Le premier départ en séjour linguistique - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Le premier départ en séjour linguistique

Suite à mon billet détaillant les « vacances » des enfants, vous avez été nombreuses à me demander plus d’infos sur leur séjour linguistique.

Je vais donc revenir sur le sujet en toute transparence et comme toujours, bien rappeler en avant-propos que ceci est NOTRE choix prenant en compte NOTRE contexte –  favorisé (ba ouais). Je sais. Vous savez. Merci de respecter donc, comme vous savez le faire à chaque fois. C’est aussi pour cela que je continue ce blog : nos échanges, l’écoute, le partage en toute bienveillance. Nous faisons des sacrifices, des choix, vous n’êtes pas obligés de faire les mêmes. Loin de là.

Il y a quelques semaines, le groupe OISE m’a contacté pour mettre en place un partenariat avec mon blog, je parle en effet régulièrement de notre envie de faire progresser nos enfants en anglais et des « outils » que nous avons tenté de mettre en place pour cela avec plus ou moins de succès : nounou bilingue, nounou anglophone, cours à domicile, cours à l’extérieur, films en VOST… Vous savez que le sujet est important pour nous. Je sais qu’il l’est chez beaucoup, car j’échange souvent avec d’autres parents très concernés par ce problème d’apprentissage de l’anglais. Un tantinet pourri en primaire. Il faut le dire.

Évidemment que l’idéal est de passer du temps dans un pays anglophone. L’immersion il n’y a pas mieux. Encore faut-il le pouvoir.

Et quand on décide d’y consacrer un budget, il faut encore pouvoir trouver l’offre qui permettra de le faire dans les meilleures conditions. Surtout quand il s’agit d’un premier départ sans la famille.

La question de les envoyer à l’étranger « rapidement » était déjà donc dans nos têtes. On avait pensé aux prochaines vacances de la Toussaint pour notre 11 ans, juste après son entrée au collège. J’avais commencé vaguement à regarder les offres, notamment Teligo… mais bon… bof bof.

Et la proposition de OISE est arrivée : son premier séjour offert. Une opportunité incroyable pour elle. A saisir évidemment.

Imaginez : un « manoir », une immersion totale, dédiée à la fois aux débutants en anglais et aux jeunes enfants : une vingtaine entre 7 et 13 ans, des cours par groupe maximum de 8 enfants, des activités de loisirs, une pension complète dans des chambres à 2 ou 3 max, un encadrement aux petits oignons. Une personne parlant parfaitement français, au cas où, joignable 7/7, 24/24. Des valeurs qui nous ressemblent : confiance en soi, goût de l’effort, mise en valeur des actions positives, encouragement à lutter contre ses peurs…

oise sherbourne

Alors, on a craqué, et le P’tit partira avec elle. Leur première fois ensemble, loin de nous, en immersion, dans des conditions exceptionnelles d’encadrement, on ne pouvait pas rêver mieux. Je suis totalement sereine. Je prépare leurs valises avec plaisir. Ils vont passer deux semaines absolument incroyables, se confronter à d’autres enfants d’autres nationalités. Ils vont gagner en confiance, en autonomie, mais tout cela ensemble. Au cas où. Pour lutter contre les petits coups de blues.

Bon et maintenant, je vais thermocoller et autocoller les étiquettes ! Commande passée et reçue hyper rapidement chez C-monetiquette. Je suis ravie. Ma première fois à moi aussi.

Le petit carnet reçu est très pratique, il y a toute ma commande dedans et le mode d’emploi pour chaque type de modèle d’étiquettes.

10/10

c mon etiquette

11 commentaires

  1. Ton retour m’intéressera beaucoup : je commence à penser à envoyer mon fils de 8,5 ans en Angleterre pour un séjour. Et effectivement, les recherches sont difficiles : trouver le bon encadrement, les bonnes équipes, être rassurée sur le fait qu’il n’y ait pas que des petits français. En tout cas, merci encore une fois de partager avec nous toutes ces expériences !

  2. Merci pour cet avis, j’attends avec impatience d’avoir ton retour « apres ». Sans indiscrétion, pourquoi teligo « bof bof ». Je trouve que les séjours thématiques et scientifiques en France ont l’air sympa mais je n’ai jamais sauté le pas…

  3. Bonjour,
    Et où se trouve ce joli manoir ?
    Les miens sont déjà partis en colo mais j’avoue que j’ai un peu peur de les envoyer à l’étranger au milieu de gens dont ils ne maîtrisent pas la langue.

  4. Tout à fait d’accord avec vous; mes enfants sont partis à tout juste 11 ans en séjour linguistique en Angleterre.

    Pour un de mes enfants, la première année, c’était en doublette dans une famille, donc deux enfants français accueillis dans la même famille. Ensuite, seul dans une famille sans contact français, et il a préféré cette solution!
    Bonnes vacances et à bientôt!

  5. C’est génial de pouvoir leur offrir ce séjour. Il n’y a effectivement rien de mieux pour eux. Je vais aller jeter un coup d’œil sur le site par curiosité. L’anglais étant indispensable de nos jours, mais on est pas des flèches en France  😕 …  Merci 

  6. Ouch, le prix… Comme tu dis, ça s’adresse aux milieux ULTRA-favorisés !! Je suis toujours scotchée de voir le prix de ce genre de séjour. Mais tant mieux pour ceux qui peuvent se payer ça.

    La photo du manoir style pensionnat, ça me fait penser au film « le cercle des poètes disparus ».

  7. Mais le rêve quoi !!!!  (De gosse). C’est une super opportunité! Tu as des premiers échos? Bises

  8. Bonjour,
    Je tombe par hasard sur ce site, et même si c’était il y a 20 ans, je me souviens toujours de mon séjour OISE cours le matin et activités l’après-midi.
    Confiant de la bonne réputation de cet organisme, mes parents n’ont pas hésité à m’envoyer à 15 ans pendant 15 jours apprendre l’allemand.
    A la différence de ce qui est proposé ici, j’étais dans une famille d’accueil. Voici mon retour: Les cours par 8 ou 10 si tu es timide ne te permettent pas de parler facilement. J’avais des cours qui me paraissaient « brouillon » et qui ressemblaient pas mal à ceux du collège. Donc j’ai un peu révisé les bases et pas amélioré mon oral. Ensuite les activités sont entre français, donc tu parles français…Cela ne favorise pas vraiment l’immersion. Ma famille d’accueil ne s’occupait pas de moi, donc je n’avais pas d’occasion de parler. Au final, j’ai trouvé que cela ressemblait à une colo, je me suis bien amusée les copains français et ennuyé ferme le soir. (c’était l’époque sans portable et PC peu démocratisé). L’année d’après, je suis partie en Angleterre, mais j’ai choisi ma formule: Immersion totale. J’ai 1h30 de cours particulier par jour et je suis en immersion dans une famille: Pas de contact avec les français. Cela m’a permis de faire de réels progrès en compréhension et en expression oral, un vrai déclic! C’est un pari car toutes les familles ne se valent pas, mais le cours particulier est à mon avis un très bon moyen de progresser vite.

  9. Bonjour  
    Je tombe par hasard sur ce blog, via Facebook. … et j’avais envie de vous faire partager mon expérience.  Ma fille est plus grande,  14 ans et j’avais aussi ce souhait de perfectionnement en anglais.  Nous avons choisi de nous adresser à l’organisme ISE et elle se trouve actuellement au  Canada, en immersion totale dans une famille avec scolarisation  (c’est un échange, nous avec vons aussi reçu leur fille ) pour une durée de 2 mois. 
    Tout se passe très bien,  son niveau d’anglais semble correct et ma fille est enchantée.  Le plus difficile pour la maman est de savoir couper et ne pas avoir de nouvelles trop souvent  ……

  10. En effet, dur dur de les laisser partir la première fois, mais là c’est une super opportunité !
    Était-elle dans un groupe de jeunes français uniquement ? Parce qu’à partir de 11 ans, on propose des séjours entre « internationaux », c’est à dire que les petits français sont mélangés avec des jeunes du monde entier, pendant les cours et les activités. Ça les oblige à parler en anglais ou au pire à se faire comprendre par un mix gestes-mots. En tout cas c’est encore mieux pour progresser.
    Comment a -t-elle vécu cette expérience ? A t-elle envie de repartir ?

Laisser un commentaire