Visite de chantier - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Visite de chantier

Vous n’êtes pas sans savoir que je suis depuis maintenant 4 longues parfois pénibles parfois sympathiques (mais moins quand même) semaines, exilée avec mes 3 enfants, pardon, 2 + un mari, pour cause de travaux !

Eh ouais, je ne suis pas juste tarée ou en pleine expérience psychologique, il y a une vraie raison à cet éloignement et à ce squat chez mes parents : on va avoir un super tout beau tout neuf appartement !

Un jour…

La « travaux team » est en action, après une trop longue petite semaine de relachement pour cause d’exil de l’electricien (copieur…), ce dernier est revenu (ouf…) et s’est remis à casser du mur et à tirer du fil.

Bref, chez moi c’est Berouth, la preuve en image, une visite de chantier ça donne ça.

Une à deux fois par semaine, la pause déjeuner se transforme en un aller-retour vélib à la maison (la vraie, hummmm que c’est bon), pour ramasser le courrier et vérifier que les portes sont montées dans le bon sens et que les interrupteurs ne sont pas à 50 cm du sol. Marrez-vous, vaut mieux être prudent, on a tous eu l’expérience de machin chose, le cousin de bidulle qui est tombé sur un entrepreneur taré et qui lui a monté ses fenêtres à l’envers !

Quelques règles de bases pour bien réussir sa visite de chantier (petit rappel sur mon niveau en bricolage ) :

1/ Si en ouvrant la porte d’entrée tu sens que quelque chose coince derrière, tu n’insisteras pas sous peine d’écraser l’electricien ;

2/ A rien tu ne toucheras ou pleine de poussière tu ressortiras.

3/ Tes talons délicatement tu poseras sur les plastiques de protection.

4/ Le cri d’horreur tu te retiendras te pousser en découvrant l’énorme trou dans le mur de ta feu salle de bain.

5/ Bonjour poliment et en toutes les langues tu diras.

6/ De rire volontiers tu poufferas à toutes les blagues machos des ouvriers.

PS : l’objectif des règles n°5 et 6 est, vous l’avez compris, de ne SURTOUT PAS VEXER CES GENTILS OUVRIERS TALENTUEUX ; parce que t’es dans la galère, au fin fond du trou du cul du monde à 1h30 de transports merdique de ton taf, et que eux ils ont tout cassés ta maison et ils sont les seuls à te la retaper nikel en prenant le temps QU’ILS VEULENT !

7/ Les spécialistes tu laisseras gérer avec un grand sourire quand on te demandera si on pose les rails du faux plafonds de suite ou non et si tu sais où est la boite de dérivation (gné ?).

8/ Concensieusement tu noteras les détails du radiateur que tu dois te démerder d’acheter pour pas raquer 300 € de trop. Et tu tenteras de ne pas faire ta blonde en redemandant 50 fois sa taille et sa puissance.

9/ Enfin, 3 cachets d’Euphytose tu prendras en retournant au bureau pour rester belle et zen.

ça vous rappelle des souvenirs ?

12 commentaires

  1. Ca me rappelle surtout « La maison du Bonheur », le film avec Dany Boon 😉
    Courage!

  2. ca me rappelle complètement l’année qui vient de s’écouler où l’on a fait construire notre maison…. 7 LOOOOONGS mois où l’on apprend à parler couramment le turc (langue charmante mais incompréhensible !! pardon messieurs!!), on l’on apprend aussi à pourrir 10 fois par jour au téléphone le carreleur qui perd quotidiennement ton adresse et ton numéro de tel (ils sont tous comme ça ??)… tout ça avec un gros bidon pour cause de gros bébé qui du coup pleure en turc… (je vais me faire des amis). Alors je n’ai qu’un mot à te dire : BON COURAGE !! mais après (un jour), c’est tellement génial d’etre chez soi!

  3. Oh mon dieu!!! J’ai failli avoir un malaise en voyant les photos!!!
    Pffiouhhhh!! Bon courage!!!
    Finalement.. on va peut etre attendre pour faire les travaux ici….

  4. Je viens de découvrir ton blog et ce premier billet me fait sourire, je sors tout juste de 6 mois de travaux et ton compte rendu de la situation est tellement juste !!! Les visites de chantier en talons, le manteau qui revient tout blanc d’enduit (bah oui, fallait pas se coller contre le mur mais personne me l’a dit) et les mains pleines de poussière… Ce qui est sûr c’est que personne de ton boulot ne peut ignorer que tu fais des travaux chez toi 😉 Bon courage pour la suite et patience, il n’y a rien de mieux que le jour où tout est fini.

  5. Comme Missbrownie, ça me rappelle le Chantier de Dany Boon ! Bon, à la fin, tout rentre dans l’ordre alors y’a pas de raison.

  6. Oh ! Je rentre de Thailande et que vois-je ?!! Un nouveau blog tout neuf ! J’adoooooore ! Bravo ! (et courage pour les travaux, nous on en est toujours pas sortis, on flemmardise !)

  7. @MissBrownie et Cécilia : ah ouais sympa les filles… les fils qui pendent là c’est normal ? lol

    @majusdule : 7 mois, la vache… je crois en effet que tu me comprends parfaitement !! Copine va !

    @ratounette : remets toi remets toi, mais c’est réalisé sans trucage !

    @Melle Winnie : bienvenue à toi, en espérant que d’autres billets te plairont aussi. Toi aussi, je sens que tu vois bien ce dont je parle ! lol

    @marionfizz : tiens te revoila ! super ! merci

    @toutes : bon, en gros merci beaucoup pour vos bonnes ondes et vivement la fin !

  8. Je pense bien fort à toi en ses moments de solitudes de visite de chantier!!!
    Le bout du tunnel approche à grand pas…
    On se voit jeudi :)))

  9. as-tu lu le livre de Jean-Päul Dubois « Vous plaisantez monsieur Tanneur? »…attends peut-être la fin des travaux )
    et surtout pense à la joie quand tu vas rentrer dans ton appart flambant neuf !

  10. L’Euphytose tu peux en prendre jusqu’à 6 par jour, histoire de tenir le choc parce que là j’avoue, en voyant les photos, c’est dur !!!
    Je suis pas encore passée par la case travaux, juste déco et extermination de bestioles…. mais d’ici un an, on voudrait construire ici, au maroc…. et là, je sens que la case travaux risque d’être trèèès longue… !
    Bisous bisous plein de courage !

  11. Ca me déprime, j’ai encore une pièce comme ça chez moi. Autant te dire que la porte reste close parce qu’en plus, on y accumule cartons et vieilles chaussettes. Peut-être un jour sera-t’elle habitable ? un jour…

    Bon courage. Sinon, attention pour les couleurs.Il faut bien leur faire un plan de la maison avec des flèches pour les couleurs plafonds, murs, boiseries et les références. Quand j’étais dans les travaux, je passais tous les jours et un matin, j’ai trouvé le couloir repeint avec la couleur flashy des boiseries de la chambre du bébé. J’ai failli avoir une attaque !

  12. […] ne vous souvenez de l’état du chantier la dernière fois que je vous avais mis des photos, c’était là. Alors, oui hein, ça change, c’est mieux non ? Ba si quand même […]

Laisser un commentaire