CP - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

CP

T'as ton Tann's ? Parce que j'en ai un pour toi !

Oui, bon ça va, je manque peut-être d’originalité, mais une chose est certaine le cartable Tann’s de Choupie a tenu 2 ans sans aucun souci et il va même, croyez-moi, entamer sa 3e année de bons et loyaux services – sauf si la couleur ne plait plus trop à Miss CE2… mais je ne vais pas lui tendre la perche, on verra bien à la rentrée !

Non, cette fois, c’est bien de mon nouvel écolier dont il s’agit. Le p’tit, ce n’est pas un scoop, va entrer au CP en septembre. Notre choix pour le cartable s’est tout naturellement porté, à nouveau, sur la marque Tann’s !

Et voici le choix de Monsieur… Il a beaucoup hésité avec le rouge – qui est à gagner d’ailleurs plus bas – finalement les cascades des « gens sur les vélos » ont fait pencher la balance.tanns collector 2013 bmx cartable

Côté taille, nous sommes en 38 cm (idéal pour le CP/CE1), le 35 cm (1 soufflet uniquement) est conseillé pour les classes maternelles. Cependant, j’ai rarement vu des écoles maternelles demander un cartable en public, par contre, je crois que cela se fait en privé. Enfin, le 41 cm est plus adapté aux classes de CE2/CM1/CM2.

POUR ACHETER UN CARTABLE TANN’S sur Amazon, cliquez-ici

Je ne sais pas si vous avez été aussi prévoyantes que moi et que vous avez déjà acheté LE cartable, en tout cas, évidemment, je ne vais pas vous laisser dans le besoin hein. J’ai donc le plaisir de vous offrir, de la part de Tann’s :

un cartable classic 38cm rouge

une trousse double BMX bleu

un bon de réduction de 15% à valoir sur la boutique  internet pour une durée de 2 mois.

 

Tann's cartable trousse

Pour participer, je vous demande juste d’aller visiter le site de la marque et de revenir me dire quel est votre modèle préféré (cartable ou trousse d’ailleurs)

N’hésitez pas à liker la page facebook de Tann’s et la mienne pendant que vous y êtes.

Je vous laisse jusqu’au 7 juillet 23h59. Puis, tirage au sort toussa toussa.

cartable tann's CP

EDIT 8 juillet : le tirage au sort a eu lieu et voici les gagnantes :

Géraldine gagne le cartable
Solène gagne la trousse
Carine gagne le bon d’achat

tanns gagnants

229 commentaires

Apprendre à son enfant à lire avant le CP

apprentissage lecture avant CPUn enfant de 5 ans qui vous demande à apprendre à lire (avant le CP donc), il n’y a pas que chez moi que cela arrive.

En tout cas, vu les commentaires sur ce billet dans lequel j’expliquais que mon p’tit, plus si petit, apprenait déjà à lire, comme l’avait fait la grande soeur, bien avant le CP… il semble que le sujet intéresse beaucoup.

Donc, voici LE billet expliquant « notre méthode », si on peut appeler ça ainsi…

Pour compléter, vous pouvez aussi relire ce que j’avais écrit pour Choupie, que j’appelais alors « ma bégayeuse »

Voilà, le p’tit a demandé à apprendre à lire, cet été, donc juste avant sa rentrée en Grande Section. Autant pour sa soeur, née en janvier, on l’avait vu venir… elle connaissait depuis sa Petite Section toutes ses lettres. Autant pour le P’tit, on est resté assez songeurs. Et pourtant ! Cela nous parait plus simple et plus rapide pour lui !

Quelques conseils à suivre si votre enfant vous demande à apprendre à lire :

ne pas le freiner ! Certes, des maîtresses vous diront que non, il ne faut pas leur apprendre par vous-même, qu’il y a des méthodes à suivre, que seule l’école (au CP) peut leur inculquer correctement. Bon, ici, nous sommes totalement d’accord sur les méthodes d’écriture mais de lecture… beaucoup moins. Donc si un enfant demande, je recommande clairement de ne pas le freiner, mais bien de l’aider à y arriver.

expliquer à l’enfant que cela ne se fait pas en 1 jour et que cela peut même parfois être assez difficile. En effet, il y a des leçons assez cotons à passer. Choupie s’énervait dessus mais paradoxalement ne voulait pas arrêter. Pour le p’tit, par contre, cela passe comme une lettre à la Poste. Il répète souvent : « je sais que c’est dur, mais j’ai envie d’avancer ! »

prendre une méthode d’apprentissage, à la maison nous avons choisi celle-ci, un peu par hasard, un peu en lisant les avis sur Amazon, avec les avantages qu’ont toutes les méthodes : ceux de donner aux parents un ordre, un rythme à l’apprentissage ! Parce qu’on se demande toujours un peu par quel bout commencer… Elle a aussi ses défauts : des mots à lire contenant des sons pas encore vus dans la méthode… un peu bizarre, mais, il suffit de passer en expliquant à l’enfant que c’est normal qu’il n’y arrive pas encore.

– proposer à l’enfant de faire une leçon régulièrement, pas obligatoirement tous les jours, mais par exemple, 2 fois par semaine. L’idée que je souhaite passer c’est vraiment l’importance de la régularité.

– faire une « leçon de lecture » de 10 minutes grand maximum, l’enfant se concentre certes, mais pas longtemps. Ici le P’tit, pourtant demandeur à chaque fois, se concentre 3 minutes. Ensuite il est ailleurs. Pourtant, cela suffit ! Il retient très vite et déchiffre très bien. Bluffant.

ne jamais forcer, juste proposer éventuellement si l’enfant pendant quelques jours n’a rien demandé de lui-même.

– le laisser déchiffrer – hors leçon – tout et n’importe quoi : la boite de céréales, le logo du magasin d’à côté, TOUT.

continuez SURTOUT à lui lire des histoires, et même quand le déclic aura lieu, il faut continuer à lire à un jeune lecteur. Le plaisir est différent.  Il ne faut pas perdre de vue que c’est aussi, pour eux – et pour nous (!!) un moment de complicité et de tendresse.

– enfin, prévenir qu’à la fin du livre de leçon… l’enfant ne lira pas couramment, qu’il devra s’exercer, déchiffrer par lui-même, poser des questions et que c’est avec le temps qu’il lira, enfin, comme il en rêvait !

Un nouveau monde s’ouvre alors à lui, celui des LIVRES… (BDs inclus !)

Si vous voulez ajouter votre expérience, vos conseils ou même vos reproches (sait-on jamais), n’hésitez pas !

Ici en tout cas, Choupie savait parfaitement lire, avec les liaisons à son entrée en CP. (Bon, du coup, elle s’ennuie encore en CE1), et vu comme c’est parti, le P’tit en fera autant, puisqu’il a déjà assimilé presque tous les sons complexes.

78 commentaires

Chérie, tu as fait tes leçons ?

Comme je ne savais pas trop de quoi vous parler aujourd’hui, j’ai cherché l’inspiration en farfouillant les archives du blog.
Cherche e-za, cherche.
Révélation quasi instantanée (après 2h de glande sur facebook, 1 café et une machine étendue)
Je ne vous ai jamais parlé encore des

DEVOIRS

En même temps, cela s’explique : les devoirs, ça n’existe pas.
Et ça, Choupie le sait. On lui a dit (merci du coup de main)

Maman, les devoirs, ça n’existent pas »

Nul n’est censé ignorer la loi. Même pas Choupie.

L’arrêté du 23 novembre 1956 aménage les horaires des écoles primaires et inscrit les devoirs pendant le temps scolaire. En application de l’arrêté, la circulaire du 23 novembre 1956 supprime sans équivoque les devoirs à la maison, retenant des arguments d’efficacité et de santé.

Alors pourquoi en parler ??

Par contre, les leçons, oui. Ça existe.
Je cherche encore la nuance.

(En même temps, dans un pays où l’on parle de Plan de SAUVEGARDE de l’ EMPLOI pour désigner clairement un Plan Social… BREF)

Ah ah ah ah ah
Cherche e-za, cherche.

Bon, loin de moi l’idée de partir sur le champ de la bataille scolaire. J’ai eu des tonnes de devoirs (oups, leçons) pendant toute ma scolarité, je n’en suis pas morte ! (et vous non plus, sauf preuve du contraire)

Par contre, je pense mourir de stress à cause des « leçons » des enfants.

Coup de bol, choupie prend soin de sa maman chérie : sachant lire largement avant son entrée au CP, les leçons étaient clairement éjectées au 1er trimestre en 3 minutes top chrono, le temps d’écrire 4 mots.
Mais c’était sans compter sur l’arrivée, en rang d’oignons, des … mathématiques (bon, sang, rien que d’écrire le mot, je frôle la crise cardiaque)

La maison des 1, des 8 et des 10 sont donc venus squatter comme si de rien n’était chez nous.
Suivi par les aditions. Les additions posées. Les soustractions.

Et depuis le début du mois de janvier, on accueille déjà la table de multiplication des 2, qui flirte goulûment avec la dictée et la 9e poésie de l’année. Et l’addition à retenue.

Je suis débordée (qui a dit « encore ! »)(je me demande si je vais tenir jusqu’au niveau CE2)
J’ai peur.
Surtout pour dans 2 ans. Quand le P’tit entrera au CP à son tour, et qu’au lieu de l’envoyer jouer dans sa chambre pendant que j’aide Choupie. Il faudra que je l’aide lui, aussi.

Comment vous dire, j’aimerai bien finalement que lui aussi apprenne à lire avant tiens, ça nous enlève franchement une grosse épine du pied…

Ah tiens, ça me donne une idée pour un nouveau billet sur l’apprentissage de la lecture « en avance » de Choupie, car j’ai reçu pas mal de questions de votre part à ce sujet. Ah voilà, j’ai bien fait de réfléchir un peu moi. J’ai bien fait mes devoirs !?

61 commentaires

Chéri le CP a transformé notre fille

où l'on apprend qu'il faut bien écrire les a et les o pour éviter des confusions entre canard et ...

Il m’est arrivé un truc incroyable (mais vrai) (désolée, c’était tentant)

J’ai rencontré, jeudi soir dernier, précisément, une extra-terrestre.

Elle ressemble étrangement à ma choupie, mais en … arf … Allez je vous raconte, vous jugerez vous-même.

Jeudi soir donc, 18h30, Choupie débarque avec Super Nounou. Elles rentrent tout juste, cartable encore vissé sur le dos, de son 1er cours de danse classique, où elle a dû courir, juste après sa journée de classe (mère indigne ayant pris un cours à 17h, à 5 arrêts de bus de l’école)(bref, cela ne vous surprend pas)

Enfin… était-ce Choupie ?

Le doute s’est invité dans mon esprit, sans frapper, quand j’ai entendu :

Bonjour maman !

Ah !

Je n’ai pas eu le temps de lui répondre, puisqu’elle a retiré ses chaussures, filé dans sa chambre et a sorti ses cahiers… pour

FAIRE SES DEVOIRS

J’interroge d’un coup d’oeil la nounou qui me confirme que la danse s’est bien passée et qu’elle a même trouvé Choupie plutôt débrouillarde.

Au départ de Super Nounou, je passe une tête dans la chambre de la « chose » et je lui propose mon aide.

Non maman, ça va très bien, je lis de toute façon ce que j’ai à faire

(quel pied d’avoir une enfant qui sait lire à l’entrée du CP)(même pas besoin de lui faire apprendre sa poésie, elle la lit seule et l’apprends du coup seule)(uh uh uh)

Okkkkkkkkkkk

10 minutes plus tard, je repasse une tête, quelque peu déboussolée par les évènements et puis surtout… je m’ennuyais quoi !

Je prends cette fois l’excuse du bain. Je lui indique qu’il est prêt pour elle si elle le souhaite (l’amabilité entraînant l’amabilité, c’est bien connu, je prends une voix douce et posée)

Oh c’est très gentil, maman, merci, je termine et j’y vais

Ah non ! Là, ce n’est vraiment pas normal !!! Pas de « mais le p’tit lui, il regarde un DVD déjà, et moiiiiiiiiiiiiii » ou autres « nannnnnn je veux pas me laver ce soir ! »

Rien, nada, peau de zob’

Je retourne à mes fourneaux et jetant un oeil par la fenêtre pour voir si une soucoupe volante n’était pas garée devant … j’entends « Choupie » faire un bisou à son frère (alors devant la Télé) et lui demander s’il avait passé une bonne journée.

C’est là que je me suis renversée la casserole d’eau sur moi.

Je n’ai même pas relevé le fait qu’elle s’est baigné, qu’elle m’a appelé comme convenu pour le shampoing qui d’habitude donne lieu à des hurlements intensifs, qu’elle est sortie du bain, souriante, qu’elle a rangé les jouets et fait « partir l’eau pour me donner moins de travail ».

C’est là que j’ai appelé SOS Fantômes Médecins.

Une fois en pyjama, elle découvre sur la table ce que j’avais préparé à savoir ce que la maîtresse lui avait demandé pour le lendemain si possible : des photos d’elles à différents âges. Et elle me lance avec le plus merveilleux des sourires :

Tu es formidable maman !

C’est là que j’ai eu une attaque … de câlins. (même si je le savais déjà que j’étais formidable)(évidemment)

Si quelqu’un retrouve ma râleuse, merci de … la garder hein. Je vais me faire à la nouvelle, d’où qu’elle vienne !

PS : je sais que cela ne va pas durer, merci de ne pas insister. Bisous

81 commentaires

CP C'est Parti

Ah ah je progresse hein ! Après la réunion d’entrée en PS, souvenez-vous, j’ai testé pour vous, la réunion de rentrée au CP !

(quoi que j’ai bien failli oublier)(malgré le post-it sur le frigo)(merci Super Nounou de me l’avoir rappelé)(mais j’ai été sage)

CP comme Communiqués de Presse Classe Préparatoire. Il s’agit donc d’elle. Ma Choupie. Et de son entrée au CP en septembre.

Laissez-moi pleurer et je reviens.

Ah mazette, fallait bien que ça arrive hein, sinon, on aurait pu affirmer, sans erreur, qu’il y avait poisson sous rocher.

Donc vala, choupie, née le 14 janvier 2005 va me demander très bientôt un cartable (il sera sans roulette, je ne vais pas commencer à me mettre le Directeur et les enseignants à dos hein, je vais respecter les consignes du livret)

Cette nouvelle école, je l’aime déjà d’amour. Parce qu’elle est à côté de l’autre. Parce que l’on pouvait venir avec les enfants à cette réunion (pas comme en maternelle, où tu pouvais te coller tes nains dieu sait où). Et puis SURTOUT parce qu’elle est sur internet ! Absolument parfait pour moi qui ne lit juste JAMAIS les affichages en déposant les apprentis écoliers le matin.

Des choses vont changer au CP, le Directeur l’a dit, aux parents bien sagement assis sur les petits bancs de la grande salle (où l’on va voter d’habitude)

Il a parlé longtemps (trop, je suis partie à 20h et ce n’était pas fini)(les enfants jouaient heureusement « sagement » – hum – dans la cour)

Tiens justement en parlant de cour, grâce aux questions des parents curieux (parce que moi franchement, j’avais rien à demander), j’ai appris que la cour contient près de 300 élèves pendant les récréations.

Du CP au CM2 (la primaire quoi hein)

Avec 2 surveillants.

ça calme

M’enfin, le Directeur nous a rassuré : ce ne sont pas les plus grands les plus violents, non, ce sont même plutôt, d’après son expérience, les CE2. M’en va le croire et interdire donc à Choupie d’approcher les CE2.

Surtout qu’il n’y a pas d’infirmerie, juste de quoi désinfecter hein, pour le reste, on appelle les parents (qui sont contents)(surtout quand ils bossent loin)(et là, tu as toujours un parent pour demander : « c’est quoi grave pour vous ? »)

Autre gros changement, l’enfant peut désormais quitter l’école « seul »… Evidemment, la gardienne surveille un peu mais si vous n’êtes pas là à l’heure et que vous ne prévenez pas un minimum, le gamin reste sur le trottoir ou rentre chez lui, seul donc. Gloups.

Ah on est loin des soucis de propreté à l’entrée en maternelle hein. Loin aussi le doudou/pas doudou, tétine/pas tétine et à des kilomètres du grand débat sur la collation matinale en Petite Section.

Là on te parle de protège cahier, de trousse, d’étude, de prof de gym, de musique et de dessin. On te parle de piscine aussi.

Ouverture de parenthèse [

Pour laquelle ils n’auront pas besoin de parent accompagnateur !!!!!!!! YOUHOUUUUUUUUUUUU (j’aime Paris)

] Fermeture de parenthèse

Et la merveilleuse nouvelle (pour de vrai) c’est que l’effectif des classes devrait ne pas dépasser les 25 ou 26 élèves. Et là c’est bonheur dans le pré

Tout ça donc pour me voir confirmer qu’au CP, on apprend à lire, à écrire et à compter.

Pour la lecture, ici c’est fait. ça fera ça de moins comme galère !

Parce que la Choupie, ça va lui faire tout drôle :

– de ne plus « jouer » en classe

– de faire des leçons le soir (une dizaine de minutes parait-il… on verra)

– de trainer son cartable

– de porter un plateau à la cantine (et de couper sa viande seule !)

Sinon moi ça va hein. Pas du tout stressée, pas du tout angoissée. Comme pour l’entrée en maternelle, c’est une continuité, la vie toussa. Pas d’inquiétude particulière.

Pour le moment.

On en reparle le 5 septembre. (ah tiens, je vais noter la date pour pas l’oublier)

43 commentaires