Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Les brèves de fin de semaine sous vitamines

Des brèves brèves ce matin, vous comprendrez vite pourquoi si je vous dis que j’ai perdu plusieurs jours de travail la semaine précédente en faisant le légume sur mon canapé…

Je vais mieux, le nouveau traitement démarre, je suis shootée aux vitamines en attendant qu’il fasse vraiment effet. Du coup ces derniers jours, j’ai bossé, dormi, bossé, dormi, bossé, dormi, bossé et j’y suis encore (à bosser). Mais avec passion et grande satisfaction. Le plaisir de travailler pour moi, avec des gens géniaux, pour des projets ambitieux, passionnants. Je ne peux toujours pas vous en dire plus, car administrativement dirons-nous, c’est encore dans les tuyaux, trop longs et trop obstrués hélas, à mon goût.

Je vous rassure, j’ai aussi pris soin de moi, j’ai vu des copines (Véro, Lamia : coucou, c’était bon de papoter). Je vous raconterai aussi mon merveilleux massage chez Bio Energie Plus de lundi dernier : 90 minutes de pur bonheur.

Les enfants vont bien (comprendre, ils sont toujours plein d’énergie et près à me pousser au-delà de mes limites de patience), mais ils sont cernés et blancs comme la neige que l’on attend avec impatience. Enfin, surtout, on l’attend à Avoriaz pour fin décembre ! J’ai réservé, pris les billets de train, trié les vêtements de ski : on est paré. Oui, déjà. Quand il s’agit de vacances, je ne plaisante pas.

Grande Chérie cartonne à l’école. Le P’tit Grand se débrouille, le saut de classe de l’an dernier ajouté au changement d’école cette année, ça fait beaucoup mais les résultats sont très encourageants et il est toujours suivi de près pour sa « sur-émotivité ». On hésite pour son avenir… il sera médecin ou clown. Ou les deux ?

Enfin, je ne m’ennuie pas à partir de 18h pour les marathons du soir, oui, même à presque 10 et 7,5 ans. Mais, décidément, depuis la rentrée, je ne vois que le positif, donc je profite et d’ailleurs… cela paye :

… je vais bientôt m’envoler quelques jours, je vous en dirai bientôt plus mais encore une fois, cela « m’oblige » à m’avancer niveau boulot, sachant que je n’étais pas spécialement à l’heure… je vous abandonne un peu, j’y retourne.

Prenez soin de vous les mamans !!

22 commentaires

Lecture en famille

tour du monde 80 joursL’idée vient d’une expérience personnelle vécue par le parrain « civil » des enfants. Son père lui a donné le goût des livres mais surtout de merveilleux souvenirs en lui lisant régulièrement, à lui et son frère, des histoires, des aventures, avec des textes parfois un peu plus complexes que ceux qu’ils lisaient seuls.

L’idée n’est pas tombée dans l’oreille de sourdingues. Après l’échec de notre première tentative l’an dernier avec le Voyage de Gulliver, nous avons retenté cet été avec Le Tour du Monde en 80 jours. L’édition « originale » et le texte intégral. Avec les mots compliqués dedans.

En vacances, le contexte était idéal pour démarrer l’expérience : nous avions le temps ! Bien installés, avant le coucher, les enfants collés serrés contre nous sur le grand lit ou dans le canapé, nous leur lisions chaque soir un ou deux chapitres du livre. Les enfants étaient passionnés par l’aventure, ils avaient hâte de connaitre la fin ! Nous, on a pris un tel plaisir à partager ça avec eux, à voir leurs yeux pétiller, se précipiter pour se préparer et découvrir LA SUITE. Le bonheur sincèrement (sauf quand un soir, un scorpion s’est invité dans notre chambre durant la lecture et qu’il a fallu que la plus courageuse de la famille écrase la bestiole… MOI DONC)(Bref)

En rentrant, nous avons espacé les séances, rythme quotidien des travailleurs oblige, mais les parenthèses de lecture en famille continuaient, notamment le samedi soir. On a fini le livre, les enfants connaissent désormais cette grande et belle histoire de Jules Verne avec Phileas Fogg et Passepartout. A ce propos, je vous rassure, mes enfants sont normaux : ils ont demandé où était Passe Muraille (merci Fort Boyard)(on a les références qu’on mérite)(idem pour l’humour).

Je précise aussi, pour le choix de l’histoire « originale », pour nous c’était important de lire le vrai texte, cependant, bien conscients que les enfants ne comprendraient pas tout (déjà nous… hum), nous les avions bien prévenus : « vous ne comprendrez pas tout mais ce n’est pas grave, l’essentiel c’est l’histoire en général« . Et croyez-moi, ils ont parfaitement suivi ! On a ensuite tracé le voyage sur une carte et ils se sont vraiment demandés jusqu’aux dernières lignes si Phileas allait ou non se faire attraper par l’inspecteur Fix ou s’il réussirait à boucler son tour du monde à temps.

Voilà un petit partage d’un moment qui nous a beaucoup plu. Depuis, nous avons commencé L’ile aux trésors !

7 commentaires

 
Top