Une Bugaboo Bee pour qui ? - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Une Bugaboo Bee pour qui ?

Des cadeaux, j’ai régulièrement la possibilité de vous en offrir. Là, mes amis, croyez-moi c’est du lourd.
Non, je ne dis pas que la poussette Bugaboo Bee est lourde, au contraire ! (8kg)
Mais figurez-vous que j’ai la chance de pouvoir aujourd’hui l’offrir à … la plus lèche botte/fayotte d’entre vous !
Non je déconne.
Ou pas tiens…

Comment se faisse ? (pardon)
Souvenez-vous, je vous avais parlé de ma participation à la 3e soirée spéciale Future Maman, la Mum to Be Party (3, donc). J’ai eu le plaisir de co-animer dans la bonne humeur l’atelier « préparation à l’arrivée de bébé », aux côtés d’Anais Lunet, babyplaner.
Bugaboo était partenaire de cet évènement, et de cet atelier en particulier. Du coup, j’ai la grande chance de pouvoir, sur mon blog d’amour, vous faire gagner cette poussette :

Bugaboo Bee base noire capote jaune valeur 559 € - Eh ouais !

Accessoires disponibles avec ce modèle : une ombrelle jaune (39.95 €), un porte gobelet (19.95 €) et un sac à langer bugaboo bb01 en toile noir (99.95 €)

Évidemment, je serais plus que ravie si vous pouviez profiter de ce jeu pour parler de ce blog à vos amis sur nos chers réseaux sociaux. Mais rien ne vous y oblige.
Idem, si vous avez envie de me suivre un peu plus « en direct » c’est possible, je le rappelle sur ma page facebook que vous pouvez « liker » à gogo.

Pour participer et tenter donc de gagner cette poussette, je vais vous demander de travailler un peu…

Vous êtes une poussette. Vous avez la parole. Racontez moi (ou dessinez moi) une journée.

Si vous avez un blog, vous pouvez y publier chez vous (revenez me donner le lien de l’article s’il vous plait), sinon, en commentaire, ou encore par email, en précisant bien l’objet « concours bugaboo ».

Je vous laisse jusqu’au 15 novembre minuit. Bonne chance à toute ! Pas de tirage au sort, soyez originaux, drôles ou pas, sentimentales, cucul ou pas, surprenez-moi ! C’est à vous de bosser cette fois !

146 commentaires

  1. « Le top départ de la jounée commence dès que j’entend l’interrupteur du local poussette  » boo bee »…
    C’est à ce moment là que la journée commence pour moi. Déclocage des roues, chargement dans le panier, et BB en sécurité : tout est ok !
    Le top départ de la journée est donné : « boooo, bee », l’interrupteur du local-poussette annonce que la journée a commencé. Déblocage des roues, chargement dans le panier, et BB en sécurité : tout est ok !
    Nous voilà dehors, roues devant, je me dois de protéger cet enfant.
    Capote ou Ombrelle, j’ai toujours un accessoire pour que la journée soit belle.
    Maman, téléphone en main, me dirige avec maniabilité pour se rendre à la crèche. Le trajet est pourtant semé d’embuches : passer les feuilles les feuilles mortes, escalader les trottoirs, effectuer les virages, à gauche, à droite, et saluer toutes les autres poussettes.
    BB tape du pied, il faut y aller. En position biberon, il a tout l’air d’un chevalier sur son étalon.
    Arrivée à destination, Maman, (toujours au téléphone), me plie pour me ranger. La mission qui m’a été confié a été réalisée avec succès : accompagner BB en toute sécurité.
    Le soir, sur le chemin du retour, il m’arrive aussi de changer de position, et de regarder l’horizon pour accompagner les paupières de ce petit polisson »

    et voilà pour moi 😀
    je tente ma chance parce que je veux la plus belle des poussettes pour mon bb à venir.
    Je ne suis pas Mum-to-be pour rien 😉 hi hi hi

  2. Bonjour E-Zabel. Enfin on me laisse ma chance de m’exprimer! Moi? Je suis la poussette de bébé geek et je n’en peux plus !

    Après une nuit passée dans une position des plus inconfortable (sisi, essaie de dormir debout, avec les coudes derrière les genoux toi…), on me déplie enfin.

    Là, au lieu de me laisser me réveiller et m’étirer, on me file un gros coup de pied pour essayer de me déclipser. Bon, d’accord, je ne suis plus une jeunette, mais un peu de douceur que diable! S’ils le demandaient poliment, je m’ouvrirai gentiment mais là, rien que parce que je les sens déjà énervés le matin, c’est bien fait pour leurs tronches aux deux grands là!

    Surtout qu’une fois que j’ai fini de me faire rouer de coups et que je tends une poignée vers le téléphone pour appeller au secours SOS poussettes battues, voilà qu’on me colle le bébé… Enfin, ce qu’ils appellent un bébé et que moi j’appelle « la bête ».

    La « bête » se raidit, puis se cambre tour a tour en me donnant des coups de pieds sur une assise déjà bien douloureuse, pauvre de moi!

    Une fois que, contre son gré et pressés, les parents m’ont collés leur fils dessus, me voilà dans l’ascenseur. Attention, exercice de style ! Je dois rentrer en biais dans un ascenseur qui fait pile ma longueur ! Quand je les vois galérer je pouffe de rire (eux ils croient que je grince… mouhahahaha qu’ils sont bêtes…)

    Une fois dehors, OUF liberté!!!!!!!!! je roule, je roule !!!!
    J’arrive au bueau, chez la nounou de bébé. Là je passe la journée à papoter avec les copines dans le local ! Trop cool !!!

    Bon, le soir évidement, on me colle de nouveau bébé sur le dos et tout recommence comme au matin…

    M’en fou, je leur ai laché les freins ! Alors, si tu pouvais leur faire gagner ta super poussette Bugaboo Bee, ça serait le pied ! Enfin une retraite bien mérité pour moi… Allez, fais le pour moi… Je te promets que je t’en serai reconnaissante à vie.

    Signé: la poussette de bébé geek.

  3. Bonjour E-Zabel,

    Merci de nous laisser la parole, nous les poussettes.

    Moi je suis une poussette à la retraite! Enfin, pré-retraite!

    Hé oui! J’ai 6 ans de bons et loyaux service!
    Ma chef, ‘dame Juju, a encore besoin de moi pour son numéro 3, le ptit dernier, le diablotin (après 2 filles, fallait pas s’étonner!)
    Et moi je vois bien qu’elle en a marre de moi. Mes roues sont rouillées, usagées, ma couleur est ternie, parait même que mon design est hasbeen … pffou … et mon protège pluie troué (pratique)
    Ma chef elle rale tout le temps contre moi (je suis lourde parait il!)

    Alors mes journées sont bien tristes : pas un bonjour, pas un merci, aucune attention particulière! Et je ne vous parle pas de Diablotin qui n’a aucune délicatesse envers moi : gateau écrasé, lait renversé, vomi, coups de pieds, couche débortante rapport à des selles beaucoup trop liquides en ce moment!

    Je vois bien que la journée ma chef elle m’évite!
    Elle joue sa feignasse et dépose Diablotin à la crèche en voiture!
    Moi je reste seule sur le balcon! Heureusement, qu’il fait encore soleil!
    Le soir c’est pareil … elle préfère même emmener le ptit au parc à pied … rapport que soi disant il ne tient plus en place sur moi …

    Je sens bien que c’est la fin pour moi!
    Pourtant, il n’a que 12 mois!
    Il a encore besoin de moi, même en pré retraite!
    Et puis mince, on en a passé des bons moments, des belles journées ensemble!
    A la belle époque, j’avais le droit au centre commerciaux, au virée shopping, à l’avion (oui l’avion!!), aux ballades en forêt, et dans mes soirées les plus folles : des sorties au restaurant!

    Mais tout ça c’est fini!
    Je passe mes journées sur le balcon ou dans le coffre de la voiture …
    Alors pensez vous, me remplacer par une Bugaboo Bee … pour elle, ya pas photo!

  4. Mon billet paraîtra demain matin, il y a un paragraphe en bleu pour la réponse à la question ! 😉
    http://luckysophie.over-blog.com/article-je-hais-les-rtt-et-le-conge-parental-aussi-88640005.html
    je croise les doigts ! et merci pour ce topissime concours !!!

  5. Oh le concours de fou ! Tu es incroyable ! (non ce n’est pas une tentative de corruption ! 😛 )

    Voici ma participation :
    http://clemlamatriochka.over-blog.com/article-sonnet-des-quatre-roues-88531859.html

    Bonne semaine !

  6. Coucou, merci beaucoup pour ce concoure!!! J’en rêve de cette Bugaboo 🙂 🙂 🙂

    Je croise les doigts pour que ma participation te plaise, se serait super de remplacer ma vieille canne par ce magnifique carosse 🙂

    Merci encore, voici ma participation :
    http://anaisetsapetitevie.blogspot.com/2011/11/ma-grande-aventure.html

    bisous

  7. super giveaway ! alors voici mon récit :

    Moi la poussette du ptit poulet je crois que je peux dire que je suis le centre du monde? Indispensable. OUI. ET non je ne me la pète pas, demande donc à ma propriétaire, elle m’appelle le JOKER.

    Pourquoi ? Bin figure toi que son gosse brailleur a maintenant 8 mois et de nos jours encore si elle n’arrive pas à l’endormir hop, elle me le colle dans le siège et la magie opère. Et oui c’est comme ça je dois avoir de bonnes ondes.
    Mais attention, ce n’est pas de tout repos.

    Pour que son gosse s’endorme la maman du ptit poulet a découvert qu’elle devait me faire rouler bien sur le bords (bon d’accord les fossés des fois) et également prendre tous les trous, graviers et cailloux de toute sorte qu’elle rencontre sur son chemin. Oui le poulet aime être secoué pour faire dodo.

    Alors je te raconte pas les courbatures que je me tape le lendemain. En plus pas un jour de congé ! aucun répit. NAN. Quelle ingratitude ! Le jour suivants rebelote.

    En plus les voisins nous prennent pour des barges. Il nous arrive même lorsque le poulet pique sa crise de partir la nuit tombée. Louche non ?
    Je crois que je devrais avoir la palme de la poussette qui a le plus roulé sa bosse.

    Et puis tout le monde rêve de me pousser ! le ptit frère, maman, et surtout la belle doche qui veut toujours m’accaparer. (soit dit en passant il me semble que ça agace sérieusement la maman)…

    Enfin tout ça pour te dire que j’attends la relève avec IMPATIENCE !!! Car je suis totalement épuisée. C’est le burn out total. Tu saisis ???
    J’aurai grand besoin d’une remplacante pour les jours où l’on va en ville par exemple car on s’en voit pour me mettre dans le coffre je souffre le martyr tellement je suis serrée et on me reproche d’être trop encombrante avec mes trois roues dans les magasins.

    Bon allez je te laisse, le poulet hurle je crois qu’on a encore besoin de mes services !

    A bon entendeur… Ciao !

  8. Je tente ma chance.

    Je suis une poussette qui reprend du service après 2 ans de repos. Ma patronne étant Assistante Maternelle, ça fait 3 semaines qu’elle m’a ressorti du garage (j’étais bien au chaud là-bas dans mon emballage).
    Et voilà que je suis à nouveau à sortir par tout les temps supportant les coups de pieds, les pleurs et par dessus le marché être baptisé de temps en temps par un renvoi du bout’d chou. ça c’était le mauvais côté mais j’ai droit aussi à un sourire de temps en temps quand je soulage les bras de la nounou qui elle souffle pendant ce temps là. Ah j’en ai promené des bébés. Ils m’en ont racontés des « tagada gouzou areu » Je peux enfin souffler le soir mais pas question pour moi de faire la fête, il faut que je sois en pleine forme pour les ballades du lendemain donc du coup à 18 h30 je suis pliée, rangée et prête à faire de beaux rêves.
    Bref je suis une poussette dont on ne peut pas se passer !

  9. Dur dur de se retouver à côté de si jolies plumes… mais l’idée de faire parler ma poussette était rigolote, alors voilà ce qu’elle a à raconter ma poussette 😀

    Il fait noir, si noir… Depuis quand ? Longtemps, trop longtemps ! J’aimerai tant sortir !
    Ah un bruit de clé ! Faites que ce soit elles !… Bouh non ce n’est que Monsieur Papa qui vient chercher son vélo pour aller travailler… Zut, en plis mon seul copain ne sera pas là aujourd’hui…
    Bon il ne me reste plus qu’à attendre… encore… C’est qu’en plus j’ai de la concurrence avec son porte-bébé moi ! Quelle idée aussi de mettre la môme sur son dos alors qu’avec moi elle est top confort ! Enfin… presque, car c’est vrai qu’elle m’a récupéré de mon ancienne propriétaire dans un état de fatigue légèrement avancé, car elle, elle ne me laissait jamais seule à cause de son problème de dos !!
    Ah mais qu’entends-je ? La clé, serait-ce elle cette fois ? Mais oui j’entends les gazouillis de la môme !! Hourra ! Me voilà sortie de cet endroit sans lumières… Et c’est avec joie que je prends de plein fouet les 10 kilos de la môme, et ses coups de pied incessants !
    Vite, vite, de l’air, j’espère qu’elle va m’amener au parc ! Allez en route, je suis prête à slalomer du trottoir à la route, entre les crottes de chien (je n’aime pas être sale), tant qu’elle me pousse ! Et surtout la môme qui depuis peu joue à Titanic, les bras bien écartés, bien penchée en avant… J’adore !
    Nous voilà donc au parc ; comme j’aime le contact des feuilles mortes dans mes roues… Et déjà la môme joue à côté de moi, mais ô comme je préfère çà à cet endroit tout noir ou je me retrouve si souvent… Ici, je respire !
    Hop la môme est revenue s’asseoir, quoi, déjà ? Il faut déjà rentrer ? Si vite ? Vraiment ? Mais pourquoi donc a-t-elle trouvé une nounou si près de la maison ? Elle n’ plus besoin de moi aussi souvent maintenant… Je vais encore rester plusieurs jours dans ma cave…
    Voilà, çà y est, j’entends la porte qui s’ouvre, le noir revient, la serrure se referme, je me sens légère sans la môme, mais si seule… Vivement la prochaine sortie !

  10. Oula oula .. qu’es ce qui se passe …???? ahhhhh oui c’est le matin va falloir vite que je roule bien .. oupsss bébé arrive dans mon assisse… on va vite rouler jusqu’à l’école pour amener la grande soeur en maternelle… chic je vais pis être voir mes copines poussettes.. a tien en voilà une cool on va discuter cote a cote le reste du trajet

    – tu vas pas bien copine???
    – pouahhh bébé a du faire dans sa couche.. pffff ca sent pas très bon niveau assisse.. et en plus y’avait une crotte de chien on l’a éviter tout juste mais j’ai encore l’odeur dans les roues .. sale journée qui commence…

    On arrive devant l’école .. pichounette (ben oui je l’ai aussi portée celle ci ) file apprendre plein de chose.. c’est beau de les voir grandir…

    Allez demi tour droite, qu’es ce qu’il a le petit mec de la maison a pleurer comme ca.. me mouille tout les tissus.. j’espère qu’il va faire un peu chaud pour que je sèche bien sinon vais encore être humide demain moi .. et ca c’est pas bon pour moi
    et voilà .. le supermarché.. vais en avoir encore plein dans le casier en dessous.. c’est sure c’est pas maman qui porte comme ca .. non c’est bibi qui porte et bébé.. et les courses.. pffffff…

    c’est bon elle en a pas trop acheter oufff vais pas avoir le casier de déformer.. faut penser aussi a moi quand même.. si je suis foutu pafff c’est moi qui vais aux rebuts..

    je vois la maison .. je commence a avoir les roues qui chauffe .. ohhhh une flaque d’eau hummm ca fait du bien un peu de fraicheur …. ah l’entrée.. je vais aller me reposer.. maman récupère bébé.. pouahhh lui aussi est bon a changer (une fois je me souviens j’avais eu le droit a une douche complète ca avait déborder de la couche .. maman a râler toute la matinée)

    Me voilà tranquille au moins jusqu’à 16h voir jusqu’à demain des fois papa rentre plus tôt et ramène pichounette de l’école.. on va voir si c’est le cas aujourd’hui !!!!!

  11. j’ajoute encore des participations arrivées par email : Parisienne à Vincennes et Caroline 💡

  12. Coucou,
    merci pour ce concours ! avant tout je voudrais te dire que je me suis bien amusée, c’est le principal non ?

    http://sternelle.eklablog.com/une-histoire-de-poussette-a23723098

    voilà ma participation

  13. Ma participation sera en ligne ce soir à minuit! Le lien de l’article: http://www.blablastrucsetbidules.fr/?p=100 J’ai mis en italique la partie qui concerne le détail de la journée, mais tu peux lire tout l’article ça me fera plaisir 😉

  14. bonjour,
    je viens de vous envoyer ma participation par mail, j’espère que l’adresse est correcte (concours.ezabel.leblog(@)gmail.com)???
    merci pour ce concours
    NiouzMum

  15. Hello,

    J’ai bien aimé le thème de ce concours, alors voilà ma participation.

    Un petit clin d’oeil à Soaz Breizh qui a un pseudo très sympa 🙂
    Et à Badelel qui a mis le lien vers ce concours sur son blog !

    ———————————————————
    6h50.

    – Il fait noir ici. J’ai bien dormi, hier soir tout le monde a été calme.

    6h59.
    – Ah, voilà la femme de ménage. Bonjour madame. C’est gentil de me chatouiller comme ça, mes collègues et moi ! Enfin, on n’était pas bien sales…

    8h26.
    – Ca y est, toutes les copines sont réveillées. Il y en a qui ont l’habitude de se rendormir après la femme de ménage, voire qui on réussi à trouver un petit coin pour ne pas se faire réveiller. Enfin, pour certaines je comprends : Triplette par exemple, il faut qu’elle se repose. La journée, tout le monde l’approche, la regarde sous toutes ses coutures, joue avec son volant… Pas une journée sans qu’elle ne descende de l’estrade pour un tour ! Et tout ça pour quoi, parce que les gens sont curieux de voir comment elle porte ses 30 kg.
    Moi, je suis bien contente d’être une poussette normale.

    9h05.
    – Les premières vendeuses sont arrivées. La lumière est maintenant allumée pour toute la journée. On nous replace bien alignées, et la journée va pouvoir vraiment commencer.

    10h00.
    – C’est l’ouverture des portes ! Ce matin, personne ne vient en trombe nous essayer les unes après les autres. Il y avait quelques personnes, mais apparemment, ils ne sont pas là pour les poussettes.

    10h32.
    – Ah, tiens, voilà quelqu’un. Une femme enceinte. Elle demande des informations sur Loola, ma voisine… Mais qu’est-ce qu’elles ont toutes à aimer Loola ? Ce n’est pas parce que mon nom ne mentionne pas « confort » que je ne suis pas confortable !

    11h05.
    – Enfin, quelqu’un qui s’intéresse à moi. Un couple. Apparemment Monsieur m’avait repérée sur Internet ! J’aime bien les hommes qui s’intéressent aux poussettes.

    12h28.
    – Deux de mes voisines viennent de se faire désosser entièrement. Apparemment, ce couple veut tout savoir sur l’anatomie d’une poussette avant de choisir son modèle. Et voilà qu’ils me plient et me déplient. Pas trop manchots, ça va. On me met l’habillage pluie, puis le pare-soleil, l’ombrelle. Il ne me manque plus qu’une petite arche et je suis prête pour le défilé de mode. Oh là, maintenant ils veulent tout enlever. Laissez-moi au moins le hamac, je suis pudique moi ! Eh, ah, non, les roues, une fois montées, c’est définitif ! Et maintenant, les voilà qui ont besoin d’aide pour tout remettre en place. Heureusement que les vendeuses me connaissent bien. Elles en profitent pour leur présenter tous mes atouts : le cosy et la nacelle, système de freinage, la petite poignée pour le transport… Madame a tout noté, monsieur avait l’air très intéressé… je me demande si ce sont des clients ou des journalistes. Et ils recommencent avec ma voisine !

    13h07.
    – Encore de la visite pour moi. Décidément, c’est une bonne journée. Mais, ah, non, ils ont déjà un enfant ! Et voilà, 8 kg à porter… Bon ça va, je suis conçue pour plus que ça. Et c’est parti pour un petit tour. Eh bien, pas fâchée de me dégourdir les roues. Comment, c’est déjà fini ? Apparemment, je ne vais pas repartir avec eux.

    14h37.
    – Voici encore un couple. Ils n’ont pas l’air très doués. Pour madame, on peut penser que les neurones sont tous partis sur le foetus, apparemment c’est pour bientôt. Mais pour monsieur ? Et voilà qu’ils me regardent comme s’ils n’avaient jamais vus de poussette ! Bien sûr que j’ai des roues. Bien sûr que j’ai un harnais ! Bien sûr que j’ai un petit pare-soleil ! C’est la base de nos jours quand même…. Et l’habillage pluie, bien sûr qu’il existe… rhaa mais ils n’y connaissent rien ceux là. Et voilà qu’ils trouvent que je suis « maronnasse »… On ne dit pas « maronnasse » monsieur, on dit couleur « chocolat » ! C’est quand même plus classe !
    Enfin ils s’éloignent. Et bien tant mieux, je n’aurais pas voulu aller chez eux. Les copines, mes condoléances à celle qui s’y collera…

    16h45.
    – Une dame seule, un peu âgée, pas enceinte. Ah, ça doit être une grand-mère. Elle pose plein de questions sur ma voisine. Apparemment, c’est le coup de coeur. Forcément, c’est une Bugaboo Bee ! Et voilà, bonne chance voisine, j’espère que ta nouvelle vie te plaira. J’appréhende un peu le jour où cela m’arrivera, mais moi aussi j’aimerais bien trouver la famille qui m’adoptera !

    18h18.
    – Aïe, vous me chatouillez à chercher mon étiquette partout ! Mais je ne l’ai pas sur moi cette étiquette, c’est devant qu’il faut regarder ! Ah, ça y est, il a trouvé. Oui bon, ça ne fait pas plaisir, j’aurais bien aimé coûter moins, mais c’est comme ça. De toutes façons, il n’y a pas de secret, les copines pas cher, elles ne durent jamais très longtemps…

    19h30.
    – C’est l’heure de la fermeture. Je vois les vendeuses qui mettent les retardataires dehors. On m’accorde un dernier regard, merci madame ça fait chaud au coeur. Et voici les longues heures d’attente qui vont recommencer. Heureusement, ce n’est pas le week-end, demain, j’aurai encore une chance d’être adoptée !

  16. Bonjour e-Zabel,

    je t’ai envoyé ma participation par e-mail. Peux-tu me confirmer que tu l’as bien reçue ?

    Bonne journée !
    François.

  17. hein?! attends elle me fait quoi la matrone la?!
    un concours? pour me trouver une remplacante? apres toutes ces annees de bons et loyaux services! non mais je reve!!
    parce que tu crois vraiment que la greluche blonde que tu mates sur le blog d’e-zabel serait capable de rouler autant de kilometres pendant 7 ans? de partir en vacances, au ski comme en plein soleil? que la chair de ta chair sera aussi a l’aise que dans ma nacelle toute douce pour faire la sieste? qu’il sera aussi bien que dans mon cosy quand tu dois le mettre en voiture?
    parce que moi, meme si j’ai le tissu grisonnant de la poussette qui a vecu, meme si tu me trouves trop lourde, que je prends trop de place dans ton placard entre 2 utilisations, tu ne trouveras pas une poussette aussi experimentee que moi aussi facilement!! j’ai appris a me faire toute petite pour me faufiler partout, a m’equiper des accessoires les plus pratiques pour te faciliter la vie, a m’etirer vers le haut pour que tu te casses pas le dos en me poussant, grande gigue que tu es… bon ok, mon canopy a du etre repare par ton mâle parce qu’il se faisait la malle… mais il tient bien maintenant! et puis franchement, va me dire que t’as absolument besoin d’un filet sous mon assise, c’est juste du futile ca!
    mais je te previens, si t’essaies de m’envoyer a la benne, je me vengerai. tu verras comme t’auras l’air maligne le jour ou tu te retrouveras avec ton « tout petit » de 8kg dans un bras, l’enclume qui te sert de sac a langer dans l’autre… si tu m’abandonnes, je m’ouvre les freins, et je me coupe les roues! na!

  18. Voici ma participation, en esperant gagner car ca tomberait a pic (histoire a peu pres vrai il n’y a pas de trucage « toute ressemblance avec des personne ou des personnages existantes ou ayant existé ne saurait que pure coincidence »… ou pas!!!) 😛

    De : Laure JANE (laure.jané75@gmail.com)
    A : Andy MACLAREN (andymaclaren@yahoo.uk)

    Objet: Ouai t’as raison y’en a gros

    Salut Andy,

    J’espère que ton petit souci de santé, ta crevaison, est fini. Y’a rien de pire que d’être bloqué dans le placard alors qu’il fait beau dehors. Quand j’y repense, c’est vraiment l’accident bête de parcours : se prendre les roues dans une bouche d’égout …
    Bah tiens, j’en parlais pas plus tard qu’hier à ma copine Josiane CHICCO en attendant la petite dernière avec Shéhrazade. On a un automne plutôt agréable, pas trop de pluie ni d’aquaplaning sur les feuilles mortes pour le coup !
    Et là J’ai envie de te dire c’est pas plus mal, avec le temps j’ai de plus en plus de mal à adhérer à la route. Un jour la petite Yasmine va faire un vol plané non contrôlé, on ne va pas comprendre avec sa mère ! Faut dire qu’avec son grand frère ça n’a pas été de tout repos aussi. Et vas-y que je te grimpe dessus, que je saute comme un filou sur mes roues, que je mets mes pieds sur le siège, même qu’un jour, il m’ a fait pipi dessus le coquin !

    Ahhhh c’est sûr je rêve d’une bonne retraite, je me vois bien au bord de la mer à regarder les chiens se balader sur la plage. J’ai d’ailleurs récemment envoyé une lettre au Ministère des Poussettes pour être réaffectée sur la Côte d’Azur. Va savoir, ma requête sera peut-être prise en compte … Je pense qu’Elly BUGABOO, mon éventuelle remplaçante, serait bien accueillie dans mon foyer actuel.

    Bon aller see you, c’est l’heure de la sortie de crèche.

    Laure JANE

  19. Encore un matin, un matin pour rien…
    Eh oui ce n’est pas parce que j’ai pour mission de transporter la prunelle de vos yeux que je n’en ai pas moins le droit de râler.

    Je vous entends, vous, à longueur de journée. Vous râlez:

    -contre les maris qui ne vous écoutent pas quand vous leur parlez de ce que la collègue a osé vous dire

    -contre la coiffeuse qui vous a raconté sa vie pendant vos 3 heures passées au salon et qui n’a même pas su vous faire l’ombré hair de Daphné Burki

    -contre le guichetier en formation à la Poste

    -contre la vendeuse qui a osé vous apporter une taille 40 alors que vous faites du 36 (hum..)

    -contre les embouteillages, les transports en commun, les grèves

    -contre le mari (ah tiens encore lui) qui peut laisser s’accumuler la vaisselle sale, le linge sale, l’aspirateur en plein milieu de la pièce sans que ça le gêne le moins du monde

    -contre moi bien sûr, qui suis impossible à plier, avec qui on n’arrive pas à circuler chez H&M et qui ai forcément été conçue par des hommes

    -et surtout, SURTOUT, contre les gens qui se plaignent tout le temps!

    Donc là, pour une fois que j’ai la parole, je vais pratiquer la maïeutique et faire accoucher mon âme (et oui je suis intelligente ET chiante).

    Je ne vais même pas décrire mes journées tellement elles sont vides de sens, mais je tiens à dire que déjà on m’a condamnée en me baptisant « poussette ».
    Non mais franchement? Déjà les noms qui se terminent par -ette sont ridicules , hein Lucette? (désolée pour mes consoeurs mais soyons lucides) mais quand en plus ça commence par « pousse » on atteint l’apogée de la honte.

    Bref (oui moi aussi j’utilise le mot à la mode) je m’en vais de ce pas, les poignées hautes et mon petit distributeur de sacs à couches parfumé s’agitant fièrement, rejoindre mon copain le GPS qu’on aime aussi affubler de tous les maux!

  20. « Debout! » Ok, roues avant dépliées… (et pas un bruit hein)
    « Couché! » Ah non, finalement changement de programme… (ils savent jamais ce qu’ils veulent ceux-là)
    « Assis! » Hamac en position… (chef, oui chef)
    « Au pied! » Je reste là, bouger je n’y pense pas…(et j’arrête de respirer tant que tu y es, pfff)
    « Au panier! » Direction le coffre, arghhh… (je suis une poussette claustrophobe)
    « Stop! » Crissement… arrêt immédiat (z’avez noté? freinage de dernière génération, j’en suis … hum… très fière)
    « Ca suffit! » Euh… Comment…? Hein…? Connais pas moi… Ah mais bien sûr! (tape sur le pare-soleil) c’était pas pour moi ça, c’était pour la Courgette (fille adorée de mes maîtres adorés) qui pour la millième fois de sa courte existence n’en fait qu’à sa tête! Allez, viens là ptit ange, fais moi un gros calin, je vais te faire un ptit nid douillet… ahhh on est bien là quand même tous les deux, non?

  21. Je suis la « poussette TueTête » qui se loue pour des clopinettes « Chez Ginette, La Reine des Poussettes ».

    Oh, et quel casse-tête encore aujourd’hui entre les midinettes, les mini starlettes, et les tetes de linotte…
    9h. Je pars à la supérette avec Lorette la chanteuse d’opérette qui allaite encore sa nymphette. Elle abuse de la sonnette et elle chante à tue-tête « il etait un petit homme, pirouette, cacahouète… » Elle me renverse comme si j’étais une brouette. Avec elle, j’hoquette, j’halète, et quand j’essaie de prendre la poudre d’escampette, elle me fouette avec la ceinture de sa jupette. Je maudis la Minette qui me brûle avec sa cigarette, alors je lui casse l’ongle net.
    11h. C’est Claudette, la coquette et malhonnête qui m’a louée pour sa sortie au musée. Une fois par semaine, elle met une marionnette dans ma couchette , et elle est toute guillerette de ne pas jouer à la girouette à l’entrée. Elle se la pète et passe en tête avec sa ruse de la poussette!
    13h. C’est Henriette et sa  » fillette » Lucette de 14 ans bien grassouillette qui m’emmènent. Je dois porter Lucette qui fait sa crisette et qui ne se déplace qu’en poussette. Je préfèrerais porter sa soeurette toute fluette, Hayette la brunette qui a le droit à sa manette pour me télécommander… Avec Hayette, on s’est déjà retrouvées tête-bêche.
    15h. C’est Josette, la passionnée de tuning et la pro de la clé à mollette qui me transforme en voiturette à grosses roulettes. Me voila couverte et accessoirisée. Je deteste ce relooking pas chouette. Alors je crève deux pneus et Josette doit me ramener sur ses épaulettes, moi la grosse bête et le fiston de 10 kilos (net sans sa salopette et sa turbulette). Les mecs dans leurs estafettes, ils caquettent mais ils ne veulent pas qu’on s’assoit sur leur banquette .
    19h 30. On arrive chez Ginette. Tout est fermé. Je passerai la nuit avec Josette au bal-musette à Gif-sur-Yvette.

    Merci pour ton super concours.

  22. Merci pour ce concours 😉

    6h : La maison est silencieuse. Je vais essayer de me rendormir un peu, aujourd’hui c’est samedi, je vais avoir une grosse journée.

    6h10 : Le repos aura été de courte durée. J’étais au début d’un magnifique rêve, je roulais, hamac au vent, sur une route fraîchement goudronnée, quand les pleurs du gosse m’ont réveillée. Il a l’air en forme, ça va être une bonne journée.

    7h : Je suis prête. J’ai fait quelques exercices de relaxation (flexion, extension du cadre, étirements du hamac). Je suis relax, je suis zen. Je suis une poussette forte.

    8h : Voilà, on y est. Je suis pleine. Le gosse et ses chaussures qui pèsent une tonne, le sac à langer, le sac de la mère, le sac de jouets. Je suis vraiment étonnée qu’ils n’aient pas pensé à lui donner un parpaing en guise de doudou.

    8h30 : Et c’est parti pour la balade. Il fait froid. Facile pour le gosse et sa mère, ils ont des doudounes. Visiblement je ne suis pas assez importante pour y avoir droit. Pour la peine je vais grincer des roues, histoire que tout le monde nous regarde.

    9h : On arrive au parc. Il y a Loola, ma poussette ennemie, pourvu que je ne sois pas garée à côté d’elle. Tous les vélos à roulettes sont attroupés autour d’elle, je ne sais vraiment pas ce qu’ils lui trouvent. Elle a vraiment un gros cul.

    10h30 : On repart. Le gosse doit être la seule personne au monde à peser plus lourd après s’être dépensé pendant plus d’une heure.

    11h : Je viens de comprendre la raison du surpoids. Si je me fie à l’odeur et à la chaleur, il semblerait que le gosse ait chié. En gros, seule une couche me sépare d’un paquet de merde. Je suis une poussette chanceuse.

    12h : De retour à la maison. Le gosse passe sur la chaise, qui m’envoie péniblement des SOS. Je fais comme si je ne voyais rien, chacun sa croix.

    14h : Le gosse est à la sieste, je suis dans le salon avec la mère, qui regarde Toute une histoire. Le thème du jour : « Je suis au bout du rouleau ». Je compatis, moi-même je suis au bout des roulettes.

    16h : La trêve aura été de courte durée, la sieste est finie. Mais cette fois, on prend la voiture, on va faire les boutiques. Tous ces sacs accrochés à mes poignées, j’en couine d’avance.

    16h10 : Je suis pliée et encastrée dans le coffre, à côté du bidon d’huile et du sac de sport. Celui avec les baskets qui puent.

    16h40 : La femme qui marche devant moi a oublié d’enlever les étiquettes sous ses chaussures. La honte.

    16h50 : On dira sûrement que j’ai été punie, mais je viens de rouler dans un chewing gum. Et il n’est même pas à la chlorophylle.

    17h30 : L’avantage du goûter dans la poussette, c’est que je reçois toutes les miettes. L’inconvénient, c’est que je n’ai pas de bouche.

    18h30 : Deux paires de chaussures, trois pantalons, un manteau et deux pulls, le gosse est gâté. Et moi je vais crever.

    18h45 : Encore un magasin, je n’en peux plus. Cette fois, on me laisse dehors, de mieux en mieux. Si seulement je pouvais me faire enlever par un poussettophile, je promets de ne pas grincer.

    18h50 : Ah, ça a été rapide. La mère me regarde avec un grand sourire et sort son achat du sac. Elle m’a acheté de nouvelles roues. Si je m’écoutais, j’en aurais les poignées qui pleurent.

    19h30 : A la maison. Je vois bien que le porte-manteau est jaloux de mon cadeau, il ne me parle pas et se cache derrière une grosse veste. Je m’en fous, j’ai de nouvelles roues.

    20h30 : Le gosse va se coucher. Ne le dites surtout pas, mais j’ai hâte d’être à demain. Une nuit sans lui, c’est long.

  23. Bonsoir voici mon texte, direct sur le blog :

    http://alliebellemaman.blogspot.com/2011/11/radio-starlettes.html

    j »espère que ça marche le lien, sinon il suffit d’aller sur le blog et pouf, c’est là, en première page !

    Sympa ce moment récréatif d’écriture, c’était rigolo.

  24. Bonjour,
    Je me présente, zézette la poussette ! quoi??? mon nom vous dérange ?? Mais le fait que je vous parle non? Vous êtes bizarre vous savez?
    Bref, moi j’en ai marre !!! J’entends par-ci, par là, « les gosses c’est horrible, il m’en font subir…. » mais lisez mon histoire….

    C’était un matin d’automne, il faisait froid, mais moi toujours au poste, près à aller au front, frein enclenché devant la porte d’entrée, j’attendais la troupe….

    6h30 le réveil!!! La maison s’agite, je comprends alors….
    Il est tant pour moi !!! M’équipant de ma chancelière, je suis prêtes à accomplir ma mission !!!!
    Mener l’enfant sacré de mes patrons à destination…. la crèche… comme toujours….
    On me surnomme TRANSPORTEUR!!! (un film à d’ailleurs été adapté!!!)
    Ce n’est pas sans embuche, que j’affronte c’est trous, bosses et obstacle sur ma route tout les jours mais j’arrive toujours à mes fins !!!

    Seulement ce jour là….
    L
    e moufflé éyant grandit je commençait à rouiller de la roue arrière, Il n’avait pas fait appelle à mes services et ma vie se résumé au coffre de la voiture !!! Je décida alors de m’échapper …

    J’ai attendu le moment propice…. Et une fois remonté (pour faire office de déambulateur pour bébé) et les yeux de mes propriétaires tourné, je décida de me faire la malle (pardonné les expressions de vielle guerre mais je suis pas toutes jeunes…)
    Profitant de la pente adjacente à la maison des démons (crèche) Je laissa rouler et rouler mes vielles roues vers un monde meilleur….

    mALHEUreusement pour moi j’ai finit ma route dans un buisson mais proprio sans poussette il est minuit poste validé ^^

    M

  25. 😥 huhu j’aurais adoré finir mieux!!!! 😥
    En bref Merci pour ce concours découvert malheureusement à 23H50 j’ai voulu tenter, on verra bien, j’espère quand m^me avoir réussit à vous faire sourire !!! 😉

    Elo

  26. […] future ou jeune maman aura cette semaine l’opportunité de remporter sur le blog d’E-zabel une poussette Bugaboo Bee, en faisant parler cette poussette. Je vais aussi vous demander un peu […]

  27. […] Une Bugaboo Bee pour qui ? […]

  28. […] 1er prix revient à Marion pour le récit d’une journée à la fois, drôle, décalé, trash aussi et puis tout doux à la fi… (tout ce que […]

  29. […] est ma participation à l’incroyable concours d’e-Zabel « Une Bugaboo Bee pour qui […]

Laisser un commentaire