Avec deux enfants - 3/42 - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Avec deux enfants

Les coffrets cadeaux Mum to Be Party

Mum to be Party a déjà 4 ans. Ce concept que je suis depuis ses débuts et que j’affectionne tant pour y participer à me petite échelle, « physiquement » (c’est que je donne de ma personne vous savez) lors des événements parisiens et par la plume (enfin la souris), sur le site, fête donc ses 4 ans.

Depuis quelques mois déjà, la boutique a ouvert et propose notamment des coffrets pour futures mamans/papas/jeunes maman (à s’offrir ou à offrir) absolument délicieux. Nous en avons déjà parlé (et fait gagner) ici et .

La semaine prochaine, le 2 décembre, je ne pourrai pas être présente, car je serai très loin (physiquement) de Paris (et même de France), cependant je tenais à faire un petit hommage à Christel, et à toute l’équipe de Mum to Be Party ici, sur mon blog. Parce qu’elles sont formidables et qu’elles permettent aux futures et jeunes mamans de pouvoir penser un peu plus à elle, à se sentir « soutenues » dans ce tunnel spatio-temporel qu’est la maternité. Je le répète, mais j’aurai tellement aimé avoir ce type de béquille étant enceinte et jeune maman.

Pour les parisiennes, n’hésitez pas à aller vous inscrire pour la prochaine Mum to be party (and dad !!) du 2 décembre.

Pour Noël, Christel a préparé des coffrets ultra choupie que je voulais vous présenter :

Le coffret soin Maman et bébé Mummy Pamper Kit of Boo Boos (39 euros)

Mummy&Me_Pamper_Kit_GiftBox_Products

Boo Boos est une marque anglaise, découverte par Christel, la fondatrice des Mum to Be Party, lors de sa 1ere grossesse. Il propose des soins essentiels autour du moment du bain : un bain moussant, un gel nettoyant, une lotion et un baume de change pour bébé et un bain hydratant et une huile corps nourrissante pour la maman. Tous les deux ont des peaux plutôt sèches après la naissance de bébé, alors prenons soin d’eux en même temps avec des produits 100% naturels et plaisir

Ce coffret contient plus précisément :

– Splendidly Soothing Bath Soak, 250ml
– Super Stretchy Miracle Oil, 100ml
-Very gentle Top-to-Toe Wash, 50ml
– Kind & Creamy Baby Lotion, 50ml
– Soothing Bottom Butter, 10g

 Le coffret soin bébé My Little Box of Boo Boos (19 euros)

MyLittleBoxOfBooBoo mum to be partyComment ne pas fondre devant ce coffret composé d’essentiels 100% naturels pour le moment du bain avec bébé ? Un coffret cadeau idéal pour prendre soin de la peau délicate de bébé avec 4 produits indispensables : un nettoyant doux corps et cheveux, un gel moussant pour le bain, une lotion pour nourrir et protéger la peau de bébé et une baume de change à l’huile de lavande et à la camomille pour soulager les petites fesses de bébé.

Ce coffret contient plus précisément :

– Very Gentle Top-to-Toe Wash, 50ml
– Soft & Splashy Bubbles, 50ml
– Soft & Creamy Baby Lotion, 50ml
– Soothing Bottom Butter, 15g

Bon à savoir : les produits peuvent être utilisés dès la naissance de bébé, sont exempts de parabens/produit pétrochimique/ sulfate/colorant synthétique. Le baume est un vrai « must have » outre-Manche, reconnu pour son efficacité et son odeur extra, et a gagné cette année de nombreux prix. 

Et on n’oublie pas le petit dernier la boutique, le coffret Jeune Maman. (avec du moi dedans le guide). Pour connaitre tout son contenu (10 produits) et pour commander le coffret, c’est sur le site des jeunes et futures mamans Mum to be Party que cela se passe.

Voilà, si vous manquez d’idée pour gâter de jeunes mamans, je pense que je vous ai donné 2/3 bonnes idées là.

4 commentaires

Alors, ce changement d'école…

© Anthonycz - Fotolia.com

© Anthonycz – Fotolia.com

Déjà 3 mois et je n’ai pas encore pris le temps de vous parler de ce grand changement. De la même manière que j’avais pris 1/du temps 2/des gants pour vous annoncer notre décision de changer les enfants d’école l’an dernier, craignant que notre position « choque » et/ou d’être maladroite dans mes propos… je me retrouve un peu dans la même position aujourd’hui, mais j’ai pris du recul et je vais tenter, comme l’autre fois, de bien vous parler de NOTRE expérience, dans NOTRE contexte et avant tout, je vais bien vous rappeler qu’aucunement je ne juge l’une ou l’autre partie, que je ne cherche pas à mettre les deux écoles dans des cases et que pour nous, chacun est bien libre de faire ce qu’il veut. Et puis surtout : l’école parfaite n’existe pas plus que l’Homme parfait (coucou chéri), ou la mère parfaite (mais ça, on le savait hein les mamans ?)

Je souhaite tout simplement vous raconter notre ressenti après ses 3 mois en partant de simples constats, à savoir : la réaction des enfants eux-mêmes.

Tout commence le 1er jour avec la rentrée.
Autant vous dire que nous étions tous stressés. Nous, adultes, en se demandant si tout irait vraiment bien, nous affichions un royal sourire et une large confiance devant les enfants. Les enfants étaient, je pense, partagés entre excitation et angoisse. Trouveraient-ils leurs maîtresses alors qu’ils ne les avaient jamais vues ? Et la cantine ? Comment savoir où elle se trouve ? C’était leurs 2 questions débitées en boucle.

Finalement, premier point positif, la rentrée avait lieu dans la cour pour TOUS LES NIVEAUX (contrairement à l’école publique où seuls les CP peuvent être accompagnés par leurs parents le premier jour). Du coup, nous avions pris chacun 1 enfant et nous sommes partis ensemble à la recherche des maitresses. Évidemment tout était bien affiché, on a pu présenter notre enfant, rappeler qu’il/elle était nouveau. L’accueil était chaleureux et bienveillant, cela nous a rassurés, même si on a vraiment passé une journée compliquée à attendre l’heure de sortie.

18h le 1er soir… à l’école, avant, on attendait sur le trottoir que les portes s’ouvrent et déversent le flot des enfants. Là, il faut entrer dans l’école et attendre que la personne chargée de surveiller les études « autorise » (en gros, après avoir repéré le parent/la nounou) l’enfant à partir.

J’ai retrouvé mes enfants calmes, le cartable sur le dos, habillés normalement (comprendre : pas ébouriffés). Ils m’ont salué posément et m’ont demandé « est-ce que l’on peut aller au parc S’IL TE PLAIT »

Là, j’ai vérifié qu’on m’avait bien rendu MES enfants.

À la question : « comment ça va ? » j’ai entendu un énorme « super maman !! C’était trop bien » suivi par un étonnant « c’était trop bon la cantine« 

J’ai à nouveau vérifié qu’il s’agissait bien de mes enfants. Le prénom de mon fils étant sur son cartable, je n’avais plus de doute.

Je plaisante mais je peux vous affirmer que j’étais à la fois soulagée, surprise et vraiment heureuse.

Car cela se répète désormais chaque soir.

Là où je les récupérais surexcités, énervés, hurlants, sautant partout (et je ne parle pas du niveau de langage), ils sont désormais plus posés, cadrés, plutôt aimables et surtout, majoritairement très heureux de leurs journées à l’école.

Leurs remarques sur l’école étaient vraiment marrantes. Rien d’extraordinaire mais nous avons réalisé à quel point finalement, un peu plus de rigueur, de règles de vie en collectivité leur font du bien. Ils se sont très vite mis à la page et vraiment avec le sourire.

J’entends par là que pas une seule fois, ils nous ont parlé des règles de fonctionnement de manière négatives, c’était à chaque fois plutôt pour nous expliquer la nouveauté. Par exemple, le P’tit Grand a vu tout le monde se lever de sa chaise quand le Directeur est entré dans sa classe le premier jour. Il m’a raconté ça avec un petit air surpris, et il m’a dit : « ba, du coup, je me suis levé aussi ! »

Puis Grande Chérie m’a raconté comment il fallait tenir les portes aux camarades, se mettre en rang quand la sonnerie retentit (truc de dingue), respecter les lieux de travail, remercier la dame de la cantine, etc. Elle a aussi expliqué qu’il était important de souhaiter et de SE souhaiter le BON JOUR.

Des petites choses, des petits signes qui mis bout à bout depuis 3 mois ne nous font aucunement regretter le changement.

Choupie a d’encore plus meilleures notes que l’an dernier, elle est « tirée vers le haut » de manière bienveillante, et le cadre lui convient parfaitement, elle, si angoissée, se sent plus « sécurisée » avec ce type d’encadrement. Je vous rassure, elle reste pénible et a conservé ses soucis d’endormissement… (joie bonheur)

Le p’tit grand lui, bon élève, enfin surtout très désireux d’y arriver (alors que c’est un flemmard de première zone, AH AH AH) semble avoir un peu plus de mal à se faire des amis, ils regrettent un peu plus que sa soeur son ancienne école de ce point de vue là. Il faut dire que c’est un grand sensible. Alors, on veille à ce qu’ils revoient régulièrement ses copains « d’avant », notamment le mercredi après-midi, au foot ! Et ça marche.

Je ne sais pas si nous changerons un jour d’avis mais au jour d’aujourd’hui, nous sommes sereins. Les collèges que nous allons pouvoir viser pour eux sont nombreux et tous de très bon niveau, à la fois en terme de résultats mais aussi, de programmes « périscolaires » : ce qui est pour nous le principal moteur de nos choix. On ne cherche aucunement l’élite, la pression ce n’est pas pour nos enfants, on cherche plutôt la bienveillance, un cadre assez rigoureux pour leur donner de bonnes bases et les amener à faire de leur mieux, pour eux. Nous avons repéré quelques collèges déjà, c’est que pour la 6e, il faut s’inscrire dès le début du CM2… donc autant avoir déjà une bonne idée cette année !!

Voilà pour notre expérience. Publique/Privée, avec leurs avantages et leurs « inconvénients ». Je ne vous refais pas le laïus du « chacun pense ce qu’il veut » toussa hein

Je terminerai par le message donné dans la classe de Grande Chérie pour le mois de septembre et qui l’a marqué – à raison – dès le 1er jour : « La politesse est une clé d’or qui ouvre toutes les portes« 

27 commentaires

Lecture en famille

tour du monde 80 joursL’idée vient d’une expérience personnelle vécue par le parrain « civil » des enfants. Son père lui a donné le goût des livres mais surtout de merveilleux souvenirs en lui lisant régulièrement, à lui et son frère, des histoires, des aventures, avec des textes parfois un peu plus complexes que ceux qu’ils lisaient seuls.

L’idée n’est pas tombée dans l’oreille de sourdingues. Après l’échec de notre première tentative l’an dernier avec le Voyage de Gulliver, nous avons retenté cet été avec Le Tour du Monde en 80 jours. L’édition « originale » et le texte intégral. Avec les mots compliqués dedans.

En vacances, le contexte était idéal pour démarrer l’expérience : nous avions le temps ! Bien installés, avant le coucher, les enfants collés serrés contre nous sur le grand lit ou dans le canapé, nous leur lisions chaque soir un ou deux chapitres du livre. Les enfants étaient passionnés par l’aventure, ils avaient hâte de connaitre la fin ! Nous, on a pris un tel plaisir à partager ça avec eux, à voir leurs yeux pétiller, se précipiter pour se préparer et découvrir LA SUITE. Le bonheur sincèrement (sauf quand un soir, un scorpion s’est invité dans notre chambre durant la lecture et qu’il a fallu que la plus courageuse de la famille écrase la bestiole… MOI DONC)(Bref)

En rentrant, nous avons espacé les séances, rythme quotidien des travailleurs oblige, mais les parenthèses de lecture en famille continuaient, notamment le samedi soir. On a fini le livre, les enfants connaissent désormais cette grande et belle histoire de Jules Verne avec Phileas Fogg et Passepartout. A ce propos, je vous rassure, mes enfants sont normaux : ils ont demandé où était Passe Muraille (merci Fort Boyard)(on a les références qu’on mérite)(idem pour l’humour).

Je précise aussi, pour le choix de l’histoire « originale », pour nous c’était important de lire le vrai texte, cependant, bien conscients que les enfants ne comprendraient pas tout (déjà nous… hum), nous les avions bien prévenus : « vous ne comprendrez pas tout mais ce n’est pas grave, l’essentiel c’est l’histoire en général« . Et croyez-moi, ils ont parfaitement suivi ! On a ensuite tracé le voyage sur une carte et ils se sont vraiment demandés jusqu’aux dernières lignes si Phileas allait ou non se faire attraper par l’inspecteur Fix ou s’il réussirait à boucler son tour du monde à temps.

Voilà un petit partage d’un moment qui nous a beaucoup plu. Depuis, nous avons commencé L’ile aux trésors !

8 commentaires

C'est quoi ? C'est Koa Koa

logo koa koaPardon, je ne m’en lasse pas.

Dans la famille des « box d’activités manuelles pour enfants« , je demande :

Koa Koa

Après la Pandabox, j’ai craqué pour cette nouveauté. Vous me connaissez, c’est assez rare quand j’accepte un « test produit ». J’ai dit oui car je trouvais l’accroche/l’angle de cette box intéressante pour ma progéniture, surtout mon P’tit Grand, bricoleur inventeur dans l’âme.

Koa Koa livre chaque mois deux projets créatifs sur des thématiques artistiques ou scientifiques, conçus par des designers.

Seul point noir ici au tableau pour cette Koa Koa Box : mon 7 ans et ma presque 10 ans sont finalement peut-être un peu grands, car les activités de cette box sont destinées aux enfants dès 5 ans. C’était ma crainte. Nous avons donc reçu le contenu de la box consacrée au son plus 2 autres activités issues d’autres box, dont le mobile météo que Grande Chérie a construit.

La box d’activités se présentent comme une box classique : à l’intérieur tout le matériel nécessaire et un livret expliquant en détail les activités manuelles proposées à l’enfant.

ça coûte combien ? 25 euros par mois, frais de port offerts pour la France métropolitaine – sans engagement (pour moi c’est un point indispensable pour le choix d’une box)

Voici ce que les enfants ont construits :

Le P’tit Grand a choisi la sonnette. Il fallait là clairement l’aide d’un adulte, mais j’ai adoré cette activité. En effet, l’enfant construit vraiment quelque chose d’utile, d’assez « gros », cela ne fait pas « travaux manuels classiques » ou autre « trucs qu’on décore et qu’on entasse dans un coin » (genre petit)(vous les mettez où vous les oeuvres d’art de vos enfants d’ailleurs ?)

 

koa koa box sonnette

 

Grande Chérie a préféré faire le mobile météo qui est une des 2 activités de la box « air ». Pour ce coup-là, c’était plus que facile, cette activité étant clairement destinée aux plus jeunes de la tranche d’âge ciblée par Koa Koa. Cependant, elle a pris plaisir, cela changeait et au moins elle était totalement autonome. SAUF POUR METTRE CES FOUTUS CABLES… « Maman tu peux me faire les noeuds ? » BIEN SUR.

koa koa box air

Je pense donc qu’il faut surveiller les prochaines box, l’idée de base est bonne, l’angle « scientifique et design » m’intéresse sincèrement, mais, je le répète, je pense que mes enfants sont déjà un peu trop grands. Je souhaitais vous en parler tout de même pour celles d’entre-vous qui ont des enfants plus dans la cible, car c’est vraiment une box de qualité et qui vaut le test à minimum.

13 commentaires

Cook'in the world

paniers-a-la-semaineDans ma quête pour ne pas devenir une mère parfaite, je m’astreins depuis des années maintenant à être une mauvaise cuisinière. Ah si, on mange. Ah si, c’est même plutôt sain et équilibré, à base de fruits et légumes en nombre suffisant pour que l’OMS soit content.

Mais

Je ne sais jamais en rentrant à 18h15 avec les enfants de l’école, ce que je vais bien pouvoir ENCORE faire à manger CE SOIR.

Je suis totalement et définitivement incapable de préparer quoi que ce soit à l’avance. Rien que l’idée et j’ai des boutons qui poussent.

Il y a quelques mois, j’avais testé le panier frais, livré à domicile de fruits et légumes. Mais hélas, la petite entreprise n’a pas fonctionné bien longtemps.

Cette fois-ci, j’ai été attirée par un nouveau type de panier : Cook’in the world. J’ai accepté de le tester (et donc de vous en parler ensuite), parce qu’il me semblait bien correspondre à mon profil, à notre contexte.

Le principe est simple : chaque semaine un panier (bon, en fait c’est un gros gros carton) est livré à domicile (avec les créneaux horaires qui vont bien avec une vie professionnelle courante, notamment en ville), contenant tous les ingrédients pour effectuer 4 recettes (également fournies : youpi)

J’ai donc reçu un panier pour 4 personnes. A l’intérieur : de très beaux produits (viande, poisson, légumes, épicerie) et un petit guide présentant les menus de la semaine et le détail des recettes.panier cookin the world

Au programme pour nous, c’était :

– poisson grillé à la sauce chien (recette antillaise)

– pavé de rumsteck, purée de panais

– wok de nouilles sautées au chou pack choy et gingembre

– crépinettes de dinde à l’échalote et champignons, penne

MIAM

Alors, je ne vais pas vous perdre dans un milliard de détails. Allons droit au but : est-ce que l’on a aimé ?

Mouais. C’est vraiment une bonne idée mais on n’est pas encore totalement sûrs d’adhérer sur la durée.

recette panier cooking the world

legumes panier cookin the world

Les gros points positifs :

– je n’ai rien eu à faire – à part suivre la recette, nous y reviendrons – pendant 4 soirs : ni course, ni réflexion intense pour trouver ce que je vais bien pouvoir ENCORE faire à manger CE SOIR. C’est sincèrement très agréable et même motivant ! Je me suis vue apprécier me mettre à la cuisine, car guidée et comme je n’aime pas gâcher, j’avais vraiment envie de tout utiliser.

- tout est vraiment inclus dans le panier : les penne, les nouilles sautées, le petit gingembre, le poisson, les pavés, TOUT : ça c’est merveilleux quand, comme moi, on n’a jamais grand-chose dans le frigo…

– j’ai ri devant les « chayottes », objet (pardon légume) totalement inconnu alors pour moi…

les conseils de conservation du guide sont excellents. Comme je suis une quiche (je reste dans le thème cuisine tavu ?), j’aime qu’on me dise que je peux garder tant de temps la viande, le poisson et comment et où conserver les différents produits.

Ma déception :

sur la semaine de notre test, j’ai trouvé que les recettes étaient peut-être un peu trop « exotiques » notamment … pour les enfants qui, évidemment,  n’ont quasiment rien aimé (à part la purée de panais/rumsteck). Côté adultes, on a aimé, mais honnêtement, soit je suis décidément très très mauvaise cuisinière (ce qui est envisageable), soit il y a quelques améliorations à faire sur les recettes. Pour le wok de nouilles par exemple, j’étais aidée d’une tante qui cuisine parfaitement bien et elle a relevé des manques de précisions sur les étapes de la recette.

Pour moi les axes d’amélioration (que j’ai remonté à Cookin’ the world avant d’écrire mon article) seraient de ne pas viser des recettes « compliquées ». Il faut, il me semble, arrêter de vouloir utiliser pour faire « genre » des vieux légumes par exemple. Faire simple mais efficace, cela m’irait beaucoup  mieux. Ce que je recherche moi surtout ce sont des idées, un guide, et en effet, le service « livraison de tout ».

Apparemment, le site va bientôt proposer des menus particuliers, « végétariens » notamment. Et un axe enfant devrait être investi également. À suivre donc.

En attendant, je le recommande sincèrement mais en visant plutôt uniquement les adultes de la famille. Quitte à faire des pâtes/coquillettes à côté pour les enfants. Pourtant les miens adorent vraiment goûter à tout mais là, ça n’a pas fonctionné sur eux. Autant donc ne pas payer pour leur part.

Le prix d’ailleurs. J’entends déjà les « han mais c’est hors de prix ». Alors, certes, mais je me suis amusée à calculer un peu et à rapporter cela à 1 prix par repas… et honnêtement, vu la qualité des produits et le service apporté, je ne trouve sincèrement pas ça démesuré. Au contraire. Je vous laisse juge. Je SAIS, ce n’est pas accessible à TOUS. Ici, le budget alimentation est important. Nous mangeons le plus possible « bio » et « français » (pour la viande notamment), et je ne suis donc pas choquée par ces prix.

Tarif : panier pour 4 personnes 89 euros (A Paris et 1ère couronne : il n’y a pas de frais de port. Pour le reste : 7€ de frais de port).
59 euros pour 2 personnes.

Avec le code ZABEL10 : 10 euros de réduction sur le 1er panier (offre valable jusqu’au 21 novembre)

IMG_9325

EDIT : A la demande générale (de 2 personnes), voici la recette pour la sauce chien : pelez et hachez très finement 1 oignon jaune, 2 gousses d’ail et 1 échalote ronde Dans un bol, mélangez le tout au jus d’1 citron vert puis ajoutez 2 cuillères à soupe de vinaigre, 2 cuillères à soupe d’eau chaude et 2 cuillères à soupe d’huile. Salez, poivrez.

25 commentaires

Au cinéma : les BoxTrolls

boxtrollsBeaucoup de sortie ciné pour enfants en ce moment, vacances scolaires obligent.
Beaucoup de dessins animés plutôt typés « fantastiques », Halloween oblige.

Nous sommes allés voir l’un d’entre eux au tout début des vacances : Les BoxTrolls.

La bande annonce nous avait plu ! Je n’ai pas été déçue : c’est avant tout un régal visuel. Ce n’est pas le film de l’année, c’est un peu lent parfois – on reproche apparemment au film de ne pas avoir assez de contenu pour tenir la durée (1h37) et surtout peut-être tout simplement pas assez drôle à mon goût mais le gros point fort de ce dessin animé est son originalité.

Il y a des trolls gentils absolument irrésistibles (j’en veux un, ainsi qu’un Minion pour Noël), des méchants méchants, bon ça, on a l’habitude, mais il y en a un qui se travestit (!!) et la tête de mon P’tit Grand quand il a enfin compris qu’il avait deux rôles m’a fait vraiment sourire.
Il y a aussi une jeune héroïne pas nian niante et un héros attendrissant.
L’univers des trolls est super bien construit, j’ai adoré regarder chaque détail de leur ville souterraine.

Boxtrolls_gallery_1

Enfin, pour une fois, la richesse ultime est d’avoir le privilège… de gouter des fromages. Voilà, je vous le disais : c’est original et rien que pour cela : c’est à voir ! (et je précise que je n’aime pas le fromage pourtant)(ah ah ah)

A partir de 10 ans selon AlloCiné, non vraiment pour une fois, je trouve que la limite est trop ambitieuse. Mon 7 ans a beaucoup aimé. Aucune peur alors que c’est un sensible ++++ Je dirai donc 6/7 ans.

Les Boxtrolls est une fable qui se déroule à Cheesebridge, une ville huppée de l’époque victorienne, dont la principale préoccupation est le luxe, la distinction et la crème des fromages les plus puants. Sous le charme de ses rues pavées, se cachent les Boxtrolls, d’horribles monstres qui rampent hors des égouts la nuit pour dérober ce que les habitants ont de plus cher : leurs enfants et leurs fromages. C’est du moins la légende à laquelle les gens de Cheesebridge ont toujours cru. En réalité les Boxtrolls sont une communauté souterraine d’adorables et attachantes créatures excentriques qui portent des cartons recyclés comme les tortues leurs carapaces. Les Boxtrolls ont élevé depuis le berceau un petit humain orphelin OEuf, comme l’un des leurs, explorateur de décharge et collectionneur de détritus mécaniques.

Ils deviennent soudainement la cible d’un infâme dératiseur Archibald Trappenard qui voit dans sa disposition à éradiquer les trolls son ticket d’entrée au sein de la bonne société de Cheesebridge. La bande de bricoleurs au grand coeur doit alors se tourner vers celui dont ils ont adopté la responsabilité, ainsi qu’une jeune fille de la haute qui n’a pas froid aux yeux, Winnie afin de concilier leurs deux mondes, au gré des vents du changement… et du fromage…

A voir pour nous bientôt normalement, dimanche prochain : La Légende de Manolo dont la bande annonce nous avait aussi tapé dans l’œil et on tentera aussi le Grimoire d’Arkandias (mais il semble plutôt mal noté pour le moment, quelqu’un l’a vu ici ?)
On fera l’impasse sur les Tortues Ninja (faute de temps)(hum)

15 commentaires

Ce « cher » pouce

dents pouceCher pouce,

je t’ai aimé

si vraiment

beaucoup plein même

Elle avait quelques semaines, tu t’es mis dans sa petite bouche qui avait tant besoin de téter.

Depuis, tu ne l’avais plus quitté. Toujours prêt, disponible. Pas nécessairement propre mais… il fallait bien qu’elle se fasse son immunité (hashtag bonne excuse)

Elle ne pleurait pas pour te trouver, nous dormions sur nos deux oreilles.

Tout ça, c’est grâce à toi.

De même pour la note que m’a présenté avant hier la secrétaire médicale aux ongles parfaitement manucurés du cabinet d’orthodontie du Docteur « je passe sans aucun doute mes vacances aux Bahamas ».

Pardon : « le devis ».

Tu choisirais quoi toi, monsieur Pouce ? La version esthétique des bagues ou les classiques moches ?

On hésite. La différence de prix est modeste proportionnellement au montant total. C’est quoi… allez… l’équivalent du coût annuel des activités extrascolaires ? Pour deux enfants hein.

Cher pouce, je t’ai aimé.

Elle t’a adoré. Souviens toi à quel point il a été difficile pour elle de te dire adieu ?

Bon sang.

Tout ça pour ça.

Deux extractions afin de récupérer de la place : pour ses 10 ans en janvier (joyeux anniversaire Grande Chérie) et des bagues durant 22 mois !

La bonne nouvelle, c’est qu’elle a 2,5 ans d’avance en terme de dentition (comprendre qu’elle a déjà perdu toutes ses dents de lait) ET qu’elle n’aura donc plus de bagues quand il sera venu le temps…

des rires et des chants des garçons

C’est le papa qui va être content.

 

13 commentaires

Atelier travaux manuels pour enfants : Mako Moulages

boite mako moulagesIl y a des livraisons surprises qui font plaisir et qui, surtout, tombent à pic.

Ce matin là, quelques jours à peine après la rentrée scolaire, quand le livreur a déposé le coffret Mako Moulages * à la maison, Grande Chérie était malade. Souffrante, mais pas alitée, autant vous dire qu’elle s’est jetée sur le colis et en l’ouvrant c’est moi qui ait poussé un hurlement de joie. Oui, je suis bon public.

Non, mais en vrai : MAKO Moulages !! J’ai fait un saut de … euh… arf 10 ans en arrière !! Ok 15… BREF Vous voyez l’idée.

Je me suis revue dans le salon de mes parents, en train de peindre mes moulages d’animaux de la jungle. Je revois mes oeuvres (hum, finalement je pense que mes parents étaient trop bons publics aussi…) rangées dans la vitrine de la bibliothèque, visibles de tous nos visiteurs. (C’est beau cet amour parental n’est-ce pas ?)

re BREF

Donc Mako Moulages revient et ça, franchement, je trouve que c’est une excellente nouvelle. J’étais très heureuse de partager ça avec la puce qui s’est empressée d’aller mieux (hum) et de faire un des moulages.

Hop une petite heure d’activité facile. Je la pensais un peu grande, mais finalement, elle a adoré et je trouve que sa jeep est absolument sublime. Amour parental toussa…

L’atelier en photos :

Mako

jeep mako platre

atelier mako moulages

jeep mako moulages peinte

Notre avis ?!

Vous l’avez compris j’étais ravie de redécouvrir, de l’autre côté de la force, les Mako Moulages. Je trouve l’odeur de la peinture vraiment désagréable par contre et le mode d’emploi très bien fait par contre, très drôle même, voyez plutôt (Mako Moulages et moi, on partage le même humour) :

De quoi as-tu besoin pour jouer gaiement et surtout, proprement ? (tes parents apprécieront l’attention…) »

Ma seule « difficulté » – vous connaissez mon niveau mains gauches – a été de faire des cuillères rases de plâtre, j’ai un peu ramé devant les yeux affolés de Grande Chérie.

Cette dernière a adoré, elle était parfaitement à l’aise à chaque étape et bien sûr, pour la peinture.

Fondamentalement l’enfant ne fait pas vraiment grand-chose pour le moulage. C’est à nous de préparer le plâtre et de démouler, ainsi que d’installer tant bien que mal le moule au-dessus d’un bol. L’enfant, lui, peut remplir le moule sous surveillance, attendre « patiemment » les 30 minutes et peindre. Le plus chouette est de voir leur tête au moment du démoulage. Ils sont bluffés tandis que nous, parents, nous n’avons qu’une crainte : que cela soit foiré. Pression parentale…

Nous recommandons vivement. Dès 5 ans. Mention spéciale à cette marque 100% française !

En vente sur Amazon Mako Moulages Savane 3 moules à 21,90 euros, mais aussi 6 moules à 28,49 euros. Il existe aussi d’autres thématiques : crèches, ferme, chevaux, et une recharge de plâtre.

* produit offert

12 commentaires

Un concours de dessin avec Sterimar

Ils sont rares les concours ici, mais celui-ci va vous plaire, j’en suis sûre !

visuel-concours-dessin-V.2

Du 22 septembre au 6 octobre, nous organisons avec STERIMAR un concours de dessin autour des dauphins, animal emblématique de la marque.

STERIMAR, vous connaissez sûrement, les produits d’hygiène pour le nez… Des sprays tout doux et efficaces, idéals pour prévenir et soigner les rhumes des tout petits comme des plus grands. Leur gamme très large est adaptée aux besoins de chacun : le STERIMAR cuivre pour les nez bouchés en période de rhume, le STERIMAR Manganèse pour les nez sujets aux allergies, le STERIMAR Soufre pour les nez fragilisés par des affections chroniques et/ou récidivantes, le STERIMAR Nez bouché Hypertonique Cuivre pour décongestionner la muqueuse nasale lors des rhumes, des rhino-pharyngites ou lors d’épisodes allergiques (existe aussi pour les bébé de 0 à 3 mois), le STERIMAR Hygiène du nez pour l’hygiène, la prévention, le soin et le confort du nez au jour le jour (existe aussi pour nos petites têtes blondes) et enfin, le STERIMAR Hygiène des oreilles.

En gros, STERIMAR c’est un peu le super-héros du système ORL !

Le principe du jeu concours est simple :

• Demandez à vos enfants de dessiner un dauphin et un décor avec comme seule contrainte d’utiliser au moins du bleu dans le dessin.

• Collage, crayons de couleur, peinture, tous les moyens sont permis.

• Un jury sélectionnera les 11 dessins les plus créatifs parmi les soumissions puis un tirage au sort déterminera parmi ces 11 participants le grand gagnant du jeu.

A gagner, 1 pass MAGIC family pour 4 personnes pour Disneyland Paris, un kit STERIMAR famille ainsi que des sprays STERIMAR Hygiène du nez.

Pour participer, il vous suffit de m’envoyer les créations de vos enfants à cette adresse e-mail (uniquement) avec vos coordonnées et le prénom de votre enfant.

Attention à bien m’envoyer un fichier « image » (.jpeg par exemple) et de poids raisonnable. Merci par avance.

Et si vous cherchez l’inspiration, n’hésitez pas à visiter (et à liker !) la page Facebook STERIMAR bébé enfants

Artistes en herbe, à vos crayons !

Le règlement du jeu disponible à cette adresse ici

EDIT 10 octobre

Toutes les participations sont visibles sur Pinterest :
Abonnez-vous au tableau Concours de dessin Stérimar de Isabelle sur Pinterest.

Voici les 11 gagnants

1er prix : Maelle

2e au 11e prix : Elsa ; Solène ; Marine ; Roman ; Lilou ; Joshua ; Josephine ; Léo F ; Simon ; Ana

5 commentaires

Un look en Rose Indigo [mode enfant]

Habiller les enfants, ça coûte cher. Même si ici nous sommes beaucoup aidés par les grands-parents, je suis aussi ravie d’avoir récupéré quelques vêtements garçons d’une amie maman.
Oui, l’occasion, c’est bien aussi !
Je fais très peu les vide-greniers, déjà parce qu’à Paris, il n’y en a pas beaucoup et surtout parce que je n’aime pas « fouiller » dans les étalages, c’est un truc qui me saoule je dois l’avouer. Cela me fait la même chose durant les soldes en boutique. Il faut que cela soit bien rangé sinon, je ne suis pas attirée.
Mon côté précieuse, j’imagine.Mon autre « source » de vêtements d’occasion, vous la connaissez pour les plus anciens lecteurs, je vous en avais déjà parlé, il s’agit de mon chouchou Rose Indigo.Parce que c’est l’une des toutes premières boutiques à avoir proposé une ergonomie intuitive et un affichage par taille/sexe/état qui permet de ne pas perdre de temps.
Le temps ce luxe tant recherché.Parce que depuis le site s’est doté d’une alerte, bien pratique encore une fois, permettant d’être prévenue dès l’ajout d’un vêtement de la taille désiré.

Et évidemment parce que je vends aussi une grosse partie des vêtements des enfants, devenus trop petits, à Orel, la maîtresse des lieux.
Jusqu’à présent, Orel se déplaçait et c’est seulement ainsi qu’elle récupérait des vêtements.
Désormais – TADIN – vous pouvez lui envoyer vos vêtements de n’importe où.

Pour cela, il suffit d’acheter un sac moyen ou grand (2.50€ ou 3.50€) sur le site sans autre frais de livraison. Le sac sera remboursé si plus de 50% de son contenu est conservé par Rose Indigo. Par expérience, en se déplaçant, elle repart avec 40 à 50% en moyenne de ce qui lui est proposé.
Le sac adressé est pré-affranchi et il n’y a plus qu’à le remplir selon les conditions de reprise (indiquées sur le site et sur une notice accompagnant le sac) et le déposer dans un point Mondial Relay.
Par ailleurs, pour celles qui souhaiteraient pouvoir récupérer leurs vêtements non retenus, vous pouvez souscrire « Une assurance retour de 6.99€ » lors de la commande de leur sac« . Sans cela, les vêtements non retenus partent chez Emmaüs sans possibilité de retour.
Ce qui me plait vraiment, contrairement à certains sites du même genre, c’est le paiement « cash », pas de « points » permettant d’acheter ensuite des vêtements sur le site (avec le risque de se voir débiter de frais annexes dont les montants sont parfois déraisonnables).
On a aussi le choix d’être crédité en bons d’achat valable sur la boutique mais donc sans mauvaise surprise. 1 € est 1 €. C’est même une solution à privilégier si l’on est aussi acheteur, car le montant de la reprise est alors bonifié de 25% !!
Bref, vous l’avez compris, je suis toujours convaincue et fidèle à Rose Indigo.
Je vous ai mis mon lien de parrainage. Encore là un chouette moyen de faire des économies tout en faisant tourner le bon plan !!
Et voici un exemple de look 100% Rose Indigo, 100% occasion, 100% parfait état, pour un garçon, taille 8 ans.
Pour mon p’tit grand PAR EXEMPLE.
look sergent major occasion rose indigo
Look garçon 8 ans chez Rose Indigo

Passons à l’addition : panier rose indigo

Total : 25, 99 € la tenue complète et le pyjama (Total look Sergent Major)

Qui dit mieux ????

Pour les frais de port, nous avons le choix entre Mondial Relay ou La Poste et les tarifs sont dégressifs et rapidement « rentables » comme le montre ce petit tableau récap.

tarifs livraison rose indigo

Quand je vous dis que c’est un bon plan !

16 commentaires

 
Top