Maman et Papa - 3/5 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Maman et Papa

Quand maman n'est pas là…

… les enfants pourrissent la nuit de papa !

Vendredi matin, avant d’entrer en atelier de travail au séminaire, je découvre ce mail sur mon Iphone.
Et je découvre que l’Homme a beaucoup d’humour/de patience/de charme (oups je m’égare)

Et je me marre aussi… (ba si)

Bon, ce matin c’était chaud !

Tout a commencé hier… je me couche à 23h00.

23h30 : le petit appelle papa… je vais voir – le trésor veut un calin
00h30 : le petit appelle papa… je vais voir – il veut faire pipi (avec sa veilleuse) ; heureusement c’était bien réel
Il se recouche et me dit qu’un bouton de moustiques le gratte et qu’il faut mettre de la pommade – je vais chercher la pommade et dans le noir je sens que sa jambe est couverte de boutons ; j’allume – il est couvert de plaques rouges de boutons type « je suis tombé dans les orties » ! Je lui mets de la pommade partout pour calmer les démangeaisons.
Parallèlement, papa tu fais quoi avec le petit dit la grande que je vais voir pour rassurer – elle a chaud et agitée… je sens le cauchemar venir…
01h00 : le petit me rappelle, car il n’a pas sommeil et veut faire un coloriage maintenant… 10 minutes pour qu’il accepte de reporter son activité coloriage.
01h30 : le petit en pleurs veut faire un calin à maman ; encore 10 minutes pour lui expliquer que ce n’est pas possible et qu’il doit attendre la fin de l’école.
02h00 : la grande fait son cauchemar – heureusement cela n’a pas dérapé et en 5 minutes c’est réglé.

Donc un peu de mal à m’endormir ensuite… et à me réveiller : réveil 07h00 => ouverture des yeux 7h52 (oh putain).
Cela s’est globalement bien passé avec les enfants, je leur ai expliqué la situation – on a eu le temps de tout faire et on est arrivé à l’école à 8h40.

Je ne ferais pas ça tous les jours comme on dit 🙂  j’espère que Super fée du logis va passer aujourd’hui !

On dira qu’il a « payé » toutes les autres nuits difficiles où il n’a « rien entendu » hein. On ne dira pas « bien fait » non, on ne dira pas, parce que non quand même là, ils l’ont bien achevé leur pauvre papa !

Mais bon, j’ai ri hein quand même, j’ai ri… ba si.

66 commentaires

Parfois, il faut se forcer

Bon, les mamans.

Faut qu’on parle sérieusement là.

Si.

Désolée, mais l’heure est grave (enfin non pas tant que ça, mais bon, ça le fait je trouve)

A force de vous lire (enfin celles qui daignent me laisser des commentaires ou des emails ! Et toc v’lan pour les vilaines autres lectrices cachées !), je remarque (oui parce que j’analyse hein aussi ce que vous dites, je prête attention tout ça), que certaines d’entre vous avouent (et c’est déjà bien) avoir un peu de mal à laisser leur progéniture à une tierce personne alors qu’elles ont la chance d’avoir une tierce personne de confiance sous la main !!

Hein !

Alors qu’est-ce que c’est que ce bordel !!??

Depuis quand on lit e-zabel et on ne comprends toujours pas qu’il est INDISPENSABLE de s’aérer l’esprit et le corps de temps en temps, voir régulièrement !

Hein ! Non mais !

Sans parler des mamans non lectrices de ce blog, mais dont j’entends les anecdotes que l’on me raconte et qui se bloquent, refusent des vacances au bout du monde ou juste à côté parce qu’elles n’y arrivent pas ! Bon, en même temps c’est normal tout ça, mais j’ai donc envie qu’on en cause entre 4 (à peine plus) yeux aujourd’hui, maintenant, tout de suite.

Allez, je vous entends les filles, « ouais mais e-zabel, elle est grave décomplexée de la maternité quoi, alors c’est facile pour elle ! »

Ba voyons !

Remettons les choses dans leur contexte et pour être bien claire, je vais vous raconter ma vie (ça changera… pas)

Il était une fois, une maman (jeune, belle, tout ça, ah non tiens d’ailleurs, jeune maman oui, avec quelques kilos de grossesse sur les cuisses/fesses/ventre/bras… bon j’arrête). Cette jeune maman avait pris un congé maternité à rallonge grâce à des journées de congés et puis aussi un mois de congés patho, et un mois de congé parental. Bref, plein de congés qui font qu’elle avait gardé sa petite puce, son premier petit enfant chéri, 8 mois. La reprise du travail s’était fondamentalement bien passée. Elle avait juste pleuré à chaudes larmes lors de l’adaptation avec la nounou voyant que sa petite princesse ne l’avait même pas calculé et riait aux éclats avec la nounou. (ce qui est bien en soi, mais ce qui peut blesser la maman au premier abord).

Un jour, peu après la rentrée, l’homme papa avait proposé à la maman chérie de passer quelques jours de vacances idyllique à Lille chez Maurice (je suis lourde avec cette blague, m’enfin tant pis). La 1ere réaction de la maman aurait dû être : « ouiiiiiiiiiii mon dieu, une ile paradisiaque tous les deux !!! du soleil, du repos, tout ça !!!! MERCI ». Et en fait, la réaction fut plutôt troublante… « ba en fait, euh, tu veux dire à 13 000 km d’ici, de la petite quoi… et euh combien de temps…. ah 2 semaines c’est mieux vu la distance… oui c’est sûr… oui mais attends 2 semaines c’est long pour…. la petite bien sûr !!! Moi ça va… hum »

Je ne vous fais pas de dessin. J’ai paniqué. Je m’étais déjà séparé d’elle 1 journée et 1 nuit sans soucis. Laissée chez mes parents en qui j’avais toute confiance. Je me suis inventée toutes les excuses du monde : elle avait 9 mois, l’âge des séparations encore plus difficile, ce n’était pas possible. Mes parents allaient-ils savoir s’en occuper si longtemps ? Et si je lui manquais trop ? On ne pourrait pas revenir ! Et puis si, si, si…

J’avoue, j’ai trainé des pieds, mais d’un autre côté, je voyais clair : l’homme lui, voulait partir, absolument et notre couple était mine de rien bien fragilisé par l’arrivée de choupie… En gros, il fallait que je parte, que l’on se retrouve tous les deux. Je faisais bonne figure, mais je me souviens avoir trainé des pieds pour trouver les billets d’avion, faire l’itinéraire, bouquiner les guides de voyage…

JE ME SUIS FORCÉE (quand j’y repense, pinaize, se forcer pour aller à l’ile Maurice, faut vraiment être frapadingue ou … jeune maman)

Tout ça pour vous dire que si vous ne vous forcez pas, vous le regretterez. C’est simple, j’en ai déjà lu une ou deux qui viennent de s’en rendre compte. Plus tard vous commencez, plus dur c’est difficile pour vous, mais pour le loulou que vous confiez aussi. Ici la puce a été habituée dès sa première année, et du coup, c’est à 5 ans, absolument naturel pour elle d’aller passer quelques jours chez mes parents !

Si vous avez la chance de pouvoir confier votre petitou à quelqu’un de confiance, ne serait-ce qu’un week-end : faites-le !!!! C’est bon pour tout le monde : vous, la personne qui le garde en général est ravie, surtout si ce sont les grands parents, l’enfant voit autre chose et se détache un peu de son petit monde pendant quelques temps ! Il n’y a que du positif !!

Alors comment cela s’est terminé pour cette jeune maman ?? Eh bien, elle est partie en pleurant dans le taxi, laissant sa puce à qui elle avait répété 1 milliard de fois qu’elle allait être absente quelques jours mais qu’elle l’avait confié à papy mamie avec confiance.
Les premières heures ont été difficile, j’avais envie de pleurer dès que je pensais à elle. Deux jours après, j’ai appelé mes parents, la puce allait à merveille, ne me réclamait absolument pas, dormait et mangeait super bien et s’éclatait dans leur jardin ! Le poids de la culpabilité est parti à cet instant et j’ai passé des vacances inoubliables.

A vous de me raconter !

62 commentaires

Pile ou face ?

Ce week-end avec l’homme, on a bien joué, hi hi, oh que oui, c’était rigolo !!

On a fait des trucs, oulala, je vous raconte pas…

Ah ba si, tiens je vous raconte !

Avec l’homme ce week-end, on a joué à pile ou face, mais aussi à « le dernier qui a mis ses pompes a perdu », ou encore « je parie sur la p’tite et toi tu prends le nain, le gosse qui mange tout fait gagner le parent associé » … et j’en passe…

Ah ouais, hein, quand je vous dis qu’on s’est TROP marré ! Je vous mens pas.

Pourquoi ?

Ah mais très simple !!!

On s’est fixé aujourd’hui, lundi, comme dernière limite pour prévenir la maitresse de l’absence de choupie la semaine prochaine à l’école.

Oui, non parce qu’on va pas la jouer : appel le lundi matin, « euh allô bonjour c’est madame e-zabel, oui, choupie est malade, oh là, non non point de grippe, non non juste en train de descendre une piste niveau poussin des neiges vomir tout ça quoi. Oh elle sera bien absente oh, ba… la semaine hein ! »

Nan c’est pas notre genre. DU TOUT. Enfin, surtout on va pas prendre le risque de la ramener le mardi de Pacques avec la marque des lunettes de ski sur la tronche.

Du coup, on va ASSUMER ! Assumons de faire rater l’école maternelle, moyenne section à notre fille modèle. Je sais c’est pas grave, tout le monde le fait ! Enfin, non, justement, et c’est bien ce qu’on peut me rétorquer : tout le monde ne le fait pas et heureusement sinon, les classes seraient désertées pendant les 3 mois d’hiver (ma bonne dame !)

J’ai assumé sans soucis l’an dernier, mais cette année, euh… j’aurai bien refilé la corvée à l’homme. Alors du coup, on a commencé à tirer au sort, à la courte paille tout ça, qui qui irait lui dire lundi matin à la maitresse…

Oui, parce que moi, la maitresse, ba, elle me fait un peu peur…

si

Et en plus, j’ai tendance à mal prendre ses réflexions.

Pour mémoire :
– un jour où je vais chercher exceptionnellement choupie à 16h30, elle m’interpelle, la petite me faisant une telle fête en me voyant : « ah ba elle doit pas vous voir souvent ! » … euh ba euh si quoi… oups

– un jour où j’ai dû lui faire rater LA sortie scolaire pour l’emmener en urgence chez la dentiste (rapport que le casse cou lui avait presque arraché une dent lors d’une dispute…) « ah mais vous pouvez pas décaler le rendez-vous, et puis sinon, vous venez avec nous au début de la visite et puis vous partez un peu en avance »… euh c’est qu’en fait euh, je travaille accessoirement et que je vais déjà devoir quitter moi même mon bureau beaucoup plus tôt pour pouvoir l’emmener au seul et unique rendez-vous d’urgence que j’ai pu décrocher, voyez-vous… Je m’en étais sortie en lui promettant (à la maitresse hein !) d’emmener choupie au musée en question un dimanche matin !!

Ce que j’ai fait ! Tu penses et j’avais bien signifié à choupie l’importance de le dire à la maitresse (rapporteuse ? oui !)

Sinon, je rends TOUJOURS mes cahiers le jour demandé, je signe TOUJOURS bien le carnet de liaison, je suis TOUJOURS polie, je ne lui rappelle JAMAIS que ma fille est un génie, bref, je suis une maman d’élève PARFAITE.

En vrai, cette maitresse, elle est top car stricte et c’est exactement ce qu’il faut à ma puce. Mais pas à moi 🙂

62 commentaires

Et alors ce week-end aux étangs de Corot ?

Alors, ba écoutez euh … comment vous dire…
sincèrement ? (comme toujours)

Vous êtes de Paris ou de région parisienne (pas grave, y a pire).
Vous cherchez un endroit pour passer ENFIN un moment tranquille avec votre mari/concubin/pacsé/amant, bref, avec un homme que vous aimez.
Vous en avez marre de vous entendre dire : « prenez un petit temps pour vous, pour vous retrouver, c’est important »
Vous avez de quoi larguer les gosses deux petits jours et une nuit ?

N’hésitez pas, j’ai l’endroit qu’il vous faut. Je sais, c’est cher. Je sais, j’ai payé.
Mais sincèrement, ça vaut le coup.
Une occasion ? On trouve toujours !!! Anniversaire, st Valentin, Noël, Pâques, la fête de la voisine, je m’en fiche, ne cherchez plus d’excuses.
A 20 minutes de Paris (en se perdant), il y a ce petit coin de paradis, où tout il est beau, tout il est gentil, tout il est calme.

Un moment de retrouvailles, de cocooning, de temps pour soi.

Je n’ai pas d’autres arguments.

Juste regardez les photos

Les étangs de Corot - Ville d'Avray

Les étangs de Corot - Ville d'Avray

restaurant le corot

Le Restaurant le Corot

La salle duo spa Caudalie

Le Spa Caudalie - salle duo

Voila quoi. Y en a d’autres, mais je vais pas pomper le site internet, allez-y voir directement.

Donc, je continue à le dire, à l’écrire, à le hurler : parents, prenez du temps pour vous, c’est essentiel pour ne pas péter un cable.
Offrez-vous ou faites-vous offrir (c’est encore mieux), ce type d’expédition (au delà du périph, là où il y a de l’herbe et que ça sent bon).
Je ne peux que vous le conseiller, ici ou ailleurs hein, mais forcez-vous à le faire, vous ne le regretterez pas !

Vous l’avez compris, on a passé un week-end extra. Une chambre avec vue sur les canards et un grand lit, ça ne s’oublie pas !
Un diner somptueux et tranquille (les tables sont espacées de 3 mètres). Un petit déjeuner copieux, avec les céréales bio et les jus de fruits frais je vous prie. Un spa (Caudalie) DIVIN, massés des pieds à la tête et même dépoilée du sourcil en ce qui me concerne pendant le soin du visage (une grande première).
Et enfin, après un déjeuner au café des artistes, où seul le café (cramé) était mauvais, on est parti… zen, détendus, heureux, comme deux amoureux.

L’aventure s’est achevée au château de Versailles, où l’on a fait une visite express mais très sympa même qu’ on s’est perdu dans le jardin… (c’est ma faute, j’ai confondu le logo petite voiture pour faire le tour du parc avec le logo parking… hum)

Ah et sinon, oui les enfants nous manquent beaucoup beaucoup.
Si si vraiment.
J’insiste. Vivement vendredi.

72 commentaires

Les vacances des enfants

Ah les vacances des enfants… comment vous dire… une fois je vous avais raconté à quel point c’était hyper dur (souvenez-vous c’était là…)

Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire un dessin, juste un cours de conjugaison. Conjuguez moi les verbes suivants :

AVANT : Gérer, organiser, surveiller, réconforter, nourrir, punir, agir, ordonner, résister…

PENDANT : Glander, dormir, flâner, s’ennuyer, boire, manger à pas d’heures, zoner, coller (stickers et photos), ranger tranquillement, flirter…

Pas facile tous les jours hein !

Non vraiment, dimanche : impossible de se mettre d’accord sur le film à aller voir !! Quel gâchis…

Heureusement que je bossais hier et aujourd’hui ! J’aurai presque fini par m’ennuyer ! C’eût été dommage !

Oui je sais c’est court pour une fois, mais je termine sur une touche bien cucu comme j’aime pas : bon anniversaire à l’homme !

Ah et si, les enfants vont à priori bien (on ne leur téléphone pas, faudrait pas qu’ils se rendent compte qu’on n’est pas avec eux !!), mes parents sont… contents, heureux, crevés, épanouis tout ça.

55 commentaires

Le Roi Lion au théâtre Mogador

Le Roi Lion Cercle de la Vie

Le Cercle de La Vie (Le Roi Lion)

Il y a des invitations qui ne se refusent pas, qui ne se négocient même pas. Des invitations, tu les reçois dans ta boite mail, comme ça, par le bon vieux (mais alors très bon) hasard, eh ba tu y réponds direct oui, sans réfléchir. T’attends pas 1 ou 2 jours pour faire genre t’es débordée et quasi intouchable.

Non, t’assumes juste que ça fait 2 ans que tu meures d’envie d’aller voir le Roi Lion et que comme ça coute un bras, un rein et un service de babysitter, tu t’es abstenu jusque là.

Vous l’avez compris. J’ai eu cette chance d’aller assister à la représentation spéciale pour « le millionième spectateur » mercredi 20 janvier dernier. Avec l’homme. En plus. Homme qui a abandonné lâchement ses dossiers pour être à l’heure au théâtre et découvrir avec moi les 2 places que l’on nous avait réservé. Juste devant. Là oui. Devant, à ma droite le chef d’orchestre (et son orchestre en dessous de la scène) et à ma gauche l’homme. C’est tout. Le pied total. On a pensé au début qu’on serait pas si bien vu qu’il fallait lever un peu la tête… tu parles ! On était juste aux premières loges, avec l’impression qu’on faisait le spectacle pour nous. Bref.

Alors notre avis… bon, comment dire … sachant que l’on déteste les comédies musicales, que l’on déteste les chorégraphies de Kamel Ouali (là on doit pas être les seuls), que l’on n’est pas patients et j’irai même jusqu’à avouer que l’on est très exigeants et très chiants… donc ce que l’on a pensé du Roi Lion…

Bluffant

Spectaculaire

Éblouissant

Prenant dès la 1ere seconde

Époustouflant

Beau

Parfait

Z’avez pigé ?

Rafiki joué admirablement par Zama Magadulela

Très sincèrement, on était scotché. A la seconde où cette femme fabuleuse jouant le rôle de Rafiki a ouvert la bouche, on était dedans. Le 1er tableau est énorme, des animaux débarquent sur scène en arrivant par les allées de la salle. J’ai pu dire à l’homme :

ne te retourne pas, il y a un éléphant qui arrive juste derrière toi ! »

Les costumes, bon sang !!! Les maquillages, les accessoires, la scène qui bouge, les décors… tout, tout est parfait.

La musique, les voix. Quels talents bordel !

Voila, même si vous n’avez pas trop de sous pour des loisirs, dit superflus, ne faites pas comme nous, n’attendez plus, allez-y, faites vous ce cadeau, c’est vraiment un spectacle à ne pas manquer. Si je pouvais je vous offrirai des places, tiens m’en va aller demander, on sait jamais d’ailleurs.

3h (entracte comprise), vous ne les verrez pas passer.

Ah et je vous ai pas dit : c’est drôle aussi !

Concernant les enfants, il y en avait quelques uns, les plus petits avaient je pense 4 ou 5 ans. Je pense que c’est tout de même un peu juste, la mienne aurait posé des questions sans arrêt… à mon sens, à partir de 7 ou 8 ans, cela doit être jouable de les emmener !

Merci à l’équipe de Stage Entertainment. Vraiment. Merci.

Simba Le Roi Lion

Simba (Le Roi Lion)

41 commentaires

La Vraie Bonne Idée de cadeau pour l'homme

J’en avais déjà un peu parlé ici je crois, mais c’était au tout début de ce blog alors…
m’en voulez pas si je me répète pour celles qui me lisent depuis des siècles.

En cette période stressante et frustrante gaie et joyeuse d’avant Noël, il est de mon devoir de vous rappeler à vous mamans, en tout cas à celles qui ont « la chance » (?) d’être dotées d’un Homme, qu’il est de bon ton, bien vu tout ça, d’offrir au dit « homme » (mari, concubin, pacsé ou simple colocataire) un CADEAU.

Aie.

Oui, voila, je savais bien qu’il était de mon devoir de vous le rappeler, bande de femmes indignes (en plus d’être des mamans pas parfaites – j’vous jure).

Alors, comme je suis super méga giga sympathoche, je vais vous en donner une d’idée, qu’elle a drôlement bien fonctionné pour moi.

Tatin

Non pas la tarte !!! quoi que :o)

J’ai offert à l’homme pour son avant dernier anniversaire des…
COURS DE CUISINE

Alors, oui, hein, je me suis ruinée. Mais bon sang ce que je ne regrette pas !
ROI vous connaissez ? Retour sur Investissement quoi !
Tip top le ROI.

L’homme a adoré. Il a passé (en juin 2008) une journée chez Ducasse à apprendre toutes les bases en pâtisserie et je vous raconte pas comment depuis : je n’en fiche plus une le week-end en ce qui concerne les desserts !
Alors, ok, vous allez me dire ce n’est que le dessert dont il s’occupe… oui et non.
J’avoue, en semaine, c’est souvent bibi qui se colle aux diners mais sincèrement, je dois bien reconnaitre que depuis ces cours : il se met hyper facilement à la cuisine et notamment lorsqu’on reçoit. Là, je ne fais quasiment plus rien à part mettre les pieds sous la table.
Et ça, ça : c’est BON. Trèèèèèèèèèèèèèèèèès bon.

Eh sinon, euh… mes cuisses elles ont moyennement apprécié son nouvel amour pour la pâtisserie, elles, par contre.

On ne peut pas contenter tout le monde.

Donc, régulièrement, désormais, j’offre à mon cuisinier d’amour des petits outils pour qu’ils ne perdent pas la main hein (ça serait bien dommage) et pour l’encourager à continuer dans ce beau droit chemin (voila voila).

Le dernier en date : des petits accessoires Brabantia (pour aller avec nos deux poubelles 😛 )

Les outils du parfait cuisinier par Brabantia !

Les outils du parfait cuisinier par Brabantia !

Ah cette année, il veut une PS3. Là suis pas sûre que je m’y retrouve côté ROI… ?
Je pensais plutôt surfer sur la vague des cours qui entrainent de très bons dommages collatéraux… je pensais à des cours de massage !!

Ba ouais, pas folle la e-za, elle perd pas le nord !

Et chez vous ? L’homme cuisine ? Vous allez lui offrir quoi cette année ?

68 commentaires

Le bureau buissonnière

Vendredi matin
7h30 : « Choupie réveille toi ma puce, tu vas à l’école aujourd’hui… »
8h15 :  « Maman pourquoi t’es pas habillée encore, tu vas pas au travail ? »
siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii oh mais siiiiiiiiiiiiiiiiiii bien sûr ma chérie, mais… euh… plus tard (lundi quoi ! oups)
« Papaaaaaaaaaaaaa c’est toi qui m’emmène à l’école ? Mais pourquoi t’as pas mis ton costume aujourd’hui »
ahhhhhhhh ba oui tiens…… oh c’est un truc qu’on appelle « friday wear », on s’habille comme si on n’allait pas au travail…

Ah ba tiens d’ailleurs, ce vendredi, en effet, on n’y est pas allé au travail !
Hi hi
Oups
On a fait le bureau buissonnière.

Oh #&%*b de #&% de z&#f que c’est bon.
QUE ÇA FAIT DU BIEN.

Mazette ! J’avais presque oublié à quoi ressemblait une salle de cinéma !
ah… vous non plus vous ne vous souvenez plus…
Attendez, je vous aide :
Des sièges rouges, alignés face à un écran géant où est diffusé un film…
Siiiiiiiiiiiii
Ce qu’on y fait ? Ba on regarde le film. Bon, on peut aussi se bécoter comme deux jeunes amoureux vierges de tout enfant en bas âge.
Et puis on peut manger du popcorn, s’empiffrer de bonbons.
Et tout ça, sans devoir mettre la pause pour aller reborder l’un, moucher l’autre et relire une cinquantième histoire aux deux.
Voila.
[soupirs]

Oh #&%*b de #&% de z&#f que c’est bon.
Ah oui, je l’ai déjà dit. (j’ai fait un copier coller)

Guillaume, mon homme, ah non me dit-on !

Guillaume, mon homme, ah non me dit-on !

Et sinon, accessoirement, on a vu « L’affaire Farewell » avec Emir Kusturica et Guillaume Canet (quand tu veux où tu veux d’ailleurs, Guillaume, si tu me lis !)
Oui, je sais, ça fait longtemps que c’est sorti. Merci, on a remarqué, vu qu’on s’est retrouvé dans la salle la plus petite du ciné. MAIS JE M’EN FICHE NA !

C’était super, j’ai vraiment trouvé ça top : un scénario passionnant pour une férue d’histoire comme moi, une réalisation impeccable (à mon goût hein), des acteurs super, de l’humour, des sentiments et puis cette sensation de comprendre l’histoire, de découvrir les coulisses d’un des moments clés de l’histoire mondiale.  J’ai aussi adoré entendre parler russe (langue que j’ai « apprise » en seconde, deux années de suite d’ailleurs, redoublement oblige). Bref un excellent film.

Je ne m’étalerai pas sur le spa (Harnn) que l’on a trouvé un peu décevant (bruyant, musique d’ambiance kitsch, massage presque douloureux) … faut dire et répéter : on est très exigeants ! Par contre, on a trouvé un resto japonais génial par pur hasard, pour les parisiennes donc, c’est cadeau :

Issé (Tempora & Tapas), 45 rue Richelieu 2e

Voila, après vous avoir bien dégoutées, je ne peux que vous rappeler l’effet extrêmement bénéfique de se consacrer régulièrement une journée tranquille à deux. Il en va de notre santé mentale ! Ne serait-ce qu’un petit resto et un ciné car non, vous n’êtes pas obligés de vous mettre à découvert dès la mi novembre pour faire aussi un spa… (sans commentaire)

Bonne semaine, ici ça va bien du coup, très bien même, le week-end a été calme et serein, on a même mieux supporté la CHOUINEUSE !

46 commentaires

TROP DUR le week-end de parents sans enfant

Un week-end très difficile

Un week-end très difficile

oh la la, vendredi soir, en pensant déjà au billet que j’écrirai en début de semaine pour vous raconter mon week-end sans enfant, je me marrais d’avance !
Je me disais, ahhhhhhhh je vais pouvoir me lâcher, les rendre jalouses, les faire bisquer un peu !
Ba si !

Mais une fois le week-end passé
pffffffff
nan, je ne peux pas
Non pas que je ne peux pas prendre le droit de vous faire bisquer
Non !
C’est juste que je ne peux pas vous rendre jalouse avec ce type de choses :

2 grasses matinées : attends !!! Trop dur, non seulement, tu t’y habitues, mais en plus, on ne dit pas « plus tu dors, plus tu as envie de dormir ? ». Si, on le dit. Et c’est vrai, au moins vous, vous vous êtes levées tôt, parfois même à l’aube pour vous occuper de bébé chéri, et du coup, vous avez la patate dès 6h !
Pffffffffff Alors que nous, pauvres parents sans enfant, on est péniblement sortis du lit à 10h30, tout mous, encore tout groggy par la nuit trop calme !
Non, vous ne ratez rien.
Vraiment.

2 petits déj pris à l’heure du déjeuner, un déjeuner sauté et un autre pris à l’heure du gouter… ce décalage à nos âges, c’est pas bon, ça bouleverse tout le système digestive qui vient ensuite bouleverser l’horloge interne… c’est pas bon, nan nan nan.

des snacks et des restos… outre le fait que ça coute un rein, tout ceci n’est pas sain. Même si, on a pris le soin de manger des fruits (à la Vie en fruit – que je recommande toujours d’ailleurs), des restos, encore des restos, tout ça c’est lourd et parfois pas très équilibré.
Et je ne parle pas du chocolat que je m’empiffre comme tous les soirs devant la TV, mais cette fois, jusqu’à pas d’heure !!! (rapport aux grasses matinées… citées ci-dessus)

2 séances de ciné : mais non, c’est pas bon non plus ! Attendez : et les yeux alors ? hein ! Trop d’écran, d’émotion tout ça ! Surtout quand on voit « Very Bad Trip« , tellement drôle qu’on se ferait pipi dessus.
Et puis hyper dangereux ! Pourquoi ? Mais parce qu’on a doublé nos risques d’être contaminés par un vilain virus : pour Harry Potter 6 la salle était pleine !
A tout les coups on a chopé un truc (en plus du torticolis pendant les 2h30 du film !)

Je ne parle pas des marches à pieds usantes main dans la main dans Paris (ce que c’est cucul alors !) pour trouver des soit disant jolis nouveaux meubles pour notre soit disant nid douillet.
Rien qu’en parler, ça me rend malade !

Non vraiment c’est pas une vie ça.
Vaut mieux avoir les enfants, se lever tôt, manger à heures fixes de la bouffe saine et équilibrée, faire une petite sieste, aller au parc et se coucher à 21h30.
Vraiment.

Et pour ceux qui ne seraient pas convaincus (et là je me demande qui ne l’est pas encore !), je vous le dis :
le week-end passe même encore plus vite !
Alors, ça, si c’est pas l’argument de choc…

70 commentaires

MSF (Maman sans enfant) J 1

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

pardon chut……… l’homme dort encore

2 ans et quelques mois que cela ne m’était pas arrivé !

Quoi ? ah ah ah !! Siiiiiiiiiiiiii

Une GRASSE MATINÉE

bordel ce que c’est bon !

Petit chou est parti hier à 10h30, j’ai à peine eu le temps de le serrer dans mes bras, car le train allait partir… et vous savez quoi ?? J’AI MÊME PAS PLEURE (devant lui)

Trop forte hein ?!!

Une fois le train parti, l’homme et moi nous nous sommes regardés sur le quai et … on a hurlé « vive la liberté »… on s’est dit « on fait quoi ? »

C’te bonne blague ! c’est pas tous les jours que ça nous arrive ça !

Alors, on a commencé par aller les faire les soldes pour monsieur qui ne les avait pas encore faite (ah les mecs… ça rale que ça n’a rien à se mettre mais ça ne profite même pas des soldes pour faire le ravitaillement !), donc direction le Printemps Homme ! Puis Citadium juste derrière et évidement, comme il était déjà l’heure de gouter… direction Ladurée ! Ah ba oui, fallait bien noyer notre faim chagrin ! J’ai demandé 10 macarons, le vendeur m’informe que je peux en avoir 12 pour le même prix ! Ah ba ça, si c’est pas de la bonne nouvelle !! Donc c’est pas de refus !

En fin de journée, direction le ciné (endroit que nous avons déserté depuis… trop si longtemps) pour voir : « Jeux de pouvoir« . Sympa au niveau de la réalisation et du jeu des acteurs, mais un peu compliqué pour bien saisir l’histoire complètement (oui je sais je suis blonde, mais l’homme – blond – n’a pas tout pigé non plus !).

Voila, ce soir, on va sans doute tenter le feu d’artifice de Paris… avec les millions d’autres personnes !

35 commentaires