Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

ah oui c'est sûr …

Relation Frères soeurs

Ma chérie, tu es tellement merveilleuse que j’ai décidé d’en prendre une seconde, vous allez très bien vous entendre tu verras, tu l’adoreras »

 

Vous aimeriez entendre ça vous ? Parce que moi … franchement non ! Eh bien, cette citation de Faber et Mazlich (ça vous fait une belle jambe de le savoir, mais je tiens à rendre à César ce qui lui appartient) c’est un parallèle intéressant qu’ils ont effectué entre ce que peut éprouver l’ainé quand il voit arriver un second enfant dans la famille et ce que ressentirait une femme si son compagnon lui disait ça.

J’ai découvert ceci en lisant : Catherine Dumonteil-Kremer : « Relations frères-sœurs : du conflit à la rencontre« . Et d’un coup, J’AI COMPRIS ! C’est vrai que je ne le prendrai pas super bien non plus… et je ressens beaucoup plus concrètement ce que ma fille a pu ressentir à la naissance de son frère, même si nous avons fait « au mieux » pour lui expliquer, l’entourer, etc. La trahison est bel et bien présente et il faut faire avec.

 

3 commentaires

Oui ! Le paradis existe

Zen

EDIT 2009 : le z’spa a changé de propriétaire et je ne peux plus vous garantir que le paradis existe donc encore !!

Non ne partez pas en courant, je n’ai pas l’intention de vous saouler avec une réflexion pseudo psycho religieuse…… nan !!!! N’oubliez pas que je suis blonde, donc par définition : pas de prise de tête.

Ce dont je veux vous parler aujourd’hui c’est de mon expérience du jour au SPA…. non les malins, je ne parle pas non plus de la société protectice de nos amis les bêtes (quoi que ??).

Le SPA, endroit quelque peu à la mode, quelque peu onéreux aussi donc, mais quelque beaucoup extrêmement agréable. Donc aujourd’hui, jour de la saint e-zabel (il faut bien se trouver une excuse pour aller se la couler douce) , et parce qu’il faut savoir se sacrifier pour son blog et permettre ensuite de recommander (ou non !) une activité à ces fidèles lectrices : direction le Z’SPA rue des Acacias à Paris.

Je n’ai pas envie de vous faire baver (quoi que ? bis !), alors je serai directe : J’ADORE :
le hammam : oui on a chaud, très chaud, ok on n’y voit rien avec toute cette vapeur, oui le carrelage est brûlant sous les fesses si on oublie sa petite serviette dans le vestiaire, oui la douche froide entre les deux tours c’est … très revigorant ! Mais bon sang en 15 minutes on est plongé dans l’ambiance et au bout de 30 minutes, je ne savais plus où j’étais.
le gommage : génial de sentir les gros grains de sable enlever les méchantes petites peaux mortes ; j’ai juste failli me vautrer 2 fois quand il a fallu me retourner et ensuite me lever pour le rinçage ! Après par contre, on a la peau tellement douce !!!!!!
le massage ayurvédique (à vos souhaits) lui est tout à fait miraculeux, j’ai oublié en 5 minutes l’existence dans le désordre : de mon mari, de mes enfants, de mon chef, et de la tour de pise de dossiers. On est entre le sommeil et la réalité, une sorte de zone de transition où l’on ne pense à rien ! Tout à fait exceptionnel !
le soin du visage, indispensable à chaque changement de saison (comment ça on a pas changé de saison ? Ah ba tant pis, faudra que je le refasse le 20 mars), le plus désagréable c’est tout de même l’étape « retrait des comédons », comprenez ici : « grosse honte car explosion des points noirs » et croyez moi, avec un nez bouché c’est pas une partie de plaisir de se faire triturer le bout du pif.

Honnêtement après tout ça et un petit thé avachie sur un grand sofa, on ressort de là, et malgré les cheveux trempés et graissés, la peau brillante avec les 50 crèmes et huiles qui se sont succédés, eh bien, on ne fait plus attention à rien, on est dans une bulle de zenitude, qui en ferait presque oublié la note salée de l’addition !

Mais c’est en tout cas pour moi, un moment, LE moment où je peux ENFIN me faire dorloter, oublier tous mes soucis, me reposer et donc ça vaut bien un petit cassage de cochon ! (Aille non pas celui du salon de l’agriculture, la tirelire ! Ah quand je vous dis qu’on va aussi parler de la SPA, je ne mens pas !!)

5 commentaires

 
Top