Maman et Papa - 5/5 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Maman et Papa

Dis chéri, on fait un p'tit 2e…

Voila, votre petit bout de chou grandit à vue d’œil, il se rapproche d’ailleurs physiquement à grands pas du mètre fatidique, il déserte de plus en plus les câlins, s’affirme avec de plus en plus d’autonomie, commence à nouer des relations avec des enfants de son âge et vous exclut de son petit monde social… bref, votre petit bout vous échappe, vous avez le blues, le petit bébé koala qui a besoin de vous vous manque… Enfin, vos copines vous ont convaincu sur votre dernière hésitation : « évidemment que tu peux aimer un autre enfant ! Tu l’aimes différemment, parce qu’il est différent, mais tu l’aimes autant ! »…

Vous voulez un autre bébé, ça y est, c’est sûr ! C’est une question de vie ou de mort, il vous faut un autre petit être à câliner !

Oui mais voila, monsieur n’est peut-être pas du même avis, il évite peut-être la conversation, hésite, lui ça lui va peut-être de retrouver un peu plus de liberté, de dépendre moins du rejeton, de refaire des choses sympa en couple, ou même avec son enfant devenu plus grand et donc foncièrement, plus intéressant pour lui !

Alors, même si de mon côté, l’envie du 2e est venu naturellement et à la fois chez moi et chez Zhom, étant donné les commentaires de certaines sur ce blog, je vais tenter aujourd’hui de dresser la liste des avantages (oui je laisse les « inconvénients » de côté hein, mais faut pas rêver, il y en a aussi !) afin que vous puissiez faire pencher la balance de votre côté !

– 1ere chose, y a pas à dire, avec le 2e : on s’inquiète moins (on a pas le temps de toute manière, dès la grossesse, faut assumer le 1er !), on sait faire, les nourrissons c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, les automatismes reviennent vite.

l’instinct protecteur de l’ainé : oui, il est jaloux, c’est évident et c’est à mon avis très sain et tout à fait normal. Mais il est aussi très protecteur, surtout les grandes sœurs, qui ont une sorte d’instinct maternel adorable. Depuis la naissance de son frère, ma fille est en adoration devant son petit frère, à la maternité par exemple, lors de leur 1ere rencontre, elle lui a remis sa gigoteuse comme il faut avec beaucoup de délicatesse. Elle lui a apporté un ours en peluche qu’elle a posé doucement à ses côtés.

l’ainé babysitter : non n’allez pas penser que j’ai laissé le baveux seul avec sa sœur de 3 ans, non évidemment (quoi que j’y ai déjà pensé…. oh ça va ! On peut plus rigoler !?). Non, ce qui est pratique c’est que le petit bout est en total extase devant son héros, je veux dire son grand frère ou sa grande sœur ! Les petits yeux s’illuminent, les petits pieds gesticulent, les petites mains brassent du vent : ça y est il/elle est entré(e) dans la pièce ! Aleluya ! Et voyez-vous, c’est super pratique ! Parce qu’avant, avec 1 enfant, c’était vous le guignol que devait sans arrêt être présente dans la pièce, maintenant, vous pouvez aller faire pipi tranquille ! Le grand est là et avec ses grimaces et ses pirouettes il va amuser le petit, ni vu ni connu j’t’embrouille !

– plus vite qu’on ne le pense, les deux enfants vont commencer à jouer ensemble, et ça croyez moi c’est BONHEUR ! Déjà parce que c’est super adorable. Vos deux amours qui s’amusent, rigolent, commencent à devenir complice, c’est un plaisir incommensurable. Ensuite, parce que c’est super pratique, là encore, ce n’est pas tout le temps à vous de jouer avec lui, vous pouvez déléguer la tâche, quand elle s’avère devenir corvée à votre ainé !

– matériellement parlant, on dépense pas tant que ça en plus, sauf si évidemment comme moi, vous faites une fille et un garçon, là oui, faut racheter des vêtements… pas sûr que monsieur chou soit en effet d’accord pour porter du rose et des robes ! Sinon, eh bien déjà, on sait désormais ce qui est parfaitement inutile : par exemple le stérilisateur ! Et on a déjà une bonne partie du matériel à la maison.

J’avais lu sur un forum quelque chose comme ça : plus on a d’enfants, plus on s’organise. Avec 1 on est débordé, avec 2, on s’organise, avec 3 on a même du temps pour soit !

Je pense que ce n’est pas complètement faux, 2 enfants, ce n’est pas 2 fois plus de fatigue ou de dépense, par contre c’est 2 fois plus de bonheur. C’est aussi revivre les 1eres fois une seconde fois et même une troisième, en repensant aux 1eres fois de l’ainé !

Les re-mamans vous en pensez quoi ? Les pas encore re-mamans tentées ?

24 commentaires

Oui ça change…

Oyez Oyez futur papa, oyez oyez future maman !

On vous l’a déjà dit, vous l’avez déjà lu, une fois, deux fois, beaucoup trop de fois…
Avoir un bébé ça change un couple !
Eh ba m’en va vous en remettre une couche (pas culotte encore), comme ça faudra pas aller dire qu’on vous a pas prévenu, s’agirait pas ensuite de venir raler au SAV, nan nan mes amis, à la guerre comme à la guerre, ahhhhhhh on veut un p’tit bébé, gouzi gouzi le bébé, ahhhhhhhhh ba va falloir s’habituer à 2/3 petits changements de rien du tout.

Pourquoi envie d’écrire à ce sujet ce matin, alors qu’il fait beau à Paris (siiiiiiiiiiiii ! J’ai enfin pu sortir ma robe comptoir des cotonniers payés la peau des fesses – ouille – que j’ai bien cru jamais pouvoir la mettre avant les soldes ! bref), je sais pas… Si en fait, je sais, cela fait quelques jours que l’idée germe au fonds de mon cerveau de blonde, depuis que ce week-end je me suis entendue dire à zhom : « et elle est où la maman pieuvre ? »

Non je vous rassure, je vais bien.

Si on demande à un futur papa « moyen » ce qui va changer dans sa vie de couple une fois le bébé arrivé, il va vous répondre que non, rien ne changera, il aimera toujours passionnément sa femme, devenu mère épanouie, toujours belle, voir encore plus belle… que oui il sait que ça sera difficile, que les nuits seront courtes, que le bébé prendra un peu de place… mais c’est normal !

Oui mon ami, je te rassure, c’est normal.

Loin de moi l’envie de régler des comptes ! Nan, prince charming est exemplaire évidemment, sinon, je l’aurai pas choisi (qui pouffe là encore ?). Mais en vrai, voici ce qui vous attends :

une chouineuse tu supporteras : la maman épanouie va pleurer toutes les larmes de son corps tellement elle sera crevée, se sentira incomprise, vide, dépassée et … moche ! ça s’appelle le baby blues.

des conversations surréalistes tu auras : fini les textos coquins et les longues soirées à discuter en amoureux des passions partagées, maintenant en rentrant le soir, tu demanderas : « il a bu combien ? » « il a fait son rot ? » « quel couleur le caca aujourd’hui ?  » « ma collègue m’a dit qu’il fallait redresser son matelas pendant son rhume » « chérie, tu as vu doudou lapin ? Je le trouve pas dans son lit ! »

au réveil toujours tu demanderas : « alors combien de fois cette nuit chérie ? »…. ouais mais oublie l’air coquin, cette fois, ça sera pour connaitre le nombre de tétée de nuits que la maman a dû gérer pendant que toi tu simulais dormais du plus profonds sommeil… oui, c’est pas ta faute, elle allaite, donc tu es inutile la nuit… ba voyons !

des études de marché tu feras : comparatif des différentes poussettes, test d’adhérence de couches culottes, sans oublier les crèmes pour les fesses rouges, les mouches bébé, les laits pour le change… et j’en passe, de bons moments en perspective !

la gagatitude tu adopteras, pour la définition, c’est là

un abonnement à la salle de sport et un rendez-vous chez Weight Watcher tu offriras délicatement : parce que non, les kilos ça ne part pas en claquant des doigts ou en espérant très fort et que maman a bien autre chose en tête dans les premieres semaines alors keep cool mon vieux, tu avais pourtant dit que tu la trouvais belle ta femme nan ??

des diners en amoureux tu organiseras absolument : 40 euros de babysitter pour pouvoir retrouver ta femme adorée qui aura, elle, dépensé la même somme en anti-cernes et en produits dopants pour pouvoir être au top. Et là c’est du vécu : notre première sortie en amoureux au resto, notre fille avait 1 mois, on s’est retrouvé à ne parler que …. de notre fille ! Résultat des comptes : après 2 montées de lait embarrassantes en plein diner, on a expédié le dessert et on est rentré se coucher à 22h30 !

à ne plus partir à la dernière seconde tu apprendras : le temps de regrouper tout le matos : lit parapluie (ah ah d’ailleurs apprendre à le déplier avant d’en avoir besoin ! c’est l’astuce du jour, profites en c’est gratuit), poussette, matelas à langer, lait, petits pots, le doudou préféré mais pas trop au cas où on le perd, le manteau s’il se mets à faire froid, le gilet s’il se mets à faire chaud

En conclusion, avoir un bébé, et puis deux d’ailleurs, ça change la vie, ça change le couple, mais c’est que du bonheur !

Et toi, amie lectrice, qu’en penses-tu ? Pas facile tous les jours ou fingers in the nose ? Comment on réagit vos hommes ?

14 commentaires

 
Top