Apprendre l'anglais à des enfants dès 1 an

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

My taylor is rich (enfin je crois)

Ah l’anglais… comme j’aimerai être bilingue… comme j’aimerai ne pas avoir une mémoire de poisson rouge ni dotée d’un accent pourri.

Les enfants sont des éponges, eux. À défaut de nous laisser dormir jusqu’à 11h du matin le week-end, ils ont en effet la capacité, hallucinante, d’enregistrer très rapidement et très facilement ce qu’ils entendent.
Les gros mots des parents qui s’étouffent, mais aussi les mots d’anglais.

Ici, nous avons foi en cette compétence et on compte bien miser dessus pour faciliter la vie de nos futurs collégiens. Oui, je sais, ce n’est pas pour demain (juste pour après-demain).

Après avoir essayé dans l’ordre (attention, minute tiercé) :
les cours d’anglais hebdomadaires en petit groupe (Les Petits Bilingues pour ne pas les citer – ah ba si) pendant 1 an (Choupie était alors en moyenne section). Déçue, car elle faisait finalement beaucoup de coloriage et de découpage, je n’avais pas vraiment l’impression qu’elle apprenait quelque chose, la méthode n’était pas vraiment claire à mes yeux.

les cours d’anglais hebdomadaires à domicile (avec Language connexion qui a l’époque démarrait tout juste et qui depuis semble avoir bien grossi) (choupie était alors en Grande section, et on lui collait dans les pattes le p’tit, alors en PS)(j’ai en PS pas AU PS hein). Arf… la jeune fille qui venait était adorable mais sincèrement, elle n’avait pas la poigne nécessaire pour « tenir » ma fille difficile à ce moment-là (déjà) et avoir cours chez soi, c’est vrai que l’enfant est tenté d’aller se balader dans sa chambre par exemple et ne reste pas facilement en place.

les mots et expressions courantes, enseignés par-ci par-là par Super Nounou durant ses heures de garde (toujours en cours) Une petite phrase glissée durant le repas, une autre pour se dire bonjour, les enfants n’ont pas l’impression d’être en cours, ils enregistrent facilement. Ce qui me confirme que la solution idéale reste l’emploi d’une jeune fille au pair et/ou d’une nounou anglophone et ce, dès le plus jeune âge ! Loupé pour nous !

… Nous avons décidé de rechercher quelques outils ludiques (TOUJOURS !!) pour compléter le travail de Super Nounou et cette année la puce est aussi inscrite aux ateliers bleus de la Mairie de Paris pour 1h d’anglais par semaine, le soir après l’école. Et le tout pour la modique somme de 12€ et des brouettes par mois. Rien trouvé de mieux pour le moment !

Sur Ipad, mon coup de cœur c’est l’application Babble Planet (3,99 €) :
très axée sur la compréhension orale, la puce, pourtant très très débutante (oui j’ai créé ce nouveau niveau de toutes pièces) réussit parfaitement à … deviner ce qu’il faut faire et travaille sa compréhension et son oral. Elle avait hâte de découvrir le niveau 2 qui est disponible depuis quelques jours.

Pour les autres applications, je vous envoie sur cet article paru chez Ma Famille Zen, il n’est pas nécessaire que je redise ce que j’ai dit là-bas  :P

 

Nous avons aussi reçu (merci Ravensburger) le stylo « Tiptoi », dans la même veine que les stylos tag leapfrog que j’affectionne vous le savez. Il s’agit cette fois d’un gros livre interactif destiné donc à l’apprentissage ludique de l’anglais intitulé « j’apprends l’anglais » (19,90 €).
La puce adore… mais uniquement les chansons (ce n’est déjà pas si mal), de mon côté, du coup, je regrette que les paroles ne soient pas indiquées quelque part… afin d’aider éventuellement l’enfant à prononcer correctement les mots et surtout de lui traduire.
Le p’tit, lui, a bien accroché, il aime le côté imagier, il clique partout et écoute les mots ou expressions. Je ne sais pas encore bien s’il retient quelque chose, mais, et c’est valable pour les deux, au moins, ils « entendent » et c’est déjà bien !

On m’a parlé de Speakyplanet, je n’ai pas testé… je rigole trop en découvrant l’accroche du site, à savoir : « Votre enfant bilingue en anglais en jouant 10 minutes par jour » (chouette et sinon ?)

Enfin, je profite de ce billet pour vous parler d’une toute nouvelle école de langue qui vient d’ouvrir dans le 11e arrondissement parisien : Kids&Us. Hélas bien trop loin pour nous, mais je l’ai visité, j’ai rencontré sa directrice : une maman motivée, passionnante, passionnée qui soigne les petits élèves et leurs parents aux petits oignons. Les locaux sont colorés, chaleureux, l’école applique une méthode d’apprentissage vraiment adaptée à chaque âge, qui a déjà fait ses preuves en Europe, notamment en Espagne d’où elle est issue. Allez jeter un oeil si vous êtes dans le coin. Les cours sont accessibles dès 1 an (en présence des parents) afin que les plus petits entendent dès le plus jeune âge la langue anglaise. Je suis complètement fan et je peux vous dire que j’attends avec impatience une ouverture dans mon arrondissement !!

Alors, j’ouvre officiellement les commentaires à toutes les propositions de livres/applis/école/type d’apprentissage, bons plans ou pas qui pourraient servir à toutes les lectrices – et à moi hein – allez-y, parlons english et partageons !

60 commentaires

  1. Allez, j’ouvre le bal des commentaires.
    Chez nous l’anglais c’est hyper important, enfin surtout pour moi. Je le parle tous les jours au bureau et c’est une langue que j’apprécie. Donc j’ai vite essayé de mettre Loulou (3 ans) à l’anglais. J’ai tenté pas mal de méthode, mais la meilleure que j’air trouvé pour le moment c’est la télé en anglais. Du coup, les DVD sont en anglais et j’ai pris une chaine de dessins animés en anglais (Boomerang). Il va aussi à un petit cours d’anglais dans notre quartier mais c’est plus histoire de parce que je n’ai pas l’impression qu’il apprenne grand chose. Mais surtout j’essaie de lui faire aimer l’anglais. Je lui montre que je lis en anglais, que Winnie parle anglais, que s’il veut aller voir la ville de Cars 2 (Londres) il faut parler anglais… Et même si parfois j’ai droit à « L’anglais ça m’intéresse pas ! » je sens que petit à petit ça rentre.
    Un petit conseil pour les adultes qui veulent améiliorer leur anglais: lisez en anglais ! C’est super pour apprendre le vocabulaire. Pour les filles je conseille la « chick-litt » (traduction: littérature de poulette !) qui est assez facile à lire et qui reprend surtout du vocabulaire du quotidien très facile à recaser. Mes auteures préférées: Marian Keyes et Isabel Wolff.
    Voilà !
    Dis donc ça fait long comme commentaire, ça . Je vais peut être le copier sur mon blog celui-là ;)
    Enjoy your day!

  2. Ici, on a testé une petite association locale quand Coquillette était en MS… et bof. Coloriage, découpage… Tout ça avec 1/2h de route dans chaque sens (les joyeux embouteillages d’île de France), et 1h à poireauter dans la voiture là-bas avec un petit Hérisson de 2 ans…
    Second essai l’an dernier: Coquillette en CP et Hérisson en MS. On a cette fois testé « Baby school ». Et là, c’était génial. Avec des jeux créés par l’association, des comptines et des outils d’apprentissage, les enfants ont appris tout plein de truc sans s’en rendre compte. Et ils ont entendu un bel anglais, 1h par semaine pendant 1 an. Parfois, ils ressortent encore un petit mot de vocabulaire ou une comptine… Mais les cours étaient le samedi matin, et là, entre les difficultés de réveil le week-end et les week-end en famille en province, on a loupé pas mal de cours… Alors on n’a pas retesté cette année… En attendant que des cours ouvrent le mercredi !

  3. l’anglais, mais les langues en général, c’est important ça personne ne le niera ! communication, culture, ouverture d’esprit etc
    notre fils a la chance de faire de l’anglais à l’école depuis la petite section (d’abord 15 mn par jour puis en grande section 1/2 h tous les 2 jours)
    mais bien sûr, on se pose des questions, on se demande si cela suffira, s’il faut l’inscrire à une école internationale (à 3 mn en voiture de la maison) ; chaque année je me pose la question mais outre les inconvénients (école non conventionnée, quand tu bosses la langue forcément tu ne bosses pas autre chose) je me dis que finalement moi je m’en suis sortie avec le bagage scolaire (et je travaille aujourd’hui 90% en anglais écrit et oral) et qu’on a des copains avec qui on parle anglais (bon OK on les voit pas tous les week-end ;-) et qu’on voyage un peu, bref tout ce qu’il faut pour lui faire prendre conscience des différences culturelles et de l’intérêt de parler plusieurs langues : comme dit dans le commentaire au-dessus, lui faire aimer les langues, je pense que c’est ce qui est le plus important

  4. Bonjour,

    Je suis animatrice de langues vivantes dans ma ville en banlieue depuis bientot 3 ans. J’accueille des enfants de trois à 10 ans dans des locaux municipaux une heure par semaine, on fait des jeux et les enfants acquierent du vocabulaire par ce biais.
    En ce qui me concerne, l’anglais est une passion, j’ai fait mes etudes à l université pour l’enseigner et je suis egalement partie à l’etranger un an pour parfaire mon oral. Au quotidien, je me cultive en anglais et ecoute de l’anglais tout le temps ( radio films et communqiue avec mes amis irlandaises )

    Pour les enfants, voila ce que recommande ma chef :
    – proposer des dessins animes en anglais connus par coeur par l’enfant en français.
    – ecouter des comptines,
    -pour vous, acheter des flashcards, des jeux de snap et jouer avec les loustics -les editions usborne sont pas mal , tu peux les trouver sur amazon,
    -mais je crois que le mieux, cest quand meme de partir dans les pays anglophones pour donner une dimension à des notions qui semblent lointaines pour des « petits enfants ». Voir ses parents parler anglais encourage les enfants à faire l’effort de se faire comprendre.

  5. Mon mari est anglophone, mes enfants parlent donc anglais avec papa, francais avec maman et apprennent l’allemand en primaire.
    De plus les enfants communiquent donc en anglais avec la belle-famille (papi en Inde, cousins en Hongrie, tonton au Danemark…).
    C’est vrai que savoir parler l’anglais est important. Mais en maternelle :o je trouve ca franchement trop tôt ! Les enfants sont déjàs assez fatigués par leur nouveau rythme.
    Je pense qu’il faudrait plutôt les emmener dans des pays anglophones (pour l’anglais) afin qu’ils puissent rencontrer et communiquer avec des copains de leurs âges. Je trouve ca beaucoup plus efficaces que des cours!
    Vos enfants n’apprennent pas de langues étrangères en primaire ??

    • En principe il y a une initiation à une langue étrangère en primaire, mais c’est assez récent et les instituteurs n’ont que rarement la formation nécessaire. Ca reste donc largement théorique, sauf dans certaines écoles qui peuvent faire venir des intervenants anglophones. Encore un facteur d’inégalité…

    • ils ont un peu d’anglais oui, à partir du CE1… en gros, la maitresse, française hein, tente de caser quelques minutes dans l’emploi du temps ultra chargé, pour faire quelques chansons en anglais et leur apprendre quelques notions de base…

  6. J’ai la chance d’être « fluent » en anglais, c’est-à-dire d’avoir un très bon niveau sans pour autant être bilingue (comme dit une amie franco-britannique, on sait qu’on est vraiment bilingue quand on est capable de comprendre un spectacle d’humoriste dans une autre langue ! :D ). Quand je dis « la chance », en fait c’est beaucoup de travail !! Mais j’ai eu la meilleure des motivations : mes parents, qui sont français mais qui ont vécu plusieurs années aux Etats-Unis, parlaient anglais ensemble quand ils ne voulaient pas que mon frère et moi comprennent ce qu’ils disaient… Et bien, croyez-moi, j’ai eu hâte d’apprendre l’anglais, et mon frère aussi !!! Mes parents ont donc pu faire ça jusqu’à ce que je sois au lycée, quasiment :D :D Et ils m’ont envoyée en séjour linguistique plusieurs fois quand j’étais ado – je leur en voulais beaucoup pour cette « corvée », et ça a été assez galère, mais finalement j’en ai tiré bénéfice, en tout cas pour les séjours en immersion.

    J’ai eu la veine d’avoir en première et Terminale une prof d’anglais extraordinaire qui nous avait donné une liste de livres à lire en anglais par ordre de difficulté croissante, c’était absolument génial comme idée, ça commençait par des livres pour enfants style « Peter Rabbit », et des BD, et puis au niveau 2 il y avait Roald Dahl, au niveau 3 Edgar Poe et les Sherlock Holmes, etc etc avec 8 ou 9 niveaux en tout (au niveau 9 c’était Dickens et Shakespeare…). Certains élèves se sont arrêtés au niveau 2, d’autres sont allés jusqu’au bout, sans aucune obligation.

    Je rejoins complètement le commentaire de Fleur de Paris : il faut commencer par expliquer aux petits qu’il existe d’autres langues, et exciter leur curiosité, en écoutant des chansons en anglais par exemple (pas forcément des chansons pour enfants ! ma fille aime bien danser sur Mika même si elle ne comprend pas les paroles ! je lui explique en gros de quoi ça parle « Dans cette chanson là, il est triste parce que son amoureuse est partie »…). Si on est soi-même capable de regarder des films ou des séries en anglais (avec ou sans sous-titres), on peut leur en montrer aussi. Les films de Disney en anglais, c’est top (les chansons du « Livre de la jungle » sont bien meilleures en anglais…).

    J’ai inscrit ma fille aux Petits Bilingues en septembre (cadeau groupé des grands-parents, hein, vu le prix…), et pour l’instant je suis assez sceptique. Elle glane quelques mots comme « hungry » et « Christmas » mais les oublie d’une semaine sur l’autre, y va avec plaisir, écoute beaucoup de comptines… On verra en fin d’année…

  7. Si l’enfant n’est pas motivé, je ne sais pas s’il apprend quelque soit la méthode …
    Une seule solution, les envoyer dans une famille anglaise pendant les vacances :-D
    Mon frère après 1 an en Chine parle très bien anglais ;)

    Ici on a déjà du mal à leur apprendre l’arabe alors que c’est la langue maternelle de mon homme …

    Mon homme a un prof d’anglais perso avec son boulot et il adore ;)

  8. chez nous les garçons ont 3 et 6 ans et les deux parents sont « fluent in english » et cela m’arrive de leur parler anglais : le soir avant de se coucher ou quand ils font de la peinture et de la pate à modeler : pour les couleurs et mots de vocabulaire basique. Ils adorent aussi Babble planet qui est l’une des meilleure appli anglais pour enfants sur ipad (j’en ai testé deux autres avant d’opter pour celle-là) : les adorent, il faut passer des niveaux et ça les interessent. Ensuite on habite en Normandie et y’ a le ferry qui traverse la manche et qu’on aimerait prendre en semble l’année procaine pour une virée dans le sud de l’angleterrre. On est déjà allé dans les iles anglo-normandes avec eux. Et on aussi de la famille eparpillée aux 4 coins du monde : ça les motive (« on ira au Canada quand vous saurez parler anglais … »). et puis le grand a comencé l’anglais au CP, en plus du reste. ooui c’est imprtant de commencer tot, d’éveiller leur curiosité et leur montrer tous ces pays et ces langues qui co-existent au 4 coisn de la planete !

  9. super cet article…je cherchais justement quelque chose à offrir à ma fille de 2ans bientot pour la familiariser avec l’anglais…mais rien ne me tape à l’oeil!!

    aurait tu une idée pour moi? ou pour nous!!

    merci

  10. Bonjour E-Zabel, bonjour à toutes,

    Je me présente, je m’appelle Durgyka et j’ai une petite boutique en ligne dédiée à l’éveil aux langues étrangères : anglais, espagnol, allemand, arabe…
    Si ça vous intéresse j’ai des jeux en anglais, des livres (unilingues, bilingues et audio-livres) et des CD de comptines. Si vous avez besoin de conseils ou de renseignements complémentaires n’hésitez pas à me contacter!
    Très bonne journée à toutes

  11. Etant déjà bilingues à la maison et oeuvrant pour le sauvetage de notre identité :mrgreen: je laisse l’apprentissage de l’anglais à l’école ;-) Elle a des cours en CE1. C’est déjà mieux que d’attendre le Collège ;)

  12. Et bien moi,j’ai choisi pour ma fille une marraine americaine from Los Angeles………..J’attends qu’elle soit un peu plus grande et direction les Etats Unis!!!!!!!!!

  13. Bonjour,
    Oui, Kid’and’Us, parlons-en.
    Le lieu a l’air génial, coloré. Et la méthode semble- a priori – au point. J’étais ravie de découvrir ce lieu,
    il y a quelques semaines.
    Mais le tarif est… PROHIBITIF : 800 EUROS PAR AN
    pour 1 HEURE par semaine !!!!!!
    J’ai gentiment dit à la dame que c’était l’atelier LE PLUS CHER DE PARIS, toutes activités confondue.
    Je trouve cela quelque peu honteux…

  14. L’anglais c’est super… mais qu’on apprenne déjà bien le français ;)
    Je n’ai pas d’application à te conseiller. Il faut juste que ça reste ludique ;)

  15. Bonjour, je suis maman de 2 enfants (4 ans ½ et 21 mois). J’ai souffert dans ma vie professionnelle à cause de mon niveau d’anglais … ben oui ça me ferme des portes quand même. Je ne veux pas que mes enfants aient le même problème. Je me suis intéressée aux différentes offres pour leur apprendre la langue et j’ai aussi comparé les prix, les méthodo. J’ai regardé les avis des parents sur les forums et j’ai finalement inscrit mon fils chez Kids&Us. C’est clair que si on ne regarde que le prix, Kids&Us est assez élevé mais c’est aussi, je crois, un des seuls qui propose un programme pédagogique avec matériel adapté à l’âge de l’enfant. En plus ils fournissent du matériel complémentaire à la maison (livre et CD).
    Mon fils aîné de 4 ans ½ a commencé les cours il y a 2 mois et on écoute le CD (en anglais) à la maison quasi tous les jours (oui moi aussi je connais les chansons par cœur :) et ma fille répète quelques mots, c’est assez drôle d’ailleurs). Mon fils adore y aller et adooooore sa « teacher » (j’avoue, quand il m’a demandé « maman, comment on dit je t’adore en anglais » pour le lui dire j’étais un peu jalouse:))

    Je commence à voir les résultats avec mon fils et sincèrement, si ça continue comme ça je ne regretterai pas d’avoir investit dans ces cours !

  16. Bof, perso je me dis qu’ils ont bien le temps encore !
    J’aimerais déjà que le mien utilise correctement être/avoir (je m’ai fait mal)
    Et puis, je suis « fluent » en ayant simplement commencé en 6ème, donc, je me dis que ce sera bien suffisant.
    Je préfère garder du temps pour qu’il aille au sport/joue dans sa chambre/s’ennuie (il semblerait qu’on ne laisse plus assez les enfants s’ennuyer … Essentiel pour développer l’imaginaire)
    Alors à 5 ans, je m’en tiens à français et athlétisme :-)

    • Arf, ils ont le temps, mais tout se joue très tôt, du coup, je me dis qu’il faut pas louper ce créneau où ils sont éponges… et puis ensuite, le programme classique accélère et cela peut encore être un frein pour démarrer l’apprentissage…

  17. Ici, on l’a pas fait exprès mais la seule super nounou que j’ai trouvée après avoir fait passer 20 entretiens ben c’est une charmante femme de Sierra Leone et du coup, elle parle anglais ! Super efficace pour les petits ! Mon fils se débrouille pas mal du coup du haut de ses 3 ans !

  18. De ma toute petite expérience personnelle, l’anglais était une langue complètement étrangère c’est le cas de le dire. J’ai pourtant commencé, comme la plupart, en sixième mais j’étais une vraie bille. J’ai appris l’anglais en regardant mes premiers DVD en VO puis les séries d’abord en VOST et puis en VO pure. Alors, évidemment, à l’oral, je suis encore une quiche mais au moins je comprends ce qu’on me demande et j’arrive à aligner deux petites phrases.
    Ma fille regarde certains dessins animés en VO également. Étonnamment, elle ne me dit pas : « je comprends rien » au contraire elle demande « celui en anglais hein pas en français … » On lui lit également des albums (connus en français) en anglais.
    Le plus formateur reste d’aller se plonger dans la langue directement. Une amie est partie ainsi en Australie pour son travail, la vingtaine passée, elle était encore plus mauvaise que moi en anglais, c’est dire ! Maintenant, elle est bilingue, elle est actuellement aux States toujours pour son boulot. Rien d’impossible mais commencer tôt est plus facile.

  19. Bonjour E-Zabel, je suis Franck cofondateur du site http://www.SpeakyPlanet.fr que vous n’avez pas testé ! C’est dommage pour nous. En tout cas votre blog est très chouette !

  20. Je me permets de mettre un lien sur un blog spécialisé dans le serious game qui a parlé de notre site (retirez-le si cela pose un problème)

    http://blog.seriousgame.be/speaky-planet-apprendre-langlais-aux-enfants-en-jouant-ils-vont-adorer

    Et si vous avez des enfants ayant entre 7 et 13 ans, je peux vous offrir des abonnements pour tester. (ça aussi, retirez-le si ça pose un pb)

  21. Je rejoins quelques commentaires écrits plus haut :

    – pour ma part, j’ai toujours adoré l’anglais mais j’ai vraiment décollé avec les séjours en Angleterre en immersion totale pendant au moins 15 jours. Quand je vois la différence de niveaux entre mes cousines et moi, qui ont fait un lycée international mais sans séjour à l’étranger, je me dis que c’est vraiment ça qui marche.

    – il y a peu de temps, je suis allée en croatie et là bas, ils n’ont pas de films et téléfilms doublés, seulement sous-titrés. Ca veut dire que la télé est en langue originale et bien souvent anglaise. Du coup les croates se débrouillent plutôt pas mal en anglais. Ici, je ne leur fais pas faire d’anglais en cours mais par contre, une à deux fois par semaine, ils regardent un disney en anglais.

    – et effectivement, le fait de partir à l’étranger (pour les vacances ou pour y vivre), ça change pas mal de choses. Ma fille avait fait sa petite section en France où elle n’avait aucune notion de l’étranger (langue ou nationalité) et depuis que nous vivons à l’étranger, elle voit vraiment l’intérêt des langues étrangères : ici, elle apprend et pratique le hongrois et l’anglais (comme son frère qui a 3 ans). Bon, elle ne sait pas dire beaucoup de choses dans les deux langues (car elle va au lycée français, alors que son frère va dans une école hongroise/anglaise et lui est beaucoup plus à l’aise) mais elle a un super accent (elle a pas mal de copines anglophones). Et généralement, le niveau d’anglais dans les lycées français de l’étranger est très bon chez les élèves qui sont à l’étranger depuis longtemps (pas forcément dans des pays anglophones d’ailleurs)

    • Je suis arrivée sur ce blog ( très intéressant et bien écrit d’ailleurs !) en cherchant des livres bilingues pour mes filles, et ta réponse tombe à point nommée Lilibulle. Nous allons déménager à Budapest dans quelques mois, et nos deux filles devraient aller au lycée français.
      On commence à leur apprendre quelques mots de hongrois (et on les apprend en même temps), et nous sommes scotchés par la prononciation impeccable de notre petite de deux ans et demi.
      La grande, qui a 6 ans, fait de l’anglais à l’école depuis la MS.

  22. les flashcards sont des cartes avec un dessin que l’on utilise pour faire acquerir du voc aux enfants. Une fois qu’ils en savent plusieurs, on peut faire des jeux :) :) :)

  23. Merci pour ce blog très convivial! En étant bilingüe moi-même (langue maternelle espagnol d’Amérique Latine), j’éprouve le besoin de faire découvrir d’autres langues à mes enfants. En effet, bien qu’à la maison on communique de préférence en Français, mes enfants comprennent presque tout de ce que je leur dit en Espagnol. De plus, j’écoute pas mal de radio latino sur Internet et c’est très rigolo de les entedre chanter de la salsa de temps en temps… et ça leur plaît!
    D’autre part, j’aime bcp l’Anglais, bienque je ne soit pas moi-même bilingue mais je me débrouille pas mal. Donc, j’ai inscrit mes enfants dès l’âge de 3 ans à de cours hebdomadaires d’une heure… Nouqa Langues à Evry.;; une très bonne expériece pendant 2 ans. Malheureusement, nous ne pouvions plus suivre économiquement… Alors, j’inventé le ‘English with Mommy’ à la maison…. on fait un cours d’une heure (de temps en temps ) soit le mercredi soit le dimanche (eh oui!) pour l’instant je travaille avec eux l’abécédaire, quelque vocabulaire, des expressions, on regarde Dora et Diego en VO, et je prends pas mal de livres pour débutants en anglais ou toodlers à la librerie WH Smith à Paris. Je trouve que ma fille (8ans) commence à comprendre cette langue (elle a aussi déjà fait un court séjour en Anglaterre, et elle a adorée!!!) en revanche, mon fils (6 ans) il a un peu plus du mal… mais reste motivé car c’est lui qui me demande/ « Maman, c’est quand que l’on va faire l’English with Mommy??? Tu sais? la prof te ressemble bcp »…

  24. Je vous invite à consulter http://www.educa-langues-enfants.com, le portail de ressources éducatives et de méthodes pédagogiques pour apprendre aux enfants de 3 à 11 ans l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le portugais, l’italien, le chinois, le russe, le français langue étrangère, l’arabe…à la maison et à l’école maternelle et primaire. Annuiare de méthodes de langue, cours de langue, écoles bilingues, sites d’éveil aux langues, vidéos, séjours linguistiques, garde d’enfants bilingue…

  25. Merci pour ce billet très intéressant !
    Je fais partie également de celles qui pensent qu’apprendre une (ou plusieurs) langues très tôt ne peut être que bénéfique aux enfants. C’est là qu’ils prennent le meilleur accent d’ailleurs.
    Ma grande, qui a 6 ans , fait de l’anglais à l’école depuis la MS (en général 3/4h par semaine). Elle est très curieuse et demande souvent comment on dit tel mot ou telle phrase en anglais, en italien ou en espagnol. Depuis la MS, ils ont pris l’habitude de chanter Joyeux anniversaire en français, en anglais, et en espagnol. Mais ce n’est que cet été, alors que nous étions allons passer une journée en Italie qu’elle a compris que d’autres ne parlaient pas du tout la même langue, et que facilement elle pouvait lever cet obstacle.
    Nous partons vivre à Budapest pour plusieurs années dans quelques mots, nous commençons donc à leur apprendre quelques mots en hongrois. Et je me dis que plus que jamais, l’anglais est primordial !

  26. Mon fils a 6 ans et fait de l’anglais depuis 3 ans. Jour de pluie, je lui ai fait testé « Speakyplanet ». Donc je l’inscrit, tarif annoncé – de 5 euros par mois. Ca va, je tente. Il accroche pas du tout malgré avoir essaé plusieurs jeux. Pas grave jusqu’au moment ou je m’apercoie que c’est un abonnement de 3 mois obligatoire. Pas grave, je vais leur envoyé un mail, ils vont bien voir que j’ai à peine 1 heure dinscription, il me fairont payé le mois et le reste basta. Et bien non, j’ai en réponse veuillez nous recontacter le …. pour vous desinscrire LES 3 MOIS SONT OBLIGATOIRE;
    Je déconseille fortement

  27. bravo pour ce billet très interessant. je suis moi-même intervenante en anglais, c’est à dire que je donne des cours d’anglais en école primaire, du CE2 au CM1. il est vrai qu’il est beaucoup plus sympa pour les enfants d’avoir un intervenant extérieur qui vient leur faire 2 fois 45 mn de cours par semaine, cela les interesse plus car ce n’est pas leur maitresse qui s’y colle, plus ou moins heureusement. de plus, ils arrivent rarement à caser leur créneau d’anglais car il faut avoir fini les maths, le francais etc..alors que là, le créneau est régulier, et leur permet de s’avancer dans autre chose.
    j’utilise une methode très ludique fournie par l’école, avec des chansons, comptines, posters, bd, flashcards, beaucoup d’oral et peu d’écrit. ca me fait toujours très plaisir d’entendre des élèves chanter les chansons que l’on a apprise à la récréation ! je mets un peu ma patte aussi en créant des petites pièces de théatre, j’agrémente les cours selon l’actualité etc…
    je suis toujours étonnée par la capacité des enfants à retenir le vocabulaire appris à chaque cours, surtout par les CE2 qui sont de vrais débutants. par contre, il y a dans toutes les classes, des élèves très intéressés et brillants « naturellement » je dirais, mais aussi des élèves réfractaires qui ne font aucun effort. mais quel bonheur quand ces enfants-là ( enfin, certains ! ) finissent par se joindre au reste de la classe, en se disant que, finalement, c’est pas si mal l’anglais ! lol et ceux-là sont souvent très attentifs une fois qu’ils ont passé le cap ! par contre, je ne dis pas, surtout pas, que les élèves entrent en 6ème en sachant parler anglais…loin de là ! mais je pense que commencer en primaire est un plus pour eux, et ils s’en rendent compte après .

  28. Et la méthode Mélopie vous connaissez ? Moi je l’applique avec mes enfants (10 et 24 mois) et cela commence à porter ses fruits avec mon grand …

  29. […] Nous avions tenté également les Petits Bilingues auprès d’une Choupie alors encore haute comme 3 pommes. Ainsi que des « cours ludiques particuliers » à domicile, mais nous avons vite abandonné. […]

  30. Bonjour

    Découvrez notre nouveau centre d’éveil à l’anglais « Kiddies Club » à Paris.
    Initiation de la langue anglaise aux enfants à partir de 2 ans et jusqu’au 12 ans.
    Chaque groupe d’âge dispose de ces propres ateliers créatifs pour un apprentissage de l’anglais de façon ludique et amusante.

    A bientôt !

    L’équipe Kiddies Club.

  31. Bonjour,

    je suis professeure d’anglais pour les tout-petits à Paris à Shakespeare Kids Academy. A l’âge de la maternelle ou plus grands, nous leur proposons des ateliers d’anglais pour apprendre la langue de manière fun et ludique. Le but est que ça reste un plaisir et on voit vite évoluer les enfants avec notre méthode spécifique que j’ai développé pendant des années :).
    Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur notre site pour découvrir tous les cours anglais enfant que nous proposons :) !

  32. […] qu’on a, hélas, commencé trop tard à s’en préoccuper et surtout que l’on a essayé beaucoup de méthodes, outils, supports… avec quelques succès certes, mais pas […]

  33. […] savez également qu’on a, hélas, commencé trop tard à s’en préoccuper et surtout que l’on a essayé beaucoup de méthodes, outils, supports… avec quelques succès certes, mais pas […]

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top