joie quand je leur annonce qu’ils vont aller chez Papy Mamie quelques jours, cela donne :

– parce qu’on va regarder la télé souvent

– parce qu’on va aller à la piscine et voir des films que vous voulez pas qu’on voit au cinéma parce qu’ils sont débiles

(NDLR : les chipmunks 3 par exemple la dernière fois, je table sur Boule & Bill cette fois-ci)

– parce qu’on va bricoler avec papy (le p’tit)

– parce qu’on va dormir dans la même chambre

– parce qu’il y a la cabane dans le jardin

– parce qu’au goûter on peut manger les gâteaux que tu veux jamais nous acheter

En même temps, j’avais qu’à pas demander.

Evidemment, je vous passe le fait que chez Papy et Mamie, ils mangent super bien et super vite (dixit ma maman)

Evidemment, je ne reviens pas sur le fait que Papy et Mamie, ba oui, ils ont le temps de jouer avec eux, le temps de vraiment s’occuper d’eux, sans contrainte – mis à part la santé bien sûr.

Merci Papy, merci Mamie, grâce à vous : tout le monde est content.

Mon bonheur de pouvoir vous offrir à tous les 4 – enfants et grands parents – cette relation que j’aurai aimé tant développer avec mes grands parents trop éloignés géographiquement

A mon pépé et ma mémé

A mes parents

 

16 commentaires

Un week-end au vert : le château de Chenonceau

chateau cher chenonceau Alerte, alerte, alerte !
Les Parisiens sont sortis de Paris.
Je répète
Les Parisiens sont sortis de Paris.

Et ça s’est bien passé ! Certes, certaines régions se sont retrouvées enneigées. Toutes mes confuses. Amis Corses notamment.

Ce week-end, nous avons fait comme de très nombreux Parisiens étouffés par la pollution, la grisaille, le train train quotidien bruyant et stressant. Nous avons pris le vert.

A Chenonceaux pour être précise. Départ vendredi juste après la sortie de l’école. 2 heures 30 à peine, quelques radars et aucun vomito plus tard, nous étions… dans la vraie nuit noire de la « campagne ». Là où l’on peut voir les étoiles. Là où l’on peut respirer à fond sans attraper le cancer. Ok j’exagère.

Le challenge n’était pas de trouver le chemin – ma foi fort bien indiqué et pavé (oh ça va), mais bien de faire sortir l’Homme de son travail en plein milieu de la matinée. A 16h15 donc.

Mais là, fallait pas déconner : on ne fête pas son anniversaire de jeunot qui passe (ENFIN) dans le côté obscur de la force (ça m’apprendra à prendre un jeune) sans aucun sacrifice !

Enfants briefés, sac de jouets remplis depuis la veille au soir, valises expédiées par une maman (moi) épuisée donc persuadée d’avoir oublié un truc et ressassant pendant 150 km (nous apprendrons par la suite qu’il s’agissait de la lumière de la salle de bain), contes chargés dans l’ordinateur de bord (à mon époque on disait autoradio-cassettes), le week-end commençait enfin.

Samedi, motivés par notre succès au Louvre, nous avons visité le château de Chenonceau. On ne lâche pas une équipe qui gagne, à savoir le duo : « audioguide/enfants ». Cette fois, point de consoles Nintendo 3DS géolocalisantes et interdites aux blondes, mais de jolis iPod tout simples d’utilisation : 1 pièce, 1 numéro. 1 visite du château : 1 grille de loto. Ah non pardon.chateau chenonceau audioguide enfants

Alors ce château ? Parfait je dirai en toute simplicité. Parfait pour un premier contact avec les châteaux de la Loire. Puisqu’il se trouve sur le Cher. AH AH AH (à noter que j’ai mis 20 minutes à le comprendre… hum …)
Plus sérieusement : il est parfait pour une visite en famille du fait de sa taille (19 pièces), de son aménagement (très bien meublé, très fonctionnel, très concret, les enfants comprennent vraiment bien ce qu’il s’y passait), de sa beauté (ba oui), par la présence d’un grand jardin/parc, sans oublier un labyrinthe très sympathique.

 

 

 

Bien sûr, il faisait – 2 degrés à l’intérieur, chaud comparé au – 10 ressentis à l’extérieur et ce, malgré la présence de 2 énormes cheminées devant lesquelles, étrangement, tout le monde s’agglutinait ! Impeccable donc pour rappeler aux enfants qu’à l’époque des Rois et des Reines, le chauffage collectif par radiateur n’existait pas. Non, les convecteurs électriques non plus ma Chérie.

Désolée, nous n’avons pas testé l’aire de pique-nique, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

20 commentaires

Les brèves de fin de semaine glaciale

Je crois que vous avez bien saisi, le week-end dernier était estampillé « anniversaire »… chaque année c’est pareil, à peine remise des repas de fin d’année, on enchaîne sur les galettes (et son lot de fèves planquées truquées) puis on termine la profession le marathon du foie avec l’anniversaire de Choupie.

Le gâteau au chocolat de papa  et la tarte aux fruits de mamie, désormais digérés, je suis en droit d’annoncer que je mets dès aujourd’hui au régime. AH AH AH (non hein je plaisante, c’est impossible)(faut pas déconner avec ces trucs là)

Ah ça, ce ne sont pas les gamines présentes samedi après-midi qui ont souffert d’un trop plein de gâteau. Comme chaque année, elles l’ont à peine touché. Pire, à peine posé sur la table, 4 ont annoncés tout de go qu’elles n’aimaient pas le chocolat. Okkkkkkkkk ça tombe bien.

L’an prochain, on va leur coller un savane de papy et elle feront moins les malines. A moins qu’elles ne préfèrent les épinards ?

BREF

La semaine après tout ça, fut calme. A noter la remarque, divine, de Super Nounou mardi soir. Super nounou a de l’humour, c’est une des raisons pour laquelle je l’ai embauché : « rien de prévu de particulier pour demain« . En mémoire évidemment du mercredi précédent, ponctué au plus haut point par un duo médical de choc : généraliste + chirurgien.

Je n’ai pas fait la 2e démarque. Et ça c’est vilain. Je pense plutôt sauter une classe et passer directement à la 3e et dernière. Je suis une rebelle.

La préparation de ma soirée d’anniversaire de blog m’occupe bien. J’en suis à dénicher (bon, louer en fait) un portant pour le vestiaire et les cintres qui vont avec (pour me pendre si le truc est foireux). J’ai une vie palpitante. Plus sérieusement, les invitations ont été envoyées aux heureuses « élues ». J’ai fait la part belle aux lectrices. C’était mon objectif : vous rencontrer ! Il y aura de jolies surprises, quelques cadeaux, et surtout, j’espère une bonne ambiance. Je vous en reparle très vite mine de rien, c’est tout bientôt (stress).

Je termine par un scoop, un truc de dingue hallucinant toussa. Celles qui me suivent sur facebook l’ont lu hier après-midi…

J’ai réservé nos vacances de mars.

(de cette année)(en janvier, z’imaginez ?????!!)

Et donc maintenant, je me sens libre, libre, libre, soulagée d’un point immense (ma vie est difficile, j’ai la chance de pouvoir partir en vacances, mais ça me GONFLE d’en chercher)

Par contre, merci de ne PAS me parler de mes projets d’été. J’aimerai souffler quelques jours avant de m’y remettre. Donc Mère Parfaite qui a booké l’Ile de Ré depuis 4 mois déjà, elle se tait. Ok ?

 

 

15 commentaires

1eres bonnes résolutions

Dormir

Oublier le travail pendant 2 semaines

Profiter des enfants

Ranger son appartement pour en faire un cocon moelleux et chaleureux

************

Résolutions accomplies avec brio (qui ? oh ça va hein)

Grasses mat’ quotidiennes grâce à des enfants ADORABLES (ah non en fait, c’est plutôt grâce au milliard de jouets reçus à Noël) et « silencieux » (utilisation des guillemets tout de même), le matin (détestez-moi)

Pas de billet de blog et quasiment aucun message facebook depuis 2 semaines (mais me revoilà)(on a passé le cap des 3000 fans tout de même pour la nouvelle année)

des jeux, des câlins, du rire, bon, des engueulades aussi (ba oui)

quelques achats « coup de coeur/plaisir »

lampe

coussin

Heureuse de vous retrouver (en forme ? je parle de la pêche hein, pas de vos formes – rapport aux repas de fêtes) ; Belle et heureuse année 2013 à vous toutes !

 

43 commentaires

Un véritable hôtel « kids friendly » accessible : Ibis Styles

Regardez comme ces enfants s’amusent – SEULS

Impossible de passer à côté de cette « promotion ». Tout parent normalement constitué comprendra parfaitement l’intérêt de ce billet.
Oui, toi là qui cherches désespérément pour les vacances un lieu de villégiature où l’on ne te regardera pas, toi et ta tribu, d’un air de (coche la case au choix … ou toutes…) : pitié / dégoût / méchanceté.

Rassurez-moi ?! Je ne suis pas la seule à s’être entendue répondre, en demandant un lit supplémentaire dans une chambre (d’hôtes), que les enfants n’étaient pas acceptés ?!

Alors, je vous parle aujourd’hui des hôtels Ibis, Styles. Donc Ibis, mais en mieux.

Un endroit chaleureux – et propre – où tu pourras dormir avec tes enfants sans dormir AVEC eux.

Je te vois parent, là, avec ton œil de coquin, oui dans les suites familiales Ibis Styles, il y a une séparation entre le coin enfant et l’espace des parents. Hiiiiiiiiiiiii. Je sais. Moi comprendre ton soulagement. Sincèrement. Moi avoir vécu aussi.

Des vacances avec les enfants, déjà, c’est pas des vacances mais si, en plus, tu dois dormir AVEC eux, en même temps qu’eux, plutôt rester à la maison. Enfin moi, c’est mon avis.

Un endroit où si tu demandes un lit bébé et une chaise haute, on t’indique avec un sourire qu’ils sont déjà dans la chambre

Te voilà soulagé parent, tu vas pouvoir laisser ta remorque à la maison et partir léger !

Un endroit qui prévoit un espace de jeux pour les enfants et une chaine de télé spéciale

Alors ? Convaincus hein ? Ba moi oui, plutôt. Je testerai volontiers. Surtout le « kids corner ». Histoire de siester tranquillou.

Ba quoi ?

A savoir : en partenariat avec qui donne libre court à la créativité des plus petits, ibis Styles vous propose de découvrir son offre famille par le biais d’un espace dédié. Vous y retrouverez des puzzles ibis Styles de différents niveaux, des jeux de coloriages et de personnalisation d’objets…

Signée, la maman toujours en quête de lieux bébé et kids friendly.

Bon, là évidemment, c’est AVANT que les enfants débarquent, ensuite, c’est moins bien rangé

Article sponsorisé


Sponsored by BuzzParadise

7 commentaires

Elle est où e-zabel ?

Ba c’est vrai ça ? « En pause » « en pause », comment ça en pause ??

Vous avez pensé à moi ces derniers jours : c’est gentil tout plein. Vous vous demandiez ce que je faisais ? Curieuses va !

Alors pour vous aider à répondre à ces interrogations absolument importantes, voici quelques pistes :

– mercredi dernier… je récurais la baignoire à coup de vinaigre blanc (oui, j’ai décidé de voter vert depuis qu’on a vu Arctique à la Géode). Comme il m’en restait un peu – contrairement à mon odorat – j’ai a
ussi détartré le cuit-vapeur.

– jeudi, vendredi et une partie de samedi, j’étais à Reims. Ba oui. Alors, en fonction de l’heure, j’étais… soit … au lit (king size) soit… au bar (fauteuil club en cuir avec petite musique d’ambiance qui va bien), soit… à la piscine (intérieure chauffée). Éventuellement, chez Paul pour me prendre un sandwich – pas bon.

– samedi après-midi, ah là j’ai racheté de la jolie vaisselle chez Habitat – mais j’ai oublié les verres, du coup, j’y suis retournée hier midi sur ma pause déjeuner.

Ah ba oui, parce qu’hier, tout de même, j’ai travaillé.

– dimanche enfin ! Alors, dimanche… j’ai rangé la chambre du p’tit. Je n’avais plus de force pour celle de la puce, donc on verra ça… mercredi ? Faut dire qu’il avait pris un soin tout à fait particulier à éparpiller ses jouets. Un truc assez dément. Promis je n’ai rien jeté – ou presque – en son absence.

Ah c’est vrai !! Je ne vous ai pas dit ?? Les enfants sont en vacances chez mes parents depuis un peu plus d’une semaine.

Uh Uh Uh

Un dessin ? Non hein, je ne pense pas que cela soit nécessaire…

Sabine, je connais d’avance ton commentaire…

24 commentaires

Vous prendrez le train à Noël ? [article sponsorisé]

J’aurai aimé prendre l’avion en fait, pour trouver un peu de chaleur (non, le feu de la cheminée – que je ne possède pas – ne me suffit pas). Mais c’est trop cher.

Du coup, la question se pose de descendre quelques jours dans le sud de la France, là où mes parents sont, la majeure partie de leur temps désormais.

Ce trajet, je le connais bien : les enfants vont chez eux quasiment à chaque vacances scolaires. Cet été on a testé pour la première fois l’avion avec le programme des UM. Les autres fois, c’est en train qu’ils partent en vacances. La carte Enfant + aide à faire baisser un peu la note, souvent salée, mais aujourd’hui c’est un autre bon plan que je voulais vous relayer via cet article :

Les TGV 100% Prem’s !

On connait bien les quelques places certifiées prem’s que l’on s’arrache en 5 minutes chrono, et bien cette fois-ci, se sont des TGV entiers dont les places sont en tarif Prem’s !

L’occasion de « partir en vacances moins cher » sur une sélection de destinations en France, au départ de Paris et de la province les week-ends et pendant les vacances scolaires.

Mais ce n’est pas tout, le plus à Noël : avec « les TGV 100% Prem’s, on voyagera encore moins cher si on part à 3,4,5 ou 6, en 2nde classe mais aussi en 1ere classe. Le tarif est dégressif, pour des voyages de 3 à 6 personnes en 2nde classe et en 1ere classe. Par exemple :

• Partez à 6, à partir de 16€/personne en 2nde classe
• Partez à 5, à partir de 17€/personne en 2nde classe
• Partez à 4, à partir de 18€/personne en 2nde classe **** ça c’est nous !
• Partez à 3, à partir de 20€/personne en 2nde classe

Pour les familles c’est plutôt un bon plan non ? Les billets sont déjà en vente depuis le 11 octobre, je peux donc que vous encourager à vous dépêcher… Les dates du voyages, elles, doivent être comprises entre le  21 décembre 2012 au 6 janvier 2013. Et bien sûr, les conditions des prem’s restent les mêmes : billets sont non échangeables et non remboursables et l’offre est non cumulable avec toute autre promotion en cours ou tarif réduit SNCF. Autant être sûrs de ses dates donc.

Allez, je vous laisse aller jeter un oeil sur vos destinations sur le site sncf.com


1 commentaire

Les vacances de la Toussaint… à Paris

Bon, alors, évidemment pendant ces vacances de DEUX semaines, vous pourrez tout simplement coller vos enfants devant les catalogues de jouets de Noël, puisque nos amis du marketing ont déjà inondés nos boites aux lettres et nos magasins préférés de leur délicieux étalage du monde merveilleux de la consommation de masse.

Sinon pour les parisiens, voici quelques propositions sympathiques pour occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaint :

au Musée du quai Branly du 27 octobre au 4 novembre, autour de l’expositi​on Aux Sources de la peinture Aborigène des visites contés, des ateliers, des spectacles sont organisés pour les enfants.

*************

au Palais de Chaillot, des stages enfants dès 7 ans  autour de l’exposition ARCHITECTURES DE PAPIER

*************

A la Pinacothèque, un programme jeunesse spécial autour des expositions expositions Van Gogh, rêve de Japon et Hiroshige, l’art du voyage.

*************

à la Grande Galerie de l’évolution (Jardin des plantes), une exposition « Dinosaure – la vie en grand «  démarre le 24 octobre (jusqu’en mai 2013), nous l’avons découverte en avant-première samedi dernier : très sympa ! Le billet est couplé avec la visite « classique » (et toujours aussi exceptionnelle) de la Galerie. A voir donc pour en savoir plus sur les « grands » dinosaures (leur système respiratoire, digestif, etc)

*************

Je vous en ai déjà parlé ici mais ne manquez pas non plus Arctique à la Géode. Vous ferez en plus une bonne action puisque Coca-Cola, mécène de l’opération, s’engage à reverser 0.50€ sur chaque billet acheté à l’association Good Planet (parrainée par Yann Arthus Bertrand) afin d’agir pour la préservation de l’Arctique.

*************

Voici la programmation du Théâtre de l’Essaïon (6, rue Pierre au Lard 75004 Paris)

Et celui du Théâtre Dunois (7, rue Louise Weiss, 75013 Paris)

*************

Pour les plus grands, le parc Astérix organise à nouveau cette année « Peur sur le Parc » avec des animations spéciales Halloween qui font peurrrrrrrrrrr. Nous y serons samedi si le temps n’est pas trop capricieux !

*************

Au cinéma ? Il y a actuellement la Fée Clochette, mais j’ai… euh… passé mon tour… Astérix… ah oui tiens, j’ai aussi décliné gentiment … Par contre, on a vu dimanche après-midi Kirikou, les hommes et les femmes. C’est du Kirikou. C’est doux, c’est chantant, c’est plein de jolies valeurs comme je les aime, et après un bon déjeuner c’est impeccable pour faire la sieste dans le noir et rendre les enfants heureux. Non vraiment, c’est sans surprise (mais justement ! C’est bien. Dès 3 ans)

*************

Si vous restez à la maison, vous pouvez aussi commander la Beebox dont j’avais parlé ici, le tarif a changé ! C’est désormais 14,90 € ! (10 € de moins !!)

N’hésitez pas à ajouter vos idées en commentaires. Et consultez ma catégorie « Paris » pour découvrir d’autres idées de sorties !

13 commentaires

Les vacances : Acte 3 – des châteaux en Ardèche

Oui, bravo à ceux qui suivent mon récit de vacances : on est retourné en effet, avec les enfants cette fois, en Ardèche. Après la Corse. Donc.

L’arrivée fut assez rocambolesque. Car très tardive. Je vous la fais courte, mais en gros :

– Retard de plus d’une heure du ferry (sortie effective du bateau à 22h15…)

– Port de Toulon embouteillé, vu qu’un autre ferry déchargeait aussi…

– Labyrinthe pour sortir de Toulon

– Jauge d’essence sur la réserve

– P’tit qui a envie de vomir

– Bruit bizarre de la voiture : aurait-elle pris un choc sur le bateau ?

– Système de paiement par carte bleue de LA station-service planté. Chèque refusé… Crise de nerfs de ma part devant le caissier. Recherche d’espèce. Fonds de poche. Demi-plein. Remplissage d’une gourde aux WC puisque plus d’argent pour acheter de l’eau. Mise en pyjama des enfants.

– Autoroute au trafic dense. Petite route d’Ardèche au GPS.

– Arrivée au fin fond du trou de l’Ardèche à 2h du matin. 1h pour réussir à s’endormir tellement dopés que l’on était au café !

Une fois remis de nos émotions, on a pu profiter du Domaine : piscine, aire de jeux… et on a visité un peu les alentours !

Notamment deux châteaux dont je voulais vous parler car les animations qui y sont organisées – j’imagine chaque été (?) – sont absolument géniales pour les enfants (petits et grands).

Le château de Montréal

3 visites guidées par jour, nous avons fait l’ouverture (à 10h30) parce qu’il faisait vite chaud cette semaine-là, au pays de l’Ardèche ! Vous pouvez compter sur 2 heures d’occupation avec les descriptions des salles qui sont entrecoupées par de nombreuses animations/sketches/petits jeux. Les « acteurs », bénévoles, sont très bons, les enfants ont bien ri et étaient époustouflés par les démonstrations d’armes et de combats. Le public est mis à contribution et les enfants peuvent ensuite toucher les armes ! A la sortie (ou à l’entrée en fait d’ailleurs), des petits ateliers sont proposés : tir à l’arbalète, coloriages, jeux… Le billet d’entrée est valable toute la journée

 Le château de Largentière

Là, pas de « visites » guidées à horaire fixe. Vous venez quand vous voulez, et je vous conseille donc d’y aller en début de journée, car là aussi, le billet est valable toute la journée. Vous pouvez revenir l’après-midi et comme nous, y passer un sacré long moment, sans vous ennuyer ! En effet, les animations changent sans cesse, vous pouvez y passer 3h sans tomber sur le même petit spectacle ! Les acteurs sont fantastiques, drôles, terrifiants, ils jouent terriblement bien. Les explications et textes ont plusieurs niveaux de lecture, ainsi les adultes sont bien lotis ! Le public est mis à rude épreuve : combats, lancer de catapulte, danse…

On a vraiment tous les 4 passé une super journée là-bas !

 

8 commentaires

 
Top