Et femme - 39/39 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Et femme

Si ça paie pas, ça débarrasse !

Journée promo sur ebay aujourd’hui : la mise en vente est à 25 centimes quelque soit le prix de départ. C’est exactement ce que j’attendais pour pouvoir mettre tout un tas de choses en vente, du coup aujourd’hui mercredi c’est : turbo lister ebay ! Vroum… buffet, tours de cd, cadres, stickers, peluches et vêtements, tout y passe ! Et comme on dit : si ça paie pas, ça débarrasse, et pour le coup moi ce que je veux c’est que ça débarrasse AVANT le 17 mai, jour de notre déménagement !
Parce que mine de rien, moins on en aura à démonter et à porter, mieux je me porterai, enfin surtout les dos de zhom et de nos copains !

J’aime ranger par le vide. Chez nous finalement, on n’a pas grand chose qui traine, car on ne garde quasiment rien ! Les vêtements des enfants sont soit donnés, soit vendus sur ebay quand je sais que je peux en tirer un p’tit quelque chose qui permettra de racheter d’autres petits quelque chose ! Les bouquins, on en a très peu car en fait on ne sait pas lire ! je ne garde que ceux que j’ai vraiment adoré et que j’aimerai relire ou faire partager. Les autres, hop je les revends sur Priceminister, 2xmoinscher ou Amazon.

Là je vous entends d’ici : oh la radine ! Ba quoi ? Non seulement c’est pas le bordel chez moi et en plus, l’argent récupéré me permets d’acheter un peu plus que je ne le pourrai normalement. Donc pour moi le choix est vite fait ! Et j’assume. Qu’on me traite de bobo, j’m’en fiche, oui je suis à l’affût d’un bon plan, d’une réduc, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça. Autant se faire plaisir et faire plaisir pour pas trop cher. Je n’aurai pas la légion d’honneur si je dépense à chaque fois le prix affiché !

Donc mes petites astuces pour vendre sur ebay :
– ne pas se gourer de saison pour les vêtements (on ne vends pas aussi bien un pull en juin qu’en septembre, et les maillots de bain c’est en ce moment qu’il faut les mettre en vente, après c’est trop tard)
– ne pas vendre pendant les vacances scolaires, ni pendant les soldes évidemment. Par contre, c’est le moment d’acheter pas cher ce que les moins débrouillards auront mis : ah ah !!
– bien soigner la photo ! Luminosité, cadrage, les vêtements doivent être parfaitement repassés et mis en valeur sur un cintre ou à plat sur un support neutre.
– mettre tous vos vêtements d’une même taille en même temps. Faites une série de vêtements filles 3 ans par exemple, cela permettra à un acheteur potentiel, en visualisant tout votre stock, d’enchérir sur plusieurs de vos objets et donc de profiter de frais de port groupé. Pour vous l’avantage c’est que vous faites votre autopromo, vous pouvez vendre plus et mieux et cela vous évite en cas d’achat groupé d’aller 150 fois à la poste !
– faites votre stocks de grandes enveloppes à bulles. Si vous tombez sur une promo, achetez vos enveloppes en grande quantité pour réduire vos frais d’expédition.
– dans la mesure du possible, attendre les journées promo d’ebay où les frais d’insertion sont moins chers.
– pour les vêtements enfants, les grandes marques se vendent vraiment bien, surtout si c’est « comme neuf » (com 9 = le langage SMS existe aussi sur ebay !). Mais, j’ai remarqué que les Tout Compte Fait, DPAM, Bout’chou (marque Monoprix), La Compagnie des Petits, à moins d’être « neuf avec étiquette », ne se vendent franchement pas bien, et de mon côté, je préfère les donner à la Croix rouge.

Et vous, vous êtes plutôt du genre « bons plans recyclage » ou « je garde tout ça tient chaud » ??

9 commentaires

Shopping bébé : ma petite trouvaille

lilootresors C’est en cherchant une visière solaire de la marque Sobaby que je me suis retrouvée sur le site Lilootresors. Un vrai p’tit paradis pour l’équipement de nos bambins ! Des tonnes de trucs originales tout jolis comme j’aime ! Berceau suspendu, bavoir barbapapa, sucette camoufflage, des fauteuils, des ciels de lits, des tableaux……………… bon j’arrête, allez voir ça ira plus vite !

Evidemment, je viens d’y passer trois plombes de plus que nécessaire et j’ai réussi par je ne sais quel procédé (sans doute celui du « c’est la fin du mois c’est JUSTE pas possible ») à ne mettre dans mon panier que la fameuse visière (en double tout de même – deux crapouillauds obligent !).

D’abord, je vous rassure, je ne suis pas payée pour cet article et je n’ai pas encore mendié de réduction en échange non plus, c’est tout à fait sincère.

J’aime beaucoup :
– le nom du site : le p’tit jeu de mot et sa correspondance avec l’impression que j’en ai : une caverne d’ali baba remplie de trésors !

– les couleurs : c’est doux, c’est tendre, bref « ça sent bon »…

– l’ergonomie : pratique, tout est rangé par univers : chambre, salle de bain, dressing, pièce à vivre, cuisine, jardin, ballade…

– les produits proposés : voila quoi, ça change de vertbaudet et d’Autour de bébé, il y a des choses qu’on ne trouve pas partout et notamment en déco. Il y a une grande place de faite aux créateurs. J’aime ces sites où l’on peut acheter quelque chose que le p’tit voisin n’aura pas !

– l’accès au service client par téléphone non surtaxé, si si ça vaut le coup de le préciser, ça devient rare… (Je fais comment moi pour appeler la Redoute ou Vertbaudet du bureau, hein ?!!)

– l’espace « bonnes affaires » : à surveiller régulièrement pour pas louper une p’tite promo bien sympathique et toujours bienvenue !

 Le déroulement de ma commande :

Concrêtement, après m’être inscrite et avoir validé mon panier, j’ai découvert que le colissimo était quasiment aussi cher que le prix unitaire de mon article… du coup comme j’avais vu en bas de page le logo « relais colis », j’ai décidé d’appeler le service client pour demander des explications.

Grande surprise, on me répond avec un bel accent du sud ahhhhhhhhh déjà j’aime quand ça sent le soleil ! On m’explique qu’en fait, les négo avec Relais Colis ne sont pas finalisées et du coup que le service n’est pas encore effectif… j’explique donc mon soucis de prix colissimo et la charmante dame à la voix ensoleillée me prends mes coordonnées et promets de me rappeler après avoir vu de son côté ce qu’il était possible de faire. Il faut dire que je suis prête à attendre quelques jours pour pouvoir bénéficier du relais colis car j’imagine que ça sera tout de même 1/ moins cher et 2/ plus rapide.

15 minutes plus tard, on me rappelle comme prévu, et on me donne un code réduction pour que mes frais de port soit ramenés à 3 euros et des poussières ! Alors là je suis scotchée, tout ce que j’aime : service efficace et « commerçant ». La personne m’a confirmée qu’en cas de commande d’objets non volumineux (pour une fois que je dévalise pas tout le magasin !), il ne fallait pas hésiter à les contacter pour trouver un arrangement.

Si vous y allez, dites moi un peu ce que vous en pensez et en attendant, je continue à vous faire part de mes p’tites trouvailles pour nos CHERS bouts de chou !

4 commentaires

Tagger – à mon tour

Voila voila, je viens de me faire tagger

c’est quoi ça ?? Ba c’est une copine de blog qui vous lance un p’tit defi tout simple, il faut répondre à quelques questions, histoire de mieux se connaitre…. mais voulez-vous vraiment me connaitre ?? J’sais pas ! En tout cas, me suis faite « tagger », alors j’assume :o)

Le principe :
Donner le lien de la personne qui vous a tagger : (en gros là on me demande de vendre la mèche) : C’est Céline de Voilaçac’estfait
Remettre le règlement (ça ça va pas être coton, je l’ai pas trouvé – oui je suis blonde, on commence vite les présentations finalement)
Tagger à votre tour 6 personnes en les indiquant en fin de billet (ah ah ah je vais me faire plaisir là).
Répondre aux 10 questions suivantes (allez c’est parti mon kiki)

1) Le trait principal de mon caractère :
Je suis plutôt facile à vivre, je ne pète pas mon câble toutes les 5 minutes même si pourtant des fois j’ai comme une envie de meutre… suis plutôt patiente et diplomate.

2) La qualité que je désire chez un homme :
Qu’il ait plusieurs qualités ? ça marche ça ? Bon ok, la principale c’est qu’il me respecte.

3) La qualité que je préfère chez une femme :
La simplicité. Qu’elle ne cherche pas à briller coute que coute. Le monde des femmes est impitoyable… sauf dans la blogosphère bien sûr !

4) Mon principal défaut :
Le manque de confiance en moi. Alors là sans hésiter ! J’en profite pour remercier mes fidèles lectrices qui me laissent d’adorables commentaires sur ce blog et qui me font donc chaud au cœur…

5) Ma principale qualité :
Je suis pleine d’empathie. Voila, j’aime faire attention aux autres, les aider, les écouter, être utile. Une vraie petite Mère Térésa quoi !

6) Mon occupation préférée :
Question piège… dormir, aller au SPA, glander sur une plage à Maurice…
Mais non, c’est de m’occuper de mes deux adorables enfants ! (qui a pouffé de rire ?)

7) Le plat qui me met l’eau à la bouche :
Une plaquette de chocolat noir de chez Bonneterre ou celle aux céréales aussi (pour les lectrices souhaitant me faire plaisir, je communiquerai mon adresse par email)

8 ) Mes mots favoris :
Je t’aime (oui c’est cul cul désolée), les prénoms de mes enfants (oui j’insiste)
Sinon…. J’halucine, c’est une blague ou quoi, ba ouais

9) Ce que je déteste par-dessus tout :
Ne pas me sentir aimer, ne serait-ce qu’un peu (c’est maintenant qu’il faut pleurer)

10) Un rêve :
C’est très matérialiste et purement narcissique mais je vous évite au moins un « la paix dans le monde », digne des miss France en compétition : gagner à l’euro millions

Allez une bonne chose de faite : à qui le tour ??

Je tagge : La Vero, MissBrownie, Marionfizz, Chocoladdict, monblogdemaman et Guimette

8 commentaires

Atelier maquillage : le retour

Chose promise, chose due, je reviens juste de ma p’tite séance de maquillage gratos chez Nivea (place des Vosges). Pour les nouvelles, ou les étourdies, je vous remets le lien vers mon autre séance relooking.

D’abord, j’ai découvert quelques inconvénients à ce style de pause déjeuner :

– je n’ai pas eu le temps de déjeuner (un peu dommage pour une pause du même nom) : je suis sortie en courant d’une réunion en m’excusant platement (j’ai gardé pour moi la raison de ce départ précipité… on se demande pourquoi ?!) et j’ai sauté du haut de ma tour dans un métro sans passer par la case « cantine ». Résultat des comptes : me suis empiffrée (d’une manière fort distinguée je vous rassure) tous les bonbons proposés au bar Nivéa et avalée deux verres de jus de fruit ! Yes, je pense tomber dans les pommes d’ici une heure (ouf, juste le temps de finir ce billet ! Professionnelle jusqu’au bout des ongles rongés) ;

– j’ai cru m’être intoxiquée à l’eau de javel en buvant l’eau de ma bouteille remplie dans les WC juste avant de sauter dans le fameux métro ; je me rappelle avoir lu quelque part une intervention de la Mairie de Paris : buvez l’eau du robinet, elle est bonne ! Oui eh bien baigne toi dans la Seine, elle est propre aussi !

– sortir du métro St Paul, découvrir ce quartier sous le soleil, aller se faire dorloter une heure et se dire qu’il va falloir réussir à retourner au boulot ensuite : ça casse l’ambiance !

– devoir avouer à un maquilleur professionnel que l’on est une grosse nouille en maquillage et que mine de rien c’est pour ça qu’on est là, alors que non : pas taper quand je mets le crayon « dans » l’oeil au lieu de « sous » l’oeil

– freiner l’envie du maquilleur en question de te barbouiller les yeux : « si si tu vas voir on va faire ressortir tes yeux verts en faisant un style rockeur avec le noir qui coule »……… ouais……. je me serai pas auto- caractérisée « rockeuse » mais bon si tu penses c’est toi le pro…. « oui tu vas voir ça va être trop top » : top je sais pas, mais trop oui à mon goût !

– le retour au bureau avec les collègues qui te regardent avec un air hésitant qui veut dire elle a changé quelque chose depuis ce matin… mais quoi ? Du coup, je me demande si le maquillage est réussi ou non, si j’ai l’air sublime ou seulement pot de peinture ambulante !?? Heureusement, super copine est là, et me confirme que c’est chouette, à part peut-être un peu trop de traits « dans » l’oeil… ba oui justement on en parlait !

Les avantages :
– j’ai mangé plein de bonbons, les mêmes que ceux que j’interdis à ma fille ! (fais ce que je dis, pas ce que je fais : dans toute sa splendeur)

– je me suis fait maquiller par un maquilleur professionnel pendant une heure (un peu juste en temps car on était 3 filles par maquilleur) et tout ça mesdames et messieurs pour la modique somme de 2 tickets de métro

– je me suis laissée complimenter sur la magnificence de mes yeux et la splendeur du résultat par d’illustres inconnues

– j’ai ramené plein d’échantillons (que j’avais déjà, du coup, cadeau pour super copine, je sais suis super généreuse !)

Enfin, ce qui vous intéresse sans doute le plus : les apprentissages

– léger sur les produits de maquillage, « léger léger » : c’est le mot que j’ai le plus entendu. Comprenez par là que non, on ne se tartine pas la tronche de crème hydratante, puis de fond de teint, puis de poudre, etc. Bonne manière aussi de faire des économies, les produits durent plus longtemps !

– « on réchauffe », 2e au hit-parade des mots les plus prononcés. Cela signifie que tous les produits doivent d’abord être versés sur le dos de la main (et vous avez même le droit de déborder sur l’avant-bras pour y secouer votre pinceau de poudre et de blush), puis avec les pinceaux on travaille la matière en mélangeant et enfin, seulement après, on applique en touches …. légères ! (c’est bien vous suivez !)

– investir dans un set de pinceaux et autres goupillons (je suis bien sûr la seule à avoir sorti la remarque à deux balles, « ah moi j’ai juste un goupillon à biberons » !). J’ai noté aussi que le recourbe-cils n’est ni un gros mot ni un objet de torture, il est au contraire bien utile et j’ai pu remarquer sur ma voisine de droite à quel point cela … recourbait vraiment les cils !

– le poudrage est indispensable, sinon les blushs et fards n’adhérent pas bien et ne « fondent » pas comme il le faut bien

– autour des lèvres, on peut appliquer avec un pinceau bizoté (c’est technique là) un trait léger (je sais ça devient lourd pour le coup) d’anticernes : cela rend le contour bien net et attire la lumière.

– la couleur du fond de teint doit être testée au niveau du bas de la joue en descendant dans le cou : si on le voit, ce n’est pas bon. Enfin, on ne l’utilise que sur les parties un peu rouges, les imperfections… par touches de pinceau.

– l’anticerne ne doit pas être trop clair, dans le doute prendre la couleur médium, car si c’est trop clair cela risque de griser les cernes (et c’est déjà bien assez laid comme ça !)

Voila, c’est un peu long, mais j’espère que ça vous aidera, si vous avez des questions, n’hésitez pas, petits commentaires et hop !
Je précise que je ne suis pas sponsorisée ni payée (dommage d’ailleurs) pour ce billet !

5 commentaires

Nivea place des Beautés

nivea beautéJe vous en avais déjà parlé , mais j’en remets une couche, parce que je viens de faire mon premier rendez-vous et j’ai trouvé ça trop sympa, tip top cool !

Allez…… je raconte !

1er point : débarrassage des gamins pour se retrouver ENFIN SEULE ! Donc samedi en fin d’après-midi je dépose tendrement mon baveu dans les bras de son pôpa « tu te souviens chéri, c’est aujourd’hui que je vais apprendre à m’habiller chez Nivéa ? Promis je rentre pour que tu puisses te baffrer de cacahouètes peinard devant Turbo ! » (la grande est déjà larguée depuis la veille chez papy mamie, ils sont demandeurs, on va pas les priver !)

2e temps : j’enfile un jean tout bête, une tunique noire (notez c’est important pour la suite) et une paire d’escarpin… j’y vais pour apprendre à m’habiller, ils vont vite se rendrent compte qu’il y a du boulot !

3e temps : le rendez-vous est à 17h, ils demandent d’arriver 15 minutes en avance, grâce à la ligne 1 bondée, je serai là 5 minutes en avance, les pieds écrabouillés mais franchement c’est pas si mal, bravo à moi !

Donc j’arrive place des vosges, je repère vite le panneau « Nivea, place des beauté » et le vigile (qui est tout de suite ton ami) juste devant un porche fermé. Me voyant arriver, il tente le coup « vous venez pour Nivéa ? » « oui mon gars ! » Je me dis c’est bon, au moins je suis dans la cible !

La porte s’ouvre et je découvre le charme fou des petites cours cachés derrière les porches fermés de Paris !!!… Je suis accueillie dans la galerie Nikki Diana Marquardt par 4 trop enervantes belles hôtesses, on m’indique le lieu de ma conférence et je vais donc m’installer dans une salle où attendent déjà une bonne douzaine de jeunes femmes (à l’heure elles !). J’ai tout de même le temps de jeter un oeil, moquette cucu la praline partout, ambiance assez sympa, feutré, douillette, j’apperçois l’endroit des ateliers maquillages (j’y retourne vendredi, je vous débriefferai aussi !)

La conférence était menée par Sandra Guérin, conseillère en image, il s’agissait donc de nous apprendre les couleurs !! Celles qui nous vont, et celles qui sont à éviter en fonction donc de notre « saison », car oui, j’ai appris ce jour là que nous avions toutes et tous, une saison attitrée, la question étant de savoir laquelle, histoire ensuite de ne pas s’habiller avec des couleurs qui oh mon dieu ! ne sont pas de la bonne saison ! (ça serait dommage n’est-ce pas).

Pour trouver sa saison, il faut tout d’abord regarder la couleur des ses yeux, de son teint et des reflets de ses cheveux (la vraie couleur hein, celle d’avant les colorations, mèches and Co, celle qu’on avait quand on était petite !). Les 2 premiers vous indiquent déjà si vous êtes plutôt chaudes ou froides (on se calme, je parle de couleurs là !), ensuite les reflets de vos cheveux vous donnent la saison.

Enfin, on confirme notre soupçon, à l’aide du drapping… vous l’avez sans doute vu dans des émissions de relooking, c’est le moment où l’on a l’air un peu hum hum avec des bavoirs dorés, argent, bleu canard ou bleu ciel, rouge pétard ou bordeau autour du cou !

Donc pour toutes celles et tout ceux qui voudraient m’offrir des vêtements ou accessoires, sachez que ma saison à moi, c’est l’automne. Croyez moi ou non, je me sens beaucoup mieux depuis que je le sais !

Ensuite, nous avons une liste des couleurs qui vont bien et des couleurs qui vont … bof. Et là, bonne minute de solitude puisque : le noir est à éviter pour une femme automne… ça tombe bien… bref dégoutée…

Le site Nivea pour celles qui voudraient encore s’inscrire

7 commentaires

Miracle !

Encore un mercredi comme je les aime, un peu plus cool que celui-là quand même, même beaucoup plus car j’ai eu le temps de….

dépenser un max d’argent !

Mais bon, ce n’est pas que de ma faute !? Si ??

Nan parce que bon, d’abord, le coiffeur, ça franchement, j’en avais besoin ! Je ne ressemblais plus à rien, et il fallait couper ma frange « cache rides d’expression (de m….) » parce que là elle me cachait aussi les yeux… pour le coup pas assez quand même pour descendre sur les cernes ! Alors 38 € (oui c’est cher le coiffeur à Paris) pour entendre à mon retour ma fille (adorée !) me dire : « que tu es belle maman » (ahhhhhhhhh je me la passe en boucle, histoire de prendre de l’avance pour ce soir, quand Zhom ne s’apercevra pas que j’ai quelque chose de changer – en mieux !) ça vaut le coup nan ?

Ensuite, bon, j’ai un peu dévié mon chemin de retour… j’avais, il faut dire, remarquer hier une petite paire de bottes chez Jonak, bien à mon goût…. je n’espérais donc qu’une chose : me rendre compte en les essayant qu’elles ne m’allaient pas du tout et donc économiser quelques « petits » euros…. et bien c’est raté ! Elles me vont à merveilles ! Dommage hein ? En plus, naive et brave comme je suis, je me suis encore laissé embarqué par la vendeuse dans l’achat de Ze crême méga top génial indispensable pour le cuir de ces méga bottes là ! + 6 euros…. pfffffffff je m’en veux ! J’arrive jamais à dire non à ces trucs là, je collectionne donc dans une jolie boite, tous les tubes jamais ouvert de cirage et autres imperméabilisants inutiles…. Pas vous ? Si hein ? Rassurez-moi quoi ! Tiens faudrait que je les mette en vente sur ebay !

Bon là vous vous demandez, pourquoi ce billet s’appelle « miracle » ?

Eh bien mesdames et messieurs, c’est parce que j’ai réussi, pour la 1ere fois de ma vie de maman (3 ans et 2 mois) à entrer chez Sergent Major ET à ressortir sans rien !!!!!!

Yes !!!!!! C’est peut être l’effet Jonak, ou ma nouvelle coupe, ou parce que finalement les trucs en promo (actuellement et jusqu’à mi avril) ne me plaisaient pas tant que ça ! Dingue quoi ! Comme je me sens en veine, cette après-midi pendant le cours de musique de la mini Bach, je tente le coup chez Petit Bateau, vais-je relever le défi ??

En tout cas c’est pas joueur de mettre l’académie musicale de l’arrondissement, juste à côté de Petit Bateau, Obaïbi et Monop… c’est franchement pas du jeu, ça m’oblige à aller y passer les 40 minutes d’attente !!

Bon c’est pas tout ça, mais j’ai deux zoives à nourrir avant le cours, j’ai libéré super nounou pour la fin de la journée, à moi d’assurer !

3 commentaires

Changement d'heure…

Quel heure est-il Madame Persil ? Sept heure et quart madame Placard ! En êtes-vous sûr madame Chaussure ? Evidemment madame Piment !

Sauf que nous (cette fois, je mouille l’homme dans l’histoire), il n’y a rien à faire, on ne se souvient jamais de ces fameux changement d’heure ! On l’apprend inévitablement 2 fois par an par hasard ! Soit on se plante d’heure de rendez-vous … Soit c’est en allumant la TV le midi pour les infos qu’on le découvre… Et même une fois, un miracle, j’en entends parler la veille au soir, j’ai été infoutu de savoir dans quel sens il fallait « remonter » le temps, résultat des courses, au matin, j’ai mis pas moins d’une demi-heure, en consultant PC, réveil (censé se mettre à l’heure tout seul ??), TV pour savoir quelle heure il était.

Alors avec tout ça, ne me parlez pas de ma façon « d’adapter » mes enfants au changement d’heure !! Je rigole bien fort !

Donc, cette année, je dois bien vous l’annoncer, c’est uniquement grâce à ma copine de blog LA VERO, que je sais non pas 1 madame, mais 2 jours avant que c’est aujourd’hui le passage à l’heure d’été ! YES ! Merci merci merci, grâce à ce billet, j’ai réussi l’exploit jamais réalisé en 32 ans ! La vie est pleine d’espoir n’est-ce pas ?

4 commentaires

Petits bons plans parisiens du jour

Les 3J commencent aujourd’hui aux Galeries Lafarfouillette (pardon Lafayète), j’ai testé pour vous (remarquez l’esprit de dévouement !) : le passage en caisse se fait parfaitement bien, le déguénage de la carte de paiement un peu plus difficilement en cette fin de mois… Je vous rassure je n’ai pris QUE (ou presque) des trucs pour les 2 zigotos… Si vous n’avez pas encore la carte Galeries profitez-en pour la demander, vous aurez -15% supplémentaire le jour de l’ouverture (il faut se munir d’une pièce d’identité et d’un RIB).

2e bons plans : du 3 au 20 avril prochain, place des Vosges, Nivea installe des ateliers gratuits de maquillage, massage, relooking… il suffit de s’inscrire au 0811 00 00 20.
Me suis encore dévouée, je vous ferai part de mon expérience car je me suis inscrite pour un cours de maquillage et un cours de morpho relooking, en gros, je pense qu’on va me dire que super bien foutue comme je suis, tout me va ! (nan ?)

Allez les mamans, on se lache et on profite !

2 commentaires

Merci copine, c’est bon de savoir qu’il y a pire que moi !

Aujourd’hui, mention spéciale à ma copine Véro !

Oui Véro c’est LA copine qu’il vous faut, à vous mamans débordées et démoralisées.  smiley vénération

Car elle aussi a deux bambins, dont elle aimerait bien parfois se débarrasser quelques heures le week-end pour décompresser, elle aussi a une pile de dossiers qui l’attendent sagement au bureau chaque matin, bref, la copine Véro, elle a du mal aussi à suivre (pardon subir) le rythme : métro, boulot, marmots !

Mais la différence avec vous, c’est que la copine Véro, elle fait toujours pire que vous niveau tête en l’air ! Eh bien oui, vous pensiez que vous étiez une catastrophe ambulante en matière de working maman ; mais grâce à la copine Véro, on se dit que finalement, il y a pire !

La dernière preuve en date : hier matin, jour de Reteuteu (jour ARTT pour les fanas du boulot qui n’auraient pas compris) pour toutes les deux, je décide de commencer cette belle journée ensoleillée par …un bon bain ! nan je m’égare !… par le ménage complet de ma chambre. Et là un coup de fil de copine Véro, limite un peu énervée. Je vous relate la discussion :
Copine Véro : « ba, on s’est pas comprises, on devait se retrouver en bas de chez toi à 10h40 ?? ».
Moi  smiley pensif  en train de me dire, zut, je n’ai quand même pas passé 1 heure à nettoyer : « euh oui je sais Véro….. mais tu m’attends là ? »
Copine Véro : « ba oui ça fait 10 min que je t’attends, avec tout mon bazar à apporter au dépôt vente »
Moi, en train de me rapprocher d’une horloge et de calculer le nombre de secondes qu’il me faudra pour finir de me préparer en catastrophe : « c’est bizarre, j’ai pas l’impression qu’il soit….[là je vois l’heure, il est 9h50]….. Véro ….. euh….. comment te l’annoncer gentiment….. tu as 2 solutions, soit tu m’attends dehors encore 50 min, pour qu’il soit l’heure exacte de notre rendez-vous, soit tu montes prendre un café en attendant ! »
Copine Véro, que décidément j’adore : « tu veux dire qu’il est…. »
Moi, jouissant intérieurement de pouvoir me foutre d’elle gentiment au moins la journée entière (et même plus, la preuve) : « oui Véro, il est 9h50, tu avais juste une heure d’avance, ça te change non ? d’habitude c’est plutôt dans l’autre sens….ça ne te réussi pas les reteuteu »

PS : Bisous Véro ! J’t’adore ! smiley trinque

1 commentaire

Oui ! Le paradis existe

Zen

EDIT 2009 : le z’spa a changé de propriétaire et je ne peux plus vous garantir que le paradis existe donc encore !!

Non ne partez pas en courant, je n’ai pas l’intention de vous saouler avec une réflexion pseudo psycho religieuse…… nan !!!! N’oubliez pas que je suis blonde, donc par définition : pas de prise de tête.

Ce dont je veux vous parler aujourd’hui c’est de mon expérience du jour au SPA…. non les malins, je ne parle pas non plus de la société protectice de nos amis les bêtes (quoi que ??).

Le SPA, endroit quelque peu à la mode, quelque peu onéreux aussi donc, mais quelque beaucoup extrêmement agréable. Donc aujourd’hui, jour de la saint e-zabel (il faut bien se trouver une excuse pour aller se la couler douce) , et parce qu’il faut savoir se sacrifier pour son blog et permettre ensuite de recommander (ou non !) une activité à ces fidèles lectrices : direction le Z’SPA rue des Acacias à Paris.

Je n’ai pas envie de vous faire baver (quoi que ? bis !), alors je serai directe : J’ADORE :
le hammam : oui on a chaud, très chaud, ok on n’y voit rien avec toute cette vapeur, oui le carrelage est brûlant sous les fesses si on oublie sa petite serviette dans le vestiaire, oui la douche froide entre les deux tours c’est … très revigorant ! Mais bon sang en 15 minutes on est plongé dans l’ambiance et au bout de 30 minutes, je ne savais plus où j’étais.
le gommage : génial de sentir les gros grains de sable enlever les méchantes petites peaux mortes ; j’ai juste failli me vautrer 2 fois quand il a fallu me retourner et ensuite me lever pour le rinçage ! Après par contre, on a la peau tellement douce !!!!!!
le massage ayurvédique (à vos souhaits) lui est tout à fait miraculeux, j’ai oublié en 5 minutes l’existence dans le désordre : de mon mari, de mes enfants, de mon chef, et de la tour de pise de dossiers. On est entre le sommeil et la réalité, une sorte de zone de transition où l’on ne pense à rien ! Tout à fait exceptionnel !
le soin du visage, indispensable à chaque changement de saison (comment ça on a pas changé de saison ? Ah ba tant pis, faudra que je le refasse le 20 mars), le plus désagréable c’est tout de même l’étape « retrait des comédons », comprenez ici : « grosse honte car explosion des points noirs » et croyez moi, avec un nez bouché c’est pas une partie de plaisir de se faire triturer le bout du pif.

Honnêtement après tout ça et un petit thé avachie sur un grand sofa, on ressort de là, et malgré les cheveux trempés et graissés, la peau brillante avec les 50 crèmes et huiles qui se sont succédés, eh bien, on ne fait plus attention à rien, on est dans une bulle de zenitude, qui en ferait presque oublié la note salée de l’addition !

Mais c’est en tout cas pour moi, un moment, LE moment où je peux ENFIN me faire dorloter, oublier tous mes soucis, me reposer et donc ça vaut bien un petit cassage de cochon ! (Aille non pas celui du salon de l’agriculture, la tirelire ! Ah quand je vous dis qu’on va aussi parler de la SPA, je ne mens pas !!)

5 commentaires

 
Top