Livres et ciné jeunesse - 4/8 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Livres et ciné jeunesse

Des livres tordus

Choupie 8 ans dévorant donc toujours livre sur livre, nous sommes sans cesse en train de la « nourrir » : entre les emprunts à la médiathèque et les achats Amazon, Fnac ou auprès de notre libraire de quartier, le Divan Jeunesse.

Le plus possible nous essayons de diversifier nos propositions de lecture : BDs, Manga, petit roman cucul la praline de la bibliothèque rose, histoires fantastiques, énigmes, et … jeux de mots !

Je cherche notamment en effet des livres qui me feraient un peu penser à la série de Pef : le prince de Motordu. Excellentissime classique, impeccable pour tous les âges grâce à ces différents niveaux de lecture.

prince motordu

Comme je voulais trouver d’autres titres dans cette veine, Gulf Stream éditeur nous a alors proposé de découvrir Le tour des mots de l’Alligatordu, de Nadia Gypteau.

J’ai dit oui, pensez-bien : du tordu !!

Cela n’a pas loupé, Choupie a beaucoup aimé. Nous aussi. Une histoire abécédaire, c’est à dire chapitrée en ordre alphabétique. Des lettres mises en valeur dans les phrases par une couleur, des sons, des syllabes et des mots « tordus ». C’est drôle, intelligent, rapide à lire et joliment illustré par Serge Ceccarelli.

Couverture cartonnée

Couverture cartonnée

Un alligator tordu s’est transformé un jour en Alligatordu. Drôle de nom ? Drôle d’idée ? Surtout un jeu drôle qui consiste à réunir deux mots qui ont une syllabe en commun pour en faire un mot rigolo, un mot-valise, un mot qui donne envie de voyager. Et c’est ce qui a donné envie à l’Alligatordu de partir à la découverte du monde. En chemin, il a rencontré le Coucouverture, l’Hibouteille, l’Otarigolote et plein d’autres animaux cocasses qui, de A jusqu’à Z, lui ont appris en s’amusant toutes les lettres de l’alphabet. »

photo (3)

gulf stream éditeur

Prix : 9,5€ sur Amazon (livre offert à Choupie par l’éditeur)

15 commentaires

Apprendre à son enfant à lire avant le CP

apprentissage lecture avant CPUn enfant de 5 ans qui vous demande à apprendre à lire (avant le CP donc), il n’y a pas que chez moi que cela arrive.

En tout cas, vu les commentaires sur ce billet dans lequel j’expliquais que mon p’tit, plus si petit, apprenait déjà à lire, comme l’avait fait la grande soeur, bien avant le CP… il semble que le sujet intéresse beaucoup.

Donc, voici LE billet expliquant « notre méthode », si on peut appeler ça ainsi…

Pour compléter, vous pouvez aussi relire ce que j’avais écrit pour Choupie, que j’appelais alors « ma bégayeuse »

Voilà, le p’tit a demandé à apprendre à lire, cet été, donc juste avant sa rentrée en Grande Section. Autant pour sa soeur, née en janvier, on l’avait vu venir… elle connaissait depuis sa Petite Section toutes ses lettres. Autant pour le P’tit, on est resté assez songeurs. Et pourtant ! Cela nous parait plus simple et plus rapide pour lui !

Quelques conseils à suivre si votre enfant vous demande à apprendre à lire :

ne pas le freiner ! Certes, des maîtresses vous diront que non, il ne faut pas leur apprendre par vous-même, qu’il y a des méthodes à suivre, que seule l’école (au CP) peut leur inculquer correctement. Bon, ici, nous sommes totalement d’accord sur les méthodes d’écriture mais de lecture… beaucoup moins. Donc si un enfant demande, je recommande clairement de ne pas le freiner, mais bien de l’aider à y arriver.

expliquer à l’enfant que cela ne se fait pas en 1 jour et que cela peut même parfois être assez difficile. En effet, il y a des leçons assez cotons à passer. Choupie s’énervait dessus mais paradoxalement ne voulait pas arrêter. Pour le p’tit, par contre, cela passe comme une lettre à la Poste. Il répète souvent : « je sais que c’est dur, mais j’ai envie d’avancer ! »

prendre une méthode d’apprentissage, à la maison nous avons choisi celle-ci, un peu par hasard, un peu en lisant les avis sur Amazon, avec les avantages qu’ont toutes les méthodes : ceux de donner aux parents un ordre, un rythme à l’apprentissage ! Parce qu’on se demande toujours un peu par quel bout commencer… Elle a aussi ses défauts : des mots à lire contenant des sons pas encore vus dans la méthode… un peu bizarre, mais, il suffit de passer en expliquant à l’enfant que c’est normal qu’il n’y arrive pas encore.

– proposer à l’enfant de faire une leçon régulièrement, pas obligatoirement tous les jours, mais par exemple, 2 fois par semaine. L’idée que je souhaite passer c’est vraiment l’importance de la régularité.

– faire une « leçon de lecture » de 10 minutes grand maximum, l’enfant se concentre certes, mais pas longtemps. Ici le P’tit, pourtant demandeur à chaque fois, se concentre 3 minutes. Ensuite il est ailleurs. Pourtant, cela suffit ! Il retient très vite et déchiffre très bien. Bluffant.

ne jamais forcer, juste proposer éventuellement si l’enfant pendant quelques jours n’a rien demandé de lui-même.

– le laisser déchiffrer – hors leçon – tout et n’importe quoi : la boite de céréales, le logo du magasin d’à côté, TOUT.

continuez SURTOUT à lui lire des histoires, et même quand le déclic aura lieu, il faut continuer à lire à un jeune lecteur. Le plaisir est différent.  Il ne faut pas perdre de vue que c’est aussi, pour eux – et pour nous (!!) un moment de complicité et de tendresse.

– enfin, prévenir qu’à la fin du livre de leçon… l’enfant ne lira pas couramment, qu’il devra s’exercer, déchiffrer par lui-même, poser des questions et que c’est avec le temps qu’il lira, enfin, comme il en rêvait !

Un nouveau monde s’ouvre alors à lui, celui des LIVRES… (BDs inclus !)

Si vous voulez ajouter votre expérience, vos conseils ou même vos reproches (sait-on jamais), n’hésitez pas !

Ici en tout cas, Choupie savait parfaitement lire, avec les liaisons à son entrée en CP. (Bon, du coup, elle s’ennuie encore en CE1), et vu comme c’est parti, le P’tit en fera autant, puisqu’il a déjà assimilé presque tous les sons complexes.

78 commentaires

Les livres préférés de Choupie, presque 8 ans…

Choupie (presque 8 ans) lit beaucoup. Mais vraiment. La médiathèque ne suffit plus, Amazon et la Fnac nous adorent.

Voici une petite sélection de ses dernières lectures préférées :

sélection lecture 8 ansSagesses et malices de Nasreddine, le fou qui était sage

Nasreddine Hodja est un personnage commun à de nombreuses traditions orientales, qui le connaissent sous différents noms.  Nasreddine est un farfelu qui pousse la logique dans ses derniers retranchements, jusqu’à l’absurde. C’est un simplet, capable d’être rusé comme un renard ou bête comme une oie. Ses aventures prennent la forme de récits très courts, toujours amusants, qui cachent le plus souvent sous leur apparente absurdité un grand fond de sagesse.

Choupie adore nous lire des passages du livre, certaines histoires sont vraiment géniales, impertinentes, cinglantes, toujours drôles. Un régal à lire en famille.

 

chi vie de chatChi, une vie de chat

Cette BD, pardon, ce Manga, se lit hyper facilement, car elle comporte peu de textes. en 9 volumes je crois, Choupie en est au 4e je crois. La voyant si accrochée, j’ai lu le 1er. L’histoire de ce petit chat, recueilli par une famille qui n’a pourtant pas le droit d’avoir d’animal dans son appartement est hyper chou. On vit tout de l’oeil du chat, prénommé Chi par sa famille adoptive. Je ne vous cache pas que moi, j’ai trouvé ça triste au début (il pense à sa maman perdue), mais très drôle aussi. Un beau mélange. Une chouette initiation aux mangas ! Choupie adore en tout cas !

 

mademoiselle oignonLa grande évasion de Mademoiselle oignon

Un livre original comme savent très bien le faire les éditions Phaidon. Il s’agit du premier livre qui… disparaît au fur et à mesure qu’on le découvre/découpe/dévore !! Après avoir répondu aux questions du livre en paroles, en mots ou en dessins, avec ses amis ou ses parents, l’enfant détache les pages de ce livre-journal et découvre un bel oignon déployé à exposer !

Le livre a beaucoup fait rire Choupie (et le p’tit), de mon côté, j’adore l’originalité, nous qui n’arrêtons pas de dire de faire attention à ne pas abîmer les livres !! De beaux thèmes abordés au fur et à mesure des petites questions posées : l’identité, la mémoire, le temps, le bonheur. C’est à la fois poétique et drôle et mêle l’absurde à la réflexion philosophique.

7 commentaires

On a vu : Les Mondes de Ralph

Après les 5 Légendes, voici la deuxième grosse sortie de cette fin d’année pour les plus grands de nos petits. Oui parce que vous m’excuserez mais je n’ai pas testé Niko le petit Renne 2 (mais le 1 était vraiment chouette… il y a 3 ans)

Les Mondes de Ralph donc

Voici clairement un dessin animé pour les plus de 5 ans, sans limite d’âge ! Je suis convaincue qu’il est complètement adapté à un public d’adultes non-parents (qui, je vous le rappelle, font encore des grasses matinées)(si, souvenez-vous, il s’agit de dormir longtemps le matin)(BREF)

Vu en avant-première en famille (ouais trop dur, je sais), suite à une adooooooooooooooooorable invitation de mon opérateur téléphonique adoré (ba si) : Bouygues Telecom. Je peux vous assurer du succès franc et massif du film. Le p’tit s’est exclamé faut et fort, le générique de fin à peine démarré : « c’était trop bien« . Ce qui a eu le mérite de faire rire les 15 rangs autour de nous.

La puce, elle, a demandé si on l’aurait en DVD.

Qu’ajouter de plus !

J’avoue, j’ai vraiment adoré. C’est drôle, original, même si au début, j’ai fait le rapprochement avec … mon Toy Story chéri (oui je suis restée très enfant dans mes goûts cinématographiques). Ces héros de jeux vidéos qui « s’animent » et surtout qui ont une « vie » en dehors du jeu, ça rappelle forcément Toy Story (non ?). Les personnages, dont Ralph et sa copine Vanellope notamment, sont très attachants. On y parle de respect, d’empathie, de partage, d’entraide, d’amitié mais aussi des difficultés à se sentir « différent »… je sais, ça parait classique comme ça, mais le mélange est excellent et de qualité.

Et puis… les fans de jeux vidéos vont être comblés. Que de clins d’oeil !!! De personnages, parfois juste figurants, d’autres que l’on côtoient plus longtemps, comme le méchant dans Pacman, qui apparaît comme président du club des alcooliques anonymes version méchants des jeux vidéos. Souvenirs, souvenirs, les gamers vont adorer et vont chercher les allusions et les rappels à leurs jeux préférés. Ma copine Gamongirls me l’avait dit, elle avait parfaitement raison !

Une jolie histoire donc. Une 3D qui ne sert pas à grand chose, mais qui sincèrement m’a moins dérangé que d’habitude… est-ce que je deviendrai moins pénible à ce sujet ??

A voir absolument. Dès 5 ans. En famille. Dans tous les bons cinémas dès aujourd’hui.

 

20 commentaires

Test « les contes de la petite boutique de la rue d’en face »

Quel joli nom non ?
Je trouve.
De quoi parle-t-on aujourd’hui ?
De la première collection de 10 contes fantastiques personnalisés au nom de l’enfant, intitulé donc « contes de la petite boutique de la rue d’en face ». Dans ces ouvrages l’enfant est le héros et son prénom apparait tout au long de l’histoire.

J’ai proposé à l’une d’entre vous de tester ! Cette fois, c’est Julie et son fils Lenny de 6 ans, qui ont joué le rôle de testeurs.

Voici le compte rendu, très positif vous allez voir, de Julie :

La lecture, ça a toujours été sacré dans la famille.
Je me souviens encore des moments de lecture avec ma mère, la quête de nouveaux livres dans la librairie de quartier, etc.
Forcément on transmet ce petit plaisir aux enfants, c’est ainsi que le rituel de l’histoire du soir est vite devenu un incontournable avec nos loulous.
Tout ça pour dire que lorsqu’ Isabelle m’a contactée pour me proposer de tester un livre avec Grand Loulou, 6 ans, j’ai sauté sur l’occasion ! Déjà j’étais super contente d’avoir cette opportunité, et surtout j’ai rapidement été séduite par la présentation de la collection « Les contes de la petite boutique ».
Cerise sur le gâteau : il s’agit d’un livre personnalisé avec le prénom de l’enfant.

Quelques jours après nous avons reçu le livre, j’ai ouvert le paquet alors que les garçons étaient couchés.
Je l’ai donc feuilleté et j’ai tout de suite été emballée par le graphisme des illustrations. On plonge directement dans l’univers du livre, c’est coloré, c’est beau, c’est précis, on ne s’en lasse pas !
J’ai patienté jusqu’au week-end pour prendre le temps de lire l’histoire en famille.
J’ai laissé à Loulou la surprise du titre où il a découvert son prénom : « le noël de Lenny » (livre personnalisé comme je disais plus haut), il a tout de suite eu le sourire jusqu’aux oreilles !
Il faut dire que le thème de l’histoire est de saison, les garçons ont donc adoré découvrir cette histoire où Lenny aide à guérir le Père Noël pour qu’il puisse assurer sa tournée le jour J.
Comme moi, ils ont vraiment apprécié les dessins du livre, en particulier celui de l’atelier du Père Noël qui prend une double page du livre. On a passé plusieurs minutes à découvrir chaque partie, à observer le travail des lutins, etc.

Nous avions déjà reçu en cadeau des livres personnalisés, inspirés de contes « célèbres » (les trois petits cochons pour ne pas le citer), mais cela n’a rien de comparable. L’histoire et les illustrations étaient beaucoup plus « basiques ».
Les contes de la petite boutique sont nettement plus qualitatifs : l’histoire est recherchée, originale, le vocabulaire est adapté aux enfants tout en étant élaboré (petit coup de coeur pour le lexique à la fin du livre) et, je le redis, mais les illustrations sont franchement superbes.
Ce livre fera désormais partie de nos incontournables pour l’histoire du soir, c’est certain !

Le livre est accompagné d’un petit cahier des « jeux de la petite boutique » où Loulou pourra découvrir plusieurs jeux autour de l’histoire (mots croisés, point à point, coloriage, etc). Très bonne idée pour prolonger le moment de lecture.

Vous l’aurez compris, nous avons été conquis par ce livre et nous ne manquerons pas de compléter la collection à la maison (déjà pour que le petit frère ait également son livre personnalisé) !

Nous remercions encore une fois Isabelle pour cette jolie découverte »

Voici quelques informations complémentaires sur cette collection d’ouvrage :
– les livres sont disponibles en 5 langues,
– ils visent un public d’enfant de 5 à 10 ans
– les dessins sont différents pour les filles et les garçons.
– 32 pages
– Ils sont publiés à raison de 1 nouveau conte par mois tous les premiers mercredis pendant 10 mois
– Prix de vente : 24,50€ (et le carnet de jeux 5€)

Le site : Les contes de la petite boutique de la rue d’en face

Les 4 premiers contes sont :
La sorcière de la rentrée des classes

Le croquemitaine du grenier


Le petit vampire du bac à sable

Le conte de Noël

Publication rémunérée

16 commentaires

On a vu : Les 5 légendes

Et on a beaucoup aimé. Vala ! Non bon, ok, je vais peut-être détailler un peu. Mais vous avez compris l’idée. C’est un excellent dessin animé « de Noël », à ne pas rater à mon avis, pour les plus de 5 ans.

LES CINQ LÉGENDES raconte l’aventure fantastique d’un groupe de héros, tous doués de pouvoirs extraordinaires. Emmenées par Jack Frost, un adolescent rebelle et ingénieux, ces cinq légendes vont devoir, pour la première fois, unir leurs forces pour protéger les espoirs, les rêves et l’imaginaire de tous les enfants.

Dimanche 18 novembre dernier, nous étions conviés, les enfants et nous à la Grande Journée des Enfants par les cinémas Gaumont – Pathé. Nous avons nos petites habitudes au Gaumont Montparnasse il faut dire. Ainsi que chez Exqui le restaurant bio d’à côté. BREF.

Ce dimanche-là par contre, Choupie était d’anniversaire. Pas n’importe lequel, celui de sa meilleure amie depuis la maternelle. Comment vous dire que le choix a été plus que cornélien. Après lui avoir promis de l’emmener voir le film plus tard, en 3D, elle a choisi évidemment d’aller chez sa copine. Manger des bombecs.

Nous aussi on a pris des bonbons avec le p’tit. Et puis surtout, pour ne pas perdre bêtement la place, on a emmené le copain du p’tit. Je ne vous raconte pas son niveau de fierté (et de décibel)  : emmener son copain à une avant-première, pour manger des bonbons ET repartir avec des cadeaux !!!

Ce qui est bien dans les avant-premières, c’est que tu ne te farcis pas la publicité pendant 15 minutes. Et ce jour-là, surprise… on se voyait même dans le grand écran !

Les 5 légendes, donc. J’ai beaucoup aimé, je ne me suis pas ennuyée, même si je ne suis pas certaine de l’apprécier autant une deuxième fois. J’ai été surprise, j’ai même ri, et j’ai trouvé l’histoire tout à fait originale, sympathique, compréhensible. Les héros sont… fantastiques. J’ai un gros faible pour le Marchand de Sable. A côté de lui, le Père Noël aux accents slaves est excellent, le lapin de Pâques, fier comme un coq et enfin la fée des dents (notre petite souris version américaine), très cucul la praline, mais noyée dans la masse de ces héros masculins, cela passe parfaitement.

La 3D, comme toujours, n’apporte rien. Mais vous commencez sans doute à connaitre mon avis sur elle…

J’ai aimé les jolies valeurs, la féérie de Noël, les croyances de notre enfance. Nos deux petits spectateurs ont juste eu du mal à retenir le nom de Jack Frost, mais ils ont parfaitement compris le scénario et ont passé le chemin du retour à jouer aux 5 légendes.

A voir. Dès 5 ans. Sortie ce jour dans tous les bons cinémas.

 

22 commentaires

La Grande Journée des Enfants chez Gaumont Pathé

Le dimanche 18 novembre 2012, les cinémas Gaumont Pathé organisent « La Grande Journée des Enfants »

Alors, non, ils ne vont pas vous proposer de prendre en charge vos enfants toute une journée pendant que vous irez vous promener en amoureux. Non. Certes. Mais lisez tout de même, c’est assez intéressant… Si je vous dis :

– films en avant-première : Niko le Petit Renne 2 ; Les 5 légendes et The Kid
– animations,
– cadeaux
et un tarif réduit pour tous , à savoir que les parents paient le même prix que les enfants !

Pas mal non ? je trouve…

et ça va se passer où exactement ? Chez Gaumont Pathé (mes salles préférées, clairement les plus confortables et les plus propres, en tout cas en ce qui concerne mon quartier parisien). Plus précisément dans 33 salles Gaumont Pathé en France.

Un dimanche en famille au ciné, en voilà une idée qu’elle est bonne. Donc vous saurez où me trouver dimanche 18. Nous avons réservé pour Les 5 légendes. Dans un des 33 cinémas Gaumont Pathé proposant cette opération « kids friendly » !

Voici la liste des salles d’ailleurs :

Paris et périphérie : Gaumont Parnasse (Paris) ; Gaumont Opéra (Paris) ; Gaumont Aquaboulevard (Paris) ; Pathé Wepler (Paris) ; Gaumont Disney Village (Chessy) ; Pathé Belle Epine (Thiais) ; Pathé Quai d’Ivry ; Gaumont Carré Sénart (Lieusaint) ;

Nord : Gaumont Amiens ; Pathé Montataire ; Gaumont Parc Millésime (Reims) ; Gaumont Angers Multiplexe ; Pathé Evreux ; Pathé Belfort ; Pathé Docks 76 (Rouen) ; Gaumont Docks Vauban (Le Havre) ; Gaumont Valenciennes ; Pathé Brumath (Strasbourg) ; Pathé Orléans Charpenterie ; Gaumont Rennes ; Gaumont Nantes ;

Sud : Pathé Carré de Soie (Lyon) ; Pathé Vaise (Lyon) ; Pathé Echirolles (Grenoble) ; Pathé Chambéry ; Gaumont Labège (Toulouse) ; Gaumont Montpellier Multiplexe ; Pathé Valence ; Pathé Cap Sud (Avignon) ; Pathé Plan de Campagne (Marseille) ; Pathé Grand Ciel (Toulon)

Vous pouvez gagner des places en ce moment sur Auféminin

alors, j’y retrouve qui ?

11 commentaires

Il était une fois… des contes (2)

Je souhaitais, rapidement aujourd’hui, partager avec vous mes dernières découvertes en matière de livres-CD. Vous savez, j’en avais déjà parlé il y a quelques mois en vous donnant nos contes pour enfants préférés.

Les 3 derniers titres écoutés, lus, réécoutés en lisant, bref, bien usés déjà sont les suivants :

Cendrillon

Le Lac des Cygnes

Casse Noisette

des éditions Gautier Languereau

Sur des musiques de Piotr Tchaïkovski

de la collection « des histoires en musique » (émission de Radio Classique)

Une copie de chaque est dans le disque dur de la voiture. Tout le monde apprécie pour les trajets un tantinet trop longs… L’enregistrement est d’excellente qualité, c’est sincèrement une très belle idée cadeau que je vous donne là. Pour les acheter, c’est sur le site de radio classique.

 

16 commentaires

Rebelle

Non, je ne parle pas de Choupie quoi que… sans vouloir vous spoiler comme on le dit dans les milieux cinématographiques VIP des gens qui ont vu le film avant tout le monde (genre), Rebelle, le nouveau Disney Pixar, m’a énormément touché. Oui, moi, en tant que maman. Et en tant que fille, aussi d’ailleurs.

Un combat de sentiments qui me filent encore des picotements dans le bide en y repensant (non, je n’ai pas abusé du coca). Et je ne parle pas des larmes qui ont voulu monter jusqu’à mes yeux les vilaines et que j’ai retenues dans ma gorge. Tout juste. (ce qui n’est pas le cas de tout le monde, mais je ne vais pas balancer les copines…)

Ne prenez pas peur, Rebelle est absolument à voir. Ma recommandation est simple : pas avec un enfant de moins de 5/6 ans. (et pas en 3D – inutile – comme souvent)

Pourquoi donc ? Eh bien parce qu’une des grandes qualités du film, à savoir le réalisme absolument incroyable des décors, des ambiances (douces mais aussi les terrifiantes !), fait qu’un petit peut, vraiment, être impressionné par certaines scènes. Notamment au tout début et au milieu, lorsqu’une, pourtant gentille, sorcière entre en jeu. Oui, la sorcière est gentille ! Dingue hein ! Si c’est un Disney !

Rebelle, c’est donc l’histoire d’une jeune fille, Merida, un peu « garçon manqué » par certains côtés, notamment ses passions (du cheval au galop dans la forêt et le tir à l’arc). Du coup, ba ça ne loupe pas, l’idée de devenir Reine un jour ne l’enchante guère et celle de se marier, lui file une envie de se … rebeller digne d’une… adolescente quoi !

Et vas-y que ma mère elle comprend rien, que je veux ma liberté, que je m’en fiche de ce qu’elle veut pour moi, qu’elle ne m’écoute pas, que c’est trop nul…

C’est fou comme, là, déjà, je me suis sentie en terrain connu.

J’ai serré fort la main de ma puce, assise à côté de moi, quand LA grande dispute mère/fille arriva.

Heureusement de l’autre côté, j’avais le p’tit qui lui, au choix, se cachait les yeux quand l’action était trop impressionnante ou se marrer comme un phoque (oui, un phoque ça se marre, si) aux bêtises des frangins de Merida, des triplés absolument irrésistibles !

Je ne vous raconte pas tout. Allez-y. On est à mille lieux du dernier bide de Pixar (Cars 2), c’est encore mieux que Rayponce qui avait déjà placé la barre haute niveau « modernité » et qualité graphique. Là, c’est bien simple, on se croirait en Écosse (et je l’affirme avec autant de conviction que je n’y ai jamais mis un orteil manucuré), la musique est magnifique et Choupie ne rêve désormais plus qu’à une chose : avoir les cheveux de… Merida. Out la Rayponce, elle peut aller se faire couper les pointes !

Double effet kisscool du dessin animé : 3 jours après l’avoir vu, Choupie et moi avons beaucoup discuté de la relation entre Merida et sa mère. Autant vous dire que je me suis régalée à lui rappeler l’Amour (avé le A majuscule) de la maman pour sa fille, le fait qu’elle veut le meilleur pour elle et que c’est très dur de supporter cette dispute. Sur ce, CHoupie m’a dit que certes, mais que Merida n’aimait pas sa mère. Gloups. J’ai ravalé mes larmes – à nouveau – et je lui ai rappelé gentiment la scène finale, les pleurs de Rebelle et sa peur de perdre sa maman… On a fini en concluant que lorsqu’on était en colère, les sentiments d’amour étaient souvent en retrait, mais qu’entre une mère et sa fille, ils étaient toujours très fort et surtout toujours présents.

Amen.

 Rebelle, en vente dans tous les bons cinémas, à partir de mercredi 1er août – et garanti sans prince charmant, aussi surprenant que cela puisse paraître !

18 commentaires

Choupie a lu : Le grand livre pratique de la sorcière

Gulf Stream éditions ont offert gentiment à Choupie dernièrement ce … GRAND livre… pratique de la sorcière, en 10 leçons.

« Il est grand » c’est en effet la première réaction de la puce, 7 ans. Intelligente, je vous dis… Je vous en avais déjà parlé, elle dévore tout simplement tout ce qui traîne depuis plusieurs mois déjà – les chèques Lire distribués par mon CE y sont tous passés, sans parler du rayon 1eres lectures de la médiathèque !

Immédiatement lu, immédiatement remisé… pour passer à un autre.

Sauf que, le grand livre pratique de la sorcière, il est toujours au bout de son lit – sachant que c’est là que se trouvent aussi Tintin et le Petit Spirou, ses deux autres chouchoux du moment. Et si vous hésitiez à prendre directement un lit d’1m90 de long pour votre enfant, n’hésitez plus, entre les doudous et les livres, le lit est amputé chez nous d’au moins 80 cm ! BREF

C’est pour vous dire que cela ne rigole pas. Depuis la lecture (et re re re re lecture), on se bouffe de la sorcière matin, midi et soir. J’exagère à peine : dessins, bouts d’histoires écrites sur moult papiers brouillon, puis racontées à son frère… sans oublier les déguisements ! On a fait le tour de la thématique.

Dommage que cela ne soit pas Halloween, j’aurai gagné un temps dingue. J’te jure, jamais raccord ces gosses. RE BREF.

Donc sinon, il y a quoi dans ce livre ? Je suis allée jeter un oeil curieux en me rendant compte de l’ampleur des dommages collatéraux sur Choupie. Un sommaire : 10 leçons en effet. Tout l’entourage de la sorcière est passé en revue : la maison, les meubles, la cuisine, le jardin, sa garde-robe. Tous ses trucs et secrets également sont traités : pour prédire l’avenir, pour jeter des sorts, ses secrets de beauté… C’est génial franchement. Ensuite, les sujets sont abordés sous forme de planches de BD, avec quelques textes, légendes aux schémas… Vraiment très drôle, très bien fait, original. J’aime moi aussi beaucoup.

On peut le raconter, mais c’est vrai que le livre est plus adapté pour un enfant sachant déjà bien lire seul, pour une chouette initiation à l’humour ! Donc je dirai vers 7 ans.

5 commentaires

 
Top