Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Calimero's day

calimeroVoila, aujourd’hui, j’ai décidé de faire mon calimero, de me plaindre, parce que « je le mérite bien ». Donc aujourd’hui, un p’tit billet grincheux bien comme il faut pour finir la semaine. Dans le désordre :

– marre de voir plein de gros bidons dès que je sors faire mes courses (ça m’apprendra à habiter à côté de la clinique Ste Félicité et du magasin Sauvel)
Je veux un bébé !!!!!! Moi aussi veux encore un gros bidon, des regards jaloux, tendres, souriants qui se posent sur lui, des coups de lattes de 5 cm qui le déforme, des nausées, de la sciatique, des insomnies… mais non, je viens de revendre toutes mes fringues de grossesse sur ebay, fin d’une époque, petite grosse nostalgie… [soupirs qui vont bien]

– marre de devoir réfléchir à un cadeau pour ma p’tite belle soeur qui fête ses 18 ans (ça m’apprendra à en avoir 30 depuis 2 ans), ça aime quoi les d’jeunes d’aujourd’hui ??
Coup de vieux du siècle… me rappelle encore la méga fête de mes 18 ans – dans le garage de papa maman avec DJ Nico aux platines – des cadeaux groupés de ma bande de copains (tous perdus de vue)… et maintenant j’achète une crème anti-ride pour les 3 nouvelles de mon front !

– marre de me taper les velib’ les plus pouris de Paris, deux fois que je m’en prends un dont le truc pour régler la hauteur de la selle est pété et que je me retrouve au bout de 5 pédallages à ras du sol avec un guidon 6 mètres plus haut. La honte ET la galère ! (ça m’apprendra à pas avoir d’humour)

– marre de me trainer ma bouée et de me la faire pincer par zhom… bien sûr que j’ai quasiment tout perdu les pas beaux kilos, bien sûr je suis « fine » mais moi je SAIS qu’il me reste ça à perdre et que j’ai pas envie que ça dépassse de mon short cet été, sans parler la souffrance qui m’attends en maillot de bain. (ça m’apprendra à pas faire un pet’ de sport)

– marre de voir un énième trou creusé devant chez moi, ça doit bien faire le 5e en deux ans, là juste sous notre fenêtre du salon (ça m’apprendra à habiter au 1er étage)

– marre d’avoir le temps de rien, même pas de zoner ce midi chez Sephora parce que zhom est avec moi et du coup, « faut pas qu’ ça traine, ça pue le parfum » (ça m’apprendra à chercher un cadeau pour sa soeur)

– marre de ne pas avoir le temps de lire tous les super méga blogs du web comme je voudrai, et de ne pas avoir le temps de coler les 3 mois de photos de retard dans les albums des enfants (ça m’apprendra à me noyer dans un verre d’eau)

Et sinon, marre des slaloms en poussette entre les crottes de chien, marre des gens irrespectueux dans le metro et le bus, marre de n’avoir aucune reconnaissance dans mon boulot (si si j’ai un boulot !), marre d’avoir des seins minuscules (j’ai perdu 2 kg à cause grâce d’eux en arrêtant d’allaiter !), marre que ma fille me manque, marre de me dire que demain chez Ikea va y avoir un monde de dingue mais surtout que je ne pourrai rien acheter parce qu’on doit d’abord faire les travaux dans l’appart’ avant !

Maintenant fini Calimero : il fait beau, c’est le week-end dans quelques heures et vous êtes de plus en plus nombreux à venir me lire, merci à vous !

9 commentaires

Oui ça change…

Oyez Oyez futur papa, oyez oyez future maman !

On vous l’a déjà dit, vous l’avez déjà lu, une fois, deux fois, beaucoup trop de fois…
Avoir un bébé ça change un couple !
Eh ba m’en va vous en remettre une couche (pas culotte encore), comme ça faudra pas aller dire qu’on vous a pas prévenu, s’agirait pas ensuite de venir raler au SAV, nan nan mes amis, à la guerre comme à la guerre, ahhhhhhh on veut un p’tit bébé, gouzi gouzi le bébé, ahhhhhhhhh ba va falloir s’habituer à 2/3 petits changements de rien du tout.

Pourquoi envie d’écrire à ce sujet ce matin, alors qu’il fait beau à Paris (siiiiiiiiiiiii ! J’ai enfin pu sortir ma robe comptoir des cotonniers payés la peau des fesses – ouille – que j’ai bien cru jamais pouvoir la mettre avant les soldes ! bref), je sais pas… Si en fait, je sais, cela fait quelques jours que l’idée germe au fonds de mon cerveau de blonde, depuis que ce week-end je me suis entendue dire à zhom : « et elle est où la maman pieuvre ? »

Non je vous rassure, je vais bien.

Si on demande à un futur papa « moyen » ce qui va changer dans sa vie de couple une fois le bébé arrivé, il va vous répondre que non, rien ne changera, il aimera toujours passionnément sa femme, devenu mère épanouie, toujours belle, voir encore plus belle… que oui il sait que ça sera difficile, que les nuits seront courtes, que le bébé prendra un peu de place… mais c’est normal !

Oui mon ami, je te rassure, c’est normal.

Loin de moi l’envie de régler des comptes ! Nan, prince charming est exemplaire évidemment, sinon, je l’aurai pas choisi (qui pouffe là encore ?). Mais en vrai, voici ce qui vous attends :

une chouineuse tu supporteras : la maman épanouie va pleurer toutes les larmes de son corps tellement elle sera crevée, se sentira incomprise, vide, dépassée et … moche ! ça s’appelle le baby blues.

des conversations surréalistes tu auras : fini les textos coquins et les longues soirées à discuter en amoureux des passions partagées, maintenant en rentrant le soir, tu demanderas : « il a bu combien ? » « il a fait son rot ? » « quel couleur le caca aujourd’hui ?  » « ma collègue m’a dit qu’il fallait redresser son matelas pendant son rhume » « chérie, tu as vu doudou lapin ? Je le trouve pas dans son lit ! »

au réveil toujours tu demanderas : « alors combien de fois cette nuit chérie ? »…. ouais mais oublie l’air coquin, cette fois, ça sera pour connaitre le nombre de tétée de nuits que la maman a dû gérer pendant que toi tu simulais dormais du plus profonds sommeil… oui, c’est pas ta faute, elle allaite, donc tu es inutile la nuit… ba voyons !

des études de marché tu feras : comparatif des différentes poussettes, test d’adhérence de couches culottes, sans oublier les crèmes pour les fesses rouges, les mouches bébé, les laits pour le change… et j’en passe, de bons moments en perspective !

la gagatitude tu adopteras, pour la définition, c’est là

un abonnement à la salle de sport et un rendez-vous chez Weight Watcher tu offriras délicatement : parce que non, les kilos ça ne part pas en claquant des doigts ou en espérant très fort et que maman a bien autre chose en tête dans les premieres semaines alors keep cool mon vieux, tu avais pourtant dit que tu la trouvais belle ta femme nan ??

des diners en amoureux tu organiseras absolument : 40 euros de babysitter pour pouvoir retrouver ta femme adorée qui aura, elle, dépensé la même somme en anti-cernes et en produits dopants pour pouvoir être au top. Et là c’est du vécu : notre première sortie en amoureux au resto, notre fille avait 1 mois, on s’est retrouvé à ne parler que …. de notre fille ! Résultat des comptes : après 2 montées de lait embarrassantes en plein diner, on a expédié le dessert et on est rentré se coucher à 22h30 !

à ne plus partir à la dernière seconde tu apprendras : le temps de regrouper tout le matos : lit parapluie (ah ah d’ailleurs apprendre à le déplier avant d’en avoir besoin ! c’est l’astuce du jour, profites en c’est gratuit), poussette, matelas à langer, lait, petits pots, le doudou préféré mais pas trop au cas où on le perd, le manteau s’il se mets à faire froid, le gilet s’il se mets à faire chaud

En conclusion, avoir un bébé, et puis deux d’ailleurs, ça change la vie, ça change le couple, mais c’est que du bonheur !

Et toi, amie lectrice, qu’en penses-tu ? Pas facile tous les jours ou fingers in the nose ? Comment on réagit vos hommes ?

14 commentaires

Mi anges – mi démons

Journée épuisante où se sont mêlés énervements, colères, rire et complicité… Mini-tornade n’a pas arrêté d’être désobéissante, voire insolente, tout est « non », tout est « moche », tout est « pas bon », tout est « je veux pas »… du coup à certains moments, je…

» Lire la suite...

4 commentaires

 
Top