Et femme - 6/39 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Et femme

Festival International du Film d’Environnement

festival film environnementPourquoi avoir accepté de relayer ce festival sur mon blog ?

Voyons…

– parce que je suis parisienne et que la moitié des lecteurs de ce blog sont de la région Ile de France aussi ;

– parce que le festival est gratuit

– parce qu’il est ouvert aux enfants (depuis 2010), via le programme Eco Bambins composé de courts métrages d’animation et que cette année les enfants seront même invités à voter, en salle, pour leur court métrage préféré.

– parce que les problèmes environnementaux me touchent particulièrement, c’est un sujet sur lequel je suis, la famille au complet d’ailleurs est, sensible. On râle quotidiennement devant les déchets qui jonchent les rues de la capitale. Sérieusement, j’en appelle aux deux candidates : les rues sont immondes ! Je n’en peux plus de voir les fumeurs balancer leurs mégots mécaniquement par terre alors qu’il y a désormais (youhou) des cendriers accolés à toutes les poubelles publiques. Je trie mes déchets, j’essaye de ne pas gâcher, j’utilise de moins en moins de produits toxiques pour les travaux ménagers (produits YOU et le Brill’Tout pour mes vitres – c’est magique), je fais de petits gestes au quotidien et même si je suis loin d’être une référence, je tiens vraiment à éduquer les enfants dans cette direction. Et ça marche : ils ont adopté les carrés coton lavables en un clin d’oeil !

Dans le cadre de ses actions pour l’environnement, la Région Ile-de-France organise depuis 2001 le Fife (Festival International du Film d’Environnement) afin de sensibiliser tous les publics aux enjeux environnementaux et sociaux du développement durable. Le festival, qui en est à sa 31ème édition, propose une programmation internationale de 110 films et 22 webdocumentaires, dont certains présentés en compétition officielle. Huit prix seront remis cette année aux films en compétition.
Les films seront projetés gratuitement, du 4 au 11 février 2014, au Cinéma des Cinéastes mais également, pour une partie de la sélection, dans près de 10 salles de cinémas ou lieux culturels (paris et banlieue) participants.

Vous pouvez suivre l’actualité du Fife sur les réseaux sociaux : Twitter et Facebook 


Sponsored by BuzzParadise

0 commentaire

Parlons blog !

Merci pour le chocolat est l’un des rares blogs que je lis presque quotidiennement. Avec celui d’Isabelle, de Marie, de Marjolaine, de Papacube, de Till The Cat, de Sabine, de Natacha et de Ginie aussi. Évidemment.

Shalima donc, pour en revenir à elle et à ce qui m’occupe aujourd’hui, fait un petit exercice depuis deux ans que j’apprécie beaucoup, elle présente le bilan annuel de son blog.

J’ai eu envie de copier, surtout que l’idée me trottait déjà bien dans la tête depuis le billet d’Oum, remerciant adorablement, les blogs lui apportant des visiteurs.

Alors voilà. Je me lance. En toute honnêteté, merci Google analytics pour les statistiques d’ailleurs, et transparence.

Voici le bilan de l’année.

Je rappelle donc que je suis salariée à mi-temps (50%) et que le reste de mon activité professionnelle et donc, de mes revenus, consiste en de la rédaction web, du community management et du conseil.

J’ai pour cela le statut d’auto-entrepreneur. Je passe également dans mon chiffre d’affaires déclaré les rémunérations liées à mon blog, c’est-à-dire les  « articles sponsorisés » (affichés comme tel dès le titre ou au minimum en fin d’article, comme la loi l’impose). Je ne fais – pour le moment – aucune publicité sous forme de bannières. Concernant l’affiliation, je mets parfois des liens avec mon compte Amazon, ce qui me permet 1/ de voir si mes articles engendrent des clics et des transformations (achats) 2/ de récupérer un très faible pourcentage sur les éventuelles ventes générées suite à un lien de mon blog.

Parlons chiffres : en 2013, mon blog a comptabilisé

570 000 visites

362 469 visiteurs uniques

780 832 pages vues (sachant que je ne vous fais pas cliquer sur « lire la suite » pour comptabiliser une autre page, pour lire les nouveaux articles)

J’ai écrit 164 articles (soit un peu plus de 13 articles par mois) dont 18 articles sponsorisés via Buzzparadise, Ebuzzing, Buzzéa ou en direct.

Ces articles sponsorisés constituent un peu plus de 25% de mes revenus annuels. Le reste est issu de mes collaborations ponctuelles ou régulières, notamment chez Mum to be Party, Little cigogne, les Tendances d’Emma, Paroles de Mamans.

 

Les mots clés qui m’ont rapporté le plus de visites via les moteurs de recherche sont :

« e-zabel » ou orthographe proche « ezabel », « e zabel », etc

« storio 2 »

« blog maman » et « blog de maman »

« margaux motin »

« apprendre à lire »

 

Les sites référents, comprendre les sites/blogs qui m’ont apporté le plus de trafic

Google

Facebook

Mamanstestent

mamans testent

 

 

Hellocoton

Marjoliemaman

Marjoliemaman

 

 

 

Papacube

papacube

 

 

 

Netvibes

Monblogdemaman

Mon blog de maman

 

 

 

8alamaison

8 a la maison

 

 

 

 

Les articles les plus consultés cette année (hors page d’accueil) sont :

Le test de la tablette Storio 2 de Vtech – octobre 2012

La recette pour réussir un anniversaire de 7 ans – janvier 2012

Apprendre à lire à un enfant avant le CP – février 2013

Le sport pendant la grossesse – avril 2009

Le test du babycook de Béaba – mars 2012

Blogroll

l’interview de Margaux Motin – janvier 2009

On voit bien la relation entre les mots clés et les pages les plus lues. Se sont principalement de « vieux » articles, juste particulièrement bien référencés.

Et alors ? combien je gagne ?

AH AH AH non je ne vous dirai pas tout quand même, cependant, je tiens à rappeler pour l’occasion et une bonne fois pour toutes, que je choisis avec beaucoup de rigueur les articles sponsorisés que je rédige. Je refuse énormément de propositions, même très bien rémunérées, si en gros, je ne suis pas susceptible d’acheter moi-même le produit dont je suis censée parler, s’il ne fait pas partie donc de mon éthique, de notre mode de vie (chez les e-zabel)

Je refuse aussi beaucoup de tests produits, je ne veux toujours pas transformer mon blog en revue de presse/webzine ou autre copier-coller de communiqués de presse. Si j’accepte de recevoir un produit, j’indique à l’agence ou à la marque en amont que je ne m’engage pas à en parler sur le blog. Enfin, évidemment, je garde ma liberté totale de ton.

Comme beaucoup de mes collègues blogueuses, je reçois des colis-surprises. Je n’aime pas trop ça, car … évidemment, je n’en parlerai pas sur le blog !

Côté mail, oui je suis débordée, en moyenne 200 emails par jour, entre communiqués de presse envoyés en masse… à la presse ( !!), les demandes de partenariats non ciblés balancés au petit bonheur la chance, les propositions d’insertion de liens dans mes articles ou pire la rédaction d’un article « de qualité » (AH AH AH) en échange de … ah ba rien tiens… je trouve des perles, des rencontres, des découvertes, des messages de lectrices, vous, plus qu’adorables. J’adore aussi répondre à vos questions, à aider l‘une ou l’autre à s’en sortir dans sa recherche de nounou ou dans l’organisation de son week-end parisien. Je réponds à TOUS les mails qui s’adressent à moi. Je jette désormais les autres, je n’ai plus le temps d’y répondre.

Je refuse aussi et j’en suis désolée mais cela ne serait tout simplement pas gérable, toutes les demandes de partages de vote, d’échange de liens, d’annonce d’ouverture de nouvelles petites boutiques, même si la plupart sont adorables, je ne peux pas.

Je ne vais quasiment à aucune soirée « blog », cela me coûte tout simplement un baby-sitting de 3 heures minimum pour pouvoir y aller et récupérer… un sac de goodies. Quand je décide de sortir, c’est un peu l’événement du mois pour moi et c’est pour des marques que j’apprécie particulièrement et/ou que j’ai vraiment envie de découvrir, car elles correspondent vraiment à un besoin chez nous, ou, enfin, pour retrouver mes copines et passer une bonne soirée avec elles.

Mon blog s’est certes professionnalisé depuis 6 ans, c’est dans l’air du temps et je ne pouvais pas, même si je m’en protège un maximum, passer à côté des marques. Cependant, mon blog reste ma vitrine, mon journal de bord et je souhaite qu’il continue encore et toujours, à rester ma zone d’expression libre, un lieu où je puisse vous confier principalement mes aventures de femme/maman/salariée. Accessoirement je consomme et si je vous présente parfois des produits : c’est qu’ils sont chez moi et que je les utilise vraiment. S’ils m’ont été offerts, je l’indique.

Cependant ce que je souhaite c’est poursuivre ce dialogue avec vous. Certaines sont là depuis le commencement (je vous vois hein), j’aime lire vos commentaires, partager avec vous, je sais que vous n’êtes pas des moutons qui glorifient tout ce que je dis et TANT MIEUX. J’aime le débat, les échanges d’idées, d’astuces, de point de vue.

Merci à vous. On continue ?

41 commentaires

Mon premier shiatsu

Il y a quelques semaines déjà j’ai eu la chance de jouer la « testeuse anonyme » en réservant un soin du corps sur la plateforme Balinéa*. J’ai choisi pour l’occasion d’essayer un massage que je n’avais encore jamais expérimenté ; eh oui, malgré mon addiction, il en restait encore : le shiatsu.

À vos souhaits.

Et c’était divin. D’où ce billet pour vous en parler sachant que vous pouvez aussi parcourir mon article paru sur cette plateforme de réservation de soin beauté et bien-être que j’ai mis en favoris (sur le navigateur internet de l’Homme).

En cette période de recherche intensive d’idées cadeaux. J’en ai un dans mon panier qui ne peut que plaire : un soin en institut et/ou spa. L’avantage de Balinéa c’est que vous avez accès à une multitude de lieux de bien-être, en quelques clics, testés et approuvés. J’apprécie également de ne pas à avoir à payer mon soin sur place. C’est tellement bon de ressortir sans avoir à penser au code de sa carte bancaire (ou de celle de l’Homme) (quoi j’insiste ?) car on l’a déjà donné quelques jours auparavant (en ligne, oui, mais moi j’ai même pas peur)(rho trop une rebelle de l’internet)

Revenons à mon expérience shiatsu. Grande première, donc, pour moi.

Le soin s’est déroulé au salon japonais ASSA, en plein de coeur de Paris. Le shiatsu étant LE massage traditionnel japonais, il fallait que je le découvre là-bas.

assa2

Les bienfaits du Shiatsu sont multiples :
– atténuation du stress et des tensions
– stimulation du système d’auto-défense de l’organisme
– soulagement des maux de dos
– équilibre du système énergétique dans sa globalité
– détente physique et psychique et amélioration du bien-être.

J’ai aimé : l’accueil discret, aimable, les vrais petits chaussons mis à disposition, la propreté parfaite des lieux et le fait que j’étais… seule ! Mais aussi : le pyjama qui sentait hyper bon, la salle minimaliste mais tellement agréable grâce aux murs de pierre.

La masseuse était tout bonnement exceptionnelle. Haute comme trois pommes mais avec une force incroyable. Elle te monte littéralement dessus pour appuyer là où… ça faisait mal.

Je suis ressortie lessivée mais étrangement dynamisée. J’en ai remis mon t-shirt à l’envers.

Type de massage incroyable que je recommande notamment aux plus pudiques qui n’aiment pas, je le comprends, se retrouver à moitié nue sur la table de massage (enfin un avec un terrifiant slip jetable de la plus grande classe). Mais aussi aux femmes actives qui s’offrent un soin entre deux réunions et qui ne peuvent donc pas se permettre de revenir au bureau huilée de la tête aux pieds.

Et vous ? Vous connaissez le shiatsu ? Vous allez où ? 

* Massage offert par Balinéa

9 commentaires

Un coffret Mum to Be Party – édition limitée – à gagner

Mum to be party… ce fut d’abord des petites rencontres entre futures mamans, en soirée à Paris. Puis, les soirées sont devenues plus fréquentes, plus connues et plus de futures mamans ont pu participer.
Le concept des Mum to be party s’est assez rapidement doté d’un site où les jeunes et futures mamans peuvent venir pêcher astuces, conseils, avis sur toutes les questions qui les concernent : psycho, beauté, bien-être, organisation, etc.
Ensuite, le concept s’est exporté en province : Lille, Lyon, Bordeaux et une fois même à l’étranger (Genève)
Enfin, les After Mum to be party se sont développées, encore plus vite et sont devenus presque aussi nombreuses que les Mum to be party. Consacrées cette fois aux toutes jeunes mamans, les « after » rencontrent autant de succès que sa grande soeur mum to be party. Il ne manquait plus qu’à tout ça : les coffrets. Puisque l’on parle de produits de soin, de matériel de puériculture, d’outils concrets, aussi, durant les événements mais aussi sur le site : il fallait pouvoir les proposer ! C’est chose faite. 4 coffrets – en édition limitée – viennent d’être mis à disposition dans le nouvel espace « boutique » du tout nouveau site.

Je suis fière d’avoir participé, un peu, à leur conception puisque vous trouverez ma plume dans les guides qui accompagnent les coffrets. A mes côtés toujours, Isabelle mais aussi désormais PapaCube puisque SCOOP les Mum to be party s’ouvrent aux futurs papas ! La prochaine édition qui aura lieu, à Paris, le 10 décembre leur permettra en effet de venir avec leur compagne ! Il n’y a pas de raison !

J’ai la grande chance de vous proposer de gagner, à cette occasion, un coffret de votre choix parmi donc:

  • Se chouchouter enceinte : les essentiels pour hydrater et prendre soin de son corps pendant l’hiver. Opération chouchoutage garantie !
Coloris disponibles pour le panier : rose & vert
Prix : 49€
  • Préparer l’arrivée de bébé : les essentiels à glisser dans votre valise de maternité pour apporter une vraie touche de bien-être à votre séjour et les 1ers moments de partage avec bébé.
Coloris disponibles pour le panier : rose & vert
Prix : 55€
Coffret mum to be party
  • Allaiter en sérénité : outre les conseils de notre équipe, les essentiels pour aborder sereinement l’allaitement et prendre soin de votre poitrine.
Coloris disponibles pour le panier : rose & vert
Prix : 45€
  • Partager avec le papa: de quoi faire une belle surprise au futur ou jeune papa, en y ajoutant les petites piécettes qu’Anaïs et Isabelle vous auront recommandé lors de nos ateliers… avec plein d’idées pour vivre ensemble l’arrivée de bébé de manière gourmande, informative et ludique ! .
Coloris disponible pour le panier : gris
Prix : 55€

 

Le + ?
De ravissants petits paniers en coton bio réutilisables : ils serviront à réunir les produits de beauté dans la salle de bain, d’hygiène et de change sur la table à langer de bébé ou encore bijoux et autres souvenirs sur les étagères !

Des coffrets emballés dans des pochons en coton bio à personnaliser grâce aux tutoriels proposés en exclusivité par 3 bloggeuses DIY, anciennes participantes de la MTBP : Artlex,Zestofzoé et Rosalie&Co. Les tutoriels seront consultables gratuitement sur le site dans la rubrique Do It Yourself et permettront de customiser à loisir le pochon qu’on offre en faisant passer un message ou qu’on reçoit en le rendant très utile pendant ou après la grossesse.

 

Pour participer au jeu, je vous demande de m’indiquer en commentaire quel coffret vous plait le plus !

Merci – même si ce n’est pas obligatoire – de liker la page facebook des Mum to be party, si vous le souhaitez. Vous serez ainsi au courant de toute l’actualité, des dates des prochains événements, des bons plans pour les futures et jeunes … parents !

Vous avez jusqu’au 9 décembre 23h59 ! Bonne chance !

(édit le 13 décembre) BRAVO à LUCIE qui gagne le coffret de son choix, à savoir… préparer l’arrivée de bébé ! 

141 commentaires

Peinture fraîche !

Alors ? si vous me suivez sur facebook vous le saviez, il y avait un p’tit changement qui se tramait pour ces jours-ci !

Voilà le résultat. Bon, évidemment moi j’adore. Je voulais un design plus épuré, toujours féminin, plus moderne, toujours bienveillant… Camille a encore fait un sacré boulot. Voici donc le cadeau d’anniversaire (un peu en avance tout de même – et tant mieux, j’avais tellement hâte) que je me suis donc offert : un ravalement de blog ! A défaut d’un ravalement de ma propre façade (on fera ça pour mes 40 ans, dans 10 ans donc)(uh uh)

J’espère que vous aimez.

Re bienvenue chez moi.

33 commentaires

De Mois en Moi : vêtements pour futures mamans (concours et code réduc)

de mois en moiOn sait à quel point il est difficile de s’habiller quand on est enceinte. Et encore, la vieille maman que je suis va vous dire une chose, chère collègue future maman : c’était bien pire il y a 9 ans ! (c’est Mamie Zaza qui te le dit : te plains pas trop)

De Mois en Moi est une jolie marque de vêtements de grossesse que j’ai découvert lors d’une Mum to Be Party.  Le concept est simple, il consiste à proposer des tenues valorisant la silhouette, grâce à des coupes justes et féminines. La texture fine et soyeuse des matières à base de micromodal et élasthanne offre une sensation de Seconde Peau très agréable et assure un tombé impeccable aux vêtements. Les mailles sélectionnées chez des tricoteurs français et italiens reconnus sont certifiées Eoko-Tex (exemptes de produits toxiques pour l’homme et l’environnement). Enfin, De Mois en Moi assure la totalité de sa production en France.

Honnêtement, j’aime la texture fluide ainsi que les coupes simples et faciles à accessoiriser de leurs vêtements. En effet, mon conseil parce que bon étant donné que cette garde robe spéciale gros bidon ne va servir que quelques mois, c’est d’acheter des basiques pour le bas : 1 jean, 1 pantalon noir, des leggings et de prendre plutôt plein de hauts/tuniques/t-shirts. Ensuite je choisirai une belle robe (longueur en fonction de vos goûts) toute simple, unie et je jouerai avec des ceintures (de grossesse ou pas d’ailleurs) pour varier les plaisirs ! Enfin, n’oubliez pas des sous-vêtements confortables !!

de mois en moi

 

Enfin, sans vouloir déprimer les nouvelles futures mamans, n’oubliez pas qu’en sortant de la maternité, vous porterez encore vos pantalons de grossesse. Et ce, pendant encore quelques … semaines. Donc ne négligez pas ce point et choisissez vraiment des vêtements de qualité.

Les deux quasi Mères Parfaites de mon entourage là qui me lisent et qui sont ressorties le ventre quasi plat, je ne m’adresse pas à vous hein.

– fin de la parenthèse jalouse –

De Mois en Moi vous offre aujourd’hui un magnifique cadeau : 150€ de chèque cadeau à valoir sur la boutique ! 

Pour tenter de gagner ce chèque, je vous propose de laisser en commentaire le lien de votre pièce coup de coeur (en gros ce que vous prendrez si vous gagnez !) Je vous laisse jusqu’au 26 novembre pour participer (23h59). Tirage au sort ensuite !

Et pour vous toutes, le code promotionnel : EZABEL15 vous donne 15% de réduction à valoir sur l’ensemble de la collection sauf coin des bonnes affaires jusqu’au 31/12/2013.

Pour suivre de Mois en moi, vous pouvez liker leur page facebook (en plus, ça leur fera tout plein de plaisir)

 

EDIT : la gagnante est Maylan, elle avait choisi cette jolie robe. Bravo à elle et merci à tous pour vos participations et votre enthousiasme pour la marque de Mois en Moi.

N’hésitez pas à profiter du code réduc !

108 commentaires

Je n'ai pas craqué

21691784_sEt pourtant toutes les conditions étaient réunies !

1 mois que j’attendais ce moment. La voir, la tenir dans mes bras, la bercer, coller mon nez dans son cou, compter ses doigts de pieds, la regarder, encore, encore et encore.

Accessoirement chercher en quoi elle ressemble à sa mère sans y parvenir : au moins celle-ci, on ne pourra pas dire que c’est la fille du facteur.

Ma meilleure amie qui m’annonçait hier (ah non tiens, le temps passe) sa grossesse  a accouché d’une petite fille le 20 septembre dernier.

Du haut de ses 30 jours, elle a déjà réussi l’exploit de me faire passer le périph pour la rencontrer ! C’est pour vous dire.

Mon exploit est d’avoir résisté à l’envie de l’emporter discrètement avec moi.

En fait, elle m’a fait pipi dessus.

Va falloir que je lui explique bien qui je suis la prochaine fois. C’est que j’ai du secret sur sa mère à lui raconter moi. Uh uh. Non, non, il n’y a pas que moi qui copiais sur elle au lycée !! De toute façon elle est gauchère, je n’y voyais rien.

Je pense avoir aussi sauvegardé mon image de marque d’amie bien équilibrée dans sa tête en ne faisant pas TROP la nunuche cucul la praline pendant 4h devant le bébé à sa copine. Hum.

Bref, je suis fière.

De mon amie devenue si jolie maman.

Par contre, ma poulette, le fait que tu as déjà repris quasiment ton poids initial et sans faire de régime – n’en déplaise à la pédiatre et sa remarque déplacée – faudra voir à ce qu’on en discute. Syndrome de mère parfaite toussa toussa.

 

 

 

 

18 commentaires

Devine qui vient diner ? (article sponsorisé)

rememberA l’heure du 2.0, où l’on guette avidement le nombre de nos amis virtuels tel un joueur surveille les rouleaux de sa machine à sous préférée, je vous propose de participer à un exercice fabuleux. Remontons le temps si vous le voulez bien.

Avant facebook. Avant copains d’avant. Rha, avant trombi.com aussi.

Avant quoi ! Quand le téléphone avait un fil (information qui fait hurler de rire mes enfants) et la télévision des coins ronds.

Remember  (Souviens-toi je suis bilingue)

Avant, on avait de vrais amis, en chair et en os, des qui nous prenaient dans leur équipe de balle au prisonnier, même si on était mauvais. Des qui nous incrustaient dans les boum, même si on était pas « in ». Des amis qui nous couvraient pour qu’on puisse découcher facilement ou chez qui on allait dormir vraiment.

Des amis à qui on a juré fidélité, parfois même échangé notre sang. Du haut de nos 6, 10 ou même 15 ans. Quand on ne savait pas encore grand chose à part qu’on ne rigole pas avec l’amitié.

Les années ont passées et évidemment peu sont restés. Le temps, mais aussi la distance, les disputes, les changements de personnalité n’ont pas aidé. La vie quoi.

Qui n’a pas cherché à retrouver ses amis, savoir ce qu’ils étaient devenus, s’ils avaient finalement obtenu ce dont ils voulaient tant ? ou ses ennemis pour voir s’ils n’avaient pas pris 50 kilos.

Qui n’a pas regardé ses photos de classe avec nostalgie (et honte aussi) en tentant de se rappeler les prénoms, fouillant dans sa mémoire ?

Vous auriez envie de les revoir ? Et par la même occasion de vivre un truc exceptionnel avec eux ?

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de partir en week-end avec des amis grâce à un concours auquel je vous avais soufflé ici de participer.

Eh bien je vais refaire la même chose aujourd’hui sur ce thème des souvenirs et des vieux potes ! Car Père Dodu (et sa moustache) propose à 6 personnes de vivre deux fabuleux moments de retrouvailles avec ses vieux amis. Tout d’abord, chez le gagnant, pour une soirée culinaire haut en couleurs et en saveurs grâce à la présence du comédien Gil Alma, et de l’artiste culinaire Manon Ohlala.

A l’issue de chaque soirée Remember, Père Dodu offrira au chef de chaque groupe d’amis une semaine (d’une valeur de 5000 €) dans une villa de rêve, en France métropolitaine – Corse comprise.

C’est pas la classe ça ? Ci-dessous la vidéo qui explique tout bien :

Pour concourir au grand casting qui se déroulera du 4 octobre au 12 décembre inclus (j’suis pas rat, je partage le bon plan voyez un peu), il vous suffit de recueillir un code promotionnel inscrit sur les produits Père Dodu porteurs de l’opération, de s’inscrire sur le site www.peredodusinvitechezvous.fr et de cliquer sur l’onglet « Je participe ».

Et puis au pire, vous pouvez toujours choisir de partir avec vos amis d’aujourd’hui hein  😛

 Publication sponsorisée

0 commentaire

La trottinette de maman !

« Han maman c’est pour moi la trottinette ? »

« Non c’est MA trottinette, non mais oh ! Pas touche. »

Ba quoi ? Pourquoi mes deux enfants auraient-ils une trottinette et pas moi ? C’est qu’ils sont grands désormais et que du coup, j’ai un tantinet tendance à me voir courir derrière eux quand on va au judo le mercredi ou chez la dentiste le jeudi (j’ai pris un abonnement pour Petit Chéri, je vous raconterai)

Ici la trotti a toujours été LE moyen le plus efficace pour faire prendre l’air aux enfants, puis les faire avancer durant la promenade. Indispensable aussi pour les courses hebdomadaires dans le quartier, corvée pour les gamins rendue un peu plus attractive grâce à la promesse d’une grande descente en trottinette.

Un petit moment que je voulais m’offrir une trottinette, histoire de gagner quelques minutes fort précieuses dans mon emploi du temps de maman active (ok, débordée).

Et voilà que Decathlon m’a proposé de tester la trottinette Town 7 EasyFold d’Oxylane, destinée JUSTEMENT aux citadins pressés et avides de bons plans pratiques et faciles.

big_800PX_mediacom_588641418

Allier utilité, plaisir et sport (depuis que je m’y suis remise) c’est le trio gagnant pour moi.

J’ai donc dit oui. Et je viens vous donner aujourd’hui mon avis sur cette trottinette avec un recul de quelques jours.

Son gros + c’est clairement sa facilité de pliage. C’est annoncé dans la fiche technique : « dépliage et pliage 1 SECONDE grâce à son concept « EASYFOLD » breveté ». En effet. Il n’y a pas besoin de se baisser, on appuie (fortement, ça surprend la première fois) et hop elle se referme.

Deuxième bon point : sa facilité de transport. Une fois repliée, on peut transporter la trottinette comme un caddy, en la trainant derrière nous. Plus besoin de la porter ! C’est ce qu’ils appellent le mode TROLEY.

big_800PX_mediacom_558991354

Un espace a été prévu pour pouvoir l’accrocher avec un cadenas. J’aime beaucoup l’idée, surtout qu’on s’est déjà fait voler une trottinette (celle de Grande Chérie) au sein de notre local à vélos (les boules…). Hélas, le verrou n’est pas inclus. Je trouve ça un peu dommage, au prix de l’engin… z’auraient pu y inclure l’antivol.

Enfin, je trouve qu’elle a de la classe (ba quoi c’est important !), elle est assez imposante, mais c’est parce que j’ai l’habitude de ne voir que les modèles/tailles enfants. Cependant, finalement, la planche est assez courte, il est même difficile d’y coller mes deux pieds (et pourtant je ne chausse pas du 45)

L’Homme l’a également testé. Ok, il me l’a même piqué pour aller à son cours de sport… De son côté, il a été un chouilla déçu par la rapidité de la bête. C’est sûr, il est plus casse-cou que moi. De mon côté, cela me suffit bien, je ne fais pas non plus une course contre la montre même si mon emploi du temps y ressemble !

La trottinette Town 7 EasyFold qui m’a donc été offerte et vendue dans les magasins Decathlon (qu’on ne présente plus) au prix de 119,95 €. J’ajouterai que si, comme moi, vous n’êtes hélas pas domiciliés près d’un magasin Decathlon, la commande en ligne se fait très rapidement ainsi que la livraison gratuite.

big_800PX_mediacom_560767622


Sponsored by BuzzParadise

31 commentaires

Odyssea : I dit it

Ouais, ça vaut bien un peu d’anglais cet exploit.

Dimanche dernier, au milieu des 32 000 personnes rassemblées sur l’esplanade du château de Vincennes, il y avait moi. Une maman motivée mais un peu stressée par l’événement et la tâche qui l’attendait : une course de 5 kilomètres.

odyssea ocean spray 2013

Coucou, il y a du monde dites-donc !

Bien briefée par mon coach (lors de « seulement » 3 entrainements en presque 38 ans), bien entourée aussi par mes copines lectrices qui déchirent, j’ai donc couru. Tout du long. Veronique pourra en témoigner, nous avons papoté tout en tournant autour du futur zoo de Vincennes. (Vero, l’ouverture c’est pour 2014)(c’est qu’on a cherché l’info tout en courant et qu’on n’avait pas trouvé, c’est chose faite)

lectrices ezabel odyssea

Tout ceci grâce à Ocean Spray dont je portais dignement les couleurs. Eh non, je n’étais pas en rose ! Je tiens d’ailleurs à remercier sincèrement toute l’équipe pour leur accueil sur leur stand. On a bien ri devant la piscine de cranberries (qui représentait l’étonnante récolte de ce fruit que vous pouvez découvrir sur leur site), sauf quand Marie (ça va Marie ?)(oui je fais des messages personnels aujourd’hui) a fait tomber son portable dedans…

On a également pu déguster une canette de jus de cranberry, très rafraichissant après 5km !

dossard odyssea

Mon dossard. Impossible à jouer ensuite au loto mais tant pis !

 

Ce fut pour moi l’occasion :

1/ de me remettre au sport (sérieusement)

2/ de me fixer un objectif (pour lequel la nana, un peu trop « sérieuse » que je suis, ne pouvait  se défiler)

3/ de me prouver que je pouvais courir 5 kilomètres (sans m’arrêter)

4/ de participer à une course servant une cause magnifique (la lutte contre le cancer du sein)

5/ de rencontrer ou de retrouver des lectrices de mon blog (c’est toujours émouvant je trouve)

Odyssea à Paris – 12e édition cette année c’est : plus de 32 000 dossards, 420 000 € reversés au profit de l’Institut Gustave Roussy (1er centre européen de lutte contre le cancer) et le projet ATIP3. 

L’an prochain, j’y retourne, peut-être pour le 10 kilomètres car j’avoue que les 5 sont passés comme une lettre à la poste. J’ai tout simplement adoré courir. L’ambiance était boostante, cela m’a fait un bien fou. Je n’étais que fierté. Et ça, c’est bon !! Je pense également y inscrire les enfants pour le 1 kilomètre.

Qui en est ?

Vous pouvez retrouver toutes les infos sur Odyssea ici et suivre la page Facebook Ocean Spray France, où sont encore postés de nombreuses photos et témoignages en échange de donation ! Encore une belle initiative de la marque. Bravo à elle. Sincèrement.

Article sponsorisé

21 commentaires