Et femme - 5/39 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Et femme

Muchachas de K. Pancol… déçue déçue déçue

Muchachas-1-2-3Oui, je sais ce que vous allez me dire…

Quel temps pourri encore en ce mois d’août !

Ah non. Enfin si, aussi.

Mais au sujet de ce billet…

Enfin franchement Eza, tu le fais exprès, tu n’as qu’à pas lire la Marc Lévy féminine !! »

Certes mais je fais ce que je veux 1/ avec mes cheveux (mon nouveau shampoing doux, bio de Fleurance Nature LUI ne me déçoit pas) 2/ avec mes lectures de l’été.

J’avais adoré (si) les 3 premiers « fameux romans » de Katherine Pancol, enchaînant écureuils, crocodiles et autres tortues avec un grand plaisir. Ses personnages étaient réellement attachants.

Alors, évidemment, j’ai voulu découvrir la suite, cédant aux sirènes du marketing. J’ai acheté les Muchachas 1,2 et 3.

Olé

Le premier j’ai lutté. On m’a dit de tenir bon, que vers la fin, je retrouverai vraiment mes petits personnages chéris.

En effet.

Le deuxième était plutôt chouette.

Le troisième terrifiant de déception.

Katherine Pancol a souhaité, avec les Muchachas, faire entrer de nouvelles femmes dans l’histoire. Au début, je ne comprends pas pourquoi, je me dis qu’il doit y avoir une raison personnelle, alors passons. On parle femme battue, ça me touche évidemment, je tente de m’accrocher à cette nouvelle partie, de raccrocher les wagons. Vraiment, je fais des efforts.

Et puis au Tome 3, c’est long, très long. On re re revient sur les faits, cruels vraiment, on finit par se dire bon sang mais ça va se terminer ce bordel oui, c’est bon on a bien compris la situation, l’injustice tout ça. Vivement que l’héroïne se venge.

Et passés (en sautant des lignes hein) les 3/4 du 3e livre, je finis par m’interroger : « mais comment l’auteure va t’elle pouvoir conclure tout ce qu’elle a démarré en si peu de pages ? » J’ai pris peur, et j’ai eu raison. Je suis dégoutée par la fin, après avoir tant répété et insisté, elle bâcle tout simplement, un peu du genre : « oups mais il ne me reste que 50 pages !! Tant pis, bon allez hop hop hop, ça c’est fait, hop, lui il meurt et hop, elle, ba, on sait pas, c’est pas grave, on va laisser les lecteurs imaginer leur fin »)

EUH

Tu te moques de moi là ? Le « méchant bien gratiné » là, c’est ainsi que tu le termines ? Ah ba super, ça donne envie tiens.

Et ton héroïne principale ? Tu n’aurais pas oublié d’en parler dans le tome 3 ? Ah non pardon c’est vrai, il doit bien y avoir 4 pages en tout sur elle. Dommage, alors qu’elle montait en puissance et que sa personnalité s’amplifiait de si jolie manière depuis le 1er épisode.

Bon, tout ça pour dire que j’interromps mon périple en amoureux pour vous conseiller de ne surtout pas acheter les 3 derniers Katherine Pancol, Muchachas. Au pire, je vous les prête hein, avant de les revendre sur Amazon.

Je retourne chercher mes enfants.

bisous

31 commentaires

Bonne fête PAF le P.A.F

Traditionnellement depuis 5 ans sur ce blog, j’accueille 1 blogueur papa à l’occasion de la fête des pères. Ma petite façon à moi de fêter une Bonne Fête aux Pères !

5 ans après Till The Cat, 4 ans après Pacco, 3 ans après Papacube, et 1 an après PapaLion, j’ai proposé à ce super « nouveau » papa blogueur, rencontré cette année (EN VRAI, eh ouais) de répondre à mes petites questions. Il a accepté (youhou), je vous laisse donc (re)découvrir PAF le P.A.F !

Paf-2.0

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombre de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)
Paf le P.A.F (père anonyme au foyer). J’ai quarante-quatre ans, deux gnomes : minus a cinq ans et demi, préado a douze ans et demi (préado est la moitié du temps chez nous et l’autre chez sa mère). J’habite à Paris dans le 11ème arrondissement.
Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?
Bien que mon pseudo réponde à la question, je précise. Je suis père au foyer depuis deux ans. Ravi d’avoir arrêté de travailler. Avant ça, j’ai bossé pendant une vingtaine d’années dans la distribution de produits informatiques et vidéoludiques au sein d’une entreprise qui fut agitatrice. Même si j’en tire une grande satisfaction, mon activité actuelle est assez peu reconnue par la société.
Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?
Elle aide beaucoup dans le temps qui lui est imparti. Sa spécialité est de nous nourrir, domaine dans lequel je brille peu, même si j’ai fait des progrès depuis deux ans. Comme elle travaille beaucoup, je m’occupe très majoritairement de la plupart des autres tâches ménagères.
Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)
J’aime pas les classements en général, je suis toujours nul pour dire mes films ou mes albums préférés, ben ça me fait pareil pour les souvenirs. Depuis deux ans, je passe beaucoup de temps avec les enfants et des bons moments, il y en a tellement que c’est impossible d’en mettre certains au-dessus des autres. La semaine dernière, j’ai fait de l’accrobranche avec le minus et c’était très agréable, parce qu’il est fier de réussir les trucs, parce que tu l’aides, c’est un chouette moment à partager. J’en avais fait avec préado l’été dernier et ça avait été super aussi et là, c’était à six mètres de haut avec tyrolienne de 70 mètres par dessus un étang.
Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux-tu nous
en parler un peu plus ?)
J’ai créé ce blog il y a un peu plus d’un an pour parler de mon quotidien de père au foyer. Au départ, je ne faisais que des gifs animés, mais l’exercice s’essouffle vite et j’ai progressivement écrit de plus en plus. Comme j’aime faire de la photo, j’y ajoute celles dont je suis fier. Je me disais que ça ferait un souvenir aux enfants qui pourraient lire ça plus tard, rigoler de ces anecdotes. Au fil de l’eau, c’est devenu un fourre-tout (je revendique l’absence de ligne éditoriale) dans lequel je mets tout ce qui compose ma vie, femme et enfants bien sûr, mais aussi musique, séries, films, jouets, coups de coeur (non sponsorisés) et coups de gueule en tous genres. Je n’ai pas d’ambitions.
Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui ma petite chérie »)
Alors là je dois avouer, je suis infoutu d’être sévère. J’y parviens un poil plus avec préado quand il est vraiment relou, mais ça ne va pas loin. En même temps, ils ne font jamais de conneries volontairement, j’ai pas souvent à faire preuve d’autorité.
Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?
Le lâcher-prise. J’entends par là me résoudre à ne pouvoir les protéger de tout et pour toujours. On ne peut pas leur éviter les cons, les méchants, les intolérants… Alors il faut leur apprendre du mieux qu’on peut à faire avec.
Champ libre : (vas y exprime-toi, lâche-toi, c’est le moment !)
Vraiment libre ? Ok, alors je vous invite à réfléchir avec une citation d’Anna Lappé : “À chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous choisissez officiellement dans quel monde vous voulez vivre.” Nous sommes tous responsables de l’état dans lequel nous laissons la planète à nos enfants. Jeter un oeil à la page FB de Mr Mondialisation, juste histoire de changer de perspective, parce que s’informer correctement, c’est un bon début.

6 commentaires

Mais pourquoi ?????

Hier en revenant de mon cours (quasi) hebdomadaire d’aquabiking, je m’interrogeais publiquement – comprendre : via twitter – sur les motivations qui me poussent, chaque semaine donc (merci de suivre), à souffrir volontairement à ù$*^ !#$* » de cours !

J’ai reçu plusieurs réponses.

–          Parce que je le vaux bien (certes)

–          Pour être au TOP (tout à fait)

–          Parce que le sport c’est bon (parait oui)(mais la glande aussi)

–         Pour être (je cite) « la maman sexy qui énerve toutes les mamans » (pas mon genre, m’enfin, j’ai trouvé ça sympa quand Choupie m’a dit que sa meilleure amie trouvait que j’étais la plus jolie des mamans)(et toc)

Et finalement, j’ai trouvé.

J’y vais parce que j’ai envie de me sentir bien dans ma peau, dans mon corps.

Parce que j’ai besoin de me vider la tête au risque de la voir imploser (je vous parlerai peu à peu de ce qui l’encombre en ce moment, ma tête, mais pour le moment, je ne peux point, croyez-moi sur parole du coup hein)

J’y vais parce que j’ai 18 ans et qu’il n’est pas question que je m’encroûte si jeune. Quoi ? Bon, ok 28… RHA

Parce que j’aime dire un vilain gros mot pendant 45 minutes devant la coach qui nous fait tant souffrir.

Parce qu’on rigole drôlement bien avec ma copine de galère, et que du coup, on bosse aussi les abdos.

A moins que cela ne soit à cause des chaussons d’aquabiking qui me siéent si bien aux petons.

Ou encore parce que cela m’oblige à m’épiler chaque semaine ?

EN TOUT CAS, ce n’est absolument pas parce qu’il est HORS DE QUESTION que je me fasse doubler par ma gamine de 9 ans à la course ou mettre par terre par mon judoka de 7 !

Non mais oh

Dimanche, j’ai fait « concours de roue » au parc. Et j’ai gagné : OUF. Mais jusqu’à quand…

photo 2 (1)Nan c’est pas moi ça, la mienne était beaucoup plus droite, dixit l’Homme

 

12 commentaires

Portrait d'une maman designer : Matali Crasset

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas tenté un petit portrait « de maman » !

L’occasion s’est présentée à nouveau récemment, car j’ai eu la chance de rencontrer quelques minutes, la designer française Matali Crasset  autour d’un thé au Palais de Tokyo où elle présentait l’une de ces dernières créations.

Matali crasset ezabel

Je ne vous cache pas que je ne la connaissais alors que pour avoir réalisé deux collections « capsules » pour la marque de vêtement Okaidi et que j’étais un tantinet stressée à l’idée de la rencontrer.

Eh bien figurez-vous qu’elle est absolument adorable, très simple, accessible et surtout évidemment passionnée et donc : passionnante.

Petite présentation pour vous mettre à niveau : je vous vois au fond là-bas !

Matali Crasset est designer industriel de formation. Elle a fait ses premières armes dans les années 1990 auprès de Denis Santachiara en Italie et Philippe Starck en France. Au début des années 2000, elle a créé sa propre structure, Matali Crasset Productions. C’est à Belleville, dans une ancienne imprimerie réhabilitée en logements et petits jardins qu’elle a installé son studio.

Ni une ni deux, j’ai cherché à savoir quelle maman elle était ! Car Matali Crasset est certes une designer très connue pour son style atypique qui intervient sur des territoires éclectiques, elle était aussi maman, de deux enfants : une adolescente et un garçon, Arto, de 9 ans.

Extraits de notre échange

Nous avons prénommé notre fille Popline car nous voulions une enfant dynamique, c’est plutôt réussi ! »

Matali Crasset se définit comme une maman expérimentale. Très aidée par son conjoint, elle avoue s’appuyer beaucoup sur lui pour la gestion quotidienne des enfants.

Le jeu est primordial pour les enfants. »

Et comment fait cette maman designer pour faire découvrir l’Art à ses propres enfants ?

Nous faisons des ateliers de création ensemble. »

Elle m’a donné quelques conseils – très simples – pour initier les petits à ce monde : les emmener à des expositions, les laisser regarder, s’exprimer devant les oeuvres. L’idéal étant, bien sûr, de tenter de trouver des expositions dont la thématique se rapproche d’une de leur passion à la base : robot, super héros par exemple ! Il est plus facile alors de les faire accrocher.

Laisser la place à l’imaginaire »

Voilà ce qui restera pour moi le plus précieux de ses conseils.

Concernant sa collaboration avec Okaidi, pour la 2e année consécutive, Matali Crasset a souhaité redonner de l’insouciance, une « bouffée d’air » en imaginant deux petits personnages – Picoboy et Picogirl que l’on retrouve donc sur chaque modèle de la collection Capsule – issus du « monde imaginaire Picoland créé à partir d’une figure géométrique unique ». Elle m’a confié que se sont les articles garçons qui sont arrivés en premier et qu’elle a demandé le ressenti de ses propres enfants devant son travail.

Il faut donc regarder ce projet comme une fiction : un monde construit à partir d’un carré étoilé, une forme ludique et unique qui dessine un abécédaire de formes tout en « picos », pour donner du piquant à la vie. »

silhouette-600x800_OK1

silhouette-600x800_OK4Vous retrouvez tous les modèles (une vingtaine) Matali Crasset pour Okaidi sur la boutique en ligne.

7 commentaires

Rituel beauté simple et bio (avec Marque Repère)

Vous le savez, je ne suis pas une beauty addict MAIS je suis une femme qui aime prendre soin d’elle. Parce que je le… oui bon, vous avez compris.

J’achète mes produits d’hygiène et de beauté dans des boutiques spécialisées ou éventuellement dans mon magasin bio. Je n’ai pas le réflexe en effet de penser à ça en faisant mes courses alimentaires, tout juste si je pense à prendre le déo de l’Homme en passant chez Monop’. Et puis, j’étais jusque là persuadée que je ne trouverai de toute façon pas la qualité que je cherche dans un produit, ni, vous le savez c’est important pour moi désormais, des compositions à minima « naturel » voir bio.

Mais ça c’était avant. En effet, on m’a récemment proposé de découvrir la gamme de produits d’hygiène et beauté de la Marque Repère (vendu dans les enseignes Leclerc). Figurez-vous qu’ils ont en effet une large gamme de « basique » bio. J’avoue, j’étais bluffée. Du bio vraiment accessible, je ne peux que tester !

Gamme Bio Naïa

Voilà pourquoi, ces derniers jours, mon rituel beauté de base quotidien je le partage avec des bouchons verts…

Pour environ 15 euros, j’ai mon trio de produits basiques. BIO. Oui, j’insiste un tantinet mais avouez que bon… ce n’est pas cher !

On a donc : le lait démaquillant pour peaux sensibles (3,12€) – oui je suis une femme sensible – que je pose toujours sur mes cotons lavables Tendances d’Emma. Il démaquille parfaitement, aucun souci, et l’odeur est vraiment agréable, assez dynamisante, du coup je l’aime vraiment pour le matin.

marque repere démaquillant bio

Un coup de lotion tonique, hop avec un 2e coton. (3,63 €), impeccable pour finir le démaquillage et donner un coup de boost au teint. Là encore odeur très agréable de fleur d’oranger.

lotion tonique bio marque repere

Et la crème hydratante anti-rides – oui je suis une femme de presque 40 ans, gloups. à l ‘extrait de grenade et d’huile d’argan bio (6,63€) Elle pénètre bien, rapidement et ne laisse pas de voile gras sur ma peau. Le flacon pompe me convient très bien pour prendre la dose nécessaire.

anti rides bio marque repere

Là-dessus un peu de poudre compact, l’indispensable duo mascara/anti-cernes pour ne pas faire peur aux gens du dehors, épictou !

Léger. En mai, d’abord, je fais ce qu’il me plait. Et toc.

Produits offerts

14 commentaires

Le coffret idéal pour une jeune maman

Vous le savez je collabore depuis… ouh là mamie… un bail… avec Christel Niquille fondatrice des Mum to Be Party.

Je vous en parle assez rarement, histoire de ne pas trop vous saouler avec ça, mais je me retiens beaucoup, car je continue à dire que ces soirées devraient être offertes à toutes les futures mamans, que j’adore y animer un atelier « préparer l’arrivée de bébé » avec Anais Lunet ma copine babyplaner. Parce qu’on rigole bien. Parce qu’on se sent utile. Parce que ça fait du bien.

J’adore écrire pour le site également, parce que je peux utiliser mon ton qui m’est cher et passer encore et toujours, avec humour et bienveillance, les messages qui me tiennent à coeur depuis ma petite dépression post natale : déculpabilisation, importance de déléguer, place du père à laisser, etc, etc. Dépression qui m’a finalement fait découvrir une autre partie de moi alors inconnue et … qui a pris le dessus depuis. Pour mon plus grand bonheur.

Christel a récemment agrandi son offre et propose désormais aussi, des coffrets à la vente. Plusieurs thématiques, j’en avais déjà un peu parlé ici.

Le tout dernier coffret… il est tellement canon, je ne pouvais pas ne pas vous le présenter. Bon, en plus, j’ai participé à la rédaction du guide qui est inclus dedans donc, évidemment, il est merveilleux.

(oui je rentre encore dans mes bottines)

(mais c’est le printemps)

Le coffret jeune maman « coup d’éclat après bébé«  contient plein de produits que Christel a testés justement après ses grossesses. Et vraiment cela se sent tant son contenu est précisément ce dont on a besoin pour se chouchouter après bébé.contenu coffret jeune maman eclat

Vendu 55 euros, il contient pour près de 190 euros de produits, autant vous dire que c’est une affaire à ne pas manquer.

Une belle idée cadeau pour la fête des Mères non ? À offrir ou à s’offrir, parce qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

Il existe en vert ou en rose.

Crédit photo : Nouriya Hamza

Crédit photo : Nouriya Hamza

Et comme vous êtes mes lectrices adorées, j’en ai un à vous offrir. Pour participer, c’est simple, vous laissez un commentaire ici. Profitez-en pour me dire des mots doux, j’adore ça. Je tire au sort parmi les participations arrivées avant mercredi 14 mai, 23h59.

 EDIT : la gagnante est Céline ! Merci à toutes pour vos adorables mots doux et participations ! 

92 commentaires

Quand mes copines écrivent des livres

et des bons

et des drôles

et des pratiques

et des émouvants

et des que j’aurai presque aimé écrire – mais je n’ai pas leur talent. Ni leur sérieux ni leur patience.

Marie Perarnau, après m’avoir fait hurler de rire avec « Les Mamans testent : des trucs pour les nains… mais pas que » a remis le couvert. Un 4e enfant et un 2e livre !

De la grossesse à la naissance, toujours aux éditions du Chêne, toujours avec de superbes et drôlissimes illustrations de sa soeur Chloé Perarnau. Mais en plus, cette fois avec des photos excellentes, et des légendes qui tombent toujours parfaitement de Michel Azous.

J’ai beau être très loin de ces années-là, comment vous dire à quel point je me suis retrouvée à nouveau dans ces pages. C’est drôle, pratique, c’est Marie. À 100%.

Un indispensable à offrir à toute future maman normalement constituée, à savoir : flippée, culpabilisée, triturée, boursouflée, épuisée. D’autant plus si elle a déjà des enfants. Très loin du guide de grossesse classique et pourtant bourré d’astuces et de vrais conseils, je ne peux que vous le conseiller. Oui, j’insiste lourdement.

Natacha Guilbert, auteure du blog cranemou, s’est mise en tête, elle, d’écrire… un dictionnaire. Rien que ça. Idéal pour caler d’autres ouvrages ou pour aplatir les feuilles ramassées par les enfants dans le parc. Rha non surtout pas !!! Aux éditions Kero, Natacha vient donc de publier Le Dico des Parents. Co-écrit avec un pédiatre, Docteur Alain Benoit, nous avons là un vrai dictionnaire, avec son classement alphabétique, reprenant la plupart des sujets touchant la parentalité, la grossesse et la toute petite enfance. À ma gauche la version du mot « avant » (d’être parent) et à ma droite la version… « après ». C’est tellement vrai, juste, parfaitement exprimé, je suis complètement fan. Encore une fois tout ce que j’aime : drôle, pratique, facile à lire, sérieusement pensé et bien écrit.

Petit extrait avec le mot « Nounou ». Avant : voisine du premier. Après : Mary Poppins. Mais encore « Principe ». Avant : Règle de conduite que l’on entend appliquer et faire appliquer à nos futurs descendants. Après : désuet.

On ajoute à ces définitions rigolotes, de vrais conseils, finement amenés toujours avec humour (pour Natacha) et professionnalisme (pour le docteur) et on obtient encore un beau cadeau à (se) faire !

Camille Anseaume, elle, joue dans la cour des premiers romans. Et bon sang quel premier !! C’est bien simple, j’ai tout lâché pour le dévorer. Sa structure fait d’ailleurs que l’on ne peut qu’avancer très vite dans sa lecture : de petits chapitres qui s’enchaînent, impossible de s’arrêter. Encore un p’tit là, et encore celui-ci… En quelques heures Un tout petit rien est achevé.

Par contre, on n’en sort pas indemne. Ouh que non. J’ai tout simplement adoré ce mélange de sentiments, d’émotions par lesquels je suis passée, d’une seconde à l’autre, d’une page à une autre. J’ai ri, j’ai eu les larmes aux yeux, un sourire niais et puis j’ai ressenti de la colère parfois, de l’empathie beaucoup. Camille n’est jamais tombé dans le cucul, ni dans la désolation. Tout est juste, léger alors que le sujet est vraiment lourd, vital ! Fan de ces jeux de mots, de cet humour, de ce ton que je lui connaissais déjà via son blog « Café des filles« . Je ne dévoilerai pas l’histoire, faites-moi juste confiance. Achetez-le, dévorez-le, faites-le tourner, ce premier roman est magique, il FAUT le lire.

Allez, hop, on lâche les écrans et on se met à lire !

 

7 commentaires

Inscription à la prochaine Mum to Be Party

Avis à la population baleine (rho ça va hein), vous êtes enceintes, parisiennes ou presque (ça arrive à des gens très bien), je vous invite à profiter d’un moment bien-être/copinage/chouchoutage/rigolage et accessoirement rencontrage de votre serviteuse (moi donc), à la prochaine Mum to Be Party, le 8 avril prochain.

Cela se passera dans le nouveau lieu dédié aux parents : Happy Families (je vous en ai LARGEMENT parlé ici, je sais)

Les inscriptions à cet événement indispensable à toute belle grossesse, c’est maintenant en cliquant sur le lien qu’il est beau, qu’il est là

MTBP - BANNIERE PARIS -2014-04

 

 

Au programme de cette nouvelle édition, la première (qu’on espère d’une longue série) en 2014 :

  • ATELIER PRÉPARATION ZEN DE L’ARRIVÉE DE BÉBÉ. Tous les détails pratiques (valise maternité, achat poussette etc.) sont souvent source de fatigue et d’achats bien inutiles. Anaïs Lunet, Baby Planner B for Baby et Isabelle, du blog e-Zabel,  partageront leurs bons plans pour une grossesse légère et décomplexée. Elles conseilleront plus spécifiquement sur le matériel à envisager pour les 1ères sorties avec bébé, de concert avec Estelle Morineau, Responsable Marketing BRITAX RÖMER, spécialiste des sièges auto et des poussettes.
  • ATELIER SUR LA GARDE DE SON BÉBÉ. Alors que bébé n’est pas encore né, vous devez assez tôt vous pencher sur la recherche d’un mode de garde pour que la reprise du travail se fasse de la manière la plus sereine possible. Marine Vevaux, jeune maman Responsable Développement chez O2, expert de la garde d’enfants à domicile, vous conseillera sur les différentes solutions existantes (crèche, nounou, assistante maternelle, garde d’enfants à domicile…). Sans oublier les astuces de gardes ponctuelles pour que les parents continuent à avoir des moments rien que pour eux, en toute confiance
  • ATELIER MODE. Parce qu’une femme enceinte, c’est beau ! Les créatrices de De Mois en Moi, marque française de vêtements de grossesse et allaitement, proposeront aux M2b un atelier conseil pour mettre en valeur leurs nouvelles formes et réinventer leur féminité grâce à un choix de vêtements et accessoires adaptés conciliant esthétisme et confort. Cet atelier sera suivi d’un essayage de la collection printemps-été De Mois en Moi.
  • ATELIER SOIN CORPS. Les futures mamans pourront se faire conseiller par Noémie Amisse- de Goÿs fondatrice de Nohèm, marque de cosmétique bio qui puise le meilleur des beautés du monde. Chaque participante se fera conseiller sur les produits pour prévenir l’apparition des vergetures, mais aussi pourra goûter à un mini-soin découverte du massage prénatal en cabine réalisé par les masseuses de l’espace beauté d’Happy Families.
  • ATELIER ALLAITEMENT. Nourrir son bébé n’est pas toujours simple et souvent on se retrouve le nez dans le guidon les 1ères semaines après accouchement. Allaitement au sein, mixte ou bien au biberon : vous pourrez échanger sur le mode d’alimentation qui vous conviendra le mieux avec Aurélia Roze, auxiliaire de puériculture en maternité et animatrice d’allaitement pour l’association Bien naitre et bien être (Crosne, 91).

Pendant les pauses, les participantes pourront découvrir le tout nouveau concept qui fait actuellement fureur dans le domaine de la mode : Stella & Dot. Des accessoires proposés dans des ambiances conviviales entre filles et animées par un Stylist. Pour apporter une touche ludique et personnalisée à l’atelier mode, quelques accessoires Stella & Dot seront mis à disposition pendant les essayages. Fun !

La philosophie de Photographie mon bonheur ? « Des photos lors de vrais moments et de réelles situations de tous les jours ». C’est donc tout naturellement que Nazia Bourgeois, jeune maman parisienne spécialisée dans la photographie de grossesse et de famille, sera à nos côtés pour saisir les instants de détente et de rires de cette  rencontre.

Alors ?? Qui qui vient ?

2 commentaires

Mon régime

regimeParmi les châtaigniers des médias qui rendent les bouts des doigts noirs, nous retrouvons :

« C’est bientôt l’été » ; « oh secours l’épreuve du maillot de bain approche » ; « comment perdre 2,9 kg avant l’été ? (parce que 3 kg ça fait trop, faudrait pas qu’on pense qu’un titre de magazine féminin conseille de faire un régime à ses lectrices hein)

Oups

j’ai écrit le mot interdit, le Voldemort Who-Must-Not-Be-Named d’entre filles

Eh bien moi, je fais un régime. Si, si.

Je l’ai démarré hier.

Je vous le décris, il est très simple.

– Vous achetez une carte de 20 cours d’aquabiking ; (hop quelques grammes de perdu avec ton rein qui y passe)

– Vous vous pointez au cours, après avoir englouti un sandwich jambon cru, mozzarella (et 3 feuilles de salade), parce que bon, il faut des forces pour pédaler sa race ;

– Vous frôlez l’attaque cardiaque et refaites connaissance avec certains de vos muscles alors encore inconnus ;

– Vous tentez de faire marcher vos jambes pour retourner au bureau…

– Vous prenez finalement le bus, mais juste parce qu’il est pleut en fait et que vous aviez réussi à ne pas mouiller vos cheveux dans le bassin c’est pas pour bousiller votre brushing maintenant flute quoi !

– Vous dormez travaillez quelques minutes

NOTE IMPORTANTE : il est nécessaire de bien attendre 2 heures avant de passer à l’étape suivante. Vous pouvez toujours patienter en jouant à Candy Crush affalés dans votre fauteuil.

– Vous vous jetez à estomac perdu dans la recherche d’un distributeur de nourriture : vous faites tous les étages de votre bâtiment en ascenseur évidemment.

– Vous le trouvez enfin, si personne ne vous regarde, la bave à la bouche, vous avez le droit de l’embrasser, sinon, dégainez vite votre pièce de monnaie !

– Hurlez de toutes vos forces parce que l’euro ne passe pas, ce bâtard.

– Attrapez le 1er collègue venu, échangez-lui avec un magnifique sourire forcé – le même que celui que vous faisiez au coach à l’aquabiking quand il vous a annoncé que l’échauffement était terminé, votre fausse pièce contre une vraie ; remerciez.

– Jetez-vous sur un kit kat et … prenez finalement aussi les Gerblé « diététique », ça, c’est pour la bonne conscience.

– Dégustez… les deux.

Voilà, grâce à ce régime miracle, reprenez en à peine 2h TOUTES LES CALORIES même sans doute un peu plus, que vous avez perdu en souffrant sur un vélo au milieu de 6 autres de vos congénères.

Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

Les joies des médias de l’internet qui ne font pas les doigts noirs mais qui donnent des tendinites au pouce.

 

 

26 commentaires

Une maman, un mug

Il m’arrive des trucs extra depuis que je blogue, j’avoue, j’ai beaucoup de chance.

Le dernier en date… le voici :

mug astridm e-zabel

Un mug. (Ok super Eza merci et… ?)

Les habitués reconnaîtront sans doute les traits de ce dessin, unique : eh oui, c’est moi, dessiné par la grande illustratrice AstridM. Que j’adore. (je la connais en vrai hiiiiiii elle est super adorable, en plus d’être hyper talentueuse)(bref)

dessin astridM

Ce dessin, ce mug, m’a été offert par Famille Plus. Depuis 4 ans déjà, le label nous propose un quizz rigolo, illustré par AstridM, pour connaître notre « profil de maman » à la montagne. Cette année, j’ai découvert, avec surprise que j’étais une « Maman déjantée » uh uh étonnant tiens…

quizz famille plus

Le Label Famille Plus, je le connais bien, je vous en ai un peu parlé d’ailleurs dans mon billet sur notre séjour ski dans la station de La Rosière qui le possède. Il nous assure une station « équipée » pour les petits avec tout un panel de services bien pratiques et rassurants quand on est jeunes parents et que l’on veut partir sereins…

UN CADEAU ?

Alors non seulement, j’ai eu la chance d’avoir mon portrait sur ce mug mais figurez-vous que je vous propose de gagner LE VÔTRE ! (avec votre tête dessus hein)

Pour cela, il vous faut aller répondre au fameux quizz (11 questions marrantes vous verrez), puis de revenir me donner en commentaire le résultat de votre test ! Dites-moi quelle maman vous êtes !?

Ensuite, un tirage au sort parmi tous les participants désignera le gagnant d’un mug personnalisé par AstridM.

Et en participant au quizz, vous participez aussi à un autre concours « général » permettant de gagner un séjour au ski en famille…

(le règlement du concours est consultable ici) Vous avez jusqu’au 27 février, 23h59.

 

EDIT : la gagnante est Cancreluche ! Bravo !

125 commentaires