Soutien gorge pour jeune fille 70 A : coup de gueule

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Le 70 bonnet A rembourré

Déjà plusieurs mois que j’ai découvert l’existence de ce « marché » ; on pourrait s’amuser à sous-titrer ce moment où je me suis retrouvée devant ce rayon, comme si on rajoutait une bulle de BD au-dessus de ma tête totalement abrutie par le spectacle qui s’offrait à mes yeux ; ça donnerait :

« euh« , »gné« , « mais pourquoi ? » ou encore « adieu monde des bisounours« 

Parce que non, définitivement, les Bisounours ne trichent jamais eux. J’ai vérifié. Professionnelle jusqu’au bout de YouTube. J’ai visionné la saison 1 et 2.

Je me gardais le sujet sous le pli du bras pour un jour de pluie ou plus honnêtement pour le moment où je n’aurai plus le choix pour me calmer que d’écrire sur cette honte/débilité/horreur ou de shooter dans un chaton. Et comme je ne tiens pas à avoir des problèmes avec les amis des animaux…

soutien gorge jeune fille

Alors, voilà, ce n’est pas un scoop, car d’après mes recherches (Google est ton ami), cela date même de 2011 (au moins). Année où un micro scandale est arrivé. La Redoute et les 3 Suisses à l’époque avaient retiré illico presto leurs modèles »rembourrés » de soutien-gorge pour préado (pas la jeune fille hein, mais bien la brassière).

La Redoute et les 3 Suisses ont tous deux retiré de leurs sites web les modèles de soutiens-gorge rembourrés de taille 10 ans/70A (source linkée ci-dessus owni.fr)

Je vous rassure (ou pas d’ailleurs, dans mon cas), en 2015, on en trouve à nouveau.

 (mais que « légèrement » hein) ou ici avec Hello Kitty dessus (lol) (et minimum en taille 75, oulalalala quel effort) et j’en passe.

Aujourd’hui donc, dans ce pays où l’on s’empresse d’hurler au scandale – et pour de bonnes raisons hein – quand une publicité est classée sexiste parce qu’elle montre une chemise en train de brûler sous un fer à repasser abandonnée par la maîtresse de maison, car elle travaille (chez France 3)(Allez lire ce billet de Till The Cat excellent à ce sujeton trouve, au rayon « sous-vêtements » enfants de grandes enseignes : Monoprix, Galeries Lafayette, le BHV pour ne citer que celles que j’ai visitées dernièrement et chez de grandes marques spécialisées comme Dim, des soutiens-gorges taille 70 bonnet A (la taille des jeunes filles de 10/11 ans) REMBOURRÉ. Le terme correct et commercial est d’ailleurs : « ampliforme » (autant utiliser les bons mots). À noter aussi l’expression « bonnet moulé » (pas mal aussi…)

Je pourrai prendre ça avec humour. Mais non. En fait, je prends ça plutôt mal.

Et j’ai même beaucoup de difficulté à classer mes raisons de le prendre si mal. Tant je suis submergée par le nombre.

Bon, faisons la liste, vous m’aidez ? (mais vous avez le droit de ne pas partager mon opinion très tranchée sur la question bien sûr, pour le coup, je suis preneuse de vos « raisons » à vous)

– l’image de la Femme. Là clairement, pour moi c’est LE sujet central. Il y a peu on s’horrifiait – à juste titre – d’une publicité montrant un intérieur dévasté, une chemise d’homme en train de prendre feu à cause d’un fer à repasser délaissé tout ça pour expliquer qu’une femme travaillait (à France 3). Mais on propose à nos filles d’à peine 10 ans de tricher sur leur physique. BRAVO LE VEAU.

– la confiance en soi / l’image de soi / le respect de soi. Encore une fois, tandis qu’on hurle au scandale – à très juste titre – devant des mannequins photoshopés, trop maigres, exposées sur des photos absolument pas naturelles, mais on propose aux petites filles un rayon sous-vêtement composé à 80% (j’ai compté hein) de soutien-gorge rembourré (pardon, ampliforme).

– je passe sur le regard des pervers hein, on dira que c’est marginal. Les mecs dégueulasses qui matent les photos des fillettes vont pouvoir se réjouir de les voir, à la sortie de la 6e, avec des décolletés encore plus attrayants. Je pars vomir et je reviens.

– la tricherie. Je vous entends, nous, on mettait bien du coton ! Certes, mais justement, on jouait à voir comment ça ferait. On ne portait pas notre coton tous les jours, toute la journée. Et puis surtout, on n’achetait pas directement l’objet de la tricherie. Et pas à 10 ans bon sang !!

– les garçons… dois-je expliquer ici ce qu’il se passe dans la tête de nos ados … enfin quand je dis dans la tête, hum… la nature, encore une fois, fait son job, c’est peut-être pas la peine non plus d’accentuer le souci en dotant nos filles d’attributs un peu trop voyants non ? Après on s’étonne qu’ils se passent des choses dans les toilettes des lieux publiques à 12 ans. Oui, oui, pour celles qui n’avaient pas encore entendu cette triste réalité de laquelle nous voulons tous être oubliées… Des cas extrêmes et rares ! Oui, oui, on va dire ça si vous voulez vous rassurer. Désolée mais de mon côté, je vais tenter de reculer l’âge fatidique, c’est mon côté fleur bleue.

Alors, elles sont où les excuses, les explications ? Dans l’article que je vous ai mis en référence plus haut, j’ai pu découvrir que la tendance viendrait d’Asie où, par pudeur, il est de bon ton de cacher les tétons qui pointent ! Pour cela, les coussinets ou autres rembourrages sont donc indispensables. Là-bas. Ok, je l’entends. Respect des cultures. Pas de soucis. Bonjour, ici c’est l’Europe, la France.

J’ai lu également le fameux « c’est pas nous, ce sont les études de marché« . Là, je prends peur. Oui, j’imagine hélas que si ce produit existe toujours, c’est qu’il y a des « gens » qui les achètent. Est-ce les mamans pour leurs filles ? Les jeunes filles elles-mêmes ? (Ma fille de 10,5 ans ne fait pas son shopping seule, donc pour les tailles 70/75 je pense honnêtement que ce ne sont pas elles.) Les jeunes filles supplient-elles leurs mères ? Alors, écoutez, pour ce coup, je vais être très dure, mais offrir ce type de produit à sa fille c’est pour moi clairement se tirer une balle dans le pied. Rapport au 1er point plus haut : l’image de la Femme. Je ne veux même pas entendre les « je n’arrive plus à lui dire non, elle est trop grande« , « ça lui fait plaisir« . NAN, MAIS BON SANG. On est parent ou pas ? Être parent ce n’est pas dire oui à tout et n’importe quoi. Être parent c’est AUSSI passer pour les plus horribles géniteurs du monde en refusant les caprices de ce genre. Être parent c’est expliquer pourquoi on dit non.

Oui, je suis énervée, je vous avais prévenu, planquez vos chatons.

Parce que je fais comment moi pour expliquer à ma fille, demain, si elle me demande ce que c’est, ou pire, si elle m’en réclame un ?

Je lui dis que son corps change, que cela va prendre quelques petites années, que c’est fait « exprès » pour qu’elle ait le temps de s’habituer, que cela ne sera pas facile tous les jours mais que je serai là pour l’accompagner, ainsi que mes amies « mamans » présentes autour d’elles si elle préfère ne pas m’en parler. Que le regard des garçons va changer, que cela peut être troublant, mais que c’est la vie. Qu’elle devient femme doucement, mais sûrement. Qu’un jour, elle aura une poitrine qui sera ce qu’elle est, petite ou grosse, il n’y pas de normes, pas de taille à avoir absolument et que si, adulte, elle ressent le besoin de la modifier, elle fera ce qu’elle veut, mais que mon rôle, de maman, de femme, c’est de lui faire aimer ce corps au point qu’elle voudra en prendre soin. Plus tard, elle en sera même peut-être fière et passera aussi ce message à ses filles.

Que non, il ne faut pas vouloir grandir trop vite. Que non, on ne peut pas faire « comme maman », car maman va avoir 40 ans et elle, à peine 11 ans.

Mettre à disposition des jeunes filles (j’ose encore les appeler des enfants de 10 ans) ce type de lingerie, vraiment, je ne comprends pas.

Pourquoi ? Sincèrement ?

92 commentaires

  1. Quand je vois tout ça, je béni tous les saints de ne pas avoir eu de filles !! lol :mrgreen: C’est quand même effarant mais bon la société a changé et tellement évolué dans le mauvaise sens je trouve que bon… Et les parents aussi sont responsables, la nouvelle génération de parents est plus permissive qu’avant, l’enfant est roi et les parents font plus copains-copains qu’autre chose je trouve… Quand je me dis que moi je jouait encore à la Barbie à 11-12…. Il est loin ce temps là— (et je n’ai que 36 ans hein !) 😉

  2. […] vous me le montrez à chaque fois que j’aborde un sujet « chaud » (l’histoire du soutien-gorge rembourré étant le dernier en date) (merci encore pour cela […]

  3. Bonjour je suis une fille et j’ai 12 ans presque 13 et je voudrais vous répondre parce que je suis un peu une des principales intéressé je suis aller m’acheter mon premier soutien gorge il y a un an environ et je suis aussi tombé abasourdi devant tous ces soutien gorges rembourrés et ça commençait au 70a exactement comme vous le disiez c’est la que j’ai compris toute les filles qui sont dans ma classe ont beaucoup de seins mais non elle mettent du rembourré on voit la marque de leur soutien gorge à travers leur polo donc elle n’en ont pas plus que moi alors que ça leur fait une poitrine assez volumineuse (j ‘ai presque rien 90a)  j’ai carrément vu pire que du soutif rembourrés une fille dans les vestiaires avant un soutien gorge rembourrés mais trop grand pour elle et détendu !!!!

Laisser un commentaire