Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Notre engagement auprès d'action enfance

Il y a quelques semaines, la fondation ACTION ENFANCE a proposé à plusieurs « influenceurs » (bon sans que ce terme me déplait) de les aider à relayer leurs missions et notamment de faire connaitre à nos lecteurs/followers/abonnés (rayer la mention inutile) l’opération ACTION ENFANCE fait son cinéma.

J’ai réfléchi … 3 minutes et comme il me restait un peu de temps libre entre 3h et 4h30 du matin, j’ai bien sûr dit oui !

Évidemment que j’ai eu envie de donner du temps et de l’espace ici et sur mes réseaux sociaux pour ces enfants !

Je vous raconte donc ce que j’ai déjà un peu expliqué sur intagram, mais plus en détail (Non les blogs ne sont pas morts, vive les blogs pour poster de longs billets !)

C’est plus particulièrement dans le cadre de la 2e édition de « ACTION ENFANCE fait son cinéma » que j’interviens.

En 2019, la Fondation ACTION ENFANCE lance la 2ème édition de « ACTION ENFANCE fait son cinéma ».
Un projet éducatif, qui permet à des dizaines d’enfants et d’adolescents issus des 15 Villages et Foyers d’ACTION ENFANCE de participer à la création de 15 courts-métrages réalisés par des élèves d’écoles de cinéma (l’EICAR, l’ESRA, 3is et le CLCF). L’occasion de leur faire découvrir de nouveaux métiers et pourquoi pas faire naître des vocations !
Cette opération permet d’insuffler, dans chaque Village d’Enfants et Foyer, une dynamique ambitieuse et valorisante pour les jeunes. Au cœur d’un projet créatif, ils en seront à la fois les acteurs et les réalisateurs et vivront l’expérience comme de vrais pros (répartition des rôles, casting, repérages, séances de travail, répétition, tournages…)

Trois maîtres-mots pour cette aventure : créer, s’amuser et rêver !

ACTION ENFANCE FAIT SON CINEMA en quelques chiffres…
Près de 100 enfants impliqués dans un projet éducatif inédit
75 étudiants des meilleures écoles de cinéma françaises
1 thème imposé « Et si… »
4 mois pour réaliser 15 courts métrages d’une durée de 3 à 4 min
6 semaines (d’avril à mi-mai 2019) pour voter en ligne sur le site dédié (votes ouverts au grand public)
1 jury d’exception composé de personnalités
1 soirée de Gala à Paris qui récompensera les 2 meilleurs films

Fin février, je suis allée sur un des lieux de tournage, dans le 77, près de Melun avec les enfants du foyer Clairefontaine. Une expérience unique que j’ai voulu partager avec mon pré-ado et mon ado. En effet en vacances, j’ai voulu que mes petits privilégiés se rendent un peu compte de leurs conditions et qu’ils donnent, eux aussi, un peu de leur temps pour les autres ! Chouette journée : on a, le matin, pu découvrir les « coulisses » du tournage qui avait lieu en forêt (le scénario parle d’un enfant zèbre qui a du mal à trouver sa place du fait de sa différence). Impossible de ne pas remarquer la patience des jeunes acteurs amateurs, leur implication, mais aussi celle des différents métiers présents sur le « plateau » : du réalisateur au preneur de son, en passant par le caméram et les maquilleuses. Ce sont les étudiants de l’école de cinéma EICAR qui gèrent ce court-métrage avec un énorme professionnalisme, mais pas que. On ressent vraiment une proximité avec les enfants du foyer, une forte empathie. Les étudiants m’ont confié prendre un grand plaisir à mener ce projet, utile bien sûr pour eux pour leur apprentissage, mais aussi extrêmement riche humainement !

 

Ensuite, nous avons été accueillis par le Directeur du foyer de Clairefontaine, où vivent plusieurs dizaines d’enfants, par « pavillon » de 6 au maximum, encadrés par des équipes de 4 éducateurs se relayant auprès d’eux jour et nuit. La grande spécificité d’ACTION ENFANCE est le fait qu’ils ne séparent pas les fratries. On a donc affaire à des enfants de tous les âges. Même des bébés.

Les témoignages qu’il nous a confiés étaient évidemment poignants, difficiles, mais mes enfants se sont sincèrement rendu compte que les problèmes de ces gamins ayant subi des carences fortes ou pire des maltraitances insoutenables étaient bien loin des leurs « hélas/heureusement ». Une bonne claque bienveillante cette journée croyez-moi ! Je ne peux pas vous dire à quel point cet homme et ces femmes qui oeuvrent pour le bien-être de ces enfants, dont c’est souvent le 1er placement m’ont évidemment bouleversé. C’est à eux qu’il faut remettre des Légions d’honneur bon sang. Ils font tant pour ces gamins, pour leur redonner confiance en l’adulte… eux ces enfants qui ont été privés de l’essentiel : l’amour et/ou de la protection physique de leurs parents.

Voilà, j’avais envie de vous confier tout ça. Bientôt les courts-métrages seront en ligne sur le site et vous pourrez voter pour votre préféré ! Plus qu’un vote c’est surtout un geste vers ces enfants que vous ferez, une attention que vous leur porterez et dont ils ont besoin, encore et encore.

Je vous tiens au courant sur mes réseaux sociaux et je mettrai ce billet à jour régulièrement jusqu’au « gala » de remise des prix en mai.

#AEfaitsoncinéma

14 commentaires

Au cinéma avec les enfants pendant les vacances…

YOUHOU les vacances sont enfin là (coucou la zone C). Il était temps de faire un point cinéma non ?

Je vous avais parlé de Minuscule 2. Nous avons aussi vu en avant-première le second volet de Ralph et de l’aventure Lego.

Ralph 2.0

Malgré quelques longueurs, ce fut un plaisir de retrouver Ralph et ses acolytes du monde des jeux vidéos ! J’aime vraiment ce monde (de Ralph) derrière l’écran, c’est ce côté Toy Story que j’adore. À savoir des personnages/jouets qui s’animent, qui ont leur vraie vie à eux, en dehors de nos cessions de jeux. Cette fois Ralph et Vanellope vont découvrir INTERNET. Et là je dois vous avouer que j’ai trouvé le « rendu » de ce monde virtuel absolument génial. Amusez-vous à choper tous les détails : bien sûr on identifie très vite les grosses entreprises de l’internet, Youtube n’est pas cité, mais c’est bien son « clone » qui est au centre de l’histoire. Tout est abordé : du moteur de recherche intuitif, à l’antivirus, en passant par les spams, les pop-up et autres arnaques au clic. C’est ÉNORME. Vraiment. Pour le coup (tic de langage) c’est les plus grands qui vont bien comprendre tous les aspects de l’histoire, des blagues et autres jeux de mots. Cela fourmille, c’est coloré, puissant. Je me suis un tantinet ennuyé à un moment tout de même, l’ado aussi. Sur la trop longue course de voiture.

Niveau valeurs, sentiment, tout y est. L’amitié et son évolution sont au coeur de cet opus. Se séparer pour mieux poursuivre son chemin, sans vexer l’autre. Accepter les différences de point de vue. L’amitié évolue. Peut-elle résister au temps ?

Bref, allez-y, avec des + de  7 ans à mon avis.

C’est la série des suites en ce moment puisqu’on trouve également au cinéma actuellement le nouvel épisode de la Grande aventure LEGO

Vous n’avez pas pu oublier la chanson… « tout est super génial »

(de rien)

On retrouve les voix françaises Tal et Arnaud Ducret (que j’adore dans la série Parents Mode d’Emploi) dans la suite. Alors, soyons bien clairs… je ne sais pas ce qu’ont fumé (des légo ?) les scénaristes, mais il faut tout de même être assez grand à mon avis pour piger les effets « retour vers le futur » et autre « tu es moi d’avant ». Vous n’allez rien comprendre à ce que je vous raconte là (hommage à Willy), mais en sortant de la séance je me suis tout de même mis à la place d’un môme de 5 ans et je pense qu’il n’a pas dû bien saisir les tenants et aboutissant de l’histoire dès le milieu et jusqu’à la fin du film.

On passe un joyeux moment. De toute façon le 1er volet est inégalable sur tous les plans, soyons honnêtes, ne serait-ce que pour l’originalité, la « surprise » de voir nos Lego s’animer. Le 2e opus est là pour booster les ventes des boites typées « filles » c’est un tantinet évident.

À noter, nous ne l’avons pas vu, mais j’ai entendu d’excellents retour sur le 3e (cette fois) volet de DRAGONS. De mon côté, j’ai tellement pleuré de rire devant les teasers et notamment celui du « casting » de Kit Harington (Jon Snow) et de Krokmou que rien que les remercier de cette idée : il faut y aller !

 

14 commentaires

 
Top