Maman bricole - 4/4 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Maman bricole

Déménagement, de mieux en mieux

Avec 2 déménagements en à peine 3 mois, c’est comme pour le TGV, je vais devenir experte. Sachant que le budget travaux ne pouvait absolument pas comprendre l’achat des services, pourtant démesurément attractifs, de déménageurs professionnels et leurs petits bras musclés (ou gros costauds bourrins mais efficaces surtout après une bonne bière), nous avons donc fait nous même la totale : emballage, cartonnage, stockage, soulevage, portage, casage dans le camion loué mais plus petits que prévu (pas la caution par contre…).

L’aller fut terrible : un seul ami et mon paternel pour nous aider.

Le retour bénéficia de l’expérience merdique de l’aller et fut beaucoup plus rapide et moins chiant (si on peut imaginer un déménagement non chiant !) : 8 bras de plus, ça aide !

Alors quelques bons trucs, comme toujours que du vécu, c’est parti :

faire des cartons thématiques avec écrit dessus la pièce destinataire afin d’éviter l’éternelle et redondante question : « je le pose où ça ? »
– ne pas hésiter à utiliser les associations de Services à la Personne pour louer 2 bras supplémentaires à l’heure. Ca vaut le coup si comme pour nous, vos amis ne sont pas tous chauds pour venir un dimanche matin à l’aube dans le trou du cul de la banlieue pour charger un camion !
– prévoir le carton ou la valise (z’avez vu je vous laisse le choix)  » 1eres nécessités  » avec de quoi survivre 24h sans ouvrir d’autres cartons : change, médoc indispensable, bouteille d’eau, de lait, des draps, les brosses à dents… euh le but c’est de ne pas y mettre non plus toute sa maison hein dans ce sac !
utilisez toute la hauteur du camion pour bien blinder le 1er voyage et avoir l’impression (uniquement l’impression) qu’il ne reste presque rien au 2e.
– prévoir la pause déjeuner « rustique », sur un coin de table poussiéreux avec sandwichs, rillettes, jambon ET cornichons (j’ai osé oublié les cornichons : le drame !)
ne pas prendre peur en voyant les cartons s’accumuler au milieu des pièces. Chaque chose en son temps, on rangera au fur et à mesure quand on buttera contre l’un d’entre eux en voulant circuler !
allumer un cierge pour qu’il y ait le moins de casse possible et s’entrainer à dire en souriant : « c’est pas grave, ça tombera pas plus bas » ou « ah j’allais le jeter de toute façon ! »

Avec zhom on s’est tout de même promis que ce ré-emménagement serait le dernier « entre amis » et que le prochain serait fait par des déménageurs parce que mine de rien, avec 2 gosses on se traine une sacré quantité de choses !

Et vous des expériences de vos déménagements ?

20 commentaires

Alors ça pour des finitions…

Voila voila, ça s’est la surprise du chef, trouvée hier soir en voulant ranger des fringues in the commode que vous pouvez apercevoir là, à côté du trou ! Où ça, sur le mur de notre chambre, mitoyen à notre salle de bain.

Énorme le trou ! On peut dire qu’on n’a jamais vu d’aussi près notre salle de bain… enfin surtout le dos du carrelage !

Merci donc au carreleur qui a fini de poser le carrelage hier (vous savez les finitions), qui a dû taper comme un bourrin et qui est partie sans se rendre compte que ba…. y a un bout du mur qui est tombé !

Bon, aujourd’hui, je fais l’aller retour Paris Hyères dans la journée, ouais youpy 9h de train ! Donc 4h30 seule !!!!!!!! Ahhhhhh bonheur !

Ce soir, la maison sera envahie par Choupie. Les peintres ont la journée pour FINIR leurs fichues FINITIONS ! Top Chrono !

9 commentaires

Vous croyez aux miracles ?

Alors comment dire… Hier je vous écrivais qu’on pensait déménager samedi prochain, bon ba en fait… on va allumer un cierge et déménager dimanche, histoire de laisser un jour de plus pour… les finitions dirons-nous ?!

Admirez les photos du jour ! Si vous ne vous souvenez de l’état du chantier la dernière fois que je vous avais mis des photos, c’était là. Alors, oui hein, ça change, c’est mieux non ? Ba si quand même !

Je flippais grave avant d’entrer dans l’appartement, car zhom m’avait fait l’état des lieux par téléphone pendant ma semaine d’absence et je craignais le pire pour les couleurs… alors 1ere bonne nouvelle : l’orange de la chambre du pot de colle est redevenu le bleu pétard que je voulais. Le framboise de la chambre de choupi est superbe, le rouge dans le salon, ma foi, un peu sanglant mais ça change, ça donne un style sympa et notre chambre en taupe/beige, j’aime beaucoup !

Bon, alors du coup, il reste pour la semaine : le parquet à teinter (en gris) et à vitrifier, la couche de peinture finale partout, de la menuiserie, plein de menuiserie (mais bon ça ça me gêne pas pour ré emménager), et puis ça serait bien aussi de mettre des interrupteurs histoire de ne pas retrouver le baveux en train de faire des scoubidous avec les fils qui dépassent de partout ! Accessoirement aussi, j’aimerai qu’une des deux salles de bain soit prête !

A l’aise Blaise, Finger in the nose, trop fado… choisissez l’expression qui vous plait le plus et surtout PRIEZ pour nous pauvres exilés. Alors bien sûr, j’entends d’ici les « mais ça te ferait quoi de rester 1 semaine de plus, tes parents sont barrés, t’es en vacances, tu vas pas en mourir quant même ! ». Eh ba SI ! Voila, on n’en peut plus, se taper 1h de route même en plein mois de juillet pour aller voir le chantier, faire manger le choupinou au milieu des gravas et le faire gouter sur le parkink du BHV, ça me gonfle.

Je veux rentrer chez moi, je veux reconstituer ma petite famille au complet, « seuls » chez nous ! Plus tard on déménage, plus tard j’irai récupérer la puce dans le Sud, bref, elle me manque, voila, c’est lâché, je sais qu’elle est super bien là-bas mais bordel ce qu’elle me manque ! Oui je vous autorise à copier coller cette phrase et à me la ressortir quand je vous dirai qu’elle m’exaspère !

Allez une p’tite photo pour la route pour pouvoir tout bien comparer :

10 commentaires

Visite de chantier

Vous n’êtes pas sans savoir que je suis depuis maintenant 4 longues parfois pénibles parfois sympathiques (mais moins quand même) semaines, exilée avec mes 3 enfants, pardon, 2 + un mari, pour cause de travaux !

Eh ouais, je ne suis pas juste tarée ou en pleine expérience psychologique, il y a une vraie raison à cet éloignement et à ce squat chez mes parents : on va avoir un super tout beau tout neuf appartement !

Un jour…

La « travaux team » est en action, après une trop longue petite semaine de relachement pour cause d’exil de l’electricien (copieur…), ce dernier est revenu (ouf…) et s’est remis à casser du mur et à tirer du fil.

Bref, chez moi c’est Berouth, la preuve en image, une visite de chantier ça donne ça.

Une à deux fois par semaine, la pause déjeuner se transforme en un aller-retour vélib à la maison (la vraie, hummmm que c’est bon), pour ramasser le courrier et vérifier que les portes sont montées dans le bon sens et que les interrupteurs ne sont pas à 50 cm du sol. Marrez-vous, vaut mieux être prudent, on a tous eu l’expérience de machin chose, le cousin de bidulle qui est tombé sur un entrepreneur taré et qui lui a monté ses fenêtres à l’envers !

Quelques règles de bases pour bien réussir sa visite de chantier (petit rappel sur mon niveau en bricolage ) :

1/ Si en ouvrant la porte d’entrée tu sens que quelque chose coince derrière, tu n’insisteras pas sous peine d’écraser l’electricien ;

2/ A rien tu ne toucheras ou pleine de poussière tu ressortiras.

3/ Tes talons délicatement tu poseras sur les plastiques de protection.

4/ Le cri d’horreur tu te retiendras te pousser en découvrant l’énorme trou dans le mur de ta feu salle de bain.

5/ Bonjour poliment et en toutes les langues tu diras.

6/ De rire volontiers tu poufferas à toutes les blagues machos des ouvriers.

PS : l’objectif des règles n°5 et 6 est, vous l’avez compris, de ne SURTOUT PAS VEXER CES GENTILS OUVRIERS TALENTUEUX ; parce que t’es dans la galère, au fin fond du trou du cul du monde à 1h30 de transports merdique de ton taf, et que eux ils ont tout cassés ta maison et ils sont les seuls à te la retaper nikel en prenant le temps QU’ILS VEULENT !

7/ Les spécialistes tu laisseras gérer avec un grand sourire quand on te demandera si on pose les rails du faux plafonds de suite ou non et si tu sais où est la boite de dérivation (gné ?).

8/ Concensieusement tu noteras les détails du radiateur que tu dois te démerder d’acheter pour pas raquer 300 € de trop. Et tu tenteras de ne pas faire ta blonde en redemandant 50 fois sa taille et sa puissance.

9/ Enfin, 3 cachets d’Euphytose tu prendras en retournant au bureau pour rester belle et zen.

ça vous rappelle des souvenirs ?

12 commentaires

J-1

Le jour J arrive à grand pas. Aujourd’hui, on finit les cartons, on mets les gosses et les valises 1ers secours dans la voiture, et on part pour la banlieue… dans un super pavillon avec jardin …. chez mes parents (ah oui ça calme) . Samedi c’est au tour des meubles et des cartons d’immigrer vers le 95 dans la super camionnette rent a car si bien sûr après 3 tentatives de réservation, ils finissent par nous l’enregistrer !

Bye bye Paris, bonjour Val d’Oise… retour aux sources… 9 ans que j’habite Paris intra-muros.

C’était quoi déjà les paroles des inconnus… ah petite recherche google et voila :

La banlieue c’est pas rose,
La banlieue c’est morose
Alors prends-toi en main
C’est ton destin, c’est ton destin
Prends, prends, prends-toi en main, c’est ton destin

Désolée pour celles et ceux qui du coup auront la chanson dans la tête toute la journée ! Au moins vous penserez à moi.

Bon, honnêtement, je positive un maximum cette aventure.

– ce n’est que pour 2 3 mois grand maximum minimum, hein c’est bien connu les travaux, on sait quand ça commence…. on ne sait pas comment ça finit ! Je croise les doigts pour qu’on devienne l’exception confirmant la règle. Merci par avance d’allumer des cierges à cet effet.

– retourner vivre chez papa / maman, c’est retrouver un peu de sa jeunesse (pitetre aussi que je vais retrouver ma ligne de jeune !), retomber sur des courriers d’anciens copains, des copies de philo dramatiquement nulles (3,5 bravo, vous avez fait un effort !)

– on va pouvoir profiter du jardin, histoire de se relaxer après 2 h de transports en commun blindés chaleureux, puants aérés et définitivement en retard ponctuels. Au pire, le week-end, on pourra regarder les avions se préparer à attérir à Rossy, toutes les 4 minutes. Dommage, le Concorde n’est plus… mais je garde un merveilleux souvenir d’ado : son passage quotidien bruyant impressionnant à 11h20 pétante.

– les grands parents vont pouvoir profiter de leur 2 petits enfants chéris, tous les jours, 24/24. Enfants qui vont pouvoir mettre à rude épreuves les nerfs de non plus 2 mais 4 adultes, mais aussi observer les différents, s’immiscer dans les failles, jouer du « oui mais mamie a dit oui et on habite chez elle »… un jeu très drôle et très agaçant divertissant.

6 dans une maison, c’est aussi 6 fois plus de plaisir à faire les courses, le ménage et le repassage. C’est mettre en pratique des qualités d’organisation et de partage des tâches.

3 générations qui cohabitent c’est aussi développer chez chacun d’entre eux, de l’empathie, de la diplomatie, de la tolérance et surtout une grande maitrise de soi.

Allez de toute façon, c’est le seul moyen de pouvoir faire de vrais travaux chez nous : lundi les ouvriers débarquent et pêtent tout !

Un grand merci à mes parents pour leur accueil et pardon d’avance pour le dérangement… en espérant que l’on se parlera toujours dans 3 mois.

6 commentaires

Maman bricole

peintureNan même pas vrai ! Pour les quelques lectrices qui me connaissent « en vrai », vous le savez déjà : le bricolage, la déco et tout le tintouin, ba c’est pas mon truc quoi ! Je rêve d’un relooking où je n’aurai tout simplement rien à faire (c’est beau de rêver non ?).

Ah mais je suis presque capable de dire si c’est beau ou pas beau. Par exemple, je sais que je n’aime pas les trucs trop chargés et typé baroque avec des dorures partout de notre amie du dimanche soir, Valérie pour ne pas la nommer.
Mais alors avoir ne serait-ce qu’un début de début d’idée déco pour notre appart là, y a plus personne. Quant à changer une ampoule… ah ah ah …. Pour vous dire, ça fait bientôt 3 ans qu’on habite chez nous (euh… bizarre comme tournure ça, bref) et il y a toujours des fils électriques qui pendouillent désespérément en attendant qu’on daigne zhom et/ou moi y accrocher une applique. Du coup, ça va faire 3 ans que je choisis mes vêtements dans la pénombre chaque matin : j’utilise en effet la lumière de la salle de bain située 2 mètres plus loin que mon placard (car OUI ! On a mis de la lumière dans la salle de bain, même qu’on n’a pas mis qu’une ampoule, on a aussi trouvé un plafonnier : admirez mon aisance avec les termes techniques !).

Bref, pourquoi je vous raconte ça au fait ?

Ah oui ! C’est parce que le moment tant attendu, le moment tant espéré, le moment rêvé, le moment redouté aussi – roulement de tambours – est arrivé !

Je vais poser une applique.

Nan…. toujours pas !

Nous allons faire nous-même faire des travaux dans notre appart pour qu’enfin il devienne un lieu chaleureux, moderne, stylé, bref, un appart qui ressemble ENFIN à quelque chose, un appart qui sent bon la peinture fraiche, un appart pour lequel on aura envie de se mettre à la déco (ça promet, j’entends pouffer derrière !) : un chez nous à nous beau !

Parce que pour le moment… comment dire… c’est … moche. Comme dit notre cher architecte adoré (notre dieu !), pour le moment nous avons adopté un « non style ». Voila, c’est ça ! Quand on a acheté notre appart, on nous l’a vendu « refait à neuf il y a moins de 4 ans » et avec des « tons neutres« . Oui…. neutre…. mais neutre moche tout de même, surtout sur le long terme : papier peint beige moche (vous ne connaissiez pas comme teinte, viendez chez nous pour voir c’est trop top), salle de bain en marbre cucul la praline… les anciens proprio avaient tout refait oui…. MAIS ils avaient 60 balais donc des gouts très… neutres voila quoi…. Je crois que le pire dans tout ça c’est, outre le fait qu’on n’ose inviter personne chez nous depuis 3 ans par honte, les travaux qui avaient été fait les viocs séniors ont dû leur couter un bras !

Et tout ça ça va être déglingué en moins de temps qu’il n’en faut pour écrire un article de blog !

Alors, ne vous étonnez pas si dans les prochains jours, je vous parle de travaux, de réunion de travail avec l’archi (ça le fait à mort !) et de déménagement. Car vous le devinez bien, ce n’est pas que je n’aime pas prendre mon café du matin avec un plombier et un maçon, ce n’est pas que je n’aime pas le camping (ah non d’ailleurs j’aime pas ça), mais je ne me vois pas vivre 3 mois dans la poussière, l’odeur de peinture et le bruit de tronçonneuse (ah non perceuse pardon), sans oublier les injures des voisins ! Donc nous allons vider l’appart et nous réfugier…

… chez mes parents !

ça promet de beaux et longs articles ça nan ?

8 commentaires

 
Top