Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les nouveaux produits bio de notre salle de bain

Amis des douches et des points noirs, bonsoir.

Donc là j’ai perdu tous les préados qui me lisent.
Parce que, je sais pas chez vous hein, mais ici… bon sang… j’ai un peu de mal à les faire passer par la case salle de bain ces derniers temps… #pardon

Je fais donc suite à mon dernier article sur le sujet « la routine hygiène et beauté pré-ado », puisque depuis, je continue évidemment à sortir de notre salle de bain (adulte et enfants/ado), tous les produits un peu bof bof. Croyez-moi, j’ai été déçue de mettre à la benne des marques que j’affectionnais pourtant beaucoup « avant« .

Je vous avais parlé de TooFruit à l’époque. Le déo a été testé depuis et… il ne fonctionne pas du tout sur ma 12 ans ! #pardonbis

On est donc passé au déo bille Lavera Sensitive que j’achète chez Naturalia

et miracle, il est parfait.

 

Quoi de neuf dans la salle de bain ? Eh bien, j’ai reçu des crèmes de la marque Oolution, marque qui propose une gamme de soins hydratants entièrement naturels, sains, bio, vegan et ne contenant aucun dérivé d’huile de palme.

Le Glow Up : le best-seller de la marque apparemment, qui convient à quasiment toutes les peaux pour apporter de l’hydratation sans laisser de sensation poisseuse ou collante sous le maquillage. Age Out : un anti-âge qui est aussi parfait pour les peaux sensibles.
Check Matte : pour les petites imperfections ou peaux à tendance grasse => je l’ai donc fait tester à ma puce. Résultat ? La 12 ans m’a envoyé un SMS de ses vacances chez papy et mamie qui résume parfaitement son avis : « maman, ta nouvelle crème pour les boutons est géniale« . Voilà. #tamereestlameilleure

Pour le soin des premiers points noirs/petits boutons, la 12 ans nettoie son visage avec son éponge konjac, hydrate avec la crème oolution le matin, elle camoufle un peu avec le stick correcteur Couvrance que je lui ai donné parce que bon, je comprends bien hein, et le soir, elle pose quelques goûtes d’HE de Tea Tree sur les spots, après doux nettoyage évidemment.

Autre test effectué par les enfants : celui de la marque Natura Siberica (certification européenne Cosmos Organic, une des plus exigeantes) propose une gamme dédiée aux enfants : Little Siberica. J’ai fait tester aux enfants le gel douche ainsi que le shampoing. Mais il existe aussi des produits spéciaux pour les bébés, je vous laisse regarder l’ensemble des références sur leur site.
On est assuré là de n’avoir aucun sulfates, parabènes, silicones, colorants synthétiques, sodium lauryl sulfate, huile minérale, OGM, MIT (méthylisothiazolinone), EDTA ou Phénoxyéthanol. OUF.
Test très concluant, les enfants ont aimé, ce qui n’est pas toujours le cas donc c’est un bon point. J’ai testé moi-même : ça mousse bien, l’odeur est discrète, rinçage facile et la peau ne réagit pas, pas de tiraillement non plus. Personnellement, j’ai un faible pour le packaging (super utile merci e-zabel…).

 

Côté « adulte » ma dernière découverte : une toute jeune marque qui se lance actuellement via une campagne de crowdfunding : COSMOZ (permettant de commander des produits à tarif préférentiel).
Cosmoz propose une solution bio au Miel de Manuka pour lutter contre l’acné et les imperfections de la peau, mais on trouve aussi une crème pour les mains et pour le corps. La texture est très agréable, « fraîche », un chouia trop « liquide » peut-être, mais surtout j’apprécie la « non-odeur » qui permet à mon sens de pouvoir vraiment partager ses produits avec les hommes de la maison. Bon, et puis j’adore le packaging, je sais, c’est inutile, mais bon, le capuchon en « bois », c’est classe.

 

Il me reste à tester la marque Lady Green que l’on trouve notamment sur la bien pratique boutique Fun & Bio, spécialisée dans les produits « bio » pour nos bébés/enfants et ados. Ils font notamment la même éponge Konjac que j’ai donnée à ma 12 ans (au charbon de bambou). Éponge vraiment géniale, tellement pratique : il suffit de la mouiller, de l’essorer délicatement, de la passer sur le visage, la rincer et la mettre à sécher en la pendouillant par exemple à un petit support ventouse. À renouveler tous les 2 mois environ (quand elle commence à s’abîmer). On évite ainsi l’utilisation d’un produit démaquillant/lavant. Le visage de nos ados (et le mien d’ailleurs pour l’utiliser également) s’en porte beaucoup mieux !

Enfin, on n’oublie JAMAIS de re re re re re parler des Tendances d’Emma. Je re re re re rappelle qu’on n’utilise plus aucun coton, ni essuie-tout d’ailleurs.
Petit zoom sur l’édition limitée ultra canon pour la fête des Mères : la trousse Eco Belle 15 carrés coquelicot (29,90 euros)

Et j’ai toujours un joli code promo pour vous : EZA15

 

 

Je vous parlerai bientôt « maquillage », car j’ai aussi viré beaucoup de choses et progressivement je découvre les marques bio AUSSI pour me maquiller. Boho, Phyt’s, Docteur Hauschka, etc…

Juste le temps pour moi de faire une petite récap de ce que j’ai essayé ces derniers mois !

N’hésitez pas, comme toujours, à partager ici vos produits/marques préférés par vous, vos ados, vos petits… On partage !

6 commentaires

Quelques jours au paradis : en Guadeloupe !

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai eu la grande chance de pouvoir m’évader (c’est le mot juste) quelques jours (4 pour être précise) seule en Guadeloupe. Enfin seule… Seule avec une équipe de blogueurs/accompagnateurs de folie (Philomène, Cynthia, Sarah, Papacube). De ceux qui vont font pleurer de rire toutes les heures minimums (et parfois même sans Planteur) (il est fort non ?) et qui rendent l’aventure encore plus chouette.

Une bulle d’oxygène dans ma vie de working maman un tantinet très occupée. Même si j’ai pris ma Surface pour bosser matin et soir, je peux vous confier un secret : partir quelques jours (vraiment pas beaucoup hein) sans les enfants… bon sang… c’est bon !

Évidemment, il a fallu gérer les textos du genre « elle est où ma blouse« , comprendre : ne pas répondre vulgairement. Hum.

Enfin, mis à part la @#$*€ blouse, j’avais plutôt bien tout organisé. Souvenez-vous de ce billet…

Allez, je vous emmène (virtuellement hein) ?

Direction Roissy Charles de Gaules (ouais parce que par le port de Dieppe, ça faisait un peu long)

La compagnie aérienne : XL Airways

Découverte totale pour moi et autant vous dire que désormais j’aurai clairement le réflexe de vérifier si cette compagnie dessert notre projet destination vacances !

Coucou le pilote, oui tu vas devoir emmener cette bande de fous en jaune sur le tarmac…

En effet, les prix sont réellement très intéressants et cette différence ne se fait pas DU TOUT sur la sécurité et l’accueil à bord. Alors, ça se fait sur quoi me direz-vous ? Eh bien, par exemple : il n’y a pas d’écran individuel à bord. Vous allez rire, enfin moi, j’ai eu l’impression de découvrir l’amérique quand on me l’a expliqué (merci d’avoir pitié de moi) : pas d’écran, moins de cables/connectique, donc avion plus léger, donc moins de carburant, donc… moins cher ! TADIN

Attention, XL Airways n’est pas une compagnie low cost, donc il y a bien un bagage en soute (23 kg) inclu dans le prix du billet et un plateau-repas basique.
La compagnie propose aussi un petit kit super chouette pour les enfants ! En ce moment, c’est Baby Boss qui est à l’honneur pour eux.

Ensuite, à bord, on peut « acheter » du confort supplémentaire (ou pas).

À disposition : des tablettes que l’on peut connecter au XLCloud pour y trouver films, dessins animés, la lecture et des petits jeux. Le programme s’étoffe de plus en plus. Si vous avez emporté votre écran, bien joué ! Vous pouvez tout simplement le connecter. Une partie du contenu est en plus gratuit et vous pouvez aussi bien sûr vous acheter un film !


Pour 15 euros, vous pouvez aussi passer le vol derrière des lunettes Skylights 3D absolument bluffantes et un casque vissé confortablement sur les oreilles. J’ai testé, j’ai regardé Le voyage de Pi. Ouahou. Je m’y croyais. En plus, cela coupe totalement des bruits extérieurs, c’est sincèrement hyper agréable. Faut juste faire l’impasse sur le look que l’on se traîne avec… #fashionpolice

Parlons miam miam (on ne me change pas…). On peut commander un plateau-repas plus élaboré « Collection du monde » : terroir, italien, street food, oriental (j’ai testé : il est divin), espagnol. Des menus végétariens, sans gluten, casher, hallal et pour enfants sont aussi proposés. Ils sont bien sûr à réserver en amont par internet, tout ça pour entre 10 et 16 euros en fonction de votre choix.

8 heures plus tard, nous voici donc en Guadeloupe

Sous la pluie

GÉNIAL

Non mais cela ne dure pas et il faisait tout de même bien chaud ! Dépaysement immédiat garanti.

Notre logement « insolite » avec Hotel Logis.

Après un transfert d’une petite heure, nous sommes arrivés à Saint-François sur Grande-Terre. Ville balnéaire plutôt touristique, avec son golf et sa marina. Mais ce n’est pas vers un hotel « classique » que nous nous sommes dirigés. Mais sur un bateau ! Chargement des valises. Monter d’adrénaline, on avait hâte de découvrir les fameux Aqua Lodge qui font donc partie des logements « insolites by Logis ».

Ce n’est pas un bateau, ce n’est pas sur pilotis non plus. On s’approche plutôt d’un bungalow (de près de 80 m2 tout de même) ancré dans le lagon ! Pour rejoindre la terre ferme : une annexe à moteur électrique. Sur place, c’est tout confort : deux chambres avec un vrai grand lit, des serviettes comme à l’hôtel, des rangements, une salle de douche, un WC séparé (et sec), une grande pièce qu’on peut totalement ouvrir/fermer donnant sur la « terrasse/pont » avec une cuisine tout équipée (lave-vaisselle inclus). Sur le toit, un solarium avec de gros poufs et… des panneaux solaires puisque et c’est en cela que le logement est totalement insolite : il est 100% écologique.

Alors, évidemment, même si la propriétaire des lieux m’a indiqué recevoir régulièrement des enfants en bas âges – ne sachant donc pas nager… j’ai dû mal à vous le recommander sauf si vous avez l’habitude de « naviguer » avec vos petits. Par contre, pour les plus grands, ce logement est absolument génial. Déjà pour les éduquer à l’écologie, pour le côté « camping », on sait à quel point les préados/ados adorent et puis pour l’aspect hyper ludique du lieu ! On se réveille et hop on peut plonger direct dans les eaux turquoises de la Mer des Caraïbes ! Sur l’aqua lodge il y a également un paddle, un canoé, des masques et tubas pour 4 personnes. On peut y faire ses repas ou rejoindre le port pour déjeuner/dîner à terre. Liberté totale. J’aime beaucoup avoir ce choix.

Et puis bon, la vue quoi.

Où est l’aqualodge ? (attention, il y a un piège, il y en a deux)

La Guadeloupe !

Pourquoi venir en Guadeloupe…

  • pour apprendre à prononcer Goyave !
  • pour sa double exposition : mer des Caraïbes / Océan Atlantique
  • pour son climat … on dit que c’est en « hiver » qu’il faut venir mais on nous a bien confirmé : en été c’est aussi bien et c’est même moins cher !
  • pour les fruits – je suis tellement fan des ananas, des mangues…
  • pour les accras, les poissons grillés, la sauce chien, les flans coco… (oui j’ai pris 2 kilos)
  • pour ses paysages tellement variés : relief, végétation…
  • pour ses habitants si accueillants !
  • … MAIS ÉVIDEMMENT !!  Pour son rhum arrangé, son tit punch, son planteur et… oups je m’égare

J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé l’île. J’ai vraiment très très envie d’y retourner, en famille.

Que l’on aime glander sur les plages, randonner, faire du kite surf, aller à la rencontre des locaux, découvrir la culture… la Guadeloupe et ses îles sont parfaites.

À ce propos, on a démarré notre deuxième jour (du coup notre premier vrai jour complet sur place) par la découverte de l’île de la Désirade. J’ai très vite compris – via mon guide embarqué aka Papacube – qu’il s’agissait d’une très grande opportunité, car généralement c’est une île que l’on « oublie » de visiter, car plus difficile d’accès. Les bateaux y allant sont rares. Autant vous dire qu’on était au taquet donc le lundi matin. Après une heure de traversée à peine, on est arrivé… au paradis. Ouais clairement.

Je vous montre mes nouveaux amis les iguanes et l’île de la Désirade, avec ses paysages tellement variés… (même si j’ai essentiellement shootée les plages et les cocotiers, j’avoue)(tout)

Gros plan, il pose mon pote !

L’ancienne cotonnerie

pffff que de monde sur cette plage…

Le « port » (la marina ?) de la Désirade

Je vous montre aussi le point de vue de notre pause déjeuner ?

# Ta mère en short

Je ne vous montre pas par contre, la bouteille de Rhum Arrangé qu’a sorti le super guide (l’excursion était organisée par Feeling Guadeloupe) ?

Et petite vue sur la Pointe aux Châteaux (pointe sud est de l’île de Guadeloupe) sur le retour sous les gros nuages… #ta mère révise sa géo

Le lendemain, avec une autre super guide : Lila de Guadeloupe Shuttle, direction Basse-Terre (la partie ouest du papillon Guadeloupe), d’abord au Nord pour visiter l’écomusée CreoleArt de Sainte-Rose où l’on a même appris comment se fabriquer le chocolat (oui, j’ai goûté aussi, je ne suis que courage face à mes responsabilités d’envoyée spéciale en Guadeloupe). Au programme, des fleurs, des épices, des fruits, des plantes médicinales. On a passé un beau moment sur place à toucher, sentir, apprendre encore et encore sur toute ces plantes et sur l’histoire de l’île.

Déjeuner sur la baie de Deshaies, les pieds dans l’eau. C’était divin. Paraît que le planteur était fort. Je ne sais pas, j’ai pris de l’eau gazeuse (et c’est vrai en plus)

Ensuite, petite pause baignade bien méritée (ba si) sur la longue et maaaaagnifique plage de Grande Anse sur le littoral de Deshaies. Paradis bis (ou ter, je ne comptais déjà plus)

Bon, c’est sûr, il y avait du monde… ah lalala…. difficile de poser sa serviette…

Et figurez-vous qu’au bout de cette plage, loin de l’agitation (si, paraît que parfois, il y a vraiment du monde sur cette plage AH AH AH AH), se cache un hôtel de charme absolument magnifique, avec une chambre « familiale » (je dis ça, je dis rien), une piscine (bon, ok il y a la mer juste à 5 mètres aussi), un cadre idyllique TOTALEMENT à mon goût :

On a ensuite repris la route pour l’intérieur des terres, avec un premier arrêt incroyable au saut d’Acomat. Une des chutes d’eau les plus connues de Guadeloupe. Évidemment, il est interdit de sauter… donc… des gens sautent tout de même. Cette fois, j’ai mis les seules photos que j’avais sans personne dessus, mais c’était cette fois plus compliquée de les prendre ainsi.

À faire absolument (pas le saut hein), mais malgré la petite descente un peu sportive pour y accéder : c’est magnifique.

Puis, arrêt à la Cascade des Ecrevisses où nous avons eu la preuve que l’Iphone 7 est sec (Cynthia est en effet tombée à l’eau avec son portable… il va bien… sa robe beaucoup moins). Je vous laisse découvrir l’histoire chez Papacube qui en a fait un beau montage photo/dessin.

Le dernier jour (oui, déjà), nous l’avons passé à Pointe-à-Pitre, avec une visite rapide mais indispensable à mon gôut du Memorial ACTe. Photo interdite à l’intérieur, du coup, je vais vous mettre des photos « officielles ». Si vous allez sur l’île, s’il vous plait, ne manquez pas ce lieu culturel, moderne, très pédagogique, indispensable pour bien comprendre l’histoire de l’île et du colonialisme en général.

 

Ensuite, un petit tour au marché !!

Et puis, il a déjà fallu rentrer…

Tu devines l’hystérique que je suis dans l’avion survolant Paris par l’Ouest… ?

Un énorme merci à XL Airway, Hotel Logis, et le Comité du tourisme des Iles de Guadeloupe pour cette invitation. Malgré le boulot que j’ai dû gérer sur place, cela m’a fait un bien énorme et je n’aurai jamais osé faire ce genre trip express sans y être invitée. MERCI.
Merci pour les fous les amis.

8 commentaires

Sa main dans la mienne

Prendre conscience qu’ils grandissent, c’est se retrouver à poils – je mets un « s » c’est l’hiver – devant des dizaines de sentiments de tout ordre : encore un bon gros cocktail de culpabilité, regret, plaisir et bonheur, auquel on n’est pas préparé……

» Lire la suite...

20 commentaires

 
Top