Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

10 trucs pour réveiller un ado

C’est en lisant l’excellent article de l’excellente Maman Très Spirituelle (dont je vous recommande la lecture du blog): « 10 trucs pour faire dormir bébé » que j’ai eu une révélation !

Mon périnée est en parfait état.

Ah non pardon c’est pas ça : j’ai eu envie de vous écrire la version ado. Que s’appelorio

« 10 trucs pour faire dormir un ado »

mais je n’ai pas pu dépasser le numéro 1 :

le laisser faire ce qu’il veut

L’ado dort partout, à n’importe quelle heure, surtout en matinée. Qui s’achève vers midi dans son horloge interne.

Du coup (tic de langage), comme l’idée c’était d’apporter de l’aide à mes lecteurs fidèles ou égarés et récupérés par Google, j’ai pris la décision de vous trouver plutôt les 10 trucs pour RÉVEILLER un ado. Parce que là, étonnement, contrairement aux trucs et astuces sur le sommeil des bébés, là niveau bouquin, y a pas foule ! Ah ba MERCI les gars. Merci de nous abandonner lâchement ainsi après nous avoir gavés pendant la petite enfance de nos progénitures avec tous vos conseils, livres, vidéos ou autres conférences !!

Alors, qu’on le sait tous : ils finissent par dormir ! EH OUAIS

Tant est si bien qu’après, on se retrouve à ne plus les entendre avant 11h du mat’ et que ça fait super bizarre.

Donc, voici les trucs pour réveiller un ado (et accessoirement, se venger)

1 Passer l’aspirateur, déplacer des meubles, faire le ménage quoi. Pas les vitres par contre, ça ne sert à rien, trop discret. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez aussi tenter la même chose, mais DANS sa chambre. En plus, vous en aurez pour un paquet de minutes…

2 Lui expliquer que le petit déjeuner c’est le repas essentiel de la journée et qu’il ne faut donc pas le manquer. Ah non, laissez tomber ça ne marche pas ça.

3 Lui acheter un réveil. Ou deux. Enfin plutôt 5 et en positionner au moins 3 à plusieurs mètres de son lit. Sonnerie volume max.

4 Lui rappeler que le monde appartient à ceux qui se lèvent tout court.

5 Mettre des punaises dans son lit. Si, si, on trouve bien des élevages de coccinelles !

6 Missionner le petit frère/petite soeur en promettant une forte récompense en cas de succès. Gros avantages de cette technique : vous n’êtes pas le méchant et vous êtes peinards, car vous avez réussi à vous débarrasser du cadet. Par contre, niveau ambiance dans la fratrie c’est quitte ou double. On en a vu qui se faisait payer 2 fois, une fois par les parents pour la récompense, une fois par l’ado pour attendre le dernier moment pour venir le lever… Après ça, on ne pourra pas dire que les enfants ne sont pas élevés dans le bon ordre de la société. Hum.

7 Ouvrir les volets et la fenêtre. Ne fonctionne uniquement si vous retirez aussi la couette ou tout ce qui pourra être mis sur les yeux de l’ado. Idéal l’hiver.

8 Hurler au feu. Pas tenté, mais j’imagine que cela doit fonctionner ? non ?

9 Sonner à l’interphone/porte, lui faire croire que c’est son crush qui l’attend. Nickel, MAIS oblige à connaître le nom du prétendant… Ah si c’était simple on n’aurait pas fait un top 10 les gars hein !

10 Lui annoncer que son smartphone vient de tomber dans le bain/disparaître dans la poubelle et que les éboueurs seront là dans … 3 secondes

Vilain ? Non pas tant que ça.

N’oubliez JAMAIS qu’ils vous ont empêchés de dormir pendant au minimum des semaines, puis vraisemblablement des mois. Pensez à leurs pieds glacés qui venaient se coller à vous en pleine nuit.

Ah non, n’y pensez pas, vous allez pleurer de regret…

25 commentaires

Au ciné, il faut voir : Minuscule 2

Le monde de Minuscule a fait son entrée chez nous avec la série Minuscule : La Vie privée des insectes. Les enfants étaient en maternelle ou à peine, nous avions même pris les DVD de certains épisodes.

Puis, évidemment, à la sortie du 1er opus de Minuscule, le film cette fois, il y a 5 ans, nous nous sommes précipités au cinéma pour découvrir ces adorables insectes sur grand écran !

Alors, même si aujourd’hui, à 14 et 11 ans et demi, on pourrait penser que l’âge limite pour Minuscule 2 est dépassé… que nenni mes amis !

Nous avons eu la chance de le voir en avant-première dimanche dernier et malgré quelques longueurs, on a tous adoré.

Quel plaisir de retrouver cette coccinelle devenue chef d’une famille nombreuse, son amie la fourmi toujours en train de reluquer une boite de sucres au point de se mettre dans une situation très délicate face aux vilaines fourmis rouges, sans oublier l’araignée la plus chou du monde qui écoute de la musique classique confortablement installée dans sa maison de poupée.

Cette fois-ci tout ce petit monde se retrouve pas un (mal)heureux concours de circonstances, aidé pas un gentil cafard (je ne pensais pas un jour pouvoir écrire ce genre de phrase), en Guadeloupe !

Au milieu de la forêt bien différente de leurs montagnes, les coccinelles font de nouvelles rencontres et nous aussi : la mante religieuse, l’araignée poilue, le phasme et les chenilles urticantes.

 

 

Tout fonctionne : le plus surprenant pour les plus jeunes c’est sans doute qu’il n’y a aucun dialogue, on devine parfaitement l’histoire grâce aux bruitages de chaque insecte. Très drôle souvent d’ailleurs.

Je ne vous parle pas des paysages de Guadeloupe… j’ai eu l’impression de revivre un fabuleux voyage (je vous laisse cliquer sur le lien du billet de 2017)

C’est vraiment mignon, très touchant et accessible dès 4 ans sans souci. N’hésitez pas à montrer quelques épisodes de la série avant la séance pour que les plus jeunes fassent connaissance avec les héros de ce monde Minuscule.

La bande-annonce :

Dès le 30 janvier 2019 au cinéma

8 commentaires

CC CV ?

Ah ah ah je vous vois, ok, je vous devine, derrière l’écran : « mais qu’est-ce que c’est que ce titre ! » « Contrôle C  Contrôle V ? » « Copier coller quoi ? » Non, non. Seuls les parents d’ados savent. Eh oui, encore…

» Lire la suite...

16 commentaires

 
Top