La Quinny Zapp Xtra édition limitée Kenson à gagner ! - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

La Quinny Zapp Xtra édition limitée Kenson à gagner !

Deux jours, deux concours, non ce n’est pas Noël, même si ce mois de juin a beaucoup de points communs avec un mois de décembre… rapport aux microbes que je me traine ET au marathon des spectacles, kermesses, anniversaires et autres joyeusetés familiales qui me rappellent beaucoup celui de Noël, neige en moins.

Cependant, comment dire non à une telle proposition : vous faire gagner la toute nouvelle poussette Zapp Xtra de Quinny édition limitée Kenson et en recevoir une pour ma meilleure amie future primi. Rappelez-vous, je lui ai bien flingué son annonce, je me devais de me faire pardonner.

Qui n'en veut ?

Zapp Xtra Fragments de Quinny édition limitée Kenson. Qui n’en veut ?

 

Imprégnée de l’univers du design et en recherche constante de nouvelles inspirations, Quinny lance en ce mois de juin, une série exclusive de sa poussette Zapp Xtra en collaboration avec l’artiste urbain belge, Kenson.

La ville au cœur de la création

Kenson a opté pour un procédé original basé sur l’exploitation et le détournement d’images cinématographiques. L’artiste a en effet projeté sur un ensemble de poussettes blanches suspendues dans son atelier, des séquences de films représentant le monde urbain. De façon aléatoire, Kenson a figé les images projetées afin d’en retirer des motifs originaux et uniques.

Elle est belle non ? Qui n’en veut alors ?

Allez, je vous laisse une semaine (jusqu’au mardi 18 juin, 23h59) pour venir me raconter en commentaire une anecdote rigolote et/ou émouvante sur le thème « la ville et la poussette« . Facile hein.

L’auteur de celle qui me plaira le plus, gagne la poussette !

Attention, même si je ne suis pas la reine de l’orthographe, je choisirai aussi un texte qui est écrit en français, pas en langage SMS ni en kikoolol. Un petit effort, je pense que le jeu en vaut la chandelle. vous pouvez, si vous êtes blogueurs, participer via votre blog. N’oubliez pas, par contre, de venir me le dire en commentaire et de faire dans votre article un lien vers le concours montrant à vos propres lecteurs que vous y participez. Enfin, j’accepte aussi les illustrations.

A vous, (au boulot)

Vous pouvez aussi jouer chez les copines : Minisushi, Ma Poussette à Paris, Mes doudoux et Compagnie et Monblogdemaman

EDIT du 19 juin :

Alors, merci à TOUS les participants, j’ai adoré vous lire, j’ai ri, j’ai eu pitié aussi pour certaines anecdotes !! J’ai beaucoup hésité… notamment  les participations de :

Maylan
Pseudopouréviterlahonte
Olivier
Sabine

m’ont beaucoup plu. Mais voilà, il faut choisir et finalement, j’ai décidé de récompenser Julie qui m’a envoyé sa participation par email, que voici, une petite « BD » faite avec les moyens du bord, que j’ai trouvé adorable. Bravo Julie. Je vous contacte par email pour avoir vos coordonnées.

Restez connectées, un super concours avec une autre poussette arrive très vite sur le blog !!

89 commentaires

  1. Encore traumatisée de l’aventure, j’en oublie toutes les règles de base de politesse… Bonjour chère E-Zabel, ce concours est génial et la poussette est magnifique! Merci beaucoup, je croise les doigts très fort! A bientôt!

  2. Bonjour Ezabel,
    Quel joli concours, et c’est une bien jolie poussette qui s’accorderait bien à mon jardin (même si là n’est pas le sujet).

    Il y a un an, avec une amie on s’est rendue au salon Bébé Nature porte de Versaille. Nous pauvres provinciales, accompagnées de nos deux bébés, nous sommes garées au stade Charlety pour prendre le tramway. Tu visualises bien? Si si je t’aides un peu, deux mamans, un bébé porté, un autre en poussette. Et voilà t-il pas qu’à ce fameux salons, nous tombons sur une affaire un or: une poussette canne au prix défiant toute concurrence…Au prix tellement attractif que nous décidons chacune d’en acheter une.
    Je te laisse imaginer la scène du retour: chacune de nous portant nos enfants en porte-bébé, ma copine tenant deux gros sacs, et les fameuses poussettes-cannes entassées tant bien que mal dans la grosse poussette. Notre bien curieux cortège a donc repris le tramway en sens inverse…
    Bien entendu personne pour nous aider, mais on avait bien l’allure ainsi chargée! Heureusement nos enfants ont été super sages à ce moment là…
    Et là je me suis demandée comment vous faisiez, parisien tous les jours? Bon d’après ce que j’ai lu plus haut, ce n’est pas une synécure 🙂

    Merci encore pour ce concours, et je croise les doigts (oui parce qu’en plus la fameuse poussette n’a pas fini l’année, RIP).

  3. Bonsoir
    Autant te dire tout de suite, je suis une vrai pro en terme de poussette!
    10 secondes chrono pour te la plier, attacher Mimi, mettre la capote et décoller !
    Aucun terrain ne me résiste je viens à bout de tout trottoirs, marches, côtes, descente, herbes, gravier…
    Traverser la manche en poussette ne poserait probablement aucun problème !
    Et tu pense bien que je me vente de mes prouesses devant mon homme !
    – « Et regarde, sans les mains » !!
    Bon, ben ça c’était avant et oui car je suis passée de la Rolls Royce à la 2 chevaux! 5 minutes d’inattention et on se faisait la malle avec ma super bécane! Aujourd’hui, je dois prendre mon élan pour monter les côtes, mimi est secoué dans tout les sens sur les terrains cabossés. Bref, j’ai fini de me la ramener et je dois faire avec la poussette canne qui date de ……………………… Non je pense qu’on ne peut même pas dater l’engin ! Alors évidemment comme un deuxième est bientôt en route (croisons les doigts)
    ton concours tombe pile poil !! Je serais ravie de tester ce 3 roues à la ligne épuré et au design affriolant !!!
    ALORS JE TENTE MA CHANCE !!!
    Merci beaucoup
    VROUMMMMMMMMMMMMMMMMM

  4. Merci pour ce chouette concours!
    Pour moi ma première expérience poussette n’ a pas été très concluante: poussette Tex Carrefour offerte par ma soeur, super contente (jeune maman donc petit budget)…. Premières promenades en « terrain pas lisse » soit autour d’ un lac…. hop, bébé qui penche…mince y’ a plus qu’ à courir après la roue qui vient de nous lacher quelques mètres plus tôt)! On reclipse, on repart, et là c’ est le gros flip: la coque qui manque de tomber (mon bébé dedans!), le clips qui tient la coque à laché…. Retour de la poussette en sav sur le champ, « problème de série » soit disant…. Je nai jamais voulu reprendre la même, même d’ une autre série!!!!

  5. turchet mélanie
    jeudi 13 juin 2013, 12:11

    Voici ma petite anecdote de maman
    J’avais acheté lors de la naissance d’Alex une quinny speedi . Je pensais sécurité – habilité et confort pour mon petit bout mais j’ai vite déchanté dans cette capitale 🙁 les bus et les métros ont mis fin à l’utilisation de notre carrosse… en effet les gens sont impolis – les bus et les métros trop petits pour nous accueillir et nous permettre de nous rendre au boulot ou à la garderie.
    La ville oui mais quel inconfort pour les petits bouts donc j’ai du opter pour un autre véhicule pour Alex 🙂 – après avoir discuté nous avons choisi une création magique la Quinny Yezz – un truc génial : léger – confortable et très pratique ! Alex s’assied comme dans son siège il est bien mis et regarde tout ce qu’il se passe comme un roi 😉 – on monte dans le bus en une minute et on se faufile parmi les gens tels des petits serpents 😀
    De plus je peux la plier en une seconde et la mettre sur mon dos pour l’emmener avec moi au travail et ne pas craindre que quelqu’un l’abîme ou la vole !
    Un seul inconvénient nous l’avons testé en période de neige et là nous avons galéré :S donc c’est pour cela que j’apprécierais énormément de gagner cette magnifique poussette aux couleurs plus qu’agréable  et bébé n°2 faisant son entrée dans 2 mois nous en aurons grandement besoin.
    Merci à vous tous et je croise les doigts pour ce magnifique cadeau
    Mélanie

  6. Super ce concours !

    J’ai bien besoin d’une poussette légère moi qui ne vais pas tarder à déménager en ville!

    Mini Loulou est encore tout petit, 2 recommandés à aller chercher à la Poste. Un , c’est ma mamy et l’autre ???
    La Poste, fastoche : on sort de la résidence, ça grimpe un peu, on traverse le petit passage qui grimpe beaucoup et tout en haut de la colline le village ! Il fait beau, ça fera une petite balade sympa..
    Arrivée au village, tiens la boulangerie est ouverte, allez hop 3 baguettes. Je suis une maman prévoyante : j’ai un cabas de course.
    Arrivée à la Poste, je tend fièrement mes 2 bons , la guichetière farfouille derrière elle et me regarde bizarrement..
    Là elle sors de son antre avec un énorme carton et une autre boite XXL …
    Mamy s’était bien lâchée et avait dévalisé le rayon naissance !
    Nous revoilà reparti avec les baguettes de pain sous le bras, la moitié du colis dans le panier du dessous et l’autre dans le cabas et l’énorme carton posé sur le couffin (Mini Loulou, en boule à l’opposé !) La maison ne m’a jamais paru aussi loin !

  7. Bonjour,

    D’abord, merci pour ce concours ! Moi qui suis plutôt une lectrice de de l’ombre, j’attends une petite fille (la première!) pour août, alors je me lance !
    Lorsque j’étais petite, ma grande sœur et moi avions récupérée un très vielle poussette où on entassait nos poupées (on avait chacun environ 10 ‘enfants’ ..). Ce jour là, on faisait rouler à toute vitesse la poussette pleine de poupées depuis une demi-heure dans notre jardin. Ma mère est venue nous voir un peu paniquée pour nous demander où était notre petite sopeur (5 mois à l’époque). Ma grande sœur a alors écarté les poupées pour montrer ma petite sœur, hilare, coincée au fond de la poussette. On l’avait embarqué pour ‘faire plus vrai’! Et ce jour là, je n’ai même pas compris pourquoi ma mère était si énervée !! 25 ans après, je me mets à sa place, et j’imagine la panique qu’elle a du ressentir …

  8. Coucou 🙂

    Tout d’abord merci de nous offrir la chance de pouvoir gagner cette poussette , elle est top !

    Une expérience rigolote ?
    Allez je me lance …

    C’était début 2011 en plein hiver, lorsque ma puce avait un peu plus d’un an , j’étais chez une amie avec bébé sans poussette , quand on a du partir en vitesse pour aller recherche sa petite a lécole pour un problème … elle m’a donc passer une poussette ( genre Banbisol un truc comme ça , bon ok je détèste surtout par un temps comme ca, avec un sol gelé , ect ) , mais bon on va faire attention … Arrivée en ville bien évidement j’ai glisser sur une plaque de verglas devant tout le monde ( ben oui on es en ville quoi ) , par réflexe je me suis accrocher a la poussette ( oui ok je sais c’est mal )qui elle s’est retrouvée les 2 roues de l’avant en l’air ( poussette de m**** je vous le dis ), heureusement bébé n’a rien eu du tout, elle était plutot morte de rire , et les gens autour avec , en gros ils se foutait de moi quoi , et moi je suis juste sentie mère indigne et la honte quoi … Mdr

    Merci pour cette rémomorisation de ce souvenir ^^ LOL
    Bonne journée

  9. Super concours, merci E-za!!!!
    De quoi se faire les zygomatiques à chaque anecdote 😛

    Alors, ici ce n’est pas une poussette, c’est un tank: version double qui trimballe nos jumeaux partout depuis 34 mois! 😉
    Forcément des anecdotes j’en aurai des tas à raconter, mais je vais plutôt essayer de te convaincre des avantages à avoir une poussette en ville… (eh oui il y en a! 😮 )

    Pour commencer, lorsqu’on habite au 6ème étage sans ascenseur ET sans local poussette, faire 3 allers-retours dans les escaliers avec les jujus dans les bras ou les cosys (au choix), au final ça fait du sport! Abdos/cuisses/fessiers en béton, la zumba et le powerplate n’ont qu’à aller se rhabiller :mrgreen:

    De même, comme on habite toujours dans le même immeuble (et qu’on ne change pas les bonnes habitudes), à force de croiser et se faire aider par les voisins ( à porter les courses/les bébés/la poussette…), on finit par se faire des amis! 😉

    Et puis, vu les obstacles divers et variés qu’on peut rencontrer à tout hasard à Paris, on a les sens en hyper-éveil! Entre les crottes à repérer tous les 0,5m (la vue), les klaxons des chauffards parisiens (l’ouïe), les super-manoeuvres pour passer pile-poil entre les rayons des magasins et/ou dans le bus…on a des réflexes et tactiques dignes d’une Mère Parfaite :angel:

    Sans compter que, comme le métro parisien est au top du top et ne propose des ascenseurs que dans 5 stations, eh bien on ne le prend pas, tout simplement! Et c’est tant mieux, car ne pas le prendre évitera aux jujus d’attraper toutes sortes de microbes et autres saletés :mrgreen:

    Tu vois, il y a aussi du bon à avoir un tank…oups, une poussette dans Paris 😉
    Mais bon, si je gagne cette super-méga-chouette Quinny Zapp Xtra pour #3, je suis certaine de trouver encore plus d’avantages (et de plaisir!) à me ballader dans Paris 😉

  10. J’ai un peu trop forcé sur les 🙂 😉 😀 😛 😮 :S non???

    Bon vendredi et à bientôt!

  11. En ville, les gens regardent devant eux ou par terre, tout pour ne pas croiser le regard des autres dans la rue.
    Mais depuis que Chérie est passée en poussette « face au monde », je ne me promène plus comme avant. Je vois une personne arriver sur le trottoir en face de moi. Je commence à réfléchir à la manoeuvre de croisement: va-t-elle passer à droite ou à gauche, faudra-t-il que je m’arrête?
    La personne a les yeux dans le vague et puis à 10 mètres, je vois qu’elle se met à fixer quelque chose devant elle, devant moi. Et puis à 5 mètres, elle sourit et fait un petit signe de la main! Et nous nous croisons, je comprends: c’est ma toute petite fille qui a accroché son regard et qui lui a fait son grand sourire craquant auquel personne ne résiste!

  12. La ville et la poussette

    La ville était tout grise,
    L’hiver se prélassait
    et refusait de partir…
    Les gens ne sortaient pas
    et les enfants non plus…

    Mais un jour,par miracle,
    Le soleil apparu
    Les parcs se remplirent
    Les jambettes se découvrirent
    et les poussettes sortirent!

    La ville est colorée,
    Tous les gens sont bronzés
    et les Quinny zigzaguent
    et font sourire les gens
    et rigoler les enfants!
    ———————–
    Pfou, voila!!
    Merci!!

  13. Hyper jolie cette poussette!!

    Il m’est arrivé -honte à moi- à peu près tout ce que les mamans ont raconté plus haut (Bibou pas attaché qui tombe la tête la premier et se fracasse le nez, poussette qui se renverse parce qu’on y a accroché trop de sacs de courses (et quand Bibou n’est pas attaché ca devient dramatique), dépliage/pliage impossible car cela fait 2 ans qu’on n’a TOUJOURS PAS trouvé la technique… bref). Mais un petit épisode attachant est arrivé il y a quelques mois. Je travaille sur Paris et c’est donc mon mari qui s’occupe d’eux la semaine. Nous avons deux enfants en bas âge (2 ans et 1 an) et pas de poussette double 🙂 -les galériens- . Il ne cessait de me raconter qu’il allait les balader super souvent, mais comment? En dépliant notre unique poussette en mode allongée (comme pour mettre le cosy, tu visualises?), un devant assis, un derrière debout qui regarde papa… Choupi choupi (OK un peu dangereux mais soit, néanmoins très pratique :))!!

    Merci merci!!

  14. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce super concours et le cadeau. Voici mon histoire:
    Un matin j’étais obligée de prendre le RER avec ma fille d’à peine 18 mois et de me rendre à Paris. Dans une grande gare parisienne, il fallait que je prenne une correspondance. Alors je remonte l’escalator et je me retrouve devons les barrières où il faut passer. Et là, le passage pour les poussettes est HS ainsi que l’ascenseur. Je décide de redescendre afin de remonter un peu plus loin et tenter ma chance par un autre passage. Et là pareil – l’ascenseur en panne. J’ai sonné pour parler à un agent Ratp. Je lui explique que je suis avec une poussette, que ma petite puce dort et que je ne peux pas passer le portique. Il me répond « Madame, soit vous soulever la poussette au-dessus du portique soit vous sortez votre enfant et plier la poussette. » Le comble de combles ! « Merci pour votre efficacité monsieur !!! ». J’étais à moitié en larmes. Comment je peux plier la poussette avec la seule main et tenir ma fille dans une autre, et en plus traverser ce portique en collimasson ? Heureusement un passant a vu ma détresse et m’a aidé de soulever la poussette. C’était bien physique. Depuis ce temps je préfère les ballades que les transports en commun.
    Je croise les doigts 🙂
    Merci!

  15. En 2006, lorsque j’attendais mon fils, nous avons voulu ce qu’il y avait de meilleur pour lui, normal, c’était notre premier 😉 Le papa, super motivé avait décidé que le choix de la poussette à acheter lui revenait parce que c’était « comme acheter une voiture », une affaire d’homme somme toute… Dans le magasin, il était comme fou, déambulant dans les allées à la recherche de LA VOITURE de bébé. Il s’y perdait un peu entre la poussette-canne qui est la moins chère mais qu’on ne peut acheter qu’ à partir de 6 mois, les poussettes naissance mais où il faut pouvoir allonger bébé comme dans un landau mais pour allonger bébé, il faut acheter du coup une nacelle en supplément, sauf si on trouve un siège-auto qui fait nacelle. Mais si la nacelle ne fait pas siège-auto, alors il faut acheter un siège-auto en plus, de la catégorie 0+ pour les nouveaux-nés et un autre siège-auto après parce que la crevette grandit. L’homme a découvert qu’il y avait également des nacelles-couffins qu’on pouvait installer dans la voiture. Lorsqu’il a compris qu’on pouvait prendre la poussette naissance avec la nacelle couffin qu’on peut clipper dessus en enlevant le bac poussette mais qui ne fait pas siège-auto et qu’on devrait acheter un siège-auto qui ne fait pas nacelle et qu’on peut clipper dans l’auto, il a aussi compris que ce n’était pas une auto qu’il fallait avoir mais un char d’assaut… Bref après deux heures de tergiversation, chéri revient avec la poussette de marque « casse tête », trois roues, « hyper fonctionnelle, pratique, maniable, mieux qu’un quad, c’est une poussette de compétition » (dixit l’homme en transe)qui me fait la promo mieux que pierre bellemard pour télé achat tout en conduisant la poussette comme il aurait fait de la trottinette dans les rayons du magasin :mrgreen: . Nous achetons donc le bolide. Seulement voilà, une fois bébé arrivé, moi qui n’était pas véhiculé à l’époque, j’ai du monter en bus avec « le quad ». :S C’était mon kohl anta quotidien : passer par les portes arrières, donc faire signe au chauffeur de les ouvrir, pousser les gens qui étaient collés aux vitres, tenter de monter avec bébé dans les bras, le sac à langer, le doudou, et plier la poussette avec un seul bras (remarque la poussette nous avait coûter l’autre) devant le regard un tantinet enervé et pas compatissant des passagers. « Comment ca ca ne se plie pas un quad ? ». Bref, mon fils a 6 ans mais…nous attendant bébé 2 et mon chéri me dit « super on a déjà la poussette » comment lui annoncer que notre quad ne rentre pas dans le coffre de la c1 ???

  16. Bonjour,
    Merci pour ce concours, je participe avec plaisir.
    J’ai une poussette double de chez Leclerc. Ben oui, il me fallait une poussette double qui passe dans le coffre de notre clio. Eh bien je dois dire qu’elle passe de justesse! A chaque fois que je l’a mets dans le coffre, je prends une bonne bouffée d’air et hop! De temps en temps j’y arrive direct, souvent je dois m’y reprendre à plusieurs reprises. Ben oui, elle passe vraiment juste juste (et 12kg hein!). Puis quand il faut la sortir, en général il y a la plage arrière qui vient avec!
    Enfin bref, ne nous éparpillons pas. Pour la petite histoire de ville et de poussette:
    L’histoire se déroule à la campagne, non loin de chez mes parents. N’apportant pas ma SUPERBE poussette de compet’ de chez Leclerc quand je vais rendre visite à mes parents (ben oui, sinon je mets où le reste de mes bagages, non mais allo quoi?), nous nous retrouvons à nous balader avec deux vieilles poussettes cannes qui ont servi quand moi et mes frères et sœurs étions petits. Pour la petite image, elles sont toutes rouillées et nous mettons des couvertures sur les assises pour pas que mes filles soient en contact direct avec les poussettes. Ajoutons à celles-ci les fameuses ombrelles rouillées avec le tissu, aux couleurs improbables, bien défraichi. Je dois dire qu’on a fière allure avec cette panoplie. De plus, nous devions nous arrêter sans cesse pour bouger les ombrelles afin qu’elles protègent continuellement mes bébés.Je me souviens, en faisant le tour de l’étang, les gens se détournaient sur notre passage: je me demande encore si c’était pour mes filles (eh oui, des jumelles ça attire toujours autant la curiosité!) ou pour ces fameux moyens de transport archaïques. Et c’est sur cette énigme que je termine ma petite histoire!
    Encore merci pour ce concours et bonne fin de journée!

  17. Coucou!! alors une anecdote rigolote c’est les petits vieux! A savoir que j’ai une poussette rose hello kitty pour ma fille (enfin j’ai aussi une plus classique hein!), je m’en sers rarement mais donc un jour ma fille de 7 mois, Kaliana, pas beaucoup de cheveux! et aucune dents! dans sa poussette rose, habillée en rose blanc et gris, avec un bieron rose hello kitty dans les mains, on se promène, une petite dame toute souriante -d’un certain age je précise…- me dit ooooh qu’il est mignon en la regardant et lui caressant la joue, elle redresse la tête vers moi et me demande c’est une petite fille ou un garçon? Surprise de sa question – bah oui je suis habituée à ce qu’on me demande dans sa poussette bleue marine et enfermée dans sa chancelière grise mais là… – bref je lui dit mais elle est tout en rose, c’est une fille! elle paraissait étonnée, et moi je suis repartie bouche bée, sérieux elle est daltonienne ou quoi et même le rose daltonien on le voit roooh! pi ma fille elle a pas une tete de mec nanmého!!! le pire c’est qu’elle a beau porter des robes, des fleurs et tout on me demande toujours! et ma voisine qui a un mec on lui demande toujours si c’est une fille, c’est le monde à l’envers loool

    Bonne soirée

  18. Coucou !

    Merci pour ce splendide concours…. Ouahhhh quelle poussette pour pépette qui arrivera en octobre, suis déjà prête à frimer en ville l’été prochain moi !

    Poussette et ville… Difficile de faire bon ménage pour une nana de la campagne ! Explication :
    1/ je ne passe pas tous les portillons de sécurité avec la poussette actuelle de mon ptit mec… Franchement ça craint !
    2/ les crottes de chien sont toujours sur Ma route… Comme par hasard !
    3/ les gens m’énervent à toujours me me dire que ma fille est jolie… Bordel, c’est un mec aux cheveux longs, c’est tout !

    Bon dimanche à tous,
    Bibine

  19. Bonsoir,

    Merci pour ce concours devant lequel je bave d’envie.
    Une anecdote en ville? Reprenons depuis le début: Depuis ma grossesse, je rêve d’avoir une Quinny. Sauf que ma mère nous offrant la poussette, nous avons dû nous plier à ses choix et non l’inverse. Nous nous sommes donc retrouvé avec un véritable tank! Une poussette lourde, encombrante, où on se pince les doigts 10 fois en voulant la replier, où on ne met plus rien dans le coffre quand elle y est. Me voilà partie avec bébé dans la coque clipsée sur la châssis pour prendre le train (pas le choix vous pensez bien!). Avec la poussette, le sac à langer, mon sac à main, une valise pour moi et un sac pour bébé, seule, j’étais bien chargée. Le sac sous la poussette, le sac à langer accroché au guidon, mon sac autour de moi, la valise tirée d’une main, la poussette poussée de l’autre, une vraie expédition. Ô désespoir quand je constate qu’il faut descendre d’un niveau pour l’accès au quai. On m’indique un ascenceur, bonheur… de courte durée! Il est bondé et personne ne se pousse pour me laisser entrer avec la poussette. J’accède tant bien que mal, comprimée contre des gens qui ont sans conteste oublié de mettre du déo ce matin là (vive la proximité!). Libération 15 min plus tard (c’est le temps que ça m’a semblé pour descendre d’un niveau!) et arrivée sur le quai. Du monde à ne plus savoir que faire. GREVE!!! (bizarre hein pour la SNCF ?!). Les passagers sont orientés vers des trains qui ne sont pas les leurs, 1 train regroupe 3 trains! Mon train regroupe 3 trains! Mais pas le choix, il faut partir. Monter à bord, un vrai calvaire. Malgré le monde, personne pour m’aider. Tous me regardent les yeux ahuris à savoir si je vais arriver à plier cette *bip* de poussette. Et plus je m’énerve, moins elle coopère la bougre! Enfin je suis à bord, mon fils dans la coque nullement dérangé par tant de péripéties, la poussette virée dans un coin avec les bagages, et moi debout puisque les places réservées étaient réattribuées. Je m’en rappellerais toute ma vie!

    Bonne chance à tout le monde 🙂

  20. Pseudopouréviterlahonte
    lundi 17 juin 2013, 14:16

    Chère Ezabel, tout d’abord merci pour ce concours qui me réjouit. Voilà ma petite participation :

    C’est sous un pseudo que je témoigne car je ne voudrais pas qu’on me reconnaisse.
    Pas parce que je suis quelqu’un de connu, non non, mais parce que mon anecdote de « poussette en ville » est vraiment ridicule. Ne ris pas d’avance, c’est même pire que ridicule, c’est pitoyable.

    La scène se déroule dans la charmante petite bourgade de St Amand sur Fion (oui, j’ai changé le nom pour qu’on ne me reconnaisse vraiment pas, je suis fûtée, maligne et terrorisée quant aux éventuelles représailles tu vas comprendre pourquoi).
    Je me promène en compagnie de mes deux enfants qui sont sagement en poussette, le petit étant installé tout à fait normalement dans son siège, retenu par ses harnais, les mains posées délicatement sur la petite tablette porte-gobelet installée devant lui ; le grand étant debout sur une petite planche accrochée à l’arrière de la-dite poussette afin de faciliter les promenades en famille.

    note : oui, mon grand étant un enfant sympathique mais feignant, je sors toujours munie de ma planche à roulettes afin de ne pas perdre de temps à parlementer sur le temps d’occupation de la poussette par son petit frère. Il trouve cela injuste que son frère de 15 mois soit en poussette, que voulez-vous…

    Bref, nous voilà tous les trois partis nous promener avec la marraine du petit dernier. Elle et son mari sont des amis proches et ils s’entraînent à la vie de famille en nous cotoyant régulièrement. D’ailleurs, ils ne parlent plus d’avoir des enfants depuis qu’elle est marraine du petit, c’est étrange.
    J’ai quelques emplettes à faire, nous nous dirigeons donc vers le centre-ville (oui oui, de St Amand sur Fion, tout à fait) et plus précisément au Monoprix (c’est là que je me rends compte que mon choix de ville n’est peut-être pas tout à fait approprié).
    Et me voilà déambulant dans les allées tout en papotant gaiement avec Marraine, pendant que le petit, assez ronchon depuis sa sieste (à croire qu’il aurait pu dormir plus MAIS PERSONNE ne l’a empêché de dormir –pardon sujet sensible) mâchonne un vieux boudoir dont je n’ose demander la provenance.
    Au rayon foulard, je m’arrête et je farfouille. Oui, je suis une accro des foulards, je l’avoue. Pendant ce temps là, marraine s’accroupit et papote avec son filleul. Elle est bien courageuse car il n’aligne pas trois mots de français correct. Elle agite la tête et fait semblant de comprendre, j’ai bien fait de la choisir, elle prend son rôle très à cœur. Puis elle prend un foulard du rayon et joue à « Coucou qui c’est ?? » en faisant l’hystérique. Je songe à lui demander si elle est libre pour un baby-sitting également.
    Je la laisse faire rire le petit et je sélectionne quelques foulards que je tends au grand pour qu’il me conseille. Oui, depuis que je suis maman, mes enfants me conseillent dans le choix de mon look, inutile de vous dire que je n’ai plus de look.
    C’est le moment, je crois, où j’ai entendu un « Ooooooops » suivi du bruit très reconnaissable du super vomi atomique du petit.
    Sur la tête (recouverte d’un foulard Monoprix NON PAYé) de Marraine.
    Les souvenirs des minutes qui ont suivi sont encore un peu flous mais il me semble avoir couru vers mon fils qui vomissait tripes et boyaux sur sa petite tablette pour tenter d’éponger le drame à l’aide de lingettes.
    Pendant ce temps-là, le foulard couvert de vomi a probablement servi à éponger la tête de Marraine.
    Et mon grand, fier de pouvoir aider, a eu l’intelligence extrême d’utiliser les 4 autres foulards sélectionnés pour éponger sol et tablette.
    J’aimerai pouvoir vous dire que l’histoire se termine bien, que la gentille dame du Monoprix m’a proposé de ramasser les foulards et de les laver sans commentaires.
    Non, non. Nous avons dû affronter le regard atterré de la responsable du rayon vêtement qui m’a littéralement engueulée quand elle a su que mon fils avait utilisé les foulards pour nettoyer la poussette. C’est honteuse que je me suis rendue aux toilettes les plus proches pour laver les foulards dans le lavabo, ainsi que la poussette (avec les foulards humides, du coup).
    J’ai ensuite réglé mes achats et nous sommes repartis, Marraine, le grand, le petit, la poussette et moi-même. Avec une forte odeur de vomi.
    Depuis, les foulards sont lavés (je les ai lavés trois fois).
    Je les porte régulièrement, rassurez vous ils ne sentent plus rien.
    Il n’y en a qu’un seul que je ne porte pas. Non, j’ai préféré l’accrocher à ma poussette. Au cas où…
    Ah, et Marraine n’a toujours pas d’enfant.

  21. Bonjour et merci pour ce concours !

    Une anecdote poussette : jeune maman sortant de la maternité (parisienne), on décide de prendre le bus pour ramener le petit paquet à la maison. On est heureux, tous les 3, on a hâte de l’installer dans son lit, de lui donner son premier bain à la maison…
    Le bus arrive, le chauffeur en cet après-midi de canicule ne semble pas réceptif à notre bonheur et renfrogné remarque que nous sommes, avec une autre maman montée auparavant, à 2 poussettes dans le bus…
    Il exige alors que l’on plie notre poussette (avec un bébé de 3 jours endormi dedans) ou que l’on descende du bus et que l’on attende le prochain bus (en pleine canicule !!) en espérant qu’il n’y ai pas déjà une poussette dedans !
    7 ans plus tard, je me souviens encore du sentiment d’impuissance que j’ai ressenti à ce moment-là, 2 poussettes dans un bus à moitié vide… quel outrage !

  22. Bon, ce coup-ci, je suis au bon, endroit? On me dit à l’oreillette que oui…. alors je me lance…

    Bonjour… et merci d’avance pour le jeu…
    Je joue avec plaisir pour une copine, qui aura un petit bout de chou en décembre, c’est à dire un mois après la fin de son CDD… Des fois, le calendrier est pas top…Mais on fait avec, et une poussette, ça pourrait bien lui être utile…
    Donc mon histoire de poussette…
    C’est un agréable mercredi matin, il fait beau (et c’est rare en Normandie)alors, ni une ni deux, je prépare les affaires pour emmener mes deux petites (9 mois et 2 ans) en balade en forêt… De quoi manger, les changer, les couvrir si ça se couvre (je vous ai dit que j’habite en Normandie?)du pain pour les canards du lac… Super, la grande est toute excitée, la petite s’en fout complètement…
    C’est mercredi (quoi, je l’ai déjà dit?) et on part en voiture… On arrive au bois, on se gare, on sirote une première « compote en gourde », on enfile la polaire parce qu’il fait frisquet (je vous ai dit pour le climat en Normandie?) et j’ouvre le coffre de la voiture et TADAAM…Pas de poussette dans le coffre…Et oui, c’est cool le mercredi, j’ai la voiture de Monsieur… avec de la bonne musique, l’espace et le confort… mais pas la poussette! Le lac est à plus d’1 km de marche… n°1 commence à pleurer… Ben , tant pis, on ramasse des trésors des bois (mousse, feuilles, fougères, scarabées (?)…), juste autour de la voiture car n°2 dormait à points fermés dans la voiture confortable… et puis on se refait les 20 bornes en sens inverse avec de la bonne musique et dans le confort…
    Voilà une expérience, poussette-less, qui sera certainement arrivée à d’autres (non, ne me dites pas que je suis la seuuuule…)et qui m’aura épargné le lavage de la poussette en rentrant (parce que les bois, en Normandie, ça sent bon le sous-bois, mais ça colle aussi aux roues…)
    bises d’une Normande (MEUUUH)

    • Ah bon? On me dit qu’il aurait mieux fallu parler de poussette en ville, et bien voyez-vous, vous aurez remarqué qu’il est très peu question de poussette dans ma contribution, et puis que des bois à la ville, en Normandie, il n’y a qu’un pas!

      Une anecdote en Ville, je vous la fait courte : sloutch, sloutch, outch, tch… « Et m..de »

  23. Mon histoire commence à l’annonce de la superbe nouvelle, ma femme est enceinte… je vais être papa… Je décide donc de prendre mon rôle très à cœur et cela dès le 1er mois. Je suis tout excité. Bon je me prépare donc à affronter le lion (oui oui je parle bien de ma femme) mais un joli et gentil lion bourré d’hormones. Vous savez les hormones, ces petites bêtes qui viennent vous chatouiller mesdames lorsque bébé fait de la colocation dans votre ventre. J’annonce donc à ma chère et tendre qu’il était temps de réfléchir au changement de sa somptueuse voiture 3 portes et de songer à une voiture un plus…familiale !!! L’idée de faires « les magasins » l’a emballée. Ni une ni deux, nous nous sommes décidés à participer aux nombreuses portes ouvertes de tous les concessionnaires de la ville ! Papa dans son élément (les voitures) et maman aussi (chéquier à la main) ! Et là, elle a craqué sur LA voiture qui lui plaisait. Comment dire non à ma femme, le ventre rond, toute souriante, on aurait dit une petite fille le jour de Noel… Nous signons les papiers et convenons de la livraison du véhicule semaine suivante !
    Le jour J arrive, ma femme piétine d’impatience. Nous allons chercher notre nouvelle voiture, 5 portes, flambant neuve (enfin, la voiture idéale pour madame, un peu moins à mon goût mais que voulez-vous, on ne contrarie pas une femme enceinte, non ?). Toute fière, ma femme me propose d’aller montrer notre investissement à mes beaux parents. Ceux-ci ont donc décidés de cette visite pour nous offrir leur cadeau de naissance pour bébé qui pointera bientôt le bout de son nez. Une poussette, magnifique, dans les tons que nous aimons. Une poussette tout terrain, équipée avec nacelle, cosy, habillage pluie, et j’en passe !!!! Nous repartons, ravis de notre visite. Je m’apprête à mettre la poussette dans le coffre et là : Euhhhhhhh, chérie ? la poussette ne rentre pas dans ta sublime voiture !!!
    Après avoir joué avec beau papa pendant plus de ¾ d’heure à Tetris et au Duplo, le verdict est sans appel, la poussette est trop grande (ou la voiture trop petite me direz-vous).
    Nous avons donc envisagés toutes les solutions, mais Madame a tranché, nous avons donc racheté….une voiture !!! Economique non ? Vous ai-je précisé que nous ne contrarions jamais une femme enceinte ?
    Cette fois bébé 2 va pointer le bout de son nez, alors ne contrariez pas un futur papa, aidez-moi à ne pas encore changer de voiture…. 😉

  24. On a une Quinny Zapp acheté pour mon grand, on a adoré… alors je tente ma chance pour la Zapp Xtra design ! Mode urbain pour notre vie urbaine !
    Côté anecdote, je vais donc chercher mon grand de 3 ans chez la nounou avec mon nouveau né dans la poussette. Alors que jusque là, mon grand courait partout, limite incontrôlable…mais depuis l’arrivé de son petit frère, il est ultra protecteur. Il ne lâche pas la poussette de tout le trajet (ce qui m’arrange fortement vu le danger en ville). La semaine dernière, je fais un écart de trajectoire (enfin plusiers – NDLR : merci les cacas de chiens)et je me tanque dans les trottoirs, j’ai eu droit à une remontrance de mon fils de 3 ans: « maman, arrête, tu conduits mal, gare toi ici, je vais conduire »…heu… je précise j’ai eu mon permis voiture du 1er coup !

  25. Alors, ville et poussette c’est une histoire d’amour ou plutôt de haine.

    Enceinte j’erre et déambule comme une grosse libellule dans tous les magasins. Je cherche, j’arpente, je teste et je peste, espérant trouver la poussette miracle qui conviendrait à mon premier né.

    Ah ! LA voilà ! Approchons nous approchons nous. Elle est superbe, rouge, flamboyante, immense, douce, chaleureuse, souple. Elle me nargue en devantures. Harassée, je n’hésite plus une seconde. Je bouscule, je pousse, je pleure, je crie et me voici enfin devant Elle.

    Je l’achète rapido près des Champs-Élysées.
    Mon homme et moi, on repart en sens inverse pour rentrer.
    Mais là :Malheur ! Le miracle s’évanouit…
    On la pousse, elle nous tiraille les entrailles et nous fait suer. On la porte, elle nous casse le dos et cette demoiselle refuse de prendre le métro. Et c’est parti pour des heures de galères, la trainant ci et là, la poussant , la portant, la pliant. De la célèbre avenue jusque-là Porte Dorée, le périple fut long,épuisant, éreintant.

    Bref, elle nous a tué.

    Le soir même, on pouvait l’admirer sur un célèbre site d’enchères.

    Fin de l’épisode.

  26. Bonjour,
    Pour moi, la poussette en ville, ce n’est ni émouvant, ni rigolo, c’est saoulant!!
    Les magasins (y compris puériculture et vêtements enfants) avec des portes battantes qui pèsent un âne mort et qui se trouvent après une marche… Ca m’agace! Je ne comprend pas qu’il ne se dise pas que c’est la corvée pour toutes les mamans avec leur poussette.
    Ce n’était ni marrant ni rigolo mais mon petit coup de g*****!
    Bonne journée,

  27. Bonjour,
    Merci pour ce super concours !
    Voici ma petite histoire, pas très drôle, mais sympa quand même
    J’ai accouché il y a presque 14 mois d’un petit sumo de 55cm pour 4.710kg
    Vous avez bien lu
    Sumo a une croissance particulierement active
    Il a fait 2 mois dans le couffin, 6 mois dans le transat ….
    J’en suis au troisieme siege auto etr à la deuxieme poussette
    Après seulement 10 mois avec une poussette Chicco j’ai du changer, probleme de confort, poussette trop etroite, sumo pas content
    J’ai donc craqué pour la Néo de bébé confort
    Très bien au débout, mais sumo souhaite se mettre bien droit dans la poussette et elle est incliné
    De plus les jambes de sumo dépassent à mort
    Ben oui, 14 mois 85cm pour 14kg
    Voici mes péripeties avec les poussettes
    Celle ci elle me plait et elle plait aussi beaucoup à sumo
    Je suis dispo pour un crash test avec lui si je gagne on serait trop trop content
    Alors on croise les doigts, sumo et moi
    J’ai liker les deux pages FB sous Maudetdavid Carceles
    Merci encore et bonne chance à toutes

  28. Bonjour e-zabel,

    Je crois que l’anecdote la plus marrante (ou pas) avec une poussette, remonte à quelques mois.
    Notre grande n’avait pas beaucoup utilisé la poussette ( écharpe mon amie et tram/bus de mon coeur). C’est donc une poussette presque neuve qui attendait le petit à la sortie de la maternité.
    Nous avions déménagé entre temps et étions tous fiers de pouvoir sortir tous les jours avec notre superbe poussette, passer fièrement entre les voitures tellement elle était fine, monter les trottoirs et les marches tellement elle était maniable, la plier en 2 temps/ 3 mouvements … Bref, tu las sens la fierté autour de tout ça maintenant ?
    Ben tout ça était sans compter les belles rues pavées de notre nouvelle ville… qui ont donc eu raison de notre bolide en quelques semaines.

    Et voilà comment vous passez d’une démarche fluide, aérienne avec la tête haute, fière à l’envie de rentrer vite vite et surtout la tête basse, très basse.
    Tellement basse en fait que ça en était pratique, vu qu’on venait de perdre une roue et que le seul moyen de la maintenir en place jusqu’à chez nous a été de la maintenir tout court !!
    10 minutes avec moi poussant d’un côté, chéri maintenant la roue, on en rit encore.

    Merci pour le concours. Bonne chance à toutes.

    P.S. (on a fini les 10 minutes de marche qui nous restait avec moi prenant bébé dans les bras et chéri s’amusant à cabrer avec la poussette, faire des « vroum » « hihihi » sur le chemin, n’importe quoi !)

  29. Bonjour et merci pour ce chouette concours !
    Je t’envoi ma participation par mail !

    merci encore…. :mrgreen:

    Bonne journée !

  30. Hummm Quel beau cadeaux !!
    Je n’ai pas d’histoire drôle à vous raconter si ce n’est que ma poussette à vécue ! Elle appartenais à ma maman, elle à donc fait le 6, 7, et 8 enfants de la famille et en prime mes 3 premiers enfants. Le 4ème en route je me dit pourquoi pas changer ma vielle loola 😉
    Merci encore pour ce beau concours !

  31. Bonjour,
    un concours pour une super poussette neuve et jolie…Je ne peux pas résister! (même si participer n’est pas gagner mon petit cœur palpite!)

    Une histoire de poussette…oui mais laquelle? Mes petits moments de solitudes lorsque chargée comme un âne/mulet/boeuf (rayer la mention inutile) personne de m’aide pour monter dans le bus? Quand régulièrement la poussette bascule le matin sous le poids du sac à langer que je m’entête à attacher aux poignées AVANT d’avoir installé le contre-poids heu…mon petit gars je veux dire! Non, une récente même pas avec ma poussette:

    J’allais faire les courses avec mon petit loukhoum en écharpe et je passe devant une entrée d’immeuble comme tant d’autre à savoir 3 ou 4 marches + un digicode, là il y avait une jeune maman (première sortie en poussette?) en train de se battre avec la porte, le frein de sa poussette et tout le reste, les passants qui tournent la tête…quoi de plus normal? Bref, je m’arrête pour proposer mon aide à cette jeune femme en panique et lui tient la porte, seulement elle ne parvenait pas à monter les marches, alors je lui ai montrer comment s’y prendre, j’étais ravie de pouvoir montrer un « truc » utile à une autre maman et surtout son sourire et ses remerciements m’ont suivis tout le reste de ma journée!

    Bonne fin de journée
    et je croise les doigts!

  32. joli concours . je joue surtout que je vais devoir investir dans ma cinquième poussette !!! eh oui je suis enceinte et j’ai eu quasiment une poussette par enfant ( voir deux pour certains) … budget, budget.. on achète des poussettes d’occasion persuadés de faire des bonnes affaires et finalement … ma pire histoire de poussette c’est la troisième, l’énorme trois roues super à la mode à l’époque mais qui une fois pliée ne rentrais pas dans le coffre.. pourtant on était super fier !!! bon d’accord trois semaines car après trop la galère à chaque pliage et rangement dans le coffre en plus elle était cassée sous le marche pieds et on pouvait me suivre à la trace grâce au bruit qu’elle faisait sans oublier la roue arrière qui se déboitait régulièrement et là c’est la honte totale lorsque de trois vous ne passez plus qu’à deux roues et qu’un gentil passant vous rapporte la roue qui a continué son chemin sans vous jusque dans le caniveau … 😉 vous vous doutez bien qu’on a très vitre regrettez notre achat et nous avons racheté une petite poussette canne bien compacte …

    bonne journée et je croise les doigts pour mon petit cinquième 😉

  33. Bonsoir,
    Houlàlà, ma poussette et la ville, toute une histoire …
    A l’annonce de l’arrivée de nos deux crevettes, nous avons composé avec notre budget très serré. Adieu la Ferrari de mes rêves (la MacLaren Twin), nous avons plutôt épluché les petites annonces de Super 5 d’occas’ (ou plus exactement 504 Break ou un truc du style). Youpi, nous voici les heureux propriétaires d’une « 3ème main » Inglesina « face à face » très vintage, autrement dit un tank de 2m de long (surtout les premiers mois en position totale allongée).
    Elle m’en a bien fait baver ma « voiture » :
    – La sainte horreur des passages piétons sans feu et sans visibilité : même penchée au maximum au dessus du premier, j’arrivais à peine au milieu de la poussette, donc toujours 0 visibilité. Il m’arrivait parfois, de traverser les rues à reculons.
    – Des positions d’équilibriste dans l’ascenseur, lorsque même en diagonal, la poussette tient à peine.
    – Les bateaux sur les trottoirs qui faisaient tanguer la poussette à me donner le mal de mer, et un mal de chien à garder une trajectoire droite (entraînée vers le caniveau qu’elle était) …
    – Un retour de la crèche sur 3 roues (à force de se prendre des bateaux dans les roues et de forcer dessus pour la remettre dans le droit trottoir)… Vite réparée grâce au garagiste des poussettes (à moins qu’il ne soit docteur, puisqu’il habite une clinique …)
    Mais je l’aime bien quand même, ma poussette. De très beaux souvenirs de crises de fous rires et de moments de complicité partagés grâce à ce « face à face », partout, dans ma ville …
    Merci pour ce beau concours.

  34. Bravo à Julie!!! La version BD est vraiment chouette! 😉
    Et encore merci E-za pour ce concours! J’ai bien rigolé moi aussi en lisant toutes ces anecdotes! 😀

  35. ci vous voulez passer un bon moment visitez le blog de la super gagante et de son ptit bout d’chou (mon filleul en locurance ) et bravo pour ce concours, suis sure que mon ch’ti pruneau sera bien installé dans cette poussette
    http://chtipruneau.wordpress.com/

    • Effectivement mes doigts ont e9te9 plus vite que ma pense9e. Je vois que tout le monde se marre. N’empeache que la raie coupe bien les fesess en deux, non !Je trouve que l’autre portraitiste ressemble e0 Ce9sar le sculpteur.Voile0 maintenant que l’art capilaire existe. Il faudrait que je m’exerce sur mon che9ri quand je lui passe la tondeuse sur la teate mais le proble8me est qu’il est comme Bergson, il a la raie du milieu de9je0 tre8s importante et une tonsure e0 la Chausse9e aux Moines.

Laisser un commentaire