Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

2018

2008 – naissance du blog

1998 – naissance de notre couple

1978 – naissance de l’Homme

1948 – naissance de ma maman

ça va en faire des bouteilles de champ’ tout ça…

Alors 2018 ?

J’ai presque envie de dire que j’ai décidé pour une fois de prendre quelques résolutions… tenables…

Déjà je souhaite poursuivre tous les virages entrepris ces deux/trois dernières années :

  • notre agence RP 2.0 Com&Kids qui continue à grossir en portant de plus en plus de projets, notamment depuis le recrutement d’une première salariée… je fêterai mes 3 ans de rupture conventionnelle en juin évidemment sans aucun regret…
  • ma routine sport auquel je vous le disais je ne renoncerai pour rien tant elle me fait du bien, physiquement, mais (surtout) psychologiquement
  • le tri de nos produits d’hygiène/d’entretien et alimentaire, entrepris déjà depuis plusieurs années, mais qui s’est intensifié dernièrement pour aller vers le naturel/le bio et avec l’idée que le moins suffit bien !
  • le tri du nuisible en général, l’envie de voir le plus de positif possible. Ouais c’est très nian nian mais en fait, c’est tout simplement vital. Empathique ++ je me laissais vraiment facilement bouffer et j’ai réussi tranquillement à faire attention à ce point. Certes, je ne changerai pas : je fais tout pour que mes proches se portent parfaitement, soient heureux. Mais, plus à mon détriment. J’ai appris à être un peu plus égoïste. Et je me sens vraiment mieux ainsi.
  • prendre soin de moi … finalement c’est déjà dans tous les points précédents… j’ai par exemple vu une naturopathe au début de l’automne qui m’a distribué de très bons points quant à mon alimentation notamment et qui m’a reboostée un peu pour passer l’hiver le plus loin des microbes possibles avec quelques compléments, huiles essentielles ou autres. Je suis à la lettre ses petites recommandations et depuis je vais encore mieux. Honnêtement à part un gros rhume récent, je touche du bois, j’ai la pêche malgré un rythme de vie totalement dingue/débile/polluée…

Ensuite, j’aimerais avancer sur des envies qui me titillent depuis longtemps et que je n’ose pas mettre en place… tout comme l’était à l’époque la reprise du sport… comme je le disais si justement, quand c’est pas le moment, c’est pas le moment. Idem pour ces petits projets. Cependant, comme je me sens vraiment plus sereine et posée (alors que je cours sans cesse, ah ah ah ah cherchez pas), je pense pouvoir cocher une ou deux cases dans l’année. Je me lance :

  • m’inscrire enfin pour le don de moelle osseuse
  • sauter en parachute
  • me mettre au piano ou à la guitare
  • apprendre l’espagnol
  • lire plus

Noterez que je n’ai pas écrit d’arrêter Candy Crush. On verra ça pour 2019.

Bien sûr, je souhaite poursuivre ce blog. Même si j’y viens moins, il me tient tellement à coeur de venir écrire. Même si aujourd’hui la « tendance » n’est plus à l’écrit, mais au visuel, aux stories… je reste fidèle à ce blog pour tout ce qu’il m’a apporté depuis 10 ans. TANT.

Je profite de ce petit billet pour vous souhaiter à toutes (et à tous ?) une très belle année 2018. Comme je le disais sur facebook il y a peu : prenez soin de vous bordel.

Je profite également de vous tenir là pour vous remercier sincèrement, vous mes fidèles lecteurs. Merci de revenir régulièrement prendre des nouvelles ici ou sur les réseaux sociaux où je traîne (trop).

Je vous embrasse (sauf si vous avez la grippe)(ou la gastro)(vous repasserez ?)

1 commentaire

Les châteaux de la Loire en famille

Début décembre, nous avons décidé d’emmener notre jeune hôte (clique si tu ne comprends pas de qui je parle) découvrir non pas un, ni deux, ah si… deux… châteaux de La Loire, le temps d’un week-end glacial niveau température, mais vraiment chouette niveau dépaysement (la chaleur du coeur toussa)

Le vendredi soir, départ vers 20h, munis de divins sandwichs prêts à être dégustés durant le trajet (environ 2h miettes incluses). Notre hôtel pour le week-end : l’Ecu de Bretagne à Beaugency.

Je vous le recommande chaudement. Affilié aux Logis de France, 33 chambres en plein coeur du beau village de Beaugency, il est hyper confortable, les chambres spacieuses : nous en avions deux, la grande « familiale » avec deux salles d’eau et deux espaces chambres parfaitement séparés (et on sait à quel point ce détail est important AH AH AH) et une chambre double classique pour notre hôte qui était totalement dinguo en la découvrant. Les tarifs vont de 84 à 135 euros la nuit en fonction de la période bien sûr. A noter le gros plus : la piscine chauffée de mai  à septembre.

L’accueil est chaleureux, discret, tout ce que j’aime, surtout que nous sommes arrivés tard (on nous attendait gentimment).

Au matin, petit déjeuner gargantuesque dans une salle de resto moderne ; je suis tombée folle amoureuse de la déco.

BREF, je recommande (ah je l’ai déjà dit ?) surtout qu’il permet d’accéder facilement ensuite à plusieurs châteaux de la région.

Nous avions choisi Chambord. Pas fait pour ma part depuis… mon enfance… je me souvenais juste m’être perdue dans le fameux escalier. Il fallait donc qu’ENFIN je me réconcilie avec celui-ci et que je comprenne POURQUOI je ne retrouvais pas mes parents après l’avoir pris par une autre entrée qu’eux.

En arrivant, on se rend compte que le château est ultra prisé, là, en basse saison c’est tranquille mais on devine bien qu’il est capable d’accueillir de très nombreux touristes quand on voit la taille du parking et du bâtiment moderne d’accueil. Coup de bol, une visite guidée démarrait 10 minutes après. On court un peu pour rejoindre le départ (ça réchauffe) et c’était parti pour près de deux heures de visites PASSIONNANTES. Je pèse mes mots. Comme souvent, le succès d’une visite tient à 99% de la qualité du guide. Ce jour là, ce dernier était au top : pédagogue, passionné, on sentait même qu’il se retenait d’en raconter encore et encore plus. Une visite mémorable. L’Homme et moi, on se relayait pour traduire le plus possible à notre hôte afin de lui faire passer l’essentiel de l’histoire incroyable et sincèrement méconnu de ce château.

Les enfants ont adoré également malgré les conditions sincèrement difficiles… Je pense n’avoir jamais eu aussi froid de ma vie. Notre petit groupe de touristes s’aglutinait autour des quelques cheminées et chauffages installés parfois ça et là. C’est d’ailleurs l’une des raisons majeures de l’inoccupation de ce château : il était tout simplement impossible à chauffer en hiver (et accessoirement infesté de moutistiques les autres mois de l’année… BANCO)

Le soir, petit diner simple, bon et très agréable chez Teo Jasmin, restaurant solidaire. Tous les bénéfices sont reversés pour le financement de projets participatifs en faveur des personnes avec autismes et avec troubles DYS.  Là aussi donc, je le recommande vivement.

Ensuite, direction Blois pour un bowling !!

Après une deuxième excellente nuit à L’Ecu de Bretagne, nous avons refait les valises mais avant de rentrer, nous avons à nouveau pris la route vers Blois pour visiter notre 2e château !

Cette fois-ci, en plein coeur de la ville, meublé et vraiment intéressant pour ces différents « looks » architecturaux racontant chaque période de sa construction et évolution à travers les siècles. Là aussi, la visite guidée était sincèrement très bien menée. Cela vaut vraiment le coup, surtout avec les enfants afin de pouvoir leur faire comprendre le plus de choses possible, sachant que nous ne sommes clairement pas des experts ! Enfin, là encore, on a bien gelé…

Après un rapide petit tour du centre-ville, il était l’heure de rentrer pour éviter les bouchons franciliens… enfin on a tout de même fait un arrêt « déjeuné » chez Burger King à Orléans.

2 commentaires

 
Top