Avec deux enfants - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Avec deux enfants

Quand le 11 ans fait du shopping

On m’a demandé récemment quelques billets « mode » pour nos préados / ados, je profite donc de l’opportunité offerte récemment par Okaidi pour vous faire un petit zoom sur les goûts du P’tit définitivement Grand mais pas encore assez pour ne plus aller chez Okaidi ! Youpi.

Parce qu’ils taillent jusqu’au 14 ans. Et parce que les prix sont vraiment minis notamment grâce aux fréquentes périodes de promotion.

En ce moment et jusqu’au 16 avril, il y a donc jusqu’à 50% de remise sur BEAUCOUP de pièces bébé, fille, garçon, accessoires…

Ce sont les Happy Okaidi !

Et mon P’tit chanceux a pu choisir mercredi dernier ce qu’il voulait en magasin.

Vous allez voir à quel point c’est TRÈS coloré… AH AH AH  #preado, on avait déjà abordé ce point pour la puce, ça se confirme avec le P’tit. Le gris c’est la vie.

On a pris :

Un jean : ici il n’aime pas les coupes slim donc j’ai pris une coupe »normale », en 10 ans seulement (il mesure 1m38) et c’est parfait. Un peu large par contre, on a resserré au max la taille, mais il est encore très à l’aise.

Avec, il porte un sweat… ba gris ! Mais avec des inscriptions « en relief » trop stylé (qu’il dit)

On a également acheté aussi le sweat « avion » en sequin magique…un coup blanc, un coup noir, tout ça sur fond… gris pardi.

Et ce sweat avec un col super original je l’adore franchement et le P’tit l’a choisi parce que les poches devant se rejoignent et ça, c’est le truc le plus « ouf » du moment. Cherchez pas.

 

Enfin ce petit Tshirt manches courtes, car un jour le soleil viendra, col mao, gris oui… étonnant tiens. Mais canon.

Depuis des années je suis fidèle à la marque (non exclusivement évidemment, vous savez que j’aime aussi beaucoup piocher chez Monoprix également à chaque période de promo/solde et je prends régulièrement une malle Little Cigogne pour le P’tit aussi), je n’ai jamais rien eu à redire de la qualité Okaidi, j’ai même revendu d’occasion des t-shirts pourtant largement portés et lavés, mais qui n’avaient pas bougé. Enfin, j’ai un petit magasin Okaidi à côté de chez nous, je préfère désormais me déplacer maintenant qu’ils sont plus grands et qu’ils ont donc à mon sens, le droit de choisir, toucher (le coup des poches par exemple !).

Voilà pour la sélection de mon collégien de bientôt 11 ans.

Et aux pieds ? On porte quoi ?

Je vous montre vite, il a choisi cette paire chez FootWay de la marque Hummel. Je l’attends sous peu.

 

Billet en collaboration avec la marque (produits offerts)

1 commentaire

Sonnez les (ma) teen

C’est officiel, nous avons une adolescente à la maison.

Ma toute petite puce, née avant hier (47 cm, 2kg800), vient d’entrer dans le monde des « teen ». Celui dont on ne sort pas indemne, notamment au niveau des hanches et des cicatrices de boutons. Ce pont entre l’enfance innocente et la maturité (hum, on lui dira la vérité un peu plus tard si vous en êtes d’accord)

Elle a moyennement apprécié le nouveau surnom « teen teen » que je lui ai trouvé ce matin du 14 janvier… étonnant, j’étais pourtant fort inspirée, mais le P’tit Grand son sauveur, m’a indiqué que cela faisait Tintin en français et que donc, non, définitivement, ce n’était pas possible, puisqu’elle n’avait aucun point commun avec cet aventurier. Même pas le chien.

Mon ado. J’ai le droit maintenant. De dire mon ado me casse les pieds. Oups pardon. Mon ado chérie d’amour.

L’adolescence… mouais, nous ça fait déjà une bonne grosse année qu’elle a vraiment démarré. Précoce ? Je ne sais pas, j’ai bien l’impression que, chez les demoiselles en tout cas, dès 12 ans, le comportement change. Le physique aussi. D’étrangères symptômes apparaissent : les yeux se lèvent, les lèvres se plient et s’avancent en même temps, je ne sais comment vous le décrire précisément, mais, cela se termine par un… souffle. Il faut que j’enquête pour vérifier qu’il n’y a rien de grave. En parallèle, les parents deviennent relous un jour sur deux. Le petit frère valse aussi. Avec les portes.

Alors, je me souviens. À quel point c’est difficile de grandir. Et je tiens bon. Mais c’est aussi difficile de la voir grandir. Non pas que je ne suis pas contente, je ne vis pas dans le passé. Non au contraire, car comme je le dis souvent : je suis là pour l’accompagner jusqu’à l’âge adulte, pas pour la garder rien qu’à moi (même si j’en meurs d’envie). Non, c’est vraiment difficile. Au quotidien. Les transformations, je m’y attendais. Mais à ce point… non. Clairement pas.

Et quand une maman d’une plus grande jeune fille de 16 ans me dit, ah non, mais là c’est RIEN, elle n’a que 12/13 ans… Je me bouche les oreilles et je m’enfuis. NE ME DITES RIEN. Oui, je fais l’autruche. Cela me va très bien au teint (à moins que cela soit ma nouvelle habitude de démaquillage à l’huile)

En attendant, pour ses 13 ans, notre adolescente a eu de chouettes cadeaux de son âge. Des fringues (essentiellement des sweats achetés chez H&M – oh secours pardonnez-moi, et sur la Redoute… une paire de Stan Smith … de la déco pour sa chambre … et puis j’ai ajouté un livre que j’avais tant aimé à son âge (Le mystère de la chambre jaune)

Encore joyeux anniversaire ma puce. Je sais que tu me lis, alors, je l’écris en plus de te le dire le plus souvent possible : je t’aime de tout mon coeur et… JE TE LÂCHERAI PAS ! (rire diabolique)

7 commentaires

Coup de coeur de Noël

Petit billet rapide (mais j’espère efficace) avec mes coups de coeur du moment qui ferait certainement des heureux chez nos grands enfants/préados (disons 10 ans)

Histoire de vous aider un peu si vous séchez niveau idées cadeaux de Noël.

Le P’tit Grand demandant 3 boites LEGO, j’ai donc cherché un peu pour compléter (les grands parents demandant aussi bien sûr des idées cadeaux)

Voici ce que j’ai trouvé en cherchant un peu ces dernières semaines (et je ne vous dis pas ce qu’il aura en cadeau sous le sapin puisqu’il peut lire ce billet), je vous indique en vrac mes vrais coups de coeur et en effet dedans il se peut que se cache un de ses cadeaux surprises.

Poppik : des posters à compléter en stickers. C’est absolument génial. Pas cher à mon goût (15 euros environ) Dès 3 ans par ailleurs.

Le modèle « jeu vidéo » pourrait bien plaire à nos préados garçons.

 

Mais j’aime aussi beaucoup la CARTE DU MONDE

La lampe torche à construire (KOAKOA) – 29 € – Dès 8 ans.

Oui parce qu’on le sait, dans l’équipement d’un préado modèle garçon (pardon pour le cliché m’enfin…), il y a : une lampe torche, voir une lampe frontale… Un chronomètre et un Opinel à bout rond.

Je vous avais déjà parlé de cette marque, j’avais reçu il y a déjà quelques … années (Y a plus d’saison Germaine), la sonnette à construire. Gros succès puisqu’il l’a toujours.

Donc cette fois, je craque pour cette lampe à monter.

 

On monte en prix et en technologie, mais petit craquage pour la montre Garmin Vivofit  junior 2. Elle est en promo en ce moment sur Amazon (80 euros au lieu de 100 euros)

Beau cadeau pour nos sportifs en herbe. Ici il rêve de courir quelques courses « enfants » l’an prochain, donc idéal pour démarrer des entrainements tout en restant « enfant » avec le modèle Captain America.

On retourne au bon vieux papier ? Parce qu’offrir un abonnement c’est une bonne idée aussi.

Trois « magazines » à vous recommander. Le 1er est bien connu, puis deux nouveautés.

Science et Vie Junior (5€)

CAP COLOR  9€ : tout nouveau, il propose des jeux à faire à plusieurs dès 7 ans. On notera l’impression par un imprimeur IMPRIM’VERT ayant le logo PEFC et le fait que le mag n’est pas plastifié ! Il est disponible en point presse et dans les magasins spécialisés (maison de la presse/Pressmag).

 

 

 

 

 

Preum’s magazine (4,5 €) dès 6 ans jusqu’à 10 ans (en gros pour le primaire)

On en a reçu un exemplaire. Je le note ici mais mon 10,5 ans a trouvé ça un peu « bébé » pour lui… de mon côté, je comprends son point par contre, sincèrement, le mag est super quali. Un bon complément de choix avec le bien connu Astrapi. (toujours une excellente idée cet abonnement)

 

Comme à l’habitude, je vous laisse compléter par vos idées cadeaux (on vise 10 ans)

3 commentaires

Pourquoi faut-il aller voir Coco ?

Coco : le petit dernier de Disney est sorti en salle mercredi. Nous l’avons vu en avant-première au Grand Rex avec les enfants et notre hôte. Je vous en parle aujourd’hui au cas où vous hésiteriez à le voir.

En gros, n’hésitez pas ! Les extraits me tentaient, mais comme toujours, on ne sait jamais vraiment si l’essai sera concluant. Or, j’ai très vite accroché et évidemment, les enfants aussi. Pas étonnant quand on connait l’équipe derrière : celle de Vice et Versa et Toy Story 3 (personnellement parmi mes best)

Pas facile pour notre hôte du Guatemala de suivre le dessin animé en français, mais l’action se passant au Mexique, on entend tout de même à plusieurs reprises quelques mots en espagnol, de plus l’univers musical et visuel lui a semblé extrêmement familier. C’est vrai que ce film est un saut dans un monde coloré, musical, gai malgré le thème tournant autour des défunts à savoir « El dia de Los Muertos », le jour des Morts, fête traditionnelle religieuse de la culture mexicaine.

 

L’histoire de Coco :

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon, mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel… »

J’ai sincèrement beaucoup aimé, évidemment, les personnages sont attachants, en priorité Miguel et sans tout dévoiler celui qui va l’aider dans son aventure au Pays des Morts. Mention spéciale au chien hilarant qui ne quitte pas Miguel.

Je vous rassure vraiment, ce monde est abordé hyper joyeusement, n’ayez aucune crainte pour les plus sensibles de vos enfants. Les personnages « morts » sont hyper drôles et certes, il y a un ou deux moments très touchy mais cela passe vraiment bien. Choc d’émotion pour ma part, à la fin, où je n’ai pas pu retenir mes larmes… et là je rappelle que Coco a été fabriqué par Monsieur Toy Story 3 (Lee Unkrich), qui, film d’animation qui me fait chialer également à chaque visionnage à la fin…

On ressort de là reboostés, on a envie de serrer fort sa famille dans les bras, de passer au cimetière saluer gaiement sa famille décédée. On réalise à quel point, oui, un secret de famille peut perturber débilement les relations familiales et c’est bien ballot si en plus tout part d’un malentendu.

J’ai aimé l’ambiance, la musique, les couleurs, l’humour, le monde des « Morts » est extrêmement bien travaillé ainsi que la représentation du passage (le pont) pour « Le jour des Morts » entre les deux mondes parallèles. C’est drôle et touchant.

A voir à mon avis à partir de 8 ans.

 

 

12 commentaires

Idées cadeaux pour une (pré)ado

Bientôt Noël (merci eza quel scoop)

Les enfants font leurs listes au Père Noël, aux parents, qu’importe. Les ados… aussi certes mais il faut dire que, très souvent, leurs « besoins » (vitaux), pardon leur souhait en matière de cadeaux, se résument en un point unique : un iPhone. Eventuellement « des fringues ».

Oui des vêtements, c’est évident… MAIS LESQUELS. Attention à ne pas nous tromper au risque de passer pour des has been et d’entrainer déception et autres « nan mais j’vais pas mettre ça attends » de l’ado concerné (fort aimable au demeurant) ajoutant « non mais merci hein ».

J’ai donc demandé à mon specimen féminin de bientôt 13 ans de m’aider à constituer cette petite liste à idées cadeaux pour (pré)ado.

Un iPhone. On a bien compris oui. D’occasion, ça passe encore, qu’on se rassure.

Des sweats. Mais pas n’importe lequels malheureux ! Les marques à prendre sont : CHAMPION, THRASHER (avec des flammes). De ce que j’ai compris, c’est surtout ce qui est écrit dessus qui compte.

Des baskets… Alors, les Adidas semblent encore avoir la côte MAIS il semblerait, surtout pour les garçons, que la mode soit aux « grosses » basket (Nike) notamment blanches !

Des objets de déco pour les filles : bougie ananas, lightbox, étoile LED à poser….

Vivabox a aussi sorti une box 100% Fun qui a pourrait convenir à mon avis à des adolescents en demande de sensations fortes, c’est ici.

J’ajoute de mon côté le kit Sentosphère « Objectif Chimie » qui ici a été reçu en cadeau dernièrement (merci mamie) et qui a eu un succès fou.

Pour ceux qui ont de l’humour (oh wait…)(bon on tente), je vous conseille ce « livre/carnet » : Range ta chambre (aux Editions First) d’Astrid EULALIE et Virginy L.SAM.

Je l’ai trouvé vraiment drôle, plutôt très fichu. Adapté à nos ados… Et je ne peux pas parler de « ranger sa chambre » sans penser à Guillaume Aldebert

Un cahier très graphique, aux couleurs rock et rebelle, rempli de conseils pour apprendre aux ados à ranger leur chambre et à prendre soin de leurs affaires : des trucs et astuces (réparer un vêtement, cirer ses chaussures…), des DIY (repeindre un meuble), des défis minutes et des pages à remplir (to do list, des planning, des tests, des objectifs à se fixer)… Le tout avec un ton décalé et humoristique, totalement adapté aux ados  »

 

Egalement sa dernière commande La Redoute qui peut vous donner des idées (je rappelle qu’avec Capital Koala vous récupérez en moyenne 5% des sommes dépensées sur ce site…)

Le pull rond à grosse maille

Le jean skinny gris foncé

Le sweat à capuche (simple mais efficace)Jean SUPER Skinny (on n’arrête plus le progrès)

 

Enfin, parce que bon, nous aussi les parents, on a besoin de cadeau quand on a des ados, je vous SUR recommande ce livre tellement hillarant car tellement juste (mon ado a gloussé parfois, râlé à d’autres pages, se sentant viser AH AH AH AH)

Le guide de survie avec un ado de Violette Joffre (en fait c’est Violette du mirifique et historique blog Sois belle et parle)

Je vous propose d’ailleurs d’aller consulter sa propre liste d’idées cadeaux pour ado, afin de compléter la mienne. Enfin, n’hésitez pas à compléter en commentaire, cela aidera nombre de vos collègues parents… merci pour eux (pour nous)

10 commentaires

Vivaling : l'anglais à la maison

Arrêtez tout ! J’ai trouvé La méthode d’apprentissage de l’anglais pour les enfants (dès 3 ans) ! Des années que je cherche, j’ai ENFIN trouvé ! (code promo en bas de l’article)

Vous savez qu’on est un tantinet obsédé ici par la question de l’anglais. Pour celles qui me suivent depuis longtemps, vous savez également qu’on a, hélas, commencé trop tard à s’en préoccuper et surtout que l’on a essayé beaucoup de méthodes, outils, supports... avec quelques succès certes, mais pas pérennes.

* Les cours collectifs, type Les Petits Bilingues (échec), on a aussi tenté l’an dernier un cours d’essai chez Helen Doron que je trouvais pourtant sérieux, mais non, la 11,5 ans à l’époque n’a pas aimé le côté trop ludique (étonnement) et collectif (no comment…).

* La baby-sitter anglophone ne parlant pas vraiment français, le mercredi à domicile (pas mal, mais pas assez, car la jeune fille ne donnait pas en fait de cours, elle était plutôt là pour les surveiller…)

* Le séjour linguistique en immersion totale (parfait, mais coûte deux reins et donc, on n’en a plus de dispo)

* Les dessins animés/fils en VO sans sous-titrage (on a toujours cédé et mis les sous-titres en français, du coup, désormais, c’est trop tard, mais si vous vous pouvez encore : dégagez les sous-titres dès le 1er âge, de toute façon, ils ne savent pas lire)

* Les applis… j’ai oublié les noms, rien ne m’a marqué, rien n’a vraiment fonctionné.

Et voilà que Vivaling me tombe dessus. Alors, transparence totale oblige (toujours ici), comment ai-je découvert Vivaling ? Eh bien parce qu’ils ont contacté Com&Kids (notre agence de communication pour des marques cherchant à cibler les familles, à Roxane Rose et moi) un peu avant l’été. Conscience professionnelle oblige, pour leur faire une recommandation, nous avons étudié de près le concept, les valeurs et les méthodes utilisées. Il est devenu rapidement évidemment que quoi qu’il arriverait de ce prospect, j’allais de mon côté le tester et plutôt deux fois qu’une. Il me paraissait en effet clair qu’il s’agissait là d’une excellente idée pour faire parler les enfants en anglais, régulièrement, mais sans contrainte.

J’ai testé à la rentrée. Chacun son cours (de 25 min, la durée semble-t’il « idéale » pour leurs âges et niveaux) et chacun son « coach natif ».

 

Le principe est simple. On télécharge l’application Vivaling (ou pas, car cela peut aussi se faire via une adresse web qu’on vous communique quelques heures avant le cours), on attend l’heure de rendez-vous et hop, on se connecte. « En face » de nous : une coach native (qui a un diplôme lié à l’enseignement, plusieurs années d’expérience et une spécialisation liée à l’enfance). Le cours démarre immédiatement. Ce que j’ai particulièrement adoré c’est ce rythme ! Pas le temps d’être intimidé. Ma puce qui était un peu inquiète s’est immédiatement vu bombarder de questions, de sourire, de gestes et de rire. La coach l’a mise immédiatement en confiance. Après 2 minutes de présentation, elle a partagé son écran avec ma fille. Dessus, un PowerPoint préparé en amont avec ses passions (que j’avais indiqué dans la fiche de présentation de la 12,5 ans), à savoir le Hip Hop et les nouvelles technologies. J’ai quitté la pièce ensuite, mais j’entendais un peu. L’ado riait, parlait un peu, semblait plutôt bien comprendre. J’entendais rire, elle a aussi visualisé une vidéo de danse et échangé ensuite avec la coach sur le contenu, elle donnait son avis, lui posait plein de questions et la nourrissait en vocabulaire.

Après le cours, les parents reçoivent par email un « compte-rendu » de séance rédigé par la coach. Ce qui a été fait, les remarques de la coach sur le comportement de l’élève, son niveau, etc. Il donne aussi un petit devoir à faire (ici : « chercher une photo de notre famille pour en parler au prochain cours » et « regarder une vidéo de danse… »). Nous avons aussi un lien vers la vidéo du cours ! C’est très pratique et encore une fois très complet.

Ça se voit que j’ai adoré ?

Oui, mais l’ado donc ?

Eh bien elle a terminé et a débarqué immédiatement dans le salon en demandant d’autres cours, car c’était génial.

Ensuite, le p’tit grand (niveau « grand débutant » car en 6e depuis peu et avec quelques bases du primaire + le voyage linguistique de l’été 2016). Là encore, une appréhension avant le lancement de la vidéo live et puis… La coach apparaît, son sourire là encore, les « amazing » et autre « wonderful »… l’enfant est mis en confiance. C’est une copine finalement en face. Là aussi, PowerPoint, ils ont parlé de boxe, j’ai retrouvé mon fils debout devant l’iPad en train de mimer une position de boxe. Puis je l’ai aperçu montrer une construction en légo… Bref… les sujets proposés étaient leur quotidien. Quoi demander de plus pour engager facilement une relation et une conversation ?

Le p’tit grand a eu plus de mal, je pense, dans la compréhension, mais là encore la coach ne laisse rien paraître, elle reformule, aide avec des gestes, cherche sur google en direct des images pour montrer ce qu’elle dit… C’est interactif, personnalisé à 100%, c’est joyeux, vivant. Très anglophone dans les valeurs : on félicite, on encourage, on gratifie, on est HEUREUX de parler.

Bref, j’étais totalement bluffée. Le P’tit Grand a aussi réclamé de poursuivre.

C’est parti pour nous donc. J’ai choisi de prendre une forfait de cours, plutôt que de payer au coup par coup afin. Une fois le compte crédité, on prend rendez-vous avec son coach, en fonction des plannings. Pas d’horaire ni de jour fixe. On peut annuler 24h avant sans frais. C’est SOUPLE, sans engagement, on prend un « cours » quand on veut, avec qui ont veut aussi d’ailleurs (même si j’aime l’idée de la relation qui s’installe avec son coach).

Niveau langue, Vivaling propose aussi des cours d’espagnol, de français et de mandarin. Ma copine Thalie à Paris a testé avec son fils Côme qui apprenait jusqu’à présent le chinois « seul ». Il a déjà beaucoup appris en quelques cours et il adore aussi.

Côté tarif, les 25 min de cours coûtent environ 12 euros.

Sincèrement, je trouve ça vraiment bon marché. Pour avoir vu les tarifs des cours hebdo, en école de langue, qui demande à l’enfant de se déplacer et qui ne rembourse pas si celui-ci est malade ou débordé et manque donc un ou plusieurs cours, Vivaling offre vraiment une souplesse d’utilisation extraordinaire.

Et puis c’est vraiment la 1ere fois que les enfants en redemandent. Je pense qu’ils vont progresser de manière significative à l’oral. Aspect, rappelons-le (?) qui n’est que très peu pratiqué au collège, même si leurs profs sont bons, ce n’est clairement pas ce qu’ils vont travailler le plus. Alors, la grammaire c’est cool, mais ce n’est pas ce qui va réellement être utile pour voyager… Enfin, c’est mon point de vue.

Long billet… j’avoue me laisser un peu emportée par mon enthousiasme. C’est que j’en ai vraiment cherché des méthodes/outils pour les faire aimer l’anglais…

Vivaling avec le code ezabel18, testez sereinement et gratuitement (sans engagement) 1 cours ! 

19 commentaires

Les fournitures… top (office) c'est fait !

Quand le 10 juillet (oui je sais, on est le 17), il ne te reste à trouver qu’un cahier 24*32 à spirales, grands carreaux, 100 pages, c’est que tu as masteurisé les fournitures scolaires (mais que tu es toujours mauvaise en titre de billet de blog)

Bon, par contre, je suis à deux doigts de prendre un cahier de 180 pages et de dégager 80 pages manuellement, parce qu’en ligne en tout cas, pour l’instant, il semble s’agir d’une denrée bien rare ce foutu cahier.

BREF

LES FOURNITURES SCOLAIRES pour le collège

A priori, je n’ai même pas de quoi me glorifier puisqu’un sondage récent affirme d’une très large majorité des parents se débarrassent désormais de cette corvée dès le mois de juillet.

Bravo e-za toujours en avance d’un rayon…

RE BREF

Cette année encore, j’ai tout misé sur Top-Office.

La livraison est offerte par colissimo dès 99 € d’achat (dès 69 € en relais colis). Ici, pour les deux collégiens, j’ai rempli un panier (un carton de 12 kg…) de tout juste 150 €. Attention, la blouse et la calculatrice du p’tit grand ont largement joué dans la balance. Ils ont aussi choisi un agenda chacun. Je vous montre ? Je vous laisse deviner qui a pris quoi ?

 

 

En amont, j’ai fait le tri chez nous, j’ai mixé les deux listes (6e et 5e) pas pratique à la base car classées par matière et j’ai gribouillé MA liste. Cahiers, feuilles simples, copies doubles, petits et grands carreaux. Même le « lutin » est devenu, depuis le temps (coucou maman dino) une banalité absolue pour moi. Ahhhhh je me souviens du premier CP, où j’avais dû chercher sur google ce qu’était un lutin. Enfin un lutin de papeterie hein, sinon je sais merci. Bref, du coup, avec cette organisation, j’ai dû passer 15 minutes sur le site Top Office pour faire ma commande. Rapide et efficace.

Je vous montre ma réserve de petites fournitures… Depuis que j’ai adopté cette boîte, je ne suis plus dérangée par les enfants me réclamant effaceurs, cartouches ou autres surligneurs. Ils se servent.

On ne le voit pas sur cette photo, mais j’ai une collection dingue de tubes de colle en réserve (même si, scoop, ils en mangent moins au collège qu’au primaire où parfois je me demandais réellement comment ils pouvaient en user autant). Experte es colle donc, sachez que j’achète toujours de la « marque » : Uhu (avec les minions dessus à nouveau cette année), mais aussi BIC qui vient de sortir ces colles ECOlutions (sans solvant et fabriqué avec du plastique recyclé), eh oui, je mange bio et je colle écolo moi maintenant. On ne m’arrête plus !

Blague à part, j’ai pu, il y a quelques semaines découvrir les nouveautés de la rentrée en matière de papeterie, grâce à la journée « presse » de l’AIPB (Association des Industriels de la Papeterie et du Bureau). Avant tout, il faut savoir que je suis une dingo des papeteries. Des cahiers neufs, des stylos rangés par couleur, des papiers de tout grammage… Je crois que j’aurai adoré tenir une papeterie en fait.

Je vous fais part de mes petits coups de coeur :

Chez BIC, ce stylo 4 couleurs qu’on pense classique, mais en fait NON ! AH AH (petit blagueur)

En fait, il a 3 couleurs (rouge, bleu et noir)(adieu vert) et le 4e est un crayon à papier HB. Au bout du stylo, une gomme. Honnêtement je trouve ça super malin. Même si du coup, moi j’aurai gardé le vert et enlevé le bleu. Parce que le bleu on l’a souvent via son stylo plume… non ? Bref

J’en avais parlé « en live » sur instastory, j’ai trouvé cet agenda malin Quo Vadis, comme portant définitivement bien son nom. Idéal à mon sens pour les CM2 pour préparer le passage entre « cahiers de texte » de primaire à l’agenda du collège. J’ai vu passer quelques concours sur la blogo pour en gagner, désolée, je n’en ai pas sous la main personnellement. Mais je vous le recommande pour l’avoir feuilleté et en avoir discuté avec un responsable de la marque. Il est très bien pensé (par une maman, enseignante) avec un classement par matière et par jour. Son look fait très « enfant » par contre, donc il n’est clairement pas pour les collégiens. Enfin, ça tombe bien c’est justement plutôt pour les CM1/CM2 (voir même CE2)

Photo de Bulles de Plume

Mention positive aussi pour ces crayons de couleurs Staedtler – la marque de ma gomme blanche quand j’étais petite (souvenirs…), ils sont réellement incassables (j’ai testé) et en bois certifiés PEFC.

POUR LES SACS

Je recommande aussi à nouveau chez Edisac pour équiper cette fois notre nouveau petit collégien… du traditionnel sac à dos eastpack. On a dit adieu à son cartable Tann’s personnalisé qui aura tout de même parfaitement tenu deux ans… et croyez-moi ça m’a fichu la larme à l’oeil. Je n’ai définitivement plus de petits à la maison.

Son choix s’est porté vers le rouge:

 

J’ai eu l’occasion – hélas – de tester le SAV du site Edisac et je n’ai pas été déçue. En deux échanges mail j’ai obtenu les coordonnées du SAV d’Easpack ainsi que le formulaire à remplir pour leur renvoyer le sac à dos de la puce dont la couture de la poignée a lâché quelques jours avant la fin des cours. Le sac a été réparé en une semaine à peine. Cela m’a coûté les frais de port « aller »… bon, je me dis qu’eastpack garantit ses sacs à vie… je repars donc sur cette marque sans m’inquiéter. De toute façon c’est la préférée des collégiens, semble-t-il.

Voilà, concrètement on est parré. Je vais leur faire trier le carton Top-Office fin août à leur retour de vacances, cela les occupera quelques heures. Et vous ? C’est fait ?

Je n’ai plus qu’à trouver une étudiante pour deux fin d’après-midi par semaine, cela a beaucoup manqué cette année, je pense que vous avez compris que ce n’est pas glorieux côté Grande Chérie, du coup, pas question de me louper cette année. Dès septembre, quelqu’un prendra mon relais après la fin de leurs cours pour les aider à travailler/s’organiser. Je vous en reparlerai !

19 commentaires

Les cadeaux d'anniversaire des 10 ans

Comme souvent avec le P’tit Grand, il a fallu redemander plusieurs fois ce qu’il souhaitait. On a fini par entendre : « le commissariat Lego« . Belle-maman a mis une option, j’étais à nouveau sans idée. Et accessoirement sans espoir pour faire du vide dans sa chambre.

Et puis, mon maître constructeur comme j’aime à l’appeler depuis peu, a repéré un tuto sur Youtube pour fabriquer un distributeur de bonbons en Lego. Il avait commencé à répertorier les pièces nécessaires. N’ayant pas tout pour ce projet et une autre idée de construction lui étant venus à l’esprit, on a décidé de passer une commande de pièces détachées Lego. Cette fois, je ne suis pas allée au Lego Store qui mine de rien, n’a pas grand-chose comme pièces détachées. En tout cas, pas assez pour mon P »tit Grand. Il a donc fait lui-même la recherche sur Google et il est tombé sur ce site (que je recommande chaudement, car suite à un souci de livraison – à cause de DHL – j’ai pris contact avec eux via facebook, ils sont tellement adorables et hyper efficaces :  ils m’ont renvoyé le colis en 24h !)

Mais vous me connaissez, je n’allais pas me contenter de cette commande.

Il a reçu également de notre part deux figurines Pop que j’avais shoppé en soldes en janvier chez mon dealer local Mombini (ouais je m’y prends super tôt z’avez vu)(je refrise la perfection, gare !)

Et puis ça

Un lance pompon (vendu sur Apiki.co)

Quand je l’ai vu, j’ai immédiatement su que le P’tit serait fou de joie. Des années qu’il nous tanne pour avoir un lance-pierre ! On en avait trouvé un sur le marché artisanal de Sarlat il y a 2 ans, mais hélas, le truc avait cassé très vite. Cette fois, il est parfait. Mon p’tit grand peut désormais lancer des pompons dans l’appartement. Il m’a confié que c’était son cadeau le plus beau (désolée belle-maman). Mon coeur a fondu.

J’en profite donc pour faire un zoom sur la boutique qui le distribue en France (car le jouet est fabriqué à la main au Québec). Apiki.

Apiki c’est une boutique de dingue. On y trouve des jouets qui aident à grandir, beaux, « différents », venant des 4 coins du monde et ayant chacun une histoire. Ils sont éco-responsables. Si vous cherchez des jouets originaux, beaux, pour des cadeaux ou pour vos propres petits. Vous trouverez de quoi vous faire plaisir, à tous les prix et pour tous les âges (de 0 à 10 ans). Je rajoute qu’actuellement, c’est les soldes (scoop) et que si, comme moi, vous êtes membres Capital Koala (pour récupérer un pourcentage de vos achats et les placer sur les livrets des enfants), cela fonctionne avec la boutique Apiki (jusqu’à 5,5% de remboursement)

GROS COUP DE COEUR

Fin de la parenthèse.

Vous êtes nombreuses à me demander un point « lecture » du désormais 10 ans, suite notamment à une publication instagram d’un livre sur l’univers qui le captive. Je vous prépare ça très vite.

2 commentaires

Il a 10 ans

Voici ce que j’écrivais hier sur instagram :

Joyeux Anniversaire

Il a 10 ans. Mon tout petit a 10 ans. Je suis une maman à enfants à deux chiffres pour toujours.
Je ne vous cache pas que… gloups… je suis heureuse. En amour total pour ce Grand qui n’a jamais cessé de nous étonner. C’est son hyper sensibilité qui me touche le plus. Les chats ne font pas des chiens. Mais c’est aussi sa gentillesse, sa force tranquille, son humour et sa joie de vivre. »

Il a 10 ans et toutes ses dents (ah non en fait)

Il a 10 ans et une mère imparfaite. Celle qui n’a pas fait de cartons d’invitation pour inviter ses copains à sa fête d’anniversaire (vive les SMS). Celle qui n’a pas passé 2 heures en cuisine pour faire un magnifique gâteau avec décor en pâte à sucre. Alors, non, je ne vous parlerai pas du « thème » de son anniversaire, point de photos instagramables, point de déco et autres magnificences que je vois passer sur instagram et sur les beaux blogs de mamans (et qui me culpabilisent)(ah non en fait)

Non, juste 8 potes, ceux de toujours, ceux qui comptent et deux derniers venus se greffer à ce groupe de garçons normaux, heureux, épanouis, qui ont mangé un simple sandwich-chips dans le métro les emmenant fêter les 10 ans de leurs « potos » à la Défense (Chez Team Break)

Mercredi, nous étions 11 en tout capés tels des sorciers, enfermés dans une escape room pendant 60 minutes. Une heure de franche rigolade, de beau bazar, mais aussi d’amitié, d’entre-aide, d’agitations neuronales pour trouver des indices, déchiffrer les énigmes. Il y a eu des cris, des chuuuuuuut (pour entendre la voix de notre aide), des relais, des rires, des déceptions aussi (on a perdu : c’était pourtant le niveau le plus facile). Mais c’était tellement bien !

L’idée m’est venue, car nous avions déjà fait deux escape rooms entre adultes et j’avais adoré. Une amie m’a récemment parlé de scénarios d’escape game conçus pour les enfants chez Team Break. Ils sont sur Paris, mais aussi à Lyon, Lille et Rouen.

Gros succès donc ici. J’en avais parlé sur twitter la veille, je vous le confirme ici aujourd’hui : c’est génial ! Cela change du bowling et autre laser game quand on ne veut pas fêter l’anniversaire chez soi avec les amis.

Ensuite, on est rentré, on a mangé un gâteau tout fait (MAIS BIO), on a ouvert les cadeaux des copains et on est allé jouer aux nerfs dehors en mangeant des bonbons.

Et c’était tellement bien.

5 commentaires

Les nouveaux produits bio de notre salle de bain

Amis des douches et des points noirs, bonsoir.

Donc là j’ai perdu tous les préados qui me lisent.
Parce que, je sais pas chez vous hein, mais ici… bon sang… j’ai un peu de mal à les faire passer par la case salle de bain ces derniers temps… #pardon

Je fais donc suite à mon dernier article sur le sujet « la routine hygiène et beauté pré-ado », puisque depuis, je continue évidemment à sortir de notre salle de bain (adulte et enfants/ado), tous les produits un peu bof bof. Croyez-moi, j’ai été déçue de mettre à la benne des marques que j’affectionnais pourtant beaucoup « avant« .

Je vous avais parlé de TooFruit à l’époque. Le déo a été testé depuis et… il ne fonctionne pas du tout sur ma 12 ans ! #pardonbis

On est donc passé au déo bille Lavera Sensitive que j’achète chez Naturalia

et miracle, il est parfait.

 

Quoi de neuf dans la salle de bain ? Eh bien, j’ai reçu des crèmes de la marque Oolution (je vous parraine, 5 euros pour vous, 5 euros pour moi !), marque qui propose une gamme de soins hydratants entièrement naturels, sains, bio, vegan et ne contenant aucun dérivé d’huile de palme.

Le Glow Up : le best-seller de la marque apparemment, qui convient à quasiment toutes les peaux pour apporter de l’hydratation sans laisser de sensation poisseuse ou collante sous le maquillage. Age Out : un anti-âge qui est aussi parfait pour les peaux sensibles.
Check Matte : pour les petites imperfections ou peaux à tendance grasse => je l’ai donc fait tester à ma puce. Résultat ? La 12 ans m’a envoyé un SMS de ses vacances chez papy et mamie qui résume parfaitement son avis : « maman, ta nouvelle crème pour les boutons est géniale« . Voilà. #tamereestlameilleure

Pour le soin des premiers points noirs/petits boutons, la 12 ans nettoie son visage avec son éponge konjac, hydrate avec la crème oolution le matin, elle camoufle un peu avec le stick correcteur Couvrance que je lui ai donné parce que bon, je comprends bien hein, et le soir, elle pose quelques goûtes d’HE de Tea Tree sur les spots, après doux nettoyage évidemment.

Autre test effectué par les enfants : celui de la marque Natura Siberica (certification européenne Cosmos Organic, une des plus exigeantes) propose une gamme dédiée aux enfants : Little Siberica. J’ai fait tester aux enfants le gel douche ainsi que le shampoing. Mais il existe aussi des produits spéciaux pour les bébés, je vous laisse regarder l’ensemble des références sur leur site.
On est assuré là de n’avoir aucun sulfates, parabènes, silicones, colorants synthétiques, sodium lauryl sulfate, huile minérale, OGM, MIT (méthylisothiazolinone), EDTA ou Phénoxyéthanol. OUF.
Test très concluant, les enfants ont aimé, ce qui n’est pas toujours le cas donc c’est un bon point. J’ai testé moi-même : ça mousse bien, l’odeur est discrète, rinçage facile et la peau ne réagit pas, pas de tiraillement non plus. Personnellement, j’ai un faible pour le packaging (super utile merci e-zabel…).

 

Côté « adulte » ma dernière découverte : une toute jeune marque qui se lance actuellement via une campagne de crowdfunding : COSMOZ (permettant de commander des produits à tarif préférentiel).
Cosmoz propose une solution bio au Miel de Manuka pour lutter contre l’acné et les imperfections de la peau, mais on trouve aussi une crème pour les mains et pour le corps. La texture est très agréable, « fraîche », un chouia trop « liquide » peut-être, mais surtout j’apprécie la « non-odeur » qui permet à mon sens de pouvoir vraiment partager ses produits avec les hommes de la maison. Bon, et puis j’adore le packaging, je sais, c’est inutile, mais bon, le capuchon en « bois », c’est classe.

 

Il me reste à tester la marque Lady Green que l’on trouve notamment sur la bien pratique boutique Fun & Bio, spécialisée dans les produits « bio » pour nos bébés/enfants et ados. Ils font notamment la même éponge Konjac que j’ai donnée à ma 12 ans (au charbon de bambou). Éponge vraiment géniale, tellement pratique : il suffit de la mouiller, de l’essorer délicatement, de la passer sur le visage, la rincer et la mettre à sécher en la pendouillant par exemple à un petit support ventouse. À renouveler tous les 2 mois environ (quand elle commence à s’abîmer). On évite ainsi l’utilisation d’un produit démaquillant/lavant. Le visage de nos ados (et le mien d’ailleurs pour l’utiliser également) s’en porte beaucoup mieux !

Enfin, on n’oublie JAMAIS de re re re re re parler des Tendances d’Emma. Je re re re re rappelle qu’on n’utilise plus aucun coton, ni essuie-tout d’ailleurs.
Petit zoom sur l’édition limitée ultra canon pour la fête des Mères : la trousse Eco Belle 15 carrés coquelicot (29,90 euros)

Et j’ai toujours un joli code promo pour vous : EZA15

 

 

Je vous parlerai bientôt « maquillage », car j’ai aussi viré beaucoup de choses et progressivement je découvre les marques bio AUSSI pour me maquiller. Boho, Phyt’s, Docteur Hauschka, etc…

Juste le temps pour moi de faire une petite récap de ce que j’ai essayé ces derniers mois !

N’hésitez pas, comme toujours, à partager ici vos produits/marques préférés par vous, vos ados, vos petits… On partage !

11 commentaires

 
Top