L'entre deux - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

L'entre deux

L’évidence est venue toquer à la porte de mon cerveau la dernière semaine de nos vacances (oui j’ai une porte à mon cerveau. Des fenêtres aussi, pour aérer)

Il pleuvait, on a décidé d’aller au ciné. Coup de bol, le BGG passait. Avec ma 11,5 ans, dingue des livres de Roald Dahl, on ne pouvait pas manquer de découvrir l’adaptation ciné. Finalement, c’était bien, mais sans plus. Très long et pourtant très beau… décidément, ce n’est jamais tranché nos avis !

Mais ce n’était pas le but de ce billet. Non, en fait, avant le film, c’est le temps de… la pub. Et des bandes-annonces. J’adore les bandes-annonces. Mais ce n’est pas non plus le sujet.

Non, je voulais vous parler de cette évidence, de cette révélation… Les enfants ont regardé les bandes-annonces des dessins animés qui sortiront d’ici la fin de l’année. Et là, leurs réactions ont été incroyables… Les Trolls ne les ont pas fait rire : « ça a l’air nul » (bon, ça l’est sans doute hein, AH AH AH). Même les images du prochain Disney Vaiana ont généré des gloussements débiles. Idem pour Cigognes et Compagnies.

Là où avant j’aurai eu des « on ira le voir hein maman« . Me faisant calculer à combien allait me revenir toutes ces nouvelles sorties ciné à prévoir…

Seul espoir de voir un dessin animé avant la fin de l’année : Kubo et l’armure magique. Ravie de leur choix, car en effet, les extraits sont très tentants : action, humour, je pense que je vais me régaler.

kubo

Euh pardon, que cela ne sera pas trop galère de les emmener.

OH ça va hein !

Ils grandissent, rien de neuf sous le soleil. C’est la vie et c’est tant mieux. Non, mon coeur n’est pas brisé à l’idée de ne plus avoir à regarder des niaiseries sur grand écran. Surtout que l’on continue leur éducation cinématographique à la maison. Je vous remets le lien de mon billet sur nos « films du samedi soir ». Le dernier en date : Les Gremlins.

gremlins

Ouf, je n’ai pas eu trop peur.

Euh pardon, ils n’ont pas trop sursauté.

OH

Et je rassure tout le monde. Une page se tourne, mais en rentrant de vacances, qu’ont fait mes deux « encore petits » ?

Ils se sont précipités dans leurs chambres pour jouer aux Playmobil. Ensemble. À s’inventer une ville, des vies, des histoires.

maison playmobil

Et depuis, je les regarde s’amuser avec un léger pincement au coeur. Car je sais que c’est une des dernières fois que je les vois jouer ensemble ainsi, comme des enfants.

Bonjour Collège !

Aucun tag associé

9 commentaires

  1. Zorro entre en 5e et houe encore aux lego SW zt aux figurines schleich et papo avec ses frères et soeur. :)

  2. Tiens je connais cette maison !!! Je viens de faire le ménage dedans et de remettre les meubles en place… Bientôt ils ne joueront plus mais parfois on a des surprises, mon Ado (17 ans et demi) a joué un peu avec sa soeur et les playmobils jeux olympiques que je me suis commandée. Oui oui j’ai bien dit que c’était pour moi :D

  3. C’est un peu les montagnes russes ici aussi.
    Ca veut jouer à la grande avec la tablette et le casque sur les oreilles, et puis c’est quand même ravi de ressortir les playmos ou autres histoires de vétérinaire avec ses sœurs et les peluches… Je n’ai pas hâte de voir venir le collège l’an prochain et son lot de changements. Je savoure encore cette année de primaire pour mes bébés, notre petit rythme baigné d’enfance…
    Et je vais scruter de pas trop loin tes billets sur ton année de maman de collégienne.
    Belle semaine!

  4. jennifer Carmichael
    lundi 29 août 2016, 11:17

    Quand même tu flippes mis bon… Franchement voilà ce que dit ma copine prof de français depuis 5-6 ans en collége:
    – les 6éme se sont des gros bébés, ils la dérangent tout le temps pour n’importe quoi (« on écrit de quelle couleur ? », « on laisse combien de carreaux dans la marge ? »…)
    -les (éme n’ont plus le coté bébé des 6émes mais garde le coté mignon des enfants (ouvert, curieux…) : elle est hyper, hyper fan des 5émes, elle en prend tout les ans et elle essaie même d’avoir plusieurs classes. De mon coté je me rappelle qu’en 5éme, mon « amoureux » (pas vraiment réciproque…) me laissait lire les espèces de SMS que sa mère lui envoyaient sur son TamTam (« mon chéri ne stresse pas trop pour le contrôle de maths », « travaille bien mon amour »…) (ouai bon c’était un fils unique et en plus je crois que ses parents étaient divorcés) Bref en 5éme il était encore le fifils de sa maman et visiblement il en était très content.
    – 4 éme : ma copine déteste, cee sont des pures ados débiles qui l’oblige à faire énormément de discipline et l’empéche de faire cours. Perso, je me souviens qu’en 4éme j’étais dans une classe problématiques avec moultes réunion avec le CPE et le prof principal (« alors va falloir que vous nous disiez pourquoi la « sauce classe » ne prend pas, on ne peux pas continuer comme ça », « en salle des profs on ne parle que de vous… » Hasard ou coincidence ?
    3éme : vu qu’ils ont le brevet et des choix d’orientations à faire, ils sont beaucoup plus calme

    Du coup je ne crois pas que ta fille va revenir métamorphosée en 3 jours (surtout qu’elle va se perdre pendant 2 semaines dans les couloirs déjà :) (pardon :P )
    Tu sais en fait après contacts avec des collégiens, le temps d’incubation est un peu long ;)

    Franchement moi quand je suis arrivée dans le monde du travail, j’ai pris environ 1 an voir 1 an et demi à dire « mes collégues » sans trouver ça bizzarre et à faire le deuil de mon statut d’étudiante.

  5. Ma grande est bien contente d’avoir une petite soeur-alibi de 6 ans pour pouvoir encore jouer au playmobils et aux figurines Schleich à 15 balais :-D

  6. Moi j’ai de la chance il n’a que 2 ans et je refuse de l’habituer a la tv. La seul chaine qu’il connait c’est les clip musicaux lol. Le problème arrivera bien assez tôt je ne me fait pas de soucis :)

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top