30 juin 2021

Fin d’année

Ce matin j’ai jeté à la poubelle (recyclable bien sûr) (Il faut que je vous raconte que je fais même du compost maintenant), les deux emplois du temps des ados. Ils y ont passé l’année scolaire sur ce frigo (les feuilles hein, pas les ados)(quoi que). Quelle année !

Comme je ne sais pas où commencer, je propose un plan chronologique si vous êtes d’accord (et surtout si vous êtes toujours lecteurs de ce blog un tantinet délaissé ces derniers mois). Ecoutez, on sort du brevet des collèges là, je suis encore formatée, toutes mes excuses.

Depuis mon dernier passage ici de manière écrite, je précise car je suis passée souvent avec des idées mais pas assez mûres pour les poser (ou pas assez bonnes tout simplement AH AH). Depuis novembre 2020 donc, comme vous tous, j’ai été privée « pour la bonne cause nationale de santé publique toussa » de resto, de ciné, de musée, de vacances aussi. Alors, j’ai fait l’autruche. J’ai bossé encore plus, de chez moi bien sûr (autant dire que je ne peux plus voir mon appart en peinture tant j’en ai passé des heures). Ma nouvelle petite société va avoir un an cet été et se porte vraiment bien. Je suis sincèrement heureuse, fière et épanouie: j’accompagne des marques vraiment qualitatives, des gens passionnés ; je travaille avec des freelances géniales, expertes qui me complètent si bien. La masse de boulot est importante mais ça va. Je pense à la rentrée m’agrandir et me structurer un peu plus. J’ai l’été pour y penser.

Et puis, j’ai « fêté » mes 45 ans, confinée, avec ma petite famille, un bon gâteau et mes copines adorées quelques instants en bas de mon immeuble, avec fleurs et chocolats et coupette de champagne !

Fin décembre, entre Noël et le jour de l’an, on est parti en famille 3 nuits à Strasbourg, dans un hôtel, avec la formule « couvre feu/pas de restauration », c’était un peu glauque mais ça a fait un bien fou. Pas de manger à 4 dans une chambre sur une micro table le Five Guys ramené au pas de course mais le reste : l’éloignement, enfin, la ballade au Mont Saint Odile sous une fine couche de neige . Pas de marché de Noël mais une ville désertée par les touristes, magnifiquement décorées, c’était LE moment de la découvrir.

Et puis, elle a « fêté » ses 16 ans, confinée, avec sa petite famille mais surtout ses deux parents positifs au Covid. Elle a adoré vraiment… surtout ce test PCR négatif pour elle, datée du jour de ses 16 ans. C’est un cadeau merveilleux, à garder pour les archives de sa vie d’ado. En effet, mi-janvier l’Homme a ramené le Covid à la maison. On s’est dit, ça, c’est fait. On a cependant stressouillé un peu (oui j’invente toujours des mots), parce que bon, on ne sait jamais… mais tout s’est bien passé fort heureusement. De mon côté 48h de symptômes grippales, j’ai pris 2 dolipranes. Par contre 15 jours de fatigue énorme. On n’a pas arrêté de bosser mais les enfants nous voyaient partir au lit dès 19h30 parfois ! AH AH Ce qu’on a ri. Si, en plus, on a bien ri.

La jolie affiche Zazouzarbi

L’année a passé… filé… deux petits week-end au vert ensuite, histoire de. Du côté de Lisieux notamment fin février, et sans la 16 ans que nous avons laissé pour la 1ere fois seule à la maison pour trois nuits. Enfin seule, je suis pas débile hein, plus sérieusement, on avait prévenu : si tu fais une fête, on le saura et tu seras enfermée jusqu’à tes 18 ans. Donc tu peux inviter 1 copine et on doit savoir qui. Tout s’est bien passé. En tout cas, on n’a rien repéré en rentrant ! AH AH Elle est donc vraiment sérieuse et/ou vraiment hyper douée. Et puis récemment du côté d’Alençon. A chaque fois, j’ai trouvé un gite confortable et au milieu de nulle part. Tout ce qu’on adore.

L’adolescence est devenu MON sujet… à force de lutter, subir, anticiper, lire, me faire coacher… j’ai pris BEAUCOUP de recul. J’ai aussi une ado qui a mûri de son côté. Bref, les relations sont toujours parfois très tendues mais l’année scolaire s’est mieux passée enfin. Elle passe sans problème cette fois en classe supérieure et elle a validé les spécialités qu’elle voulait. Maths. Science Eco. Histoire-Géo/po. OUF

A ce sujet, j’ai participé en plateau, à une super émission La Maison des Parents sur France 4, j’y ai laissé un petit témoignage sur cette période passée et en cours qu’est l’adolescence. Si vous voulez le voir, c’est par ici (vous m’en direz des nouvelles)

Le 14 ans (demain !) vient de passer son brevet en candidat libre, il rentre au lycée (toujours dans la même école) en septembre. Il m’a dépassé d’un centimètre. Il a eu un ordinateur de gamer à Noël.

Cette année, même si différente, est passée encore une fois à la vitesse de l’éclair. J’ai énormément bossé, j’ai aussi énormément avancé personnellement, grâce à l’aide d’une psychologue extraordinaire et bien sûr, parce que j’étais prête, à passer au grade du dessus. Je me sens bien. Ancrée. J’ai poursuivi le sport chaque semaine, à raison de 2 grosses heures, dont une de course à pieds. J’ai progressé, alors que je cherche surtout le bien-être et à faire le vide dans ma tête. Malgré tout, ce contexte sanitaire et ces derniers mois ont laissé des traces, j’ai un peu de mal à me remettre à sortir, à faire des projets de voyage… nous n’avons d’ailleurs rien prévu pour le moment, c’est bien la première fois que cela arrive ! Finalement, c’était l’année du changement complet de mon côté.

La prochaine étape personnelle se dessine tranquillement : chercher à donner encore plus de sens à ce que je fais. M’aligner à 100% avec mes valeurs et réussir à en vivre. Toujours, accompagner mes petits sur le « bon » chemin. Les soutenir. Donc en gros, je vais potasser les spé, et commencer à mettre mon nez dans les méandres de Parcours Sup…

ça promet !

article précédent article suivant

vous pourriez aussi aimer

7 commentaires

  • danslapeaudunefille
    30 juin 2021 at 11:07

    ça fait plaisir de te relire sur le blog

    répondre
  • Noémie
    1 juillet 2021 at 06:39

    Quel plaisir de te lire. Tes mots me font toujours sourire… quelle année, oui… heureuse de te savoir bien. Des bises

    répondre
  • Vero
    1 juillet 2021 at 12:15

    Merci de toutes ces nouvelles et heureuses de voir les deux ados épanouis (enfin !) dans leurs écoles respectives. C’est tout de meme une chance d’habiter dans une grande ville et de pouvoir les accompagner dans leurs parcours ! Bravo et en effet Parcoursup est un vrai challenge et donc il faut s’y préparer : les forums et autres salons ainsi que le lycée et son BDI sont de précieux atouts !

    répondre
  • Odile
    4 juillet 2021 at 20:50

    Merci pour ces nouvelles!

    répondre
  • Joëlle
    5 juillet 2021 at 10:28

    Quasiment tout pareil, le covid en avril en famille juste avant le confinement. Je n’ai toujours pas récupéré complètement mon odorat..
    J’aurais dû nous organiser 1 week-end pour souffler mais je pensais bêtement que vu qu’on était à la maison on allait pas être trop fatigués.. méga LOL, je suis sur les rotules !! heureusement vacances vendredi et départ samedi !! YOUHOUU
    Bon courage à toi et bonnes vacances !

    répondre
  • Maxence G.
    6 juillet 2021 at 12:21

    Merci pour ces bonnes nouvelles!!!! 🙂

    répondre
  • Maurice
    16 juillet 2021 at 08:33

    Bon résumé de l’année malgré la détresse de ce covid. J’aimerais que Macron lise ce blog au lieu d’appliquer sa doctrine en France 🙂

    répondre
  • laisser un commentaire