C'est l'histoire d'une boule à neige - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

C'est l'histoire d'une boule à neige

C’est l’histoire d’une boule à neige et d’une maman (un peu trop) sensible que je vais vous confier aujourd’hui.

Parce que cette histoire me touche. Parce que c’est moi. En intégralité.

Il était une fois une boule à neige. Rapportée d’Oxford par mon P’tit Grand. Payée avec son argent de poche durant son premier séjour linguistique en Angleterre.

Il y tenait terriblement.

Un jour, alors que sa soeur, lui et moi avions dans sa chambre, une discussion un peu animée sur un sujet que j’ai d’ailleurs totalement oublié, ma 11,5 ans fit tomber la boule à neige par terre sans faire exprès.

Un accident bête.

Mais terrible.

Aussitôt mon coeur se fendit en 1000 morceaux, comme la boule à neige.

En un quart de seconde, toutes les émotions ont traversé cette chambre. C’était horrible.

Ma fille pleurait de culpabilité. Elle répétait en boucle : « je suis qu’une imbécile ». Comme un robot.

Le p’tit pleurait de profonde tristesse. Il répétait : « ma boule à neige !! C’est ma préférée, tu le sais, pourquoi tu l’as touché ! ».

Les larmes me montent sincèrement encore aux yeux en écrivant ces lignes. Je sais, c’est totalement stupide, mais moi aussi j’ai pleuré. Pleuré de les voir autant bouleversés l’un et l’autre. Mon empathie pour les deux. Je savais que ma puce n’avait pas fait exprès et qu’elle avait brisé le coeur de son frère. Lui, il est tellement sensible. Tellement attaché à certaines petites « choses » qui ne paraissent rien. Dont cette boule à neige. Ah ça, pour faire le pitre, il est là, mais voilà, il est d’une hyper sensibilité… aussi.

J’ai pleuré, je ne savais pas quoi faire.

J’ai alors assisté à la plus belle scène de ma vie de maman de fratrie.

Ma fille s’est excusée, elle a pris son frère dans ses bras, toujours en pleurant. Lui a stoppé net sa colère, il a pris sur lui avec une force incroyable pour un petit bonhomme de 9 ans. Il a dit, « ce n’est pas grave. Je ne t’en veux pas, tu n’as pas fait exprès ». Toujours en pleurant, ma grande lui a dit qu’elle lui en repayerait une.

J’ai pris tout le monde dans mes bras. Câlin général obligatoire.

Et j’ai ramassé les morceaux de boule à neige et de coeur.

J’aurais pu m’arrêter là.

Mais voilà, j’étais tellement touchée. Par sa tristesse, par sa culpabilité, par leurs efforts surtout.

Les jours suivants, j’ai écumé tout le Net. Ciel et terre. Google. Rien. Impossible de mettre la main sur cette boule à neige.

Alors j’ai fait ce que font les parents à la recherche d’un doudou perdu. J’ai tout tenté. J’ai écrit à mon contact du séjour linguistique en Angleterre.

Elle devait aller à Oxford quelques jours plus tard. J’ai pris une photo. Je lui ai envoyé.

Magie du web, magie du coeur. Elle ne m’a pas trouvé folle. Enfin je pense.

Elle a trouvé la boule à neige.

Elle vient d’arriver.

Je suis la plus heureuse des mamans.

Et la plus pathétique aussi.

AH AH AH

(Merci infiniment Catherine)

boule-a-neige-oxford

30 commentaires

  1. Mais non tu n’es pas pathétique !!!!!!

    Tu as la réaction idéale, j’aurais aimé avoir la même !
    :kiss:

  2. Je crois bien que j’aurais fait la même chose.
    Tu as pleuré quand tu as réceptionné la boule ???
    Câlins à toi parce que c’est une très belle histoire

  3. Je me reconnais tellement … J’ai eu exactement la même émotion un jour dans un parc d’attraction. Pas pour une boule a neige mais pour une histoire de file d’attente et de tour de manège.
    C’est top que tu en aies retrouvée une en tous cas !

  4. C’est très beau ! J’en pleure 😥

  5. Bon ben j’ai pire (attention maman sensible ici aussi)
    21h00 : je suis tranquille devant la télé avec chéri quand j’entend un boum (je réagis à peine, mon ainée dort dans un lit mezzanine et balance les livres du haut de son lit quand elle les a terminés 😕 ). J’entends en suivant ma puce pleurer à chaudes larmes. Je réagis (enfin) et monte rapidement pour trouver choupette en larme avec sa tirelire tortue dans les bras qui me glisse entre deux sanglots : « c’était le dernier souvenir de mémé » Eh oui, la tirelire en question lui a été offerte par ma grand-mère décédée il y a deux ans. Mon coeur a fondu….

  6. J’aurais fait comme toi….

  7. Moi j’ai pleuré. Cœur sur toi et sur eux.

  8. trop mignon .

    Et trop mignons tes enfants. Ca rattrape toutes les disputes entre frère et sœur….

  9. Quelle belle histoire! 
    Je me vois en toi. 
     Merci de ce partage. Tu nous raconteras le retour de la boule à neige?

  10. Oooooh ben j’aurais fait tout pareil 😉
    En plus tu sais quoi ben « à cause de toi » je pars (pas à oxford hein – avant d’avoir terminé ton histoire j’etais deja partie t’en chercher une lol) à la cimentelle. Tu m’as tellement donné envie NA ;P
    On s’y croise? 😉
    Bisous 

  11. Une jolie histoire… Si c’est pas la bonne, mon beau-frère et ma belle-soeur peuvent en ramener une la semaine prochaine de Londres…
    Et cette histoire me rappelle la fois où ma puce a perdu le doudou de mon fils, doudou qu’il lui avait prêté avec beaucoup d’hésitation, en lui confiant ce trésor d’un geste très solennel. Elle était super triste de l’avoir perdu (en visitant un musée). Alors je suis retournée dans ce musée pendant une semaine en espérant que quelqu’un ramènerait le doudou mais non… Je cherche aussi son remplaçant mais il va falloir quelqu’un qui va en Nouvelle-Zélande… Bref, dans l’histoire, le seul qui est resté philosophe et qui a consolé tout le monde malgré sa tristesse c’est mon fils !

  12. Bordel, rien que te lire j’ai les larmes aux yeux. Elle est belle ton histoire <3

  13. c’est malin j ai eu les larmes aux yeux! tu peux être fière de la réaction de tes enfants, ils se sont réconfortés et pardonnés.

  14. J’aurais fait pareil ! il a eu de la chance qu’il en existe encore 🙂 

  15. rooooh! heureusement qu’elle a pas cassé une statue en marbre hein 😉 Des bisous je suis comme toi, tu le sais bien!

  16. J’ai justement reparlé d’une histoire similaire il y a 2 jours avec ma Maman.
    Je devais avoir 12-13 ans et mon frère (4 ans de moins), en faisant le pitre, a cassé un petit bus en bois auquel je tenais beaucoup.
    Il s’en est tellement voulu que pour s’excuser, il m’a acheté une jolie peluche avec son argent de poche. Trop chou ! ce doudou, je le garde précieusement dans ma chambre (et pourtant j’ai 34 ans 🙂 ).

  17. très jolie histoire émouvante, tu as bien géré et eux aussi, soit fière, ils poussent dans le bon sens !!
    biz

  18. aïe aïe aïe et en te lisant je me disais « faut fouiller le net »… Ah j’adore la photo du colis !!!
    Tu vois on est toujours sur la même longueur d’ondes ! Bisous

    Faut que tu nous racontes l’épisode 2 : découverte de la nouvelle boule !

  19. et non c’est pareil chez nous aussi ! Ilyes mon grand de 8 ans emporte partout avec lui un petit tigre aux pattes aimantés.
    en vacances, il l’a perdu ,j’ai cherché partout, j’en ia finalement retrouvé un et je suis tres heureuse de l’avoir fait ! Monmari, pense qu’il devrait arreter mais bon …moi je trouve cela génial.

  20. oh c’est trop beau ! J’en ai les larmes aux yeux aussi tien ! contente que tu ais retrouvé une nouvelle boule ! <3

  21. Cette histoire m’a émue aux larmes. Je ne dirai pas que tu es pathétique, mais plutôt une maman formidable. Je suis contente que tu aies pu mettre la main sur cette boule à neige.

Laisser un commentaire