Les râleurs en week-end - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les râleurs en week-end

Trop dur d'être un enfant... gâté !

Ce qui est chouette avec les enfants c’est qu’ils sont très enthousiastes, très expressifs, mais aussi très… critiques, donc très pénibles. Les nôtres ont le don de voir tout en négatif, de relever uniquement tout ce que l’on n’a pas fait. Extraits.

Samedi, on repart de chez mes parents après le déjeuner, les petits s’endorment dans la voiture. Au lieu de prendre le chemin de Paris, on se dirige vers le Parc Astérix. Ils ne sont pas au courant. C’est la surprise au réveil !

Oh non, on est où, t’avais dit qu’en rentrant on pourrait regarder Kung-fu Panda 2 !! » (version fille, 6 ans et demi)

Ce n’est même pas une surprise, papy il me l’avait dit ! (version garçon 4 ans)

Super…

19h, dans le parc, il fait déjà nuit, certains manèges sont fermés…

C’est nul, on n’a même pas fait ce manège, tu avais promis !!! » (version fille, 6 ans et demi)

On décide de leur faire faire le petit train juste en face

C’est nul, c’est pour les bébés » (version fille, 6 ans et demi)

Je veux être dans la locomotive !!!!!!!!!!!!!! (version garçon 4 ans)

Dimanche matin, je propose aux enfants un petit maquillage rapide et un plus grand après la sieste. Sauf qu’après la sieste, on décide de regarder tous ensemble le fameux Kung-fu Panda 2 en mangeant des bonbons (l’exception absolue à la maison !!!). A la fin de la journée, la chipie ne se souvient que d’une chose :

T’as pas fait le grand maquillage !!!!! Tu m’avais promis…

Lundi matin, cinéma : « Un monstre à Paris« , suivi d’un déjeuner chez Exqui en sortant.

On rentre et sur le chemin, on passe devant la piscine… je vous le donne en mille…

On va jamais à la piscine !  » (version fille, 6 ans et demi)

On va y aller cet après-midi, hein maman ! (version garçon 4 ans)

Je peux vous dire qu’il me faut une bonne dose de zénitude face à leurs réflexions ! Je ne sais plus comment les prendre !!

Votre verdict ? Trop gâtés ? Sans doute…

78 commentaires

  1. Mais non, ils sont juste « exigeants » (et NumberOne est pareil)…

    Allez, courage (et achète des boules Quiès pour toi, ou des baîllons pour eux 👿 )

  2. Il est clair que les enfants veulent tout, tout de suite, et même après çà, ils veulent encore plus !

  3. Ils savent ce qu’ils veulent !

  4. et ben moi j’ai justement décidé de ne plus rien leur dire, surprise totale en permanence car je n’en peux plus non plus des jérémiades et les « t’avais dis que… », maman maintenant ne dit plus rien, on verra si c’est mieux mais je vais peut être être plus zen l’espace …d’un instant.
    J’en peux plus de ces enfants rois gâtés pourris.

    • ici, sans vouloir te décourager, on ne les préviens désormais qu’au dernier moment de nos sorties (ciné, ballade, parc) et ils râlent tout de même :S

  5. Même musique ici version garçon 5 ans, celui de 10 mois se contente d’ hurler et de ne pas dormir la nuit

  6. J’aurai pu copier-coller chacune de tes phrases et ça me frustre énormément. Que faire ? Comme tu dis sont-ils trop gâtés ? Parfois je suis prête à tout arrêter et à les emmener dans un hôpital ou dans un centre d’accueil qu’ils voient que d’autres n’ont pas leur chance… (mais ils sont trop petits ; je les traumatiserais.)

    • ah mais j’y pense très SÉRIEUSEMENT de les emmener à l’hôpital ! Comme toi, est-ce les traumatiser ou juste, essayer de leur montrer une autre vie… en même temps, je ne veux pas qu’ils culpabilisent, je veux juste qu’ils se rendent compte… vain espoir ?… sans doute… mais pourquoi pas ?

      • On le fait ensemble ? Mais sans rire je ne suis pas prête à faire ça avant 1/2 ans. Ils vont peut-être évoluer correctement naturellement. :angry:

      • Mes filles ont 4 ans, presque 6 et 8 ans et demi. désormais l’aînée me remercie à chaque sortie, activité etc que je fais avec elle et ses deux plus jeunes soeurs. Donc il faut être patiente je crois et continuer à leur offrir ce qu’on peut, on ne sait pas de quoi la vie ensuite sera faite, je sais d’expérience que cela peut vite basculer alors je suis partisane de leur forger des souvenirs de moments heureux, de les rendre curieuses de tout, en dépit des ronchonnements! et finalement toutes en redemandent. Alors à nous théâtre, opéra, expos, châteaux proches, cirque, cours de danse, équitation… Et puis, ils ont les désagréments de la vie parisienne, il faut aussi qu’ils en voient les avantages!

  7. Je ne suis pas trop confrontée à ce genre de remarques sauf quand je promet un truc qu’on ne fait et encore c’est plus de la déception que de la râlerie… mais clair qu’il faut faire attention à ce qu’on dit, ils enregistrent tout, parfois vaut mieux ne rien dire ! sinon les explications que je donne quand ce n’est pas de ma faute (si le manège est fermé et que je ne savais pas par ex) arrivent à passer…
    Pourtant tu m’as l’air plus ferme que moi, j’aurais pas dit qu’ils sont gâtés 😉

  8. hihi, merci mille fois ton expérience me sera forcément très utile un jour.
    trop gâtés ou pas, je pense que par définition ils veulent toujours TOUT !!! car pas la notion du temps et de l’argent.
    On parle bien d’égocentrisme du nourisson…

    bonne journée

  9. je pense que c’est la génération actuelle qui ne peut jamais se réjouir de ce qu’ils ont et qui veulent toujours plus. Un état d’esprit nouveau en quelque sorte mais c’est aussi du au fait que nous les gâtons je crois .

    et en effet je crois qu’ils n’ont pas la notion de l’effort

  10. Au secours j’ai les mêmes à la maison et je comprends la zenitude qu’il faut adopter devant ces réflexions ! et puis aussi la certaine culpabilité fasse aux questions « sont-ils trop pourris-gâtés ? »

    • Difficile ce choix : les « gâter » parce qu’on a la chance d’avoir les moyens de le faire et que cela nous fait aussi plaisir, ou être très dur au contraire… j’aimerai trouver ce putain de juste milieu :angry:

  11. Quand N°1 me fait des remarques comme ça, je feins l’ignorance ou je lui réponds que si il n’est pas content de TOUT ce qu’on fait, on ne fera plus jamais rien, au moins, je lui donnerai des raisons de se plaindre.. Ceci dit, quand je promets et que je ne fais pas… bah c’est de ma faute quoi! 😕

  12. bienvenue au club hein ….comme le dit latour, on va dire que c’est un effet de génération : jamais content, ne savent pas apprècier les choses qu’ils font ou qu’ils sont !!!!
    Exaspérant pour les parents ….

  13. J’ai le même à la maison, version garçon de 5 ans. jamais content, tjs à râler. je pense que oui, ils sont trop gâtés. j’ai pas le souvenir d’avoir fait la moitié de ce que l’on fait avec lui à son âge. je travaille dessus… sa soeur n’a que 11 mois et elle râle déjà quand je ne lui mets pas Oui Oui sur Youtube !!!! on fait quoi, on se la joue à la Naori ou à la Super Nanny ???? En tout cas, ce sont nous les parents les responsables. la meilleure copine de mon loulou a des parents bcp plus durs que moi, qui font 100000 fois moins d’activités que nous et je peux te dire qu’elle n’est jamais en train de se plaindre ou de râler, elle se contente largement de ce qu’elle a, avec le sourire en plus. Je crois que je vais revoir à la baisse tout ce que je peux lui proposer, et encore, il va au centre de loisirs la moitié des vacances et n’est pas tjs avec nous… dur de trouver le juste milieu, de les fruster sans les léser, de les gâter sans les pourrir…

    • Le jour où j’en viendrai à Naori, je pense qu’il faudra venir me chercher dans la Seine 😀 Voila, le juste milieu, comme je disais plus haut, je le cherche… encore et toujours, sans succès. Aucun. 😮

  14. Et ce n’est que le début… La version ado. « Tout le monde a un portable, sauf moi… ». Du coup, son père a craqué il y a déjà quelque temps…
    « Tout le monde a un ordi. portable, sauf moi »… Pour l’instant on résiste mais jusqu’à quand ???
    « Pourquoi, je peux pas sortir tard ??? ». « T’auras bien le temps de sortir tard !!! ». Et je parle pas des marques de fringues et chaussures, hein !!!

    • Qu’est-ce que j’appréhende cette période ! J’ai moi-même été très frustrée car mes parents m’ont refusé beaucoup de choses quand j’étais ado. J’espère ne pas céder trop facilement à mes filles par contrecoup.

    • Tu sais quoi ? C’est ce qui m’angoisse presque le plus !!! Me dire que cela sera PIRE dans 10 ans (arf dans 5 ans ?)

      • Bon, j’ai pas encore d’ados à la maison, mais voilà comment matéreillement mes parents ont géré la situation: dès 14 ans, j’ai eu un budget à gérer, réévalué tous les ans en septembre, comportant l’argent du bus, des repas à l’extérieur, d’une activité extra scolaire, tous les indispensables, plus un montant pour les loisirs. Si je voulais quelque chose pas couvert par le budget, j’attendais Noël, ou j’économisais. Et 2 fois par ans, virée boutiques, aussi avec budge et liste, pour acheter les fringues nécessaires à la saison. Serieux, j’ai jamais rien demandé hors anniversaire et noël.
        Ça peut peut-être vous donner des idées 🙂

  15. Perso je sème des « peut-être » dans mes phrases, ça permet de dédramatiser quand on ne fait pas tout ce qui était prévu…

    • bonne idée, moi je dis « pas sûr », mais l’idée, dans le fonds, c’est que je n’en peux plus de les entendre se plaindre, râler, réclamer plus, toujours et encore.

      • Et comme je te comprends ! Le problème c’est que selon leur âge ils sont dans le tout, tout de suite petits, mais pas pour nous embêter, juste qu’ils ne savent pas trop faire autrement parfois…
        Mais je t’accorde que ça reste très pénible à vivre quand tu essaies de te décarcasser…

  16. Je dirais juste « trop gâtés… »
    c’est la nouvelle génération, je compare à mon grand de 19 ans et à ma fille bientôt 8 ans !! quelle différence ! bien fait pour moi !!! 🙂
    Je reviens sur à « l’école » stricte ! rien de mieux ! car aujourd’hui ils n’ont plus aucun respect pour rien ! et n’apprécient plus rien !!! quelle ingratitude ! snif !!

  17. je te rassure tes enfants ne sont pas gâtés et tu n’es pas une mauvaise mère… moi j’explique tous ce qui je n’aime pas chez mes enfants par de la psychologie à 2 balles: la grande fait la crise de 4 ans (pourquoi? ze veux une robe rose, ze veux pas ce manteau) et la petite on est en pleine crise du « terrible two »… alors on gère comme on peut, il y a des matins qui commencent par une distribution générale de fessées… d’autres où on a le plein de câlin… alors qd tout va mal, c la faute à la crise (pas la grecque!!) et qd tout va bien, je suis une maman formidable!

  18. Oh lala, dur ! A quoi ça sert que Ducros y se décarcasse ??? 😀
    Sérieux, c’est vraiment usant, à vous dégoûter de les gâter. Moi aussi j’en viens à assortir toutes mes promesses de « peut-être », et à poser les règles de manière très très insistante avant de partir quand on va quelque part (« Deux tours de manège, pas trois », « Pas de Guignol cet après-midi si tu ne fais pas la sieste », etc).
    C’est sûr que les parents sont en partie responsables de ce genre d’attitude, mais le fait que les petits n’entendent que ce qui les arrange est exaspérant, même quand on s’efforce d’être stricts.

  19. Perso, je les gâte autant que je peux… La vie se chargera d’être dure avec elles et on l’affronte mieux se sachant aimer. Attention, on peut les gâter aussi avec le temps qu’on leur consacre et ne pas les pourrir.
    Elles râlent bien souvent mais à 9 et 6 ans, elles se rendent aussi compte qu’elles ont de la chance.
    Par contre, je leur demande une forte contrepartie: bonnes notes, chambre rangée et bon comportement… (ça marche pas toujours :S )

  20. hello,
    en lisant ton billet j’en conclue que tu es donc propriétaire de 2 enfants mais ça je pense que tu t’en étais rendu compte 😛 .. cherche pas d’explications ce sont des enfants et on est en 2011 ..

  21. Je dirai « oui trop gâtés ». Un mois sans une seule sortie et je peux te dire que la prochaine, ils vont la savourer. La frustration fait aussi partie de la construction d’un enfant, même si du coup elle fait aussi partie de nous car parfois on se fait bien plaisir en les sortant.

    • Un mois sans sortie ? tentant, mais c’est plutôt une punition pour les parents, non ? Passer tous les samedis et tous les dimanches et tous les jours de vacances dans le salon à lire toujours les mêmes histoires et à refaire toujours les mêmes puzzles, ou au square du coin sans même un tour de manège… Chez moi on en viendrait vite à les planter devant un DVD, donc l’aspect « punition » disparaîtrait… Les sorties, ça inclut aussi des sorties « utiles » style ludothèque ou patinoire, donc il y a sorties et sorties !

  22. oh ça me fait du bien de ne pas me sentir seule !

  23. Hier on emmène le grand 8 ans faire du karting, il nous restait 6 places, soit 3 tours chacun avec son copain et il nous dit « oh c’est trop nul, on peut même pas faire 4 tours … » j’ai laissé mon mari y aller seul, ça m’a trop ennervée !

  24. J’adore 😀
    J’ai les mêmes à la maison 😉

  25. Ca fait toujours plaisir de se décarcasser pour nos chères têtes blondes et de voir leur joie sur leur visage. :angry:

  26. Moi, il m’a tellement saouler un jour (il avait 7 ans) qu’il a eu le droit à: « tu m’emmerdes, le we prochain, on reste a la maison, on fait rien. Pas de télé, pas de wii, pas de DS…..tu te rendras compte de tout ce qu’on fait habituellement, au lieu de noter ce qu’on a pas fait. »…. depuis, il a arrêté.

  27. Ca t’a jamais intéressé de commencer le yoga ? … hi hi… 😀

  28. bah les enfants sont ingrats innocement c’est connu!

    le mien(3 ans et demi )à peine sortis du magasin

    ns avions fait 4 magasins de jouets auparavant pour son fichu playmobil pirate me réclame autre chose en plus donc je lui réponds non ; me fait une scène de t’es pas gentille t’es méchante maman, je fais quoi ??? je l’étrangle ou je pète un cable 👿

    c’est plutôt une punition pour les parents un mois sans une sortie rester avec les enfants !

    des fois ce sont des anges et des fois des sales petits mioches mais ce sont les nôtres! :mrgreen:

  29. idem ici avec nain rose 6 ans et nain bleu 3 ans et 1/2, c’ est souvent le grand sujet, j’ explique souvent à ma grande qu’ elle ne voit que ce qu’ elle n’ a pas, dans ces cas là je respire un bon coup,rentre en lévitation et reprend avec douceur la liste de ce qu ‘ on a fait, de ce qu’ elle a eu, ça c’est la version zen pour les jours cools, quand c’ est moins cool ça fuse çi ça ne te convient pas on laisse tout et on s’ en va, c’ est hard mais déjà fait une fois passé les pleurs de 2secondes et 1/2 le calme est revenu,elle grandit aussi les messages commencent à rentrer,mais c’ est indéniable que desfois j’ ai le sentiment de trop les gâter et de ne pas leur inculquer les bonnes valeurs, j’ essayent de ne pas céder ex: magasin de jouets en famille pour cadeau anniversaire cousine, malgré moultes demandes dejouets trop trop bein super mamouquette d’ amour,stp,stp,stp, j’ ai expliqué que non pour cette fois ce n’ est pas pour toi, je comprends c’ est tentant, mais on ne peut pas avoir tous les jouets du magasin, bon en même temps je suis en train de lire edwige antier, ça aide à avoir des phrases cools en tête.bon courage à toi, c’est crispant mais ça va s’ arranger!!

  30. Ici aussi ça arrive de temps en temps. Dans ces cas-là je ne manque pas de leur rappeler tous les trucs sympa qu’ils ont fait dans la journée ! Et aussi j’en rajoute des tonnes, genre « Et ben moi j’aurais bien voulu manger un super gros gâteau plein de crème, et aussi partie en vacances, et aussi … » en général ça les calme !

  31. chaque soir, au moment du calin, je demande si à fiston s’il a passé une bonne journée. Et chaque soir, c’est ‘moyen’ parce qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Hier 1 dvd (‘finalement, c’était pas celuî là que je voulais’), puis Shreck en famille dans le lit (‘j’aime pas trop shreck’), puis bain moussant (‘c était nul, y avait ma soeur’), repas ‘doigt de sorcières’ (‘ils étaient mal faits’), jeu et bonbons chez un copain (‘on a du rentrer à la maison’). Grrr. Trop dur, sa vie !

  32. Je n’ai pas d’enfants (mais j’en fréquente)… et j’ai appris il y a quelques temps une bonne technique pour positiver : chaque soir, prendre le temps de relever 3 ou 4 choses de bien qui se sont passées / ou qu’on a faite dans la journée.
    Penser positif ça peut s’entraîner ! C’est vraiment une gymnastique à faire régulièrement.
    Et bon courage quand même 🙂

  33. ce n’est certainement pas la solution miracle, mais leur expliquer. expliquer pourquoi on ne peut pas acheter encore et encore une voiture, pourquoi on est pas allé au parc, on a pas eu le temps parce qu’on a joué plus longtemps à un jeu ou parce qu’on a fait autre chose qui lui a aussi plu et que maintenant c’est trop tard on essayera une autre fois, etc … bien souvent notre pti de presque 4 ans se souvient et nous le ré explique avec ses mots plus tard.
    mais quand on fait des promesses il faut les tenir, on leur demande la même chose… bon nous avons quand même des fois le droit a des crises à se rouler par terre, la honte quoi ! mais je n’ai plus honte de le punir ne serait-ce que 5 min, et après on fait un gros câlin-bisous. mais oui ils sont bien trop gâtés !!!

  34. Pour montrer à ma poussinette (3ans dans 1mois et demi!) que tout n’est pas que pour elle, je l’emmène partout : chez Monoprix, à la banque, à la poste, faire les magasins pour moi, au resto, boire un coup etc. Elle me réclame d’aller faire du vélo au parc et j’ai l’impression qu’elle apprécie le moment quand il arrive… Bien sur, je fais des trucs pour elle, je suis mère indigne mais pas trop!!! :mrgreen:

  35. Heu alors là, je t’avoue que je penche pour la version trop gâtés. La frustration est un sentiment très important pour la construction d’un enfant. Il ne pourra pas avoir tout ce qu’il veut dans la vie et pas tout tout de suite et il doit s’en rendre compte très tôt, sous peine d’un très sérieux retour de bâton plus tard !!

    Je suis anti télé le matin et le soir quand il y a école. je leur propose très rarement de la regarder de même que de jouer à l’ordinateur. Du coup ils savent très bien s’occuper dans leur chambre ou bien dehors avec trois bouts de bois et des cailloux et réclament rarement ladite télé.

    Nous sortons mais en général pour de grandes balades dans la nature. Les parcs d’attractions, beurk, pièges à touristes et lobotomie des enfants (mais nous n’y échapperons pas, le parrain de n°2 travaille à Mickeyworld !!)

    Quand à Noël qui approche à grands pas, je déteste de plus en plus cette période de vaste gaspillage et d’égoïsme où les enfants regardent à peine leurs cadeaux tellement ils en ont.

    Je refuse de gâter mes enfants et pour autant je les sens heureux, plein de vie, attentifs à de petits riens et toujours enthousiastes à l’idée de faire ou de voir quelque chose de nouveau, d’aller au resto avec nous, au cinéma.. et jamais lassés quand on leur offre quelque chose.

    Je veux absolument qu’ils puissent conserver cette joie, cet émerveillement devant les choses nouvelles le plus longtemps possible.

    Gâter et aimer n’ont absolument rien à voir.

    Cette génération aura de sérieuses déconvenues à l’âge adulte, je le constate tous les jours dans mon métier : goût à rien, pas d’envie, pas d’ambition, pas d’efforts, tout doit être facile et instantané…
    C’est quand ils sont enfants qu’il faut agir, jour après jour, leur donner le goût des choses et de l’effort pour les obtenir.

    Pas de recette miracle de mon côté, çà vient de ma perception de la vie et de l’avenir que je souhaite pour mes enfants. Pas de perfection non plus, ils peuvent très très ch… à leurs heures.

  36. rassurée j’ai les mêmes à la maison et puissance 3

  37. ben oui ils sont gatés nos enfants… :mrgreen: et vachement ingrats et ce n’est que le début 👿
    à nous de leur faire comprendre que tout cela ne tombe pas du ciel, qu’ils ont de la chance de faire des sorties, des cinés, des dejeuners, des théatres, des journées avec maman et des vacances avec les grands parents… et que tout le monde n’est pas logé à la meme enseigne.
    cela dit je n’organise pas un truc chaque jour , c’est justement trop pour eux (et pour moi aussi 😛 ).
    Je préfère qu’ils savourent les moments « hors du commun », se réjouissent à l’avance, plein impatience.
    Tu ne te souviens pas des soirs ou tu n’arrivais pas à t’endormir car le lendemain tu faisais un truc géant? On rentre d’une visite de Chateau de la Loire et Zoo de Beauval, on en parlait depuis deux mois… succès garanti : 4 jours du tonnerre.

    et depuis qu’on a mis en place l’argent de poche pour les plus grands, ils ont une autre vision de certaines choses…

    allez courage, j’ai comme l’impression que le pire est à venir 😀
    biz

  38. Comme je te comprends, ici c’était pareil avec monsieur 4 ans 1/2.

    Jusqu’à ce que papa me fasse remarquer que nous « projettons » sur eux nos plaisirs d’adulte.
    Comment expliquer cela… Je crois que dans leur échelle de plaisir, regarder Kung fu Panda 2 rejoint le parc Astérix. (alors que pour nous le parc Astérix c’est carrément trop super). Ou la piscine du coin avec 1 toboggan ça vaut l’aquaboulevard. Ils se rendent pas tellement compte. (enfin le mien)

    En fait, à force on a décidé de faire beaucoup moins de choses, pour que l’exceptionnel le reste. On va au ciné une fois par trimestre (ça augmentera surement un peu avec l’âge)

    Et effectivement il n’est pas plus « malheureux » ne réclame pas plus… Regarder Wall E pour la 17 eme fois il adore, ou aller courir en fôret.

    Donc très souvent, quand je vois un truc à faire, un spectacle… je me ravise…

    Et sinon on annonce les trucs longtemps à l’avance, on fait espérer, rêver, avoir envie. On va au cirque pinder mi-décembre, je lui annoncerai 15-20 j avant, pour qu’il est le temps de « désirer » la sortie 😉

    voila c’était mon 1/4 d’h donneuse de leçon 👿

    Par contre, rassure toi, je suis nulle sur les « cadeaux/jouets » je résiste jamais à l’envie d’acheter des trucs en cours d’année. Le pire ce sotn les livres…
    Alors si pour ça vous avez des trucs infaillibles, parce que là il arrive même pas à faire une liste au pere noel tellement il a tout 😕

    • Ah ben en fait j’ai un peu le même souci avec les cadeaux/jouets, j’ai envie de lui acheter des trucs un peu toute l’année… mais je me contrôle

      Le mien est encore petit, 2 ans tout juste, dans le terrible two, mais ce qu’il préfère le plus au monde c’est courir dans les flaques et faire du petit camion sur des km donc dans une zone « lisse »… je sais donc comment le satisfaire. Et ça reste exceptionnel pour des raisons pratiques aussi!
      Je vais garder tout ce qui s’est dit ici en tête pour les années à venir, qu’on ne soit pas piégé… ceci dit n’étant pas « parisiens » pur souche mais banlieusards, il me semble qu’on n’a pas forcément les mêmes activités globalement?

    • @Celine1st, Je suis assez d’accord avec ta façon de voir.
      Ma petite n’a que 3 ans, donc pas trop de ralage (ça viendra peut être, surement ?)mais je pense qu’il faut laisser le temps aux enfants de désirer, attendre pour mieux savourer. Ne pas anticiper…
      Peut être leur faire faire la liste de ce qu’ils veulent faire dans l’ordre de préférence, en concertation avec les parents, une sorte de négociation, mais en demandant leur participation, ils seront plus impliqués et ne pourront plus raler car c’est eux qui ont fait le programme.

      Sinon je ne suis pas adepte des fessées (voir pas du tout du tout) même si ça ne m’empêche pas de crier (mais j’essaye de me soigner) bref j’essaye plutôt d’adopter lécoute active de thomas Gordon. Si elle se plain, je reformule sa plainte pour lui montrer que je l’ai écoutée même si je ne suis pas forcément d’accord avec elle.

      Et j’ai quand même mon lot de « t’es pas gentille » quand je refuse un truc mais j’assume, je ne suis pas là pour être gentille 👿

      • Ah j’oubliais les livres sont les seules choses que j’achète hors occasion parce que justement pour moi ce n’est pas un jouet mais une ouverture sur le monde, et donner envie de lire est essentiel pour moi.

  39. J’ai la même en 5 et demi et une future en 16 mois… les râles sont généralement ponctués de « c’est toujours pareil …. de toutes façons vous voulez jamais que …. » Je suis assez d’accord avec tetelle plus haut 🙂 c’est vrai que c’est pas toujours facile à supporter / entendre (je suis la première à m’énerver … mais heureusement monsieur temporise !) mais c’est vrai que c’est un peu un truc que font les enfants… à nous de bien leur apprendre que tout n’est pas acquis et qu’ils ont bien de la chance de faire telle ou telle activité … ce qu’on fait c’est quand il y a trop de râle et de négativité, on interrompt le truc ou on annule … la fois d’après c’est bizarre ça se passe mieux !
    allez courage !

  40. Je rejoins Celine sur le fait qu’on projette notre idee du plaisir sur nos enfants. Je vois les miens, du moment qu’ils sont en exterieur, ils sont contents (jardin des voisins ou parc asterix c’est pratiquement kif kif)
    Quand ils chouinent trop, je pars en leur disant de m’appeler quand ils seront calmés, que jouer c’est s’amuser pas chouiner, que je reviendrais quand ils seront souriants car la vie est belle.
    L’hopital c’est peut-etre un peu hard pour eux mais vous pouvez aller vous balader du cote des tentes des SDF a Paris et leur montrer qu’il y a des enfants qui n’ont pas de nouveaux vetements et qu’un seul jouet et ca ne les empeche pas d’etre heureux (enfin….)
    Ou les punir (et les parents avec) de toutes activites tout un weekend et passer tout le weekend a leur repondre « on ne fait rien car quand on fait quelque chose, vous vous plaignez tout le temps »

  41. Tiens, je dois avoir le même moule à la maison…
    Je vais à la pharmacie à pied avec les 2 grands (6 ans et bientôt 3 ans) pour laisser madame en paix avec bébé.
    Sur le chemin :
    « on va au parc ? »
    « (regarde l’heure) Ok mais pas longtemps, je dois aller chez le médecin avec la petite ensuite »
    Surant toute la route vers la pharmacie ce fut la chanson « on va au parc avant la phamacie, on y restera longtemps, dit c’est pas la route du parc, à bras papa, etc. »
    Bref, on y est allé, et j’ai prévu un quart d’heure de latence pour arriver à les décrocher du parc et rentrer à l’heure mdr

  42. On fait bcp d’activites avec nos enfants, et ils ne st pas raleurs, maintenant je ne sais pas trop d’ou ca vient… C’est sur que si on dit qu’on va faire quelque chose (genre « Dimanche on va a la piscine »), eh ben on le fait sinon c’est le drame.
    Et puis on evite les surprises…. On parle lgtps a l’avance de ce qu’on va faire, on s’en rejouit, on est impatient, on regarde sur internet etc… et qd on le fait les enfants st ravis, et nous disent « J’adore ici ».
    Idem pr leurs cadeaux d’anniversaire et de Noel. Ainsi ils se rejouissent lgtps a l’avance, et apprennent a attendre. Et qd ils ont leur(s) jouet(s) ils sont aux anges et jouent lgtps avec.
    Je leur fais souvent remarquer, avant, pendant et apres la sortie, qu’ils ont de la chance, que certains enfants n’ont pas autant de sorties et de jouets.

  43. Quand ils râlent je leur rappelle que eu ont juste à s’occuper de pas grand chose à part s’habiller et ranger leurs jouets et je commence la liste de ce que je fais dans une journée … ça calme bien mon ainé (6 ans). Et s’il râle pour un truc qu’il n’a pas je lui dit que je peux lui supprimer tout ce qu’il a ou le priver de dessins animés ou de jouer à sa DS pour voir ce que ça fait de ne vraiment rien avoir .. ça le calme aussi ^^
    Quand il râle parce qu’on est méchant avec lui, je lui explique (pas trop dans les détails pour ne pas le traumatiser non plus), ce que certains enfants subissent de la part de leur parents … bref, j’essaye de leur apprendre à relativiser …

  44. moi aussi très souvent ça me désespère que mon Grand Monstrou ne voit que le côté vide du verre que ce qu’il n’a pas…
    Il nous a déjà pourri de bons moments comme ça et j’ai de plus en plus de mal à supporter se critiques et ses remarques déplacées :S

  45. Je suis d’accord avec plein de commentaires ci dessus, je pense que la faute en revient aux parents (désolée, mais nous sommes quand même pleinement responsables de l’éducation de nos enfants) qui ne savent plus dire non. Et pour avoir fait passer un grand nombre de jury de concours depuis 10 ans, je vois les méfaits de cette éducation sur cette jeunesse qui n’a effectivement plus de goût de l’effort, plus de culture … Je crois effectivement qu’il faut lâcher du lest sur les évènements exceptionnels, ici, nous allons voir des spectacles 3 ou 4 fois dans l’année, grand maximum, au cinéma 1 ou 2 fois, en choisissant bien le film pour être sûr que ça plaise à notre fille (notre fils est trop petit). Pour les cadeaux, idem, au vu du gâchis j’ai décidé d’en offrir beaucoup moins et justement de payer des places de spectacle à la place ou des heures d’équitation par exemple. La seule chose sur laquelle je ne compte pas, ce sont les livres. Globalement, pour l’instant, ils ne sont pas trop chiants et quand je sens qu’ils poussent le bouchon un peu loin, je mets les olà tout de suite et je punis (de télé par exemple, pour ma fille), ça peut paraître dur mais je pense que nous élevons une dynastie d’enfants rois. Juste pour anecdote, je discutais avec la cousine de mon mari et son mari qui me disaient qu’ils offriraient des marques à leurs enfants pour qu’ils ne soient pas mis à l’écart dans la cour de l’école ! Je suis désolée, mais j’hallucine de voir à quel point les parents sont devenus faibles !

  46. ah et sinon, je viens de me rendre compte ce matin (oui, je pense à tes articles dès le petit déj ! ) que ma petite puce était une râleuse de la bouffe (c’est trop chaud, trop froid, y en a pas assez, y a pas ce qu’elle veut … ) et à chaque fois, j’essaie de la mettre devant la réalité, de lui faire comprendre qu’elle râle pour rien : je lui demande si elle trouve que c’est grave et pourquoi c’est grave (parce que bien sûr, c’est graaaaave) et par des questions j’essaie de la faire relativiser et ça marche plutôt pas mal (bon, pas tout le temps). Et puis, si ça ne marche pas, je lui dis que c’est comme ça et puis c’est tout !

  47. Ca me rassure 😕 Je croyais qu’il n’y avait que chez moi que ça se passait comme ça ! 😉

Laisser un commentaire