Routine sport - maman à Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Ma routine sport : bilan un an après

Dèja plus d’un an et je crois que je ne suis jamais venue vous en parler ici. J’ai laissé quelques traces de ma routine sportive sur les réseaux sociaux (instagram et facebook), mais rien ici.

Il est temps d’y remédier avec un petit bilan « un an après ma VRAIE reprise de sport régulière »

Il m’aura fallu de nombreuses années après la naissance des enfants pour me remettre réellement au sport. Les raisons pour ne pas l’avoir fait auparavant sont toutes réelles même si, évidemment, à un moment, il faut arrêter de se chercher des excuses et assumer tout simplement que : je n’étais pas prête.

En fait, il a d’abord fallu que je me reconstruise psychologiquement et m’organise sur d’autres axes. La question du sport – enfin, d’une activité physique VRAIMENT régulière – est arrivée bien après.

J’ai compris qu’il ne servait à rien de se forcer. Qu’il ne servait à rien non plus de vouloir tout bien faire en même temps. J’en ai donc d’abord pris pour me construire en tant que maman d’un enfant, puis de deux, puis de les faire grandir ces enfants… Ensuite, j’ai reconstruit ma vie pro en l’alignant avec ma passion, cela demande beaucoup d’énergie et de temps. J’ai jonglé. Comme vous toutes hein.

Et puis, il y a eu, souvenez-vous cette proposition via le blog un peu folle, il y a 4 ans. Celle de me faire courir Odyssea. Alors bien sûr, j’avais adoré. J’avais même, sans vraiment m’entraîner, poursuivi par deux ou trois autres courses : La Parisienne, Nike (mon 1er 10 km), à nouveau La Parisienne et toujours, Odyssea. C’est une course que j’aime beaucoup. Pour la cause qu’elle défend et puis pour son parcours dans le bois de Vincennes. Dimanche dernier, je l’ai à nouveau couru (10 km) et j’ai amélioré mon temps depuis l’an dernier. J’ai gagné près de 5 minutes sur la distance.

Petit à petit donc, j’ai repris goût au sport. Ancienne sportive (enfance, adolescence et « jeune adulte), j’ai retrouvé ces merveilleuses sensations (celles d’après séances) : le shoot d’endorphine. A cela s’ajoute la satisfaction d’avoir bougé son popotin, la fierté d’avoir dépassé ses limites. Et surtout d’avoir pris du temps POUR MOI.

Depuis l’été 2016 donc, je « m’entraîne » chaque dimanche matin, environ 1h30, parfois un peu plus. C’est parti d’une simple remise en forme – en amoureux, durant l’été. On avait le temps, l’envie, on a commencé à s’entraîner un peu, on a acheté des cordes à sauter, puis, on y a ajouté des poids. Enfin, on a ritualisé les séances, au parc près de chez nous. Au début c’était difficile de se lever. Mais très vite, je dois bien l’avouer, la perspective d’aller prendre l’air, de courir, sauter, se dépenser… mais aussi se retrouver… a largement pris le dessus sur l’envie de rester au chaud sous la couette. Cerise sur les burpies, nos super potes parents sont venus relever le défi avec nous et c’est depuis presque qu’un an que l’on est désormais 4 à sincèrement se marrer (et râler) tout en faisant des squats, des climbers et ces satanés gainages. On rigole beaucoup, on se fait du bien, on se motive. C’est un rendez-vous que je déteste manquer. On fait tout pour y aller chaque dimanche, qu’il pleuve, fasse -5 degrés ou 30 (mais là c’est plus rare hein, on est à Paris tout de même). Des deux côtés, on essaye de décaler nos déjeuners pour « avoir le temps de faire le sport ». Pendant ce temps nos 4 enfants sont ensemble : ils jouent (l’hiver au chaud, l’été au parc avec nous). Tout le monde est content. C’est un peu notre rituel du dimanche Jacques Martin à nous.

Alors, je vous arrête de suite, ne me demandez pas combien de kilos j’ai perdu. J’en ai pris 2. Mon endocrinologue, qui me suit pour ma thyroïde disjonctée, m’a gentiment dit : « ça doit être du muscle », ouais bien sûr. #excuse

Mon but n’était pas de mincir (tant mieux du coup). J’ai tout de même la peau plus lisse au niveau du cuissot et du fessier et je ne suis pas la dernière à apprécier (ah ah ah), cependant, non, pas de changement radical de silhouette (alouette), mais par contre, qu’est-ce que je me sens mieux !

Mon objectif était de réinstaller une vraie régularité d’activité physique. Dans le « manger/bouger » je ne cochais en effet qu’une case. Désormais, je peux vraiment dire que je fais du sport.

Bien sûr, cela serait encore mieux si je faisais une séance supplémentaire en semaine, mais soyons honnête : no way ! Je ne me cacherai pas derrière le « je n’ai pas le temps » (et pourtant je ne l’ai pas), car je sais qu’on peut quand on veut. Nia nia nia. Ouais, mais non.

Niveau dépense, pas de sponsors ici : j’ai acheté en juin ma dernière paire de baskets Salomon (axée crossfit) au Vieux Campeur, mon ancienne paire avait 4 ans (oups) … je n’ai pas de montre connectée, j’utilise la version gratuite de runkeeper pour chronométrer mes courses, j’ai une corde à sauter avec des poids dans les poignets (c’est EXTRÊMEMENT contraignant au début, mais très efficace) – offerte par mon cher et tendre, voyez un peu comme on s’aime – et j’ai investi cet été dans une brassière North Face.

Voilà, j’avoue être très fière. J’ai reussi, 11 ans après être devenue maman. Vaut mieux tard toussa toussa.

10 commentaires

  1. Ben j’ai encore un peu de marge ^^
    Bravo à toi. Je sais que ce jour viendra mais pour le moment… ce n’est pas le moment. Je suis à la phase enfants qui grandissent et reconstruction vie pro. Mais je sais que j’en ai besoin. Mes qqes kilos et ma flasquete post arrêt clope commencent à avoir une sale excuse. 5 ans que j’ai arrêté. Ce jour viendra. J’attends le déclic ….

  2. Super Isa ! Idem pour moi, j’ai repris le sport régulièrement : 1h30 de boxe par semaine ( la crise de la 40aine à tout déclenché) et depuis 3 mois je suis passée de 18 kms de vélo par semaine à 72… Le tout pour aller au boulot. Alors, je n’ai pas couru odyssea cette année, mais j’ai comme toi ma dose d’endorphines hebdomadaire !

  3. Ah c’est marrant ça! après des semaines à lire articles, conseils et autres programmes de remise à la.course a pieds, je me suis lancée aussi depuis le printemps et j’adoorre! On est en train de se projeter des courses pour l’an prochain.les enfants grandissent, partir quelque soit le temps pour 1h et qqs dans le.we c’est vraiment salutaire.et perso ca affine la silhouettetout benef’

  4. Et bien bravo! Si seulement je pouvais faire le même bilan dans un an… ;)

  5. Bravo.
    C’est loin d’être d’actualité ici car maman depuis « que »4ans et ça me paraît ingerable de tout concillier.
    Merci de donner espoir.

  6. Bon, moi j’ai achete les chaussures… C’est deja ca… :mrgreen:

  7. Bravo surtout pour les futurs moins 5° :)

  8. Je trouve que tu débrouilles carrément bien à la course alors que tu ne cours pas très souvent finalement c’est top (source : instagram-lol). Je suis d’accord avec toi et le concept des fausses excuses dont j’ai usé et abusé longtemps, le tout c’est de commencer ensuite très vite on devient accroc. Bravo pour la persévérance même en hiver car les entrainements c’est quand même pas ce qu’il y a de plus agréable et rigolo (burpees je te hais).

  9. Je confirme, les 2 kg c’est du muscle, il m’arrive exactement la même chose avec une reprise course à pied et fitness deux fois par semaine !! C’est dingue.

  10. Héééé, bravo!
    Marrant, je suis dans le même « trip » que toi, depuis un an, moi aussi: j’ai commencé la course à pied voici un an, après m’être dit que JAMAIS je ne pourrais courir (aaah, ces jamais…), avec un groupe et un programme, ceci dit, j’ai complètement accroché, et me voici à viser les 15 kms d’ici le printemps! Tu as mille fois raison: il faut être prêt(e), puis faut trouver le sport qui te convient, pour que le « sacrifice » ne soit pas plus grand que le plaisir. Et quand tout se goupille, quel pied! On devient un peu accro… mais y a pire drogue, je pense! D’ailleurs je m’étais dit que j’allais venir faire un petit coucou avant d’enfiler mes baskets et d’aller courir… et tu parles de sport!
    Bonne continuation en tout cas! (et avis aux frileuses: parfois c’est le SEUL TRUC qui réchauffe, par -5°! Quitte à faire un bon moelleux au chocolat pour après…) :mrgreen:

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top