Interview du blogueur Papa Lion pour la fête des pères

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Bonne fête Papa… Lion !

4 ans après Till The Cat, 3 ans après Pacco, 2 ans après Papacube, j’ai eu très envie de reprendre ma petite série de portrait en l’honneur des papas blogueurs que j’apprécie.

PapaLion ? Je vous conseille vraiment son blog si vous ne le connaissez pas encore. Je lui ai demandé de répondre à mon petit questionnaire et il a accepté. Ouf. C’est que je n’aime pas me faire rembarrer  👿

papalion

Bonnes fêtes à tous les papas ET bonne fête Papa Lion que j’accueille donc avec un grand plaisir ici même :

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombre de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police
nationale, vos papiers s’il vous plait)

Salut brigadière, mon nom est Lion, Vincent Lion. Vincent est mon vrai prénom, Lion est un des nombreux pseudos dont m’a affublé mon fils depuis qu’il est en âge de m’affubler. J’ai trente-cinq ans mais j’en fais vingt ; et encore je ne te parle pas de mon âge mental. J’habite dans le Midi mais je t’arrête tout de suite : non, ça ne justifie pas tout ce qui précède.

Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ? (genre pour les
paumées qui ne te connaissent pas encore… si si il y en a encore – les pauvres chut…)

J’ai choisi un métier qui me permet de rentrer pas trop tard et de passer du temps avec mes enfants, tu vois le genre ? Mes enfants sont ma priorité. Ma carrière est le cadet de mes soucis. J’aurais été père au foyer si ça avait été rémunérateur.

Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?

Avec la jolie et gentille Maman Lionne nous nous aidons comme nous nous aimons : beaucoup.

Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

J’ai beaucoup aimé emmener mon fils en vélo derrière moi, sur son petit siège. Je me retournais en permanence pour vérifier s’il était toujours arrimé, c’en est devenu dangereux. J’ai beaucoup aimé quand il s’est mis à pédaler seul, c’était il y a quelques semaines à peine. Je ne sais pas qui de lui ou de moi était le plus étonné d’avoir à remiser les petites roues. Ma fille a marché pour la première fois sur la plage, ce qui a eu son petit effet sur mon cœur d’artichaut. J’ai adoré ses premiers « merci papa », je les lui ai rendus. Voilà, quand mes enfants me disent « merci », je ne peux pas m’empêcher de leur répondre « merci à toi ». Mes meilleurs souvenirs, c’est tout ce que je leur ai appris. Ils croient tout ce que je leur dis et j’espère que ça durera.

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux tu nous
en parler un peu plus ?)

J’ai ouvert mon blog fin juin 2012. Michaël de Papa Cube m’a donné quelques conseils stratégiques pour avoir deux trois lecteurs, ça m’a pas mal aidé. Il est chouette, ce Papa Cube. Sur mon blog, il y a des instantanés, des petits coups de Polaroïd cadrés sur mes deux enfants. Depuis qu’ils sont arrivés, j’aime raconter ma vie. Il y a des moments anodins qui sont tout pour moi : les petits riens anecdotiques qui font le charme de la vie de papa et que tu finirais par oublier si tu ne les écrivais pas. Presque tout ce que je raconte est vrai. Je leur dois bien ça. Voilà, c’est pour mes deux enfants mais, tant qu’ils ne savent pas lire, ça me fait très plaisir de partager ça avec mes autres lecteurs.

Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui ma petite chérie »)

Papa poule ascendant lion. Ecoute, quand je demande à ma fille d’un air menaçant si oui ou non elle veut aller au coin, elle dit oui et y va en riant. Je ne suis pas sévère et quand j’essaie de l’être, mes enfants voient que je fais semblant. Quand ils mangent, il y en a partout. Ils ne disent pas toujours bonjour et la chambre est rarement rangée. Voilà.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?

C’est très simple : en profiter assez. Ca va passer si vite. C’est comme une semaine au ski : j’ai à peine défait la valise que j’entrevois avec anxiété le retour. Du coup, je ne suis pas parti au ski depuis quinze ans.

Champ libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Isabelle, je kiffe ta petite tour Eiffel et ton bandeau rouge, hauts les cœurs, bonjour chez toi et chez vous tous, bienvenue chez moi, allez les Verts, à bas l’hiver, longue vie aux enfants et bonne chance aux futurs parents. Ca ira ?

Parfait ! Merci PapaLion, courez vite le découvrir !

13 commentaires

  1. .. Alors l’interpellé et son véhicule peuvent repartir ???

  2. Purée il est beau en plus.

  3. Nous aussi on est la famille Lion c’est marrant ! Bienvenue chez e-za 😉

  4. Très chouette cet interview dis donc ! Et la photo ne gâche rien hein.. 😉

  5. La pose de beau gosse 8)

  6. Oui pitié, Papalion, relance Avast ! Comme je suis le blog régulièrement je peux te dire qu’Avast me bloque depuis le 28 mai très exactement : ça fait 5 billets et c’est très frustrant de n’en voir que le titre sur mon fil RSS…

  7. Isabelle, tu sais choisir tes invités!
    Papalion, tu poses sur ton bateau, là, en fait?

Laisser un commentaire