Margaux Motin, interview et portrait de maman

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Portrait de maman – épisode 16

Et voila, après la trêve de Noël, des dindes, des cadeaux… tout ça quoi, on reprend les bonnes habitudes du lundi matin : une interview d’une super maman blogueuse. Aujourd’hui, je ne suis pas peu fière de vous présenter ici même, la fameuse, la royale Margaux Motin, ouais rien que ça !

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plaît)

Margaux Motin, 30 ans, un bébé morue de 3 ans, Paris. Ça te va comme ça ou tu veux aussi mon tour de poitrine et le nombre de vergetures post grossesse par fesse ?

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Ah non mais moi je fous rien de rien. Je m’occupe pas de ma fille, y’a l’école et la nounou pour ça, et officiellement je suis illustratrice mais je travaille chez moi donc tu penses bien que je fais rien qu’a me vernir les ongles en regardant les téléfilms sur M6 et en mangeant du Crunch.
En vrai je suis une micro-entreprise a moi toute seule et j’occupe tous les postes. Je fais même le standard téléphonique pour te dire, et le ménage des bureaux. Illustratrice, en fait, c’est très complet comme métier.

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zHom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

Un papa…juste génial. Il a pris son temps le bougre, mais aujourd’hui c’est un papa qui déchire tout ! Il se farcit des heures de dinette, joue à la bagarre, lui raconte des histoires,  chante des chansons (faux mais chante quand même), donne le bain, habille (et avec bon gout en plus purée la classe quand même !), l’emmène à l’école sur ses épaules, lui apprend a planter des jonquilles au printemps, prépare des gâteaux avec elle, danse sur du gros rap, sait se fâcher tout rouge avec beaucoup d’allure et un maxi rendement, maitrise l’art du guili dans le dos comme personne et prépare la meilleure purée mousseline de L’UNIIIIVERS !

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

Bééé…chaque nouvel émerveillement efface un peu le précédent. J’ai pleuré il y a trois jours quand elle m’a chanté « Petit Papa Noël » par cœur au petit dej, j’ai pleuré pour les premiers pas, le premier « je t’aime »….Mais mes meilleurs souvenirs, ce sont les vrais moments de déconnade. Quand elle me dit « viens, on va faire les folles », et qu’on saute sur les lits, qu’on danse jusqu’à tomber en sueur et mortes de fatigues sur le planché, Qu’on se planque pour faire peur à son père…tous ces moments de pur partage brut où j’ai l’impression de lui transmettre mes essentiels et où elle me donne la merveilleuse possibilité d’avoir moi aussi 3 ans, encore une fois.

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’écriture… (bref, maintenant que tu es milliardaire grâce à ton blog, peux-tu nous en parler un peu plus ?) …

Milliardaire…MILLIARDAIRE ??? mais t’as fumé tes cuticules sale malade ????
Ça existe pas milliardaire avec un blog, c’est contre nature.
Mon blog il existe depuis mars 2008. Au départ, c’était un outil professionnel, puis c’est assez vite devenu ce que c’est aujourd’hui : un genre de recueil illustré des chroniques de ma vie, quasi en temps réel. Les buts sont simples.
Techniquement , le blog est une sorte de laboratoire au sein duquel je peux travailler mon trait, aiguiser mon écriture, tenter de nouvelles mises en forme, tout en étant continuellement soumise à l’appréciation d’un jury très vaste. C’est un outil énorme en tant qu’illustratrice. Qui plus est, le rythme de production auquel contraint le support blog m’oblige à travailler vite, à aller à l’essentiel.  J’ai appris à être plus synthétique et plus cohérente dans la construction de mes images.
Professionnellement, le but est bien sûr de véhiculer mes images, d’offrir à mes clients une vue d’ensemble de mon travail, de me vendre.
Sortie de ces deux paramètres, le but essentiel de ce blog est le partage, l’échange, la libre circulation du sourire, de la bonne humeur, de l’amour même. Je suis hyper paix et amour comme fille. La vie est vacharde, les rapports humains compliqués, le monde violent. On se prend chaque jour les choses en frontal. On a vraiment besoin de cet amour là. Cet amour gratuit, qui n’engage à rien, avec de parfaits inconnus, cet amour virtuel, inconstructible mais hyper sincère. Cet amour qui quotidiennement l’espace de quelques minutes te fout la banane , te donne envie de t’exprimer, d’être toi-même, juste parce que là, pour un instant, t’es pas tout seul. Tenter de faire sourire avec mes dessins, c’est ma façon de distribuer cet amour. Avec les commentaires sur le blog, les mails, les dessins qu’on me fait, je me récupère cet amour en pleine poire puissance mille. C’est vraiment un truc magique. C’est prout prout à mort mais si tu considères qu’il parait que j’étais bonne sœur dans ma vie antérieure, ça se tient vachement en fait.

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Ma puce sera a priori plus longtemps adulte qu’enfant. Mon but c’est de l’aider, à la hauteur de mes moyens, à devenir une adulte épanouie tout en préservant la magie de cette trop courte période de l’enfance. Chez nous le cadre éducatif est super ferme. « Bonjour Madame, merci Monsieur, s’il vous plait, pardon… », la politesse, le respect, la rigueur, les règles de base, la façon dont elle va s’inscrire dans la société qui l’entoure et vivre avec les autres, on ne rigole pas trop avec ça. En revanche, on communique énormément et l’espace familial est véritablement une zone de liberté d’expression où Poupette peut expérimenter, réagir à l’instinct, suivre ses impulsions. Si sa liberté devient un problème pour celle des autres, on recadre. Mais on essaie vraiment de lui ouvrir le plus de chemins possible et de la laisser s’y balader à sa guise. De toute façon, on est toujours là pas loin pour lui tenir la main. Et puis on a confiance en elle. Tout ce que je souhaite c’est qu’elle se sente toujours libre d’être vraiment qui elle veut sans douter de l’amour qu’on  a pour elle.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Ces foutues journées de 24h00. C’est pas assez. Purée ça se voit bien que c’est un mec qui s’est occupé de gerer la répartition du temps. C’est nul, c’est mal foutu. J’ai l’impression de jongler en permanence avec les heures, les minutes même. Je passe ma vie a courir. Je crois que le pire, ce sont les deux ou trois heures des soirs de semaines, ces heures que les parents passent à gérer le bain, le diner, le jeu, en même temps qu’ils lancent une lessive, en plie une autre, remplissent deux trois paperasses, payent le loyer, pensent à écrire à Mamichou qui va fêter ses 80 ballets, et « Chou, si on veut partir cet été faut penser a réserver l’avion », trouvent le temps de s’embrasser entre la cuisine et la salle de bain, jouent a la bagarre dans le canapé avec Poupette, un peu avant d’aller raconter le livre du soir, tiraillé entre l’envie de passer plus de temps avec elle, d’étirer la soirée pour la voir rire, minauder, crayonner, et l’envie d’abréger au plus vite pour avoir quelques heures pour soi, pour eux, pour nous quoi. Je suis équilibriste depuis que je suis maman, je trouve ça parfois épuisant. Tu vois pendant les vacances, Poupette était chez ses grands parents, et ben avec Chou, on est même pas sortis, tu sais ce qu’on a fait ? On a profité de chacune de nos soirées, pour prendre le temps, ne pas prévoir de diners, improviser, boire l’apéro des heures, manger des fromages qui puent pour tout repas, discuter sans être interrompus, trainer, trainer, trainer, avoir des soirées qui font des heures, LE LUXE !

Champs libre : (vas-y, exprime-toi, lâche-toi, c’est le moment !)

Bééé, je sais pas, Poupette je t’aime, Papa, Maman, merci pour tout, Chou putain je viens de penser à un truc, on a fait les rappels de vaccin du chat ?

19 commentaires

  1. Je savais que Margaux était maman mais pas que sa puce a le même âge que ma Chupa.
    Encore une fois un chouette portrait qui permet de découvrir plus en profondeur une illustratrice talentueuse que j’aime beaucoup!

    Dans une autre vie, je serai illustratrice :-D

  2. wouou t’es une maman géniale et rigolote. Dis? tu veux pas m’adopter ? :-D

  3. je ne la connaissais pas, mais grâce à,toi c’est fait! c’est vrai qu’elle dessine bien la miss et en plus c’est drôle ce qu’elle fait dis donc!

  4. J’aime vraiment cette rubrique!!! Merci de nous faire découvrir des blogueuses talentueuses grace à ces petites interviews.

  5. Bravo pour ce blog vivant et pétillant !
    Je connaissais Margaux, c’est d’ailleurs grâce à elle que je tombe chez toi et …que je n’arrive pas à décrocher ! Je reviendrai ;-)
    biz
    maman Lapin

  6. Très chouette interview!! C’est vivant et émouvant à la fois !

  7. Je n’avais même pas pris le temps de visionner son Tom Cast. Je retourne le voir chez Thomas Clément !

  8. bon j’avoue je ne connaissais pas cette maman illustratrice…tu sais ce que c’est la province, on a pas toutes les infos )…mais elle est très drôle alors merci grâce à toi mon netvibes va bientôt exploser !

  9. Yes ! Margaux ton blog était un des premiers blogs « BD » que j’ai découvert en surfant dans la blogosphère !
    Là on en découvre plus sur toi encore, génial !
    J’adore la façon dont tu croques la vie tous les jours ! continues ainsi !
    merci e-Za pour ce chouette portrait encore une fois !

  10. Nous on l’adore notre super équilibriste….et avec notre dose de blog journalière la vie parait vite moins triste ;-)
    Bisous Gros à elle !!! Longue vie ;-)

  11. J’adore!
    Bon et j’aimerais pouvoir être une maman aussi géniale quand j’aurais un ptit bout à mon tour.

    Pis allez, bravo à toutes les mamans
    Je vous admire rien que pour la réponse de Margot sur les journées de 24H

    Bravo mesdames!

  12. Youhou ! C’est qu’on l’aime la Motin ! Merci.

  13. Merci pour cette découverte, je vais aller voir le blog de plus près !!!
    Heu Margaux, ton homme t’es sûre que c’est un vrai????

  14. isabel dite ibelfigue
    lundi 5 janvier 2009, 22:14

    TROIS enfants (22,20,13) et toujours la course au temps mais c si bon de les avoir : grands ou petits c tjs super !!!

  15. Un enfant en bas-âge, un boulot, et un blog : chapeau. Je ne sais pas comment fait Margaux !!

  16. Super maman la Margaux en plus d’une super blogueuse, super illustratrice… je t’ai démasqué Wonder Woman! lol

  17. Spirituelle, amusante, drôle et talentueuse! elle a vraiment tout bon! !Et modeste! avec ça!
    Margaux t’es ma câme!

  18. Super illustratice, super maman… La classe ^^

  19. Magnifique interview d’une magnifique maman…
    Ça donne envie d’avoir des enfants :)
    Je t’aime ma Margaux

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top