Un énième merveilleux bilan des nouveaux rythmes scolaires à Paris

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Un énième merveilleux bilan des nouveaux rythmes scolaires

Bon, je pense que j’ai pris suffisamment de recul et qu’il est temps de ré-aborder la question qui fâche beaucoup : celle de la réforme des rythmes scolaires.
Souvenez-vous, nous avons déjà largement débattu ici au printemps.
J’avais fini par me dire que le mieux était peut-être d’attendre et de juger en temps venu. Qu’avec un peu de chance on pourrait être surpris positivement (oh ça va, on peut rêver non ?)

Force est de constater que le sujet fait couler beaucoup d’encre et de caractères à la police très énervée. Tout le monde en parle, notamment sur les blogs, les réseaux sociaux, dans les journaux. Même ceux qui ne sont pas concernés. C’est que le sujet est à la mode, il ne faudrait pas manquer de faire de la page vue.

Alors, comme je n’aime pas écrire sur les mêmes sujets que tout le monde ET que je voulais vraiment laisser passer quelques semaines de classe à ce nouveau rythme avant de faire un bilan personnel, je me suis tue jusqu’à aujourd’hui.

Histoire, toujours, de ne pas faire comme tout le monde, j’ai même cherché des points positifs à cette réforme afin de vous les exposer, dans ce qui aurait donc été un billet « à contre-courant ». Perdu. Mission impossible. Je n’ai trouvé aucun témoignage.
Ensuite, j’ai décidé de faire un billet à bullshit, pardon, à bullet point du style : « les plus et les moins de la réforme pour la famille e-zabel ».
Des heures de réflexion pour ne trouver qu’un seul et unique point plutôt positif (Alléluia) : je peux travailler le mercredi matin chez moi, peinarde. Point, hélas, valable uniquement si vous travaillez à temps partiel.

Alors, je ne reviendrai pas en détail sur l’ensemble des témoignages/articles que je lis, ici et là depuis la mise en place, dans certaines villes, et notamment bien sûr, à Paris.

En résumé seulement : c’est le bordel !
Vala, de rien.

En gros :
La mise en place en Maternelles est catastrophique, car les repères des tout-petits sont complètement sabordés avec des horaires de sorties, chaque jour différentes, du personnel qui n’est parfois pas le même avant leur sieste et après, des utilisations de leurs salles de classe différentes au cours de la même journée, avec des règles différentes, des pédagogies différentes.

Merveilleux et je ne parle pas des gros soucis de sécurité hein.

Si vous avez des enfants qui ne vous racontent pas facilement leurs journées, c’est bien simple : vous n’êtes pas au courant de ce qu’ils font pendant les 2 fois 2 heures d’ateliers périscolaires.
Car : 1/ il n’y a aucun affichage indiquant dans quel atelier votre enfant est inscrit
2/ il n’y a aucune réunion présentant l’équipe et à minima les ateliers
3/ se sont les enfants, eux-mêmes qui ont « choisi » leurs ateliers.

Pourquoi l’utilisation des guillemets sur « choisi » ?
J’y arrive.
Ici, le jour de la rentrée (un mardi, donc jour de sortie à 15h et/ou démarrage des ateliers périscolaires), les enfants ont eu une présentation des différents ateliers à l’issue de laquelle, ils ont choisi de s’inscrire. Mais, oh, quelle surprise, truc de dingue quoi : certains ateliers ont été pris d’assaut. Tu m’étonnes Aston.
Du coup, la semaine suivante, on a annoncé à certains enfants, qu’en fait, ils n’avaient pas été tirés au sort. Choix/sort. Il aurait fallu expliquer, surtout aux plus jeunes et aux plus sensibles des élèves la véritable définition du mot « choisir ».
Parce qu’évidemment c’était compliqué de leur demander de faire directement 2 voir 3 choix (comme pour l’organisation des ateliers bleus parisiens – qui ont lieu de 17h à 18h à la place de l’étude)… on a préféré laisser ses enfants « recalés », une semaine de plus sans atelier. Laissés dans la cour à ne rien faire donc. Enfin, j’ai l’exemple autour de moi d’un enfant de CM2 qui lui s’est tout simplement barré de l’école n’ayant pas eu d’atelier.

NORMAL

Ah non ?

Rebelote donc x 2 avec la même histoire pour le vendredi.

Le contenu des ateliers… Rappelons que la réforme est censée permettre aux enfants issus de milieux plus défavorisés d’accéder à des ateliers culturels, créatifs, etc… (et là je dis OUI si au moins c’était le cas…)

Déjà, les ateliers diffèrent en fonction des villes et même des écoles. Quand certains font « tournage de film » d’autres font « multisports » ou « kapla ».
Et puis, attention, derrière de jolis noms attractifs se cachent… de beaux cahiers pour faire des dessins.
Je passe sur le fait qu’on ne sait pas QUI s’occupent de nos enfants. Des professionnels du métier ? (j’ose espérer pour l’atelier Karaté) Des animateurs du Centre de Loisirs ? Ou mieux/pire la dame de la cantine (je précise que ma maman était dame de cantine donc n’y voyez là AUCUN jugement particulier quant aux capacités de ce personnel à s’occuper d’enfants).

Ici donc, nous avons appris ce week-end que le super atelier préféré de nos enfants était « bande dessinée », animée par semble-t-il une dame super, prénommée Julie qui… s’occupent aussi d’eux à la cantine. En attendant, Grande Chérie se met à la BD, elle fait des planches, crayonne puis repasse au feutre noir et colorise. J’avoue que je suis bluffée.

Grosse déception sur l’atelier « fille/garçon », je n’arrive pas à savoir ce qu’y fabrique Petit Chéri. Idem pour « archéologie », pourtant prometteur. La puce me dit qu’en fait, ils dessinent dans un cahier. YOUHOU.

Grosse impression donc qu’à part dessiner et coller des images, les enfants ne font rien. Je vais en arriver à regretter de ne pas leur avoir fait « choisir » « jeux d’intérieur et d’extérieur ». Ou pas.

Enfin, même constat que partout : les enfants ici sont épuisés. Je les couche pourtant à 20h30 précise. Voir avant. Et ce, tous les soirs, même le vendredi.
J’ai fait le deuil, difficilement, de ma soirée du mardi, durant laquelle, avant, je pouvais être une maman un peu plus cool, lâcher sur les devoirs et accorder 30 minutes de répits à mes loulous. Désormais, c’est la course, comme toutes les soirées.
Les miens subissent donc désormais 5 heures de collectivité de plus par semaine. De quoi faire le plein niveau injures et comportements violents.

Je les mets cette année, en plus, à l’étude « surveillée » (là aussi, il y a de quoi LOLER comme on dit), 2 soirs par semaine, un 3e soir, ils ont un atelier bleu pour les changer un peu et je casse la tirelire 1 soir sur 5 pour les faire sortir à 16h30 par une baby-sitter.

On s’y fera. Évidemment. Mais quel gâchis. Vraiment. Et à quel prix ????

95 commentaires

  1. Première réflexion qui me viens ce matin au réveil est ça donne pas envie mais pas envie du tout… Cette année, j’ai une classe pas facile du tout, je n’ose même pas imaginer comment il seraient si en prime on avait les nouveaux rythmes… Les seuls endroits où ça se passe à peu près bien c’est dans les écoles où se sont les instits qui font les ateliers mais il n’y en a pas beaucoup. Dans la ville où je bosse les discussions sont carréments suspendues.

    • Suspendues ?? en effet, ça n’augure rien de bon… :o

      • Disons que je travaille dans le 92 et nous venons de changer d’inspecteur d’académie. Le monsieur a donc suspendu les discussions et il impose un vote entre 2 emploi du temps, le même que Paris et un ou on finirai tous les jours à la même heure. Après, la mairie devra se débrouiller pour trouver les activités… Les discussions reprendront en janvier

  2. Tout pareil ici, malheureusement. Mon CP boy « tiré au sort » pour l’atelier Egalité fille-garçon m’a raconté sa 1re (et dernière) séance. L’animateur (qui ? lequel ?) leur a demandé « pourquoi les garçons ne peuvent pas porter de jupe ni de cheveux longs, et pourquoi ont-ils un zizi et pas les filles ? ». Bravo la psychologie… Récupéré en larmes, nous l’avons changé d’atelier. Du coup, il fait des « Jeux sportifs » (entendre balle au prisonnier) deux fois par semaine (+ l’heure de sport avec le prof de sport bien sûr). C’est mieux que « Initiation à la boxe » qui a fini en bagarre générale ou « Apprentissage du vocabulaire de la danse classique » (pendant 3 mois voire plus ?!)… Bref, sommes scandalisés par ce gâchis, cette fatigue et ce non-sens alors que si ça avait été bien pensé et réalisé, ça aurait pu valoir le coup (aucun atelier de langue, et un seul de musique et de jeux « intelligents » ici).
    Question : le privé est-il obligé d’appliquer la réforme ?

    • je crois oui (pour le privé) mais je ne suis pas encore certaine à 100%

    • non le privé n’a aucune obligation de suivre la réforme mais beaucoup se voit contraint d’aménager cependant pour pouvoir s’adapter aux transports scolaires et aux activités extra scolaires qui eux se sont adaptés aux horaires du public

    • « Apprentissage du vocabulaire de la danse classique » ????? J’ai fait dix ans de danse classique, et pourtant je me demande bien ce que ça peut être… il me semble qu’en trois ou quatre séances, en montrant quelques extraits de ballets, on doit bien couvrir le sujet… :D

  3. Chez nous la mise en place de la réforme, c’est pour l’année prochaine. Mais quand je lis tous les billets, articles et autres sources d’info sur le retour des écoles qui l’on mise en place dès cette année, le constat est le même… C’est aberrant ! J’avoue que je flippe un peu là… :?

  4. J’ai ta réponse Marine : non l’école privée n’est pas dans le champ de la réforme
    et si l’école décide de l’appliquer, le coût de ces ateliers ne sera pas pris en charge par la municipalité (sauf rares communes où il n’y a pas de distinction dans les aides)
    Chez nous (enfants dans le privé), ils parlent d’un « sondage » qui sera fait auprès des parents, mais qui va servir uniquement à alimenter la réflexion de la direction qui pour l’instant a affiché ses doutes quant au nouveau rythme
    Je pense également qu’une telle réforme ne peut se limiter à des horaires, elle aurait dû être accompagnée d’une réforme des infrastructures et quitte à modifier les rythmes, ils auraient dû y aller franco au lieu de procéder par petites touches
    Mais bon là je retombe dans le débat initial …

  5. Je fais partie d’une commune qui n’est pas encore passée à ces nouveaux rythmes. Je sais que les mairies et communautés de communes y travaillent pour proposer des solutions à tout ce qui va graviter autour de cette nouvelle réforme.
    Le fait est de constater que le manque de moyens reste le problème majeur. C’est à mon sens un peu « osé » d’avoir voulu mettre en place une telle réforme sans pouvoir « assurer » derrière une continuité correcte dans les activités périscolaires.
    Et là je n’aborde pas (bien sûr) la différence privé/public qui risque de finir de mette le b…el ! Ce n’est jamais facile de réformer l’éducation dans un pays en manque de moyens… comme tout le reste d’ailleurs… sommes nous dans une impasse ? Je me refuse à être pessimiste et espère que nous (enfin nos têtes penseuses) trouverons/ront des solutions adaptées à nos chères têtes blondes.

  6. Merci pour la précision Sarah.
    Je précise aussi que nous n’étions pas opposés à la base à ces changements de rythmes scolaires et que je n’appartiens à aucun groupe etc. contre cette réforme ! C’est juste du ressenti face au désarroi de mes enfants… et au nôtre. Et encore nous n’avons pas parlé des salles de classe où les activités ont lieu. Les maîtresses n’ont plus d’endroit pour corriger les cahiers, préparer les exercices du lendemain, etc. et retrouvent une classe en bazar, et les casiers des enfants sont « visités ». Je me console en me disant que c’est pire en maternelle…

    • pareil, je ne demandais qu’à être convaincue…

    • Oui quitte à réformer ils auraient dû y aller franco et en profondeur avec classe le matin et activités l’après midi, mais dans des structures adaptées ! Je sais que ce n’est pas évident pour les petites municipalités surtout, mais si la réflexion avait été menée bien en amont et en concertation, je suis certaine qu’ils auraient trouvé des solutions ! Et en tout cas cela n’aurait pas été pire qu’aujourd’hui …

  7. Par chez moi réunion jeudi soir… j’attends de voir le retour et la future organisation!

  8. ici aussi la réforme est prévue l’année prochaine et la mairie communiste y est fortement opposée (comme tout le val de marne)
    le vote des parents est majoritairement pour le mercredi et celui des instit plus partagé…

    sur Vitry, là où j’habite, il y a 600 agents concernés (centre de loisirs et personnel de cantine) et il faudrait recruter 580 personnes à temps partiel pour assurer les activités périscolaires pour les 9500 enfants scolarisés dans la ville…
    étant élue des parents d’élèves, l’adjointe à l’éducation nous a indiqué que le coût se verrait fortement sur nos impôts locaux…

    quant à la réforme, elle était « belle » au départ : faire profiter les enfants défavorisés des activités culturelles et autres…
    mais elle a été bâclée, est différente en fonction des villes (avec moyens ou sans moyens…) et faite sans penser aux coûts réels pour les communes.

    elle n’est faite que pour permettre à l’éducation nationale de faire des économies…

    bref, les enfants sont déjà ko sans la réforme alors avec je n’imagine pas ce que ca peut donner…

  9. hello hello
    pour ma part, je suis en savoie et la maire de ma ville nous concocte un petit programme aux petits oignons pour la rentrée prochaine. ce sera gratuit pour les familles ==> comprenez payant pour les contribuables… faites des bébés, sinon vous payerez pour nous….
    apres toussaint, nous aurons le droit de nous exprimer, nous parents. C est y pas cool ? bon ce qui va en sortir sera sans doute nettement moins idilique car les questions qui fachent seront posées, on n est pas chez les bisounours non plus.
    qui encadre ? quid des activités ? ou ? et j en passe….
    pour mon petit cas personnel, j ai eu l immense chance de pouvoir dès cette année modifier mes horaires de boulot histoire de les sortir de ce …..systême les mardis et jeudis apres midi.
    pour le moment le bénéfice est : pas de cantine et pour l an prochain, ce sera « maman vient vous chercher à 15h30 », on se prive sur autre chose mais on limite la casse.
    quel marasme…
    pas sure qu il y ait des gagnants dans l histoire, en tous cas pas nos loulous…
    merci pour ton article intéressant en tous les cas, je te lis depuis un moment et interviens pour la 1e fois.
    @ +
    cécile 73

  10. Ici, pour les PS, ce sont…les ATSEM qui s’occupent d’eux. Pour faire quoi? Bonne question.
    Et des ATSEM alors qu’on nous parlait de personnel qualifié… Mouais (j’ai rien contre les atsems, hein, attention!)

    Pour ma GS, des ateliers animés par des animateurs tout simples. Pour des ateliers motricité (ils court dans des circuits), arts plastique (de bêtes gribouillages sans réel directive), contes (là, ça va) et atelier nature (chercher des gendarmes dans la cour)(véridique, j’ai vu tout ça de mes propres yeux)

    Pour mon CP, toujours de simples animateurs pour jeux de raquette, livres et philos (feuilleter les livres du centre aéré), échecs (ça pas mal!) et danse et musique (par une animatrice n’ayant aucune formation là-dedans bien sur)

    A aucun moment nous n’avons eu le choix. Les enfants ont été dispatchés par âge. Point. (alors qu’il était bien question du choix l’an dernier)

    Il aura fallu presque un mois avant de savoir enfin ce que font les enfants. Mais nous n’avons toujours pas eu de présentation des animateurs qui s’en occupent…

    Pire! les ateliers changeront à chaque vacances. Une nouvelle semaine pour chaque saison… Dans l’idée, ça aurait pu être sympa si, effectivement, les ateliers avaient de vraies vertus pédagogiques et s’ils étaient encadrés par des vrais pros qualifiés.

    Autant te dire que nous sommes très en colère et très inquiets pour nos loulous…

  11. Je suis de toutes les réunions à la mairie pour les rythmes , ce que je peux dire c’est que ça m.epuise de voir comment on patauge…

  12. Il paraitrait que cette réforme est « victime de son succès ». Peut-être qu’effectivement, si la moitié des mamans voulaient bien arrêter un peu de bosser et venir chercher leur progéniture à 15h30, il y aurait moins de soucis pour la garde périscolaire! Quel progrès!

    • AH OUI !!! ce que j’ai ri en lisant ça. Tu as tellement raison !!!!!!!!

      • Bonjour à toutes les mamans,

        effectivement, politique de retour des meres aux foyers…;enfin, nous on s »est orgnisé, c’est mon mari qui du coup se leve à 5h pour bosser et les recupérer à 16H30!!plus de frais de babysitter mais il est creuvé, ils sont creuvés (les enfants) et ca n’empeche pas de récuperer le petit ange avec un sac de change complet tous les jours car l »astem ne peut plus les emmener aux toilettes elle s’occupe des activités !
        et le grand (5 ans, il court dans la cour depuis la rentrée jusqu’à noel…SuPER ACTIVITE – SUPER ENCADREMENT -et la gardienne de l’ecole est tellement mal pour etre sur de bien donnée les enfants a la bonne personne que la dépression sera bientot là – la directrice est absente quant a elle depuis 1 mois ….quel MER… CES activités

    • ah ben oui on y est : c’est ça alors le but top secret du Ministère ! :evil:

  13. Chez nous ca se passe bien. Pour que ca se passe bien j’avais plutot vendu ca a mes enfants comme une super nouvelle et ca a marché!
    Le mercredi est la journée préférée de mon MS parce que c’est moi qui vient le chercher. Il adore ses ateliers (Ok, c pas du top top comme atelier) parce qu’il rammene tout à la maison le soir et il est super content de nous montrer ce qu’il a fait.
    Le CP a informatique et calligraphie (Personne dans l’ecole n’a choisi, les classes partagées par ordre alphabétique). Surtout ils ont super bien commencé l’année pour l’apprentissage de la lecture!
    Quand à la fatigue, s’est juste un rythme à prendre! chez nous pas de fatigue (pourtant avec toutes ses histoires, je les regarde sous toutes les coutures mais non vraiement, aucun signe de fatigue).
    Ce serait etonnant que les petits francais n’arrivent pas à aller 5 jours pas semaines à l’ecole alors que : Dans les pays voisins,
    Dans pas mal d’ecoles privées,
    Dans la region toulousaine ou il ya ecole le mercredi matin depuis des années
    Les gamins y arrivent sans soucis!

    • En région toulousaine, c’était pas tous les mercredis ;).

    • Ah mais ils y arrivent, mais est-ce que cela vaut le coup d’y aller pour ça !!!!

      • Ben oui : Plus de temps pour les apprentissage fondamentaux!
        En CP, la lecon de lecture c’est le matin, l’étude des pepins de pomme l’apres-midi.
        Plus de matinée c’est plus de lecture et moins de pépins de pomme!

        J’ai vu un reportage sur le college l’autre jour ou, pendant le controle, le prof de math aidait l’eleve à déchiffrer l’enonce du probleme sur le theoreme de thales…
        A quoi sert de connaitre le theoreme de thales quand on ne sait pas lire?

  14. ben si un témoignage positif : le mien. Paris 13
    En MS ici tout va bien. Les activités sont sympas, aucun soucis de repères ( le matin il se rappelle mieux que moi l’activité prévue aujourd’hui), il fait bien la différence entre les animateurs et le temps avec la maitresse, les activités nous ont été présentées en début d’année et l’équipe est celle du périscol, le projet est cohérent et travaillé sans pour autant piquer les apprentissages et supports des maitresses.
    La fatigue est présente mais il ne s’écroule pas, il dort juste à 20h au lieu de 20H30 en faisant la foire, le matin il se réveille seul. Et l’école n’a pas la possibilité de faire faire la sieste au MS donc ça aurait été la même sans changements. Il fait la sieste le merc après et le weekend, mais au niveau humeur, comportement ça ne se ressent pas.
    je dois vivre dans une faille spatio temporelle où tout se passe bien ^^

    • YOUHOU !!!! ça me rassure (si, si), j’ai trouvé l’exception qui confirme la règle !!!

      • pour en avoir discuté pas mal autour de moi, ce que j’en déduis personnellement, c’est que ça coince quand la communication coince.
        Ici l’école est transformée en centre de loisirs le merc et les vacances et c’est la même équipe qui gère le centre de loisir et le périsco.
        L’équipe pédagogique et périsco se connaissent depuis longtemps et travaillent ensemble.
        Et tout ce petit monde communique avec les parents, et avec enthousiasme.
        Ils ne nous ont pas non plus vendus du rêve, après je ne demande pas à ce que mon fils de 4ans fasse du macramé et de l’estampe chinoise…atelier cinéma : on regarde un film de chaplin et on en parle, atelier couleur : les couleurs primaires, on les mélange, on teste différentes textures…
        ça casse pas trop pattes à un canard on est d’accord, mais la préparation à l’entrée à polytechniques attendra un ou deux ans ;)

        Les projets ont une direction et surtout n’empiètent pas sur les enseignements des maîtresses, ni sur leur support et respectent leur « espace ».

  15. très intéressant :angel: mais moi le mercredi j’ai les enfants alors je repasserai pour lire tranquillement ;-)

  16. Allez une petite couche de plus…
    Ateliers fait par les Atsems ou dame de la cantine, aucune organisation et côté sécurité c’est juste affreux, l’école ressemble à un moulin…. N’importe qui peut rentrer, prendre un enfant et ressortir sans soucis car les parents ne connaissent pas les animateurs et inversement!
    et Passer 1h30 à faire des jeux de société ou rester dans la cour je ne suis pas forcémént pour…
    Par contre, nous avons un magnifique tableau qui nous dit dans quel groupe se trouve notre enfant le mardi et le vendredi!
    Mais il faut positiver, dans 2 mois on remets ça avec le changement de groupe d’activités!!!

  17. Pour nous, le sujet est au programme pour la rentrée l’an prochain. Notre école (privée) va s’aligner sur la décision municipale. Encore une réforme dont on n’avait nul besoin, et ce sont nos enfants qui vont en payer le prix, notre vie de famille, le stress, l’organisation, etc…
    J’habite une petite ville qui ne va déjà pas avoir les moyens de recruter du personnel (sans parler des qualifications) pour gérer les enfants. Mais comment vont faire les petites communes ? Sur tous les plans, je n’ose imaginer le désastre… Bref, on marche sur la tête, une fois de plus. Le bilan pour les communes qui l’ont mis en place est déjà catastrophique au bout de 6 semaines.
    @ issabill : Vous avez vraiment entendu ça ? Ironie ou certains pensent encore vraiment comme ça aujourd’hui ?

    • J’ai peur qu’isaabill ait mis le doigt sur un tabou mais j’ai vraiment aussi ce sentiment. Pour « protéger » les enfants, certaines mamans ont refusé des heures de travail (j’en connais) pour les récupérer à 15h30, deux jours par semaine.
      Sinon, comme toi, je n’ose imaginer les dégats dans une petite commune :S

  18. Ce qui me vient à l’esprit à la lecture de ton blog c’est la disparité entre les communes.
    Nous, on l’a eu facile, question adaptation aux « nouveaux horaires » car environ une semaine sur deux ont était déjà à 4.5 jours. En revanche, c’était le bazar question horaire : 2 jours à 16h00, 2 jours à 17h00. Au moins, là c’est clair, ils finissent tous les jours à 16h15.
    On a de la chance : à un petit bémol prêt, le personnel CLAE est super bien recruté par la mairie. Ils s’occupe bien des enfants. Mon fils hurle quand je viens le chercher trop tôt à l’école (le trop tôt variant entre 17h30 et 18h00 …). Donc nous aurons des Ateliers pédagogiques assumé par les enseignantes de 16h15 à 17h00 en groupe restreint. Si j’ai tout suivi c’est sur une semaine par atelier (au nombre d 4) pour chaque enfant. Si il n’est pas en atelier il est au CLAE. Le CLAE, pour ce trimestre a un accès à la Ludothèque. Les enfants choisissent d’y aller ou non : mon fils s’est inscrit pour une des fins d’après midi. Le reste du temps c’est CLAE. Comme chaque année, des activités simples (ballon prisionnier …) sont organisées sur le temps CLAE te le planning est affiché.
    Donc ici, on sait qui s’en occupe et ce qu’ils font. MAIS … la maîtresse de mon fils nous a clairement expliqués qu’elles se posaient des questions sur ce qu’ils feraient vraiment pendant l’APE de 16h15 à 17h00 car le temps APE inclut le temps « goûter » et à cette heure-ci les instits sont solllicités par les parents venant chercher leur descendance … Bref ! J’ai cru comprendre qu’ils ne feraient pas grand chose. C’est ballot pour l’accès aux APE pour tous …

  19. Ah et j’ajoute que je trouve que leur sucrer leur mercredi de détente n’est pas une bonne chose.

  20. Je suis instit et maman et ton analyse pourrait être la mienne ; pas franchement opposée au départ, je pensais même qu’il y aurait des bon côtés à ces activités. Résultat mes enfants passent leur vie à l’école, je ne sais pas qui s’occupe d’eux ni ce que la petite y fait (trop compliqué d’afficher des listes sans doute), et surtout ils sont épuisés, tout comme mes élèves d’ailleurs, malgré un coucher à 20h. Comme toi j’ai renoncé au mardi soir plus cool, et même le vendredi ne nous appartient plus, ils sont trop fatigués pour que la soirée s’éternise. Pour l’an prochain on nous propose ici une coupure de 3 à 4h le midi, donc on récupérera les enfants vers 15h30 pour enchaîner avec des apprentissages. Les chronobiologistes ont ils des enfants ?????

  21. Attention déferlante de commentaire… ;)

    Par ici, c’est une tel cata, que vendredi dernier ENCORE des enfants dans la rue… Entre l’heure de cours et de TAP.

    Des mamans sont engagée… Attention je suis maman, j’adore les activités ET je suis de celle qui lorsque j’accompagne une sortie je m’occupe de tous et PAS que du mien… Bref, des mamans sont engagée et mette des CLAQUES! Mais, ne vous inquiétez pas, je connais la petite, elle est super chiante, faut la recadrer! Et bien sûre, le personnel flippe à mort et ne dis rien…

    Les enseignants ont reçus ordre de na PAS communiquer avec les animateurs ( sauf celui qui gère toute l’équipe) et n’ont pas le droit de nous communiquer les « couacs »

    Bref… je me crois dans la 4eme dimension… Tout le monde voit, personne n’ose dénoncer! ils ont peur de perdre leur job, car ce sont des retours a l’emploi, et ils sont tellement heureux de pouvoir démarrer quelque chose… Je peux les comprendre, mais ça devient dangereux…

    Et pour info, je suis POUR cette réforme… Je ne m’attendais pas à ça, j’ai comme toi, attendu d’avoir des trucs positif a dire, enfin j’attends encore! Sans parler des enjeux politiques… Qui font que tout est masquée…

    Bref, je suis super négative là… Mais je me bats!

    Des :kiss: pour toi :)

  22. Dans l’école (privée) de mon fils, ils n’ont pas voulu mettre en place la semaine de 4 jours cette année, ils ont voulu attendre de pouvoir mettre en place quelque chose de carré pour les enfants. La directrice est tip top est je sais qu’elle fera quelque chose de bien. Bon en ce qui nous concerne, mon fils va au centre de loisirs le mercredi matin donc ils se lève du lundi au vendredi à la même heure donc semaine de 4 jours ou pas ça ne change pas grand chose…

    • Aller au centre ou aller à l’école, pour moi, c’est sincèrement différent, on ne leur demande pas du tout la même attention :?

      • ça dépend vraiment des centres de loisir tout de même…celui de l’an dernier c’était l’anarchie totale et on a vite arrêtée. Mon fils était largement plus crevé d’y aller que d’être à l’école.
        c’était « multisport » toute la journée : définition de on les lâche dehors avec des ballons et ils courent dans tout les sens :(

  23. Super ton article :-)
    Le ton est top comme d’habitude. Et c’est bien, tu as trouvé un (petit) point positif…
    Mon fils de 3 ans 1/2 a fait sa 1ère rentrée cette année et dans notre commune de banlieue, ils ont reporté à l’année prochaine LA réforme. Ouf.
    Je n’ai pas d’idée préconçue sur le sujet hormis le fait que l’argument comme quoi « les enfants se lèvent 5 jours sur 7 » ne tient que pour les enfants qui peuvent être gardés à la maison le mercredi. Mon fils se lève tous les jours du lundi au vendredi, le mercredi, il va au centre aéré.
    Donc ma plus grande crainte pour l’année prochaine est que ma commune choisisse le samedi ce qui signifierait que mon fils devra se lever 6 jours sur 7! (nous aussi d’ailleurs!!!! grrr)
    Tu n’es pas la première à parler insécurité et rythme des touts petits et là, je suis encore moins rassurée.
    Donc j’attends patiemment des informations de ma mairie…
    Merci de partager ce témoignage.

    • Comme je le dis plus haut, pour moi, aller au centre ou aller en classe, c’est tout de même très différent ! On ne leur demande pas du tout la même attention…
      Merci à toi d’ajouter ta position ;)

  24. Attention, se lever pour le centre de loisirs et venir en classe n’est pas la même chose: en classe l’attention est différente et plus fatigante. Les enfants qui allaient au centre de loisirs l’an passé sont cette année plus fatigués en fin de semaine en venant en classe le mercredi. Je suis enseignante et maman et c’est flagrant, et les parents nous le disent aussi.

  25. déjà tu as des ateliers péri-scolaires..la chaaaaance
    ici c’est tout simplement de la garderie. Quel intérêt!!!!
    ils ont les mêmes horaires qu’avant 9h/16h30 avec maintenant 2h de pause méridienne (cantine + garderie) et le mercredi amtin
    bref: à chier!!!!

  26. Ma collectivité y est passée cette année ; pour les maternelles, totalement d’accord, la réforme est absurde. Pour l’école élémentaire en revanche, ça marche plutôt bien : ce sont les parents qui ont rempli les bulletins d’inscription (3 choix et de toutes façons on change au deuxième trimestre), je sais où et quand et avec qui mon p’tit loup a son « yoga chinois » (qu’il adore), donc de ce côté je dois dire que la réforme a été assez bien préparée. Bien sûr tout n’est pas rose et certaines écoles de la ville ont plus de mal que d’autres mais dans l’ensemble ce n’est pas la catastrophe comme à Paris !

  27. J’entends que des trucs pas cool autour de moi, pour ceux qui ont adoptés le nouveau rythme.
    Dans ma ville les parents d’élève vont commencer à en parler pour faire un truc bien. Espérons que ça sera le cas…
    On verra bien mais j’espère qu’en attendant vu le désastre, des mesures vont être prises pour améliorer un peu la situation.

  28. ici la reforme est pas passé et ma puce de 2 ans et demi à 8h est au lit tous les jours.
    J’imagine ‘année prochaine elle va sauter le repas du coup
    Ton article raconte bien ton vécu. J’ai mis le lien de ton sur mon article fait la semaine derniere

  29. Me revoilà. J’ai lu, tranquillement, et je me dis « non mais c’est pas possible »… Mais quel est donc le but recherché à ce « bordel » ? Il doit bien y en avoir un au Ministère, nan ?
    (je ne suis pas concerné, l’école de ma grande n’a pas jugé bon se lancer dans ce « bordel » et pour mon 4 ans, ils sont 4/19 à y être le mercredi).

  30. Hello

    Ben moi mes loulous sont dans le prive qui n’est PAS obligé d’appliquer cette réforme bien que fortement incite … Sauf que l’école privée n’a pas UN SOU de la Mairie pour les ateliers (nulle part en France, je précise). Et que du coup la directrice se demande quel serait l’intérêt d’appliquer la réforme vu que les parents ne vont pas payer les activités périscolaires en plus des frais de scolarité ,,, donc c’est en discussion mais (je croise les doigts) pas de réforme pour nous !
    Dans lez série c’est n’importe quoi, e-zabel, je rajouterai l’impact sur les activités du mercredi. Par ici on a du grouper tous les cours de judo, de tennis etc de la commune sur le mercredi après-midi à cause de la réforme. Du coup moins de créneaux mais toujours autant de demandes. Ce fut donc la foire d’empoigne en Septembre pour avoir une place aux activités périscolaires et il y eut de nombreux enfants déçus. Et les grands comme mon collégien ont récupéré des créneaux le soir genre 20h-21h30 paf ce que c’est bien connu qu’en 5e, à 12 ans, on peu sans problème se coucher à 22h30 alors qu’on a école le lendemain ,,, et voilà mon grand a du renoncer la mort dans l’âme au basket cette année à cause de cette %##%# de réforme.

  31. Bien contente de voir que les parents ouvrent les yeux, car les instits contre cette réforme passent tout simplement pour des fainéants qui ne veulent pas travailler le mercredi matin. On ne respecte plus le rythme des enfants, en maternelle il faut même réveiller les petits de la sieste pour qu’il soient prêts à 15h !

  32. Merci pour ce retour… J’appréhende l’année prochaine dans notre petit village de campagne… Déjà qu’ils n’ont pas beaucoup de budget pour l’école, j’imagine même pas le financement du périscolaire…

  33. Mais il y a eu des groupes de travail pour élaborer tout ça. Donc, forcément, tout se passe bien. JE RIGOLE !!!
    Ma voisine, instit en petite/moyenne section, constate le manque de jugeote de cette réforme les jours où les enfants « terminent » leur journée. Ils sont obligés de réveiller les enfants à 15h00 pour que, finalement, 2 enfants de sa classe (seulement) partent à 15h30. C’est bien !!! :/
    Personnellement, ma fille (dans le privé) n’est pas encore passée à la semaine de 4 jours 1/2. On verra l’année prochaine (un questionnaire va nous être distribué pour connaître notre opinion). J’espère qu’elle n’y passera pas car c’est une dormeuse. Le mercredi, elle peut facilement dormir jusqu’à 10h00.

  34. ALors ici le p’tit est dans une école privée et donc la réforme n’a pas été mise en place. L’école publique de la commune doit s’y mettre l’année prochaine mais d’après ce que j’ai compris nous ne serons pas concerné par manque de moyens financiers.

  35. Et dire que nos enfants sont l’avenir…

    http://www.youtube.com/watch?v=rKYlo2Pxprk

  36. Bonjour,

    Je lis ces commentaires et je ne peux pas m’empêcher de penser : est-ce que vos enfants étaient plus en forme l’année dernière à la même période ? Vraiment ?
    Ici non, c’est exactement la même fatigue que chaque année au mois d’octobre après avoir passé 2 mois de vacances d’été et un rythme complétement différent.

    On a la chance d’avoir des amis avec enfants scolarisés en Allemagne, Etats-Unis et Norvège et quand je les entends raconter leur routine, je me dis qu’on est juste complètement has been dans nos modes d’organisation. Ça fait longtemps qu’ils ont compris qu’il fallait alléger les journées pour renforcer certains apprentissages en laissant les enfants se focaliser sur des activités plus ludiques (oui l’apprentissage se renforce quand on peut passer un temps à faire autre chose).

    Donc oui, la réforme est en cours (pitié, ça fait un mois que les cours ont repris), oui il y a de vraies inégalités entre les communes, oui il y a des répercussions sur les temps de travail des agents et le recrutement de nouveaux, mais toujours est-il que les rythmes scolaires n’est qu’une partie de la réforme (ralentie parce que les syndicats s’opposent systématiquement à tout changement).

    Bref, je suis un OVNI ici aussi puisque nous habitons une ville moyenne de province où ça se passe vraiment bien et où notre grande est plus que ravie de participer à ces ateliers.
    Et juste pour l’anecdote, je soutiens complètement l’atelier « Kapla », ça semble tellement simple pour des gens qui ont les ressources d’en prendre à leur enfant (ressources pécuniaires et intellectuelles) qu’on sous-estime l’apport que cela peut avoir sur un atelier encadré avec les enfants !

    Merci pour cet espace de discussion (pour le roman je veux dire !!) et ton ouverture d’esprit sur tous les commentaires.

    • Non, a paris beaucoup de parents sont satisfaits des 4.5 jours de travail.
      Le probleme c’est le periscolaire… mais au fond on s’en fout du periscolaire si tous les gamins arrivent en 6eme en sachant lire!
      Il faut reformer l’ecole complétement et les 4.5 jours ne sont que la première etape!

      Et franchement, pourquoi en maternelle on a pas demandé aux animateurs de surveiller la sieste/temps calme et aux maitresse de faire la fin de l’apres midi d’apres vous? Parce que ca aurait pourri l’emploi du temps des maitresses! l’interet de l’enfant est passé apres!

      • En temps que maîtresse ça me fait mal aux yeux de lire que l’intérêt des maîtresses est passé avant celui de l’enfant !!!! On est tellement loin de la réalité !!! En temps que salarié serais-tu d’accord pour qu’on redistribue ton temps de travail de telle manière qu’au final tu passeras plus de temps au boulot, sans même un centime de plus sur ta paie et qu’en plus, tu devras errer dans la rue car tu n’auras plus la possibilité de rester sur ton lieu de travail pendant ta pause de 2 heures. Sans compter que tes propres enfants subiront plus de garde et sans parler du coût de la nounou en plus… Serais-tu ravie ? Sincérement ?

        • Je ne dis pas que je serais d’accord en temps que salariée (mais je pense pas qu’on me demanderai mon avis… j’aurais juste du choisir entre rester ou démissionner). Je dis juste que l’intérêt des enfants est passé après… On a pas choisi pour eux le meilleur emploi du temps pour préserver celui de leurs maitresses. Chose que tu me confirmes.
          Apres je sais bien que votre metier n’est pas facile, completement sous-payé (et c’est ce qui me choque le plus) et qu’il y a une majorité d’institutrices particulièrement motivées et qui font un excellent boulot

  37. Une pétition nationale est en cours sur facebook
    « touche pas à mon mercredi »… affaire à suivre

  38. Je suis revenue voir ta réponse à mon com’ et j’ai oublié de dire hier que j’ai entendu pas plus tard que mardi soir, une rumeur de manif nationale contre cette réforme, le mercredi 13 novembre. Mais je n’en sais pas plus…

  39. Pour une fois, je ne regrette pas d’avoir franchi le périph’ et d’être devenue banlieusarde… Je plains les Parisiens qui servent de cobayes pour une bonne partie de l’Ile-de-France ! Chez nous c’est prévu pour septembre 2014, moi non plus je n’arrive pas à me faire à l’idée quand on voit ce que ça donne dans la plupart des communes où ça s’applique déjà.

    Ma Puce n°2 va entrer en maternelle en septembre 2014, donc je me dis qu’elle au moins elle ne verra pas la différence, puisqu’elle se lève déjà tous les jours à la même heure… Mais pour ma Grande ça va être terrible, elle qui a de gros besoins de sommeil et qui fait souvent grasse mat’ ET sieste le mercredi…

    Ceci dit, l’inégalité énorme dans la variété et la qualité des activités proposées, on la constate déjà entre centres de loisirs, donc rien d’étonnant.

  40. Du côté de l'Isère
    jeudi 17 octobre 2013, 15:53

    De notre côté de l’Isère et enfants au privé, l’établissement a décidé de ne pas appliquer la réforme tant qu’une loi ne les y contraint pas. Ainsi, tant que cela reste au stade de décret, absolument pas question de suivre le mouvement auquel ils n’adhèrent pas d’ailleurs. Et la direction estime que s’ils doivent ajouter une demie journée, le samedi est le plus approprié car ils ont constaté que les enfants ayant eu classe le samedi matin sont moins fatigués le lundi (les collégiens ont classe 1 samedi matin sur 2).. mais quid des familles séparées? Ensuite, l’une d’entre vous a pris le cas des US où les enfants finissent plus tôt l’école. Je tiens à préciser pour avoir vécu au Canada (système semblable à celui des US) que oui, les enfants finissent plus tôt l’école mais 1. ils commencent à 8h00 le matin 2. la pause déjeuner dure 1h00 voir 1h30 gros max (et non pas 2h ou 3h comme certains); 3. à 15h/15h30 l’école est finie mais en aucun cas, temps perdu à des activités autres qu’académiques; 4. école du lundi au vendredi, avec horaires réguliers 5. service de périscolaire jusqu’à 18h00 en général 6. pour les parents, la société n’encourage pas le présentéisme au bureau et prône l’efficacité (vous pouvez être cadre en entreprise – ex. juriste- et finir à 17h00, sachant qu’à 18h00 tout le monde est parti même le Vice-Président!!) 7. Activités sportives ou loisirs offerts les soirs de semaine, le samedi et le dimanche (et oui, même le dimanche!). Finalement, à mon avis, c’est toute la société et la mentalité qui sont cohérentes avec un tel système éducatif et tout s’inscrit dans une régularité des rythmes, sans temps exagéré en garderie « brouhahaesque ». Quand je vois le bruit le midi dans la cour de récréation (les jours où mes enfants n’ont pas cantine), je n’ai aucune envie qu’ils passent 3h00 dans un tel chahut.

  41. je ne nie pas les sousic (entre autres de sécurité, et aussi bcp de communication) qui ont eu lieu depuis la rentrée. moi aussi, mes enfants n’ont pas tout compris du 1er coup sur ces ateliers, et oui, ma petite a du mal à comprendre ces jours de la semaine qui ne se ressemblent pas.. mais :
    – l’année dernière à la même époque, les enfants était crevés pareils. en tous cas les miens, oui.
    – mes enfants sont des chanceux qui pouvaient faire la grasse mat les mercredis (ce qu’il s ne faisaient pas, bien sur!!!) . plus de 70% de leur classe, non, ils étaient au centre de loisir. pour ces enfants là, je pense que mieux vaut 1 demi journée d’école et slmt 1/2 journée de centre le mercredi. Vraiment.
    – le temps de collectivité n’est donc augmenté que pour les enfants dont les parents prenaient leur mercredi. pour les autres, c’est idem. et là où avant, les familles payaient 1 journée entière de garde (centre de loisir), elles de payent plus que la moitié. les atliers du mardi et du vendredi sont, à paris, gratuits. donc pour les familles, à temps de garde égal, c’est moins cher.
    – tout le monde est d’accord que le fait que les temps scolaires à 4j par semaine sont mauvais. mais personne ne veut changer…

    il y a un pb de moyens, c’est sûr. faire financer ces temps par les municipalités est forcément une entourloupe qui va mener à de vraies différences sur le territoire, et c’est injuste.
    mais là, y’a des momes, dans la classe de mon fils, qui font du théatre pour la 1ere fois de leur vie, gratuitement et sans que les parents se tapent les trajets pour les activités extra-sco.
    je pense que ca vaut aussi qqchose…

  42. Une autre exception à la règle! Ici dans nosmontagnes, tout se passe bien.
    Depuis que Mini voyageuse est rentré à l’école, il y a maintenant 5 ans, j’ai toujours du lever ma fille pour aller aux activités du mercredi, proposé par le Contrat d’Education Local, car je bossais! C’était ça où la nounou qui veut pas vous garder les enfants le mercredi aprem car elle a les siens! Et les activité ce n’étaient pas n’importe quoi: réalisation de film animés, théatre, dessiner mais à l’encre de chine, faire des pastels, de l’aquarelle etc..
    Cette année, nous sommes passé avec l’école le mercredi matin! Cela ne nous change pas grand chose, les activités sont passées du mercredi matin au soir en semaine! J’ai de la chance d’avoir une mairie qui trouve qu’il est important d’investir pour l’avenir de nos enfants! Les activités sont gratuites avec pourtant du judo, de la musique où le moniteur prête ses guitares, des cours de cuisine, une création de livre collectif… Par contre, les impôts ne sont pas les plus bas de la région mais il faut savoir ce que l’on veut!
    Et les enseignants jouent le jeu en programmant un mercredi matin plus ludique avec les activités sportives, arts plastiques etc… Du coup les enfants sont contents d’y aller. Mais pour avoir tout cela les parents délégués ont participer pour trouver des accords avec les instits, la mairie!
    Moi j’opte pour des enfants gardés (quand on bosse) et que les activités soient intéressantes.
    Et les enfants ont plus de ressources qu’ils n’y paraissent et on les fatiguent pas si vite!

    Ouh là mon commentaire est super long mais vous ne rêvez pas, il y a qui ne sont pas contre cette réforme en dehors de toute raison politique!

  43. Moi ce qui me gonfle c’est qu’on veut imposer cette règle débie à toutes les villes, y compris celles comme la mienne, Levallois, où c’est déjà 20 fois mieux que la réforme, sauf qu’on a pas école le mercredi matin ;)
    Donc la mairie a fait des mails et courriers répétés à Peillon qui refuse de lacher du lest à cause de ce foutu mercredi matin, alors qu’ici tout est mis en place: ciné et sorties régulières dans les musées dès la maternelle en centre de loisirs, et dès le CP initiations diverses et variées (théatre, école du cirque, cuisine…) pour la modique somme de 180€ l’atelier par semestre! Ca fait donc 30 ans que ça marche bien et ces débiles nous font un cake pour revenir en arrière! Dans le genre couillon ils sont très forts :angry:

    • Tout comme à Boulogne où la semaine de 4 jours existe depuis 20 ans !!! Les boulonnais sont-ils des illétrés ? Il ne me semble pas. Peu d’enfants vont au centre le mercredi car ils ont la chance de faire autre chose. Certes c’est un milieu plutôt privilégié mais pourquoi changer quelque chose qui fonctionne ?

  44. A vous lire tous/toutes, on voit que tous ceux dont les enfants sont concernés par la réforme sont déçus/inquiets/mécontents. Mes 3 enfants sont concernés et j’ai la même analyse que vous, incohérence des horaires, personnel encadrant non diplômé, pas formé, débordé par le nombre, situations dangereuses (enfants non surveillés, bagarres récurrentes causées par l’épuisement…), temps passé à l’école plus long ms absolument pas qualitatif…Bref, un beau gâchis. Mon interrogation est la suivante : concrètement, que peut on faire pour agir et faire savoir son mécontentement, sa déception, son inquiétude, à qui écrire pour qu’on ne retrouve pas ça l’an prochain, y a t il des pétitions qui circulent, un mouvement d’opposition qui s’organise, bref, une fois qu’on a dit qu’on n’était pas d’accord, on fait quoi ? Et comment ? Si quelqu’un a des infos, je suis preneuse !

  45. Pour information les enseignants parisiens appellent à la grève le 13 ou 14 novembre (j’ai un trou) et demande le retrait pur et simple de la réforme.

    Je suis plutôt choquée de la remarque qui dit que le bienfait des enfants et passé après celui des enseignants. Pensez-vous vraiment qu’on nous a demandé notre avis? Dans ma circonscription on nous a remis un questionnaire (qui ne laissait pas tant que ça de liberté de réponse), un questionnaire plutôt semblable a été remis aux parents. Faites le calcul entre le nombre d’enseignants et le nombre de parents, à votre avis qui à eu le plus de poids???
    L’une des rares différences étant qu’on nous a demandé si on était près à prendre en charge les heures périscolaires… Ce que certains enseignants parisiens désespérés par ce qui se passait dans leurs écoles on « acceptés ».

    Les enfants passent donc plus de temps en communauté et sont donc forcément fatigués. Pourquoi ne pas proposer des ateliers glandage. Et oui c’est important de pouvoir choisir de ne rien faire. De se vautrer dans un canapé avec un livre, de gribouiller sur une feuille, de regarder par la fenêtre. Pensez que les ateliers doivent être adaptés à des enfants de deux ans et demi à dix ans…

    Et effectivement nous enseignants allons être plus fatigués et moins performants parce qu’on nous augmente notre temps de présence à l’école, ce qui réduit forcément notre temps de préparation de classe…

    Pourtant je fais partit de celles qui pensent qu’il faut réformer les temps scolaires, malheureusement je crois qu’on y est pas encore.

  46. Complètement à contre-courant, pour mes mousticks (un CP et un Petite-Section), cela se passe très bien. Nous avons sûrement de la chance sur les activités et sur les intervenants, mais j’ai des enfants ravis. Le petit a très bien compris que certains jours, son instit partait et laissait la place à des dames (parmi lesquelles son ATSEM) pour faire des activités. Le grand apprécie l’activité Chassons les clichés fille / garçon pour l’espace de discussions qu’elle apporte, quant à son activité BD, c’est son bonheur de la semaine.

    Pour les heures de collectivité, pas de changement puisque je bosse le mercredi et qu’ils allaient en collectivité le mercredi toute la journée.

    • c’est clair.. l’argument de « plus de temps de collectivité » ne tient que pour les familles ou l’un des parents ne bosse pas le mercredi, ou pour celles qui ont les moyens d’avoir une nounou le mercredi… je serais curieuse de connaitre le % réel des enfants que cela représente…

  47. oups, pour une fois, je n’ai pas lu tous les commentaires.
    Chez nous, même si c’est loin d’être parfait (petit regroupement pédagogique en Lot et Garonne), c’est pas mal. Il y a quelques intervenants extérieurs (gym notamment) + possibilité de faire des sports co (basket, foot) pendant cet horaire. Les animateurs du centre de loisirs gèrent des activités intéressantes qu’il ne font pas habituellement (équipe dynamique), les pompiers font une initiation aux gestes de premier secours et la sécurité routière fait une intervention.
    LE programme des activités a été donné aux parents pour inscription des enfants, avec peu de pbm de trop d’enfants à ma connaissance.
    Les horaires sont cohérents sur la semaine : les enfants sortent de classe à 15h45 tous les jours et ont leur activité de 16h à 17h après le transport scolaire et le goûter (qui du coup est pris à 16h ce qui est mieux que 17:20 pour les petits que les parents font manger tôt).
    bref, même si des améliorations sont encore possible et que les enfants se lèvent tous les jours (ce qui était déjà le cas pour tous ceux dont les parents sont à temps plein), on est plutôt satisfaits.

    • Bonjour,
      moi aussi c’est pour l’année prochaine et ça me fait peur… mes filles (en maternelle) font déjà de la garderie « coloriages hello-kity » tous les matins et soirs… et ça me fous les boules (excusez la vulgarité, mais sincérité oblige)de leur infliger une demi-journée en plus par semaine… je préfèrais les garder à la maison… En plus je vais pleurer sans elles le mercredi matin c’est sûr… au moins le premier!

  48. Ah ah ah des profs de karaté…
    Je connais des écoles parisiennes où on envoie des joueurs de ballon panier à la place des profs de karaté pour l’activité karaté … Mais le joueur de ballon panier a été remercié… On ne sait jamais si les parents apprenaient la vérité…

  49. J’arrive un peu après la bataille, mais je découvre seulement ton blog…

    Chez nous, une ville de 15000 habitants, en Moselle, nous passerons à 4 jours 1/2 en septembre prochain.
    Nous ne sommes pas ravis…Si au moins tout cela était fait intelligemment… Mais le ministre a voulu faire vite, vite! Et du coup beaucoup de mairies sont contraintes de faire au mieux, de bâcler, quoi.

    Il y a quelques années existait chez nous la semaine de 4 jours 1/2 avec une après-midi d’activités gratuites proposées à tous les enfants d’école primaire. Cela allait du cirque aux échecs, en passant par foot, judo, musée, musique, bref, des activités intéressantes et variées, changeant chaque trimestre. Puis est arrivée la semaine de 4 jours. Nous nous sommes organisés au mieux pour étaler sur la semaine les quelques activités périscolaires de nos enfants.
    On nous annonce à présent un retour aux 4 jours 1/2. Dans un premier temps, nous avons pensé que nous pourrions revenir à l’organisation qui existait précédemment, mais il paraît que le ministère ne veut pas en entendre parler.

    Alors on a enlevé par-ci par là 15 mn de cours: 15 le matin en arrivant, 15 en fin de matinée, et 15 en fin d’après-midi. Et avec ça, on va pouvoir faire bénéficier TOUS les enfants d’activités variées proposées par la municipalité???? Ah non, nous a-t-on répondu, les activités auront lieu dans le cadre du périscolaire, et seront donc payantes. Ah ouais, bin l’égalité de chances en prend un coup, là…

    Notre député a cependant essayé d’obtenir avec quelques autres une annulation de la loi. Il leur a été répondu qu’ils n’avaient rien compris, que TOUS les parents et TOUS les enseignants étaient RAVIS de la réforme… Bin je ne sais pas où ils les ont trouvés, tous ces gens ravis… Alors je pense aux tout-petits qui font encore la sieste en fin de matinée et en début d’aprèm, et qu’il faudra réveiller pour aller chercher le grand ou le ramener à l’école. Ils sont ravis? Je pense aussi à ceux qui ont un grand frère qui va au collège, et qui doit se lever à 6h40 pour prendre un bus à 7h15 (oui, c’est rapide chez nous ^^), et qui en bon ado, claque les portes, parle fort et réveille les plus jeunes qui n’auront pas école avant 8h30? Ils sont ravis? Je pense aussi aux enfant souffrant de pathologies nécessitant un suivi régulier, souvent loin du domicile, que les parents arrivaient à caser le mercredi, car pas assez de temps après l’école, et que les spécialistes ne consultent souvent pas le samedi. Ils sont ravis eux aussi?
    Et à aucun moment on ne nous parle de l’intérêt de l’enfant. Ah si. On nous dit que les enfant se couchaient trop tard les mardi, vendredi et samedi, et du coup étaient déphasés le lundi matin. Chez nous, c’est 20h15 du lundi au dimanche, et je ne crois pas être une ovni. Est-ce de notre faute si certains parents laissent les enfants faire ce qu’ils veulent?

  50. Coucher les enfants plus tôt ? C’est censé nous inciter à faire ça ? J’aimerais bien, mais si c’est ça l’objectif, ce n’est pas les horaires des enfants qu’il faut changer, ce sont ceux des parents ! :-D Je rentre du boulot entre 19h00 et 19h30, je ne vois pas comment je pourrai coucher mes filles avant 20h30, même avec une discipline de fer… 

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top