Les vacances - 9/12 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les vacances

Ce jour, j'irai à New York…

… sans toi

sans toi lectrice mais surtout (désolée), sans toi mon loulou, ma choupie et toi, mon Homme !

Être maman c’est découvrir ce nouveau champs des angoisses et des catastrophes possible. Bonheur infini. N’est-il pas ?

Être maman, c’est donc, désormais, à chaque séparation, se forcer à ne pas imaginer le pire et en cas d’échec c’est donc ravaler fissa sa boule de stress afin de ne pas contaminer toute sa descendance.

Alors ce matin, je n’ai pas très bien petit déjeuner, j’espère que British Airways est bien noté niveau plateau repas mazette !

Alors ce matin, j’ai déposé les enfants à l’école, sans calin, sans bisou, sans effusion supplémentaires à la normale. J’ai omis de leur rappeler juste avant le dernier bisou que je ne serai pas là ce soir. Bonne journée mes louloux toussa toussa. Maman non ne va pas se scratcher dans l’avion. Non.

En tout cas maman garde ça pour elle (et pour son blog, uh uh uh)

C’pas possible ça d’être aussi nouée du bide tiens. On dirait le p’tit hier qui a trouvé bien d’être tout vomito le matin (heureusement il va mieux, je n’allais tout de même pas en plus devoir le laisser MALADE !)

Donc, amie lectrice, je te retrouve de l’autre côté de l’Atlantique, vaste océan qu’il fait bon regarder d’en haut.

Maintenant, je vais faire le remplissage du frigo, histoire de laisser chez moi un merveilleux souvenir 🙂

35 commentaires

Mireille, Léon et les autres

Les insectes et moi… on dira qu’on ne se connaît pas bien et que, bêtement, du coup, je ne peux pas les saquer. À part les coccinelles. Et les abeilles. Oui Mireille, je l’aime bien. Je m’inquiète même beaucoup pour ces collègues d’ailleurs.

L’Homme pareil. Enfin je ne connais guère ses relations avec Mireille, je crois qu’il préfère Léon, le Bourdon. Au moins lui, il n’a pas un noeud ridicule dans les cheveux. Certes.

Tout ça pour dire que dans notre longue liste d’envies pour nos enfants, nous aimerions bien qu’eux, ils n’aient pas peur des insectes ! C’est au Canada que l’on avait pris conscience de l’existence de « bugs zoo », où les enfants très jeunes pouvaient toucher les insectes, les prendre dans leur main (beurk)(ah non, ouais !!)

Alors quelle ne fut pas notre joie cet été, quand j’ai vu en arrivant vers notre gîte, un panneau « Insectorama – 1ere à gauche – 5 minutes ». On y a emmené nos amis dont les enfants sont déjà super habitués aux insectes.

Et voila comment j’ai vécu 45 minutes d’angoisse totale… à feindre le courage, à féliciter sans tourner de l’oeil mes braves petits aventuriers sans peur (eux) et à faire genre je refais mon lacet quand mon tour de prendre la bestiole à 6 pattes dans mes mains (c’est que j’ai écouté par contre le guide passionnant d’ailleurs) semblait proche :

Tiens maman regarde !! »

Je me retourne et me retrouve nez à nez avec un phasme en liberté sur la main de ma fille ! Gloups

Géééééééééééééniiiiiiiiiiiaaaaaaaaaaal chérie je suis super fière de toi (maman n’en ferait pas de même) »

Évidemment, je me suis portée volontaire pour les aller-retour aux toilettes et la surveillance dans le jardin de ceux qui trouvaient sur la fin le temps un peu long.

Mais j’étais prête psychologiquement à devoir prendre une de ces choses dans mes mains si l’un de mes enfants me le demandait (devant témoin, sinon, je l’aurai discrètement envoyé bouler) ! Si si !!

Et on a remis ça, quelques jours, plus tard, au magnifique Jardin D’eau où cette fois ce sont des grenouilles que l’on peut attraper ! Mais là, j’ai surtout stressé d’en récupérer un dans un bassin…

et non, il n'est pas tombé !

Et chez vous ? ils aiment les bestioles ?

41 commentaires

Mes bonnes adresses à Lyon

eh ouais... c'est moi 🙂

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas des bonnes adresses parisiennes que je vais vous faire partager !

Car la Parisienne que je suis est sortie de sa Capitale pour un week-end prolongé en amoureux, afin de démarrer les vacances au mieux, c’est à dire SANS LES ENFANTS (oh ça va hein), à Lyon

Je ne connaissais pas, j’avais envie de découvrir la ville, tranquillement, à pied ou … à vélo et d’ailleurs, ça sera mon premier conseil. L’homme et moi avons loué les « services » d’une étudiante (non rien de crade), pédalant sur un de ces « vélos carrosses » pour quelques minutes. Et c’était chouette. La jeune fille nous racontait la ville et nous, nous digérions peinards, derrière, notre premier resto lyonnais.

Pour le logement, je ne peux que vous recommander ce que l’on m’avait d’ailleurs recommandé via twitter… la Villa Castel, une maison d’hôtes charmante avec des hôtes absolument adorables, intéressants et qui AIMENT recevoir chez eux. Ils ont des chambres familiales et acceptent les enfants (eux !). Située en périphérie de Lyon, vous serez au centre en 10 minutes en voiture. C’est idéal pour profiter de la ville tout en étant au coeur d’un jardin immense avec une vue extraordinaire sur le Grand Lyon !

A faire absolument : le musée des beaux-arts (tout simplement parce qu’il y a des oeuvres magnifiques et que contrairement à Paris… il n’y a personne vous pouvez vraiment le visiter tranquillement !) et la basilique de Notre Dame de Fourvière  sont immanquables.

Une super idée également de balade : aller du centre-ville au sublime parc de la Tête d’Or en passant par les berges et tout ça, en vélo !

Côté resto … je vous conseille celui de Magali et Martin, 11 rue des Augustins, à l’écart des rues « à resto de touristes », c’était une vraie découverte. Très très bon, un service simple et chaleureux. Comme on aime.

Vala, les lyonnais, vous avez une ville très belle, vous aussi !

 

21 commentaires

Les brèves de fin de vacances (117)

Alors ces vacances ? Comment allez-vous ? Heureuse de vous retrouver nombreuses après cette longue pause qui, mine de rien, m’a fait du bien. Même si les questions, les soucis et la fatigue reviennent aussitôt rentrée… hélas…

De retour donc quelques jours en avance, je vous ai raconté pourquoi… il a fallu reprendre le rythme de la maison… lessive, ménage, repas à préparer, courses, etc.

Et puis, il a fallu aussi trouver pas mal de sorties pour occuper les enfants (et nous changer les idées aussi !), du coup, vous allez avoir les Parisiennes, quelques billets comme pour le playmobil Fun Park, relatant nos découvertes.

Les vacances en quelques chiffres ? Facile !

15 : jours, dont 7 en gîte mitoyen avec des amies parents d’enfants du même âge que les nôtres (le bon plan pour passer de très bonnes vacances)

3 : kilos, la faute aux apéros entre amis et… aux (très) nombreux restos enchaînés notamment à Lyon, en amoureux, au début des vacances

1 : très bon ostéopathe vu en urgence en Dordogne parce que la literie du gîte était tellement naze que l’Homme s’est retrouvé avec beau torticolis

2894 : ploufs dans les piscines (euh sauf celle-là)

0 : coup de soleil

35 : piqûres de bestioles en tout genre, en 3 jours (le temps de récupérer les enfants chez mes parents)

Enfin, je termine par 10 : jours avant la rentrée !

J’ai hâte, les enfants sont infectes !

Et pour vous ?

——-

Petit sondage pour les mamans parisiennes et de banlieues, si vous avez 5 minutes, merci pour vos idées et votre avis sur ce projet que je soutiens à 200% ! C’est ici !

——-

Le bug sur la réception par email des réponses à vos commentaires est résolu (merci Camille). Je suis confuse par contre, car pour celles qui s’étaient abonnées ces derniers mois, vous avez dû recevoir mercredi beaucoup de mail du blog… ils étaient « coincés » on va dire… Maintenant tout est en ordre !

——

Voilà cette fois, j’ai fini ! À lundi !

32 commentaires

Pause

Au programme aujourd’hui

Ba quoi ? Qui s’est farci 4 h de TGV hier avec deux petits vacanciers ?

Faut dire que c’est mérité et que cela ne va durer que jusqu’à demain midi. Et qu’en plus c’est nuageux, même ici dans le Var, c’est quoi cette arnaque, partout où je passe il flotte bon sang !

Heure donc à peu près, à laquelle j’abandonnerai lâchement mes deux aaaaaaaaaaaaaaadorables, et absolument pas surexcités enfants à mes aaaaaaaaaaaaaadorables (pour de vrai) parents.

Séparation de 3 petites semaines… moins pire que l’an dernier donc. Mais tout de même. Par contre, vu le bien que cela nous a fait l’été dernier, je peux vous dire que je ne m’inquiète pas du tout, juste un peu les boules quoi… normal hein…

Mais j’ai déjà pris pas mal de rendez-vous comme je les aime, massage, copines, ikéa (je n’ai JAMAIS l’occasion d’y aller seule peinarde !!), bon et puis accessoirement pas mal de boulot… aussi. Mais ça sera différent pendant ces 2 prochaines semaines !

Allez, sur ce, plouf !

33 commentaires

Biarritz et l'océan

A Biarritz, il y a des surfeurs (et non pas, comme le pensait la puce en les découvrant dans l’eau, des propriétaires de grands skateboards)(la honte j’vous jure, parfois on dirait sa mère… hum)

Et donc il y a la mer, enfin l’Océan, ne pas confondre !!! Parce que comme l’a dit le chauffeur de taxi basque (ne jamais contredire un basque), l’Océan « c’est plus propre que la mer ». (les poissons font moins pipi dedans)

Il y a le soleil aussi. Mais pas tous les jours. En tout cas, pas quand j’y passe en touriste éclair, 48h, avec les enfants. Dommage, il y avait pourtant une piscine sur la terrasse de l’hôtel. Bref.

Alors que fait-on pour s’occuper quand le temps n’est pas au beau à Biarritz ?

Les boutiques. Oui mais non.

On en profite pour visiter le musée de la Mer qui vient tout juste d’ouvrir une nouvelle extension consacrée à la remontée du courant du Gulf Stream (non ce n’est pas un tournoi de golf). En gros, un aquarium qui a choisi comme thématique de présentation un parcours depuis le Golfe de Gascogne jusqu’à la mer des Caraïbes puis l’océan Pacifique !

Pour le moment, les espèces (requins, raies, mérous, barracudas et autres bancs de poissons) sont jeunes, mais dans 6 mois, je peux vous dire que les gentils « pitits » requins ils auront une autre tête (surtout une autre taille).

A noter un très chouette bassin tactile où l’on peut VRAIMENT prendre dans les mains (ou pas hein) des étoiles ou des concombres de mer, ou juste les caresser (ou pas – bis). Choupie a adoré, elle a pris une belle étoile de mer rouge dans ses mains, j’étais trop fière ! Le petit lui, je ne vous le cache pas, n’a pas trop aimé cette partie, et a préféré tester la solidité des fauteuils proposés à côté pour admirer la vue sur la côte.

Je termine par les stars du musée : les phoques, que l’on voit d’abord « par en dessous », dans leur bassin, puis que l’on découvre sur leur terrasse. A ne pas manquer : leur déjeuner (à 10h30 notamment). Les soigneurs disent qu’ils ont tous leur petit caractère. De vrais gamins quoi !

Une visite indispensable si vous êtes dans le coin.

A doubler avec la visite de la toute nouvelle cité de l’Océan à quelques centaines mètres de là. Vous pouvez d’ailleurs prendre un billet couplant les 2 visites sans être obligés d’y aller le même jour (pratique tout de même !)

Déjà une très jolie découverte architecturale (bon moi, il n’y avait pas le ciel bleu donc j’ai pris la photo du site officiel…)(quoi j’insiste sur le mauvais temps ?)

Clairement, ici, les enfants doivent avoir au moins 7 ans pour bien apprécier et comprendre, même si, vous le verrez sur les photos le petit a beaucoup respecté « l’ordre » du scénographe qui lui a dit de surtout TOUCHER A TOUT ! Rare pour un musée, c’est d’ailleurs pour cela qu’il m’a un peu rappelé le Palais de la Découverte ou la Cité des enfants (pour les parisiens).

L’objectif : expliquer l’océan aux plus jeunes pour qu’ils en prennent soin. La marraine est d’ailleurs la gentille Maud Fontenoy, évidemment très impliquée dans la préservation des océans. Des maquettes, des effets spéciaux, des comédiens et un film en 3D, voila globalement l’ambiance de cette cité très moderne à visiter en famille.

Personnellement, j’y ai vraiment apprécié l’explication très humoristique et pédagogique du courant du Gulf Stream faite non pas par un scientifique mais par un comédien autour d’une grande planète lumineuse. Bravo, très belle idée !

J’ai appris qu’on avait trouvé 30 kg de sacs plastiques dans l’estomac d’une baleine échouée sur la côte… et que la disparition du thon rouge, péché en masse, entraîne la prolifération des méduses sur nos côtes car elles sont normalement mangées par les thons… Amateurs de sushis, abstenez-vous !

Tarifs Musée de la mer : adulte 13 € ; enfants 9,50 €

Tarifs Cité de l’Océan et du surf : adulte 10,50 € ; enfants 7 €

27 commentaires

Un week-end à la Ferme !

Vous avez compris la raison du changement de temps… désolée toussa… mais nous avons passé à nouveau le périph ce week-end !
Et pire !

NOUS AVONS PRIS LE TRAIN A LA GARE DE BERCY (oh mazette, quelle gare de bip… bref) pour prendre un TEOZ (dont j’ignorais l’existence il y a encore quelques jours donc)

Direction ? Clermont Ferrand (si si), mais attendez, on y a juste déjeuné et pris une voiture de loc’ hein, non parce que bon, nous ce qu’on voulait ce week-end c’était du dépaysement, de la nature, de l’herbe, de la bouze de vaches et des chants de coqs !

Et c’était TROP BIEN. Allez, je vous raconte. 3h30 de train et quelques minutes de route (ils ONT l’autoroute dans le Cantal dis donc !!!) et nous voila dans un « lieu dit » Le Baladour, du côté d’Allanche pour visiter une 1ere ferme, celle des « Vaches Rouges ».

Et devinez ce qu’on a vu ?

des vaches ! Avec des cornes ! Et des cloches !

En plein champs, on a assisté à la traite (seule une poignée d’éleveurs dans le Cantal procèdent à la traite de ces vaches salers) : impressionnant ! Les bêtes sont magnifiques ! Le petit ne voulait pas trop approcher (ni marcher dans le « caca de vache », même si je lui ai précisé qu’il pouvait marcher dans celui qui était sec ! uh uh). La puce, elle, a bien aimé (mais dans les bras de papa tout de même)

A noter, très bon plan pour nos petits (de 5 à 12 ans), Patricia et Eric Armandet propose d’accueillir l’été jusqu’à 6 enfants, ils ont pour cela refait tout leur dernier étage, avec 2 jolies chambres/salle de bain (une rose, une bleue) pour passer une ou deux semaines à la ferme, entourés donc des vaches, mais aussi des poules, lapins, et chevaux ! Les hôtes sont adorables et le lieu bien approprié, j’en certifie. En plus, 2 garçons là-bas attendent des copains avec impatience !

Je vous y colle les coordonnées du coup : 04 71 20 59 74 et le site

Ensuite, on a repris les petites routes de campagne bien vertes, avec au fonds la chaine des volcans d’Auvergne…

On a dormi dans une grande chambre d’hôte « familiale » (mais dans la même chambre que les enfants) là :

A la ferme des Prades

Là je vous y colle AUSSI les coordonnées parce que l’accueil est extra, le diner était absolument excellent et la tablée hyper conviviale ! Une bonne adresse donc : La ferme des Prades, sur la commune de Landeyrat, tel : 04 71 20 48 17 et le site web

Le lendemain matin, petite ballade autour d’une cascade, d’un lac, visite d’une poterie et déjeuner en terrasse (avec pull tout de même) sur les monts du Cantal :

Vala, là t’es pas dérangé par les voitures hein !

Tiens, lectrice, je sens que tu as envie que je te dise aussi les coordonnées de cette auberge où l’on a divinement mangé, en terrasse donc, pendant que les enfants jouaient avec les enfants de la propriétaire charmante et que je me dorais donc au soleil sur le transat en teck…

Auberge d’Aijean – A Lavigerie (au milieu de nulle part, mais au bord d’une route tout de même) Tel : 04 71 20 83 43

(De rien)

Tiens photo de la terrasse/jardin (pour te faire baver, toi la Parisienne)

On continue ?

Ba oui, l’après-midi, nouvelle visite, cette fois, on a visité/senti une porcherie, à la ferme AL PAIS (juste avant la ville de Salers). Super accueil encore une fois, on a acheté plein de fromages et de charcuterie ! hiiiiiiiiiii (quoi ?)

A Salers, haut lieu touristique, nous avons retrouvé : les parkings pleins et payants, les gendarmes, les … gens ! Mais la ville est très belle et surtout nous avons dégoté LE lieu trop chouette pour prendre un goûter : la Maison de La Ronade ! En fait, c’est dans une « maison », chez des particuliers qui ouvrent leur grand salon rempli de bouquins pour tous les âges, chez qui donc, on peut prendre un thé, une sirop et surtout manger des « patiences » (qui ressemblent seulement aux macarons) :

Non, non, je n’ai pas fait QUE manger pendant ce week-end…

Puis une nuit à la ferme, là, sans grand intérêt, donc je passe. Et lundi, une chouette, très très chouette vraiment visite dans une chèvrerie sur la route du retour : La Ferme des Chardons (à Ydes) Tel : 04 71 40 87 11

Producteur de fromages et yaourts de chèvres, Caroline Hette nous a accueilli avec beaucoup de générosité et fait visiter cette toute jeune exploitation. Les enfants, surtout Choupie, ont Adoré, et moi aussi ! On a donné les biberons aux biquettes, Gargamelle notamment, dont la puce est devenu marraine. En gros, ici ils ont l’habitude des enfants, ils reçoivent les écoles et centres de loisirs de la région. Les animaux sont habitués aux visites des petits, et ça se voit ! Un régal !

Et voici toutes nos photos pour les curieux :

Le Cantal, ça vous gagne (c’est pas ça qu’on dit ?), bon, alors, le Cantal, vraiment, c’est beau et les locaux désolée de contre-dire certains mais sont ADORABLES.

Ah et pour les parisiens qui voudraient se rendre là-bas, la bonne nouvelle c’est que les trains partiront à nouveau de Gare de Lyon dès juillet !

EDIT : je vous y colle aussi la page facebook du Séjour à la Ferme Auvergne ! Et le site web où vous pourrez préparer votre voyage, demandez des conseils toussa !

48 commentaires

Une visite au Puy du Fou ?

Le Puy du Fou.

Lu comme ça, il y a quelques jours, à part : son et lumière, Vendée, Philippe De Villiers et spectacles. Je n’aurai pas pu dire beaucoup mieux. (et vous ?)

Lu comme ça, aujourd’hui, je dirai plutôt : OUHAOU (et en plus ça rime et je n’ai pas fait exprès)

Très sincèrement, le Puy du fou n’évoquait franchement rien de précis chez moi. L’Homme m’avait juste dit qu’il avait vu quelques affichages dans le métro et que cela l’avait un peu titillé du coup. Mais sans plus.

C’est pourquoi quand j’ai reçu ce mail :

Le Puy du Fou vous invite en Famille »…

… On s’est dit cool, allons donc voir ce que c’est finalement ! Quelle belle opportunité ! On ne l’aurai pas fait de nous-mêmes, en tout cas, pas cette année, puisque l’on revenait juste du zoo de Beauval.

Deux jours là-bas et malgré un départ aux aurores et un retour tardif, je n’ai qu’un mot à la bouche depuis notre retour : « bluffant » et un conseil « allez-y ! »

De Paris, c’est simple : 1h30 de TGV jusqu’à Angers, puis une navette vous emmène en 1h environ sur le site. Idéal si vous logez sur place (3 hôtels sont ouverts sur le Parc)

Sinon, vous pouvez faire la route en voiture, surtout si vous décidez de loger dans une chambre d’hôtes aux environs.

Alors, le parc du Puy du Fou concrètement c’est quoi ?

C’est un grand parc d’un côté et un château où est joué le spectacle son et lumière vieux de 33 ans, par des bénévoles et l’été seulement, nommé la cinéscénie de l’autre. Notre visite a concerné « uniquement » la partie Grand Parc.

Le parc (donc)

Sur 50 hectares, au cœur d’une forêt centenaire, sont reconstruits des lieux de différentes époques : une cité médiévale, un village XVIIe, un bourg 1900 et un Fort de l’An Mil. Sans oublier les Romains à l’hôtel de la « villa romaine »

On se balade en famille, tranquillement et pour rejoindre les lieux des spectacles éparpillés, on traverse là une clairière aux daims, ici une roseraie multicolore, des jets sauteurs, une allée de voilières ou encore une vallée fleurit.

Tout est sublime, vrai, propre, ombragé, accueillant.

En poussette, c’est parfaitement praticable, ça grimpe juste un peu parfois !

Les spectacles

En une journée et demie, nous avons fait les ¾ des spectacles, sachant que nous avons pris notre temps (et manger des glaces).

La grande force de ces spectacles c’est les différentes lectures qui sont proposées. Soit vous jouez la carte « histoire » et vous avez de quoi faire. Soit vous jouez plus la carte « chorégraphique » ou « musicale » et vous en prenez plein les yeux. Là encore, les décors sont bluffants, modernes, aucune impression de cartons-pâtes, au contraire, tout semble vrai et d’époque !

Autre point très sympa : les préanimations. Le temps que tout le monde s’installe dans les gradins, les petites animations sans paroles ont lieu pour divertir le public. Là encore, qualité absolue, ce ne sont pas de simples apéritifs, on rit vraiment, on entre dans l’ambiance. Le moindre détail compte au Puy du Fou, je me répète, mais c’est vraiment ce que l’on ressent.

 

Le préféré de choupie, 6 ans et demi : « Le bal des oiseaux fantômes. »

On avait vu, il y a 2 semaines, le spectacle des rapaces au Zoo de Beauval, j’avais donc peur que les enfants s’ennuient un peu. Ah ba ma peur n’a pas duré longtemps. Cela n’avait juste rien à voir ! C’était époustouflant. Les oiseaux passaient à ras de nos têtes, regardez un peu les photos prises avec un zoom minuscule. Un vrai bal, des lâchés de rapaces effectués d’un ballon dans le ciel, des aller-retour d’espèces toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. INCROYABLE.

 

Le préféré du p’tit , bientôt 4 ans : « les Vikings »

En choisissant la carte « spectacle », c’est en effet un spectacle qui percute : le fort qui prend feu, les vikings qui sortent de l’eau, les combats, les animaux (dont des loups) qui participent à la folle effervescence. Le petit a adoré. La puce aussi, mais c’est son, je cite « deuxième préféré ».

 

Le préféré des grands (papa et maman) : « le Mousquetaire de Richelieu »
C’est, notez-le, le 2e préféré du petit aussi.

Seul spectacle en « salle ». Mais quelle salle ! Et quel spectacle. Je n’ai pas de photos, car c’était interdit d’en prendre. De toute façon, je pense que j’étais tellement prise dans le déroulé que je n’aurai pas pris grand-chose. Le petit était droit sur son siège, les yeux grands ouverts, ébahis par les combats d’escrimes, les manœuvres de chevaux et ce final !!! Incroyable, le sol se recouvre d’eau pour laisser la place à de magnifiques danseuses de flamenco.

Un mélange des cultures et des genres sur ce spectacle parfaitement réalisé.

J’ai eu du mal à m’en remettre.

Autre magnifique spectacle, celui qui a lieu dans les arènes, non pas de Rome, mais tout de même : le combat des gladiateurs intitulé le « Signe du Triomphe« . Fabuleux. On a adoré lever ou baisser les pouces comme devaient le faire nos ancêtres !

Et enfin, mention particulière aussi aux cascades de chevaux réalisés dans « le Secret de la Lance ».

Pour les plus petits, quelques petits spectacles sont aussi intéressants, moins « percutants » clairement que ceux cités plus haut, MAIS ils existent et sont de qualité : la magie de Ménéstrel et les automates musiciens notamment.

 

On a loupé les « Grandes eaux », a priori fantastiques aussi.

Tant pis, on y retournera dans quelques années, pour une 2e lecture avec les enfants plus grands.

Je suis dithyrambique, je sais, mais c’est sincère. Même l’Homme, très difficile à convaincre est reparti bluffé par tant de qualité.

Alors pour les côtés moins plaisants, je dirai que le service en général, quoiqu’aimable et souriant et… un peu lent et maladroit notamment à l’hôtel. Les chambres, toutes familiales, avec un grand lit adulte, puis séparé par un rideau, 2 lits superposés et la possibilité de mettre un 3e lit à côté d’eux (sachant que si vous le mettez, clairement, je demande à voir comment tu ouvres la porte de la salle d’eau en fait), sont un peu petites (surtout quand on a fait celles des Jardins de Beauval juste avant hein)

Enfin, la nourriture n’est franchement pas au top (sauf les glaces « artisanales ») et les repas sur le parc sont très chers pour la non-qualité.

Un grand conseil pour finir : visiter le parc au printemps ou à l’automne, car je pense qu’en plein été, cela doit être infernal niveau chaleur, étant donné que les ¾ des gradins sont au soleil. Sauf si bien sûr vous souhaitez assister à la cinéscénie qui n’a lieu que l’été…

Mention ++ aux pass « émotion » qui permettent d’être parfaitement placé, jusqu’à 10 minutes avant le début des spectacles. Pas de queue et des places de choix ! Donc n’hésitez pas. La différence de 3€ pour un pass 1 jour est largement récompensée.

Tarif pour 1 journée pour le Grand Parc
Enfant 5-13 ans : 18 €
Adulte : 27 €

Plus d’infos sur le site

Merci encore au Puy du Fou pour ce merveilleux week-end !

52 commentaires

Les Jardins de Beauval (et visite du zoo)

Troisième visite du zoo de Beauval donc, la première datant de 2007, j’étais enceinte du p’tit. Puis 2009 et ce week-end.

Cette fois, point de chambres d’hôtes (même si la région en regorge) ! On a voulu tester le nouvel hôtel qui s’est construit je crois il y a 2 ans à peine. Les jardins de Beauval. Situé derrière le parking du zoo, au calme, il y a un petit chemin piéton pour rejoindre l’entrée du zoo en 10 minutes à pieds à peine. (avec les p’tits quoi et en tong ! )

Hotel 3 étoiles, très agréable, j’avoue que j’ai vraiment adoré, on s’est cru en vacances au bout du monde pendant 3 jours. Piscine chauffée (mais vraiment chaude, pas juste pour dire), petit air de jeux pour enfants, grand jardin, ponts enjambant des étangs et terrasse (trop petite par contre) en caillebotis, et des canards, et des oiseaux partout !

La chambre familiale « de base » (il existe des suites apparemment) est spacieuse, dans la 1ere partie, on a les lits superposés, puis une chambre avec un lit gigantesque, un balcon avec vue sur le jardin et la piscine dans notre cas et une salle de BAIN (avé la baignoire quoi).

Le détail (qui va vous faire réaliser à quel point je suis gravos hein mais bon) : des couettes dans les lits ! Je trouve ça super classe et puis c’est plus propre je trouve que les vieux dessus de lit pourri qu’on trouve encore parfois hein !? non ? ba si !

Par contre, j’étais un peu déçue le lendemain matin, ils n’ont pas remis de serviettes pour remplacer les humides et surtout ils n’ont pas remplacé notre boite de mouchoirs vide… (oui on a tous un rhume en ce moment…)

Niveau demi-pension, le soir, bon ba… buffet… avec du choix mais la qualité n’est sincèrement pas exceptionnelle, disons que ça va bien pour 2 soirs (mais plus je serai morte). Le matin, très bon point : le jus d’orange frais pressé ! ahhhhhhhhhhhhh j’adore ! Encore un point important pour moi. Et les serveurs sont très sympa.

Pour les tarifs… évidemment, c’est plus cher qu’une chambre d’hotes, mais le confort est là et il existe différent forfaits pour faire baisser un peu le total. Ici on a pris le forfait Gorille (oui je sais…) comprenant 3 jours de pass pour le zoo, la demi-pension et puis la chambre familiale. 500 € environ pour info.

A priori, il faut réserver tôt, je l’avais fait il y a presque 2 mois en ce qui me concerne !

Pour le zoo, je confirme mes précédents articles : il est vraiment agréable, ombragé, les espèces sont variées et nombreuses, les animaux ont l’air bien traités (mais ça reste un zoo évidemment, on ne peut pas s’empêcher, nous adultes, de s’en rendre compte), le spectacle des rapaces puis des otaries est impressionnant, à faire, mais attention, une partie des gradins seulement est à l’ombre, donc venez en avance…

Mes chouchous : les koalas, 5 en ce moment au zoo, c’est le seul endroit en France où vous pouvez en voir…

Choupie, presque 6 ans et demi, a eu horriblement peur des crocodiles ! Et a adoré les manchots et les … koalas (comme maman hein)

Le p’tit s’est sincèrement un peu lassé rapidement… mais il a adoré les zèbres, les otaries et … les airs de jeux du zoo ! (oui bon voila quoi)

Pour ceux qui n’ont pas vu, voici mes précédents articles sur Beauval, part one et two !

Voila, franchement, une bonne idée de week-end à 2h30 de Paris. Mon avis ne change pas : c’est à faire !

42 commentaires

Un week-end zoologique en photos

Avant que je vous raconte, pour vous faire patienter jusqu’à demain, un petit panorama des nos photos prises ce week-end au zoo de Beauval, visité en famille pour la 3e fois. (En fait, on y va tous les deux ans)
Superbe encore et toujours !

Soyez indulgents sur quelques clichés, pris par notre artiste en herbe, miss choupie 6 ans qui veut nous montrer qu’il est tant de lui offrir un appareil photos !

31 commentaires