Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

La Belle et la Bête – le film

Les enfants et moi avons eu la chance de découvrir LE film La Belle et la Bête, en avant-première il y a une quinzaine de jours.

Les teasers diffusés au compte-gouttes depuis quelques mois avaient parfaitement fonctionné sur moi. J’étais, je pense, la plus excitée des trois… grande fan du dessin animé, j’attendais avec impatience cette nouvelle adaptation afin d’y découvrir notamment Emma Watson pour qui  j’ai une grande estime – non pas particulièrement pour son jeu d’actrice, mais pour son incroyable parcours, sa personnalité et ses engagements.

Force est de constater que ce rôle était pour elle. Rien que pour elle. Quelle grâce ! Sans parler de sa très jolie voix et sa capacité à faire passer les émotions.

Je précise que l’on a vu le fim en VOST. L’avantage d’avoir de grands enfants. L’excuse pour bosser son anglais un mercredi après-midi.

Vous vous en doutez, j’ai adoré. C’était exactement ça. Magnifique, émouvant, les décors, les costumes sont incroyables. L’histoire est parfaitement respectée. Tout est exactement là où il faut. Mon côté midinette que j’assume TOTALEMENT.

Je vous le recommande chaudement. Évidemment, vous aurez la musique dans la tête pendant des heures en sortant. Mais il y a pire n’est-ce pas ?

Les enfants ? Ils ont bien aimé. Trop de chansons tout de même. Et heureusement qu’il y a Gaston le bagarreur pour amuser le P’tit Grand. Ils ont beaucoup apprécié les petits personnages secondaires : lumière, garde robe et bien sûr Chip, ultra chou et très drôle.

Je dirai qu’on peut y aller avec les enfants de plus de 8 ans car je pense qu’on peut facilement être impressionnés par la forêt, l’attaque des loups, les apparitions soudaines de la Bête… de plus le film dure plus de deux heures.

Mention spéciale à la présence d’un Lefou un tantinet amoureux de… Gaston. Le premier personnage homosexuel dans un Disney. J’ai envie de dire « enfin » et « bravo ».

Vous me direz si vous y allez le voir ? Le film est en salle dès aujourd’hui 22 mars 2017.

Je vous laisse avec la bande-annonce.

4 commentaires

il est 8h23 et je suis crevée

Il est 8h23, je viens de déposer le P’tit Grand à l’école, après avoir porté son cartable de 10 tonnes 5 longues minutes. Je lui ai demandé s’il avait un mis un parpaing dedans. Il m’a trouvé « lol »

Il est 8h23 et je suis déjà crevée.

J’ai appris que les anneaux de Saturne étaient composés de particules de glace et de poussière et que la planète est gazeuse.

J’ai renversé mon bol de céréales.

Le p’tit pense qu’ils sont là après une explosion, mais bon, pas sur la planète elle-même, parce qu’on aurait vu un cratère, ou au moins une marque, mais plutôt dans l’espace proche… bref, le p’tit est plutôt d’accord ou pas d’accord (j’ai pas tout compris) avec les astronomes. Ses futurs collègues. (Courage les gars, fuyez, il reste encore une quinzaine d’années avant qu’il arrive)

J’ai déjà parcouru 1 km à pieds … pour emmener la préado qui est suffisamment grande pour râler sur ses fringues qui font « trop hiver », mais pas assez pour aller au métro seule. Et revenir. Récupérer le P’tit grand fraîchement désinfecté de la bouche, mais pas coiffé. Pour l’emmener à son tour.

J’ai farfouillé la cuisine à la recherche d’un sac pour que la 12 ans y mette les cookies achetés aux lycéens avec l’argent de son frère.

J’ai plié le linge propre.

J’ai assisté à la négo entre la soeur et le frère pour l’argent des cookies.

J’ai rappelé à ma fille qu’elle avait de l’argent dans sa tirelire.

J’ai ramassé le linge sale.

J’ai halluciné sur le montant et le fait que non mais en fait, elle n’a que des gros billets et que bon hein pour payer 1 euro c’est pas cool…

Je lui ai demandé si c’était une bonne idée de sortir avec deux sweats.

Oui.

Finalement non.

Mais franchement ça saoule ce blouson d’hiver, on crève de chaud.

Il est 8h23 et je vais me faire un café et m’écrouler dans le canapé…

… ce soir.

18 commentaires

Sa main dans la mienne

Prendre conscience qu’ils grandissent, c’est se retrouver à poils – je mets un « s » c’est l’hiver – devant des dizaines de sentiments de tout ordre : encore un bon gros cocktail de culpabilité, regret, plaisir et bonheur, auquel on n’est pas préparé……

» Lire la suite...

19 commentaires

ça va ?

savate  ! Je peux vous dire que j’ai pris sur moi et que j’ai mis plusieurs semaines à me préparer psychologiquement au fait que mon bébé (quoi ?) fasse de la boxe (de la Savate plus précisément, aka boxe française)….

» Lire la suite...

11 commentaires

 
Top