Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Mon petit tour chez Nature et Découverte pour les enfants

Ah ça, je râle sur le quotidien avec une ado et un pré-ado (Mes enfants chéris) mais je sais aussi reconnaitre les bons moments, croyez-moi ! Oui, scoop : ça arrive ! AH AH AH

Alors, ces instants, je les bénis et les adore, mais surtout je les garde bien au chaud dans ma mémoire pour les périodes plus difficiles de nos relations.

Un mercredi midi début octobre, le P’tit collégien est venu au bureau déjeuner avec moi à Beaugrenelle. Et… le P’tit ce qu’il adore plus que tout comme boutique là-bas c’est Nature et Découvertes.

Il a des plaisirs simples. Celui de le laisser zoner en magasin, toucher, jouer, sentir, tester et ça sans déranger, sans être jugé ni regardé de travers par un vendeur. Et moi aussi c’est ce que j’aime chez Nature et Découvertes en plus de la multitude d’idées cadeaux que tu peux trouver là-bas. C’est bien simple : quand je n’ai aucune idée cadeau, je file là-bas. Quand j’ai une idée cadeau, elle vient souvent de là-bas ! Bref, j’ai la carte de membre.

On a donc passé au moins 45 minutes dans le magasin à faire TOUS les rayons, tester toutes les boissons en libre accès et les deux fauteuils de massage électrique ! #lebonheur. On a bouquiné, découvert de nouveaux jouets. J’ai aussi halluciné sur le nombre de calendriers de l’avent tous aussi attirants les uns que les autres : thés, bières du monde (je vous laisse deviner ma préférence), produits bio, happy morning, il y en a pour tous les goûts !!!

On a aussi trouvé une lampe frontale (c’était un peu le but de la visite mine de rien), qui me servira pour la course des Lumières à la fin du mois. Et que je refilerai au P’tit pour ses lectures nocturnes.

Et puis, j’ai fini par avouer au P’tit que j’avais la chance d’avoir un bon d’achat et qu’il pouvait donc cette fois-ci choisir quelque chose pour lui ! Il a beaucoup hésité, mais il a choisi le planétarium. Je fais ce billet, car vous avez été très nombreux à réagir à ma story instagram de ce jour-là  « zonage chez Nature et Découvertes » et je vous ai promis des liens, notamment pour ce planétarium qui lui plait tellement qu’il l’a emmené en vacances chez ses grands-parents (en avion oui oui)J’ai aussi repris des pots de Patarev, qui reste La pâte à modeler préférée EVER ici. Cher mais on peut vraiment faire ce que l’on veut avec, elle ne sèche jamais (à condition de bien fermer les pots évidemment), très malléable, la consistance est super marrante. Bref.

Dans le rayon bien-être où j’ai découvert avec PLAISIR ma marque chouchoute Les Tendances d’Emma, j’ai pris une bouillotte pour ma puce. Elle l’adore. Elle m’en demandait une depuis longtemps, j’ai pu jouer à la Best Mum cette fois-ci. Décidément merveilleux ce mercredi !

Je leur ai pris aussi une pochette d’étoiles phosphorescentes (je ne trouve pas le bon paquet sur le site mais vous voyez ainsi l’idée) : la 13 ans en avait déjà un peu au-dessus de son lit, le p’tit non. Ainsi désormais les deux sont servis. J’avoue que j’adore… je ne me suis pas forcée du tout sur ce coup-là non plus…

Bref, petite photo de nos achats du jour (j’ai un tantinet dépassé le bon d’achat offert – uh uh – mais c’est impossible de ne pas craquer dans cette boutique !!) Non ?

Jusqu’au 18 novembre c’est la semaine privilège : -20% sur toutes les offres pour adhérents et -15% pour tous nos nouveaux adhérents !

4 commentaires

Un week-end en famille à Verdun (Meuse)

Eh ouais, à Verdun ! Mais aussi à Bar le Duc. Ce n’est pas la première destination qui vous vient à l’esprit quand, parisiens, vous vous dites « partons en week-end !« . On pense plutôt à la Normandie ou aux Châteaux de La loire… Souvenez-vous déjà à la fin du printemps, nous avions décidé de partir dans le Nord, pour découvrir la Côte d’Opale. Cette fois, on a pris l’autoroute de l’Est. Direction Bar-Le-Duc, puis Verdun.

Parce que j’avais envie d’Histoire. Avec un grand H. Cela fait partie des lieux que je souhaitais faire découvrir aux enfants. C’est important, je pense et ils ont désormais l’âge pour.

Nous avons donc fait les valises un vendredi de septembre en fin d’après-midi, puis 3h de route pour rejoindre une chambre d’hôtes des plus charmantes :

« Au lévrier d’argent » (nous avions la chambre « mamie » et sa voisine la chambre « Nicolas », toutes les deux hyper confortables et très calmes)

Les propriétaires sont absolument adorables. Nous avons même eu le droit à une petite visite « réservée aux clients » samedi matin pour découvrir la « Ville Haute » de Bar-Le-Duc, son histoire, son architecture, ses anecdotes. Tout ceci sous un magnifique soleil. C’était parfait.

Quoi faire à Bar-Le-Duc avec des enfants ? La ville est à découvrir à pied en famille, en passant par l’office de Tourisme pour y récupérer un jeu de pistes « Où est Firmin ? » (pour les enfants de 8-12 ans)

Firmin, le grain de raisin a mystérieusement disparu de la corne d’abondance sculptée sur le fronton de l’Office de Tourisme ! En famille, vous allez devoir parcourir Bar-le-Duc, de la ville basse à la ville haute pour retrouver ce sacré Firmin ! Conçu à partir d’une énigme scénarisée, ce jeu se présente sous la forme d’un kit : le sac de mission du petit journaliste enquêteur rassemble plusieurs objets, dont un carnet de route permettant à vos enfants de franchir les différentes étapes et de résoudre les énigmes.

©tourisme-Meuse

À savoir : la ville haute est classée secteur sauvegardé. On y découvre des trésors accessibles ou même bien cachés ! Il ne faut absolument pas s’empêcher d’ouvrir les portes à Bar-Le-Duc, car il y a de fabuleux « trésors » à découvrir comme ce pressoir seigneurial datant du XVe siècle :

 

La place Saint-Pierre et l’église Saint-Étienne

des cours intérieurs incroyables :

 

Le château d’où l’on peut observer la ville basse, plus moderne de Bar-Le-Duc :

 

Où déjeuner à Bar-le-Duc ? Pour changer les idées des plus jeunes : le mini-golf du restaurant « O Club Gourmand »

La spécialité gourmande de Bar-Le-Duc : la confiture de groseille épépinée à la plume d’oie (oui oui), que vous trouverez notamment à la Maison Dutriez

Pour rejoindre Verdun de Bar-Le-Duc, on emprunte la Voie Sacrée. Celles qui durant la 1ere Guerre Mondiale permettait aux soldats de rejoindre le front… 3 heures de marche minimum… La peur aux ventres.

La visite de Verdun avec les enfants

Plusieurs sites sont à visiter évidemment. Pour cela, je vous conseille d’acheter le Pass Champ de Bataille afin de faciliter vos entrées et la gestion du budget. En effet, vous pourrez ainsi visiter les 5 lieux incontournables : le mémorial de Verdun, le Fort et l’Ossuaire de Douaumont, le Fort de Vaux et la Citadelle Souterraine (qui est à Verdun même)

PASS Adulte (à partir de 16 ans) : 25 € (au lieu de 34 €)
PASS Enfant (8-16 ans) : 15 €
Gratuit pour les moins de 8 ans.

De notre côté, nous avons démarré par la visite de la Citadelle Souterraine.

Entre 1886 et 1893, des galeries souterraines furent creusées sous la citadelle de Verdun. Organisées pour pouvoir abriter 2 000 hommes et les faire vivre, ces galeries se composaient de 6 magasins à poudre, 7 magasins de munitions, une boulangerie, un moulin, un central téléphonique et télégraphique, des machines élévatrices d’eau pour la ville et les forts, des cuisines et de vastes magasins. À l’abri des bombardements incessants, cette ville souterraine a joué un rôle majeur pendant la bataille de 1916. Ses fours à pain produisaient jusqu’à 28 000 rations par jour.

 

À peine arrivée à l’entrée de la Citadelle, on ressent immédiatement l’atmosphère spéciale de ce lieu. La Citadelle se visite dans des petits « wagonnets » (attention on est à 1 000 lieux de l’attraction, mais cela rend le « voyage » plus ludique pour les enfants notamment), on circule ainsi par 9 maximum dans le noir et les scénographies se déclenchent à notre passage, racontant l’histoire d’un soldat de l’époque. On découvre ainsi les galeries, les installations de l’époque, l’organisation de la « vie » sous cette terre bombardée, les conditions difficiles et les questionnements des gradés quant à la suite de la Guerre. On termine le chemin à pieds, pour découvrir le dernier couloir et déboucher dans une salle reconstituant la cérémonie du 10 novembre 1920 pour le choix du soldat inconnu qui sera ramené sous l’Arc de Triomphe à Paris.

 

 

C’est une visite très marquante, les lieux étant parfaitement conservés et le faible éclairage permet de bien imaginer les conditions de vie à l’époque.

Le Mémorial de Verdun c’est un peu le « musée » de la 1ere Guerre Mondiale. Je l’ai sincèrement adoré, on y a passé de longues heures très enrichissantes. En arrivant tôt le matin (à l’ouverture, il n’y avait personne, c’était parfait)

Très moderne, on y trouve toutes les informations sur le contexte, la Guerre (stratégie, avancée, etc), la vie quotidienne, mais aussi énormément d’objets : armes, véhicules, objets du quotidien, tout est classé par « chapitre », les deux camps sont parfaitement représentés et on croise d’ailleurs au Musée de nombreux touristes. On ajoute à tout cela des films de l’époque, des photos, des lettres poignantes…

LA visite indispensable, pas larmoyante ni trop effrayante (mais ça reste la Guerre…), mais permettant vraiment de réaliser, de comprendre et … d’avancer sans oublier.

 

 

 

L’Ossuaire de Douaumont est sans doute la photo la plus connue de Verdun avec cette enfilade de croix blanches. Il est incontournable pour comprendre les conséquences de la Bataille de Verdun.

Là encore, beaucoup d’émotion. Le lieu est froid. Tous ces noms, ces mots gravés sur les murs. On s’y recueille après la visite du musée, car on a désormais tous une bonne connaissance du contexte.

Le film projeté en sous-sol est très intéressant encore une fois. Prenez le temps d’y aller, il dure 20 minutes.

 

 

 

 

Le Fort de Vaux. Dépassant à peine du paysage si vert et si paisible, on y découvre là aussi comme pour la Citadelle le contexte de vie des soldats. Impressionnant.

Pour finir sur une note gourmande, je vous conseille les dragées de Verdun de la maison Braquier. MIAM

 

Alors, vous allez me dire, on ne sort pas déprimés d’un tel week-end ? Eh ba même pas ! AH AH AH Et pourtant nous avons eu un dimanche épouventable (pluie diluvienne et tempête)

C’est une région très verte, la nature a repris ses droits, les arbres ont repoussés, entourant les vestiges paisiblement. J’ai vraiment trouvé important que les enfants y passent. Je me souviens d’un voyage scolaire là-bas pour ma part, cela n’a pas été fait dans leurs écoles (préférant Rome…), je tenais donc à l’organiser par nous-même. Tout comme nous irons sans doute bientôt sur les plages du débarquement en Normandie.

Nous « fêterons » dans quelques jour le centenaire de l’armistice, on dira que le timing est parfait pour publier ce billet. Si vous avez besoin de plus d’infos, un avis, plus de détails, vous savez où me trouver !

Merci au Comité Départemental du Tourisme de la Meuse pour l’invitation. 

6 commentaires

CC CV ?

Ah ah ah je vous vois, ok, je vous devine, derrière l’écran : « mais qu’est-ce que c’est que ce titre ! » « Contrôle C  Contrôle V ? » « Copier coller quoi ? » Non, non. Seuls les parents d’ados savent. Eh oui, encore…

» Lire la suite...

15 commentaires

 
Top