Les bonheurs - 11/11 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les bonheurs

Maman aime Ikea

ikeaet les enfants aussi !

Alors oui autant je suis la 1ere à râler quand un truc ne me plait pas, autant quand quelque chose me plait, je sais aussi le dire ET l’écrire. Samedi après-midi expédition ikea pour la famille quasi au complet (manque toujours la mini tornade au rapport, toujours à se dorer la pilule dans le sud avec papy mamie)

Maman aime Ikea parce que :

– il faut prendre la route pour y aller : « sortir » de Paris et gagner la banlieue (oh zy va suis née à Argenteuil moua) où l’on a créé de toute pièce pour nous les pauvres parisiens privés de tout, des zones industrielles remplies de magasins aussi attrayant et sexy que Leroy Merlin, Castorama, Lapeyre, Boulanger, et IKEA, the king of the meubles !
Bref, il faut prendre la voiture et ça tombe bien, le baveux ne voulait pas faire la sieste dans son lit, la voiture a eu raison de lui ! ah ah

– pour accueillir un ikea la règle la municipalité doit leur donner un accès direct à l’autoroute (et accessoirement aussi l’autorisation d’ouvrir les dimanche) et donc : TU NE PEUX PAS rater la sortie, donc TU NE PEUX PAS t’engueuler avec zhom au sujet de la route à prendre (quand je te dis que maman aime ikea, maman aime ikea !)

– si tu as un « mini toi » de plus de 4 ans, tu aimes Ikea car tu peux t’en débarrasser le confier entre les mains des animateurs d’un disneyland miniature et cela immédiatement à l’entrée après un gros câlin rempli de soulagement culpabilité d’abandon.

– si tu as un « mini toi » de moins de 4 ans, ça se corse un peu pour toi, mais pas pour lui ! Parce que ce n’est plus un disneyland miniature qu’il trouvera à travers les rayons, c’est plutôt un gigantesque appart où il pourra tester TOUS les lits, TOUS les fauteuils, TOUS les canapés, toucher TOUS les meubles, ouvrir TOUS les tiroirs…. bref Le bonheur. Ne pas oublier, par contre, de le déshabiller pour qu’il n’est pas trop chaud (donc soif, donc envie pipi) et qu’il soit parfaitement à son aise pour sauter partout.

– le restaurant propose des petits pots et jus de fruit BIO dans les menus enfants, et les chaises hautes qui vont bien.

– les toilettes proposent un endroit parfait pour les changes avec rouleau de papier et attaches pour le matelas à langer (on voit qu’ils connaissent bien les mini tornades et les baveux) et ça va jusqu’au détail qui tue « l’eau des toilettes est l’eau de récupération des pluies » ! Z’ont tout compris chez Ikea, en soignant les détails qui plaisent, ils font même des économies et donc gagnent encore plus !

– le service livraison et montage : oui ça coûte un peu, mais honnêtement, si c’est pour éviter un dimanche d’engueulade et de cloutage de doigt, moi je vote pour ! L’amour n’a pas de prix…

Alors évidemment, chez Ikea, le problème (et là je repense à un dessin du dernier bouquin de Penelope Jolicoeur) c’est que tu y vas pour acheter 3 trucs et tu ressors avec une bonne vingtaine de p’tites babioles supplémentaires… Evidemment aussi, quand tu vas pour récupérer tes mini-toi de plus de 4 ans, ils ne veulent pas partir et toi tu es bien crevé par les kilomètres de piétinage que tu viens de te farcir et tu n’as donc pas la négociation facile…

Par contre, j’sais pas vous mais c’est pas parce que j’achète beaucoup chez Ikea que notre appart ressemble à l’un de ceux de leur sublime catalogue…

9 commentaires

LA bonne nouvelle du jour

CAFnon le baveux ne s’est pas réveillé plus tôt ce matin (6h42, il a une horloge dans l’estomac celui-là)… zen

mais quel bonheur (il m’en faut peu je sais) de découvrir ce matin dans ma boite mail (oui mesdames, la CAF SAIT utiliser l’emailing !) cette nouvelle incommensurable :

« LA CAF vous informe : LA CAF vous simplifie la vie » (oh boudiou !!!!!! ça s’est un scoop !!!!!!) Je vous copie colle le texte, le jeu en vaut la chandelle, croyez moi, on va gagnez 1h de paperasse dans notre vie de maman overbookée !

A partir de cette année, la déclaration de ressources Caf disparaît.
Désormais, la déclaration de revenus que vous allez faire aux Impôts suffira pour calculer vos droits. 

Et le meilleur reste à venir, la CAF a ouvert un nouveau site web, intitulé, accrochez-vous, ça décoiffe, ou plutôt ça dépoussière : « CAF cplusimple« 

Voila, je ne pensais pas un jour pouvoir lire à côté du sigle CAF, le mot « simple », alors j’ai pensé que l’info vallait son pesant de cacahouètes ou de pistaches (au choix) et je me suis empressée pendant la sieste miraculeuse du baveux de vous prévenir !

A quand la même chose pour la CPAM, les impôts, les demandes de crèches, et j’en passe ????

Et chez vous c’est qui qui se tape les démarches administratives et autres ? La papa s’y colle ? Parce qu’ici, je suis officiellement madame j’me débrouille avec tout le bazar de paperasses…

3 commentaires

Journée de la femme ! Yes !

Petit billet du jour consacré à… moi, femme, blonde

2 défauts majeurs je sais mais pas aujourd’hui ! eh eh
Car c’est aujourd’hui !!!!! Oui c’est aujourd’hui NOTRE jour à nous les femmes. Journée de la femme
Profitons-en : top chrono !

Donc j’ai décidé qu’en ce jour dédié à la beauté, à la douceur, à la communication, mais aussi au sens du service voir même de l’abnégation, moi, e-Zabel, je :

– ne me lèverai pas pour le biberon du matin
– ne ferai pas la vaisselle
– ne passerai pas l’aspirateur
– n’accepterai aucune remarque négative, désobligeante, sournoise, chouineuse
– n’ouvrirai aucune facture mais uniquement les courriers comportant au minimum un catalogue, un bon de réduction ou une offre privilégiée sur un pur plan shopping.

Et toc ! Vive la révolution !

Je le ferai demain….

La journée de la femme, ça ne dure qu’une journée par an hamac.gif

Vivement la fête des mères…

8 commentaires

Définition du jour : la « gagatitude »

Mais qu’est-ce ? nom féminin, introuvable dans le dictionnaire.
Comportement relatif à l’ébahissement sur dimensionné d’un adulte devant un nourrisson ou un bébé. Se traduit notamment par l’émission d’onomatopées, plus communément appelés le « parler bébé ».

Qui est concerné ? Les autres ! Par définition en effet, la gagatitude n’arrive qu’aux autres et c’est même un bon moyen de se moquer d’eux. D’ailleurs, ne dit-on pas : « moi gaga ! Jamais ! » Certains vont même dire que de toute façon « les bébés c’est moche et inintéressants au possible ! »  Cela peut-être un proche, très proche même, comme la mamie, le papa, ou une amie, un voisin (la vielle du 4e notamment), le facteur ou la maman du bébé… mais nous, nan !!!!!! jamais !!

Symptômes ? Tout commence par un petit sourire, qui s’agrandit au fur et à mesure que le bébé au cœur du déclenchement de la gagatitude, se mets soit à rire de plus en plus adorablement, soit à faire un acte extraordinaire : prendre le doigt, dire agheu, attraper la queue du chien, ou mieux : rester assis plus de 15 secondes… et voir le summum : faire ses 1ers pas !

Comment sauvez la personne prise par une gagatitude soudaine ?

Agir immédiatement, inutile d’appeler le 15, ils arriveront trop tard.
LA solution : imiter à votre tour l’adulte gagatisé, en général l’electrochoc engendré (voir quelqu’un en train de se foutre de vous), suffit.
SI vraiment cela n’a aucun effet, à part celui de faire redoubler de rire le bébé fauteur de trouble, j’ai bien un conseil : demandez-vous pourquoi vous vous retenez depuis tout à l’heure et adoptez la gagatitude à votre tour : faites des « brrrrrrrrr le bô bébé, bravo bébé c’est bien le bébé » avec les grimaces et tout le toutime ! Libérez l’enfant qui est en vous !

6 commentaires

Vive les vacances… chez papy-mamie

Et voila ! Une de moins !

Ce midi Choupinette est partie chez mes parents pour 2 semaines de vacances… le bonheur !
A nous le calme, les repas où l’on peut parler, un salon rangé, plus de crise de jalousie, plus de crise du tout d’ailleurs… le bonheur !
Plus qu’un enfant à bord, c’est bien là qu’on se dit : « bon sang mais c’est trop fado 1 bébé »

Ah…

Le silence

Et zut de zut et de rezut : elle me manque déjà ! Sa chambre est déserte, les doudous favoris sont avec elle : elle m’a laissé les plus moches et les moins doux.
En plus, elle est partie en courant, la bourrique, même pas un regard de tristesse, d’appréhension, de doute : rien, nada je vous dis : elle m’a abandonné, moi sa maman chérie !

Choupinouuuuuuuuuu ! Viens là que je te fasse un double calins.

2 commentaires

 
Top