Réforme des rythmes scolaires : l'inquiétude d'une maman - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Réforme des rythmes scolaires : l'inquiétude d'une maman

parents-ensembles-DEFHier, j’ai publié ici le manifeste rédigé ce week-end par 4 parents blogueurs  (NipetteMauvais Père, Libelul et Doudette)

Ce sujet me tient à cœur, vous le savez, nous avions déjà bien discuté (débattu ?) en octobre sur ce billet, puis celui-ci.

Hier, nous avions décidé – le collectif Parents Ensemble – de publier tous la même tribune. Tant pis pour le référencement google qui aura moyennement apprécié le « duplicate content » (les pro du SEO comprendront)(les autres me prendront pour une folle).

Aujourd’hui j’aimerai expliquer mon engagement ici. Beaucoup des signataires vont le faire sur leur blog, afin de préciser leur pensée. Car oui, nous nous sommes retrouvés dans l’opposition à cette réforme. Cependant, nos motivations, envies, avis sont parfois différents. Et c’est d’ailleurs, hélas, l’un des arguments de notre cher ministre M Peillon qui s’appuie pour faire passer – ce que je décrirai par « en force », sa réforme : les opposants sont divisés.

J’ai envie de lui dire : c’est pire ! Cela signifie bien qu’il y a un vrai sujet. Que les gens sont conscients que des réformes doivent être mises ENFIN en place, cependant, pas n’importe comment et… pas si vite !

Quand j’ai appris que Bertrand Delanoë, maire de Paris avait annoncé début janvier qu’il mettrait en place la réforme dès septembre 2013… j’ai pensé : « fayot »

Deux points importants, avant-propos :

Cette tribune est apolitique, il s’agit bien « juste » de parents qui s’inquiètent de la tournure que prend cette réforme. Eh oui, c’est possible de se retrouver, de dénoncer ensemble sans être, à la base, du même bord politique ou syndicalistes. La preuve.

Je ne suis pas contre une réforme, comme je le disais plus haut, je me retrouve dans ceux qui sont conscients qu’il y a un problème avec l’école. Je ne demande qu’à être convaincue, rassurée ( ?) par cette réforme.

Or, on ne sait rien.

Septembre 2013, je vous fais le calcul ? C’est dans 8 mois, allez, je retire juillet et août, mois définitivement morts en France quant à toute tentative d’activités. 6 mois.

Je suis inquiète.

  • Je ne crois pas à l’allègement des journées. De classe oui. De collectivité, évidemment non.
  • On parle d’allonger la pause déjeuné des enfants. Fantastique. Que vont-ils faire pendant cette période ? Des ateliers artistiques, musicaux… cela serait parfait !!  Mais qui va payer ? Les municipalités « riches », cela n’existe pas : nos impôts donc. Qui seront les animateurs qui rentreront dans l’école pour encadrer nos enfants ? Seront-ils formés. Et si rien n’est fait… nos enfants vont rester soit dans la cour, soit dans le préau (à regarder un dessin animé s’il pleut trop fort ou qu’il neige). J’avais déjà parlé de la jungle qu’est la cour de récré, je ne suis pas ravie ravie d’imaginer mes enfants y rester encore plus de temps.
  • Finir plus tôt. 15h, 15h15… oui mais les enfants, rassurez-vous, ne seront pas libérés avant 16h30, car, oh miracle, nos politiques durant leurs mois d’observation ont bien noté qu’il ne serait pas aisé de venir récupérer nos enfants si tôt dans l’après-midi, à moins d’embaucher une nounou… sachant que les aides fiscales pour la garde à domicile ont largement été amputées, l’idée est difficile à financer pour les « parents moyens » . Que font-ils donc jusqu’à la sortie et/ou le passage en étude/garderie ? EUH… ah oui des animations, des ateliers…
  • Les chronobiologistes. Alors eux… ils l’aident le Ministre hein ! Les chronobiologistes disent qu’il faut ajouter cette demi-journée. Pour le bien des enfants. Si le chronobiologiste dit, le bon Ministre, 1er de la classe, fait. Allô ?! Tous les enfants ne sont pas les mêmes. Déjà dans un fratrie on observe des disparités dans leurs besoins en temps de récupération ! Les études… montrent… ok, ils montrent aussi que cette crème anticellulite vont enlèvera 4 cm de tour de cuisse en 1 moi. Oh wait, on a testé sur 34 femmes… Je pousse à l’extrême volontairement.  Les enfants sont déréglés pendant les week-ends trop longs  ? Eux parents aussi de ne pas laisser les enfants se coucher trop tard, même les vendredis et samedis ! Car, oui le chronobiologiste conseille de placer cette demi-journée le samedi. Alors là par contre, le bon Ministre, 1er de la classe certes, il ne va pas se mettre l’industrie du tourisme à dos. Déjà qu’il a réussi à NE PAS TOUCHER aux zonages et durées – trop longues ( !!!) des vacances. Sans compter, et OUF, en voilà une bonne raison, les difficultés réelles que cela poserait pour les couples séparés.
  • Ce que je vois, moi, bêtement, c’est que mes enfants feront plus de collectivité. Mode de garde réputée, on ne peut le nier, pour sa haute capacité à fatiguer et à énerver un enfant normalement constitué.
  • Ce que je vois, moi, bêtement, c’est qu’en laissant le choix aux municipalités, là où, je crois, la réforme cherche, un tant soit peu, à combler des inégalités sociales (notamment en faisant entrer des ateliers artistiques dans l’école)(et ça, je dis oui), elle va, au contraire, les creuser.
  • Ce que je vois, moi, bêtement, c’est qu’encore une fois, on n’a pas voulu prendre le problème dans le bon sens. Qui des programmes, des apprentissages de base, des heures de soutien en petit groupe ?
  • Ce que je vois, moi, bêtement, se sont des associations sportives, culturelles, qui vont devoir réorganiser complètement leurs cours, emplois du temps, services, tout ceci en quelques mois, afin d’accueillir, donc, le même nombre d’enfants en moins de temps.

J’entendais hier, sur BFM TV, un homme, dont je n’ai hélas pas eu le temps de noter le nom, qui annonçait fièrement son soutien à la réforme, rappelant l’exemple merveilleux de l’Allemagne où les enfants quittent l’école à 15h, voire même plus tôt, pour aller faire des activités extrascolaires.

Ce que j’ai ri – jaune. Le jour où JUSTEMENT on réussira à faire comme en Allemagne, croyez-moi, je signe direct !!! Oui mais voilà, en Allemagne, le pourcentage de femmes au foyer est énorme. Il est d’ailleurs très mal vu pour une maman de travailler. Et cela donne un taux de natalité inquiétant d’ailleurs. Mais c’est un autre débat. Les mamans (j’aurai tellement adoré pouvoir écrire « parents » à la place) peuvent donc récupérer facilement leur progéniture, les emmener faire du sport, de l’art plastique puisqu’il y a, en plus, accrochez-vous, des structures pour cela !

Je terminerai par un point simple. Nous sommes en janvier 2013, le nouveau gouvernement est en place depuis moins d’un an, et donc encore pour plus de 4 ans. Il a envie de faire des choses, comme à chaque fois, il FAUT marquer son territoire, laisser une trace… BREF. Eh bien, attention, scoop : il reste 4 ans pour le faire. Pourquoi donc précipitez une réforme, tellement nécessaire ( !!), la bâcler d’une manière aussi forte, alors qu’il suffirait peut-être « juste » de la travailler un peu plus en concertation avec les professeurs des écoles, les professionnels qui sont présents dans les écoles, les parents d’élève (et les chronobiologistes – ah ba oui hein – si vraiment ils y tiennent)

67 commentaires

  1. Enfin, quand je vois mes enfants, pas besoin d’être chronobiologiste pour s’apercevoir qu’ils se concentrent beaucoup mieux sur les choses le matin!
    Les ecoles privées (qui choisissent leur rythme) ne s’y sont pas trompées… elles sont toutes à 4.5 jours!

    Pour ce qui est de plus de collectivité : Rien n’oblige les parents à profiter de toutes les moments de garde proposés pour refourguer les enfants! Certains font du 8h30 – 18h30 5 jours par semaine (le nouveau rythme ne leur changera rien, ils seront toujours crevés) Les miens, couchés tot le soir (7j/7), et en abusant pas du gouter et du centre aéré sont en pleine forme. (sur 2 enfants en maternelle, j’ai eu 1/2 jour d’absence depuis septembre)
    Même si la reforme n’est pas parfaite, c’est toujours nettement mieux que ce qu’on a maintenant! Ajoutons la demi journée le plus vite possible (le niveau à l’entrée en 6eme est alarmant)… affinons le reste plus tard!

    • Du côté de l'Isère
      jeudi 24 janvier 2013, 09:38

      Permettez-moi de rectifier « Les ecoles privées (qui choisissent leur rythme) ne s’y sont pas trompées… elles sont toutes à 4.5 jours! ». Ma fille est en école privée en Isère et non, en primaire, ils sont à 4 jours et le Directeur de l’établissement est contre la réforme…

    • « Même si la reforme n’est pas parfaite, c’est toujours nettement mieux que ce qu’on a maintenant! Ajoutons la demi journée le plus vite possible (le niveau à l’entrée en 6eme est alarmant)… affinons le reste plus tard! »

      sérieusement? je ne pense pas que c’est en ajoutant une demi journée de classe que le niveau sera meilleur en rentrant en 6ieme….

      comme je l’ai dit hier, ce n’est pas la semaine qu’il faut réorganiser mais il faut commencer par la journée…. bien trop longue et bien trop chargée.
      Je suis bien d’accord avec Isabelle, une réforme est necessaire mais pas comme ça et certainement pas dans la précipitation.

    • malheureusement la 1/2 journée supplémentaire ne sera là que pour alléger les journées complètes, elle n’ajoute pas d’heures de classe en plus en décompte hebdo ! Donc le programme sera à faire dans le même temps… je ne vois pas en quoi cela va faire progresser le niveau (que je déplore également…)

      • Je pense que c en remplacant les 3/4 de fin de journée (pendant lesuels les instits s’accordent à dire que les eleves ne sont plus receptifs) par un temps d’apprentissage de meilleur qualite : le matin

        En maternelle s’est flagrant : le matin c calcul/lecture/graphisame
        l’apres-midi c jeux, dessins, histoire lue par la maitresse…

      • parce que travailler 3 fois 1 heure sur une matière est + efficace que travailler 3 heures d’affilée. C’est une constatation que tout le monde peut faire dans son boulot quotidien et bien documenté par les neurologues par exemple (tests sur la capacité de mémoire du cerveau qui est augmentée si on le fait travailler sur des temps courts avec des pauses régulières plutôt qu’en lui demandant un long effort de concentration).

    • Bonjour,

      je suis enseignant et depuis des mois je lis, j’écoute, j’argumente, j’annote…tout ce qu’on peut lire sur le sujet.
      Je suis prof des écoles et papa, aïe ! 2 casquettes.
      En tant que pro (pardon, mais c’est le cas, les enfants je les « pratique » depuis 15 ans, quand d’autres ronds de cuir grassement payés et nourris par le ministère se contentent de les considérer comme de simples nombres et statistiques dont on se contente de savoir « combien ils vont coûter aux municipalités ».
      C’est donc ça : un enfant, combien ça coûte?

      Il manque des heures, c’est une certitude, on s’est fait sucrer 2 heures le samedi (un samedi sur deux environ, ça fait cette moyenne) pour les remplacer par une aide personnalisée qui ne fait que davantage creuser les inégalités et « ghettoïser » toujours les mêmes élèves.
      On l’a pleuré notre samedi, pas assez apparemment puisque tout le monde pense qu’on a fait une fête en 2008 pour arroser cela et demander la canonisation de Darcos. Que nenni !
      Pardon d’être humains aussi, mais aujourd’hui en effet, nous sommes peu à nous réjouir à titre personnel de remettre le pied à l’étrier le mercredi matin (sans compensation financière qui serait pourtant logique puisque nous allons nous aussi passer plus de temps sur notre lioeu de travail.
      Mais ceci n’est pas le sujet du jour et d’ailleurs j’aurais dit ok pour des heures en plus le mercredi sans rien en retour si le reste avait été réfléchi.
      Cette réforme n’a pas été pensée en amont.
      Lors de l’annonce du ministre, le jeudi on en était encore à finir à 15h45 et le lendemain vendredi on apprenait par voie de presse que c’est l’allongement de la pause méridienne qui semblait être privilégiée.
      Pourquoi? Moins coûteuse, une fois de plus.

      Au nom de quel principe peut-on demander à TOUS les enfants, sous prétexte qu’une minorité fait déjà cet effort d’adulte, de venir passer presque 50 heures (5 jours de 8h30 à 18h30) sur leur lieu de travail?
      Si c’est juste pour leur montrer que la vie est dure et que « pap et maman font ça tous les jours », c’est juste cruel.

      Une autre réforme est possible, le matin ils sont en pleine forme, on pourrait déjà finir à 12h, gain de 30′ de classe.
      Le mercredi? On s’y résoudra même si MES enfants en pâtiront. Mais, sans importance, puisque j’accorde plus d’importance aux enfants des autres depuis des années déjà.
      Après tout, on a déjà fait un merveilleux cadeau aux parents et aux lobbies du tourisme en supprimant le samedi. Ce n’était nullement une revendication du milieu enseignant, renseignez-vous.

      Quant aux activités qui seront proposées, elles seront certainement gratuites la première année pour faire passer la pilule mais devant les millions qu’elles vont coûter, peu probable qu’il n’y ait aucune répercussion sur le contribuable.
      Et quid de l’encadrement ?
      Waouh ! encore plus d’enfants par animateur… pardon surveillant car aucun animateur ne voudra venir travailler dans ces conditions (là encore, on vout ment).
      Qui plus est, on parle de passer l’âge des surveillants donc à 16 ans au lieu de 18 actuellement.
      Des gamins surveillés par des gamins, sans formation, juste là pour surveiller (dans les cours de récré, actuellement, essayez déjà de trouver un surveillant qui ne soit pas en train de tchatcher sur son téléphone au lieu de surveiller) alors qu’on vous promet monts et merveilles en activités de tout bord : astronomie, piano…
      Il y aurait donc de l’argent pour l’éducation alors que depuis des années on nous crie le contraire et qu’on peine déjà à avoir 3 dicos dans les classes ou un ordinateur qui ne soit pas offert par des parents d’élèves qui s’investissent?

      Je vous laisse, je retourne pleurer.
      Au moins, beaucoup d’entre nous auront prévenu…

      De toute façon, on s’en fout, l’an prochain _ça changera encore sans qu’on ait pu avoir le recul pour juger du résultat.

      • Dans la même situation que toi, enseignante depuis 16 ans et maman, j’approuve à 100% tes propos et j’ai adoré les 50 heures cruelles…

      • Bonjour Olivier,
        je suis maman de trois enfants et moi aussi, quelque part, je subis cette réforme que je trouve certainement un peu rapide! mais elle a le mérite d’exister et je pense sincèrement qu’il y a du bon en tout cas pas que du mauvais! Elle met l’enfant au coeur du système et elle permettra en tout cas à une partie d’entre eux dont les parents n’ont pas les moyens de leur faire faire des activités extra-scolaires de faire autre chose, de découvrir pour certains la musique, la pratique sportive, le théâtre…alors oui 45 minutes par jour est-ce suffisant, je ne le pense pas….alors oui on peut s’interroger sur le financement de ces activités surtout dans les petites communes….mais je peux vous dire que notre « petite »commune (moins de 500 habitants) que s’est bien appropriée le projet nous a présenté pour 2013 un projet, des activités qui tenaient largement la route! Alors, étant parent d’élèves élue, j’ai voté pour 2013!
        Je suis persuadée (et ça j’ai vraiment envie d’y croire encore!) qu’une majorité des enseignants ont fait ce choix de métier par vocation et s’investissent réellement et y croient encore mais je n’aime pas le ton trop souvent employé envers nous parents sur les blogs ou même lors des conseils d’école auxquels j’ai le grand privilège de participer! Lorsque je vous lis décrivant le rythme de certains enfants débarquant à l’école à 7h30 en périscolaire et faisant la fermeture à 18h30 (même si je ne me sens pas concernée) je suis outrée et je trouve cela particulièrement blessant! pensez-vous que c’est par choix? pensez-vous que ces parents n’aimeraient pas venir à la sortie de l’école? Non ces gens ne veulent pas simplement montrer à leurs enfants que la vie est dure! ils n’ont simplement pas le choix!
        ensuite concernant la réforme de 2008 il est évident que ça n’était pas une revendication de votre part et j’en suis convaincue mais tous, enseignants et parents avons accueilli cette réforme à bras ouvert…évidemment! mais vous n’étiez pas le seul à penser à cette époque que cela n’était pas bénéfique pour nos enfants….sachez que nous aussi parents on l’a pleuré notre samedi. A titre personnel, c’est le seul jour de la semaine où nous avions le plaisir et le privilège d’aller conduire et chercher nos enfants à l’école! et nous pensions sincèrement que cela était une bonne chose les 4.5! Ne mettez pas svp tous les parents dans le même sac….Il y a des gens réfléchis chez les enseignants mais chez les parents aussi!
        Vous parlez de revalorisation de salaire ben il manquait plus que ça. désolée d’être franche mais perso je suis passée à tps partiel il y a trois ans pour avoir mes mercredis avec ma smala…et bien ma direction a validé sans aucun pb…..enfin à un détail prêt que je garde la même activité, la même charge de travail…et bien moi pour cela j’ai perdu 20 % de mon salaire. J’ai accepté, mes 4 jours travaillés sont dc bien remplis et oui je fais des heures sup (non payées bien sûr, j’bosse dans le social) En 2008, vous avez perdu en salaire vous? Vous connaissez la flexibilité du travail?
        Je comprends qu’en fonction de l’organisation de votre école, pdt les périodes de péri scolaire encadrées par des animateurs vous soyez bloqués à l’école si celle-ci ont lieu par ex en dbt d’après midi…vous êtes obligés de patienter pour vos cours de l’après midi….mais je ne vois pas où est le pb, vous avez suffisamment de copies à corriger, cours à préparer..et ça vous ne me contre-direz pas là dessus….
        j’ai participé à toutes les réunions organisées par la mairie à ce sujet en présence ou non des enseignants car comprenez-vous les réunions à 20heures, c’est bien trop tard! avec les enseignants au plus tard ça doit démarrer à 17h30…sauf qu’à cette heure là y’a que les couillons comme moi qui s’arrangent avec leur patron pour partir tôt et être à l’ecole à 17h30 pour pouvoir entendre le discours des enseignants! évidemment on est trois pauvres malheureux parents! et ben, j’suis pas déçue quand même d’être venue! Notre équipe enseignante est totalement réfractaire au projet…mais franchement pas pour les bonnes raisons….moi j’pensais entendre parler de rythme de l’enfant, de pédagogie, d’apprentissage! et bien non, j’ai entendu « la rentrée 2013 risque d’être compliquée, vous comprenez, on ne sait pas à quelle sauce on va être mangé, y’aura-t-il des nouveaux élèves, sera-t-on en sur effectif? si on change de niveau, faut préparer les cours, on est trop dans le flou, on a pas envie qu’on nous en rajoute avec cette réforme! » Bref, le mot enfant n’a même pas été prononcé! Forcément, je n’ai pas pu m’empêcher d’intervenir et de rappeler à nos enseignants q’on était pas là pour parlé de leur petits pbs mais de nos enfants….alors oui je suis sensible au pb des classes surchargées, je suis parent-d’élèves je vous rappelle, mais ça n’était pas le sujet! mais je leur ai gentillement rappelé qu’on n’était pas là pour améliorer leurs conditions de travail (y’a pire dans la vie) mais pour améliorer la « vie » de nos enfants pour faire court! enfin voilà l’avis d’une maman qui en a marre que l’on mette tous les parents dans le même sac! car moi, je ne le fais pas à votre égard….
        en tout cas je vous félicite pour ces 15 années passées car je reconnais que vous ne faites pas un métier facile, le contexte dans lequel vous évoluez est loin d’être parfait mais connaissez-vous bcp de personnes qui ne se plaignent pas autour de vous? aujourd’hui ça n’est simple pour personne, chacun doit faire des efforts et ça vous devez aussi le reconnaître! Je vous souhaite en tout cas plain de courage, il nous en faut!

    • Bonjour à tous,

      Comme promis, nous sommes toujours là, sur le pont… nous ne baissons pas les bras, refusant d’accepter une réforme totalement inégalitaire et contre productive!

      Les quelques « assouplissements » proposés par Mr Hamon sont loin de nous satisfaire, ils ne règlent en rien la plupart des réels problèmes…

      Nous continuons donc à défendre notre école égalitaire et gratuite.

      Et nous ne sommes pas les seuls!
      Quelques liens parmi d’autres…

      Dans le Var ce sont pas moins de 128 maires sur les 135 présents qui refusent la réfome!
      http://www.varmatin.com/politique/une-motion-des-maires-varois-demande-le-retrait-de-la-loi-sur-les-rythmes-scolaires.1664534.html

      En Essonne, 120 communes sur 196 rejettent la réforme
      http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/pithiverais-beauce/etampes/2014/04/29/plus-de-120-communes-essonniennes-sur-196-rejettent-la-reforme-des-rythmes-scolaires_1986056.html

      Dans le Val de Marne, 26 des 47 maires viennent d’écrire à Mr Valls:
      http://cdn.citoyens.com/files/2014/04/M-VALLS-R%C3%A9forme-des-rythmes-scolaires.pdf

      Dans le Rhône, un recours de 30 maires est en vue
      http://www.leprogres.fr/rhone/2014/04/29/rythmes-scolaires-recours-juridique-en-vue-pour-une-trentaine-de-maire

      Toulon, Marseille, Montargis, Colmar, Chartres…
      Vous trouverez de multiples liens ici:
      http://vigilance-rs.clicforum.fr/t604-Liste-des-communes-qui-refusent-d-appliquer-la-r-forme-des-rythmes-scolaires.htm

      En vérité, nous sommes loin des 90% de communes prêtes et satisfaites annoncés par l’Education Nationale…
      Ils ont fait pression via des Dasen sur les communes, qui ont rendu une copie de peur de se voir imposer un emploi du temps qui ne leur convient pas…

      Tous les dimanches à 11h, une gerbe de fleurs jaunes est déposée aux pieds de la statue Jules Ferry dans le jardin des Tuileries à Paris. Vous y êtes bien sûr invités.

      IMPORTANT
      MR VALLS RECOIT LE 05 MAI

      LE PRESIDENT DE L’ AMF

      « Association des Maires de France »

      Toutes les délibérations des communes contre la reforme

      vont lui être remise en mains propres

      Venez nous retrouver ce dimanche en nombre

      et en gilets jaunes aux côtés de

      Mr Christian Schoettl Maire de Janvry pour déposer une gerbe de fleurs

      devant la statue de Jules ferry aux Jardins des Tuileries

      Paris

      RDV 11 heures

      Dimanche 04 mai

      Pour ceux qui ont Facebook, voici le lien de l’évènement:
      https://www.facebook.com/events/402349399904724/

      Et surtout, nous avons besoin de vous tous pour une marée jaune!
      Ne soyez pas fatalistes, nous sommes proches du but… nous comptons sur chacun de vous, vos familles, vos amis… Vos élus à qui vous pouvez faire suivre ce mail en les informant de votre motivation.

      Samedi 24 Mai de 12h à 15h
      Devant la statue Jules Ferry dans le jardin des Tuileries
      (près de la place des Pyramides)

      Pour ceux qui ont Facebook, voici le lien de l’évènement:
      https://www.facebook.com/events/705011389540848/?ref=3&ref_newsfeed_story_type=regular
      A partager sans modération!!!!!

      Essonne

      http://www.rythmessco.fr/

      Groupe Ile de France
      https://www.facebook.com/groups/giletsjaunes.idf/

      L’équipe des gilets jaunes en Essonne :

      http://www.giletsjaunes.org

  2. Salut Isabelle,
    En te lisant, il me vient quelques réponses:
    -Peillon n’impose pas la réforme pour la rentrée 2013, il a laissé le choix du moment de sa mise en place aux municipalités jusqu’en 2014. C’est Delanoe qui a décidé de l’appliquer rapidement (et c’est pour ça que la greve est plus forte à Paris qu’ailleurs).
    -Et puis s’il met 2 ans à mettre sa réforme au point, on entendra exactement largument inverse: alors il fout quoi ce gouvernement, immobilisme, lenteur des décisions publiques bref il aura tort dans tous les cas!
    -il n’y a pas que les chronobiologistes qui disent que la journée de classe est trop longue. Si tu poses la question aux instit’, ils te diront LA MEME CHOSE. A la fin de la journée, il n’y a rien à tirer des élèves. Et si tu fais des comparaisons internationales (et pas seulement avec l’Allemagne), la France tient le record de la journée la + longue: C’est quand même un indice
    -quant à l’argument sur le fait que chaque enfant et est différent et ne récupère pas de la même façon, certes mais le principe des politiques publiques, c’est de se fonder sur le PLUS GRAND NOMBRE STATISTIQUE. On ne peut pas s’adapter à chacun ou alors on multiplie par 10 le budget de l’éducation nationale…
    -ce n’est pas une réforme isolée: il y a la scolarisation dès 2 ans, il y a le renforcement du nombre d’instituteurs alors le principe « plus de maitres que d’élèves » c’est-à-dire qu’il y aura des maitres sans classe dont le travail sera de venir aider les élèves en difficulté dans chaque classe en soutien au maitre principal. On peut être contre ou trouver que ce n’est pas la bonne démarche mais on ne peut pas dire que la réforme des rythmes scolaires arrive toute seule sans plan global de réforme de l’école primaire.
    -enfin, l’idée qu’il n’y a pas d’animateurs pour nos enfants, je rigole. N’importe quelle administration, entreprise, particulier qui cherche quelqu’un à embaucher recoit 100 fois plus de CV qu’il n’en peut lire et souvent de personnes qui sont surqualifiés pour le poste; parce qu’il y a du chomage et que c’est dur pour tout le monde! Alors franchement, les écoles n’auront AUCUN problème pour embaucher des animateurs qualifiés et motivés pour encadrer nos enfants!
    -l’idée que toutes les associations sportives, culturelles etc…devront réorganiser leurs activités. La journée de 4 jours ne date que de 4 ans et 1/2. Ils faisaient comment avant??
    -et pour terminer sur les inégalités sociales, d’après l’étude PISA, la France est déjà le dernier de la classe. On est le pays dont l’école corrige le moins les inégalités donc on part de très bas, on pourra difficilement faire pire. Et je pense que la meilleurs façon d’y remédier, c’est faire en sorte que le temps passé en classe soit efficace et qu’il y ait des maitres pour s’occuper + personnellement des difficultés de certains. C’est une priorité. Si ensuite, dans certaines communes, on propose des activités + basiques (du sport collectif par exemple qui me demande pas bcp de moyens mais est très bénéfique en terme de dépense physique, concentration, apprentissage des règles, de la coopération) que dans d’autres (où l’on proposera cirque, calligraphie, kapla etc…), c’est un peu dommage mais ça n’a pas les mêmes conséquences sur les résultats scolaires.

    Voilà, je lis avec plaisir ton blog mais là ça me chiffonne un peu que tu cherches à imposer avec tant de force et de manière si répétée, ton point de vue.

    • Je mets mon grain de sel, je ne suis pas certaine qu’E-Za cherche à nous imposer de force son point de vue… Elle nous donne son point de vue comme beaucoup sans nous l’imposer!
      Il y a les commentaires pour donner, si besoin, un avis contraire.
      Enfin, je dis ça je dis rien…

      • Non bien sûr, je force le trait. Mais disons que la pétition + son avis détaillé sur plusieurs posts,…bon, peut-être que si j’étais d’accord, j’applaudirai des 2 mains l’engagement et le dynamisme. C’est vrai c’est une question de point de vue.

    • C’est sûr, y’aura tjs du monde pour devenir animateur en centre aéré… Je pense que la difficulté réside plus dans le fait qu’ils soient payés… L’aide attribuée par l’état est bien moindre que les coûts subis par les communes.
      Et si je peux appuyer E-Zabel, on n’est pas contre la réforme dans sa globalité, mais plutôt sur son calendrier de mise en place !

      • A-t-on vraiment besoin de plus d’animateurs en centre aéré ? Vous avez vu leur niveau ? Leur façon de parler ? allez je le dis, de s’habiller ? J’y ai fait un tour un jour pour récupérer la petite d’une amie… Je suis tombée par terre. Il faut vraiment ne pas avoir le choix pour adhérer à ce type de structure. La France n’a pas besoin d’un animateur pour 5 élèves mais de QUALITE. D’accord je n’ai pas mis les pieds dans une école du 16e arrondissement (et ce n’était pas le 18e non plus) mais je crains qu’elle ne soit pas représentative de l’Ile de France.

      • C’est-à-dire que la concertation et le dialogue ont eu lieu et le calendrier a été allongé! Dejà avec Luc Chatel depuis 2010 (tables rondes, colloques, rapports…). Puis avec Peillon de juin à octobre, re-concertation générale suivie d’une négo de 3 mois avec les syndicats et l’allongement d’an du délai d’application de la réforme (les maires peuvent choisir de l’appliquer en 2014).

        Il va y avoir un fond de compensation pour les communes les + pauvres mais si c’est vraimant là que le bas blesse alors les opposants (maitres compris) devraient faire des demandes précises en ce sens. Demander que l’Etat garantisse un fond spécial sanctuarisé pour financer la réforme.

        Et puis enfin les maitres qui se plaignent de l’allongement de leur temps de travail, c’est juste 100% de mauvaise foi. La répartition de leur temps de travail hebdomadaire est modifiée mais pas la durée totale (au moment où on est passé à la journée de 4 jours il y a 4 ans, la 1/2 journée qui a disparue a été remplacée par de l’aide personnalisée aux élèves après la cantine; avec Peillon les maitres n’auront plus à assurer cette aide dont ils se plaignaient abondamment d’ailleurs).

        Puis, à Paris, on a les PVP (profeseurs de la ville de Paris) qui viennent assurer les activités artistiques, sportives dans les écoles et soulager ainsi les maitres. C’est un privilège uniquement parisien donc quand j’entends les parisiens qui s’inquiètent de leur éventuelle disparition ( je ne sais pas si la crainte est fondée ou pas) et en même temps s’inquièter d’inégalités territoriales, bof, je suis moyennement convaincue.

        Ceci dit, je ne pense pas que Peillon ait sorti la réforme du siècle, elle n’est pas idéale, je trouve qu’il aurait du être + courageux et raccourcir les grandes vacances (là, je suis d’accord avec e-za sur le lobby du tourisme par ex) par exemple pour alléger encore plus la journée de classe et qu’il va falloir effectivement surveiller son bon financement MAIS je trouve que globalement sa réforme va plutôt dans le bon sens.

    • je complète par une info que j’ai vérifié avant de venir commenter… oui on peut trouver des animateurs sauf que NON il n’y aura pas d’embauche. En effet, l’AMF (association des maires de France) se félicite actuellement d’avoir obtenu le changement des taux d’encadrement. Plus concrètement, désormais pour les moins de 6 ans, il suffira d’un adulte pour 14 enfants (contre 10 avant) et pour les plus de 6 ans, 1 adulte s’occupera de 18 enfants, contre 14 auparavant. Fantastique non ?

      • oui mais je ne vois pas où est l’alternative proposée:
        -on veut bien réduire la journée en classe parce qu’il y a consensus sur le fait qu’elle est trop longue et donc inefficace
        -Hollande (et Sarkozy avant lui) a été élu sur l’idée partagée qu’il faut réduire le déficit budgétaire, l’endettement de l’Etat sans trop augmenter les impôts (moi je ne suis pas d’accord mais je ne fais pas majorité). Hollande met 60 000 postes dans l’éducation nationale sur 5 ans et déjà on se demande si on va avoir les moyens (voir les titres de presse et les sondages sur le sujet).
        mais:
        -il ne faut pas étendre le temps de collectivité des enfants parce que ça les fatigue
        -on ne veut pas non plus que l’école finisse à 15h parce que c’est ingérable pour les parents
        -on ne veut pas de « garderie » (nos enfants doivent pouvoir trouver à l’école des activités plus enrichissantes que de jouer au foot ou à chat dans la cour)
        -« plus de maitres que de classe », on dirait que personne n’en a rien à foutre.

        On fait comment alors??

        La politique, c’est l’art du compromis, il y a un objectif (réduire la journée de classe, lutter contre l’échec scolaire qui se détermine dès le primaire) et des contraintes (la vie pratique et et professionnelle des parents, le budget national/municipal, l’économie du tourisme, le week-end sacré et j’en passe).
        Avec ça, allez, ZOU, passez à l’étape supérieure et PROPOSEZ des alternatives!

        • Des alternatives ?
          ==> revoir le calendrier des vacances bazar! mais il faut avoir un peu de courage pour aller chahuter le lobby du tourisme….
          ==> alléger les effectifs en classe ! 30 élèves par classe (en maternelle), ça contribue largement à la fatigue !
          ==> alléger réellement la journée de cours! Ici (Lyon), comme à Paris, c’est la pause du midi qui va être utilisée pour cet allègement…. Tout le monde est d’accord pour dire que la journée est trop longue et que les enfants ne sont plus concentrés…. la réforme ne va pas changer ça! Les horaires de début et fin de journée ne changeront pas…

          Bref, un peu plus d’ambition et arrêter de faire croire qu’on fait tout dans l’intérêt des enfants…. être pédagogue et montrer qu’il y a des contraintes économiques et que certains choix ont été faits sur cette base….

          • D’accord sur le papier MAIS tout ça coute de l’argent que personne ni l’ETAT ni le contribuable ne veut dépenser:
            -comment on allège les effectifs sans dépenser d’argent?
            -comment on allège réellement la journée de cours tout en permettant aux 2 parents de travailler?

      • Et pour le vivre en direct dans mon école, la mairie où je travaille à énormément de mal à trouver des animateurs. Du coup ils ne sont pas forcément compétents et le taux d’absentéisme est énorme… Bref même si le taux de chômage est élevé ce n’est pas forcément une profession qui attire.

    • Heu un détail quand même, ce n’est pas l’école qui embauche ni l’Etat mais bien les mairies… on ne parle pas de prof ici mais d’animateurs (qualifiés) et le problème qu’ils auront ? comment les payer !!! et le voudront ils au détriment de quoi ?

    • Juste une précision,parce qu’avant de parler,Madame,il faut se documenter:
      -les associations ont un gros souci,puisqu’elles ont connu la semaine de 4,5 jours certes,mais avec mercredi libéré et samedi travaillé.
      -je travaille pour la Ville de Paris et oui,nous avons les plus grandes difficultés de recrutement d’animateurs,ce qui explique que la plupart du temps les animateurs absents ne sont pas remplacés.Le métier est très peu attractif…

  3. je reste un peu perdue et perplexe sur cette réforme.
    Les arguments des uns (e-zabel) et des autres (Valérie) m’interpellent, et je ne parviens pas à trancher.

    Je suis inquiete de la situation actuelle, avec la classede CE2 de mon fils qui avance difficilement dans le programme car ils doivent réviser les points de CE1 que la majorité n’a pas acquis ….alors oui, peut etre une demi journée, matinée facilitera le travail de qualité pour la classe.
    Quid des journée d’école plus courtes et quoi à la place, là j’ai vraiment peur ….car oui que vont faire les enfants, comment les villes peuvent supporter le coût de cette prise en charge et des animations à proposer, sans compter la gestion de la cantine scolaire à rétablir que une journée supplémentaire …..rien n’est insurmontable et comme le dit si justement Valérie, ça ne fait pas si longtemps qu’on avait supprimé cette demi journée, mais les arbitrages budgétaires ont été réorientés depuis, c’est toujours forcément douloureux de devoir encore revoir cela ….et l’ampleur est plus importante.
    Je suis dans une ville qui a peut de moyens, et les enfants ne font déjà pas grand chose avec l’école (pas-peu de sorties, d’activités) alors du temps libre en plus, je ne sais pas comment cela sera geré !!!!!
    Et bien entendu, je travaille ;-)

  4. Je ne peux que « plussoire » (ok ça se dit pas mais c’est trop in ;-)) sur cet article qui traduitexactement ce que je ressens.

    Merci Isabelle d’exprimer tout haut ce que beaucoup pensent, pas forcément tout bas mais qui ne savant pas comment l’exprimer !

    Et du coup, j’ai signé la pétition, dès hier d’ailleurs, et je relaie autour de moi (alors que ce n’est absolument pas mon habitude)

  5. Bravo e-za.
    Perso ce que j’en pense au-delà des points + et – pour l’enfant c’est que pour la survie quotidienne du rythme de la famille il vaut mieux que la femme soit en congé parental ou au chômage (attention à ne pas faire la confusion avec le statut de Mère au foyer qui n’est pas rentable du tout). Ca lui donne environ 5 ans de répit et même plus si elle décroche la bonne formation (payée par l’Etat mais attention aux horaires, le but étant d’être devant les portes de l’école à la bonne heure).

    Il en dit quoi le « le bon Ministre, 1er de la classe » ? Plus de chômeurs ou d’allocataires ça lui va ?

  6. A La Réunion, nous n’avons pas le même calendrier scolaire qu’en métropole et je trouve qu’il est particulièrement bien adapté.

    Les vacances sont réparties différemment : 6 semaines en juillet/août, 5 semaines en décembre/janvier, 2 semaines en octobre et mars, et 10 jours en mai. Soit un rythme très équilibré entre les vacances, en gros 7 semaines, et des « grandes vacances » pas trop longues.

    Les horaires de l’école : 8h-11h30 et 13h-15h30, soit une pause de déjeuner de 1h30 ce qui est ni court ni long, et 6h quotidiens comme en métropole mais plus portés vers le matin.

    Après 15h30, il y a la garderie de l’école (par des associations) avec malheureusement de grandes disparités concernant les activités proposées. Pour certains, c’est arts, musique, jardinage, bricolage, vélos…etc, mais pour d’autres c’est cour de récré et point barre.

    Evidemment, ceci correspond à une vie globale de l’île guidée par la chaleur mais je trouve intéressants ces horaires de travail portées vers la matinée tandis que les autres activités complètent l’après-midi. Et juste une remarque très personnelle, ma fille n’a jamais été aussi peu fatiguée qu’ici par rapport à la métropole.

    La réforme annoncée nous porterait à rajouter le mercredi matin mais je ne sais pas encore quelles seront les implications sur le reste de la semaine.

  7. Il faut arrêter avec l’Allemagne, la Belgique … leurs systèmes coûtent autant aux familles que les écoles privés chez nous. Tout a un coût. Il faut prendre le temps de réformer. Et je suis très en colère de lire ou d’entendre que les enseignants vont encore se mettre la population à dos ! J’ai plutôt l’impression que parents et professeurs des écoles se comprennent très bien quand il s’agit de mettre l’enfant au coeur du débat. Il faut commencer par raccourcir les vacances, c’est une galère pour tout le monde, qui peut prendre autant de vacances de toute façon ! Qu’on ne vienne pas me dire qu’un camping ne peut pas trouver des idées de reconversion pour combler 2 semaines de chiffre d’affaires, il y a bien des complexes hôteliers qui organisent des séjours à thèmes pour les écoliers justement ! Tout ça me chauffe, je vous jure ! Un peu de courage bordel ! Rallonger la récré de midi !!! On hallucine, quelle connerie !!

  8. Rhôôô… Tu décrit bien ce qui nous effraie! Et c’est vrai, on a le temps, pourrions nous trouver un compromis? Un vrai… Et pas seulement en faisant passer en priorité les pro du tourisme!

  9. Merci e-zabel, tu as retranscris exactement ce que je pense de cette réforme….j’ai signé la pétition…

  10. voila j’ai signé la pétition, et je ne peux qu’approuver dans un premier temps le titre de ton article « l’inquiétude d’une maman » car c ‘est exactemetn ce que je ressens….Ici dans ma moyenne campagne (10000 habitants dans ma commune) rien nada, aucune infos.
    Noublions pas aussi que nous sommes actuellement en pleine réforme territoriale (incitation au regroupemetn des territoires) bref une communauté d agglo qui passe de 6 à 40 communes ….autant dire que c’est déja bien le bazar (démission d’élus..) alors en plus trancher direct la question de la réforme de l’école pour sep2013 me parait très très compliqué

    • si on rajoute la reforme du congé parental ……..C’est à se demander si ce n’est pas une incitation implicite pour que la femme reste ou retourne à la maison ; effectivement on ne peut comparer avec le modèle allemand ou la femme a encore moins le choix que nous, soit elle reste à la maison avec ses enfants soit elle bosse.

  11. Whaaa…
    Je dis juste bravo !
    J’ai publié hier le manifeste « parents ensemble », sur mon blog, car je ne suis pas non plus POUR cette réforme.
    Cela dit, dans les « contre » lus jusque là, je ne me retrouvais pas totalement non plus, et là…
    En lisant ton article, je me dis que j’aurais pu écrire chaque mot tellement je suis d’accord à 200% !!

    Oui à une réforme, il en faut une c’est évident !
    Mais NON à celle-ci, trop rapide, pas assez réfléchie et pareil, je ne vois pas d’intérêt à ce que mes enfants passent plus de temps en collectivité si ce temps n’est en définitive que de la « garderie ».
    Je sais pertinemment que c’est ce qui arrivera dans l’école de mes enfants, j’y travaille (cantine/garderie) et je sais très bien que la mairie n’envisage qu’un allongement du temps de garderie, pas d’activité supplémentaire, pas de soutien… RIEN…
    Quel intérêt ????
    Quant au fait que chaque nouveau gouvernement veut « marquer » son temps, j’en discutais hier avec ma soeur qui n’était pas de cet avis… Pourtant c’est tout à fait le sentiment que j’ai concernant cette réforme ! :(

    Bref, juste pour le redire une fois : MERCI pour cet article (que je n’ai pas été capable d’écrire :mrgreen: !
    et j’espère sincèrement que nous arriverons (parents/enseignants) à faire reculer le gouvernement et à le faire pencher pour une réforme plus réfléchie, en concertation avec les principaux intéressés et dans le seul intérêt des enfants ! (ouais, j’suis une rêveuse naïve… j’assume :P )

  12. Je réagis ici comme j’aurais pu le faire sur d’autres blogs qui ont relayé cet appel et que je lis régulièrement. C’est juste que je suis stimulée par la réaction de Valérie qui apporte un point de vue complémentaire et contradictoire intéressant. Ma position est assez proche de la sienne sur le fond donc je ne vais pas m’étendre là-dessus.

    Par contre, ce qui m’a gêné dans cet appel, c’est la phrase « nous ne nous sentons pas représentés ». Je tiens à rappeler qu’il existe des associations de parents d’élèves qui contribuent à ce débat et à la concertation depuis le début, en fournissant des contributions écrites, en organisant des réunions-débats ouvertes à tous les parents (et pas qu’à leurs adhérents). Il y a chaque année des élections de représentants de parents d’élèves, qui connaissent souvent des taux de participation assez faibles… alors il ne faut pas se plaindre de ne pas être représenté! Pour moi ces associations ont une plus grande légitimité (car les représentants sont élus
    démocratiquement) qu’un groupe de blogueurs. Le relais sur les réseaux sociaux et les pétitions sur internet c’est bien (un clic de souris, ça ne mange pas de pain et hop on se sent militant), mais la présence sur le terrain et la rencontre avec tous les acteurs impliqués, c’est une autre implication.
    Pour avoir participé à l’organisation de l’une de ces réunions-débats sur les rythmes dans une école parisienne, je vous assure que les débats ont été très riches, les enseignants et la mairie de Paris y étaient représentés et chacun a pu s’exprimer.La mairie d’arrondissement a pris acte de certaines revendications, je ne suis pas naïve, je sais que cela ne sera pas forcement suivi d’effet, mais on ne peut pas reprocher le manque de concertation. Je regrette juste que le débat soit justement trop souvent confisqué par les enseignants (comme c’est le cas de la grève de mardi, qui défendait principalement des intérêts corporatistes), qui oublient que la communauté éducative, c’est aussi les parents, les collectivités, et que tous les acteurs doivent pouvoir faire valoir leurs arguments.
    Dans les semaines à venir des réunions sont organisées dans les mairies d’arrondissement, j’invite chacun et chacune à y participer, c’est vraiment l’occasion de faire remonter toutes ces inquiétudes qui ont pu être exprimées sur les blogs. IL serait même intéressant que des porte-parole de ce mouvement « parents pensons ensemble la réforme des rythmes scolaires » soient représentés et demandent un temps de parole. Je vous invite aussi à aller voir vos représentants de parents d’élèves, ils ont le mandat pour vous représenter et porter vos revendications.

    • Voici les dates et lieux des réunions dont tu parles (merci)(je viens juste de trouver l’info aussi) :
      – 6 février 2013 à la mairie du 9ème arrondissement

      – 18 février 2013 à la mairie du 12ème arrondissement

      – 25 février 2013 à la mairie du 14ème arrondissement
      et un lien pour Paris : http://www.paris.fr/rythmeseducatifs

      concernant la représentation par les parents d’élèves élus, je suis d’accord, je ne m’implique pas, par manque de temps, dans ces assemblées, cependant, ce qui me gêne aussi c’est l’obligation quasi systématique de devoir choisir un camps en fonction de son appartenance politique… Tel asso est étiquetté telle partie politique… je n’aime pas ça. Par ailleurs, je n’ai jamais vu la moindre mention de réunions ouvertes aux non membres dans mon quartier en tout cas. Je suis peut-être pas assez souvent devant le panneau d’affichage de l’école…

      • « Par ailleurs, je n’ai jamais vu la moindre mention de réunions ouvertes aux non membres dans mon quartier en tout cas. »
        Je crois que cela dépend aussi des écoles et du dynamisme de ses représentants de parents… Ceux de notre école sont très actifs!
        Concernant « l’étiquetage » parti politique, ce n’est pas vrai pour les associations locales/de quartier. Quant aux fédérations nationales, c’est vrai qu’elles sont orientées d’un bord ou d’un autre, mais on peut adhérer aux valeurs qu’elles défendent sans forcément se sentir proche d’un parti politique. Et inversement on n’est pas obligé d’être d’accord avec toutes leurs positions.

        •  » Le débat soit justement trop souvent confisqué par les enseignants » ah bon ???? Parce que personnellement on ne m’a jamais « concerté » en quoi que ce soit… Là où je bosse, on nous a même demandé de ne surtout pas évoqué le sujet au conseil d’école et on ne nous dit rien. La mairie a fait des réunions avec les animateurs mais nous, on nous ne demande absolument pas notre avis… Seul compte les électeurs. Nous venons juste d’apprendre aujourd’hui parce que le représentant syndical à harcelé le maire pour être reçu, que l’application de le réforme est repoussée à 2014. Peut être que les enseignants font grève pour dire qu’ils sont un tantinet concernés par cette réforme et qu’on en a peut être assez que l’avis du « tourisme » passe bien avant le nôtre !!!

          • Quand j’indiquais que le débat était monopolisé par les enseignants, je pensais à la grève, qui a eu une forte couverture médiatique… alors qu’on n’entend que rarement des points de vue de parents, d’animateurs, d’ASEM…
            Et je pensais aussi et surtout au débat que je mentionnais dans notre école, organisé par une association de parents d’élèves, pour les parents (intitulé la rencontre : »PARENTS vous avez la parole »), et pendant une bonne heure ce n’était qu’invectives entre des représentants d’enseignants et la mairie. Comme consultation des parents, on a vu mieux! Il a fallu l’intervention d’un modérateur pour recentrer le débat.

    • Bravo pour ton intervention! et ça fait bcp de bien! je suis une maman impliquée dans mon école (asso + parent-d’élèves élue) et oui on attend pas les bras croisés…de nbreuses réunions sont organisées sur le sujet. Et pour ma part je salue ma municipalité qui s’implique dans le projet et nous a fait des propositions concrètes, réalistes et franchement ça tient la route….des contacts ont été pris avec des asso sportives, de théatre, des jardinage, cuisine et j’en passe….pourtant il s’agit d’une petite commune dans uns secteur péri-urbain (moins de 500 habitants)….alors oui ça va forcément coûté aux contribuables que nous sommes mais a-t-on le choix? oui, je m’inquiète sur le recrutement de ces animateurs que ça ne va pas être simple mais certaine commune (dont la mienne) prennent le dossier à bras le corps et s’engage véritablement pour nos enfants. POur ma part, je suis partante pour cette réforme en 2013 même si elle n’est pas parfaite, elle tend vers le « mieux »…proposer des activités à nos enfants qui pour certains ne peuvent pas faute de moyen…..oui il faudrait aller plus loin en réduisant les vacances, oui il y a des solutions mais ne nous attendons pas à une réforme globale et jusqu’au boutiste, elle n’aura pas lieu….les enseignants (mais pas tous) ne sont pas prêts….

  13. Ben moi mes enfants, ils sont couchés à 20h le soir, même le WE et à 5 et 8 ans, ils dorment encore jusqu’à 9h30 le mercredi (et le WE) – le grand de 10 ans qui vient de rentrer en 6e et a cours le mercredi matin en est encore nostalgique. Alors les priver d’une 1/2 journée de grasse mat’ Sans compter que s’ils n’ont plus que le mercredi AM pour se reposer, jouer, rêver etc croyez moi, je ne vais PLUS les mettre au sport (ils y vont le mercredi matin actuellement). Ils se plaignent déjà de n’avoir pas assez de temps pour jouer…
    Et moi aussi mes enfants vont en école privée et ont une semaine de 4 jours, nanettebes, arrêtez de généraliser, merci. Sans parler des « votres qui n’abusent pas du gouter et du centre aéré ». Mais oui suis -je bête c’est ça la solution !! Que toutes les mères arrêtent de travailler et aillent chercher leurs enfants à 15h… C’est ma banque qui va être contente quand je ne vais plus pouvoir payer mon crédit. :angry:

  14. Bon résumé du projet et des enjeux de sa mise en place.
    Je crains que, in fine, les heures quotidiennes de collectivité restent les mêmes et que la fatigue soit identique…

  15. Moi, ce qui me choque, ce sont les arguments des anti…. On parle du financier, du pb d’organisation pour les parents….
    Je ne comprends pas. Il me semblait qu’on avait comme priorité l’intérêt des enfants. Je me suis trompée?
    On s’en fout du coup même si ça se répercute sur nos impôts. Pour l’organisation on trouvera des solutions comme d’habitude.
    Ce qui compte c’est d’alléger les journées de classe.

    Oui, la réforme telle qu’elle est est loin d’être parfaite. Mais on a un gouvernement qui, pour une fois, est prêt à la mener jusqu’au bout envers et contre tous. Alors oui, je suis pour. Surtout qu’il a bien été dit que la porte reste grande ouverte pour des ajustements au fur et à mesure.

    Vous voulez quoi? Un gouvernement qui ne tient pas ses promesses et les repousse aux calendes grecques comme l’ont fait les précédents?
    Si notre gouvernement laissait tomber, on viendrait les racler en disant : encore des promesses creuses.

    Arrêtons de penser à notre petit confort pour voir sur du long terme celui de nos loulous plutôt.

    Lire que les chrono biologistes ont tort juste parce qu’on a pas envie de payer un peu plus d’impôts ou qu’on a pas envie de revoir son organisation familiale, je trouve ça juste abberant et de mauvaise foi….

  16. je suis obligee de te repondre pour ca:
    « Ce que j’ai ri – jaune. Le jour où JUSTEMENT on réussira à faire comme en Allemagne, croyez-moi, je signe direct !!! »

    je suis maman expatriee en Allemagne. C’est malheureusement la verite vraie… Jongler entre boulot et enfant, c’est mission impossible. La garderie offerte dure jusqu’a 16h, maxi 17h et sur derogation speciale. alors oui le programme est allege, les cours commencent vers 8h et se terminent entre 12h30 et 13h. Ensuite etude puis activites proposes par l’Ecole: sport, art, musique, ateliers ouverts ou simplement jouer ensemble. on applique la semaine de 5j que ca soit en creche ou a l’Ecole, et c’est une question d’habitude pour tout le monde. et les acances sont nettement moins longues, 6 semaines l’ete c’Est parfait. le financement: les parents payent sur un bareme lies aux revenus. et bcp de benevoles animent des ateliers.

    je connais le debat en france, c’est tout a l’honneur des politiques de vouloir changer oui mais comment. j’ai la chance d’Avoir une place de garderie, mais qd certaines ecoles affichent « 20% » de place de garderies sur l’ensemble de leurs enfants, on comprend pourquoi en Allemagne etre mere et travailler fait tres mauvais menage. Perso, je bosse 5j/semaines a quasi 30h et je fais figue d’Extra-terrestre… alors a temps plein, on n’y pense meme pas.
    Si tu veux des infos, fais moi signe.

  17. Je te rejoins E-za, une réforme est nécessaire mais pas comme ça. Je suis parent d’élèves élue dans une asso apolitique et locale. A l’heure actuelle, la mairie n’arrive pas à recruter d’animateurs qualifiés. Nous nous battons pour que l’accueil des enfants soient meilleur, alors deux heures supplémentaires ( car plus d’étude puisque plus de devoirs) de garderie me paraissent énormes.
    Le bien-être des enfants ne parait pas être au centre des préoccupations (puisqu’on ne réduit pas les vacances d’été, par ex).

  18. bonsoir, sincèrement je trouve le débat intéressant mais sans polémique aucune certaines réflexion me heurte,  » rien n’oblige les parents à profiter de toutes les garde  » ben voyons, je travaille à 45 mn de mon domicile mes enfants sont en maternelle et primaire, je commence le mardi et le jeudi à 8h, je pars donc à 7h15 et les enfants sont déposée à la garderie à 7h30 car lui à 20mn de trajet et commence à 8h , je termine à 18h le soir et récupère mes 2 loulous à 18h45 à la fermeture de la garderie,nous travaillons le samedi et posons à tour de rôle 1 jour par mois chacun et les papy mamie assurent les autres, le mercredi la nounou prend en charge pour le judo et la danse et les déposent au centre pour l’ après midi, voilà pour poser le cadre, pour ma grande qui rentre en ce2 l’ année prochaine c’ est réglé école privée sur 4 jours et pour mon fils il terminera avec sa maitresse de ms sa maternelle en gs et ira rejoindre sa soeur en cp en 2014, je ne me désolidarise pas, mais je ne peux prendre le risque de devoir reporter un budget trop lourd pour la nounou que je souhaite garder pour le judo et la danse, je soutien le débat contre la réforme en l’ état et espère comme vous que nos enfants n’ auront pas à subir les conséquences d’ ego hyperdimensionné des adultes…

  19. On a dit à peu près la même chose aujourd’hui toi et moi :) mais je n’ai pas eu d’attaques aussi virulentes et à la limite de la mauvaise foi pour certains… ah mais j’aimerai bien moi être à 16h30 à la sortie de l’école et ne pas avoir à sacrifier des vacances parce que justement 3 fois par semaine une étudiante vient chercher ma fille et même que 18h c’est trop tôt par rapport à mes horaires de travail… vraiment trop bête hein !
    et puis pourquoi parce qu’on est à Paris on ne serait pas sincère à défendre les autres qui sont dans des petites communes où le périscolaire existe à peine… pffuuu…
    et puis oui la marmotte, le chocolat et des milliers d’animateurs qualifiés pour offrir le meilleur à nos enfants, je ne sais pas pourquoi on râle finalement…
    big up :)

    • c’est là où je ne comprends pas. Tu veux plus de périscolaire ou moins de périscolaire?
      Plus de périscolaire de qualité, tout le monde en veut, MOI AUSSI IDEALEMENT. J’ai une vie professionnelle satisfaisante, mes enfants ont une journée de travail et de divertissement enrichissante et ça ne me coûte pas cher, qui peut être CONTRE??
      MAIS QUI PAYE?
      L’Etat n’est pas un grand méchant loup qui décide tout tout seul et forcément mal. C’est trop facile!
      Si tu veux que toutes les communes de France aient les mêmes moyens que Paris (les fameux PVP), il va falloir un fameux fond de compensation à redistribuer aux communes pauvres et cela se sentira sur le déficit budgétaire et TES impôts. Alors tout le monde vote Mélenchon?
      Même si le sujet du rythme scolaire est a priori a- politique, l’argent qu’on y met dépend aussi de notre conception de la société. Et en France, il n’y a pas de consensus pour dépenser plus que ce qui est déjà prévu (+60000 postes), on peut le DEPLORER mais bon on est bien obligé de faire avec la MAJORITE et le gouvernement AUSSI sinon tout le monde va l’accuser d’outrepasser son mandat.
      Donc je repose ma question, compte tenu d’un budget contraint (et pas d’une situation idéale à laquelle tout le monde rêve), on fait COMMENT? Moi, j’attends sincèrement une proposition susceptible de réconcilier TOUTES les contraintes.
      NB: et je suis désolée, la réponse, il faut y réfléchir tous ensemble pdt 4 ans, je n’y crois pas une seconde, la concertation, elle a eu lieu depuis 2010 avec le gouvernement précédent, à un moment il faut décider et accepter de faire des compromis.
      Par exemple, le fait de garder les enfants jusqu’à 16h30 malgré l’arrêt du travail purement scolaire à 15h30, cela correspond à une demande des PARENTS (et c’est compréhensible) pendant la dernière consultation. Mais ensuite dire: « ah mais c’est complètement absurde ce gouvernement qui propose une 1/2 journée supplémentaire SANS raccourcir la journée le reste de la semaine!! » C’est un peu trop facile je trouve…

  20. Je suis complètement d’accord avec toi e-za, je ne vais pas reprendre mes arguements qui vont se rapprocher des tiens mais un me semble tellement incompréhensible avec le déficit que connait la France ; qui va payer tous les surcouts de cette réforme (transports scolaires, garde des enfants après la classe, le midi pendant la pause déjeuner plus longue … etc ) et on ne m’enlevera pas de l’idée qu’un enfant surtout en maternelle est mieux à se reposer le mercredi entier plutôt que de « finir » la classe 1h plus tôt tous les jours …

  21. Je suis entièrement d’accord avec toi, sur chaque point.
    D’ailleurs, chose que je fais rarement, je vais mettre un lien vers ton blog sur mon profil facebook car je ne pourrais pas mieux dire.

    Et maintenant je vais prendre le temps de lire les commentaires ;)

  22. […] 24/01/2013 : Réforme des rythmes scolaires : l’inquiètude d’une maman – par Ezabel […]

  23. Je suis D’ACCORD avec toi!!!!!!!!!!!!!!

  24. En résumé:Mesdames Brossel et Hidalgo font la tournée des arrondissements pour présenter le fameux projet,alors il faut y aller et s’exprimer,surtout vous,parents et citoyens,parce que les enseignants,s’ils émettent une seule critique,sont roulés dans la boue par le Maire,et par la presse.Et participez à la manif du samedi 2 février au côté des enseignants de vos écoles!

  25. oui, entièrement d’accord avec tes arguments… là où je ne comprends rien, c’est qu’on devait réduire les vacances scolaires et là personne n’en parle… on ne nous dit pas TOUT!

    sinon juste une question: comment s’appelle la crème ante-cellulite dont tu parles? elle a l’air très efficace: 4cm en un mois, c’est miraculeux, tout comme la réforme: ça va nous donner des enfants reposés; mieux instruits, plus cultivés,… j’achète tout de suite!

  26. snif si cette reforme passe je perds mon boulot ! suis directrice adjointe d’un centre de loisirs d’un CE SNCF parisien ouvert seulement mercredi et vacances …

  27. Je réagis tard mais j’ai encore entendu parler de la fameuse « réforme des rythmes scolaires » il y a quelques jours… Ce qui m’interroge particulièrement c’est que l’on demande à nos enfants de soutenir un rythme que nous aurions nous-mêmes du mal à suivre.
    Ajouter 1/2 journée de cours… sans doute le mercredi car le week-end cela poserait problème. Pense-t-on à tous ces enfants levés à 6h30 le matin parce que papa et maman commencent tôt et qu’il faut être à la garderie à 7h. Comment peuvent-ils être encore opérationnels le vendredi ?
    Comment imposer à nos tout petits, que l’on chouchoute à la crèche ou chez la nounou, d’être levés à l’aube 5 jours par semaine sans leur proposer de pouvoir faire une sieste après le déjeuner ?
    Quant à ajouter des activités, pourquoi pas, mais peut-être faudrait-il déjà que certains allègent les devoirs (je me permets, je suis fille d’instit). Je suis effarée quand j’entends certaines de mes collègues de travail détailler la quantité de choses à apprendre tous les soirs par leurs enfants… Remettons les enfants à leur place d’enfant, qu’ils puissent en profiter.

    • bjr,
      école ou pas le mercredi matin, une grande majorité des enfants se lèvent déjà pour aller chez papy et mamie ou chez la nounou…. alors pour ceux (et on sait qu’ils sont trop nbreux) qui passaient leur matinée devant un écran à regarder les dessins animés, sur leur tablette, à jouer à la ps3…et ben moi j’me dis qu’ils seront mieux à l’école…. et franchement j’ai connu avec mon aîné, avant 2008, l’école à 4.5 jours et bien il n’était pas plus fatigué que mes deux derniers….
      je te rejoints complètement sur les devoirs du soir! Laissons le temps à nos enfants….

  28. […] 24/01/2013 : Réforme des rythmes scolaires : l’inquiètude d’une maman – par Ezabel […]

  29. Deuxième phase de dégradation de la semaine scolaire

    On a fait les rythmes scolaires pour alléger la journée de l’élève.
    On a donc sacrifié la pause en milieu de semaine, le mercredi matin.
    Un an après, on tasse la journée de l’élève. Il n’y a plus classe le mardi après-midi.
    C’est le pousse toi que je m’y mette.

    Inversion des principes:

    Les activités péri-scolaires devaient s’adapter au temps d’apprentissage scolaire, or c’est le temps scolaire qui s’adapte aux activités péri-scolaires.

    Non aux nouveaux rythmes scolaires.
    Retour à la semaine de quatre jours.

  30. PAILLOUX Béatrice
    mercredi 4 juin 2014, 18:35

    Je suis enseignante dans le Val de Marne depuis 17 ans, maintenant, et j’attendais avec impatience une réforme des rythmes scolaires, car la suppression du samedi et les nouveaux programmes de 2008 ont largement contribué au mal-être de nos élèves (je rajouterai aussi, mais c’est un autre débat, la quasi-absence de formation des maîtres).

    Donc, la réforme des rythmes, je la rêvais : une semaine de 5 jours, du lundi au vendredi, français/maths le matin, 1 heure d’histoire/géo/sciences l’après-midi puis activités culturelles et sportives l’après-midi, avec un partenariat enseignants / centres de loisirs. Et, pour information, beaucoup d’enseignants autour de moi la rêvent aussi… Mais il semble que le bien-être de nos élèves-enfants soit passé à la trappe, pour causes budgétaires et/ou politiques…
    Ainsi, dans ma charmante commune, voilà ce que la mairie va instaurer : classe lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 11h45, puis pause méridienne de 11h45 à 14h00 (avec temps de déjeuner de 30 mn, et le reste dans la cour de récréation, faute de locaux et d’animateurs en nombre suffisant). Reprise des cours de 14h00 à 16h15, puis étude jusqu’à 18h00 (on rajoute au temps actuel 15 mn, alors que les devoirs écrits sont interdits depuis….). Enfin, cours le samedi matin de 9h30 à 11h30 ; et pour nos élèves en difficulté, les APC (cours de remédiation en petits groupes, qui, théoriquement, ne doivent pas excéder 45 mn en CM2), ils auront la chance de venir le samedi matin de 8h30 à 9h30.
    Pour faire un bilan rapide : aujourd’hui, les journées de nos élèves sont de 8h30 à 16h30, sur 4 jours. L’année prochaine, les journées de nos élèves seront de 8h30 à 16h15, et l’on y rajoutera le samedi matin en bonus ! Outre le fait de partager ma déception, je tiens aussi à témoigner de notre impuissance, nous, enseignants, à améliorer les choses ; notre avis n’intéresse pas notre ministère, ni notre commune. C’est par la mobilisation massive des parents (et électeurs) que les choses évolueront vers une réelle prise en compte des besoins de nos enfants.

  31. Bonjour à vous tous, une petite question si quelqu’un peut m’orienter!! je me fais porte parole de plusieurs parents, voilà nous sommes un regroupement de plusieurs commune avec une garderie située sur le pôle « maternelle » donc à plusieurs kilomètres du primaire. Les Tap ne se passent pas très bien manque d’intervenant, le peu qui y sont n(arrivent pas à se faire respecter des élèves….nous sommes donc plusieurs à vouloir retirer nos enfants mais ils prennent le bus scolaire à 16h30 (1 trajet par soir) et aucune disposition n’a était prise pour s’en occuper si ils ne vont pas au TAP? peut-on exiger un autre trajet de car pour la sortie d’école ces jours là soit 15h30 où doit-on exiger quelqu’un pour garder nos enfants en attendent du car de 16h30!!!car les parents travaillent et ne peuvent pas aller les chercher!!!en plus ils paient déjà le ramassage scolaire!!!quel recourt à t’on!!!merci de vos réponses

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top