Avec deux enfants - 4/50 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Avec deux enfants

Se brosser les dents devient un jeu d'enfant – concours

Avant j’avais des principes, maintenant, j’ai des enfants. Je ne sais même plus d’où vient cette expression, mais je l’ai toujours adoré. (on pourrait aussi dire qu’il n’y a bien guère que les imbéciles qui ne changent pas d’avis)

Moi maman, jamais mes enfants ne regarderont un écran avant 3 ans.

Moi maman, jamais mes enfants ne mangeront de bonbons en dehors d’une fête d’anniversaire.

Moi maman, jamais je n’utiliserai le digital pour m’aider dans l’éducation de mes enfants…

Bon, je pense que vous avez pigé.

Il y en a des « qui font des promesses » et il y a les résultats quelques mois après…

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite

Revenons à notre sujet essentiel du jour.

LA SANTÉ DENTAIRE DE NOS ENFANTS

Leurs dents. Celles qui nous cassent les pieds quand elles sortent… les mêmes qui nous enquiquinent quand elles tombent (et nous cassent la tirelire de dame petite souris) cinq, six ans plus tard.

Celles qu’il faut brosser. Tous les jours. Consciencieusement.

Soyons clairs, adultes, on aime avoir les dents douces, blanches et l’haleine fraîche. Enfants, on s’en tamponne. Et se brosser les dents est une corvée.

Ici, j’ai toujours tenu bon sur ce point. Je vous rassure, j’en ai lâché sur d’autres hein.

Cependant, depuis que le P’tit est Grand, je ne suis plus derrière lui pour les brossages et soyons honnêtes, c’est un peu la cata. La dernière fois, la dentiste lui a même fait une photo « avant »/ »après » son passage… uh uh j’ai bien ri. Pas elle, pas lui non plus. Il a été privé du petit jouet de récompense.

AH ÇA NE RIGOLE PAS CHEZ LA PEDODENTISTE !

Du coup, même si le P’tit Grand est grand, j’ai accepté de recevoir et de tester avec lui en avant-première Signal Playbrush. Et puis, de vous en parler.

Parce que bon, j’en arrive à me dire que si je ne m’en suis pas trop mal sorti quand ils étaient petits, ce n’est pas le cas de tout le monde et que ce « gadget » peut peut-être vous aider à garder quelques cheveux sur la tête.

Voici donc ce que nous avons reçu – et que je vais avoir le plaisir de vous offrir via un concours (restez jusqu’au bout) :

pack-signal-playbrushplaybruhs-kit-complet

Le pack Signal Playbrush comporte : une brosse à dent, un support rechargeable et son câble USB, une carte du monde et un autocollant à coller, un mode d’emploi et une poche transparente à fixer par ventouse sur le mur/miroir de la salle de bain devant l’enfant qui se brosse les dents.

Ensuite c’est assez simple : vous téléchargez l’application gratuite Signal PILOT entre 3 et 6 ans ou HEROS de 7 à 10 ans (disponible sur IOS et Google Play) sur votre smartphone que vous connectez en bluetooth avec la base.

Ensuite, vous lancez l’application, qui est en fait un petit jeu qui va « occuper » l’enfant pendant son brossage.

Le pitch « glisse-toi dans la peau d’un courageux pilote et explore un Monde Merveilleux avec ton véhicule magique. Attention, il vole ! Ta mission : explorer les endroits les plus reculés de ce monde pour récolter le maximum d’Etoiles. Si tu te brosses bien les dents, tu progresseras rapidement ! … »

Mon avis :
Au premier abord, j’ai pris ça pour un gadget, mais à la réception, j’ai bien vu immédiatement l’effet sur le P’tit Grand pourtant déjà en haut de la tranche d’âge ciblés par Signal Playbrush. Il s’est précipité pour coller son 1er autocollant sur le poster (les autres sont à récupérer dans les packs de brosse à dents Signal compatibles Playbrush). Il avait hâte de tester donc déception quand il a fallu… attendre la fin du temps de charge et surtout l’heure de se brosser les dents !

poster-signal

Je suis sincèrement à la base plutôt contre ce type de subterfuge pour faire faire à un enfant ce qu’il doit faire « point barre », parce que c’est comme ça, pour sa santé, parce que c’est une règle de la maison (et de la vie). Mais bon… il faut vivre avec son temps et si j’arrive toujours à les faire se brosser les dents matin et soir, c’est vrai que parfois, c’est un peu trop rapide à mon goût (et au goût de la dentiste hein)… du coup, là, clairement, ça aide.

La mise en route est ultra simple, on peut créer autant de profil que d’enfants (vous pouvez donc même en adopter pour l’occasion, coucou les voisins). Ils doivent seulement désormais passer l’un après l’autre. L’enfant est encouragé durant le brossage/jeu : « bravo », « continue »… Il reçoit aussi des recommandations : « ralentis »… et à la fin, son nombre de points s’affiche, ainsi que son « classement », mais surtout, un petit bilan du brossage.

 

signal-playbrush

playbrush

score-playbrush

 

Signal Playbrush est déjà disponible à la vente dans certaines enseignes : Carrefour, Carrefour Market, Leclerc, Géant, Auchan (à partir de Janvier), Cora et Monoprix. Prix de vente conseillé entre 39,90 et 44,90€

Le concours :

J’ai donc la possibilité de vous faire gagner 5 Playbrush Signal : trousse avec Playbrush, dentifrices et brochure.

Pour participer, il vous suffit, chers collègues parents, de poster les excuses les plus drôles des enfants pour ne pas se brosser les dents avec le hashtag #SignalPlayBrush (le hashtag c’est seulement pour ceux qui veulent participer sur twitter et instagram et pensez absolument à me « taguer » – j’ai mis mon pseudo en lien – pour que je puisse comptabiliser votre participation)

Le # est inutile dans mes commentaires de blog, je vous vois hein !!

Dans 15 jours, je choisirai 5 « excuses ». Je vous laisse donc jusqu’au 5 décembre 23h59 pour participer.

Bonne chance à tous ! Faites moi marrer 🙂

Vous pouvez aussi jouer chez Marjoliemaman

EDIT : les gagnants sont sur twitter « dot », sur le blog « Anne », « Isabelle », « Jpeg » et « Mad’moiselle Ondine »

Pour commander le Signal Playbrush, c’est par ici

 

 

Article sponsorisé

70 commentaires

Le codage pour tous les âges

Le codage pour enfants : sujet à la mode. Cela fait un moment que j’ai envie de me poser tranquillement dessus, car je reçois pas mal d’infos à ce sujet : livres, ateliers, sites web, jeux et jouets. Le codage c’est vraisemblablement pour tous les âges. Je cherche encore celui pour les 40 ans par contre. Hum.

Je tente donc un billet récap de tout ce qui me semble intéressant pour former nos petits et grands à ce monde fascinant du coding. Comme d’habitude ici, faites comme chez vous, rajouter vos commentaires, expériences, adresses, trucs et astuces, afin d’étoffer au maximum ce billet. À partager sans modération également.

Déjà, pourquoi s’initier au code ? Tout simplement parce que le code est le langage du XXIe siècle et que l’aborder est un fondamental comme la lecture, l’écriture ou le calcul.

*A Paris ou en proche banlieue, dès 6 ans, les ateliers Magic Makers : pas encore testés personnellement, mais par des proches oui. Avec validation totale. En ateliers hebdomadaires ou en stages, les enfants apprennent à programmer des jeux vidéo, des histoires interactives et des petits robots avec la méthode Magic Makers, innovante et ludique.

apprendre-a-coder

* la chenille programmable de Fisher Price, pour les 3/5 ans. Non testée ici, mais j’ai sincèrement entendu du bien de ce jouet très innovant et qui permet donc de s’initier à la programmation dès le plus jeune âge !
Cette chenille encourage les tout-petits à jouer tout en expérimentant, pour qu’ils apprennent à résoudre des problèmes, à s’organiser et à développer un esprit critique. Elle les encourage à réfléchir en les aidant à arranger facilement (et réarranger) les segments pour des associations illimitées et faire vivre des aventures à la chenille. Grâce à des combinaisons infinies, l’enfant peut mélanger les segments et les assembler à nouveau pour inventer chaque fois un nouvel itinéraire à la chenille programmable.

programmation-chenille-fisher-price

* le mini robot Ozobot : en vente en exclusivité dans une jolie boutique que je vous recommande d’ailleurs, consacrée aux « jeux ouverts » (sans règle) : Irekiplay
J’ai eu l’opportunité de le voir fonctionner et être utilisé par des enfants sur le salon Kidexpo il y a quelques jours. Ozobot est un outil parfait pour initier les enfants à la programmation de manière interactive et ludique. Programmer avec ce robot est ultra simple. Il suffit de tracer librement, sur une feuille de papier, des lignes noires et y ajouter des codes de couleurs (« ozocodes ») à l’aide de feutres rouge, bleu et vert. Ensuite il n’y a plus qu’à laisser Ozobot se déplacer, jouer et danser et à l’observer !

ozobot_apprendre-coder

robot-ozobot

*Le très bon site App-enfant.fr, en qui j’ai une totale confiance, a fait de son côté une efficace sélection des applications pour enfants pour apprendre à coder.

* Une très bonne sélection d’ouvrages chez la blogueuse BBB’S Mum (que je vous conseille d’ailleurs d’aller lire notamment pour ses critiques d’ouvrages pour enfants). Pour son article c’est par ici : la programmation pour les kids.

*Le logiciel Scratch : Scratch est un langage de programmation qui facilite la création d’histoires interactives, de dessins animés, de jeux, de compositions musicales, de simulations numériques et leurs partages sur le Web. Scratch est un logiciel libre conçu pour initier les élèves dès l’âge de 8 ans à des concepts fondamentaux en mathématiques et en informatique. Il repose sur une approche ludique de l’algorithmique, pour les aider à créer, à raisonner et à coopérer.

*Code-Décode est une collection de ressources numériques en ligne pour initier les enfants au code et à la culture code.

Leurs premières applications sont :
GleamCode : pour appréhender les notions de base du code,  en créant soi-même des images et animations en pixel art.

Le p’tit a testé en juin dernier lors d’un « atelier découverte » : il a adoré (et moi aussi)

code-decode

gleam-code

GameCode : pour découvrir les coulisses des jeux vidéo, programmer son propre jeu de plateforme, et développer des pratiques vidéoludiques plus responsables.

DataDecode : pour comprendre, dans le cadre d’ateliers d’écriture, ce qu’est une donnée, comment on la trie, la classifie, la tague, quels sont ses pouvoirs et comment la maîtriser.

CryptoCode : pour aborder la cryptologie et le chiffrage, créer son propre code et  apprendre à sécuriser ses communications.

*Pour les plus grands, joueurs de Minecraft, j’ai reçu ce livre : Apprendre à code en PYTHON avec Minecraft (aux éditions Eyrolles), pour les + de 10 ans.

Je reste honnête, ici le livre n’a pas eu trop d’effet, je les mis de côté pour « un peu plus tard », il semble sincèrement très complet, mais voilà, la 11,5 ans ne joue finalement quasiment pas/plus à Minecraft, étonnement… donc bon, elle n’a pas été bouleversée par l’ouvrage. Je le note ici, car il me paraît tout de même intéressant pour compléter ce billet. Et des fans de Minecraft, il y en a un paquet !!

apprendre-a-coder

Voilà, un sujet qu’il faut absolument que je prenne le temps de creuser avec mes deux specimens à la maison. Vous en êtes où vous ?

12 commentaires

Nos jeux de société préférés

Nos jeux de « société » préférés : cela fait un bon moment que je dois vous en parler. J’ai beaucoup de demandes de votre part par email ou messages privés sur les réseaux et je donne toujours bien volontiers le nom de ces jeux autour de moi, car je pense qu’on a là, sous notre table basse, bien rangée (lol), une bonne dizaine de boîtes de jeux qui fonctionnent vraiment bien dans notre petite famille.

Ici le but c’est de jouer tous ensemble. Souvent le samedi soir en début de soirée avant d’enchainer par notre « film en famille« . À la montagne, après une journée de ski, on aime aussi sortir nos jeux préférés qu’on a pris le soin d’apporter. On rit, on échange, on apprend à perdre (et dieu sait que j’ai encore du mal)(ah on parlait des enfants ?) et surtout on réfléchit. Parce que ça va bien les jeux de hasard hein, ici on aime cogiter un peu.

Avant de démarrer ma petite sélection, je vous remets l’adresse du billet où j’avais l’an dernier parlé des Aventuriers du rail qui continue à beaucoup nous plaire.

CATANE (Asmodee) – environ 44 euros

catane-jeu-plateauDécouvert par un ami, on a de suite accroché. Tous. Depuis, on a même acheté une extension pour compliquer encore plus les différents contextes de ce jeu de plateau.

« Construisez vos villes, vos routes, en profitant au mieux des ressources de cette île si accueillante tout en commerçant avec vos voisins. Et ce n’est pas la présence du seul brigand de l’île, le terrible chevalier noir, qui va retenir vos ardeurs de colonisateurs. »

Affiché « dès 10 ans », ici on joue pourtant depuis que le P’tit Grand a 7 ou  8 ans sans souci.

Le seul point « négatif » c’est qu’avec les enfants les parties sont vraiment très longues (comptez 1h30 voir 2h parfois), il faut donc bien anticiper ce point pour ne pas créer de frustration et être obligé de mettre le jeu en pause si on démarre trop tard en soirée.

 

KING OF TOKYO (iello) – environ 30 euros

king-of-tokyo-jeu-societeUn jeu génial pour 2 à 6 joueurs dans lequel vous allez incarner des monstres mutants, des robots gigantesques et d’autres créatures monstrueuses qui vont se battre dans une atmosphère joyeuse dans l’unique but de devenir le seul et unique roi de Tokyo. En quelques mots : chaque joueur incarne un monstre gigantesque qui détruit tout sur son passage ! Se joue avec des dés pour faire les meilleures combinaisons possible afin de se soigner, d’attaquer, d’acheter des cartes ou de gagner des points de victoire. Le premier qui totalise 20 points de victoire remporte la partie… Le dernier à rester en vie aussi…

On adore ne serait-ce que pour les « baffes » que les monstres se donnent. C’est toujours marrant pour un gamin de dire à son père « tu te prends 3 baffes » !! On aime aussi le format « pas trop long » du jeu, comptez 30 minutes par partie. C’est assez stratégique, d’où la recommandation « à partir de 8 ans« . Ici le p’tit grand a démarré vers 7 ans et ça s’est très bien passé.

Vraiment notre jeu préféré. Nous avons acheté l’extension « Power up » pour pimenter encore un peu les choses (nouveaux pouvoirs des monstres)

Plus récemment, on a acheté « Smash Up » (Iello), je vous en reparlerai, car pour l’instant, je n’ai pas assez joué pour avoir un avis. Il est en tout cas un peu plus « compliqué » que les précédents, mais très prometteur, les enfants adorant ce type de jeux, ils progressent très vite !

BLOKUS – environ 27 euros

blokus-jeu-societe
Plus connu du grand public sans doute ? J’aime beaucoup Blokus. C’est vraiment le jeu où tu te dis au démarrage « trop facile » et où, étonnamment, tu perds 10 minutes plus tard. AH AH AH

Partie rapide et efficace, dès 5 ans. On peut jouer jusqu’à 4. L’idée est de placer toutes les pièces de sa couleur sans se faire bloquer par ses adversaires, ou même EN BLOQUANT ses adversaires.

 

Pour les un peu plus jeunes aussi, j’aime aussi beaucoup jouer à :

labyrinthe-jeux-familleLABYRINTHE (Ravensburger) – 24 euros environ

Le P’tit m’a encore battu il y a quelques jours – ce qui est particulièrement agaçant, je vous l’accorde. J’aime parce que le jeu oblige à anticiper au moins un à deux coups d’avance. Comme aux échecs. Le déplacement des routes dépend aussi des mouvements des adversaires donc tout son plan peut se retrouver à néant en quelques secondes. Là aussi les parties sont rapides. 15 à 20 minutes grand maximum.

 

Évidemment, nous restons de grands adeptes de Uno et de Dobble (mais de moins en moins… les enfants grandissent… vous saviez ça ?). Mais ces deux-là sont transportables ultra facilement et dépannent toujours pour les départs en vacances en train. La 11,5 ans est d’ailleurs partie avec le Uno en classe d’intégration. Toujours un grand succès !

N’hésitez pas à laisser en commentaire vos jeux de société « familiaux » pour compléter cette sélection très personnelle.

18 commentaires

Allô ?

Tu rentres en 6e et t’as pas de téléphone ?

Non mais… a…

(pardon)(c’est la canicule, j’ai le neurone grillé)

Donc, comme je l’annonçais sur ma page facebook samedi : la future collégienne a désormais un téléphone portable.

Comme convenu.

Parce qu’elle va prendre le métro, aller au collège et en revenir seule.

Par contre, on ne change pas une équipe de parents relous qui gagnent : point de smartphone à des centaines d’euros, point d’écran tactile.

Un téléphone c’est fait pour téléphoner et envoyer des SMS.

Coup de bol, il fait en plus des photos, possède quelques jeux ET permet d’écouter de la musique stockée dans sa petite carte mémoire.

J’ai envie de dire : c’est la fête.

Et ça l’est.

La préado est plus que ravie. On a réussit à lui faire comprendre que de toute manière, en 6e, elle n’aura besoin de son téléphone que pour les trajets. Sachant qu’elle n’est pas encore autorisé à « zoner » avant et après les cours, une fois à la maison, elle peut, si nécessaire utiliser l’ordi ou la tablette familiale.

J’entends glousser derrière les plus vieilles mamans que moi. JE SAIS. Cela ne durera pas mais laissez moi être fière de cette première étape. MERCI.

Suite à mon statut facebook, plusieurs d’entre vous m’ont posé des questions. Oui, il y en a qui suivent, ça fait bien du plaisir à mon petit coeur d’ailleurs.

Du coup, hop hop hop billet.

Nous avons donc pris, sur Amazon (on ne change pas non plus cette équipe qui gagne) un NOKIA 230. Me demandez pas pourquoi c’est l’Homme qui a choisit. Chacun sa corvée.

telephone ado

Pour le forfait, on a tout compris. On est chez Free. Cela nous a donc coûté 10 euros pour la mise en service de sa ligne. Le forfait est à 0 euro puisque nous avons la freebox à la maison (sinon, c’est 2 euros par mois). Je pense qu’on peut difficilement trouver mieux. Elle a donc 2h de communication par mois, SMS/MMS illimité et 50 Mo d’internet (mais on ne l’a pas débloqué). Seul point noir à vérifier à l’usage, si elle utilise les deux de communication, on ne peut pas agir pour qu’elle ne dépasse pas, donc à voir si on n’aura pas de mauvaise surprise en terme de facturation… mais à ce prix, on peut difficilement râler sur la souplesse des paramètres.

Alors et chez vous ?? Je suis bien curieuse d’avoir vos retours !

25 commentaires

Vertbaudet – promos de rentrée !

Et si je vous montrais cette fois ma petite sélection « rentrée des classes » chez vertbaudet ?

Oui parce jusqu’au 13 septembre, il y a de belles promos chez vertbaudet. Autant en profiter donc pour refaire la garde de robe des enfants. Ici la 11,5 ans a pris 8 centimètres en 1 an. Elle taille donc définitivement en 12 ans. Le P’tit Grand atteint son mètre 36, on est donc officiellement en 10 ans en haut et en bas. Oui, parfois mes enfants sont décalés du haut et du bas. Ne cherchez pas.

On démarre côté garçon, je persiste, je signe, j’aime vraiment beaucoup ces collections, je trouve toujours plein de choses sympas !

Un pantalon droit « indestructible » noir (seulement 13,95 € car à – 30%)

pantalon indestructible noir

T-shirt manches longues couleur mangue (- 30%, donc 6,95 €)

tshirt orange

Une superbe parka à – 30% donc à seulement 34,95 € (rouge mais aussi dispo en noir, gris et kaki) !

parka

Un sweat zippé à capuche, le P’tit Grand adore ce type de sweat confortable (prix 14,35€ car à -40%)

sweat

Et puis c’est toujours le moment de refaire le plein de caleçons, de maillot de corps (ça s’appelle vraiment toujours comme ça d’ailleurs ?) et de chaussettes, j’en ai vu beaucoup à – 25%

Pour la piscine, il y a des lots de maillot de bain à -20% (9,55 € seulement)

maillot

Passons aux filles !

Bon, j’avoue, mon coup de coeur c’est cette salopette en jean (-40% soit 17,95€ !!) Je suis fan, je trouve que sur une pré-ado c’est absolument canon. Maintenant faut que ma fille valide… mais qu’en pensez-vous ?

salopette

Le classique et parfaitement efficace Jean Slim hanches fines pour mon haricot vert de fille préférée (1m49 pour 34 kilos), à -30% (soit 16,75€) c’est tout parfait. J’en prendrai deux : le noir et le gris denim.

On survalide également la veste imitation cuir à -25% (soit 35,95€)

veste cuir

Voyez qu’on trouve encore des pièces pour la préado sur vertbaudet ! Certes, on oublie le rose, les paillettes et les jupes/robes et autres jupons qui sont pourtant super choupis, MAIS je finis toujours par trouver quelque chose !! EH EH

Et puis les promos c’est aussi sur les meubles : bureau, chaise, rangement. Il y a de très jolis produits. Je dis ça, je dis rien…

Pour la nouvelle déco de sa chambre, qu’il faut que je vous montre quand je l’aurai terminé hein par contre, je vais lui prendre ce bac de rangement à 8,95€ car démarqué de 25%.


bac

Article sponsorisé

8 commentaires

L'entre deux

L’évidence est venue toquer à la porte de mon cerveau la dernière semaine de nos vacances (oui j’ai une porte à mon cerveau. Des fenêtres aussi, pour aérer)

Il pleuvait, on a décidé d’aller au ciné. Coup de bol, le BGG passait. Avec ma 11,5 ans, dingue des livres de Roald Dahl, on ne pouvait pas manquer de découvrir l’adaptation ciné. Finalement, c’était bien, mais sans plus. Très long et pourtant très beau… décidément, ce n’est jamais tranché nos avis !

Mais ce n’était pas le but de ce billet. Non, en fait, avant le film, c’est le temps de… la pub. Et des bandes-annonces. J’adore les bandes-annonces. Mais ce n’est pas non plus le sujet.

Non, je voulais vous parler de cette évidence, de cette révélation… Les enfants ont regardé les bandes-annonces des dessins animés qui sortiront d’ici la fin de l’année. Et là, leurs réactions ont été incroyables… Les Trolls ne les ont pas fait rire : « ça a l’air nul » (bon, ça l’est sans doute hein, AH AH AH). Même les images du prochain Disney Vaiana ont généré des gloussements débiles. Idem pour Cigognes et Compagnies.

Là où avant j’aurai eu des « on ira le voir hein maman« . Me faisant calculer à combien allait me revenir toutes ces nouvelles sorties ciné à prévoir…

Seul espoir de voir un dessin animé avant la fin de l’année : Kubo et l’armure magique. Ravie de leur choix, car en effet, les extraits sont très tentants : action, humour, je pense que je vais me régaler.

kubo

Euh pardon, que cela ne sera pas trop galère de les emmener.

OH ça va hein !

Ils grandissent, rien de neuf sous le soleil. C’est la vie et c’est tant mieux. Non, mon coeur n’est pas brisé à l’idée de ne plus avoir à regarder des niaiseries sur grand écran. Surtout que l’on continue leur éducation cinématographique à la maison. Je vous remets le lien de mon billet sur nos « films du samedi soir ». Le dernier en date : Les Gremlins.

gremlins

Ouf, je n’ai pas eu trop peur.

Euh pardon, ils n’ont pas trop sursauté.

OH

Et je rassure tout le monde. Une page se tourne, mais en rentrant de vacances, qu’ont fait mes deux « encore petits » ?

Ils se sont précipités dans leurs chambres pour jouer aux Playmobil. Ensemble. À s’inventer une ville, des vies, des histoires.

maison playmobil

Et depuis, je les regarde s’amuser avec un léger pincement au coeur. Car je sais que c’est une des dernières fois que je les vois jouer ensemble ainsi, comme des enfants.

Bonjour Collège !

9 commentaires

Back to School avec Nike

Article Sponsorisé

Ouais parce qu’il n’y a pas que les Stan Smith dans la vie hein… C’est en tout cas ce que je tente de faire comprendre à ma future collégienne.

Blague à part. A quelques jours de la rentrée scolaire (attention scoop), on m’a proposé de faire une petite sélection dans le rayon « back to school » de Nike.

Résultat, j’ai perdu quelques degrés d’audition, merci aux hurlements stridents de ma préado farfouillant le site…

Donc, j’ai envie de dire, voici SA sélection dans la collection back to school fille.

Je rappelle pour les deux du fond, que ma 11,5 ans est dans sa période « noir ». Le gris est accepté également. Je me permet un « youhou c’est la fête de la couleur »

Donc son choix, vous allez le voir, est plutôt… sombre.

On commence par ce haut à manches 3/4 noir et gris (ne dites pas que je ne vous ai pas prévenu)

haut nike fille

Pour le bas, gros coup de coeur pour le pantalon Tight

nike pantalon fille

Aux pieds, notre paire de Nike préférée à toutes les deux, même si je prendrai bien les roses moi… mais pas elle… OF COURSE : les baskets Roshe One

nike back to school

Côté garçon maintenant !

Un Tshirt (avec du orange dedans)(oui, parce que lui, il est à l’opposé plutôt adepte des couleurs)



tshirt

Avec le short de running

short

et une flashy paire de basket : Roshe One FB

nike roshe

Et voilà !

2 commentaires

La 6e les doigts dans le nez, le guide de survie d'entrée au collège

guide 6eLa 6e les doigts dans le nez, le guide de survie d’entrée au collège

À la réception de ce livre, j’ai trouvé que l’envoi était plutôt bien ciblé et je l’ai mis de côté pour le retour de ma future collégienne.

Aussitôt rentrée de son 1er round de vacances (chez papy et mamie) aussitôt dévoré ! Elle l’adore. Le contenu semble beaucoup la rassurer.

De mon côté, j’aime ce que j’en ai lu et l’ergonomie : un sujet par double page, beaucoup d’illustrations, de l’humour, mais mine de rien des conseils, pas niais, très concrets.

Avec la 11,5 ans, on a donc décidé de vous en parler, pour aider vos futurs collégiens à vous.

Le pitch :

Grâce à ce guide, l’apprenti collégien apprendra à faire face à toutes les nouvelles situations avec humour pour bien préparer et réussir sa rentrée en 6ème ! Il propose de nombreux conseils et astuces pour aborder sereinement le collège sous différents angles : l’emploi du temps, les règles, les profs, les cours, les nouvelles matières, les relations avec les copains, l’organisation du travail, les sorties… Un guide indispensable qui donnera toutes les clés pour une bonne rentrée en 6ème !

Couverture cartonnée, le produit est très quali je trouve. Le futur collégien est tutoyé, a priori, on ne lui parle pas comme à un débile, sinon ma 11,5 ans l’aurait de suite remarqué ! Tous les termes « nouveaux » du collège sont expliqués. J’y retrouve notamment les mots qui avaient troublé ma 11,5 ans lors de la visite de son collège en mai dernier : « permanence », « heure de colle », « surveillante ». Le guide parle de la carte de cantine, des devoirs (à la maison, sur table – quand on y pense, c’est amusant cette manière de décrire les contrôles – de la gestion de l’emploi du temps, des différences avec le primaire). Vraiment beaucoup de conseils sous forme de « A FAIRE/A NE PAS FAIRE ». Le guide se lit vite, on peut zapper des pages, y revenir, le lire dans le sens qu’on veut. Bref, c’est parfaitement adapté au préado relou.

Ouvrage conseillé donc par la mienne (de préado relou)

 

pages 6e guide

La 6e les doigts dans le nez, guide de survie d’entrée au collège (édition Deux Coqs d’Or) par Éric Mathivet, en vente sur Amazon à 11,95 euros

Et je vous ajoute en lien cet article de blog qui m’a également beaucoup plu, car quoi de mieux que les conseils d’un futur … 5e pour aborder sa 6e !! Merci à RitaleChat de lui avoir laissé la parole sur son blog.

6 commentaires

Le bon plan fournitures scolaires

Le facteur est passé : on a pris le café.

Ah non.

Le facteur est passé : il m’a livré deux énormes cartons en provenance de Top Office.

Certes, cela ne rime pas. Mais cela a eu l’avantage de me rappeler qu’il fallait que je vous parle enfin de mon bon plan pour la rentrée.

Parce que la rentrée… on a beau être reposés, bronzés, motivés, c’est tout de même l’une des « terrible période » de l’année pour tout parent qui se respecte.

Après Noël et le mois de juin.

Entre les courses aux inscriptions, le stress, la réorganisation de toute la tribu et les dépenses !! Fournitures, livres, activités extrascolaires, vêtements, équipements sportifs… OH SECOURS.

J’anticipe vous le savez. On a parlé des cartables, parlons maintenant des fournitures scolaires. Cette année, j’ai donc fait une infidélité à Scoléo. Pardon. Certes c’est très (très) pratique, mais cet été j’ai testé Top Office. Si vous avez la chance d’habiter pas loin d’une boutique : c’est banco, ils s’occupent de tout, vous n’avez qu’à leur laisser votre liste avec un grand sourire. Ici, j’ai dû le faire moi-même en prenant les deux listes que l’école et le collège ont déjà mises à notre disposition. J’ai comparé : c’est le même prix que chez Scoléo. J’en ai eu pour 150 euros* pour les deux enfants. Et encore, il me manque un dictionnaire, une blouse et un &#§Z@ de répertoire au format improbable…

Alors pourquoi avoir changé de crèmerie ? Eh bien parce que depuis 4 mois, je suis ENFIN inscrite sur le site Capital Koala. J’en ai rapidement parlé ici, mais c’est vraiment LE bon plan qui ne coûte rien – au contraire.

Le principe est simple (moi blonde comprendre donc toi aussi tu vas voir)

On s’inscrit en 2 minutes.

On installe la barre Koala dans son navigateur internet en … allez… encore 2 minutes. Apparait alors une tête de Koala vert dans votre barre de tâche et surtout, quand vous arrivez sur un site partenaire Capital Koala (il y en a 1700 en tout…), une barre bleue s’affiche en haut de votre écran pour vous signaler le partenariat et le montant qui vous sera reversé dans votre cagnotte si vous faites des achats.

Et figurez-vous que chez Top Office, c’est 4%.

capital koala top office

 

On clique sur « activer les remboursements Capital Koala » si on souhaite donc acheter sur ce site.

Et on continue son shopping comme si de rien était.

Quelques jours plus tard, on reçoit un mail nous annonçant le montant exact du remboursement qui va être crédité sur notre cagnotte Koala.

ET VOILÀ

Là, on je trouve qu’ils sont très forts chez les Koalas, c’est que cette cagnotte… elle est destinée aux enfants.

Il suffit juste d’indiquer l’IBAN du ou des livrets (pour les familles nombreuses, il est évidemment possible d’en mettre autant que nécessaire et de partager comme vous le souhaitez la cagnotte avant les virements)

Concrètement, sur ma commande Top Office, j’ai dépensé 150,48 euros et j’ai récupéré 5,02 euros sur ma cagnotte Capital Koala suite à cet achat.

Il n’y a pas de petites économies moi je vous le dis.

Depuis 4 mois, j’ai cumulé 123,65 euros. Les virements automatiques sont calculés le 1er de chaque mois quand la cagnotte atteint le seuil de 20€.

ck

J’ajoute que vous pouvez parrainer (ce que je vais faire avec vous d’ailleurs, hi hi) vos amis (5 euros offerts pour le filleul et 5 euros pour le parrain), mais vous pouvez aussi proposer à votre famille de participer à la même KOAlition : papy et mamie, tonton ou cousin Machin peuvent contribuer à augmenter la cagnotte de vos enfants.

Quant à Top-Office, vous pouvez aussi profiter des offres 100% remboursées (sous forme de bons d’achat), j’ai eu l’agréable surprise de recevoir, après ma commande, un bon d’achat qui m’a permis d’aller acheter l’agenda de la future collégienne.

La livraison est offerte dès 70 euros d’achat en relais colis ou dès 99 euros par colissimo.

Il y a VRAIMENT énormément de choix (15 000 références), le rayon « fournitures scolaires » est très bien rempli et parfaitement bien classé. Merci au moteur de recherche aussi et aux filtres… par exemple pour les cahiers, on peut affiner par « nombre de pages », « grands ou petits carreaux », « spirales ou non »… et ainsi éviter de se pendre avec les rouleaux pour couvrir les futurs livres.

top office

Allez, je vous montre l’agenda que ma 11,5 ans a choisi (10,29 euros) :

agenda top office

On est bien là non ?

*bon d’achat offert par Top Office

6 commentaires

Le cartable !

Oui, je sais nous ne sommes que mi-juillet et je pense déjà à la rentrée.

Vilaine.

Ba ouais mais bon, vous le savez depuis quelques années maintenant : j’anticipe. J’aime bien, comme ça, après j’ai l’esprit tranquille.

Bon, ok… après j’ai l’esprit libre pour autre chose surtout.

Cette année pour les cartables, on garde celui du P’tit Grand – qu’il a depuis 2 ans – pour sa dernière année de primaire. Il est encore en très bon état malgré un traitement … arf, comment dit-on ? Bon, il est utilisé quoi.

Par contre, comme promis, notre future collégienne a le droit de changer. Evidemment, elle souhaitait un sac à dos, fini les cartables, faut pas déconner. Un sac à dos Eastpak évidemment bis.

Elle a choisit celui-ci parmi les 98 coloris (oui, elle y a passé des heures, vous cherchiez une occupation pour un(e) 11 ans pendant ces vacances ? de rien)

eastpack college gris

Du coup, je n’avais pas « besoin » de cartables quand j’ai reçu une proposition de partenariat de la part d’EDISAC (site de vente de sacs et cartables).

Cependant, j’ai pensé que vous aviez peut-être besoin, vous, d’un cartable ? Surtout que leur marque de cartables : CAMELEON est plutôt très colorée et très sympa.

cameleon edisac

Il y a de tout : du petit pour les CP/CE1, du plus grand pour la fin du primaire, du mixte, du plutôt fille, du plutôt garçon, du à roulettes, du pas à roulettes. Non, par contre, toujours pas de cartable volant désolée.

 

cameleon cartable

 

Qu’en pensez-vous ?

Vous allez me dire en commentaire le modèle de cartable Caméléon que vous aimeriez gagner ! Et si vous êtes tirés au sort, Edisac vous l’offre !

Je vous laisse jusqu’à dimanche soir prochain, 23h59 pour participer.

N’hésitez pas à aller liker la page facebook d’Edisac et la mienne 🙂

EDIT : la gagnante est Aurélie (elle a été prévenue par email). Merci à tous pour vos participations ! 

95 commentaires