Diffusion d'une bande annonce violente avant dessin animé au cinéma

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

La bande annonce violente… avant un dessin animé

bande annonce dessin animé film violentDimanche après-midi nous sommes allés dans une salle de cinéma – Pathé Gaumont – afin d’assister à l’avant-première d’Epic. LE dessin animé tant attendu ici et qui ne sort officiellement que demain.

Que nous étions contents de traverser quelques arrondissements en AutoLib’ pour découvrir le film un peu avant les autres.

Passons sur le fait que la salle était très peu accueillante et l’écran minuscule.

Passons sur les difficultés rencontrées lors de la mise en route de la 3D qui a entraîné une petite inquiétude chez les enfants pensant que leurs lunettes « ne marchaient pas » .

Passons un peu moins sur les deux passages de la publicité Schwepps quelque peu « provocante » (en anglais, oui, mais sous titrés au cas où nous n’aurions pas bien saisi afin de le traduire parfaitement le mot sex).

C’est-à-dire que si nous ne mettons pas volontairement les enfants devant la télé chez nous, ce n’est pas pour, après avoir payé près de 35 € nos places de cinéma, se retrouver devant ce type de publicité.

Mais que dire de cette bande-annonce… Après les 15 pénibles minutes de publicité, la lumière s’éteint enfin. A chaque fois les enfants pensent que leur film va démarrer, on leur rappelle que non, en général, il reste toujours une bande annonce. Ah oui, c’est vrai ! C’est pas grave ! On va découvrir des extraits d’un prochain film !! Youhou…

C’est ainsi que, depuis dimanche 15h30, je sais que le prochain film de Depardieu – acteur Russe – sortira le 26 juin. Il jouera avec Joey Starr. Et mon petit doigt me dit qu’il sera assez mouvementé, ce film. Mon petit doigt ? Ah non, pardon : cette @&$ù^de bande-annonce diffusée devant un jeune public trépignant d’impatience pour voir leur DESSIN ANIME.

C’est tout simplement intolérable. Une honte. Diffuser des images aussi violentes avant un dessin animé ! Dès les premières secondes de la bande annonce, il était facile de deviner d’ampleur des dégâts possibles. L’Homme et moi avons immédiatement demandé aux enfants de fermer les yeux. Ils n’ont pas compris sur le coup pourquoi nous étions si énervés. Ils ont obéi. Et tant mieux. Je n’ai aperçu que quelques plans : un corps dans une marre de sang. Je me suis focalisée sur les enfants, l’Homme lui bouillait à mes côtés.

Alors, je suis en colère. Je protège mes enfants, je choisis pour eux ce qu’ils ont le droit de regarder et si je décide de leur montrer, de plus en plus désormais, des films un peu différents avec des histoires un peu plus difficiles, c’est en les prévenant et en les accompagnant. Je n’attends pas de médaille, j’attends juste de la logique et du soutien !

À quoi servent les avertissements, les signalétiques dont on nous rabâche les oreilles à coup de campagnes publicitaires ? Faites attention vilains parents, vos enfants voient des choses que vous ne voyez pas… oulalalala

Comme le disait si bien cette maman spectatrice qui interpella dimanche le manager de la salle, venu expliquer peu après un souci avec la 3D : ce n’est pas vous qui allez devoir gérer les réactions de nos enfants ! Ce n’est pas vous qui allez vous lever la nuit quand ils vont faire des cauchemars ! Ce n’est pas vous qui allez passer 1h à les coucher le soir même pour répondre à leur peur, expliquer qu’il ne s’agit que d’un film, qu’ils n’auraient pas dû voir ces images.

Parce que BORDEL, ils n’auraient JAMAIS dû voir ces images.

Le manager a répondu qu’il n’y était pour rien (AH AH AH sérieusement ?)

Alors, j’aimerai bien savoir qui décide, qui ne réfléchit tout simplement pas aux conséquences de ces choix ?

J’aimerai qu’on m’explique.

Hélas, quand je parle de mon coup de gueule sur ma page facebook beaucoup de parents réagissent en me donnant des exemples identiques !!

 

Je suis très énervée, je demande des explications, je veux que les responsables des programmations des salles de cinéma sachent que c’est tout bonnement inadmissible.

 

A lire aussi, un « vielle » article de Sandra, toujours d’actualité donc !

79 commentaires

  1. Tout a fait d accord! Nous nous etions sans enfant pour voir spiderman mais bcp de gosses ( genre 6/7 ans) etaient dans la salle et nous avons eu droit a une pub pour amnesty international avec scene de decapitations, ligotage d otages et scene de torture…. Juste inadmissible !

  2. Moi j’ai trouvé une « technique », je zappe les 10 premières minutes pour éviter ce genre de choses donc pour une séance à 14h, j’arrive à 14h10…. car mon Loup super angoissé n’a pas besoin de se rajouter d’autres nœuds au cerveau.
    Alors oui c’est pas super pratique car il faut trouver de la place et cie mais j’ai pas envie de rentrer dans une angoisse pendant le ciné.
    En ce moment on accumule les décès dans la famille donc je ne vais pas rajouter une angoisse supplémentaire!!!
    Maintenant j’ai hâte de savoir si tu vas avoir une réponse et si on ne peut pas faire une sorte de pétition auprès du Ministère pour faire changer les choses car même si Mme Filippetti adore Gérard Depardieu, elle doit faire respecter la réglementation!

  3. J’étais au ciné hier et j’ai vu cette fameuse bande annonce !
    Je suis bien d’accord avec toi que c’est un scandale de diffuser ça juste avant un dessin animé !
    Je pense que ma fille se serait mise à pleurer si elle l’avait vu. Sans parler des cauchemars la nuit…
    Sont vraiment cons les gens parfois ! Ou ils ne réfléchissent pas…
    Voilà une raison de plus qui me fait détester le cinéma.

  4. Oui c’est clair, quand ce n’est pas des pub pour des jeux video interdit au moins de 16 ou 18 ans tjs sympas pour une séance pour les enfants…UGC est coutumier de ce genre de probleme et ça me révolte aussi..

  5. C’est atroce. J’ai eu la même expérience quand j’ai emmené ma fille de 5 ans voir « Ernest et Célestine ». On a eu droit à une bande annonce d’un film d’horreur (!!!!!!!!!!!) et à une bande-annonce « patchwork » annonçant un « cycle Tim Burton », avec des images de Sleepy Hollow etc. Ma fille et plusieurs autres gamins plus jeunes qu’elle étaient littéralement tétanisés sur leurs sièges. Aucun n’a crié ou pleuré, mais ma fille a effectivement fait un cauchemar deux nuits après, et très clairement lié à ces images. Je suis outrée.

    Le manager est responsable. Au moins en partie. Faut pas charrier !!!

  6. Ah oui ! je viens de regarder la bande-annonce car bon ma gnomette ne va pas encore au ciné… Mais purée je te comprends ! Les gamins n’ont pas du tout à voir ce genre de trucs, mettre ça avant un dessin animé c’est honteux !!

  7. Je viens de regarder la bande-annonce et je m’attendais à un truc très violent (de la bagarre, du sang partout) mais non, en fait c’est pire. La mise en scène et les images sont encore plus flippantes, avec un tas de choses suggérées (ce qui est encore plus mauvais pour l’imaginaire des enfants)

    C’est tout bonnement incompréhensible et hallucinant ? Quel recours on a dans ce cas ? Qui faut-il saisir pour faire bouger les choses ?

  8. Je suis également choquée par les pubs et bandes-annonces qui passent avant un dessin animé ! On devrait écrire à UGC et compagnie ! Ma stratégie : arriver à la dernière minute, juste pour le film mais évidemment il faut un créneau et une salle où il n’y a pas trop de monde.

  9. Désolé pour vos loulous!!! Pour mon expérience, c’était Basic Instinct 2 avant Bambi 2 – une honte!!!

  10. Si pétition, je signe d’office. On nous prend vraiment pour des quiches !!! quand une vidéo/photo/film passe un message durement sur un sujet dur, la censure arrive et quand on va au cinéma voir un film on nous agresse par de la pub force 10 en durée ou/et en volume de son et par des bandes annonces speedées et en inadéquation avec le public du film principal !!! Où sont la logique, le bon sens et la responsabilité ????
    Autre cas mais qui montre le règne de la pub et du non sens, où on nous prend pour des vaches à lait sans cerveau : dernièrement au Melies, salle art et essai de Montreuil en banlieue est, une salle réputée, j’ai vu un film avec 10 pubs d’affilée et aucunes bandes annonces. Une salle d’art et essai ! Le personnel m’a annoncé qu’un contrat était passé depuis peu pour avoir de la pub avant les films, donc c’était nouveau et ils y sont pas allé avec le dos de la cuillère ! ;)

    • Le problème du volume sonore des pubs est aussi très gênant, mais moins choquant. Et là-dessus, c’est le gérant de la salle qui est sans doute seul responsable…

  11. Je me suis fait exactement la même reflexion que toi la dernière fois que je suis allée au ciné avec l’homme. la bande annonce du film d’horreur « Mama » juste avant une comédie familiale, c’était un peu moyen…

    Et je trouve aussi assez hallucinant qu’au prix ou on paye une place de ciné, on doive se taper encore 10 minutes de pubs en plus des bandes annonces.

  12. Coucou
    C’est intolérable en effet encore passe encore pour les pubs un peu sexy même si c’est déjà limite mais une surenchère dans le gran n’importe quoi c’est trop!

  13. Inadmissible.
    Le CSA ne peut-il pas être saisi sur le sujet ?

  14. Ton article est très pertinent, je suis la cliente et je choisis les films pour mes enfants en fonction et de leur âge et de leur sensibilité.
    Personne n’a à leur imposer de telles images!

  15. C’est pitoyable.
    Peu de chose à ajouter.
    Peut-être y a t’il un interêt à déposer une pétition sur http://www.change.org/fr
    Je suis bien conscient que ceci peut-être limité ou futile mais bon, nos enfants le méritent amplement.

  16. C’est hallucinant, vraiment. Quand j’emmène Niafette au ciné, on voit toujours des bandes annonce de 15 millirads de dessins animés qu’elle réclame aussi, forcément. Mais là. Il y a de quoi être très en colère.

  17. Je compatis moi aussi: nous avons la chance ici à Liège d’avoir un cinéma « alternatif », sans pub et avec 10 minutes de bande-annonce ADAPTEE au public (et interdit au pop-corn et autres saloperies!), mais si j’ai le malheur de remettre les pieds dans un cinéma « normal » j’en suis chaque fois dégoûtée: prix exorbitants, 3D qui fait mal aux yeux, pubs interminables et spécialement pensées pour sourds profonds… et bandes-annonces pour public « averti »… que du bonheur, quoi! Vive le cinéma indépendant!
    :)

  18. et que dire des écrans en plein couloirs du métro/gare dans Paris (La Motte-Piquet-Grenelle) ? On a eu droit à « Les Croods » pendant des semaines (et même ça à 3 ans c’est pas jojo) ; ils ont pris l’habitude de regarder cet écran et là samedi surprise on a changé de registre
    :angry: :angry: :angry: Il faut marcher les yeux bandés maintenant ? Que fait le CSA ?????????????????????????????
    Ils ont eu la même formation qu’à l’Education nationale ?

  19. Même chose, je vais voir un dessin animé avec mon fils et dans cette remplie d’enfants, des publicités pour des films violents avant le commencement du dessin animé!!!
    C’est tout à fait inadmissible!!! Le CSA ne sert donc à rien, juste à engraisser ceux qui en font partie!

  20. […] poussé un sacré coup de gueule sur le sujet en mai dernier dans ce billet, cela vous avait beaucoup fait réagir (78 commentaires). Par manque de temps, j’avoue, je […]

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top