Maman et Papa - 4/5 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Maman et Papa

Futur papa ? Envie de comprendre ?

enviedecomprendrehautedef-copieEn ce temps de fêtes des papas, je ne peux pas, ne pas vous parler du dernier né du site « Envie de Fraises« .
Quel rapport entre ce site dédié aux futures et nouvelles mamans, qui je le rappelle propose ENTRE AUTRE une collection de vêtements de grossesse très sympa… Eh bien, l’équipe d’Envie de Fraise, a sorti le 16 juin dernier, un mini site évènementiel s’intitulant « Envie de comprendre« .
Destiné aux futurs pères, bien souvent laissés de côté pendant la grossesse de leur femme (les pauvres petits choux).

A défaut de pouvoir leur refiler jambes lourdes, nausées et lourdeur de bide, Envie de Fraises souhaite les aider à COMPRENDRE et à résoudre peut-être (?) certaines de leurs problématiques.
Tout ceci à travers 6 petites vidéos légères et sincèrement drôlement sympathique !

Les thèmes abordés et mes commentaires :

– la déformation physique de la future maman : est-ce que cela redevient vraiment « normal » après ?
Le papa aime bien les gros seins au début mais se plaint de ne plus pouvoir les toucher à la fin ! Il panique devant le gros nombril et se demande bien ce que cette ligne brune signifie… ma vidéo préférée !
Alors, oui, les principaux signes de grossesse s’effacent hein, évidemment, mais chers papas, maman ne va pas redevenir top model en 5 minutes et puis les gros seins ba… tu peux leur dire au revoir dès l’allaitement achevé !

– assister ou non à l’accouchement
Ahhhhhhhh beaucoup de théories s’affrontent… personnellement je ne pense pas qu’il faille obliger monsieur papa à y assister… parce qu’évidemment c’est pas glamour du tout de se retrouver les pattes en l’air, éclatée de fatigue, hurlante de douleur à côté de son cher et tendre qui ne sait pas où se mettre et quoi faire (à part éviter de tomber dans les pommes)… Et pour lui, je ne pense pas non plus que cela soit bien marrant.
Certaines diront que c’est la moindre des choses pour eux de nous accompagner dans ce moment douloureux magique … moi je préfère sincèrement que l’homme ne soit pas écœuré afin qu’il accepte de me retoucher avant les 12 prochains mois !
M’enfin, c’est mon avis.

– le choix du prénom
J’ai toujours trouvé ça dingue les parents qui se pointent à la maternité sans avoir trouvé le prénom… je ne juge pas hein ! Mais je me dis tout de même, 9 mois… allez 7, le temps de se rendre compte qu’on est enceinte… tout de même !
Ici on avait chacun fait une liste et on avait comparé. On a assez vite choisi la 1ere fois et la 2e, on a tout simplement pris le prénom garçon choisit et non attribué (et pour cause de fille) 2 ans et demi avant !

– connaitre ou non le sexe de l’enfant
Pour ma première grossesse, on était d’accord pour ne pas savoir. Moment extraordinaire quand pendant ma césarienne l’équipe médicale m’a annoncé que c’était une fille.
Pour la 2e, je voulais savoir, et j’ai convaincu l’homme… je voulais en fait prévenir choupie !

– le vocabulaire très particulier
Très très drôle aussi, on y pense pas, vu que nous, on est fourré sur les forums ou autres magazines pour mamans…
Ce que j’ai ri quand la sage-femme après mon arrivée à la maternité pour le petit annonce : »ah vous avez en effet percé la poche des eaux, mais le col n’est pas ouvert, les contractions ne sont pas encore efficaces ».
L’homme m’a regardé d’un air abruti et nous dit « ça veut dire quoi ? »
J’ai répondu du tac au tac : « que ça va être long ET douloureux mon chéri !!! »

– la première conversation
Le papa sent le bébé bouger à travers le ventre de sa femme, il a hâte de le voir, de lui parler…
Cela me rappelle quand l’homme voyait mon ventre se déformer complètement pour ma 2e grossesse : faut dire que le casse-cou était déjà un sacré cascadeur dans mon bidon… bref, je me souviens de sa réflexion : « mais ça te fait pas mal ??? » Nan… à peine, j’aime particulièrement quand il saute sur ma vessie !

Je vous en parle pourquoi ? Parce que même si, ici, il y a majoritairement des mamans, j’ai eu un vrai coup de cœur sur la manière dont a été traité le sujet. Les vidéos sont drôles, mais concrètes, légères mais super pratiques.
Bref, ça ressemble beaucoup au ton que je veux donner ici régulièrement : humour et autodérision pour un quotidien pas si simple que ça !

Je vous laisse aller voir et vous faire une idée par vous même.
A faire passer donc aux futurs papas : Envie de comprendre

Et vous ? des anecdotes concernant les papas pendant votre grossesse ?

16 commentaires

Allez, pensons un peu au papa !

Alors, il parait, mais je n’ai pas encore vérifié l’information, en même temps je ne suis pas journaliste donc je n’ai pas à le faire.. bref, il parait… que le 21 juin prochain, dimanche, c’est la fête des pères

Bon, nous voila bien…

Doit-on leur offrir, nous mamans, quelque chose ? C’est bien eux qui disaient il y a encore quelques jours « ba quoi, j’vais pas t’offrir un cadeau : tu n’es pas ma mère ». Certes.

Donc, plusieurs tactiques que je vous propose si vous n’avez rien eu de sa part (et du coup rien dans le cas où votre petit n’est pas en âge d’aller à l’école OU et là je parle de ma pauvre copine Nathalie si votre petite est inscrite dans une école maternelle qui ne fait pas fabriquer de cadeau aux enfants pour la fête des mères !!! Oui ça existe… ) :

– 1ere solution : ne rien lui offrir non plus, il n’est pas votre père ! Et v’lan
– 2e solution : lui offrir un truc fabriqué maladroitement mais avec amour par le grumeau : histoire de jouer sur la corde sensible !
– 3e solution : lui offrir des superbes cadeaux : histoire de lui mettre un peu la honte de n’avoir pensé à rien pour vous…

Bon, moi je me tais, je n’ai rien eu le jour J de la fête des mères de sa part, mais ma puce m’avait préparé plein de jolies choses à l’école ET avec Super nounou… et puis surtout il m’avait offert quelques semaines avant mon Iphone que j’aime d’amour ! Donc… me voila obligée de lui faire plaisir ! ? Allez même pas va’, j’aime bien le chouchouter, il n’est pas si féroce !

Mon problème, c’est que les envies de mon homme sont… hors de prix ! Par exemple, voici sa liste de cadeaux idéales :

Une télé Sony, celle qui va sortir cet été : la 46Z5500 (c’est précis un homme hein !)
Un four à vapeur Miele (oui on est fixé sur Miele ici… pour pouvoir cuisiner ses pâtisseries comme il faut… suis pas contre non plus !)
Un home cinéma, avec platine Blu-ray, enceinte 5.1 et ampli, évidemment, bref, le lot entier !

Faire un cadeau c’est aussi une occasion d’acheter quelque chose que la personne n’oserait pas acheter de lui même, alors du coup, lui qui se plaints toujours de n’avoir pas de crèmes à lui et d’être « obligé » de me piquer ma crème Nuxe, je viens de faire le plein pour lui, je vous laisse admirer :

La petite panoplie beauté pour un gentil papa

La petite panoplie beauté pour un gentil papa

Au menu, une crème de rasage Avène, un baume après rasage Ducray, un gel hydratant et un soin anti-rides (ba oui…) Klorane et un gel exfoliant Ducray !

Ah c’est sûr, c’est pas la télé MAIS il sera beau comme un Dieu quand on pourra se l’offrir !

Et vous, vous avez prévu quoi pour le papa ?

68 commentaires

La journée de rêve qui fait du bien

Allez aujourd’hui, je vous fais baver ! J’ai vécu lundi une journée comme on devrait toute en vivre régulièrement dans notre vie de maman quelque peu… débordée (?).

Une journée off donc, une journée « bureau buissonnière », pour fêter dignement l’anniversaire du zhom (qui était la semaine dernière, oui je sais on ne choisit pas toujours la date comme on veut hein !)
En fait, ceux qui me lisent depuis quelques temps vous l’avez compris, zhom et moi pour fêter nos anniversaires respectifs on se fait une journée en amoureux.
Finalement, on en profite autant l’un que l’autre, et puis surtout c’est une occasion, bi annuelle donc  si vous suivez, de se retrouver tous les deux et de se chouchouter. Bref, que du bonheur.
Donc cette fois-ci c’était à mon tour de préparer LA journée. Grosse pression puisqu’il faut toujours surprendre, faire plaisir, tout ça tout ça.

Au programme donc lundi dernier :
Spa d’une heure et demi avec hammam et massage. Tout ça où ? Pas au Z’SPA cette fois (car fermé le lundi ma bonne dame). Mais chez Nuxe. Oui, je sais j’aurai pu prendre moins luxueux hein, mais non ! ah ah j’aime déjà trop leurs produits !
Pour les parisiennes, merci de noter l’adresse du Spa Nuxe en question, parce qu’autant vous le dire ça vaut le détour : 32 rue Montorgueil dans le 1er
Les Spas, zhom et moi, on adore ça, c’est notre petit plaisir, accros jusque là au Z’Spa, on doit bien avouer que rien qu’en arrivant dans les locaux de celui de Nuxe… ouhaou : arrière cours, poutre apparente, on est à Paris, mais… pas celui qu’on côtoie au quotidien, ça c’est clair !
On a commencé par poser nos petites affaires dans la cabine duo très spacieuse, on a enfilé nos super peignoirs oranges, celui de zhom était trop petit, j’ai pu me foutre un peu de lui, c’était déjà super bon ! Ensuite direction le hammam, bien que trop sombre à notre gout, c’était super agréable et cela a permis déjà de bien décompresser.
Ensuite, on a donc eu droit à un massage du corps, en même temps l’un à côté de l’autre, le mien était à la fois reposant et assez tonique. J’ai adoré le petit plus à la fin : un massage « réveil » de quelques secondes, assise, histoire de revenir à la réalité et de se rendre compte 1/ qu’on a passé un moment merveilleux à se faire dorloter 2/ que c’est fini 3/ que zhom en face est tout huilé de la tête au pied et qu’il a une serviette orange fort seyante.
Une fois remis de nos émotions (une fois rhabillé quoi !), on nous a servis un petit thé Mariage Frères avec des petits biscuits bien bien bons.

1ere étape terminée, on a déambulé dans la rue montorgueil pour chercher un endroit pour déjeuner. Alors là à nouveau, les parisiennes, merci de noter :
Le Pain quotidien 2 rue des Petits Carreaux. On a adoré : des grandes tables en bois, une déco rustique, chaleureuse et des plats bio ultra bons : tartines, salades réalisées avec des ingrédients simples et naturels. Une bonne adresse à garder !

Ensuite, direction ciné à Montparnasse, mais pas avant un petit café au Starbucks du coin ! Pour le film, le choix s’est très vite porté sur Gran Torino. En même temps, on ne prenait pas grand risque hein, vu que le film est salué à la fois par les critiques de presse et de spectateurs. Un chef d’œuvre ! Idem, je recommande donc, comme toutes les réalisations de Clint Eastwood d’ailleurs. Touchant, drôle, parfaitement réalisé. On rentre dans l’histoire délicatement, on se prends à aimer cet homme grincheux et asociale. Bref, 2 heures de pur bonheur cinématographique.

Après une petite pause « bisous aux gnomes » à la maison, là j’ai carrément bluffé le zhom par le choix du resto : Apicius (oui je me suis ruinée pour les 3 mois à venir, je vous le confirme), rue d’Artois.
Je vous rappelle que zhom et moi, on adore bien manger (et bien boire, mais avec modération, hein ! De toute façon moi, après le cocktail personnalisé j’étais déjà par terre !). Bref, on est toujours prêts à dépenser un peu plus sur la bouffe car pour nous c’est un vrai plaisir. Alors là, ba… on s’est fait plaisir quoi !

On a passé une journée sublime, tout était réussi, on a même pu trainer un peu dans les rues, à la FNAC, histoire de juste « avoir le temps ». On s’est retrouvé bras dessus, bras dessous et ça fait du bien.
Heureux de retrouver les p’tits au réveil hier matin. Moins déjà de retrouver le bureau et les dossiers qui m’y attendaient… mais bon, le plaisir de ces journées justement c’est qu’elles sont rares et ce qui est rare et cher (à mon coeur) !

54 commentaires

La recette qui fait lever un homme la nuit

Prenez une enfant de 4 ans, partie 2 semaines avec ses grands parents pour elle toute seule, prêts à combler ses moindres désirs.

Prenez un bébé de 20 mois, resté enfant unique avec son papa, sa maman et sa nounou pendant ces 2 mêmes semaines, profitant donc de leur patience un peu plus large et de tout leur temps libre.

Mélangez les deux dans des retrouvailles bruyantes.

Puis emmenez-les au salon de l’agriculture, juste après le déjeuner, c’est à dire en zappant leur sieste.

Après moultes caresses aux moutons, vaches, agneaux, sorties de poussins et autres découvertes fermières au milieu d’un monde de dingue (que je n’ai pas vu hein, vu que moi j’étais chez le coiffeur, pas folle la mère !), ramenez les à la maison pour qu’ils retrouvent leurs parents impatients.

Cela donne :

– une colère de 20 minutes pour l’un
– des sauts dans tous les sens pour l’autre
– une gamelle tête la 1ere du canapé avec nouvelle grosse bosse pour devinez qui !
– une mise au lit difficile pour la surexcitée

Mais alors ça donne surtout un truc dingue, complètement incroyable, même que l’intéressé lui-même n’a pas compris son geste !!

la levée du zhom à minuit et demi suite à un cauchemar de sa fille

Si, j’vous jure, je ne pouvais donc QUE vous faire part de cette recette, découverte par hasard vendredi soir dernier. J’étais sciée.

Bon, sinon, hier lundi, zhom et moi avons fait le boulot buissonnière pour une journée à 2, histoire de fêter dignement les 31 ans de l’homme. Je vous raconterai plus en détails, mais en gros, histoire de bien vous faire baver : spa NUXE (trop bon), ciné Gran Torino (un chef d’oeuvre), glandouille à la FNAC et resto de la mort qui tue. Ah! Bordel que ça fait du bien !

Et vous, le week-end fut bon ? Z’avez vu à Paris, il a fait un super temps… samedi.

30 commentaires

Le syndrôme de surdité nocturne chez l'homme

Le sommeil des pères

Bon, sujet sérieux, méga scientifique et tout aujourd’hui !
Pourquoi aujourd’hui ? pour rien de particulier, hein, c’est juste que je voulais traiter ce phénomène inquiétant depuis un certain temps et que là, ba, j’ai trouvé que c’était le moment !

Alors voila, je sais pas vous, mais moi, j’ai remarqué chez l’individu de sexe masculin qui partage ma vie et qui se trouve (en plus !) être le père de mes, non pas un, mesdames, mais 2 enfants, un phénomène étrange qui se produit la nuit, ou parfois, mais très très rarement heureusement dans mon cas, en milieu d’après-midi, sur l’heure de ce qu’on appelle couramment : la sieste.

« Bouhhhhhhhhh » la vilaine, elle va taper sur les mecs ! Je les entend d’ici mes quelques lecteurs masculins… Non non non loin de moi cette idée, je vous rappelle que ce billet est scientifique tout ça et que c’est juste pour voir si je suis seule dans ce cas (?) ou si vous aussi copines mamans, vous avez le même syndrôme avec votre espèce à vous. C’est juste histoire de comprendre, comparer, étudier quoi ! Ahem.

Concrètement.
Il fait nuit, vous dormez tous les deux. Vers 2 heures du matin, bébé se mets à hurler d’un coup strident.

Réaction(s).
Vous : saut de 5 mètres de haut, injures (si si), inquiétudes (mouais), questionnement (j’y vais, j’y vais pas…) Bref, vous êtes réveillés. Les yeux bien ouverts. Si par chance bébé se tait rapidement, vous c’est foutu, vous allez mettre 2h à vous rendormir.

Lui : rien. Il ne bouge même pas l’ombre d’un doigt de pieds. Il ronfle ou respire tranquillement tel un petit bébé (justement, Y A LE TIEN QUI HURLE A COTE T’ENTENDS VRAIMENT PAS BORDEL)

Le lendemain matin au réveil (le vrai celui qui sonne ou qui mets la radio en route).
« t’as bien dormi chérie ? »
« ba non y a le nain qui m’a réveillé à 2h, j’ai pas réussi à me rendormir avant 4… les boules »
« ah bon ???????????????????? j’ai rien entendu ! »

« t’es sûr qu’il a pleuré ? »

« non parce que franchement, t’as le sommeil léger, une mouche qui pète et ça te réveille ! »

Ou comment bien démarrer la journée !

Je me demande, est-ce ce fameux instinct maternel qui du jour au lendemain (celui de votre accouchement) transforme votre façon de dormir et vous laisse perpétuellement sur un mode « VEILLE » ? Instinct donc dont les pères sont par définition privé (les pauvres) ?

Ou alors est-ce un problème lié à l’oreille interne, une sorte de programmation génétique qui fait que sur certaines plages horaires, certains sons ne sont pas audibles par la gente masculine paternelle ?

Ou, mais là je vais peut-être trop loin, (pardonnez moi !), est-ce qu’ils se foutent de nous et ne bougent pas EXPRÈS genre j’entends pas le tonnerre qui tombe à 2 mètres de moi ?

Je m’interroge.

Pas vous ?

55 commentaires

Quand impatience rime avec courbatures

Ah ah e-Zabel a refait du sport ! Vous vous dites ?!
Et bien non.

Figurez-vous que ça y est nous aussi, on l’a !
Offerte par les collègues de travail du zhom pour son départ (ça vaut le coup de partir, je vous le dis !).
Elle était chez nous depuis plus d’une semaine.
Dans un placard.
Pas eu/pris le temps de la déballer.
Mais elle était là, en hauteur (faudrait pas que les gnomes la voit !)
Elle est belle.
Je l’aime déjà.

Et puis le samedi matin 21 décembre, débarrassés que nous étions de la grande, au calme donc, zhom m’annonce gaiement :
« et si on se faisait un p’tit plaisir cette après-midi ? »
Vous devinez bien à quoi j’ai pensé !
Oui mais non, en fait, zhom me précise immédiatement :
« on pourrait s’acheter une 2e manette ? et des jeux ? »
Ahhhhhhhhhhhhhh
Mon cerveau reboucle sur le sujet en question et oublie ponctuellement l’autre :
« Ahhhhhhhhhhhhhh on déballe la WII !!!!!!!!!!!!!!!! »

Et oui, on a la WII.

Enfin.

Nous aussi.

Le « problème » avec zhom c’est que quand il a décidé quelque chose… par exemple, mais vraiment par exemple : aller à la FNAC, le dernier samedi après midi avant Noël, rue de Rennes, pour s’acheter des jeux et des manettes WII.
Et bien… y a pas : il faut suivre !
Tout content de lui alors qu’il DÉTESTE, pardon, qu’il EXÈCRE la foule, piétiner, faire la queue, tout ça…
nous voila donc parti, zhom, le gnome en poussette et moi-même en mission.

Déjà, ça aurait pu être pire : on a pris le bus pas la voiture. En même temps on habite tout de même à 15 minutes à tout casser de la FNAC donc la voiture aurait été superflue.
Le bus était juste bondé : avec 4 poussettes dans l’espace réservé, 25 vieux tassés à se disputer les places assises, sans oublier les deux à côté de moi qui marmonnaient dans leur barbe quelque chose d’assez déplacé concernant justement les poussettes. J’ai pensé à Ratounette mais je n’ai rien dit ! Non l’après midi s’annonçait tellement bien, pas la peine de commencer à se facher.
Arrivée devant la FNAC, zhom me lance avec son absolu innocence « ah y a du monde, c’était peut-être pas la bonne idée ?! »
Moi préférant me taire sur ce coup, je me contente de me marrer et de lui rappeler que de toute façon, il voulait ses jeux donc il y serait allé même un jour de tsunami !
Zhom de bonne humeur me le confirme avec un grand sourire.

Et c’est parti.
A peine rentré, la foule nous fait presque ressortir, mais on résiste.
Décision est prise de plier la poussette et de se prendre le « nain poid lourd » dans les bras. Je me désigne volontaire pour porter… la poussette.
Nous atteignons l’espace jeux vidéo ma foi, relativement calme ! Les vendeurs de la FNAC sont toujours aussi adorable, même en cette période, c’est assez plaisant pour le souligner !
On se renseigne, zhom commence à empiler les manettes et les jeux dans ses bras, tout content. Oui il a entre temps, en effet, largué le p’tit qui de son côté a décidé d’entreprendre le rangement du rayon. Il distribue à tour de bras les boites de jeux à tous les clients morts de rire (me voyant courir derrière pour tout récupérer et tout ranger…le tout en grognant)

Mais très vite, c’est l’horreur, le beau sourire du zhom disparait, il m’annonce déçu déçu déçu que la FNAC ne dispose plus en son stock de Guitar Hero III.
Ah ils ont bien le Guitar Hero Legend ! Mais on s’en fou qu’il me dit, c’est l’autre qu’ON veut !

Ah.

Alors zhom décide qu’on va aller un peu plus bas dans la rue de Rennes chez Micromania.

Genre, la FNAC est en rupture, genre Micromania (100 fois plus petit) l’aura, lui !

Genre.

On replace tous les jeux et manettes. On retraverse tout le magasin.

Arrivée devant Micromania.

Zhom vérifie les rayonnages : rien ! (quelle surprise)
Il questionne un vendeur (nettement moins sympa que plus haut…) qui se marre en douce en lui répondant : « mais monsieur, c’est en rupture, tout le monde est passé avant vous ! »

Connard.

Zhom en reste perplexe. Son rêve est brisé.
Bêtement je propose d’acheter ce qu’on avait choisi à la FNAC.
« Non » qu’il m’annonce, « ici c’est plus cher et puis j’ai plus envie, et puis, je les aime pas ici. »

Ah.

Voila comment on reste bredouille après s’être tapée la foule pendant 1 heure !

Zen je suis. Blonde aussi mais je décide de mettre mon cerveau en marche.

Je lui propose une dernière tentative au petit Virgin situé dans la gare Montparnasse.

Sur le chemin, je le résonne, je lui dis qu’on pourrait tout de même acheter Mario Kart, Super Smash Bros Brawl (à vous souhaits) et les manettes !

Virgin : quasi personne (!!) mais ils n’ont évidemment pas le jeu… ouf zhom accepte d’acheter le reste.

Je suis sauvée !

Et voila comment le samedi soir et le dimanche on s’est éclaté comme des gamins à tourner un volant et à se fracasser la tête à la boxe !
Le tout devant un petit casse-cou absolument mort de rire qui nous imitait en donnant des p’tits coups de bras et en dansant comme un pingouin.

Voila pourquoi le lundi matin : j’avais mal aux bras !

32 commentaires

Dites 33

Mes cadeaux !

Mes cadeaux !

32
Non, j’ai dit : « Dites 33 »
pffffffff
2 jours et j’y arrive toujours pas…

33, 33, 33, 33
c’est pourtant simple

Bon, vous l’aurez compris, le 6 décembre, n’est pas seulement le jour où se pointe monsieur Saint Nicolas, il se trouve que c’est aussi le jour où je me prends 1 an de plus.
Eh ouais, ça arrive à tout le monde !
Tiens d’ailleurs aujourd’hui c’est le tour de notre exilée canadienne préférée « Une fille et la Toile« .

« Alors t’as eu quoi comme cadeau ?? »

Plus d’enfants !

Si c’est pas du cadeau ça ! Mes parents nous ont pris les 2 pour le prix d’un pour 2 jours et 2 nuits… du vendredi midi au dimanche midi…
La vache ce que ça fait du bien ! Depuis que j’en ai deux, cela ne c’était jamais fait !
Bordel ce que ça fait vide…

Sérieusement, comme chaque année, zhom m’avait concocté un p’tit programme trop chouette. Eh ouais mine de rien il est pas si mal, m’en va le garder une année de plus celui-là !

Déjà vendredi soir, en rentrant du bureau, l’extase : on ouvre la porte, aucun gnome qui nous saute dessus ! Le ménage était fait, l’appart était rangé : on en était presque perdu ! Pizzas, un épisode des DH, un verre de vin rouge italien pétillant : juste le panard total !

Samedi matin, je vous fais pas un dessin, je vous fais pas bisquer (nan du tout) : the grasse mat’ qui fait du bien ! (ah oui et puis dimanche matin aussi)… j’avais oublié à quel point c’était délicieux de trainer au lit !

Ensuite, zhom m’a emmené … à la … maison … du … chocolat ! Comment a t-il su que j’aimais les chocolats ? Alors ça alors ? Ah oui, lui aussi tiens ! 2 heures de parcours initiatique : 10 autour du table, une gentille dame de la Maison du chocolat qui nous raconte tout : du cacaoyer au chocolat final, la récolte, la transformation, la fabrication de la ganache… et puis évidemment, devant nous : des petits chocolats à déguster doucement, mais sûrement ! Super intéressant, super bon : bref, encore une belle idée cadeau à offrir !

Puis, on a flâné comme deux touristes dans le quartier St Paul, on a mangé avec les doigts des falafel rue des rosiers. C’était chouette chouette, main dans la main de se promener dans Paris ainsi !

Après, zhom m’a emmené dans une boutique de haute parfumerie : The Différent Company où l’on a senti leurs 10 parfums. On en a choisi deux : ça y est c’est officiel donc, j’ai 33 ans et je sens trop bon !

Le soir, ciné « Mesrine Partie 2 » et crêperie ! Mesrine dont la 2e partie est aussi excellente que la première : aucun anachronisme, une réalisation tenue d’un bout à l’autre, des acteurs parfaits. Oui j’ai vraiment beaucoup aimé !

Dimanche, déjeuner chez les grands-parents pour récupérer les deux petits monstres gentils ! Tout s’est bien passé pour eux aussi : tout le monde était content c’est tant mieux !!

Un super week-end reposant : ouf, il était temps !

Et vous z’avez fait quoi ce week-end ?

Edit : En photo, mes cadeaux, avec notamment ceux de ma choupie grâce à Super nounou, un coffret à bijoux et un cadre : j’étais trop émue, ok j’avoue ! Minute gaga « OFF ».

38 commentaires

Vous prendrez bien un p'tit RTT

J’aime les RTT, surtout ceux qu’on pose en même temps avec zhom…. alors on se prévoit une méga journée sympa !

C’était mardi, au programme de cette journée « papa maman enfin seuls », non, je vous arrête on n’a pas passé la journée au lit hein ! Ba non, il y a quand même un gnome et Super nounou à la maison… et accessoirement une puce qui rentre de l’école dès 11h30… bref ! On OUBLIE !

Donc pour ce genre de journée rarissime, quand papa et maman abandonne le bureau pour se la jouer école buissonnière on se prévoit des trucs à l’extérieur. Cette fois ci : une demi-journée de cours de cuisine à l’école d’Alain Ducasse (ouais rien que ça !). Thème de la matinée : Mise en bouche et finger food ! Ensuite un ciné. Et ouais même pas peur !

Mais bien sûr, tout ne se passe malheureusement jamais comme prévu…. hein rassurez-moi ? Je suis pas la seule à qui ça arrive ??

Arrive quoi ?

Ba de se taper 2 heures d’embouteillage juste pour sortir de Paris à l’aube et aller en toute proche banlieue où se situe la fameuse école de cuisine sus nommée… Bon et encore il n’y aurait QUE les embouteillages (on a l’habitude nous les parisiens…) que vous auriez mal anticipé en ne partant qu’ 1h30 avant le début du cours…. Mais avec ça, je vous offre l’engueulade qui va bien avec le zhom :

– dès le départ, même mieux, dès la descente en ascenseur pour prendre la voiture, le ton était…. tendu, étant donné qu’il y a 1 mois j’avais acheté « 4 paquets de gâteaux dégueu, que personne à la maison ne mange et qu’après 10 ans de vie commune j’étais pas foutue de me rappeler ses gâteaux préférés »… ça commence bien ! Zen…
– ensuite, on roule 1 km pour rejoindre le périph…. qui annonce 45 minutes pour atteindre une porte située à normalement 7 minutes de là ! Évidemment, c’était ma faute, on est parti trop tard, mon organisation DE MERDE, etc, etc…. zen…
– je propose de faire demi tour et de passer « par paris »…. ouais mais le carrefour est bouché et mes oreilles par contre pas du tout ! Je croise les doigts pour que l’idée ne soit pas trop conne….
– à la fin du demi tour…. un adorable motard décide de venir nous dire bonjour, à droite de la voiture contre ma portière ! Je vous rassure, vu qu’on n’a pas dépassé le 3 km/h, le choc n’a pas été violent et tout le monde va bien ! Enfin….. ça a permis de relancer un peu la dispute, vu que c’était mon demi tour DE MERDE….

Enfin, voila, la vie normale quoi…. non bordel : un vrai cauchemar ! J’étais juste DÉGOUTÉE. Zhom ne voulait plus y aller, moi oui, j’ai fini par avoir le dernier mot et nous sommes gentiment arrivés avec près de 40 minutes de retard… 3 fois rien !

Bon, je vous rassure, le cours était TOP, on avait fini par se calmer sur les derniers km,  quand on a pu dépasser le 50 km/h et voir le bout du chemin ! L’école de cuisine Ducas, c’est pas donné, je vous l’accorde, mais c’est sincèrement super ! Une bonne idée de cadeau à offrir pour Noël ou un anniversaire.

Voici ce que l’on a préparé :

Après avoir dégusté nos finger food fabriqués avec amour, on est reparti peinards pour se faire un ciné. Le choix a dû être fait avec les contraintes d’horaires de retour… 18h30 pour libérer Super Nounou, donc on n’a laissé tomber « l’Echange » pour finalement mater du David Craig ! Quantum of Solace, les critiques sont assez mauvaises, mais bon, James reste James, on s’est laissé tenter. Finalement, c’est pas si mal, il est tout de même vachement séduisant de James Bond là ! Très étonnée je fus quand à la moitié du film, il ne s’était pas encore tapé une seule nana !! Incroyable, il n’en aura mis qu’une dans son lit finalement…. il change ce James, il change…

Enfin, soirée TV D&Co pour moi, soirée PC pour zhom, du coup, désolée, mais avant hier j’ai pas pu lire tous vos blogs et j’ai pas pu non plus écrire ce billet….

Mais parlons D&Co, z’avez remarqué l’évènement ! Le scoop de ce prime ????? Nan ??? Je suis sûre que Nath- Ali a remarqué !! Oui !!!!!!!!!!!!! On a vu les toilettes des gens ! Jusqu’à maintenant, on voyait tout SAUF les WC ! A croire que c’était tabou, ou que la prestation D&Co ne comprenait pas ce petit coin là…. Eh bien, là on en a eu plein la vue avec une superbe présentation du chiotte qui te nettoie les fesses, je vois bien mes gnomes là-dessus tiens ! Ce qui m’agace le plus (oui je sais j’ai regardé quand même) c’est qu’ils essaient de nous faire gober que tous ces travaux de la maison ET du jardin coute 100 000 € ! Nan mais c’est pas du foutage de poire ça ?? Quand je vois le prix qu’on a mis pour nos travaux cet été : je me gausse !

Bon voila, c’était pas le RTT rêvé, mais on s’en est pas mal sorti tout de même !

Et vous ? c’est systématique aussi la dispute dans les bouchons ?

23 commentaires

Ma visite au tribunal…

Mais nan je ne suis pas une criminelle ! Je me suis juste pacsée ! Ba ouias, j’vous l’avais caché hein ! Faut dire que je ne vous avais pas dit non plus que Zhom (avec un Z comme Zoro) et moi vivions dans le péché (double en plus, puisque deux enfants, et encore, je ne compte pas les essais et autres travaux pratiques, mais bon là je m’égare, après je vais encore me retrouver avec des mots clés google salasses – tiens faudra que je vous en parle aussi de ça, bon, je ferme la parenthèse là).

Donc, ce mercredi 3 septembre (je note ici la date pour la postérité et pour la famille qui n’est pas au courant), à 14h, zhom et moi avons enregistré avec une grande émotion, entre un sandwich et le taf, notre convention de pacs avec monsieur madame le greffe du tribunal d’instance du 15e arrondissement (rien que ça, en même temps c’est le principe) ! Et voila, tadin, voili voilou, une bonne affaire de faite ! Mais ça c’était le plus simple.

Parce que c’est bien joli de vouloir se pacser, mais faut-il encore constituer son petit dossier tout beau, tout joli, mais surtout tout COMPLET. Et comme je ne suis pas ingrate et que je me suis assez galérée comme ça ces dernières semaines pour trouver les infos et documents nécessaires, je vous en fais ici le résumé et EN PLUS parce que je suis pas une radine, je vous donne les modèles qui vont bien ! Ouais je sais je suis trop sympa.

– photocopie recto-verso des deux cartes d’identité (fado !)
attestation sur l’honneur qu’il n’a pas de liens de parenté ou d’alliance avec l’autre partenaire de nature à empêcher le Pacs. Ami futur pacsé, tu cliques sur le lien et cela t’ouvre le document (eh ouais c’est beau la technique)
– une attestation sur l’honneur indiquant que le partenaire fixe sa résidence commune dans le ressort du Tribunal d’Instance
le certificat de non-Pacs. Ce certificat doit avoir été délivré au maximum trois mois (c’est là que ça se corse) avant l’enregistrement du Pacs. Il faut le demander au tribunal d’instance de sa ville de naissance. Alors à priori ce document n’est plus à fournir depuis le 1er juillet 2008. A voir parce qu’à moi on me l’a tout de même demandé !! (zen)
– copie intégrale ou un extrait de son acte de naissance avec filiation, à demander à la mairie de son lieu de naissance. Beaucoup de mairies le permettent en ligne, youpy ! Attention, là aussi, il faut que la date de l’extrait soit inférieur à 3 mois au moment de la signature du pacs. Si comme petit maline, tu as voulu anticiper, eh bien tu devras refaire une demande et ramener tes petits extraits à jour au tribunal… (re zen)
– Et puis, la fameuse convention de PACS… on peut y mettre ce qu’on veut, on peut le faire faire par un notaire ou non. Voici une version ligth et basique.

Alors et vous ? Mariés, pacsés, concubins ? Pourquoi, comment ?

36 commentaires

Faire les courses avec zhom

Bon, alors oui, aujourd’hui, j’ai décidé de balancer, je verrai bien les retombées, au pire, je lui donnerai un droit de réponse, parait que ça se fait dans la blogosphère démocratique, mais en attendant…. nia nia nia c’est mon blog, je dis ce que je veux !

L’idée de ce billet m’est venue naturellement lundi dernier quand zhom et moi avons sauvé le pot de colle du monde impitoyable de l’électricien et du menuisier pour l’emmener dans ce havre de paix qu’est… Carrefour.

Ouais, tout est relatif, je sais, les magasins c’est pas bon pour les bébés, mais :

1/ ce n’est plus un nourrisson, à 1 an, il faut qu’il apprenne ce qu’est le monde de la consommation

2/ faut bien bouffer et là, au retour de l’exil, les placards ne sont remplis que de poussière et de vieilles boites de maquereaux.

Alors, je sais pas pour vous les filles, mais moi, depuis toujours, enfin depuis 10 ans que nous nous « fréquentons » (hum hum, je vis dans le péché, j’aimerai ne pas le crier sur les toits), bref, faire des courses avec zhom, c’est l’aventure de l’après midi. Ouais : il adore ça ! Moi … moins !

En gros, quand on n’avait pas encore les enfants, ça me faisait rire, je le laissais devant un rayon pour par exemple choisir une tablette ou deux de chocolat (oui vous savez l’excuse du magnésium, tout ça…), et moi pendant ce temps, je me chargeais d’autres choses. En revenant 5 bonnes minutes après, le caddy à moitié plein, je le retrouvais là où je l’avais laissé, avec AU MIEUX une plaquette dans les mains (et encore, il était foutu de la remettre dans le rayon parce que non, décidément, ce n’était pas la bonne !).

Maintenant, ça m’amuse beaucoup moins, alors même si en effet, j’apprécie comme lui de bien manger, pas trop sucré, pas trop salé, j’avoue que parfois, je suis un tantinet exaspérée de le voir  :

– passer 3 plombes à lire TOUTES les étiquettes, pour vérifier qu’il n’y a pas de lécithine dans le chocolat, pas trop de sucre dans les compotes, du lait entier dans les yaourts, ETC.

– reprendre systématiquement tous les produits que je viens de choisir pour vérifier que je ne me suis pas gourée, en prenant par exemple le « allégé en sucre » plutôt que le « sans sucre ajouté ».

J’accentue à peine croyez moi !

Zhom, lui il s’éclate, faire les courses c’est son truc !

A côté de ces côtés négatifs : principalement la perte de temps et les enfants à gérer pendant ce fameux temps (la patience d’un p’tit de 1 an et d’une puce de 3 ans et demi, si par chance existe, elle a de grosses limites), il y a un côté positif que j’adore : il me dégote toujours de nouveaux petits produits sympa, des nouveaux gâteaux ultra bon et light, bref, on mange super bien en grande partie grâce à lui et à son intérêt au gout et au décryptage d’étiquettes !

Et chez vous, ça se passe comment les grandes courses ?

18 commentaires

 
Top