A Paris - 3/14 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

A Paris

3e bonne résolution soutenir : Happy Families

happy familiesJ’ai fait un rêve.

En fait, il y a quelques années, j’avais en tête un projet un peu fou.

Créer un lieu unique, à Paris, pour les mamans. Un lieu où elles trouveraient… voyons… ba TOUT : des soins médicaux mais aussi esthétiques, des conseils de pros pour rebondir professionnellement après son congé maternité, mais aussi pour masser son bébé, tout ça avec des coussins moelleux, un bon chocolat chaud et une garderie !

Sauf que bon, tout ça dans ma tête n’était surtout qu’une grosse envie.

Et puis, un jour d’août 2011, j’ai reçu un mail. De Garance Yverneau. Elle souhaitait me rencontrer pour me parler de son projet.

CE projet. Exactement ce que j’avais imaginé.

Sauf qu’elle (et son frère Bastien), l’avaient vraiment monté, budgété, réfléchi et déjà bien avancé !

Garance et moi avons continué à nous voir régulièrement. Elle m’a d’ailleurs beaucoup aidé ces derniers mois professionnellement, puisqu’en parallèle de ce projet fabuleux, elle a aussi monté sa boite de conseil pour aider particulièrement les femmes dans leur carrière (je vous en ai parlé ici). Oui c’est wonderwoman en fait. Mais elle a un secret : elle n’a pas (encore) d’enfant ! uh uh uh

BREF

En ce mois de janvier 2013, le projet « Happy Families » … a bien grossi. Une date d’ouverture de ce lieu fantastique est même déjà chuchotée… Le lieu, lui, est trouvé : cela sera du côté de Beaubourg !

immeuble happy families

Vivement que les stores ouvrent !

Je vous décris rapidement le concept :
offrir aux mamans un espace chaleureux où prendre soin d’elles, où elles peuvent trouver les conseils et services dont elles ont tellement besoin.
Happy Families, c’est le multiservice pour parents débordés, une réponse multidimensionnelle à nos besoins.
Concrètement, chez Happy Families on trouve :
• du médical : généraliste, pédiatre, kiné, ostéo, sage-femme, infirmière…
• du professionnel et social : bilan de compétence, gestion de carrière, aide aux démarches sociales…
• du bien-être : coiffeur, esthétique, massage, remise en forme, yoga, pilate…
• de la parentalité : ateliers parentaux, cercles de discussions, conférences
• un café : un espace de convivialité essentiel
• une garderie : un espace de jeu et d’éveil pour les enfants
Enfin, Happy Families c’est aussi un concept écolo et solidaire, dont l’objectif est de recréer du lien social et de favoriser une société respectueuse des personnes et de la Planète.
Pourquoi je vous en parle dès aujourd’hui ?
Eh bien, cette bien belle équipe d’entrepreneurs a besoin… de sous ! Afin de financer l’espace garderie et de démontrer (notamment aux banques) que les parents Parisiens aiment ce projet et le soutiennent, vous pouvez aujourd’hui participer et aider concrètement ce beau projet, en participant à cette campagne de financement participatif où il s’agit de faire des promesses de don en échange de contreparties, qui sont très généreuses :
• pour 5 €, on vous donne 10 € de bons d’achat
• pour 19 €, on vous donne 30€ de bon d’achat
etc.
Alors, évidemment, je ne vous impose rien, je soutiens ce projet à 200% et je me dis que si vous aussi vous avez, un jour, ressenti le besoin de trouver un lieu à Paris tel que celui-ci, vous aurez peut-être envie, vous aussi de soutenir sa création. Parlez-en autour de vous, réagissez dans les commentaires, Garance et Bastien sont à votre disposition pour répondre à vos questions. N’hésitez pas, ils ont aussi besoin de nous.
Pour en savoir plus, mais aussi participer c’est ici

 

20 commentaires

Qui veut glisser au parc Astérix ce 11 novembre ?

Après le thème spécial « Terreur sur le Parc » en début de vacances scolaires, qui a permis au parc de revêtir son habit d’Halloween. Avec de la toile d’araignée, en veux-tu (pas), en voilà (tout de même).

Les 10 et 11 novembre prochain, le Parc Astérix propose des activités autour du ski, de la neige (glagla toussa), cela s’appelle

TOUS EN PISTE

Au programme :

–          Le village des enfants pour initier les moins de 10 ans uniquement à leurs premières glisses en snowboard encadrés par des professionnels.

–          Pour les plus intrépides, initiation à l’escalade encadrée par des professionnels.

–          Amateurs de sensations et de spectacles, rendez-vous sur le lac pour une démonstration de sauts !

–          Envie d’affronter le tremplin à votre tour ? Venez-vous initier au snowtubing !

Notre visite au parc le 29 octobre dernier était absolument terrifiante magique pour les enfants.

Certes, il faisait froid et du coup, les nombreuses attractions « d’eau » sont un tantinet moins attrayantes, mais tout de même qu’est-ce qu’on a ri ! (surtout que du coup, il n’y a quasiment pas la queue… ce qui, avouons-le est un atout de charme). Les attractions préférées des enfants ?

SOS Numérobis (après que papa soit allé goûté  lui la fameuse nouvelle attraction Osiris qui déchire, située juste à côté et qui est absolument incroyable vue de l’extérieur déjà…)

Romus et Rapidus

L’oxygenarium : que l’on a fait 2 fois de suite tellement « c’était trop bien maman » (mais je vous rassure, ça ne la ramène pas une fois dedans hein)

Nationale 7 : où Choupie a cru pendant au moins 5 minutes que c’était vraiment elle qui conduisait !

– l’espace « petits », avec un manège d’avion, des petites chaises volantes et un manège de bateaux. Idéal pour les plus petits qui ne sont donc pas, contrairement à ce que j’imaginais avant ma 1ere visite au Parc Astérix (honte à moi), mis à l’écart.

– les Chars tamponneurs pour les plus petits là aussi

– les espions de César : là personnellement on a été un peu déçus, la queue est longue et le tour n’a aucun intérêt…

L’idéal est de pouvoir venir à deux familles, histoire de papauter pendant les queues, partager de bons moments entre amis, de bonne tranche de rigolade mais aussi permettre aux parents de faire une attraction de grands pendant que l’autre couple garde les enfants. Tout bête mais TRÈS efficace pour optimiser la journée au parc !

Comme souvent dans ce type de parc… je ne vous cache pas que la qualité des déjeuners soient à la hauteur des tarifs demandés. Rien ne vous empêche donc d’apporter votre petit repas, mais en cette période, vous apprécierez un repas au chaud, à défaut de bon.

Le parc Astérix est visitable en une journée sans soucis. Il n’est pas trop grand. Les attractions sont proches les unes des autres. Et les attentes sont gérables.

N’oubliez pas d’aller dire bonjour aux dauphins. Le spectacle fait évidemment son petit effet sur les enfants.

Bon tout ça, ça vous met peut-être l’eau à la bouche ?

Figurez-vous que je suis pourrie gâtée et que le Parc nous invite à revenir ce dimanche 11 novembre. Mais comme je suis trop sympa (si si) et comme le Parc Astérix est super généreux… J’ai décidé de leur proposer d’offrir mes 4 places (2 adultes, 2 enfants) à l’un d’entre vous.

Ils ont dit oui. Merci beaucoup, je suis vraiment très fière de pouvoir vous gâter à votre tour donc.

ATTENTION, les délais sont très courts, j’ai donc besoin d’un gagnant avant demain après-midi. Je vous laisse donc :

1/ vérifier que vous êtes bel et bien disponible DIMANCHE 11 NOVEMBRE

2/ me le dire dans un commentaire (en me rappelant à quel point je suis fantastiquement adorable aussi)(oh ça va)

3/ croiser les doigts

Je ferai un tirage au sort demain à 12h. Je contacterai le gagnant dans la foulée par email et j’aurai besoin d’une réponse rapide de sa part. Si à 15h, je n’ai pas de nouvelles, je re tirerai au sort.

N’hésitez pas à venir « liker » ma page facebook ça me fera plaisir de vous y retrouver quotidiennement pour vous raconter des bêtises ou vous tenir au courant de quelques bons plans.

96 commentaires

Les vacances de la Toussaint… à Paris

Bon, alors, évidemment pendant ces vacances de DEUX semaines, vous pourrez tout simplement coller vos enfants devant les catalogues de jouets de Noël, puisque nos amis du marketing ont déjà inondés nos boites aux lettres et nos magasins préférés de leur délicieux étalage du monde merveilleux de la consommation de masse.

Sinon pour les parisiens, voici quelques propositions sympathiques pour occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaint :

au Musée du quai Branly du 27 octobre au 4 novembre, autour de l’expositi​on Aux Sources de la peinture Aborigène des visites contés, des ateliers, des spectacles sont organisés pour les enfants.

*************

au Palais de Chaillot, des stages enfants dès 7 ans  autour de l’exposition ARCHITECTURES DE PAPIER

*************

A la Pinacothèque, un programme jeunesse spécial autour des expositions expositions Van Gogh, rêve de Japon et Hiroshige, l’art du voyage.

*************

à la Grande Galerie de l’évolution (Jardin des plantes), une exposition « Dinosaure – la vie en grand «  démarre le 24 octobre (jusqu’en mai 2013), nous l’avons découverte en avant-première samedi dernier : très sympa ! Le billet est couplé avec la visite « classique » (et toujours aussi exceptionnelle) de la Galerie. A voir donc pour en savoir plus sur les « grands » dinosaures (leur système respiratoire, digestif, etc)

*************

Je vous en ai déjà parlé ici mais ne manquez pas non plus Arctique à la Géode. Vous ferez en plus une bonne action puisque Coca-Cola, mécène de l’opération, s’engage à reverser 0.50€ sur chaque billet acheté à l’association Good Planet (parrainée par Yann Arthus Bertrand) afin d’agir pour la préservation de l’Arctique.

*************

Voici la programmation du Théâtre de l’Essaïon (6, rue Pierre au Lard 75004 Paris)

Et celui du Théâtre Dunois (7, rue Louise Weiss, 75013 Paris)

*************

Pour les plus grands, le parc Astérix organise à nouveau cette année « Peur sur le Parc » avec des animations spéciales Halloween qui font peurrrrrrrrrrr. Nous y serons samedi si le temps n’est pas trop capricieux !

*************

Au cinéma ? Il y a actuellement la Fée Clochette, mais j’ai… euh… passé mon tour… Astérix… ah oui tiens, j’ai aussi décliné gentiment … Par contre, on a vu dimanche après-midi Kirikou, les hommes et les femmes. C’est du Kirikou. C’est doux, c’est chantant, c’est plein de jolies valeurs comme je les aime, et après un bon déjeuner c’est impeccable pour faire la sieste dans le noir et rendre les enfants heureux. Non vraiment, c’est sans surprise (mais justement ! C’est bien. Dès 3 ans)

N’hésitez pas à ajouter vos idées en commentaires. Et consultez ma catégorie « Paris » pour découvrir d’autres idées de sorties !

13 commentaires

La carte Louvre Familles (à gagner)

Bon, c’est pas tout ça, mais après 7 ans et demi va p’t être falloir que je me bouge un peu et que je me lance niveau activités « culturelles »… Honte sur moi : les enfants ne sont encore JAMAIS allés au Louvre. Mais on a fait le Palais de la Découverte !!! (Je suis sauvée ?)

La puce pense que le Musée du Louvre c’est la pyramide que l’on voit en passant en bus devant. Vala. Vous comprenez ainsi facilement le degré d’urgence.

Dans les non-bonnes résolutions que je n’ai pas prises à la rentrée, il y a : faire du sport (oups) et visiter régulièrement (en plus !) le Louvre. Sacro Saint Musée. Merveilleux. Immense.

A découvrir, donc, par petit bout. En cadrant bien la visite sur 1 sujet et tout cela en visant l’heure, pas plus. Ceux sont les conseils avisés de mon maitre es musée du Louvre : PapaCube.

Je me sens prête. C’est pourquoi, j’ai souhaité parler ici 1/ de ma nouvelle mission de wondermaman 2/ de la carte Louvre Familles (tarif : 80€ l’année).

LE sésame indispensable pour visiter le musée en famille régulièrement ! (rien que ça)

Carte Louvre familles© Musée du Louvre.

La carte Louvre familles, créée en 2010, a pour objectif de proposer aux familles de 2 adultes et 3 enfants un an d’accès illimité et privilégié aux collections permanentes du musée du Louvre et du musée Eugène-Delacroix.

cadeau bonus ++ trop bien : les 3 enfants en question ne sont pas nommés sur la carte, vous pouvez donc emmener avec vous le p’tit copain de votre enfant (et vu qu’il change de copains tous les 4 matins, vous pouvez emmener un autre ami à la visite suivante)  ou bien laissez les votres chez vous, punis (j’sais pas, je cherche une raison) et y aller avec vos neveux (plus sages)

En cadeau pour l’achat de la carte, la famille reçoit une mallette de bienvenue (avec un guide de visite Objectif Louvre, des carnets canson, des crayons à papier, des parcours ludiques et originaux) mais aussi par un abonnement au magazine Le petit Léonard

Avec la carte, les audioguides Nintendo 3 DS sont gratuits pour les enfants.

Avec la carte, les familles ont accès gratuitement à la programmation jeune public de l’auditorium (films, concerts, évènements) et de réductions pour les ateliers et visites guidées.

Enfin, la famille reçoit des astuces et des informations insolites dans une newsletter mensuelle.

et le truc absolument génial : la carte sert de COUPE-FIL. Et ça, ça, croyez-moi, c’est fantastique. (pensez à faire coucou aux gens qui font la queue d’une main nonchalante, telle une reine devant ses sujets)

Voilà, cette carte, nous allons la recevoir. A nous le Louvre, les dimanches matins, tôt, enfin, on tentera. J’ai vraiment hâte de démarrer nos visites. J’espère que je saurai guider les enfants car je n’ai pas moi-même eu la chance d’apprendre à apprécier un musée quand j’étais petite (appelez-moi pauvre chouchoute). Je pense que je vais relater ici nos visites et je compte sur mes lectrices parisiennes averties pour me confier leurs astuces, idées, conseils. N’est-ce pas ??!!!

En attendant, j’ai le plaisir de pouvoir offrir à l’une d’entre vous une carte Louvre Familles. Histoire de ne pas être toute seule à en profiter !

Pour la gagner, il suffit de me laisser un commentaire m’indiquant quelle oeuvre vous aimeriez montrer en premier à votre enfant. Vous avez jusqu’au 25 octobre minuit, le gagnant sera annoncé dans ce billet samedi 27 octobre. Il recevra ensuite un bon d’échange cadeau pour obtenir sa carte soit par correspondance, soit directement à l’espace adhésion du musée du Louvre.

EDIT du 26 octobre 2012 : la gagnante de la carte Louvre Familles est Clem la Matriochka

74 commentaires

On a vu : Arctique à La Géode

Et si vous êtes parisiens ou banlieusards ou de passage à Paris prochainement, je vous conseille d’en faire autant.

L’idéal avant de visiter un musée ou d’aller voir un spectacle avec des enfants, c’est de pouvoir parler un peu avant de ce qu’on va découvrir. Afin de les appâter, optimiser le déplacement et ainsi gagner de la concentration, le jour J  au moment M.

Sans le savoir ce dimanche matin, Choupie a engagé la discussion dès l’entrée sur le périphérique (extérieur)(cela n’a pas son importance), autour de la pollution. Bien remontée elle était la puce. Contre les voitures, les cigarettes pleines de poison qui laissées par terre polluent nos terres et nos rivières… Contre les tueurs de léopards aussi. Faut dire que tous les jours, son « Petit Quotidien« , du haut de ses 4 pages, lui en annonce de bien graves des nouvelles, concernant notre planète. Il suffit d’ajouter une leçon en classe  pour que notre fille, du haut de ses 7 ans 3/4 déclare que, elle quand elle sera présidente :

elle interdira tout ce qui pollue et encouragera les gens à ne pas prendre leur voiture mais plutôt à marcher

Vous voilà prévenu. Elle prépare d’ailleurs son discours.

Ça tombait plutôt bien puisque nous étions en route pour la Villette, la Géode plus précisément pour assister à l’avant-première du nouveau film Imax « Arctique « . J’en avais entendu du bien, du très grand bien même.

J’avoue que j’avais mis la barre haute. Du coup, évidemment, j’ai été un peu déçue. Je ne peux que l’avouer. Mais c’est ma faute, encore une fois : barre trop haute. Parce que le film est tout de même à couper le souffle.

On découvre un continent (?), un océan (?) magnifique comme il ne sera bientôt plus. Parce qu’évidemment, le film est beau grâce à des paysages et donc des images fantastiques, mais le film est aussi poignant et éducatif. L’arctique est en danger et son écosystème également. Les ours polaires sont en première ligne. Ils ne trouvent presque plus de phoques à attraper, car l’eau se réchauffe. Ils doivent nager de plus en plus longtemps pour trouver des glaces (le record d’une maman ourse : 8 jours de nage – sans s’arrêter donc – pour, je crois, plus de 600 km parcourus, elle en a perdu son petit, qui lui, n’a pas tenu le coup…)

4 ans de préparation, 5 voyages, 8 mois de tournage. Des conditions extrêmes : je sais pas vous, mais moi, filmer des ours polaires ET des morses (surtout des morses d’ailleurs) en train de nager DANS l’eau (glacé donc l’eau hein, rapport à ce qu’elle ne gèle pas JUSTE à cause du sel dedans), ba… cela donne des images absolument extraordinaires. Magnifiques. Inédites.

Tout ça en… énorme. (merci l’Imax)

Alors ce qui m’a « un peu déçue »… j’ai du mal à mettre le doigt dessus, mais j’ai été surprise de ne pas voir finalement que des ours polaires, mais aussi des caribous, dont l’histoire est traitée très succinctement et arrive bizarrement d’un coup, puis on ne revient plus sur eux… Voilà, c’est peut-être un truc avec le montage… les transitions sont un peu trop rapides…


Enfin, aucune maman ne restera insensible au parcours de cette maman ourse protégeant ses deux petits. Émouvants. Le sacrifice qu’elle est prête à faire de sa vie pour les sauver nous sera quelque peu… familier.


L’avis des enfants ?

Ils ont beaucoup aimé. C’est à la fois l’immensité des paysages et la découverte des différents animaux qui leur ont plu. Choupie a bien compris le danger menaçant l’Arctique, le p’tit moins. Plusieurs lectures sont possibles et tant mieux, cela permet d’y aller en famille.

Arctique de Greg MacGillivray, raconté par Sophie Marceau
À la Géode à partir du 17 octobre
À partir de 5 ans

Coca-Cola, mécène de l’opération, s’engage à reverser 0.50€ sur chaque billet acheté à l’association Good Planet (parrainée par Yann Arthus Bertrand) afin d’agir pour la préservation de l’Arctique.

14 commentaires

[Paris] La Cabane aux Etoiles

Edit novembre 2014 : le service n’existe plus

On en a rêvé !

Si si !!

Ils l’ont fait !!!

Quoi, quoi ?

Je vous explique :

Parents parisiens, plusieurs profils :

– vous sortez régulièrement, notamment le samedi soir, comme quand vous étiez d’jeunes (par contre vous rentrez moins tard/tôt et bizarrement le lendemain matin, vous avez vraiment du mal avec le réveil précoce – avant 11h – de vos enfants – mais ce n’est PAS le sujet)

– vous ne sortez pas vraiment à deux, ba non, c’est compliqué, faut faire garder les enfants (ba oui, on vous avait bien prévenu avant pourtant), trouver une babysitter de confiance, ce n’est vraiment pas une sinécure, bref, cela fait des années que vous vous dites qu’il faudrait, mais finalement, vous n’avez quasiment jamais sauté le pas (surtout en pensant que vous serez de toute manière interdit de gueule de bois rapport aux enfants à gérer le lendemain matin, mais ce n’est PAS le sujet)

J’ai désormais LA solution, enfin la Cabane aux Etoiles propose une solution, pour les parents d’enfants âgés de 5 à 12 ans.

Un mode de garde inédit les samedis soirs !! Depuis septembre, dans le 12e arrondissement, la Cabane aux Etoiles accueillent les enfants, de 19h à 1h du matin pour une soirée ludique adaptée aux rythmes des enfants.

Des animateurs diplômés prennent en charge les enfants pour la soirée et vous, vous êtes PEINARDS bordel !! (pardon, je m’égare)

Comment se passe la soirée pour les enfants ? (si si, c’est important tout de même, hein, faites pas genre, ça me suffit de savoir qu’ils sont gardés, tant qu’à faire, autant qu’ils aiment ça !)

L’accueil se fait jusqu’à 20h (mais oui vous pouvez y être à 18h55 impatients que vous êtes va’ de vous débarrasser de vos enfants ! hiiiiiiii – pardon). Le directeur prend le temps d’accueillir chaque enfant et ses parents. Il vérifie toutes les informations utiles : sanitaires, numéros de téléphone, autorisations nécessaires, l’heure souhaitée pour le coucher de votre enfant.

Si votre enfant participe pour la première fois, il vous sera demandé de vous présenter entre 18h00 et 19h00 pour procéder à son inscription. Puis, pour mieux faire connaissance, l’enfant remplira, avec vous, un « Portrait chinois rigolo ». Au cours de la soirée, le directeur de la structure vous enverra un petit SMS pour vous rassurer et donner des nouvelles de votre enfant.

Génial non ?

Enfin, votre enfant est accueilli par les animateurs pour faire connaissance et découvrir les lieux thématiques de la soirée : dessins, jeux de construction, origami, jeux de société.

de 19h45 à 20h : présentation de la soirée !
Sur la chanson « La Cabane aux Etoiles », les enfants se retrouvent pour participer à la présentation de la soirée. Les animateurs présentent par des jeux, des quizz, des modèles, les animations, les jeux, les surprises de la soirée. Pour que les enfants puissent se découvrir les uns les autres et se faire de nouveaux copains, les animateurs présentent les enfants et leur « Portraits chinois rigolos ».

de 20h à 20h30 : le repas

de 20h45 à 22h30 : les animations ludiques en fonction du tempérament des enfants,  des plus « énergiques » aux « artistes »

21h30 ouverture de la salle aux étoiles : une salle avec des petites tentes et lits individuels, des lumières douces, des contes et musiques apaisantes. Les enfants sont invités à se mettre en pyjama puis à écouter des contes. L’endormissement se fait donc en douceur.

La récupération des mouflets se passe à partir de 23h.

Tarif tout compris (repas, collation, animations…) : la soirée découverte de 6h coûte 35 €. Sinon, le tarif est de 10 € de l’heure, mais il existe des formules d’abonnement avec des tarifs dégressifs.
(Je rappelle qu’à Paris, on ne peut pas espérer trouver une babysitter correcte à moins de 8/9 € de l’heure…)

Toutes les informations, modalités d’inscription, et tarifs sur :
Le site Internet : www.lacabaneauxetoiles.fr
Par mail : informations@lacabaneauxetoiles.fr
Par téléphone au 06.61.88.37.90
Un petit Like sur la page facebook

La Cabane aux étoiles

48, rue Traversière

75012 Paris. 

 Non testé par la e-za family, puisqu’évidemment, le seul défaut de l’affaire, c’est qu’il faut habiter plutôt à côté… enfin je pense… mais des projets d’ouverture d’autres Cabanes sont possibles… ?? Genre, dans le 15e, au HASARD … uh uh uh 

 

21 commentaires

Paris avec des enfants : des sites, des livres

Je suis parisienne. Et des city-guides, j’en connais, j’en découvre régulièrement. Des bons, des moins bons, des pratiques, des vraiment utiles, des pas assez exhaustifs à mon goût… Bref, il y a de quoi faire.

Donc, comme en ce moment, je n’ai rien à faire (ah ah ah c’te bonne blague), j’ai décidé de me faire un petit billet récap des livres et sites web, que j’aime et qui parlent de Paris avec des enfants.

Paris avec des enfants – Lonely Planet (version mai 2012) : super, il tient dans la grande poche, il référence pas moins de 400 adresses ou plans, classés par quartier, à faire en famille dans la capitale. Illustrée, colorée, plan compris. Impecc. Prix : 8€95

Wondercity – Paris : mon city guide version web préféré. J’aurais en fait voulu créer ce site ! Enfin, je trouve des réponses à la question quasi hebdomadaire : « bon on fait quoi avec les p’tits ?« . Tout n’y est pas mais… franchement presque : musées, activités sportives, ateliers  temporaires ou non, spectacle pour enfants… On peut chercher par âge, par quartier, par type d’activité. Ultra complet. Le plus : les avis d’autres parents sur l’activité/le lieu en question. Très instructif afin d’éviter le plan pourri…

Paris Infos – rubrique sortir à Paris, avec les enfants : rien de tel que les services municipaux pour trouver des idées de sortie dans la ville ! Son plus : la recherche par date.

L’officiel des spectacles – enfant : l’ergonomie n’est certes pas merveilleuse mais il n’y a pas de pub partout comme dans d’autres sites que je ne citerai pas ici ! Une valeur sûre pour compléter les deux précédents.

Enfin, on n’oublie pas mon blog de maman avec la catégorie Paris, où je parle régulièrement de spectacles pour enfants, de musées, d’ateliers, de boutiques, à Paris. Donc.

Et comme l’auteure du livre Paris avec des enfants, n’est autre que Jessica  Cymerman, alias Serial Mother, elle me propose de vous faire gagner 3 livres ! Pour jouer, laissez-moi un commentaire avec votre adresse parisienne « kids friendly » préférée ! Vous avez jusqu’au 22 juillet, minuit.

EDIT : Sylvie, Flo et Isabelle gagnent

42 commentaires

Achète des déguisements

Le P’tit avait demandé pour son anniversaire : (simple mon garçon)
– un château playmobil (merci belle-maman)
– un déguisement de Zoro
– un déguisement de Batman

Super (héros)
Ne me demandez pas d’où il connaît ces deux-là… nous nous contenterons de remercier la cour de récré de l’école.

Une digital mum débordée à 10 jours de l’échéance, elle fait comment pour s’enquérir des dits déguisements ?

1er réflexe : internet / Oxybul. Sauf que les avis sur celui de Zoro – pardon, le chevalier masqué –  ne sont pas glorieux… Masque trop grand, chapeau trop petit… Zut !
2e réflexe : Amazon.
Sauf que sur les deux déguisements commandés, chacun à un vendeur différent, étranger en plus :
– le batman est arrivé en retard et avec une ceinture déjà cassée, sans compter que la taille 5/7 ans irait parfaitement à un pré-ado de 14 ans.
– Le zoro n’est en fait jamais arrivé (bip bip)(oui j’ai de la référence culturo-musicale)(Henri Salvador, en voilà un héros)
Heureusement, Amazon est toujours au top, sincèrement, niveau SAV. Un mail aux deux vendeurs et j’ai été remboursée immédiatement !!

En attendant, le p’tit, lui, n’avait toujours pas ses déguisements ! (Si tu as bien suivi) Le pauvre. Enfin, pauvre de moi surtout. Vu qu’il a bien fallu me rendre à … La Grande Récré.
Gloups
La Grande Récré ou comment te faire hara-kiri en 2 secondes 50.
La Grande Récré ou comment découvrir qu’un déguisement coûte le double de ce que tu avais trouvé – mais pas reçu, certes, sur Amazon.
Gloups bis.
Aussitôt arrivés, aussitôt repartis (presque)(c’est-à-dire qu’avec un rayon déguisement aussi naze et aussi exagéré niveau prix, je n’allais pas m’attarder)

3e réflexe : iPhone, appli Pages Jaunes, titre « déguisement boutique », lieu « autour »

Voilà, comment 3 stations de métro plus tard, j’ai mis la main sur LA boutique des déguisements et produits liés à la fête, 135 bis boulevard Montparnasse :

Aux feux de la fête

Là, je demande un déguisement de Zoro, tout en croisant l’intégralité de mon corps, neurones compris. Et MIRACLE, le vendeur me sort de la réserve THE déguisement.Le p’tit hurlait de joie. Emballé (non d’ailleurs), c’est pesé (acheté, 25€, la moitié donc du prix de la Grande Récré)

Et Batman alors ? eh bien, ils n’avaient pas de déguisement complet, mais j’ai tout de même pris une cape et un masque du super héros et le tour était joué.
Autant vous dire que désormais, j’irai me fournir là-bas. Rapport que les enfants ADORENT les déguisements et que je n’ai plus l’intention de me ruiner ni d’attendre pour me retrouver avec un truc mille fois trop grand !

32 commentaires

De la garde partagée à Paris

Il y a quelques… années (ouch, cela ne me rajeunit pas), j’avais écrit ce billet sur la garde partagée.

Ce sujet me tient beaucoup à coeur, et je suis très heureuse de relayer aujourd’hui ici, une super initiative, lancée par la créatrice de l’institut Mum & Babe qui a su, sous son impulsion faire travailler ensemble 9 lieux Kids friendly parisiens. Et je pense que cela n’a pas dû être facile tous les jours !

Le 1er speed dating garde partagée va donc avoir lieu ! Le samedi 30 juin prochain, dans ces 9 lieux, de 16h à 18h, les parents (les nounous aussi) en recherche d’une famille  pourront se rencontrer, quartier par quartier, faire connaissance et … plus si affinités !

La liste des lieux parisiens proposant le speed dating "garde partagée"

Je ne peux que souligner l’IMPORTANCE extrême à porter au choix, certes de la nounou, mais presque plus, de la famille avec qui vous allez partager, non seulement un mode de garde, mais aussi, de la paperasse, de la vie quotidienne, de l’espace dans votre appartement, des choix d’éducation.

La garde partagée est le mode de garde à domicile privilégié des citadins et principalement des parisiens qui ont encore beaucoup de difficulté à obtenir des places en crèches ou chez les assistantes maternelles.

Un mode de garde idéal ?
A première vue, on peut comprendre facilement l’engouement des parents pour ce mode de garde. La garde partagée offre en effet de nombreux avantages, le principal étant économique : le partage des coûts. A cela s’ajoute le confort d’une garde à domicile mais avec socialisation de l’enfant !
Et n’oublions pas que ce type de mode de garde peut provoquer la naissance de liens amicaux et durables entre les parents aussi. Que du bonheur donc ?

Parler des sujets qui peuvent fâcher
Paradoxalement alors que l’on peut tout d’abord penser que le plus difficile dans la mise en place d’une garde pour son enfant c’est la recherche de la nounou, lorsque le choix se porte sur la garde partagée, le point essentiel est le «recrutement » de l’autre famille !
Le temps moyen d’une garde partagée est de deux ans, cela peut aller jusqu’à 3 ans. C’est très long surtout quand on ne s’entend pas bien… Il faut donc être au minimum en phase avec la famille et pour cela il faut se rencontrer et discuter ouvertement de la façon dont chacun voit les choses sur des points qui pourraient générer des conflits.
On n’y pense pas forcément immédiatement mais par exemple :
– si l’un des enfants est enrhumé (ce qui arrive… euh… toutes les semaines en fait), les parents sont-ils d’accord pour que la nounou sorte tout de même les deux au parc ?

– au niveau de l’alimentation et dans la confection des repas, si l’une des familles veut absolument du bio, l’autre l’accepte t-elle ? Quid de l’ajout de sel, des gâteaux ou bonbons donnés entre les repas ?

– la télévision ? Est-elle autorisée ? Si oui dans quelles conditions…

– la manière de punir les enfants… : jouets confisqués, le coin, les enfants doivent en effet être considéré de la même manière par la nounou ;

– il faut aussi aborder la question des jours de vacances, si une des deux familles part « hors période », est-elle bien consciente qu’il faudra tout de même payer la nounou ?! De la même manière, s’il arrive que la nounou soit libérée plus tôt, quid de ses heures, lui enlève t-on ou non, il faut se mettre d’accord en tout cas avant.

Ne pas mettre la nounou en porte à faux
Les sujets pouvant générer des conflits sont nombreux et là encore le feeling joue énormément. Il faut réussir à détecter la philosophie de vie de la famille afin d’être sur la même longueur d’onde. L’objectif est de définir des règles de vie commune aux enfants gardés ensemble, qu’il soit tous les deux gérés et éduqués de la même manière afin de ne pas compliquer la tâche de la nounou et générer des jalousies par exemple. Il peut bien sûr subsister des petites différences, mais sur les questions d’éducation générale il faut, à l’idéal, être parfaitement en phase.
N’oubliez pas que la nounou n’est pas là pour arbitrer vos différends. Facilitez-lui aussi la vie en ayant avec l’autre famille le même discours.

Le respect et l’ouverture d’esprit
Évidemment l’accord parfait n’existe pas ! C’est pourquoi, ce type de mode de garde oblige les parents à une grande ouverture d’esprit et de respect. Avoir un bon sens de la diplomatie est un atout, ainsi qu’une bonne dose d’empathie au moins chez l’un des deux parents. Enfin vos qualités relationnelles seront mises à contribution régulièrement. Indispensable dès l’apparition de tensions, provoquer une discussion franche et posée avec la famille afin de régler au mieux les soucis.
Si toutes les questions sont bien posées dès le départ, la garde partagée ne peut que bien se passer et apporter même encore plus : le partage de la nounou oui, mais aussi de bons moments, de sorties et quelqu’un sur qui compter près de chez soi.

Si vous avez des conseils à ajouter, des remarques, des questions, les commentaires sont là pour ça, n’hésitez pas, encore une fois, le sujet me passionne !

23 commentaires

Les contes du chat perché au Lucernaire [Paris]

« Succès prolongation jusqu’au 20 juin !!!  » Voilà ce que vous lirez sur le site du Lucernaire, où se joue donc actuellement les Contes du Chat Perché.

« tu m’étonnes » que je vous répondrai !

Les contes du chat perché, à partir de 6 ans, mais le p’tit a quasiment tout compris du haut de ses presque 5 ans et surtout, il s’est retourné vers nous en plein milieu du spectacle pour nous lancer, un sourire jusqu’aux oreilles :

C’est super ce spectacle

Tout est dit. Ou presque.

Les aventures de Delphine et Marinette en théâtre et en chansons. Sous le regard tendre et caustique de Marcel Aymé, la petite ferme, où vivent les deux gamines et leurs parents, se transforme en théâtre du monde. Les animaux, doués de parole, adoptent des comportements étrangement humains, qu’ils tentent de venir en aide aux deux sœurs, ou au contraire qu’ils les entraînent dans des situations improbables.

Spectacle choisi pour nous divertir ce week-end sur recommandation de nos meilleurs amis. Résultat : je les aime encore plus.

Franchement, les parisiennes, allez-y les yeux fermés. Les 3 acteurs sont excellents, ils enchaînent les rôles d’une manière bluffante. Le rythme est soutenu, c’est très drôle, les textes sont recherchés, parfaitement compréhensibles. Les quelques chansons sont interprétées avec justesse et les déguisements, enfin, sont très efficaces.

J’ai ri, beaucoup, l’Homme (qui est loin d’être bon public, croyez-moi) a adoré. Les p’tits n’arrêtent pas depuis samedi de nous raconter des morceaux de la pièce, notamment le « papa canard » (qui est en fait un jar) qui se casse le bec dans l’étang bouché. Ou le rot du renard qui vient de manger des poules… J’ai rarement été conquise autant par un spectacle jeune public. BRAVO.

Au Lucernaire : 53 rue Notre Dame des Champs 6e. Les mercredis et samedis à 16h30

Ne faites pas comme moi qui ai payé les places plein pot en passant par le site du théâtre (je sais, je suis pitoyable quand il s’agit de ME faire profiter de bon plan…) passez par Billet Réduc.

11 commentaires

 
Top