Mode de garde enfant bébé Paris : la crèche

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

La garde d’enfants (1er épisode : la crèche)

crèche à parisJe démarre aujourd’hui une série consacrée à la garde de nos chères petites têtes blondes ou brunes d’ailleurs, le problème est le même.

Mamans parisiennes serrons-nous les coudes ! Souvenirs plus ou moins récents, mais je pense que certaines se reconnaîtront… n’hésitez pas à vous lâcher sur les commentaires, ça défoule !

Débutons donc par le commencement (Excusez du peu !) : il était une fois une maman enceinte de 6 mois.
Pour celles qui auraient oubliés, la maman enceinte est dans la majorité des cas, une maman heureuse, son petit bout grandit en elle, elle commence à le sentir bouger, il va lui apporter la joie, le bonheur, l’accomplissement de toute une vie de femme, (faites moi penser à y revenir justement…) bref, tout va bien !
Certaines sont un peu plus inquiètes, d’autres, bien averties, pensent déjà au fameux mode de garde. Car il est bien difficile de l’oublier, tout le monde y allant de son petit commentaire en voyant notre ventre s’agrandir : « c’est merveilleux, mais vous allez continuer à travailler ? » (ba oui ma bichette, ma vie ne va pas s’arrêter à la naissance du bibou), « et comment tu vas le faire garder ? », « tu as une place en crèche ? » « ma gardienne connaît bien la femme de ménage de l’adjointe au maire pour la petite enfance !! Je lui en parlerai »…
C’est donc dans ces conditions euphoriques et encore loin de s’imaginer ce qui l’attend que la maman commence dès le 5e mois de sa grossesse à prendre son petit téléphone pour demander un rendez-vous à sa mairie.
Là, en général, une attachée de mairie charmante vous donne un rendez-vous après avoir pris grand soin de vous rappeler qu’il n’est pas possible de venir avant le fameux 6e mois de grossesse (« Ouais, vous en êtes à combien ? » – comprendre ici à combien de mois de grossesse). Ceci d’une manière si agréable que vous avez hâte de vous y rendre afin de faire connaissance avec celle qui vous aidera à comprendre le fonctionnement de la crèche, le calcul des tarifs et qui prendra sans aucun doute, vous en êtes sûre, le temps de papoter 5 minutes avec vous sur le bonheur qui vous submerge et les doutes qui vous assaillent sur la reprise ou non de votre activité salariée.

Je vous arrête net : même pas en rêve !
Lorsque le jour et l’heure du rendez-vous arrivent, vous vous traînez jusqu’à la mairie, emportant avec vous votre bidon qui commence sérieusement à peser, vos nausées qui ne vous quittent plus et votre sciatique qui vient de faire amie-amie avec vos pieds gonflés.
Vous êtes à l’heure, vous vous demandez encore comment vous avez fait, eh bien rassurez-vous, vous allez avoir au moins ¾ d’heure pour vous le demander, en patientant confortablement (si vous avez réussi à choper 1 des 4 chaises non bancales) en « couloir d’attente ». Parce que la fameuse attachée de mairie qui donne les rendez-vous, il n’y a pas qu’à vous qu’elle a donné rendez-vous à 10h mais à 5 autres futures mamans, et comme vous êtes arrivés pile à 10h, les 4 autres mamans elles ! (Futures mères parfaites…) sont arrivés en avance et vous n’avez plus qu’à ATTENDRE…
Ca va quand vous êtes en ARTT ou en arrêt maladie mais quand vous devez ensuite retourner au bureau où déjà le chef commence sérieusement à trouver que vous abuser à vous traîner tous les jours…. Les boules !

Et puis le moment tant attendu arrive, c’est votre tour ! Vous avez trouvé que les 4 autres mamans étaient restées longtemps (environ 15 minutes chacune), mais avec vous bizarrement ça ne prends que 5 minutes : à peine le temps de vous asseoir, une dame se présente comme la directrice de la crèche machin chose, et vous assomme de pseudo questions/explications :
– « vous avez fait votre choix : 3 crèches collectives et 1 crèche familiale ? » (ah ba non, j’avais pas la liste… euh… je vais regarder… ah non j’ai pas le temps là, d’accord…. Ah finalement j’aurai pu faire un truc de bien en attendant mon tour !)
– « vous savez la différence je suppose ? » (euh non, justement je pensais que….)
– « vous avez vos feuilles d’imposition ? fiches de salaire, justificatif de domicile ? » (oui sergent !)
– « ok, voila, ça c’est pour vous, la copie de votre demande, voyons vos papiers… »
C’est là que vous arrivez tout de même à en placer une et vous demandez avec votre plus grand sourire :
– « et j’aurai la réponse quand ? »
– « oula ! (c’est vrai qu’elle est difficile ma question) ba il y a une session en mai et une autre en septembre, ensuite c’est au cas par cas en fonction des places qui se libèrent… »
Ok, on y croit…plus pour longtemps :
– « mais bon là faut pas rêvez ma bonne dame, avec vos deux salaires, vous pouvez vous payer une nounou à domicile ! »
Ah ba oui en effet, l’Homme et moi sommes privilégiés, nous avons 2 salaires (dont un merdique et un correct) mais de là à se payer une nounou, on va bouffer des nouilles pendant 3 ans et acheter des vêtements d’occasion sur ebay !

À SUIVRE…

——————

AIDE MAMAN  – trouver une place en crèche :
Un lien : le site de la ville de paris

Des astuces de mamans :
Au rendez-vous, n’oubliez pas vos différents documents : dernières fiches de paies et derniers avis d’imposition pour les 2 parents et votre choix des 4 crèches.
Faites bien votre choix en prenant en compte la localisation géographique (proche de votre domicile, ou du métro qui vous intéresse), mais aussi questionnez des mamans sur la qualité des établissements, prenez le temps d’aller regarder ce qu’il s’y passe avant.
Une fois la préinscription faite : téléphoner 1 mois après aux crèches pour vous faire confirmer la bonne réception de votre dossier et renouveller votre intérêt.
Dès que bébé se pointe : envoyer par courrier l’attestation de naissance et une confirmation de demande de place.
Ensuite : ne lâchez pas l’affaire ! Téléphoner, demander un rendez-vous avec la directrice pour visiter les lieux, prenez rendez-vous avec l’adjoint au maire et puis faites jouer vos éventuelles connaissances ! Une maman m’a même conseillé d’aller pleurer à la mairie… je vous laisse essayer !

13 commentaires

  1. Trop drôle et trop vrai!!!! Je m’y suis vue, là, dans la salle d’attente, si si, juste en face de toi!!!
    Tu as le don pour raconter des situations qui sous ta plume, sont comiques, mais dans la réalité, mettent la pression!!!
    Tu le sais, je suis assistante maternelle, depuis 1998… (je suis fonctionnaire à la base mais j’ai pris une disponibilité pour suivre mon conjoint en mutation, lui aussi est fonctionnaire, donc si on voulait pas bouffer des nouilles… j’ai demandé mon agrément)… j’ai donc connu les deux situations : faire garder ma première fille, alors que je travaillais encore à l’extérieur, et ce à Paris… et être celle à qui on confie les enfants…
    Donc je te donne entièrement raison sur ce premier chapître… une place en crèche en région parisienne, même pas en rêve… grosse galère
    J’attends avec impatience ton second volet!!!! (qui risque d’être encore plus comique!!!)
    Bisous
    véro

  2. Alors finalement, vous avez trouvé un mode de garde ? La mairie vous a-t-elle aidé d’une façon ou d’une autre ?

  3. La suite arrive bientôt et aura pour titre : « aujourd’hui, je recrute ma nounou ». Non, comme tu peux le lire là : https://www.e-zabel.fr/les-personnages/ j’ai une super super nounou à domicile. J’en parlerai bientôt pour plus sérieusement aider les mamans à faire les calculs des aides, etc…

  4. Bjr E-zabel,

    Je suis ds le 12è, et je me suis vue comme toi ds les couloirs de ma mairie !!
    même si le personnel était adorable , je suis ressortie de la en me disant  » bon , faut que j’oublie tout de suite l’idée de la crèche, ça à l’air impossible!!! »

    pourtt une belle crèche me tend les bras en face de chez moi …. pfff.

    mon bb doit naitre en aout, et apparemment c pas la bonne période ( quoi ? on ne peut pas tout prévoir ??? ) pr le mettre en crèche en novembre .
    j’ai ouvert des yeux ronds qd la bonne femme me dit :
    « ah, donc vous allez passer a la commission fin octobre, et si vous avez une place vs recevrez un courrier, sinon, vous recevrez rien… »

    donc, d’après elle, je dois attendre fin octobre , soit la veille de reprendre le boulot, pr savoir si mon petit bout ne sera pas livré à lui-même ????

    donc je pense aussi, vu q’on a 2 salaires honorables, q’on peut oublier. par contre, je ne sais pas comment m’y prendre pr trouver une nounou… je vais continuer à te lire !

  5. on dirait que j’ai intérêt à écrire vite fait la 2e partie : recruter la nounou !

  6. Et oui pour moi aussi c’est la galère des place en crèches.
    C’est pourtant pas faute d’avoir adresser au moins 10 000 courriers et avoir passer environ 12 000 000 heures au tél afin d’obtenir un rendez-vous avec le résponsable des place de crèche dans ma mairie (pour quel résultat ?? un pu —- ain de répondeur qui nous informe qu’il resoit tous les lundis sur RV et que la prise de RV se fait par tél auprès de son assistante (tous les jours de 10 à 11 H), ou forcément tu tombes lors de cette^plage horaire sur cette même rangaine !!!.
    Je suis habitante du 11ème et j’ai une pte fille de 5 mois!
    Je suis sans emploi car j’ai été dans l’obligation de démitioner de mon poste pour cause de harcelement (6 sem d’hospitalisation avec traitement très lourd! alors que je venais tous juste d’apprendre ma grosesse!).
    Maintenant, ma fille à 5 mois et je m’occupe d’elle a plein temps.Je trouve enfin une formation incluant des sem de stages mais sans place en crèche.
    Nous n’avons plus qu’un salaire et mes alocations se terminent en février!
    Alors comme vous : régime pattes !!! et sans beurre !

  7. Bjr E-zabel

    Je découvre ton blog et je me reconnais dans pas mal de tes expériences……
    Mais pour le mode de garde, pour moi, çà a été super facile (si si çà arrive).

    J’habite une petite ville (10 000 habitants) près de Strasbourg et pour la crèche, les rdv sont directement pris à la crèche. J’ai eu rdv en 1 semaine avec la puer. Je m’y suis prise très tôt et j’étais donc la 1ère de la liste (et oui pas de comissions ni dossiers : le 1er arrivé est le 1er servi!). Mais comme je cherchais pour le mois de mai, on m’a gentiment conseillé de ne pas trop espérer qu’une place se libère.
    Donc me voici dans la chasse à la nounou parfaite…….j’ai vu des nounous, on ne comprend même pas comment elles peuvent avoir un agrément! Mais j’ai rapidement trouvé la perle rare.
    Elle ne veut qu’un enfant, et ma petite Clara est gâtée pourrie, bien plus que chez nous! Elle lui passe tout ce qu’elle veut! Par contre, de retour à la maison, elle ne comprend pas pourquoi on ne la porte pas et qu’on ne réagit pas dans les 30 secondes. Autre défaut : elle n’est pas en contact avec d’autres enfants, mais on ne peut pas tout avoir : au boulot pas besoin de se demander si çà va ou si çà se passe bien : en cas de soucis, j’ai tjs un petit message sur mon tel pour me rassurer!!!!

  8. […] On retrouve une 2e fois Caroline qui cette fois va nous parler de sa course à une place en crèche ! J’en profite pour vous remettre le lien vers mon article à ce sujet. […]

  9. Trop drole!!! J’ai connu ca aussi!! et la je viens juste d’avoir une place a la creche et ma fille a 14 mois! le plus drole dans tout ca c’est que la on me menece de me retirer la place tout simplement parce que je ne travaille plus (je signale que je suis a la recherche d’un emploi) mais pour eux, je ne respecte pas les critère car seul les enfants dont les deux parents travaillent sont acceptés (et toi on te dis de prendre une nounou, le serpent qui se mort la queue!). tout est mis en oeuvre poiur vous pourrir la vie!!!

  10. merci pour votre partage d’expérience ! Nous avons de notre coté d’opter pour une creche privée mais trouver une solution de garde a été un parcours du combattant

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top