Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Au ciné avec les enfants, on va voir…

Par pur plaisir, pour les occuper, et/ou pour trouver un peu de fraicheur : on file en salle cet été avec les enfants.

Ici on a vu évidemment (je suis LA plus grande fan de tous les temps) : TOY Story 4, je vous ai saoulé sur mes réseaux sociaux ces derniers mois avec les différents teasers, j’étais comme une dingue en les découvrant à chaque fois (oui j’ai 7 ans). Ce dernier opus ne m’a absolument pas déçue. Il donne une nouvelle tournure à la série, les nouveaux personnages sont parfaits : forky (on l’a vu en VO – d’ailleurs les jeux de mots sont nettement plus cool en anglais), les deux peluches Ducky et Bunny de la fête foraine, la poupée Gabby est touchante et ses pantins bien flippants par contre (attention aux plus jeunes). C’était comme à chaque fois : drôle, émouvant, parfaitement réalisé, on ne s’ennuit pas, c’est surprenant, ils ont vraiment reussi à relancer l’histoire de nos jouets préférés après le départ d’Andy et à leur donner un nouvel avenir. Je n’irai pas plus loin pour ne pas tout dévoiler mais la fin est… ahhhhhhhhhhhh non, je n’ai pas pleuré ! (miracle)(mais c’était limite)

Nous avons également vu le Roi Lion, le film. Après moults visionnages du dessin animé mais aussi deux comédies musicales (à Paris et à Londres), le Roi Lion pour nous c’est un « intouchable ». Alors ce film ? Ba dinguo les gars. C’est impressionant, bluffant, maginifique. Tout est pareil mais on s’y croirait. Quel voyage ! Et puis cette musique toujours là qui te prend les poils dès les 2 premières secondes… Il est vraiment à voir ce film si vous êtes fans du dessin animé. Ah ça, oui, on connait la fin pour le coup AH AH AH

Premier de la classe. Je ne l’ai pas vu, mais le P’tit Grand oui, avec des potes. Bon a priori c’est pas du tout le film du siècle, ni même du mois. On s’en doutait, il n’y a pas eu de bonne surprise donc.

Gros succès chez nos deux préados/ados par contre pour Spider-Man : Far From Home. Pas vu pour ma part encore, mais il semble que cela soit bien la suite d’Avengers Endgames et que c’est « trop bien » (vocabulaire des plus riches n’est-il pas, merci mes amours)

Allez, bonnes toiles à vous !

Ah et je veux bien vos avis sur Aladdin !!

0 commentaire

Un jour j'irai à New York avec vous

Après mes deux très courts blogtrip en 2011 et 2014 et un séjour « business » pour l’Homme, il était temps que nous découvrions LA grand Pomme en famille. New York c’est un peu (beaucoup) la destination de rêve. Il faut dire que cette ville m’avait fait un effet dingue et que j’avais très envie d’y retourner avec les enfants. Chose faite. Merci l’Homme qui a craqué à son tour en début d’année et qui en est revenu pressé d’y repartir avec nous !

Je vous emmène donc à New York aujourd’hui (ok virtuellement). J’ai envie de partager ici notre « programme » (pas du tout préparé en amont par manque de temps), nos visites, nos coups de coeur pour un séjour de 4 jours à New York, avec de « grands » enfants, allez, on dira 1 enfant (qui a fêté ses 12 ans là-bas) et une ado !

Combien de temps partir ? J’ai envie de dire tout dépend du budget, certes il faut « rentabiliser » les billets d’avion mais la vie quotidienne sur place est extrêmement chere et à 4 … ça va très vite. Avec le recul, 4 jours complets sur place, c’est court mais on a tout de même le temps de faire beaucoup de choses. L’essentiel on dira.

Quelle compagnie aérienne ? On a choisi XL Airways, parce que j’avais déjà voyagé avec eux (pour aller en Guadeloupe) et que j’en garde un très bon souvenir. Ils proposent un excellent rapport qualié/prix. C’est une compagnie régulière (pas low cost) comme on pourrait le penser parfois, il y a d’ailleurs un repas de servi (et on a le choix de commander un menu « du monde » au choix sur le site jusqu’à 3 jours avant, en supplément). J’avais regardé Air France, c’était tout simplement le double. Nous sommes partis de Roissy et avons atterri à Newark. C’est l’aéroport le plus « proche » de Manhattan. On m’a parlé de Norwegian mais c’était au moment où il y a eu des soucis avec des Boeing et comme ils en ont dans leur flotte, j’ai eu un peu peur de rester clouée au sol. Bref, honnêtement, on me l’a déconseillé à plusieurs reprises. J’ai surveillé les tarifs et payé environ 550 euros par personne, fin avril . Aucun retard à l’aller. Une petite heure au retour mais due aux contrôles américains des bagages en soute. Pour les horaires, peu de choix, mais cela m’allait plutôt bien : un décollage à 20h, nous faisant arriver à 22h environ. Un retour de nuit un peu trop tardif peut-être: décollage prévu à 1h du matin… ça fait une longue attente mais ma foi, on a pris notre mal en patience et ensuite on a dormi et atterri à … 14h30 heure locale. Les enfants ont eu la chance de tester le casque de réalité virtuelle à l’aller (15 euros chacun), ils ont adoré et cela a permis de faire un vol tranquille.

A noter la liaison par bus Newark/Manhattan. Il y a 3 arrêts en ville et notamment à Grand Central (East 41 st donc juste à côté de l’Hôtel où nous étions) pour limiter les frais c’est idéal !

A quelle période partir à New York ? Bon alors là j’ai envie de dire, quand vous pouvez hein ! Fin juin c’était blindé, mais je pense que c’est un peu tout le temps comme ça. On a eu très chaud MAIS il y a de la climatisation partout (on y reviendra) donc il est facile de prendre le frais (froid) souvent. En plein hiver, je ne vois qu’un souci : la neige qui peut même vous empêcher d’atterir/décoller.

Où se loger ? On a choisi l’hotel Club Quarters (vs location d’un appart) vu la courte durée ET l’arrivée tardive qui me fait toujours peur je suis plus sereine avec une réception ouverte H24. Pour trouver, vu mon manque cruel de temps, je me suis faite aider à nouveau par Isabelle de Vers le Monde, qui m’a trouvé un hotel « raisonnable » en plein coeur de Manhattan, tout proche de la gare de Grand Central. On a pu ainsi visiter pas mal de choses à pieds, et trouver de nombreuses lignes de métros à 3 minutes. Les chambres étaient évidemment petites mais très confortables et propres. Nous étions au calme et ça, en plein coeur de New York, c’était pas gagné. Les petits plus appréciables : l’accès à un rooftop, à des « snacks » gratuit à toute heure au 27e étage ainsi que des fontaines à eau filtrée à chaque étage. Les réceptionnistes sont par ailleurs adorables.

Week-end à New York en famille : jour 1

Pour cette 1ere journée, on a axé sur les « environs »de l’hôtel et sur le shopping. On est donc parti vers le MOMA (le Musée est fermé en ce moment, mais pas la boutique et on voulait y passer), puis le Top of the Rock au Rockfeller center. En redescendant, on a fait un tour au grand magasin de jouets Schwarz, au Lego Store, puis déjeuner et ballade à pieds toujours, jusqu’à Time Square. De là, métro pour rejoindre Soho et y faire encore quelques boutiques (notamment le Flagship Converse). On a fini par rejoindre Little Italy et après une bonne glace, on a repris le métro pour ma magnifique gare de Grand Central. Retour à l’hôtel pour un gros dodo. Merci le décalage horaire.

Jour 2

Le samedi matin était consacré à la visite du MET (ce musée est dingue, ils sont forts ces américains, je crois que c’est ce qui restera dans nos mémoires). Un conseil allez-y à l’ouverture, en repartant en début d’après-midi, la queue était gigantesque ! On a donc marché jusqu’à Central Park, on l’on a petit déjeuné ce que l’on avait acheté sur le chemin. Puis on a rejoint le MET tranquillement par le parc en disant bonjour aux écureuils.

L’après-midi (on peut déjeuner sur place, c’est hors de prix, ultra climatisé mais ça dépanne…), on voulait faire du vélo (je vous le conseille) mais il faisait si chaud et les enfants n’étaient pas super open, on a décidé d’aller au bout de l’île découvrir Ground Zero et le One Trade Center. Visite oh combien émouvante, je vous la recommande chaudement. Si vous vous organisez mieux que nous, je vous conseille de réserver vos billets d’entrée au Mémorial sur Internet mais bon, on a survécu à la queue et puis… ça vaut vraiment le coup (même si encore une fois on se caille sérieusement…)
En sortant vous pouvez faire un saut à Eataly c’est vraiment dingue à voir et il est possible de manger sur place ou d’acheter des petits trucs à emporter.

Jour 3

Pour ce 3e jour, on a pris le large. En effet, nous voulions absolument découvrir un lieu assez dingue, dont l’entrée est incluse dans le billet du MET : The Cloister. Situé à 25 minutes (ligne A) en métro du centre de Manhattan, le Cloitre est une réplique d’une de nos « abbayes » européenes médiévales. De riches américains sont allés copieusement se servir en Europe pour le construire, le meubler, le décorer. C’est BLUFFANT. On s’y croirait réellement surtout qu’il est situé en pleine verdure (Fort Tryon Park), le long d’un fleuve qu’on pourrait presque confondre ave la Dorgogne. Mais non hein c’est le Hudson, bien plus large. Havre de paix, les seuls indices qui nous rappelaient bien notre présence aux Etats-Unis étaient … ces blocs de clim à l’extérieur sous les fenêtres, les prises de courant, le « castor » ? qui mangeait les salades du jardin et le froid glacial dans les pièces. Personne ne leur a dit que les pierres tenaient le frais l’été ? C’était donc à la fois magique, drôle, bref, aucun regret !

Vue du Fort Tryon Park au Nord de Manhattan

Après cette paranthèse hors du temps, nous avons tracé tout au Sud (vive le métro direct) pour découvrir le fameux Chelsea Market. Alors, là, en effet, ce « marché couvert » est dingue. Déjà qu’à New York on trouve des restaurants de tout style et de toute origine sans souci mais là tout est rassemblé au même endroit. Tu peux prendre une part de pizza chez l’Italien, une bière chez le caviste, un brownie 10 mètres plus loin, il y a TOUT. Mexicain, Thai, Japonais… Ensuite tu trouves une petite table et tu t’installes avec tout le monde pour manger. Autre superbe idée/conseil du jour. Tu prends à emporter et tu sors manger le tout à l’extérieur sur le High Line donc l’une des entrées est située juste au bout de Chelsea Market. En partant vers le Sud vous trouverez des transats et il reste environ 300 mètres à faire, puis vous pouvez repartir vers le Nord pour faire l’intégralité de cette voie verte (un ancien chemin de fer) de 2,3 km. C’est tout simplement magnifique. La vue sur les « toits » de New York est superbe. Je vous le conseille sincèrement.

En descendant vers la 30e rue, nous ne savions plus trop où aller zoner, on a donc décidé de se faire un ciné à Time Square. On y a vu Toy Story 4 et c’était canon. On a même gouté les popcorn bleus et salés des Américains ! En sortant, la nuit tombait, on en a profité pour découvrir le quartier sous une autre lumière (c’est le cas de le dire) et de rentrer à pieds en passant par Bryant Park où l’on peut trouver à cette époque des concerts en plein air. Encore une bonne journée de marche donc ! Mais les enfants ne sont jamais plainds.

Jour 4

En face de notre hôtel nous avions repéré un magasin de Comics génial où nous sommes allés pour que le P’tit Grand choisisse ses cadeaux d’anniversaire, puisque nous étions le 1er juillet ! Jour de ses 12 ans ! Puis check out et après avoir confié nos bagages à la réception, on est reparti pour notre dernière journée ! Cette fois, on a pris le métro directement pour rejoindre Battery Park et prendre le Ferry « des touristes » pour Ellis Island et la Statue de la Liberté. J’avais fait le choix de ne pas aller au pieds de la statue : trop de monde et à mon sens « inutile », on la voit tellement mieux du ferry ! Tout le monde était d’accord, nous sommes descendus uniquement sur Ellis Island pour découvrir l’histoire de l’immigration dans ce lieu incroyable et encore une fois assez émouvant. A noter qu’une vidéo de 30 minutes est accessible « gratuitement » et même si elle est évidemment en anglais, est vraiment bien faite et permet via des images d’époque de découvrir le quotidien et l’histoire de ces millions de migrants fuyant l’Europe et la pauvreté… Autant vous dire que cela rappelle des sujets hélas bien trop comptemporains…

En regagnant la terre ferme, on a pris la direction du quartier financier, pour rejoindre le City Hall et son jardin. On y a grignoté des Bretzels (Filly Pretzel Factory dans Chambers Street) avec les écureuilet siroté des smoothies délicieux (de chez Lyfeping Tribeca Juice and Smoothie Station au 107 de la même rue). Envie d’un chouette café ? Je vous conseille le Birch Coffee dans Beekman Street. De quoi prendre des forces pour… traverser le Brooklyn Bridge ! Alors, on m’avait conseillé de le faire de Brooklyn vers Manhattan, on a finalement fait… les 2 sens et en effet bien sûr, le mieux est le retour puisqu’on voit parfaitement toute l’île de Manhattan. Et c’est FABULEUX. A noter que pour faire la fameuse photo que tout le monde fait (sauf nous) pour voir le début du pont en fond, il faut se rendre dans Washington Street.

Alors, New York avec les enfants ?
Clairement, je suis ravie d’y être allé avec des grands. Ils marchent beaucoup sans raler, peuvent attendre si on ne trouve pas « rapidement » un truc à manger de sympa, ils sont autonomes, parlent anglais, je n’ai pas eu peur de les perdre, il y a tellement de monde sur les troitoirs, dans les transports… je n’aurai pas eu l’esprit tranquille une seule seconde s’ils étaient plus jeunes. Ma reco donc serait clairement d’attendre d’avoir des 8/9 ans ou alors, des tous petits en poussette/porte bébé à la limite.
Ici à 12 et 14,5 ans, ils ont vraiment profité, ils ont adoré. Je n’ai entendu que des « c’est stylé » et mine de rien ça fait plaisir.

Voilà, le billet est un peu long mais… j’avais envie d’être très précise, j’ai beaucoup cherché des articles de blogs pour trouver des « circuits » touristiques type 1ere fois à New York en 4 jours. J’espère que ce billet pourra en aider certains. N’hésitez pas à mettre vos idées/adresses/bons plans à vous en commentaire pour l’enrichir.

Enfin, sur instagram, vous trouverez mes stories de New York (notamment l’intérieur du Cloitre et du Chelsea market pour compléter mes photos.)

13 commentaires

Un bol d'air Vendéen

Ce n’était pas vraiment prévu, mais finalement, ce n’est pas un peu ça l’aventure parentale ? Des imprévus, des solutions à trouver rapidement ? Dans notre cas du jour, tout était positif fondamentalement. L’urgence de trouver une solution de repli…

» Lire la suite...

5 commentaires