Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Merci copine, c’est bon de savoir qu’il y a pire que moi !

Aujourd’hui, mention spéciale à ma copine Véro !

Oui Véro c’est LA copine qu’il vous faut, à vous mamans débordées et démoralisées.  smiley vénération

Car elle aussi a deux bambins, dont elle aimerait bien parfois se débarrasser quelques heures le week-end pour décompresser, elle aussi a une pile de dossiers qui l’attendent sagement au bureau chaque matin, bref, la copine Véro, elle a du mal aussi à suivre (pardon subir) le rythme : métro, boulot, marmots !

Mais la différence avec vous, c’est que la copine Véro, elle fait toujours pire que vous niveau tête en l’air ! Eh bien oui, vous pensiez que vous étiez une catastrophe ambulante en matière de working maman ; mais grâce à la copine Véro, on se dit que finalement, il y a pire !

La dernière preuve en date : hier matin, jour de Reteuteu (jour ARTT pour les fanas du boulot qui n’auraient pas compris) pour toutes les deux, je décide de commencer cette belle journée ensoleillée par …un bon bain ! nan je m’égare !… par le ménage complet de ma chambre. Et là un coup de fil de copine Véro, limite un peu énervée. Je vous relate la discussion :
Copine Véro : « ba, on s’est pas comprises, on devait se retrouver en bas de chez toi à 10h40 ?? ».
Moi  smiley pensif  en train de me dire, zut, je n’ai quand même pas passé 1 heure à nettoyer : « euh oui je sais Véro….. mais tu m’attends là ? »
Copine Véro : « ba oui ça fait 10 min que je t’attends, avec tout mon bazar à apporter au dépôt vente »
Moi, en train de me rapprocher d’une horloge et de calculer le nombre de secondes qu’il me faudra pour finir de me préparer en catastrophe : « c’est bizarre, j’ai pas l’impression qu’il soit….[là je vois l’heure, il est 9h50]….. Véro ….. euh….. comment te l’annoncer gentiment….. tu as 2 solutions, soit tu m’attends dehors encore 50 min, pour qu’il soit l’heure exacte de notre rendez-vous, soit tu montes prendre un café en attendant ! »
Copine Véro, que décidément j’adore : « tu veux dire qu’il est…. »
Moi, jouissant intérieurement de pouvoir me foutre d’elle gentiment au moins la journée entière (et même plus, la preuve) : « oui Véro, il est 9h50, tu avais juste une heure d’avance, ça te change non ? d’habitude c’est plutôt dans l’autre sens….ça ne te réussi pas les reteuteu »

PS : Bisous Véro ! J’t’adore ! smiley trinque

1 commentaire

Définition du jour : la « gagatitude »

Mais qu’est-ce ? nom féminin, introuvable dans le dictionnaire.
Comportement relatif à l’ébahissement sur dimensionné d’un adulte devant un nourrisson ou un bébé. Se traduit notamment par l’émission d’onomatopées, plus communément appelés le « parler bébé ».

Qui est concerné ? Les autres ! Par définition en effet, la gagatitude n’arrive qu’aux autres et c’est même un bon moyen de se moquer d’eux. D’ailleurs, ne dit-on pas : « moi gaga ! Jamais ! » Certains vont même dire que de toute façon « les bébés c’est moche et inintéressants au possible ! »  Cela peut-être un proche, très proche même, comme la mamie, le papa, ou une amie, un voisin (la vielle du 4e notamment), le facteur ou la maman du bébé… mais nous, nan !!!!!! jamais !!

Symptômes ? Tout commence par un petit sourire, qui s’agrandit au fur et à mesure que le bébé au cœur du déclenchement de la gagatitude, se mets soit à rire de plus en plus adorablement, soit à faire un acte extraordinaire : prendre le doigt, dire agheu, attraper la queue du chien, ou mieux : rester assis plus de 15 secondes… et voir le summum : faire ses 1ers pas !

Comment sauvez la personne prise par une gagatitude soudaine ?

Agir immédiatement, inutile d’appeler le 15, ils arriveront trop tard.
LA solution : imiter à votre tour l’adulte gagatisé, en général l’electrochoc engendré (voir quelqu’un en train de se foutre de vous), suffit.
SI vraiment cela n’a aucun effet, à part celui de faire redoubler de rire le bébé fauteur de trouble, j’ai bien un conseil : demandez-vous pourquoi vous vous retenez depuis tout à l’heure et adoptez la gagatitude à votre tour : faites des « brrrrrrrrr le bô bébé, bravo bébé c’est bien le bébé » avec les grimaces et tout le toutime ! Libérez l’enfant qui est en vous !

6 commentaires

 
Top