vacances avec les enfants - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

vacances avec les enfants

Le Périgord – La Dordogne en famille

La Dordogne (Le Périgord étant le nom de l’ancien conté #cultivetoiaveceza) mais également une partie de la Corrèze voisine, font partie des départements français préférés de notre petite famille. Après déjà deux visites à notre actif (en 2011 et 2015) dans cette belle région, nous y sommes retournés sur le week-end viaduc de l’Ascension. Sous un soleil de plomb. On se serait cru en plein mois d’août. Bonheur à l’état pur.

Révise ta géo avec eza : Le département de LA DORDOGNE

Je voulais donc faire un petit article récapitulant tous les lieux visités en Dordogne et validés par l’intégralité de notre tribu. Attention, sortez les crayons, carnets, affûtez les copier-coller, planning de foufou, bonnes adresses et retour d’expérience, c’est parti :

Comment se rendre dans le Périgord ?

Un bon petit intercité Paris-Brives, si tu as de la chance, tu auras même la clim’ dedans au retour, toi ! Alors, si, comme nous, vous êtes habitués aux TGV (c’est inOui), il faut savoir que oui, on t’annonce bien un passage de restauration ambulante, mais en fait, malgré 4h de trajet, tu n’en vois pas la couleur. Donc, prévoyez bien les encas et l’eau.

Ensuite, voiture de location. Au pied de la gare, on trouve un Sixt et un Europcar.

On dort où en Dordogne ?

J’ai plusieurs bonnes adresses, testées lors de nos différents séjours. Tout type de niveaux de gamme.

Camping 2* version « cabanes » pour des nuits un peu roots mais un couchage original. Piscine et trampolines pour les enfants. Les Cabanes de Jeanne.

Les cabanes perchées et la piscine

Version cabanes rondes :

Camping 4* version « au choix » : de la tente, au bungalow 3 chambres 2 salles de bain (mon préféré hein). Le domaine de Fromengal sur la commune du Buisson de Cadouin. Pour tous les budgets donc. Accueil au top, encadrement pour les enfants et les ADOS ne sont pas en reste. On a adoré. Les propriétaires sont totalement dévoués à leur camping et au bien-être de leurs vacanciers. Cuisine locale avec la récolte du jardin. Piscine. Toboggans. Trampolines. Jeux pour enfants. Au calme, au bout d’une route. Le truc introuvable en fait si tu ne connais pas. On a vraiment adoré nos deux nuits là-bas et je vous avoue que j’ai très envie d’y retourner.

Ouais, non seulement il faisait un temps pourri, mais EN PLUS il y avait un monde dingue… #tropdur

 

Des petites maisons/gîtes à 10 minutes à pied du centre-ville de Sarlat, dans la végétation et avec une piscine gigantesque sans chlore à partager : Au pré de l’Arbre. Absolument génial. Mais budget plus important. On y a séjourné 2 semaines en août 2015, les maisons sont tellement pratiques, absolument nickel et pas les unes sur les autres. Les propriétaires adorables.

On visite quoi en Dordogne ?

Déjà, on respire. On voit du vert partout. On sniffe la nature, on en prend plein les yeux. Rien que ça, c’est magique. Effet relaxant immédiat.

Ensuite, j’aime cette région parce qu’on peut toujours trouver une activité qui va plaire. Que l’on soit sportif, randonneur, en famille, en amoureux, passionnés ou non d’histoire, de préhistoire, d’art pariétal…

Voici le circuit de notre dernière visite du Périgord. Pour vous donner une idée.

 

Isabelle, guide touristique bonjour. Une idée de circuit sur 4 jours. Merci Google.

Merci Semitour surtout.

 

Les Jardins d’Eyrignac à Salignac

Un jardin ouais ouais mais pas du tout celui de n’importe qui. On visite là un lieu habité par une même famille depuis 22 générations. L’ouverture au public toute l’année permet d’employer une douzaine de jardiniers pour prendre soin de ce magnifique et immense « jardin » (10 hectares) représentatif de l’art Topiaire (taille à l’ancienne, à la main, au cordeau et au fil à plomb !). On y trouve aussi 7 sources. La visite est libre, mais on peut aussi bénéficier d’un guide. Pour les enfants : deux jeux (un pour les plus petits, un pour les plus grands) sont proposés avec des énigmes et un cadeau à la clé. Ici cela les a bien occupés pendant que je faisais une petite sieste peinarde à l’ombre… oups.

Comme vous pouvez le constater le temps est sacrément horrible… uh uh

Tarif pass famille (2 adultes et jusqu’à 3 enfants/ados) : 39 €
On peut déjeuner sur place au très agréable restaurant « Côté Jardins ». Pensez à réserver en pleine saison par contre.

LASCAUX 4 à Montignac. Incontournable. Sur réservation.

Un peu la réalisation d’un rêve de gosse (je parle de moi) cette visite… Nous avions vu Lascaux 3 (la version itinérante, actuellement au Japon d’ailleurs) à Paris en 2015.

Nous avons tous les 4 évidemment (?) adoré Lascaux 4 : dernière reconstitution, inaugurée en décembre dernier, de la fameuse grotte totalement fermée au public depuis 1963. Cette fois, contrairement à Lascaux 2 situé à quelques centaines de mètres dans les bois donc, de l’originale », Lascaux 4 se trouve en fait… dans un bâtiment moderne ! Je vous arrête tout de suite, on se plonge tout de même totalement dans l’atmosphère tant c’est réussi et les quelques explications et remises en situation qui précèdent l’entrée dans la « grotte » permettent très rapidement de se mettre dans le contexte. Déjà, on nous rappelle qu’à l’époque, il faisait environ 20 degrés de moins que de nos jours… et que le paysage qu’on observe aujourd’hui n’a rien à voir. Cela a beaucoup bluffé les enfants notamment.

Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire, ni m’improviser guide, en tout cas, si vous êtes dans la région : réservez un créneau en ligne surtout à l’avance et foncez c’est fabuleux.

Les photos proviennent, non pas de la grotte reconstituée (qui est soumise aux mêmes règles qu’une vraie, à savoir PAS DE PHOTOS, même sans flash) mais de la seconde partie de la visite, qui présente au public, avec des audioguides, des éléments de la grotte pour approfondir l’expérience. (On y a passé une grosse heure tant il y a à faire …)

En sortant de la grotte, on arrive dans la partie où l’on peut prendre des photos et en apprendre encore plus sur Lascaux.

 

Tarif : 16 € par adulte / 10,4 € par enfant entre 5 et 13 ans
On peut déjeuner sur place au restaurant (ou version cafétéria possible aussi), c’est très bon.

SARLAT-LA-CANEDA

Sarlat, c’est LA ville de Dordogne où tu retrouves les bouchons parisiens !! Surtout en août, là, en mai, c’était nickel.

Pensez à checker absolument le site de l’office de tourisme, il y a toujours des activités à faire faire aux enfants : tour guidée de la ville, activités manuelles… les enfants en 2015 avaient passé 2 heures en groupe dans les rues de la ville, ils avaient adoré. Le soir, les rues s’animent, il y a partout des musiciens et artistes qui dansent, chantent, peignent, bref, une ville animée et tellement jolie.

À noter si vous logez dans le coin, à la sortie de la ville vers le Nord, il y a un magasin « direct producteur » à côté de l’Hotel Albizia, très chouette pour faire ses courses !!

Je vous recommande aussi la coulée verte (50 km aller-retour) 100% sécurisée à faire à vélo, départ tout au sud de la ville. On peut louer des vélos sur place au départ avec liberty-cycle.com

La grotte du Grand Roc à Laugerie Basse : bluffant

Le site troglodytique aux Eyzies-de-Tayac : totalement époustouflant de Laugerie Basse

Sur place vous pouvez visiter : l’abri préhistorique qui a été habité par nos ancêtres à plusieurs époques et notamment Cro-Magnon il y a 15 000 ans ;
et la grotte du Grand Roc qui est extraordinaire (le P’tit pas convaincu en montant les escaliers pour y aller s’est exclamé en entrant « Ouahou » : cristallisations, coulées de calcite, stalactites, stalagmites, colonnes, excentriques, draperies, etc. Elle est mine de rien inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Aucune garantie qu’un ado un peu plus bouteuneux et âgé que le mien ne glousse pas comme un débilo devant les formes… euh… oh ça va hein

L’abri

À noter pour la visite de l’abri : les tablettes permettant d’avoir une vision du lieu dans son contexte d’époque. Avec quelques jeux pour les enfants afin de rendre la découverte du lieu plus agréable et « concrète »

Le Cloître de CADOUIN : une magnifique découverte ce cloître ! Les audioguides ont été les bienvenues, on est resté une grosse heure dans ce lieu calme et frais. Un vrai bonheur partagé par nous 4. Je vous le recommande. Au patrimoine de l’UNESCO aussi. Mon passionné d’histoire a notamment découvert l’ordre des Cisterciens et leur « rigueur ».

En sortant : goûter obligatoire à l’épicerie fine juste sur la place du Cloître. Des glaces bio du tonnerre !!!

Le château de Biron : si vous avez un peu de temps, car il est tout de même à plus de 30 minutes du cloître, tout au sud du département.

Le château n’est pas meublé, il sert souvent de lieu de tournage à des films (on nous a parlé notamment de la cuisine dans les Visiteurs – monument cinémtographique de référence pour les enfants AH AH AH). L’été, il semble y avoir des activités pour les enfants (et ça c’est une bonne chose) : création de blasons, chasse aux trésors, frappe de monnaie. Par ailleurs, le château de Biron accueille une exposition d’art « La Fondation Maeght » du 2 juin au 5 novembre 2017. Et nous, on y a trouvé un animateur génial pour nous parler des armes de l’époque ! Passionant.

Le Parc du Thot

Le Parc du Thot propose une large sélection d’ateliers participatifs pour petits et grands : art pariétal, fouille archéologique, sensibilisation à la taille de silex…  sa visite (libre) de différents espaces autour de la relation entre l’Homme et l’animal, vient en complément à la visite de Lascaux. Je n’ai pas eu le temps de les tester avec les enfants, je vous encourage à lire l’avis de Papacube sur ces derniers !

Jolie balade et découverte des animaux au Parc du Thot

La grande nouveauté de ce parc, c’est l’arrivée de loups ! Alors, très honnêtement… on a eu du mal… Ils venaient juste d’arriver. Terrifiés donc par leur nouvel environnement. En pleine « adaptation » bien sûr… Mais… même… la barricade autour d’eux fait vraiment penser à une prison de très haute sécurité et cela m’a beaucoup gêné.

 

Mais aussi … évidemment :

La Dordogne et La Vézère pour une ballade « sportive » (tout dépend de la période et du niveau des eaux…) en canoé. Je garde de merveilleux souvenirs de nos « randos canoé », des crises de rire aux batailles d’eau, en passant inévitablement par des pleurs parce que je veux plus pagayer ou l’eau est froide.
À l’époque, on était parti avec Canoé Sans Frontière que je peux donc vous recommander (au sud de Sarlat)

Le château de Beynac. Le château de Castelnaud. Les deux proposent de très nombreuses activités/spectacles/démonstrations/animations pour petits et grands. On y passe facilement plusieurs heures. Cours d’histoire grandeur nature. On adore.

Comme toujours, n’hésitez pas à commenter ce post avec vos propres expériences et bonnes adresses afin que l’on garde un billet pratico-pratique référencé par notre ami google pour nos collègues parents qui chercheraient des idées pour des vacances en Dordogne !

Ah et je recolle mon lien vers mon billet sur le combo Rocamadour/Gouffre de Padirac qui ne sont pas « si » loin que ça de Sarlat.

5 commentaires

Un petit tour à Avallon et au lac de St Agnan ?

Je voulais absolument vous parler de ce petit coin de paradis, découvert un peu par hasard il y a 3 ans. Nous y sommes repassés cet été, en « remontant » sur Paris à la fin de nos vacances en famille. C’est aussi une excellente idée pour un week-end à 2h de Paris.

On dira que ce billet nous fera une petite pause verdure dans cette rentrée. Surtout que le soleil s’est barré ce week-end, le saligaud.

Prêt pour un shoot de chlorophylle ?

lac saint agnan 2

On dort où en famille vers Avallon ?  À la Cimentelle bien sûr ! Situé à 10 minutes de la ville d’Avallon, on y trouve des chambres d’hôtes extrêmement confortables, au calme et notamment deux suites pour les familles (dont une avec 3 chambres et 2 salles de bain). Les petits déjeuners sont totalement dingos (avec les pancakes, les salades de fruits frais, les croissants, les… Oui, tu prends 2 kilos en 2 jours), un jardin immense (un parc quoi), une piscine chauffée, un trampoline, une table de ping-pong, un baby-foot. Les chambres sont remplis de bouquins, de bd, de jeux… Bref, c’est sincèrement une excellente adresse que je vous conseille, surtout si vous avez des enfants un peu grands comme nous.

Fin de e-zabel se prend pour Tripadvisor.

On fait quoi dans la région d’Avallon en famille ? Ici, on reste deux nuits à chaque fois, il s’agit donc de notre dernière étape pour « couper » la route de retour à Paris en fin de vacances quand on revient du « Sud ». Cela fait un bien fou.

Fin août, les propriétaires de la Cimentelle nous ont conseillé le tour du lac de Saint Agnan. Autant vous dire que c’était magnifique, photos à l’appui.

lac saint agnan avallon

 

lac saint agnan randonnee

lac saint agnan

Au programme, 8 km environ pour faire le tour. On a pique-niqué en route, on a marché, on a trempé nos pieds dans le lac, on a beaucoup rigolé, on a aussi failli se perdre (mais non !!! Je suis un GPS humain je vous rassure).

randonnee famille avallon

 

lac saint agnan morvan

 

Et puis, en repartant à nouveau vers Paris tout gris, on s’arrête (cette fois c’est vraiment la dernière étape), quelques heures à Auxerre. Plus précisément, on loue des vélos (à la Maison du Vélo) pour partir en balade au bord de l’Yonne, aménagée en voie verte. C’est absolument magnifique. Je n’ai pas pris de photos (vilaine), car j’étais en train de surveiller le P’tit Grand pour qu’il roule « droit » et qu’il « serre à droite » (bon sang). Comprendre « pour qu’il ne tombe pas dans l’eau ». Je vous donne un petit resto pour la pause déjeuner en milieu de ballade « Chez Emeline« , tout simple mais frais et vraiment bon.

Voilà, c’est la fin du récit des vacances en famille version été 2016.

2 commentaires

L'île Maurice avec des enfants

L’île Maurice est clairement une des destinations les plus paradisiaques au monde et ce qui tombe plutôt bien c’est qu’elle est aussi extrêmement accueillante pour les familles.

Les Mauritiens sont adorables. Ils parlent français (et anglais), ils aiment les enfants, on trouve des pharmacies dans chaque petite ville, le climat politique est stable. On se sent vraiment en sécurité et sereins en se baladant à travers l’île.

palmier ciel maurice ile

Voici le récit de mon voyage anniversaire #happy40 comme je l’ai appelé, LE voyage que l’on ne fait qu’une fois par … vie…

Je comptais les jours.

Ils pensaient qu’on partait au ski. On ne leur a rien dit jusqu’au dernier moment à savoir dans le taxi qui nous conduisait à l’aéroport. Ils ne m’ont pas vu faire les valises et ils n’avaient juste pas vraiment compris pourquoi on laissait les blousons à la maison… Ensuite la puce a compris pourquoi j’insistais depuis quelques jours pour lui acheter une paire de ballerines « en plein hiver ». Ce que je n’ai pas réussi à faire d’ailleurs.

Préparer une valise d’été en décembre, cela a des avantages : tu peux la faire en avance et elle est légère ! Mais pour les enfants, il a fallu que je pioche dans les j’ai les vêtements les plus grands de l’été dernier en priant pour qu’ils rentrent encore dans leurs sandalettes et tongs respectives. De mon côté, j’avais jeté les miennes (trop usées par 3 saisons) fin août, j’ai misé sur Sarenza début décembre.

Le voyage.

a380 emirates



Près de 12 000 km, c’est en prenant l’avion (avec escale à Dubaï) que l’on se rend vraiment compte que… c’est loin en fait. Mais vraiment. Les enfants ont été super pendant ces longues heures de vol (deux fois 6h), mais surtout autant d’attente. Vive les contrôles douane/sécurité à Roissy sans parler du chargement de 800 personnes dans l’A380… puis douane à l’arrivée… bref. On est bien content d’arriver pour dîner et… se coucher !

Dès le lendemain matin au réveil, autant vous dire que le périple est vite oublié.

Grosso modo, les questions que les enfants avaient à se poser étaient :

  • quel miel je prends ce matin pour mes pancakes ?
  • dans quelle piscine va-t-on se baigner en premier ?
  • et bien sûr, « est-ce que je mets mon maillot de bain sous mon short pour aller au petit-déj' »

Hashtag trop dur la vie.

Les visites.

Nous avons loué une voiture pour être autonome, sachant que les taxis sont également un bon moyen de se déplacer (comptez 15 euros pour 2h). Là-bas, il est possible sans surcoût de se faire livrer la voiture sur son lieu de résidence. Idem pour la reprise de celui-ci. Coût à peine 30 euros par jour pour une petite citadine (que l’on a appelé notre « pot de yaourt ». La conduite à gauche… bon, c’est un coup à prendre, mais là aussi, on a bien ri.

Ce que l’on a le plus adoré dans nos balades : s’arrêter au bord de la route, n’importe comment, je dirai « à la mauricienne » hein parce que euh… à côté un Parisien conduit hyper prudemment #uhuh, pour acheter des fruits à un marchand ambulant. On s’est littéralement gavé de litchi et de mangues. Notre presque 11 ans a tenté un « j’aime pas les litchis », j’ai rigolé, j’avais sorti la même chose à l’Homme il y a 10 ans. Puis, après avoir goûté, elle a compris qu’ils étaient mille fois meilleurs qu’en France. Évidemment. (et tellement moins cher…)

Côté visites, on a fait l’essentiel.

Au Nord (c’était les Corons) : Pamplemousse et son fameux jardin de 37 hectares, à visiter avec un guide pour vraiment le découvrir sous le meilleur angle (il vous fait notamment sentir des feuilles et permet de ne rien louper, les espèces végétales présentes là-bas sont tellement nombreuses). Magnifique. Les enfants apprécient de donner à manger aux poissons de l’étang et de jouer avec les fleurs de lotus hydrophobe (ok moi aussi j’ai trouvé ça génial).

jardin pamplemousse

pamplemousse

Quelques mètres plus loin, l’ancienne usine de canne à sucre que l’on visite désormais comme un musée et notamment pour en apprendre plus sur l’histoire de l’île Maurice : l’Aventure du sucre. À l’entrée, il est possible de prendre un petit guide pour les enfants (avec des questions et des jeux), de mémoire pour 10 roupies, que j’ai trouvé très complet. Il leur permet de visiter sans trouver cela ennuyeux. Prévoir un peu de temps, car l’exposition « historique » est vraiment complète et passionnante.

Au retour, l’arrêt à Port Louis, sur le « waterfront » nous a déçu, on pensait faire un peu de shopping, finalement la bonne nouvelle, c’est que l’on n’a rien dépensé de plus !

Au Sud : l’île aux Aigrettes. Située à « blue bay » zone qui porte drôlement bien son nom. La couleur de l’eau est à tomber. L’île est protégée (c’est une réserve naturelle), une petite dizaine de scientifiques y vit pour y observer la faune et la flore. On y a rencontré « Georges » et d’autres nombreuses tortues géantes en liberté. Mais aussi des scinques de Telfair, des chauves-souris. Pour l’anecdote, il fait sur l’île en moyenne 5 degrés de plus que sur l’île Maurice ! Préférez donc les visites guidées du matin !

blue bay

ile aigrettes maurice

tortue geante aigrettes

ile aux aigrettes

 

Toujours au sud, nous avons cédé à la sirène (du Port d’Alexandrie) de ce qu’on pensait n’être qu’une « usine à touristes » : Le Parc de la Vanille. Bon, certes, ce n’était pas LA visite préférée de notre part (adultes), mais les enfants ont évidemment beaucoup aimé. Notre guide, un peu expéditive par contre, nous a tout de même bien parlé des animaux présents notamment les tortues géantes, les crocodiles, les chauves-souris (auxquelles on a pu donner à manger !!!!) et les singes (qui m’ont bluffé par leur agilité à choper nos cacahouètes).

chauve souris parc vanille

singes parc vanille

Au Sud Ouest : la cascade de Chamarel et ses terres de couleurs. On a eu la chance d’y passer à un moment creux, car il n’y avait qu’une poignée d’autres touristes avec nous. Coup de bol salutaire.

maurice chamarel cascade

terres couleurs chamarel maurice

chamarel

L’océan.

Côté mer. Au Sud, il y a beaucoup de courant. Les enfants ont donc largement préféré les piscines pour nager/jouer.

Au programme sportif :

  • ski nautique et wake board. Fabuleuses sensations de glisse ! La puce réussit vraiment bien, c’est plus dur pour le P’tit Grand…
  • initiation au Kite Surf : plutôt marrant, mais les enfants et moi, on n’a pas préféré donner suite.
  • plongée sous-marine. Les enfants ont fait une initiation en piscine (et nous un rappel bien salutaire), puis une plongée en pleine mer. Là, la puce a eu trop peur. Elle n’a finalement pas plongé, le P’tit Grand lui a adoré, tenu constamment par son moniteur. Il a vu une tortue. Pas moi. Autant vous dire que je suis jalousie. Cela le fait bien rire. M’enfin, j’ai vu Dori. Elle vous embrasse d’ailleurs.

DCIM100MEDIA

DCIM100MEDIA

  • nage avec les dauphins… alors là… c’était magique. La tête des enfants sur le bateau de bon matin quand ils ont vu apparaître la colonie de dauphins. Complètement bluffés. On a pu descendre dans l’eau pour « nager » avec eux… ils passaient juste sous nous, on pouvait les voir assez longtemps sans gêne grâce aux masques/tubas. Je sais que c’est très touristique et pas des masses « écolos », mais franchement, c’est magnifique. J’étais très émue. Coup de bol l’un des dauphins présents a fait devant nous un magnifique saut digne des parcs Marineland !
  • piscine, restons classique. Le P’tit Grand notamment y aurait tout simplement passé ses journées complètes si on l’avait écouté.

ile maurice enfants piscine

 

Les produits indispensables

Évidemment, il fait très chaud – et malgré 3 jours de grosses pluies, nous avons eu beau temps. Même quand le soleil n’est pas là, il fait des ravages pourtant bien planqué derrière les nuages. Donc c’est indice 50 ABSOLUMENT (j’ai gardé le petit tube Roche Posay pour le visage, c’était plus facile pour l’application). On ne s’est pas exposé du tout et nous sommes bronzés tout de même. J’ai flippé un soir en voyant le dos du P’tit que j’avais oublié de tartiner avant qu’il aille – encore – à la piscine… mais heureusement, le lendemain il avait « dérougi ». Je remercie St Avène et son soin réparateur après-soleil, divin et miraculeux. Il est tout frais, s’applique généreusement pour que la peau « boive », l’odeur est très agréable. Mention très bien aussi pour la découverte du séjour : le shampoing douche après soleil Polysianes. Un bonheur sous la douche. Il rend les cheveux soyeux, les répare et fait la peau toute douce. Il sent divinement bon. Un produit familial et complet, c’était bien pratique.

produit soleil mer

ile maurice plage tamassa

Le retour

3 heures de décalage horaire, cela a simplifié nos levers depuis la rentrée lundi, mais gare aux coups de barre vers 17/18h. Difficile de quitter l’île, les enfants avaient bien la larme à l’oeil en partant. Moi le coeur lourd, je sais que nous ne sommes pas prêts de repartir aussi loin et aussi longtemps.

Mon plus beau cadeau d’anniversaire ever.

Je termine avec une photo du feu d’artifice du 31 décembre – sur la plage – pour vous souhaiter la plus belle et la plus douce année possible.

bonne annee 2016

Envie de prolonger l’expérience ? Regardez cette belle vidéo de Tropicalement Votre, tour opérateur pour l’Ile Maurice

30 commentaires

Visiter Rocamadour avec des enfants

Petit billet touristique aujourd’hui, comme promis lundi : nous avons en effet visité Rocamadour cet été avec nos enfants bien sûr et des amis dotés également de deux plus jeunes bambins. Cela nous faisait donc – admirez comme je calcule parfaitement bien – une tribu de 4 adultes et de 4 enfants, âgés de 2 ans et demi à 10 ans et demi. YOUHOU.

village rocamadour

Tous les guides de voyage vous le diront, Rocamadour dans le Lot (proche de la Dordogne où nous étions), est LE village à ne pas manquer. Accrochée à sa falaise, la cité médiévale est magnifique. Mais évidemment, Rocamadour, « citadelle de la Foi », est également l’un des sites touristiques les plus visités de France avec 1,5 million de visiteurs par an. Dont nous. Uh Uh.

Dans ce contexte, nous nous sommes bien organisés sur ce coup (si si)(en août cela m’arrive aussi) pour notre journée à Rocamadour. Sous vos applaudissements, TADIN :

Petit 1. Pour éviter la foule dans la citadelle, pas de secret : il faut arriver tôt. Visez 9h / 9h30, la masse arrive vers 11h, cela vous laisse le temps de montée jusqu’au château, PEINARDS, via le Chemin de Croix (ombragé et sans marche  – donc faisable en poussette). Attention il existe un ascenseur pour monter en partant de la ruelle principale de la cité, mais il est payant. Nous ne l’avons pas emprunté : même le petit de 2,5 ans a monté les quelques marches. Ce n’est pas si difficile et au pire vous chanterez « oh hisse la saucisse » pour faire passer l’effort.

rocamadour chateau

rocamadour

Petit 2. Une fois là-haut, on a payé les 2 euros par adulte (c’est gratuit pour les enfants) pour parcourir les remparts (150 m de hauteur : impressionnant et magnifique, mais pour ceux qui ont le vertige, oubliez !)

vue rempart rocamadour

vue rocamadour remparts

Vers 11h15 (oui c’est précis), vous pouvez vous diriger vers le parking du Château et le longer pour vous rendre au Rocher des Aigles. J’avais sincèrement un doute sur cette « attraction », mais nos amis n’ayant jamais fait le Puy du Fou (où le spectacle des rapaces est absolument fabuleux) voulaient y aller. On a suivi. Et on a bien fait. Quelle belle surprise !! Un petit parc, un spectacle simple, mais vraiment intéressant : on a vu de très près de magnifiques rapaces, les enfants se sont fait « manger dans la main » par des perroquets. Car voici la particularité qui a fait que nous avons adoré : le spectacle (qui dure une heure) présente en 2e partie les perroquets du parc. MAGNIFIQUE. J’étais comme une gosse devant le vol des Aras bleus notamment. Le tout était accompagné d’explications sur les espèces. Un très bon moment.

perroquets rocher des aigles rocamadour

rocher aigles

rocher des aigles rocamadour

Vérifiez les horaires des spectacles, mais le 1er de la journée est à 12h. Le mieux est d’arrivée 30 minutes avant pour pouvoir visiter le parc et prendre place sur les bancs ombragés pour le spectacle.

  • Tarif adulte :  9.80€
  • Tarif enfant :  6€ (jusqu’à 13 ans)

C’était le Petit 3.

Petit 4. Ensuite, pique-nique ! Pas simple de trouver une place sans être soit sur les parkings, soit près des poubelles, mais on a réussi à trouver des tables près de toilettes (ah ah ah). Blague à part : meilleur compromis à mon sens pour ne pas se galérer avec l’option restaurant (chers, moyennement bons, longs à servir, blindés de monde)

Après le déjeuner, Petit 5, nous avons pris la direction du spectacle équestre Durandal (15h). Par contre, là, je ne vous le conseille pas du tout. Autant j’étais moyennement tentée à la base par les rapaces, autant j’étais sûre de moi pour Durandal. Ba perdu. Sur les 4 adultes, 3 ont franchement détesté, 1 est resté stoïque. Une interminable heure à écouter des jeux de mots rattachés à des noms/marques/extraits de films totalement incompréhensibles aux enfants qui regardaient les autres adultes rire sans comprendre. « Duracel », « parce que je le vaux bien », Charlemagne que l’on confondrait avec « Demis Roussos », un chevalier s’appelant Schumacher et devant faire attention à un rocher, sans parler des blagues grossières et misogynes. Des clowneries dues à un scénario creux et sans histoire qui ne remettent pas en cause le professionnalisme des acteurs ni, surtout, les compétences techniques des cascadeurs, mais qui gâchent absolument tout. Je ne me suis jamais autant ennuyée à un spectacle.

Du coup, je vous conseillerai plutôt d’aller à la Vallée des Singes (ce qui nécessite de reprendre la voiture par contre, donc à faire en repartant de la ville). Notre regret du coup.

Surtout que sur la même route, un peu après, vous trouverez LE glacier pour prendre LE goûter de dingue : Les Goûts et les Couleurs. Glaces artisanales délicieuses et pas hors de prix (2 euros la boule, contre 3 euros au centre de Rocamadour), que l’on peut déguster confortablement dans le « jardin » ombragé où les petits peuvent être lâchés sans souci. Et ça, c’est BONHEUR. Idéal pour se ressourcer avant la route (20 minutes) vers le Gouffre de Padirac.

Petit je sais plus combien.

Le Gouffre de Padirac. Bon sang qu’est-ce que c’est beau ! Et je ne suis pas la seule à le dire, et nous n’étions pas les seuls à vouloir le visiter. Là, réservation obligatoire à mon sens, pour éviter la queue (avec des enfants je n’ose imaginer l’horreur). Ici nous avions réservé pour 18h30 (les visites en fin de journée sont légèrement moins bondés de monde). On est ressorti vers 20h15 après une visite guidée passionnante et parfaitement organisée (dont une partie en barque).
Poussette interdite (à laisser au premier ascenseur), prévoyez plutôt les porte-bébés pour les plus jeunes.
Vêtements chauds recommandés comme pour n’importe quelle grotte.

gouffre padirac assiettes

gouffre padirac exterieur

gouffre padirac lac

gouffre padirac rocamadour

C’était une journée très riche et géniale. On a réussi le pari à tenir les enfants intéressés et sincèrement plutôt sages. On a fini par un dîner au restaurant (réservé à l’avance aussi, rapport à l’heure tardive anticipée et au nombre de convives) à 10 minutes du Gouffre : le Bouche à Oreilles à Alvignac. Rien d’extraordinaire, mais avec menu enfants efficace et des bons plats frais.

15 commentaires

Grignan (Drôme) avec les enfants

Il y a un mois, nous étions là-bas pour notre dernière semaines de vacances avec les enfants.

Je n’ai pas pris le temps de vous raconter, de toute façon l’été est fini et ma foi, ce n’est pas si grave si j’ai traîné… ce billet servira peut-être à certaines pour leur donner des idées pour l’été prochain ?!

3615 je trouve des solutions à mon retard

grignan

Grignan donc, notre coup de cœur d’il y a 2 ans. Nous y avions passé quelques jours à deux avec, en partant, une certitude : celle d’y revenir avec les enfants.

Chose faite cet été. Divinement logés dans un nouveau domaine, proposant gîtes et chambres d’hôtes, niché au milieu de nulle part – mais AVEC une piscine, nous avons (re)visité Grignan, le village et sa région bien sûr avec, cette fois-ci, la casquette de parents !

Voici donc quelques adresses et idées d’activités dans les environs de Grignan, en Drôme provençale. Testés et approuvés par la eza-family.

Je rappelle : nous aimons le calme, le soleil pas trop chaud, mixer des activités sportives, ludiques et culturelles avec les enfants, sans oublier les vide-greniers et les marchés locaux.

Le village de Grignan, et son château, où a vécu la fille de Mme de Sévigné et d’où sont donc issues les fameuses Lettres.

3615 je sors ma culture littéraire, genre

– La visite guidée d’une grosse heure est vraiment très intéressante. Ici à 7 et 9,5 ans, ils ont parfaitement suivi. Demandez bien le petit livret de jeux pour enfants à l’accueil : les énigmes, très bien fichues, sont parfaites pour les occuper de salle en salle.

chateau grignan enfants

– La vue des jardins est exceptionnelle, sur toute la vallée de la Drôme et les châteaux voisins. On peut dire que ça vaut le coup de grimper quelques mètres ! En plus, c’est gratuit si vous ne voulez pas visiter le château en même temps.

– À voir aussi la programmation spectacles nocturnes en juillet et en août qui peut intéresser les plus grands aussi.

Dans le village, je vous recommande le petit « salon de thé/glacier » Le Boudoir avec la terrasse ombragée qui va bien.

Côté activités, nous avons adoré :

– Le canoë kayak avec Canoe Drôme (enfin Grande Chérie, elle, a hurlé non stop)(faut dire qu’on a passé un ou deux « rapides » à l’envers… on a bien ri, après coup) ; à noter que la descente est très facile, idéale pour les débutants et les familles. Pensez à réserver surtout si vous voulez un canoé 4 places, car ils n’en ont pas toujours sur place. Sinon, sécurité et service au top.

canoe drome

L’accrobranche (je peux vous dire que j’aime la terre ferme, que j’ai pris vraiment sur moi pour accompagner les enfants, je ne m’étendrai pas sur la phobie du vide de l’Homme et du P’tit Grand derrière qui lui hurlait dessus parce qu’il n’avançait pas assez vite… faites des gosses tiens !)

– Le bowling (à Montélimar)

bowling montelimar

– La forteresse de Mornas

La bonne blague du lieu c’est l’interminable côte à monter, à pied (sinon ça serait moins drôle) pour atteindre ENFIN la forteresse. Croyez-moi ça vaut le coup. La vue est terrible, et la visite animée est à faire absolument avec les enfants : acteurs, costumes et explications qui replongent les enfants au Moyen-Age. Nous avons adoré. Petite séance photo obligatoire sur l’instrument de torture : le pilori

Au village (en bas), 2 petits restos, la crêperie n’était pas terrible, tentez plutôt la brasserie en face du coup.

forteresse mornas

– Le marché de Nyons, très touristique, évidemment, mais très chouette.

Pour les amateurs de (très) bonnes tables, il ne faut surtout pas manquer le restaurant le Claire de Plume. C’est un délice.

Voilà, de quoi occuper une belle semaine dans une magnifique région. N’hésitez pas à venir compléter les bonnes adresses dans les commentaires !

4 commentaires

Coucou

1 mois de vacances, 4 semaines (t’as vu comme je compte bien ?). Je n’avais jamais pris autant ! Je reviendrai sur ces superbes moments passés d’abord à deux (oui je sais, veinarde), puis à 4 mais je voulais vous faire un petit coucou en ce lundi 32 août.

Avant la reprise, demain.

Pour ceux qui me suivent déjà sur Instagram vous avez sans doute vu passer mes photos quotidiennes avec le hashtag (à vos souhaits) « #1j1coucou« .

Pour les autres, voici un petit patchwork de nos vacances :

été 2014

Sportives, gourmandes et ensoleillées

Et comment allez-vous, vous donc ?

7 commentaires

L'aquarium de Gênes

Gênes : première étape de notre croisière sur le Costa Serena. Plus précisément, nous avons accosté au port de Savone avec la possibilité d’aller visiter Gênes.

savone port Costa Serena

Savone (Italie)

J’ai pris l’excursion « Gênes : aquarium et mini croisière dans le port » proposée par Costa. Pour ce 1er jour, je ne me voyais pas, à peine embarquée, gérer des visites sans préparation, seule avec les deux enfants.

Voici donc notre petit compte-rendu.

En gros, aucun regret sur l’achat de cette excursion. Même si, pour notre grande première, nous étions un peu perdus dans la procédure de débarquement (de quel pont, de quelle porte, à quelle heure et comment ?), finalement, on a suivi le mouvement, trouvé le théâtre où l’on nous a collé une étiquette correspondant au numéro de notre car… qui nous attendait bien garé à la sortie du bateau. OUF.

Après une bonne heure de route, durant laquelle notre guide nous racontait un peu la vie de la région, tour à tour en français et en anglais, nous sommes arrivés à Gênes. La visite de l’aquarium était « libre », ce qui m’arrange clairement, car nous n’avons pas tous les mêmes envies et besoin et surtout, l’aquarium était déjà bondé, j’ai apprécié de pouvoir circuler à l’allure qui nous convenait. Coup de bol, notre guide nous a fait éviter la queue pour rentrer : YOUHOU.

71 bassins, plus de 15.000 animaux de 400 espèces différentes

Alors ? Je ne pensais sincèrement pas trouver un si bel aquarium. Vous le savez (?), je n’accroche pas du tout à celui de Paris, malgré plusieurs tentatives. Eh bien la visite de celui de Gênes, 2e plus grand d’Europe après celui de Lisbonne, ne va pas arranger mon point de vue. Magnifique. Grand, passionnant, j’ai tout simplement adoré. Les enfants étaient bluffés par tant d’espèces et … moi aussi. On traverse toutes les régions et mers du monde. Les aquariums restent plutôt accessibles malgré la foule. Les enfants m’ont bien écouté, j’ai pu les laisser un peu autonome pour accéder aux aquariums et je les surveillais de derrière sans trop d’angoisse.

Je ne pensais pas non plus qu’on y resterait si longtemps, du coup, nous avons pris un p’tit sandwich sur place dans le café/restaurant. Assez cher mais bon pour le coup, il m’a bien dépanné j’avoue. On a pu poursuivre tranquillement et par contre, nous avons pris le dessert dehors en sortant : un bon glacier sur le port !

Je vous laisse avec des photos. Prises uniquement via mon iPhone. J’avais pu instagramer (oui ça se dit) en direct grâce à Bouygues Telecom qui me permet d’utiliser 35 jours par an mon forfait en Europe. Je ne vous cache pas que j’ai béni mon fournisseur pendant cette semaine en Italie et en Espagne ! L’accro aux web indécrottable c’est moi.

aquarium Genes

dauphine aquarium Genes

aquarium gênes Italie

 

aquarium de Gênes

poissons aquarium gênes

grenouille aquarium genes

aquarium genes

etoile mer genes aquarium

Tarifs : 24 € par adulte, 15 € pour les 4-12 ans

Port de Gênes

20 commentaires

Brèves de départ en vacances

Il est tant que les vacances arrivent, j’ai oublié le goûter des enfants hier… et j’ai eu une hésitation quand la gardienne de l’école m’a demandé dans quelle classe était ma fille. Top crédibilité.

Donc, oui, ce soir, ce sont les vacances. Il n’était pas prévu que j’en prenne, mais j’ai reçu il y a peu une invitation incroyable de Costa Croisières. Je pars donc demain de Marseille avec les enfants uniquement, l’Homme ne pouvant pas prendre de congés.

Au programme : l’Italie et Barcelone, sur le Costa Serena

carte croisiere costa

Retour à Marseille le 19 avril, jour de l’anniversaire de mon papa qui… viendra de son sud plus à l’est nous chercher pour passer le week-end prolongé chez eux. Les enfants resteront la 2e semaine là-bas, comme d’habitude cette fois !

Les valises ne sont pas du tout prêtes, j’ai juste rassemblé quelques affaires. Chaudes, plus légères, l’entre-deux de la saison ne va pas simplifier ma tâche, mais je suis sereine. J’ai fait le plein de Tshirts manches courtes chez Okaidi pour les enfants :

okaidi tshirt printemps

Et pour moi, regardez un peu ça !! LA découverte du printemps en ce qui me concerne (merci à la marque de m’avoir sollicité), je vous en reparlerai, mais, je pense faire des infidélités à mes Repetto avec ces ballerines tout cuir PLIABLES : Bagllerina

bagllerina

Donc, 1ere croisière de ce type pour nous, j’avais déjà fait, à 20 ans, un fabuleux voyage aux Antilles sur un bateau à taille humaine et j’en garde un merveilleux souvenir évidemment : se retrouver chaque matin dans un nouveau lieu… Cette fois, j’avoue que je pars en me demandant si ce type de voyage est vraiment « pour moi », je ne suis pas une fan de la foule, j’imagine que tout est bien organisé, je lis ça et là qu’on ne s’aperçoit pas tant que ça qu’il y a des milliers de personnes avec nous. Je verrai bien. Je vous dirai tout. Mais en tout cas, je suis heureuse de partir, vraiment. J’ai besoin d’air, de soleil, de calme, de détente. J’ai passé ces derniers mois à faire le yoyo moralement, le début d’année m’a bien fatigué et cette opportunité offerte tombe sincèrement vraiment à pic.

Les enfants sont enchantés, même s’ils me demandent si le bateau peut couler (euh… on dira que non hein). Choupie, en grande fan de l’Italie a déjà préparé son cahier « journal de bord » pour tout vous raconter ! Le p’tit grand lui est resté bloqué sur « all inclusive« , comprendre « coca à volonté »… BREF

De mon côté, je posterai quelques photos et billets d’humeur sur mes comptes facebook, twitter, instagram. J’ai hâte de vous parler de notre aventure, je vais tenter de faire une récap « axée » enfant pour mon retour, si jamais ce type de voyage vous tenterait. Je mettrai mes astuces et bonnes adresses aussi !

J’vous donne déjà une idée de notre « suite » (oui je sais, c’est la classe)(mais je vais dormir avec les enfants, et là, vous pouvez vous moquer/compatir un peu tout de même)

suite

 À très vite, belles vacances si vous avez aussi la chance d’en prendre un peu !

46 commentaires

Skier à Noël à La Rosière

Cette année nous avons donc eu envie de fêter Noël à la montagne, entourés de neige, l’idée a germé cet été et comme des amis à nous le font chaque année et que leur récit nous a vraiment confirmé que cela pouvait être sympa : on s’est lancé ! Point de « vous allez chez qui à Noël cette année ?« , point de bagarre de familles, nous, on part skier. Les enfants adorent vraiment ça. Moi, un peu moins… enfin disons qu’il faut qu’il fasse un grand soleil, pas trop froid et que les pentes ne soient pas trop raides.

uh uh

Les enfants ne croyant plus au Père Noël la problématique « cadeaux » a été facile à gérer : nous avons emmené une petite partie des cadeaux avec nous pour les ouvrir le soir de Noël et le reste est resté à Paris. Sur place, on a pu facilement trouver un petit sapin pour décorer notre appartement. Les enfants étaient fous de joie – et nous aussi, j’avoue.

La Rosière est une station de ski qui possède le Label « famille plus » : j’ai beaucoup aimé l’idée de la grosse peluche Saint Bernard qui saluait les voitures à l’entrée de la station le samedi des arrivées et le passage du Père Noël en traineau dans les rues de la ville le soir de Noël. Honnêtement, nos enfants étant « grands » nous n’avons pas vraiment testé d’autres services spécialisés mais le label a quelque chose de rassurant et une chose est sûre : les enfants étaient vraiment les bienvenus partout (commerces, office de tourisme, restaurants…)

La station se divise en deux et notre résidence CGH était du côté plus récent de celle-ci : les Eucherts. C’est là qu’on trouve d’ailleurs la patinoire (couverte) et le bowling (je vous ai dit que j’avais mis la pâté à l’Homme ? deux fois ?!). L’accès à l’autre partie de la station se fait en voiture (en 2 minutes), à pied (en 15 minutes environ) ou en navette. Une piste bleue permet aussi de passer d’un côté à l’autre – et accessoirement pour nous d’arriver juste à notre local à ski !

Le domaine skiable est agréable, assez petit mais suffisant pour des débutants ou petits skieurs. J’ai tout de même trouvé certaines pistes bleues franchement pas faciles, que j’aurai mis rouges personnellement… Le gros plus c’est que l’on peut aussi choisir de partir plus longtemps et notamment de passer sur les pistes italiennes voisines !

Et sinon, la vue sur le Mont Blanc en haut du télésiège du Fort est juste… éblouissante :

Le Mont Blanc, versant italien, à 20 kilomètres et vue de 2200 mètres environ

Côté école de ski pour les enfants. Vous savez que nos expériences ESF ne nous ont jamais vraiment transcendé de joie, du coup, depuis, nous prenons dès que possible d’autres écoles : l’ESI à Montgenèvre, école de ski Suisse l’an dernier, cette année, on a opté pour Evolution 2 et j’avoue que les moniteurs sur lesquels sont tombés les enfants étaient absolument géniaux. Hyper pros, techniciens, super gentils, ils ont vraiment su continuer à faire aimer le ski aux enfants. Choupie a désormais l’équivalent de la 3e étoile et le P’tit sa 1ere.

Autant vous dire que j’ai décidé de prendre des cours l’an prochain pour ne pas me laisser dépasser par ma fille… NANMEHO

Pour la location du matériel, on n’a pas cherché bien loin : on a utilisé la réduction accordée chez Ski Set par CGH étant situé juste à côté. À part un vendeur absolument nullissime et désagréable, les autres que nous avons côtoyé étaient adorables. Vraiment. Et croyez-moi, on a dû acheter pas mal d’équipement, du coup, on y est retourné souvent.

Pour les bons plans resto, parce que NON, je n’ai pas fait la cuisine tous les jours dans l’appartement hein FOPADECONNER. Nous avons adoré le « salon de thé » Aux trois Ours. Accueil au top, hyper confortable, on y mange crêpes, gaufres, sucrés/salés mais aussi des fondues au chocolat de dingue … le tout lovés dans des fauteuils clubs avec la déco « montagne » qui va bien avec. Bonheur.

Passons aux conseils pratico-pratiques. Car, à Noël, pour le ski, il faut tout de même prévoir des vêtements plus chauds que pour février ou mars…

Ici, j’avais mis dans la valise par enfant :

– un pantalon et un blouson de ski

– un caleçon chaud (type Petit Bateau ou Damart – je vous y colle les liens)

– 4 sous-pulls

– 1 t-shirt manches longues Damart

– il m’est arrivé une journée (forte tempête) d’ajouter une veste polaire

– des chaussettes de ski

– une cagoule qui recouvre jusqu’au nez mais pas trop épaisse pour tenir sous le casque

– un masque

– deux paires de gants si possible et surtout si l’enfant skie toute la journée

– une paire de sous-gants en soie

– deux ou trois tenues normales pour le soir

– la paire d’après-ski de chez Naturino dont je vous avais déjà parlé

Côté crèmes : ici on a misé sur le duo suivant (ouais j’ai pris une photo pour penser à vous en parler au retour)

creme anti froid ski

 

La crème solaire AVENE petit format hyper pratique pour emmener sur les pistes (un tube nous a suffi pour la semaine… car, malgré mes photos, non nous n’avons pas eu un temps magnifique tous les jours).

Le stick A-DERMA a tout simplement sauvé les joues du P’tit complètement abîmées par le froid. A appliquer sur les zones sensibles du visage, même les lèvres.

Dans les blousons, je mettais une barre de céréales pour le goûter des enfants. Pensez aussi aux gourdes compotes, comme Ma Pause Fruit de Materne (sans conservateur, sans colorant et avec une contenance plus importante que les versions pour enfants)

Je vous fais bientôt un billet spécial « programmation musicale » pour le trajet en voiture avec nos dernières découvertes.

J’hésite encore à vous raconter l’histoire du couple qui décide de bien se prendre la tête grâce au… montage des chaînes ! AH AH AH Mieux que le montage des meubles Ikea, mieux que le montage des vieux modèles de lits parapluie. Promis.

14 commentaires

Au ski à la Rosière avec CGH résidences

* partenariat

On commence par une devinette ? Allez ! Lequel de ces pictos a le plus compté pour le choix de notre résidence CGH ?

cgh rosiere cimes blanchesSki au pied bien sûr. Pensez bien que le « spa et massages », ce n’est qu’un détail pour moi… Hum hum

Allez, je vous raconte !

J’avais lu beaucoup de bien sur les locations d’appartement via CGH Résidences, notamment chez mon amie Isabelle qui a séjourné dans l’une d’elles l’an dernier. Un petit tour sur tripadvisor nous a rapidement confirmé qu’il s’agissait vraiment d’une société sérieuse et que majoritairement tout le monde était emballé par son séjour, quelle que soit la station choisie.

Justement quelle station, et donc quelle résidence, choisir… Le service de réservation de CGH nous a sincèrement beaucoup aidés.

Pour notre grande première au ski en décembre (à Noël), nous voulions :

– de la neige (truc de fou)

– un accès ski au pied aux pistes, mais un vrai hein, pas celui où finalement, avec tes skis au pied, tu dois tout de même marcher plusieurs mètres

– une station familiale, afin de bénéficier certes des structures pour petits mais nous ne sommes plus trop concernés, mais SURTOUT pour ce qui va avec : l’accueil des enfants dans la station (restaurant inclus), les animations, décorations, présence d’un Père Noël par exemple

– un appartement confortable et non pas une « cage à lapins ». Oui j’ai un certain besoin niveau confort, je l’assume totalement et préfère partir moins, moins longtemps mais je ne peux pas ne pas me sentir bien dans le logement. L’an dernier nous étions dans un hôtel absolument génial MAIS il n’y avait pas de séparation dans la chambre et rappelez-vous… j’avais dit : plus jamais ça !

Si, en plus, on pouvait y apercevoir le soleil ma foi ça serait bonus.

Finalement, le choix s’est porté sur la station La Rosière. Située à 1850 mètres d’altitude, il y avait moyen de se dire qu’on y trouverait de la neige même à l’ouverture de la saison, plein sud, il y avait aussi de grandes chances de pouvoir admirer le soleil.

Banco !

Vue de notre balcon au lever du soleil

et notre balcon :

La vue des fenêtres des chambres… au fond on aperçoit la remontée mécanique.

Après avoir donc testé, hors période scolaire : Belambra à Orcières, le Club Med à Serres Chevalier, un hôtel à l’Alpe d’Huez, un court séjour en hôtel à Montgenevre, puis, durant les vacances scolaires un hôtel dans une charmante station suisse Les Diablerets, nous avons tenté la location d’appartement en résidence hôtelière.

Le principe est simple : on loue un appartement mais celui-ci fait partie d’une résidence hôtelière, ils sont donc tous identiques côté ameublement et déco, pas de mauvaise surprise possible niveau équipement et propreté. Vous n’avez qu’à choisir la bonne superficie. Ici on a misé sur le confort, comprendre : 2 chambres. Excellente surprise : l’appartement avait évidemment une salle de bain, mais aussi une douche et un lavabo joliment incorporés dans la chambre parentale. Autant vous dire que l’on a aussi apprécié le WC séparé… et le balcon immense, plein Sud : merveilleux.

L’espace réception de la résidence : avec le coin cheminée, jeux, détente et le bureau d’accueil

Résidence hôtelière, cela signifie aussi l’accès à des prestations inspirées d’un service hôtelier de qualité : une réception/conciergerie, des services bien pratiques comme la boulangerie (commande la veille pour le lendemain matin) ou le traiteur, ou plus plaisant des espaces détente à savourer : un Spa, une grande piscine chauffée – enfin pas assez à mon goût par contre, saunas, hammams, bains bouillonnants et salle de cardio-training. Comme à l’hôtel, la location de l’appartement comporte le linge de lits (faits à l’arrivée d’ailleurs YOUHOU), les torchons, les serviettes de toilette (une grande et une petite par personne), du shampoing, du savon et du gel douche, un ménage de fin de séjour mais aussi la possibilité d’en ajouter au cours du séjour. J’ai aussi trouvé très pratique le petit kit « entretien » fourni : éponges, dosettes pour le lave-vaisselle, produits de lavage. Le tout « écolo » : le détail qui tue je trouve !

Notre avis : l’appartement 4/6 personnes (2 chambres) que nous avons eu était impeccable. Propre, bien aménagé, avec de très nombreux rangements, pour un séjour ski, c’est vraiment appréciable. Plutôt bien insonorisé, honnêtement nous n’avons entendu qu’une fois nos voisins du dessus. La literie est très bonne, par contre j’ai viré l’alèse « plastique » inconfortable parce qu’elle faisait un bruit dingue dès que l’un de nous bougeait. Un détail mais fallait bien que je trouve un truc à redire tout de même hein. J’ai pas trouvé mieux. Uh Uh. Oui, on a vraiment passé une excellente semaine.

Quelques photos de l’intérieur prises à notre arrivée le vendredi soir. AVANT LE BAZAR DONC.

Autre point très appréciable, l’arrivée possible dès le vendredi : ouverture de saison oblige. Un point à garder en tête si vous hésitez entre partir la 1ere ou la 2e semaine des vacances de Noël. Cette journée en plus nous a permis d’arriver le vendredi soir (vers 20h après 7h de route SANS BOUCHON et sans vomito eh eh !!) et du coup de profiter du samedi en entier pour récupérer notre location de ski (au magasin ski Set situé à 30 secondes à pieds de la résidence), prendre les forfaits, confirmer les cours pour les enfants, faire les courses et skier un peu ! OUF

Le personnel que nous avons croisé était, sans exception, adorable : hyper serviable notamment parce qu’on s’est un peu paumé dans la résidence en arrivant (pas simple de s’y retrouver honnêtement au début car il y a 2 parkings, des ascenseurs et des accès partout, ce qui s’avère pratique après coup mais l’affichage n’est pas au top quand on vient de se manger 7h de route et une montée de col dans le brouillard – et qu’on est un peu blonde).

Excellente expérience donc.

Je complète pour les parents avec bébé, il est tout à fait possible de se faire installer dans le logement un « kit bébé » avec lit parapluie, chaise haute, chauffe-biberon, babyphone (bref, la totale)… Vous pouvez aussi louer une poussette ou un porte-bébé et les faire livrer directement dans votre logement. Tout est expliqué ici. Il y a aussi un prêt de jeux de société et un petit espace jeux près de la réception très sympa pour faire patienter les petits par exemple en cas de météo pourrie ou bien d’attente du bus menant au centre de la station, etc.

On termine avec quelques photos, je vous fais un autre billet très vite concernant la station par elle-même et nos bonnes adresses (notamment restos, sorties et école de ski).

* la location nous a été offerte par CGH Résidences dans le cadre d’un partenariat. Merci encore infiniment à eux.

Notre chalet !

 la rosiere cgh résidences cimes blanches

 

28 commentaires

 
Top