Avec deux enfants - 3/48 - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Avec deux enfants

Le nouveau roi de la cour

rubiks cubeLe Roi est mort, vive le Roi.

Près de 9 ans de cour de récré à mon actif, je peux vous dire que j’en ai vu défiler.

Les classiques qui reviennent régulièrement au goût du jour : corde à sauter, billes et autres élastiques.

Les phénomènes de modes : souvenez-vous de ces bracelets plastiques… mais aussi les brésiliens… les scoubidous. Plus récemment les Stickies.

Les cartes à échanger : des albums Panini, aux inévitables cartes Pokemon.

Alors, je vous présente le « nouveau » (qui date des années 70′ hein tout de même), celui qui m’agace autant aujourd’hui qu’hier. Parce que je n’ai jamais été foutue de faire plus d’une face. Parce que je suis celle qui décollait les étiquettes de couleurs pour tenter de tricher.

Le rubik’s cube.

La 11 ans ne joue plus qu’à ça depuis quelques jours. Elle réussit à le refaire entièrement en une petite dizaine de minutes. Le P’tit Grand la harcèle pour qu’elle lui prête. J’ai donc évidemment fini par en acheter un deuxième.

Il est arrivé (merci Amazon), je retrouve le calme.

Vive le Roi.rubiks cube

 

 

 

12 commentaires

Notre routine films avec eux

films enfantsQuand a t’on démarré ce qui est devenu notre « routine du samedi soir », je ne saurai dire, le temps passe tellement (trop) vite… mais cela fait déjà au moins une grosse année.

Au commencement, ce n’était que de temps en temps car, mine de rien, ils étaient encore petits et avaient besoin de sommeil.

(Bon ok, nous avions besoin d’être tranquille et de rester en amoureux pour regarder nos films et séries)

Et puis ils ont grandi et nos samedis sont devenus plus « faciles » (merci de noter la présence des guillemets hein) à gérer, du coup le soir venu, quoi qu’encore amoureux, nous avons eu de plus en plus envie de le partager avec eux aussi.

Alors le samedi soir, on regarde un film avec eux. Un film adapté. Un film qu’on a envie de leur faire découvrir.

En constante recherche de nouvelles idées, je me suis dit que vous apprécieriez peut-être que je vous donne notre « liste ». Ainsi, comme toujours, je vous propose d’échanger, de partager et donc de nous aider.

Pour nous, cinéphile de pacotilles, l’idée est de leur montrer de tout. Vous verrez dans la liste non exhaustive car j’ai clairement la mémoire qui flanche, tous les genres et toutes les époques sont représentées. L’objectif est de passer un bon moment ensemble, donc on choisit également des films qui nous plairont à nous également.

Alors, je vous propose de vous installer avec nous dans le canapé, des plateaux télé sur la table basse et de partager notre routine « vidéos » du samedi soir.

A montrer à partir de 8 ans environ, en fonction de la sensibilité de chacun… ici gros sujet touchy : « la mort », du coup, on y est allé doucement avec le P’tit Grand.

Evidemment, il y a AUSSI tous les dessins animés classiques, mais là, vous n’avez pas besoin de moi pour vous donner des idées.

Action :

Le 5e élément – ils adorent, pour eux c’est surtout très drôle (Moultipass)

Roger Rabbit  – la scène où le méchant à la fin se transforme est un peu « dur », prévoir éventuellement de cacher les yeux des plus jeunes

The Mask

Les Choristes – un peu de vulgarité mais ça passe, il suffit toujours de rappeler que c’est un langage pas acceptable blablablabla et que c’est une fiction

Maléfique

Les Visiteurs – le 1er uniquement, les autres sont vraiment trop mauvais. Niveau langage, okkkkkkkk, vous connaissez… Attention à la scène de la sorcière au début, c’est un peu flippant. Ici les enfants ont eu du mal à comprendre le sujet de l’espace temps mais finalement c’était excellent pour parler des générations, du passé, des différences, du développement, etc. Oui admirez, on arrive à faire de l’éducatif avec les Visiteurs. Faut le faire non ?

Retour vers le futur – le 1er restant le meilleur, mais nous avons vu le 2 également.

E.T – ils ont trouvé ça un peu triste, le P’tit Grand était limite en le regardant mais il l’a revu depuis et ça passe impeccable, ils aiment beaucoup.

La Famille Adams

« Les Louis de Funès » : Rabbi Jacob, la Grande Vadrouille, La Soupe aux Choux, le Grand Restaurant, la Folie des Grandeurs, l’Aile ou la Cuisse, Le Gendarme de St Tropez

Les Goonies

Les Orphelins Baudelaire

Little Miss Sunshine

Matilda

Ant-Man

La Guerre des Boutons – version de 1962

Super 8

SOS Fantôme

Harry Potter – seulement les 3 premiers

Star Wars – seulement les 2 premiers

Intouchables – ils ont adoré et ont été très touchés par l’histoire, évidemment l’humour d’Omar Sy a été adopté à l’unanimité

Nos jours heureux – découverte de l’ambiance « colo »… on a tous beaucoup ri

Billy Elliot – avec au programme une chouette initiation au clichés « fille/garçon » et passage des bonnes valeurs de respect, des choix, des personnalités « différentes »

Rasta Rocket – grosse marade ici évidemment mais bon moyen aussi d’aborder l’esprit d’équipe, la solidarité, la rancune, la nécessité de se battre pour ses objectifs.

Jumanji

Madame Doubtfire

Les « Tim Burton » : Alice aux Pays des Merveilles, L’étrange Noël de Mr Jack, Charlie et la Chocolaterie, Numéro 9 (mais la 11 ans n’est toujours pas très fan), les Noce Funèbres

Coraline – ce truc me fait flipper personnellement, mais ils ont beaucoup aimé… vu très récemment.

 

 

 

48 commentaires

Alerte bon plan : les jours OH de vertbaudet

Oh le bon plan !

Ce sont les jours Oh chez vertbaudet jusqu’au 16 mai, vous trouverez plus de 2500 articles démarqués. Et la réduction peut aller jusqu’à -60%.

Alors dites donc, cela fait longtemps que je ne n’ai pas fait de billet « mode enfants »ici. Où en est-on côté look à 11 ans côté fille et presque 9 côté garçon ?

Ma préado ne jure que par des jeans et des sweats… on oublie HÉLAS les robes et jupes pour cet été, c’était déjà le cas l’an dernier, à une exception près (celle qui confirme la règle), mais cette année, je n’y crois pas une seule seconde. Dommage, il y en a des modèles de robes sympas en promo

robe verbaudet

 

Voici ce qu’elle aimerait donc bien comme style :

Un jean slim, que je prends donc chez vertbaudet parmi les modèles MORPHOLOGIK (franchement, je bénis cette ligne adaptée aux différentes morphologies des enfants, c’est vraiment très pratique) avec le « tour de hanches fin » (étant donné que j’ai accouché d’un haricot vert rose) :

jean

30% actuellement sur le jean

 

En haut, ce t-shirt est parfait (pas rose, pas pailleté, pas trop fille donc !)(oui, du coup c’est… gris… je sais ! Mais ça change du noir)(vala vala)

tshirt verbaudet

et ce sweat pour les soirées estivales un peu fraîches ou ce printemps qui tarde à se poser définitivement en tout cas au Nord  !

sweat

J’ai pris récemment chez vertbaudet un bermuda (avec taille réglable), en effet à l’école les shorts sont interdits et comme elle ne porte pas de jupe… j’ai voulu lui proposer une alternative aux pantalons pour le mois de juin.

Voici le modèle validé donc par la 11 ans ! Nous allons en chercher d’autres du coup.

bermuda

Pour mon P’tit Grand de bientôt 9 ans, c’est encore simple.

Il aime quasiment tout, n’est pas (encore) difficile. Il est tout content quand je lui prends des nouveaux vêtements et je me loupe rarement.

Je continue à aimer très fort les pantalons indestructibles de vertbaudet, dont j’avais déjà parlé ici après test. Ils résistent vraiment bien.
Ce que j’apprécie aussi beaucoup chez vertbaudet c’est la taille 9 ans (justement), car pour mon loulou, le 8 ans est trop petit désormais, mais le 10 ans… évidemment… est encore trop grand. Donc au lieu de ressembler soit à pêcheur de coques ou de lui faire trop de rabat, j’avoue apprécier la taille intermédiaire.

Ma préférence va à ce modèle bleu marine, coupe droite.

pantalon verbaudet

 

En haut, nous sommes en 10 ans. J’ai repéré tout plein de beaux t-shirts !! Dont :

tunisien

 

tshirt chemise

et parce qu’il adore le orange

tshirt orange

 

Bref, vous l’avez compris, j’avais envie de relayer ce bon plan Jours OH, car ici même si les enfants grandissent (trop vite), vertbaudet reste un de mes fournisseurs surtout pour mon P’tit Grand, la puce, évidemment, cela va devenir de moins en moins dans ses goûts de jeune fille. Mais c’est bien normal !

Et chez vous alors ?

actualité_180x150

Article sponsorisé

0 commentaire

La dernière ligne droite

Lundi dernier c’était la rentrée. Pour deux jours, mais ça, c’est une autre affaire…

La dernière rentrée post-vacances avant… l’été, septembre et le collège.

Gloups

Étant donné…

…que cette année scolaire se terminera pour cause de travaux dans leur école le 17 juin,

…qu’elle partira avec sa classe quelques jours à Rome début juin, afin de clôturer en beauté ces années de primaire,

…que le temps passe de plus en plus vite. Si, je vous assure. Quand le prof de piano du P’tit m’a dit qu’il fallait penser à la réinscription… j’ai réalisé à quel point je n’avais pas vu l’année défiler… pire que d’habitude.

ça fait une dernière ligne droite bien trop courte

(surtout que je n’ai toujours rien réservé pour l’été… gloups)

Alors il est temps de faire un point ici sur ce CM2…

La maîtresse nous avait prévenus en début d’année (oui j’ai assisté à la réunion et j’avais même pris des NOTES et toc), c’est LA dernière année. Du coup, les enfants, dès qu’ils connaissent leur affectation au collège, ont tendance à se laisser un peu aller, voir… un tantinet à déprimer (!!). Ma 11 ans n’a pas fait exception, les notes ont légèrement baissé. On ne dit pas grand-chose, je l’avoue, puisqu’elles restent excellentes, on veille juste à ce que cela ne finisse pas mal. Notre envie est claire : qu’elle profite de la « dernière » année cool avec ses innombrables copines (et copains)(chéri, si tu me lis, ferme les yeux). On serre toujours autant la vis niveau comportement par contre – on ne la changera pas – et croyez-moi : je me m’ennuie pas. Dès que je lâche un morceau, je me fais dévorer le reste… Le vocabulaire, le ton, tout me donne des boutons. Enfin à elles aussi. Mais c’est un autre sujet, j’en ferai un petit article aussi.

Ma 11 ans est désormais bien autonome pour les trajets, comme je m’en doutais, cela s’est fait très vite. Je ne suis pas du tout anxieuse sur le sujet non plus finalement. Elle m’a juste fait une belle frayeur un samedi après-midi en restant seule à la maison en ouvrant la porte à un inconnu qui avait sonné… cependant, elle a eu tellement peur que je pense qu’elle a vraiment compris la « leçon » qui heureusement n’a pas eu de conséquences malheureuses !

Elle a des moments de perfection. Si, si. Parfois (oh ça va !) Souriante, aidante, posée, semblant tellement heureuse et épanouie… j’en ai des papillons dans le cœur, surtout après tous ces moments difficiles dans sa petite et moyenne enfance (comportement, colère, difficulté à l’endormissement, tics… qui nous ont emmenés chez la psy bien souvent)

Et puis d’un coup, pif paf pouf, je ne la reconnais plus : fermée, semblant triste… ou bien saoulée pour tout, soufflant, levant les yeux… OH SECOURS. Ces passages sont très rudes pour nous, je vous assure qu’on se demande comment notre fille peut être si négative, si peu empathique, si paresseuse, c’est terrible. Cela me déprime, mais surtout… alors que je ne devrai pas (je sais) : cela m’exaspère et je me fâche… je suis démunie en fait. On met tellement toute notre énergie à faire passer de belles valeurs à nos enfants, à mettre en place de jolies relations de confiance qu’on se demande « mais où est-ce qu’on s’est loupé ? »

Alors, bien sûr et heureusement, j’ai toujours autour de moi des amies mamans qui me rassurent : les hormones jouent, c’est l’adolescence qui arrive (youhou) et qui me confient qu’elles galèrent aussi de leur côté et me certifient que ma 11 ans est adorable quand elle vient chez elles… polie, souriante et sociable… bon, c’est déjà ça !

Voilà dans un mois et demi, ma petite fera ses adieux à l’école primaire et à son cartable « moche ». Bonjour Collège, bonjour sac Eastpack comme « tout le monde« .

Mercredi après-midi c’est la porte ouverte au collège pour les futurs 6e, je suis autant excitée qu’elle à l’idée d’y aller !

10 commentaires

Eczéma chez l'enfant : la cure La Roche Posay

thermes roche posayL’eczéma atopique aussi appelé dermatite atopique est une maladie de la peau chronique très fréquente : elle touche 15 à 20% des enfants en Europe. La maladie débute très souvent chez le nourrisson et évolue pendant plusieurs années avant de disparaitre dans la majorité des cas dans la grande enfance (10 ans/12 ans environ).

Cependant… en attendant de disparaitre (sachant que cela arrive, mais que le malade garde tout de même un « terrain » sensible toute sa vie…), les enfants souffrent. Terriblement. Dans les formes les plus graves, les démangeaisons sont telles que les enfants se grattent jusqu’au sang, que leur sommeil est touché, les empêchant ensuite la journée de bien se concentrer à l’école. Leur vie sociale est affectée : regard des autres, difficultés voir impossibilité de pratiquer certaines activités (piscine notamment)…

J’ai donc passé un week-end, entourée d’autres blogueuses « mamans », dans les Thermes La Roche Posay. Petit village entre Touraine et Poitou, à 300 km de Paris, accessible en TGV en 1h30 avec, sa place, son église, sa boulangerie-pâtisserie et … sa source d’eau  ! Eau trop riche pour être mise en bouteille.

Riche en quoi ? (j’ai pris des notes, vous allez voir, c’est SINCEREMENT passionnant)

En silice qui a des vertus cicatrisantes.

En sélénium pour réduire les inflammations.

En Calcium nutritif.

L’objectif du week-end était de nous faire visiter les Thermes en fonctionnement (nous avons croisé samedi matin de nombreux curistes, peu d’enfants bien sûr car ce n’est pas les vacances scolaires) et de nous montrer le parcours de soin.

*** avertissement : non les Thermes ne sont pas un SPA, oui, il y a un SPA La Roche Posay où nous avons d’ailleurs passer ensuite d’excellents moments, mais là il s’agit de vous parler de la Cure médicale, qui elle, s’effectue dans des structures austères sans déco hein, mais à l’hygiène irréprochable évidemment. Tout y est shampouiné quotidiennement et surveillé de très près par des laboratoires indépendants et régionaux) ****

douche décapante roche posay

Le parcours de soin « obligatoire », sur lequel se greffent ensuite, au cas par cas, des soins particuliers débutent toujours par une douche Filiforme, décapante et qui va venir stimuler la circulation sanguine. Elle est effectuée par le médecin Dermatologue. Les bébés sont eux dans les bras de leur accompagnant durant la douche.

Ensuite, on passe aux « pulvérisations » (sorte de brumisateur, mais encore plus doux) pour apaiser localement.

bain enfants eczema roche posay

Ensuite, c’est bain aérogazeux pour l’hydratation générale et la détente. Les enfants jouent dans ces baignoires pendant de longues et agréables minutes. Avec papa, maman ou mamie/papy à côté :)

cabine enfant roche posay

cure la roche posay

On utilise 500 litres d’eau par jour et par curiste, le circuit est totalement recyclé, seule l’eau utilisée pour les douches est retraité avant son rejet.

Durant les présentations, je peux vous dire que j’ai été vraiment impressionnée par la gentillesse et l’empathie du personnel. On sent à quel point ils ont envie de soulager ces petits, qu’ils retrouvent pour la plupart une fois par an durant 3 ans.

J’ai également dû essuyer quelques larmes devant les témoignages d’enfants filmés en cure… (je vous mets d’ailleurs le lien vers In Vivo du magazine de la Santé, vous pouvez aller directement à 8 min 15 pour regarder la partie consacrée aux enfants). Quelle souffrance… Sachant à quel point j’ai personnellement souffert pendant 2 ans pour une toute petite zone (main et pied)… je n’ose imaginer le calvaire porté par ses enfants.

J’ai ressenti un vrai sentiment d’injustice en écoutant les équipes nous expliquer qu’encore beaucoup de parents ne connaissent pas l’existence de ces cures, ni les vrais résultats qu’elles peuvent procurer. Evidemment nous leur avons demandé pourquoi ? La réponse était déprimante… Parce que de nombreux dermatologues et médecins ne prescrivent pas la Cure. Alors que :

  • Les Thermes La Roche Posay sont spécialisés dans les eczémas et prennent en cure les bébés dès 6 mois.
  • Plus les enfants sont pris en charge tôt, plus les résultats sont bluffants. Les enfants sont très réactifs aux soins.
  • Les cures permettent à minima de réduire les prescriptions de médicaments, qui, on le sait, à force ne servent hélas plus à rien… (dans le reportage au dessus, une maman explique que pour sa fille les crèmes corticoïdes ont le même effet qu’une crème hydratante…). L’objectif est plus précisément de réduire l’intensité des crises et permettre de les espacer. Les études montrent que les petits curistes passent ensuite 6 mois de l’année beaucoup plus « au calme »…
  • La cure CONVENTIONNEE est tout simplement prescrite par un médecin généraliste ou spécialistes (SANS entente préalable), via un simple formulaire CERFA à envoyer à la Caisse d’Assurance Maladie.
  • La prise en charge par la Sécurité sociale varie de 65 à 100 % (à noter que la prise en charge à 100% correspond aux personnes brûlés ou en suite de cancer), puis que les mutuelles peuvent compléter.
  • 1 cure par an est prise en charge pour l’eczéma.

Je vous mets le tableau avec les coûts, ainsi vous saurez tout !

combien coute cure roche posay

Il reste à la charge des parents les frais d’hébergement sur place. La cure durant 21 jours (3 semaines), cela peut en effet freiner beaucoup de famille. Cependant (on a demandé aussi !!) il existe des solutions :

  • un petit forfait peut être pris en charge, sous condition de revenus, par la Sécurité sociale.
  • des solutions d’hébergement existent : il y a bien sûr des hôtels, mais aussi des résidences, des locations de meublés (comptez 400 euros pour 3 semaines en moyenne saison), un camping … en fonction de la date de la Cure, les montants varient évidemment, c’est à prendre en compte dans la réflexion.

Pour l’organisation sur place, plusieurs possibilités également :

  • transformer la Cure en « vacances » en famille. En effet, la région offre de très nombreuses activités. Le Futuroscope n’est pas loin, la Vallée des Singes non plus. C’est une très jolie région à découvrir pour des vacances. Les soins ayant lieu le matin pour l’enfant et 1 accompagnant, le reste du temps peut-être passé en famille à se balader dans la région, mais aussi à rencontrer d’autres familles touchées par la maladie.
  • Faire la Cure sur 2 semaines de vacances scolaires + 1 semaine « sans école » (même si l’école du village peut proposer un accueil/suivi des enfants sur demande, en réalité c’est assez rare)
  • Les cures débutent tous les lundis, avec une arrivée sur place le dimanche.

3 semaines c’est « long »… pendant ce temps, les parents ne travaillent pas… vacances, RTT, système D ? Sur ce point, les équipes nous ont dit qu’il était très courant de voir le petit curiste accompagné une semaine par papa, une semaine par maman et une semaine par papy et mamie ! C’est aussi une manière d’impliquer toute la famille aux soins de l’enfant malade et d’apprendre tous les gestes qui vont l’aider après la cure (je pense notamment au « pommadage »)

J’ai plein d’autres détails à vous donner. J’en laisse de côté, pour ne pas faire un billet trop long, mais n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires, si je n’ai pas la réponse, je demanderai pour vous ! Parcours de soin, résultats détaillés, mais aussi informations sur les autres « maladies » traitées par les Thermes La Roche Posay (psoriasis, séquelles de brûlures, suite de cancers, affections buccales, post-obésité)

Vous pouvez aussi consulter le site des Thermes La Roche Posay.

A ma question : « à quel moment se dit on qu’il faut tenter la cure ? Y a t’il un niveau à dépasser dans la maladie pour venir ? »

La réponse est simple :

  • le plus tôt possible
  • il n’y a pas d’état imposé minimum pour venir, eczéma léger ou sévère, tout est traité, mais évidemment, sur des eczémas importants, il faudra plusieurs cures…
  • quand l’enfant (le bébé) est géné par la maladie : quand il dort mal à cause des démangeaisons, quand il se gratte terriblement.

Voilà, j’ai adoré ce week-end (et sincèrement pas seulement pour le massage, la piscine et la glande en peignoir), j’ai appris énormément sur cette maladie, j’ai été très émue et j’ai vraiment envie d’aider à faire connaitre cette cure (et les autres d’ailleurs, je ne suis pas une Roche Posay addict, vous avez d’autres Cures thermales qui soignent en France ces dermatites atopiques, peu, mais il y en a). J’ai été bluffée d’apprendre que la prescription était SIMPLE, que le montant de la Cure était honnêtement minime et que tout était fait, après les soins, pour accompagner ces enfants, à travers des activités ludiques, psychologiquement. Beaucoup, lors de leur 1ere cure découvre qu’ils ne sont pas seuls.

Et ça… on sait. On sait à quel point c’est bon.

Merci aux équipes des Thermes pour leur accueil. Merci aux blogueuses présentes avec moi et à leurs +1 (copines ou mari) accompagnants. Notamment SecurAnge et En Aparte.
Liste des blogueuses si vous voulez aller lire ensuite leurs retours : Maman Whatelse, Doudou et Stilleto, 8 à la Maison, Zozo Mum, Amaéline, NipetteSkulls & BowsMadame ParlePomVerte.

19 commentaires

Les enregistrer…

On ne peut pas dire que j’ai des enfants « sûrs d’eux », cependant, ils ont certaines certitudes qui me font franchement rigoler.

C’est qu’en grandissant, ils continuent à avoir de bien mignonnes réflexions. Les fameux « mots d’enfants » deviennent des « mots de préadolescents »

J’ai tellement envie d’appuyer sur REC d’une caméra invisible.

enregristrer

Alors nous notre groupe de copines, on ne se disputera jamais, c’est sûr »

oui sauf quand un garçon passera devant vous »

ah NON JAMAIS !!! »

 

moi, je viendrai te voir tous les jours mamans quand je serai grand »

uh uh

je demande pardon à ma future belle-fille, promis, je lui apprends à étendre le linge en parallèle.

7 commentaires

« Tout le monde » : l'instant pré-ado #3

Après notre travail commun sur l’abécédaire du pré-adolescent, je souhaitais revenir, si cela ne vous dérange pas, sur cette délicieuse expression.

TOUT LE MONDE

Rendons à César ce que Nefertiti aurait pu lui chourer, cette expression n’est pas utilisée uniquement par les pré-adolescents puisqu’elle est apparue chez nous relativement (trop) tôt. A moins que la pré-adolescence débute à 7/8 ans, ce qui, pour le coup serait tout de même sacrément pas de bol. Déjà que l’âge de raison est un mythe… #oups

BREF

Ma première confrontation avec « Tout le monde » date de l’époque (préhistorique) de l’arrivée du phénomène Violetta en France, enfin à Paris, enfin… dans la cour de récré de l’école, de ma CE2 à l’époque. Figurez-vous que ma demoiselle têtue (on se demande de qui elle tient) m’affirmait alors que « tout le monde » regardait Violetta. Ah bon ? Ce truc qui parle de garçons, de collège, de clans de copines ? Ah…

Tant est si bien que je finissais PRESQUE (faut pas déconner non plus) à culpabiliser d’être une si horrible mère lui interdisant l’accès à cette… Violetta.

Jusqu’au jour de sa fête d’anniversaire où j’ai donc pu papoter avec plusieurs mamans de copines… et découvrir, les bras m’en tombent encore, qu’en fait le « Tout le monde » se limitait vaguement à une ou deux autres copines et encore. Ce que c’était drôle de voir nos têtes de mères, culpabilisant chacune de notre côté et osant au début à peine expliquer que non, chez nous, ce n’était pas autorisé… pour finir par comprendre que l’on pensait finalement toute la même chose (à savoir : trop jeune pour ce programme d’histoires d’ados).

Depuis ce jour, je me méfie terriblement de « Tout le monde », je ris même d’avance quand elle me le sort.

« Tout le monde »  s’est moqué de mon blouson. En creusant et en lui faisant énumérer, on arrive sur deux remarques faites par une pseudo copine.

« Tout le monde » a un sac à dos Eastpack…. allez, un peu plus : 5 ?

« Tout le monde » a un téléphone portable ? Seriously ?

Sacré coquin ce monde non ?

13 commentaires

Quelle Histoire !

Quand vous avez un 8,5 ans qui, sur le chemin de retour de l’école, vous demande le nom de la mère de Louis IX, vous êtes contentes d’avoir étudié l’Histoire à la fac. *

Si ce n’est pas le cas, il vous reste « Quelle Histoire« .

J’ai connu cette maison d’édition il y a déjà quelques années en téléchargeant leurs applications sur notre tablette familiale. J’avais vraiment accroché : aux dessins et au contenu de ces petites vidéos éducatives, traitant des grands personnages aussi divers et variés que Napoléon, Mozart ou Nelson Mandela. Les enfants adorent les regarder régulièrement, sans se lasser et en finissant même par retenir pas mal d’informations ! Nous les avons encore écoutés pendant notre LONG trajet retour de vacances samedi.

quelle histoire

Tout à fait convaincus, j’ai donc accepté de recevoir récemment quelques « exemples » des versions « papier » de Quelle Histoire !

Première remarque : c’est assez rare pour le signaler : passer de l’appli au livre… on voit plutôt l’inverse de nos jours.

Deuxième remarque (parce qu’il en fallait deux, sinon, la 1ere remarque n’aurait pas nécessité que j’indique qu’il s’agissait de la première) : je suis toujours séduite par ce format.

Le choix est incroyable et original, il existe également des coffrets par thématique (Reines de France, Navigateurs, Mythologie…) ou période (14-18). Si je pouvais, je les achèterais tous. Oui vraiment. Parce que je les lis aussi. Eh ouais. Pour moi, l’essentiel y est : à savoir l’histoire, mais aussi le contexte historique et géographique, grâce aux repères (frise chrono et cartes). Les dessins originaux rendent les personnages « enfantins », accessibles et permettent ainsi d’attirer les jeunes lecteurs, les couleurs également. Le format est parfait : c’est léger, souple, ça me fait un peu penser aux « Monsieur/Madame », faciles à transporter, pas trop fragiles en plus. Les bonus « jeux/quiz » à la fin permettent de terminer la lecture en vérifiant si l’enfant a retenu quelque chose sans qu’il ne s’en rende compte. Un peu comme les courgettes qu’on planque dans la purée. Voyez.

Je laisse ma 11 ans vous faire son propre retour :

Ces livres sont très intéressants, ils racontent bien la vie du personnage. En bas de chaque page, il y a une date à retenir, il y a des petits jeux à la fin, il y a même un quiz. Il y a aussi une frise chronologique avec les dates importantes pour se situer dans le temps. Il y a une carte avec les lieux où a vécu le personnage. Ces livres sont très intéressants, je les conseille. »

Oui, il y a encore du boulot niveau expression écrite, mais l’idée est là. Merci ma puce.

J’ai également reçu en cadeau la FRISE CM1/CM2 gigantesque – 5 mètres de long en 4 pans – qui colle donc exactement au niveau des enfants ici, que je trouve sincèrement magnifique, mais qui est définitivement trop grande ! Peut-être pour une classe (coucou les Instit’, j’imagine que vous connaissez ?), mais même dans mon « grand » couloir, ça ne suffit pas et j’ai du mal à me dire qu’il faut que je l’accroche sur plusieurs rangées… mais elle est tellement belle et je suis persuadée de son utilité. Même pour nous, adulte, il est bon de se souvenir de notre histoire de France… de l’enchaînement des périodes et des « grandes dates » ! N’est-ce pas ?

1515 ?

Le prix : 5 euros pour les livrets simples, 15 ou 20 euros pour les coffrets

*Blanche de Castille

12 commentaires

L'instant pré-ado #2 : l'abécédaire

alphabet adoAhhhhhh (j’avais pas entendu/compris…)

Bah non (à la question « t’as pas froid comme ça« )

C‘est bon… (lâche moi)

Désolée (1500 fois par jour, quand l’adulte lui fait remarquer son langage/attitude/bêtise/oubli)

Ecole (lieu où l’on retrouve les copines pour discuter plusieurs heures avant de lui envoyer 10 mails par soirée)

Frère (adorablement chiant)

Gloss (parfumé et bourré de produits toxiques pour bien énerver sa mère)

Hormones (elles débarquent et les sauts d’humeur avec)

I

Je (je je je je je, moi moi moi, moi je, moi je, moi je)

K

Liberté (à gagner petit à petit)

Mec : ne définit pas uniquement les garçons mais également un homme : « t’as vu le mec ? »

Noir : couleur préférée

O

Pfffffff (avec les yeux qui se lèvent au ciel)

Quoi ? Qu’est-ce qu’on mange ?

Rose = bébé

Stylé (c’est trop stylé) à associer avec le suivant :

T‘as vu (c’est trop stylé)

U

Vêtements : un jean slim bleu (ou éventuellement noir), un sweat ou éventuellement un pull (mais noir)

What ? (elle fait anglais)

X

YouTube : source de divertissement qu’on se partagerait bien à l’infini mais limitée par « maman relou » qui dit qu’il y a des choses mauvaises aussi dessus

Z

Retrouvez le premier instant pré-ado ici. N’hésitez pas à compléter l’abécédaire avec vos mots à vous. J’ai besoin de PARTAGER ma douleur mon bonheur !

29 commentaires

Tout en Haut du Monde

Il pleut, il mouille c’est la fête à la grenouille. C’est surtout le moment d’aller au ciné.
C’est ce que nous nous sommes – INTELLIGEMMENT- dit ce matin.
Et si je prends la souris dès notre sortie de la salle (Lucernaire), c’est que j’ai très envie de vous parler de cette merveille qu’il ne faut surtout pas louper : TOUT EN HAUT DU MONDE

Tout en haut du monde c’est un film (dessin animé) indépendant. Donc… sans gros budget… mais clairement pas sans talent.

Je le conseille à partir de 6/7 ans et jusqu’à, au moins 11 ans, vu que j’étais dotée pour le voir, de deux préadolescentes de cet âge et qu’elles ont beaucoup aimé aussi.

Les dessins sont magnifiques, les couleurs éclatantes. L’histoire se déroule dans le St Petersbourg du 19e siècle et dans le Grand Nord.

L’héroïne, une jeune fille de bonne famille de 15 ans est magnifique de courage. On suit son aventure sans se lasser une seule seconde. Les rebondissements ne sont pas prévisibles comme dans beaucoup de scénarios de dessin animé. Personne ne meurt. Bon sang ça fait du bien ! J’en étais pourtant persuadée, mais NON. Pas de nian nian. Beaucoup de courage, d’amitié, d’entraide, mais aussi de réalité : des hommes prêts à s’écharper pour quelques cuillères de soupe.

Voilà, je ne sais pas comment vous décrire plus précisément mon ressenti de sortie de salle. C’est une magnifique heure et quart que nous avons passée avec Sacha, les féministes vont l’adorer :) Les critiques presse sont toutes excellentes. Quel dommage que la distribution soit si faible…Très peu de salles hélas le proposent en effet…  Le lien pour trouver une séance sur AlloCiné.

1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fasciné par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

Tout en haut du monde : à voir absolument, actuellement en salle.

affiche

2 commentaires

 
Top