Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

45 secondes…

Marathon de maman 45 secondes c’est le temps de chauffe du biberon de choupinou dans le « micronde ».
Eh bien ce matin, j’ai eu LA révélation : c’est long 45 secondes ! (oui je sais il m’en faut peu…)

2 possibilités s’offrent à nous, maman, pour occuper ses longues secondes :

plan 1 : à peine réveillée, vous avez réussi à vous traîner jusqu’à la cuisine sans vous cogner dans les murs (à force d’exercice – 2 enfants en bas âge –  j’arrive à faire le trajet les yeux fermés sans accident ! Trop forte je vous dis, bientôt je ferai ce blog les yeux fermés), vous réussissez à prendre le biberon, (celui avec le capuchon violet et les chiens dessus, hein allez pas vous gourrer !) à y mettre de l’eau dedans (là en général on ouvre un oeil tout de même), vous grommelez quelques « oui oui j’arrive j’arrive » au stroumph qui réclame son dû tout en ouvrant le micro-onde et là une fois le bouton enclenché : vous passez les 45 secondes le front posé contre la porte et vous finissez votre nuit décidemment trop courte. C’est ainsi qu’on a pu constater des jetées de micro-onde, à la manière du jetée de radio-réveil, puisque l’inconvénient majeur avec cette technique c’est que le bip bip du micro-onde vous réveille d’un coup sec et vous mets de bonne humeur pour le restant de la journée. Ne me remerciez pas !

plan 2 : vous êtes plutôt du genre réveil tonique, de toute façon vous vous êtes faite une raison : il faut se lever et aller nourrir l’affamé de service, personne ne le fera à votre place. C’est partie pour le marathon, enfilage du peignoir et des chaussettes (ça aide pour mieux glisser dans les virages – je gagne quelques secondes précieuses grâce à elles), course vers la cuisine, on chope le bib’ d’une main, la bouteille d’eau de l’autre, pas chassés sur le côté, ouverture du micro-onde, dépôt, fermeture, start et….. c’est partie pour 45 secondes de folie ! C’est fou ce qu’on peut faire en 45 secondes, je vous le dis : un verre de jus de fruit servi avec la main droite pendant qu’on décapsule sa gélule de médicament de la main gauche ; hop on avale, en retournant vers le plan de travail, on passe devant le placard à bol, hop on sort le bol, on y jette ses céréales, puis on attrape la tétine du bib tout en ouvrant d’une main la boite de lait en poudre… et enfin, on revient devant le micro-onde : il reste 5 secondes ! Purée j’aurai eu le temps de commencer à vider le lave vaisselle !! grgrgr on fera mieux demain !

Finalement, le secret des mamans organisées c’est qu’elles sont ambidextres !

Et vous vous êtes plutôt plan 1 ou 2 ? A moins que cela dépende du sens du vent….

6 commentaires

Pourquoi tant de haine ?

Hier, c’était pas le jour….
Passe le réveil massacrant et le lever du corps impossible, ça c’est habituel.
Passe également la bavouille de choupinou sur le pull tout propre, 15 secondes avant de partir, ça aussi c’est normal.

8h30 : je décide de mettre mes nouvelles lunettes dans l’ascenseur, je me regarde consciencieusement …… « ahhhhhh » que vois-je ! là sur mon front c’est quoi ça ??? !!! 3 horribles rides !!!! Mais d’où elles viennent ???? ça fait 2 ans que j’ai 30 ans et franchement jusqu’à présent je trouvais que m’en sortais plutôt bien. Journée flinguée. Lunettes remisées dans mon sac, là où elles étaient bien.

12h : déjeuner à la cantine et remarque du collègue sympa : « t’as mauvaise mine ! Les nuits sont courtes ? » (grgrgrgrgrgr ba non justement je viens d’en passer une super bonne là ça se voit pas ?). Repas flingué, ça tombe bien c’était pas bon de toute façon.

16h  : évidemment j’ai faim. Je pars donc à l’assaut de la « machine interdite », plus connu sous le nom de distributeur automatique de bouffes. Je jette mon dévolu sur une barre de céréale (celle qui a l’air la moins chargée en calories, colorant, et autres cochonneries), j’ouvre mon porte monnaie et je bénis comme il se doit ma dernière pièce d’1 €. Evidemment, vu que c’est LA journée : la pièce ne passe pas… 1 fois, 2 fois, 3 fois….. c’est un gag ou quoi ?? Donc là vous imaginez une grande blonde bien propre sur elle, avec sa jupette et son petit pull assorti en train de gratter frénétiquement sa pièce sur la paroi de la machine quand arrive le cadre sup’, sourire de winner au lèvre « je peux vous aider peut-être »…. Ouais merci, t’as pas une pièce ? La mienne est fausse j’te l’échange… Augmentation flinguée.

18h : ce soir je mérite bien de sortir « tôt ». Dehors : il pleut ! super… je savais bien que j’avais oublié un truc ce matin… le parapluie… je décide donc de prendre le bus…. Celui là même que je vois passer devant mon nez tout en y pensant… zen zen… j’ai donc le temps d’attendre, je vais en profiter pour avancer jusqu’au prochain arrêt à pieds. Un peu de sport pour faire passer la barre de céréale ça fera pas de mal.
30 secondes plus tard, le 2e bus me passe devant ….là ça commence à moins me faire marrer.  Surtout que du coup, en toute logique le prochain c’est pas pour maintenant !
Je décide donc de faire mes petites courses en 5 minutes top chrono chez franprix, je ressors, l’arrêt du bus est à 20 mètres et… le 3e bus, loupé, à 50 mètres…
Une sensation de haine profonde m’envahit, j’ai froid, il pleut, j’ai mon sac de course qui commence déjà à donner des signes de faiblesse… je poursuis mon chemin à pieds en me réjouissant d’être partie de bonne heure et de ne pas habiter trop loin. L’optimisme c’est le secret des mamans !

18h29 : suis à la maison, super nounou me tends choupinou, j’arrive à négocier d’enlever mes bottes et de poser ma baguette. J’apprends qu’il a très peu dormi, qu’une dent le gêne, en effet, il a les yeux explosés, la soirée ne fait que commencer !

Il y a des jours comme ça, rassurez-moi pour vous aussi hein ?

1 commentaire

 
Top