Avec deux enfants - 3/40 - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Avec deux enfants

Look printemps-été avec Bobine

Veinarde que je suis ou devrais-je dire, veinards que sont mes enfants… nous avons eu la chance de pouvoir choisir 3 pièces* dans la dernière collection de la jolie marque Bobine.

Une marque française, proposant des vêtements pour les enfants de la taille 3 mois à 12 ans, produits depuis peu dans deux ateliers de confiance à Maurice et à Madagascar.

Et voici ce que j’ai choisi pour eux :

Un joli pull col V, bleu ardoise/orange pour mon p’tit qui adore ces 2 couleurs ! (44,90 euros en 8 ans)

Idéal pour la demi-saison, j’adore le col V, je peux lui mettre en dessous un maillot de corps Petit Bateau ou rien du tout.

pull bobine

 

Un t-shirt blanc manches longues (oui, je sais, je suis tarée), avec deux jolies étoiles dans les tons roses et mauves, sur les coudes pour ma puce. Cette fois, c’est le col « tunisien » dont je suis fan. (29,90 euros en 10 ans)

t-shirt bobine

 

Et pour les beaux jours d’été, une sublime combinaison-pantalon « combilongue » (43,90 euros en 10 ans). Elle est vraiment à croquer. Les bleus sont magnifiques, le coton est léger, à mon avis cela doit être hyper agréable à porter. Modèle très à la mode, j’hésitais avant pour lui en prendre, notamment à cause du côté « il faut tout enlever pour aller faire pipi », mais maintenant que Choupie est grande, cela devrait aller (on en reparle cet été ?)

combilongue

 

Alors sincèrement ? Bobine, j’adore MAIS, évidemment, je ne peux pas me l’offrir hors période de soldes/promos… j’imagine que je ne suis pas la seule, je vous donne tout de même une petite astuce… la rubrique « Prix Doux«  du site… en attendant la prochaine période de réduction… ça vaut le coup. (Chuuuuuut j’ai rien dit Monsieur Le Banquier)

* Vêtements offerts par la marque

13 commentaires

La rubrique de Choupie #1

Et voilà, cela fait un p’tit moment que cela me chatouille, elle grandit, sait désormais plutôt bien ce que je fais « comme travail » et ce que j’écris sur mon blog. Elle a surtout pris conscience de la chance d’avoir accès, parfois, à des avant-premières, des entrées gratuites, voire VIP dans les parcs d’attractions, de recevoir des vêtements et des livres. Et figurez-vous qu’elle a envie de partager, elle aussi, son ressenti !

En tant que blogueuse maman « reconnue », depuis plus de 6 ans désormais, ma fierté est double : pouvoir gâter un peu les enfants, leur donner accès à des lieux, services, objets que je n’aurai pas pu leur offrir « normalement » et (surtout) avoir réussi – je pense – à leur faire comprendre le côté « exceptionnel » de leur statut. Ils me remercient désormais à chaque « petit plus », que, croyez-moi, je mesure et j’espace le plus possible. Si j’acceptais les propositions de sorties à faire avec eux, tous nos mercredis et beaucoup de week-ends seraient pris pour ces occasions. Je trie donc, notre vie « normale » a la priorité. Les invitations doivent et restent exceptionnelles. Je ne les traîne pas de force, surtout que j’attends d’eux un comportement irréprochable : politesse, remerciements, etc.

C’est ainsi que j’ai décidé d’accepter la demande de ma Grande : à savoir, écrire, elle aussi, des billets de blog. Je ne suis pas encore allée jusqu’à lui ouvrir un blog, comme l’a fait Isabelle pour son fils M. du même âge de ma puce. Cependant, je trouve l’idée géniale, car elle nous permet de faire d’un simple plaisir pour eux, de vrais exercices éducatifs… conjugaison, grammaire, expression écrite, mais aussi apprentissage d’internet, des outils informatiques, initiation à la protection des données privées et prise de conscience de leur empreinte numérique. Tout un programme ! Et vu la génération, autant s’y prendre tôt avant, notamment, qu’ils ne soient trop adolechiants pour nous écouter !

Je vous propose donc d’accueillir ma petite relève, soyez indulgents (ou pas d’ailleurs), en tout cas, merci par avance des commentaires que vous pourrez lui laisser.

Elle vous raconte notre dernier mercredi après-midi, passé à l’Atelier des Chefs, sur une invitation des « Apprentis d’Auteuil » et de la maison d’édition Pocket Jeunesse. Editrice, entre autre, de la collection « Les P’tites Poules », que nous adorons ici.

Nous sommes allés à l’atelier des chefs. Le thème était Pâques. Le 1er atelier que nous avons fait était de la peinture. En fait, ce n’était pas vraiment de la peinture, c’était du colorant mélangé avec du chocolat blanc. On prend un plastique, on choisit un motif, on colorie avec les pinceaux et quand on a terminé on va voir le chef qui nous met une couche de chocolat.

atelier chef paques

Ensuite, il le met au frigo pendant 15 minutes environ.  Après, on peut manger notre dessin en chocolat. Mmm… Que c’est délicieux !!

atelier chef paques

résultat peinture chocolat

Notre 2e atelier était un atelier de cuisine.  Nous avons fait un soufflé au chocolat. Au début, on ne faisait que mélanger, après, on a versé le chocolat dans un bol. On a mis au four environ 10 minutes. Ensuite on a dégusté notre soufflé au chocolat. Que c’est bon !! Après nous sommes allés prendre une gaufre avec de la chantilly maison. On a passé une super après-midi grâce à notre super maman !!!!!!!!!!!!

cuisine atelier chef chocolat

46 commentaires

Mon fils, ce collectionneur de…

photo 2 (2)… merdouilles.

Depuis plusieurs mois, le p’tit grand ramasse tout. Dans la rue, à la maison, le moindre papier bulle, emballage, bouteille et boîte en carton vide, tout l’intéresse. Tout peut servir. Soi-disant. C’est que le p’tit veut être inventeur plus tard.

Ramasser c’est une chose. Stocker en est une autre.

Il y a quelques semaines, j’ai fini par acheter une boîte pour qu’il y mette ses trésors. Mon objectif c’était de donner l’impression que son bazar est rangé (donc mis dans une boîte en vrac) mais aussi d’éviter que je ne jette par inadvertance ce qui pour moi est un morceau de papier maché, pour lui LE trésor de sa vie.

Super Fée du Logis a malencontreusement jeté dernièrement des emballages de chocolat qu’il avait « planqué » derrière des jouets. Je ne vous raconte pas la détresse dans laquelle j’ai récupéré mon loulou. Il a pleuré, à chaudes larmes, pendant un bon quart d’heure. J’avoue, il m’a fait mal au coeur. Cela m’a rappelé quand ma mère avait jeté mon dessin, parce que je n’étais pas venue mettre la table au moment où elle m’avait appelé… terrible, j’étais très fière de mon oeuvre.

Là où moi je pleure aujourd’hui, c’est quand il oublie de vider ses poches de pantalon… et que je retrouve dans le tambour de la machine à laver, au choix, l’équivalent d’une grosse poignée de cailloux,morceaux de plastique, de papier, ou autre boutons et vis ou « plus simplement » un paquet de mouchoirs : la moitié en boule dans le sachet, l’autre, émietté dans l’intégralité du linge.

YOUHOU

La seule limite que j’ai réussi à lui imposer pour le moment, c’est qu’il ne garde pas tout ce qui a de la terre et tout ce qui contient des traces de nourriture. Mon excuse imbattable : cela attirerait les bestioles pardi !

rangement bazar trésor garçon 6 ans

Evidemment, nous sommes infestés de fourmis depuis 2 jours.

Parfaite crédibilité.

35 commentaires

Des tshirts branchés : googoo&gaga

Marjoliemaman m’a fait découvrir récemment une marque de vêtements pour enfants absolument hors du commun nommé Googoo&gaga. Déjà sans regarder, on imagine difficilement un truc sérieux et classique… En effet, Googoo&gaga propose des créations avec des motifs à la fois délicats et spontanés, élégants et pourtant branchés, simples et néanmoins artistiques.

Voilà, en gros, dans la boutique le mot d’ordre c’est fantaisie ! J’aime beaucoup ce petit grain de folie qui anime la boutique, il y en a pour tous les goûts : très prononcés ou moins. Me connaissant, j’ai voulu démarrer « doucement », c’est qu’il ne faudrait pas frôler l’attaque cardiaque pour mamie hein !

Autant vous dire clairement que j’ai fait deux heureux avec ces modèles.

Celui de Choupie, je l’adore pour son encolure large et originale. Je l’adore pour sa coupe resserrée et bien sûr pour son motif marin.

Taille 8 ans

Choupie porte une taille 8 ans – Modèle Anchors

Celui du p’tit grand a des bleus extraordinaires qui vont parfaitement avec ses yeux, tout aussi extraordinaires (que vous ne voyez pas mais croyez-moi sur parole).

tshirt garçon 8 ans

Recto (il porte une taille 8 ans)

Verso

Verso – avec le petit cou à bisouter :)

Le tissu est ultra doux, ça ne gratte pas (c’est pas moi qui le dit !!) et comble du bonheur : le repassage n’est absolument pas nécessaire même si, comme moi, vous les étendez à la va-vite. Et ça, c’est bon. Même si j’aime ma centrale vapeur Philips d’amour. ÉVIDEMMENT.

Pour info, niveau taille, cela passe du 2 ans au 4 ans, puis au 8 ans et enfin au 12 ans. Un peu déstabilisant quand on n’a pas l’habitude. Si vous voulez de l’aide pour choisir en comparant avec mes gabarits, dites-moi !

Pour découvrir la boutique, c’est par ici et pour devenir fan de leur page facebook, c’est par là !

Alors, vous aimez ? ça change hein ?

10 commentaires

Alors, ce CE1 ?

Pour les nouveaux, le p’tit a effectué en janvier un passage anticipé en CE1.

3 mois plus tard, où en est-il ?

Je vous propose un AVANT/APRES en images, qui valent souvent bien plus que des mots… Parfois je me demande pourquoi je rédige des billets tiens !

CP

CP

Leçon en train d’être récitée – CE1 (à l’endroit)

à l’envers…

Entre les deux, beaucoup d’appréhension pour moi. Lui je vous rassure, il va très bien.

J’ai également changé le produit que j’utilise pour faire les sols, a priori, cela ne vient pas de là.

Nous en sommes à la conjugaison au présent des auxiliaires et des verbes « aller » et « venir ». Il a fait sa première présentation de fiche de lecture devant la classe et niveau maths, j’ai eu du mal avec les angles connexes et adjacent. Sinon lui, je vous rassure, il va très bien. Ah, je l’ai déjà dit ?
C’est que j’ai pris 20 ans en un trimestre, j’ai perdu le peu de neurones qui me restait de … l’accouchement du p’tit, justement.

A suivre.

21 commentaires

Retour sur le test du pantalon indestructible de vertbaudet

Souvenez-vous (oui, je sais, je vous demande un effort surhumain rapport à vos neurones perdus à l’accouchement mais bon, allez, c’est pour la bonne cause), je vous parlais en début d’année scolaire du pantalon indestructible de vertbaudet que l’on m’avait proposé de tester avec le P’tit cascadeur/rouleur par terre qui me sert de fils.

Il l’avait porté à quelques reprises, mais finalement assez peu au moment de mon billet. Je m’étais dit qu’il fallait que je pense à vous tenir au courant de l’évolution du test… et justement, verbaudet a récemment proposé aux blogueurs testeurs de faire nouvel article « bilan ». C’est couillu je trouve, la prise de risque est importante, imaginez si les pantalons n’ont pas tenu le choc !!??

EXCELLENTE IDÉE DONC.

Parce qu’il n’y a pas mieux pour rendre un avis juste et sincère qu’un test sur la durée !

Il n’y a pas mieux, croyez-moi, qu’un choc visuel pour se rendre compte du résultat. Tadin

Le pantalon indestructible vertbaudet après le test (durée 6 mois)

Le pantalon indestructible vertbaudet après le test (durée 6 mois)

Vous allez me dire, ouais mais si ça se trouve, les pantalons du p’tit sont tous dans le même état.

Non

Voici les 2 derniers bousillés la semaine dernière (oui, 2 en 1 semaine… sans commentaire, merci)

RIP

RIP

 

Le pantalon indestructible de vertbaudet est donc définitivement adopté ici. Je garde un point négatif en ce qui me concerne tout de même : l’absence de réglage de taille sur la version jean en tout cas (je ne connais pas les autres). Dommage. Ici, nous avons la taille fine (oui, moi aussi, merci l’aquabiking)

Le produit emblématique de la marque voulait prouver une nouvelle fois qu’il résiste à tout, même aux p’tits casse-cou : c’est chose faite chez nous. Franchement : bravo.

Vous l’aviez testé à l’occasion de la rentrée. Aujourd’hui, vertbaudet vous propose un retour d’expérience inédit : et si vous repreniez la parole 6 mois après pour faire le point sur le pantalon indestructible ?

Je ne suis a priori pas la seule à le penser puisque le pantalon a remporté le Grand Prix de l’Innovation dans la catégorie Mode (prix décerné par les mamans/papas lors de la seconde édition du Spot des e-fluent Mums en décembre 2013).

Petit rappel technique : qu’est-ce qui différencie l’Indestructible des autres pantalons ? Pourquoi est-il indestructible ?

Tout simplement parce que le tissage, la composition et l’épaisseur des matières (denim et bachette), en font des tissus bien plus résistants que ceux que l’on trouve habituellement sur le marché. Le pantalon est renforcé aux genoux, à ce niveau-là, rien ne change. En revanche, la façon d’appliquer l’empiècement évolue. Cette année, vertbaudet a utilisé des surpiqûres arrondies pour en améliorer la résistance. Le bas du pantalon est renforcé avec un biais de la même matière afin de diminuer l’usure au niveau des chaussures.

Pour fêter cela, du 13 au 27 mars 2014, vertbaudet fait gagner 10 pantalons par jour sur sa plateforme mais aussi en magasin. 

Jeu-Accueil

 


Sponsored by BuzzParadise

21 commentaires

Maman je veux un BONBEK

Oh ça va hein, pas de sucrerie à la maison !

Rha mais non, évidemment, elle parlait de son nouveau magazine.

Alors, que les choses soient claires comme toujours ici : je ne connaissais ABSOLUMENT PAS Bonbek avant que l’on me propose d’en recevoir quelques exemplaires « en test ».

Connaissant la passion pour la lecture de ma puce, je ne pouvais pas refuser de découvrir un nouveau titre, surtout que le sous titre m’a fait marrer (ce qui est plutôt difficile ces derniers temps, rapport à mon humeur difficile)

« La revue pour enfants qui rend jaloux les parents »

bonbeck

Destiné aux 6-10 ans, on est pile dans la cible.

J’ai reçu les exemplaires pendant les vacances des enfants… Je me suis empressée de les ouvrir. Sans eux d’abord ! gniark gniark

Un papier épais, des illustrations magnifiques, un contenu tout sauf gnangnan. C’est décalé, inventif, soigné. Un bonheur, vraiment.

Concrètement :

le petit lecteur peut mettre son nom sur la 1ere page :

magazine enfant

On y trouve :

– une histoire illustrée de 25 pages environ ou plus courte quand il s’agit d’une BD

– des « ateliers« , par exemple des cocottes à découper et à plier, des dessins à faire, des recettes, du coloriage

– des « jeux » : cartes/jeux de 7 familles, jeu des erreurs (mais avec des photos pas des dessins !)

– une petite BD au tout début et un dessin humoristique en dernière page

Pas de pub.

On a donc affaire à un mix entre magazine/cahier d’activité/livres, varié, complet et qui ne lasse donc pas !

Je suis vraiment bluffée et je vais nous y abonner. Pardon, y abonner les enfants bien sûr…

Le prix : 9,50 € (1 an, 6 numéros 57 €) Franchement quand je vois le prix des publications jeunesse « classiques », on n’est pas dans un délire tarifaire…

 

8 commentaires

Le château de l'imagination

chateau imaginationIl y a le livre dont votre enfant est le héros ; il y a aussi le livre dont son doudou est le héros.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une opération qui m’a fait craquer : la construction d’un château dont nos enfants sont les architectes !

Imaginez en plein coeur de Paris, un château de 8 mètres de hauteur, construit « en vrai », d’après les dessins de 16 petits architectes. C’est possible. Pour participer, nos enfants peuvent envoyer leurs dessins représentant un château imaginaire, avec un nom magique et plein de couleurs et de matières.

Vous cherchiez à occuper les enfants pendant les vacances de février ? J’ai donc trouvé l’activité qu’il vous faut.

Pour tout savoir, c’est sur le site Château de l’imagination.

Et cerise on the cake (je vous ai dit que j’étais bilingue ?), en participant, l’enfant peut aussi tenter de gagner… 1 week-end de rêve à Disneyland Paris. Oui madame. Ainsi que plein d’autres chouettes cadeaux.

Le Concours est ouvert à tout enfant de 3 à 8 ans et il se clôture le 24 février

 

2 commentaires

 
Top